Forum Pérou

3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie

Avis non contrôlés
Signaler
surlaroutedenosvoyages
Le 15 octobre 2020
Bonjour à tous,

Vous pouvez retrouvez le carnet de voyage complet : Sur la route de nos voyages

Et la 1ère partie du périple sur le site du Routard : Récit 1ère partie



Seuls à la Laguna 69. Nuit en refuge, un beau coucher de Soleil et une randonnée à flanc de montagne


6 heures. Le réveil sonne. Nous préparons les sacs à dos pour les deux jours à venir. Au programme une marche vers la célèbre laguna 69, mais différemment du circuit effectué par la quasi-totalité des touristes qui s’y rendent !


Nous effectuerons une randonnée de deux jours, en passant la nuit au refuge Peru, situé en contrebas du Nevado Pisco. Nous partirons de Cebollapampa (3900 mètres d’altitude), point de départ du sentier classique, avant de bifurquer vers le refuge (4675 mètres). Le lendemain nous passerons, par un sentier à flanc de montagne, un col à 5000 mètres avant de descendre vers la laguna 69 (4400 mètres). Puis nous bouclerons la randonnée en retournant à Cebollapampa.


 


Nous commençons la journée au marché de Yungay. Comme sur les marchés de la région on y trouve de tout ! Des produits alimentaires aux produits d’hygiène en passant par des jouets et des outils agricoles. Pour notre part nous achetons des « sandwiches », des fruits, des gâteaux et de quoi grignoter dans la journée. Les sandwiches, un petit pain rond garni d’un œuf, de morceaux de fromage, de poulet ou d’un avocat, sont mangés au petit déjeuner par les péruviens.


 


Nous nous rendons ensuite à la gare routière. Quelques conducteurs de minibus et taxis collectifs nous alpaguent. Nous trouvons rapidement le véhicule qui effectue le trajet vers la ville de Yanama, en traversant la Cordillère. Nous négocions rapidement le prix du trajet, indiquons au conducteur que nous descendrons en chemin, à Cebollapampa et… nous attendons. Le minibus part quand il est plein, ce qui n’est pas encore le cas !


Quelques péruviens sont déjà dedans, des agriculteurs venus vendre leur production au marché, des commerçants de Yanama venus s’approvisionner, une femme et ses deux enfants qui ont rendu visite à des membres de leur famille… Petit à petit le véhicule se remplit et nous pouvons partir. Mais un des passagers est parti faire un tour, laissant ses affaires dans le minibus ! Après avoir tourné dans les rues de la ville nous le retrouvons et nous partons !


 


A peine avons-nous parcouru quelques centaines de mètres que la route n’est plus asphaltée. Rapidement la piste serpente et nous prenons de l’altitude. Nous traversons quelques villages et hameaux. Quelques maisons, une église, des champs aux alentours, des animaux. Régulièrement des chiens s’amusent à courir après les véhicules en aboyant. Les maisons, construites en briques de terre, ont quelquefois la façade peinte, souvent sont ornées de graffitis appelant à voter pour tel ou tel candidat lors d’élections diverses et variées (municipales, provinciales, présidentielles...).


 


Nous entrons maintenant au sein du parc national Huascaran. Un garde vérifie que nous sommes bien en possession du ticket d’entrée. Dans le cas contraire il est possible de l’acheter sur place. Nous arrivons dans la quebrada (vallée) de Llanganuco. La première lagune, turquoise, se dévoile devant nous. Puis la seconde. Encore quelques minutes de route et le conducteur nous dépose à Cebollapampa. Quelques bus, amenant les touristes depuis Huaraz, sont déjà sur place.


 3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


Pour notre part, dès le début de la marche nous bifurquons à gauche pour emprunter le sentier qui nous mènera au refuge Peru. Alors que le chemin principal vers la laguna 69 s’enfonce dans la vallée, nous attaquons la montagne ! 800 mètres de dénivelé nous attendent. Pas si simple alors que nous sommes à 4000 mètres d’altitude et que notre acclimatation n’est pas encore optimale.


 3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


Le paysage est absolument magnifique. Nous sommes entourés de sommets frôlant ou dépassant les 6000 mètres d’altitude. Devant nous, le Pisco et le Huandoy. Derrière, le Chopicalqui et le Huascaran, plus haut sommet du pays. Durant cette randonnée nous croiserons 3 personnes, un couple d’allemands venus gravi le Pisco et un péruvien et ses ânes, chargés de ravitailler le refuge. 


 3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


Au début de la randonnée nous longeons un ruisseau, il s’agira du seul endroit où nous pourrons nous ravitailler en eau. Le chemin grimpe, de manière régulière mais continue. Nous atteignons un plateau parsemé de multiples touffes d’ichu et de quelques arbustes. Agréable répit pour nos jambes. La pointe des montagnes dépasse à peine la paroi rocheuse face à nous. La suite du sentier apparait, il s’élève sur les flancs de cette dernière.

3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


Pause déjeuner dans ce décor extraordinaire. La température est douce, le Soleil nous réchauffe. Puis nous reprenons la route. Le refuge apparait enfin, construit au pied d’une moraine, à 4675 mètres d’altitude (c’est écrit dessus !) et dominé par l’impressionnante face du Huandoy. Encore quelques efforts et nous y sommes.


 3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


Le reste de l’après-midi sera consacré au repos, à la contemplation de cet environnement de très haute montagne qui nous fascine et à la lecture de revues consacrées à l’alpinisme (le refuge en possède une jolie collection !). Ce refuge, bâti par l’ONG italienne Mato Grosso (comme les autres refuges de la Cordillère), est aussi confortable que les meilleurs refuges des Alpes. Chauffage dans les dortoirs, douche chaude, décoration au top, personnel sympathique, rien ne manque.


 


En début de soirée nous sortons pour assister au spectacle du coucher de Soleil. Un nuage, coiffant idéalement le sommet du Chopicalqui, s’illumine. C’est magnifique. Mais la température a bien baissé, nous rentrons vite au chaud ! Plus tard, nous ressortirons pour admirer la voie Lactée. L’air est pur, il n’y a aucune pollution visuelle. Des milliers d’étoiles brillent au-dessus de nos têtes.


 3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


Le classique diner en refuge - soupe, plat consistant et dessert – nous permet de récupérer de nos efforts du jour et de préparer ceux du lendemain. Ce soir nous sommes une douzaine de personnes à dormir là, pour une capacité de 70 lits. En septembre la saison de l’alpinisme touche à sa fin dans les Andes péruviennes, le temps devient plus instable. Le refuge ferme d’ailleurs à la fin du mois.


La nuit sera relativement paisible, même si dormir à une altitude voisine de celle du sommet du Mont Blanc n’est pas le plus reposant. Le sac de couchage, qui nous avons emporté avec nous, n’est pas nécessaire. Les dortoirs sont bien chauffés.


 


Au petit matin (5h40), nous avalons un bon petit-déjeuner et quittons le refuge alors que le Soleil fait son apparition au-dessus des montagnes.


Nous partons pour quelques heures de marche afin de rejoindre la laguna 69. L’environnement est tout aussi magnifique que la veille. Le Soleil se lève petit à petit, éclairant les sommets, puis le flanc des montagnes avant de réchauffer la vallée.


 3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


Le sentier à lui seul vaut le détour. Au programme petit lac glaciaire encore gelé, marche dans des pierriers, traversée à flanc de montagne, passage d’un col à 5000 mètres et descente vers la laguna 69.

3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages

Le chemin n’est pas toujours évident à suivre dans le pierrier. Ensuite pas de problème, le tracé est bien visible. Un petit passage, à flanc de montagne, est un peu délicat. La suite ne pose pas de problème, à part l’effort lié à la marche en altitude !


3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages

3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


Nous atteignons alors le col. A partir de maintenant le chemin ne fait que descendre. Rapidement nous arrivons en vue de la laguna 69. Devant nous et au-dessus de la lagune se dresse l’impressionnante et splendide face du Chacraraju.


 3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


Il est 10 heures et nous sommes seuls au bord de la laguna 69. Nous en profiterons une heure avant que les premiers touristes venant de Huaraz ne l’atteignent. Il est alors temps pour nous de repartir et de poursuivre notre chemin.


 3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages

A partir de maintenons nous empruntons le sentier classique d’accès au lac. Au fil de la descente nous croisons de nombreuses personnes qui s’y rendent. La vallée dans laquelle passe le sentier est magnifique. Au-dessus de nous toujours des sommets enneigés à plus de 6000 mètres. Une cascade dévale les parois rocheuses. De nombreuses touffes d’ichu (« l’herbe des Andes »), quelques arbustes et des lupins apportent une touche végétale à ce paysage. 


 3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages

3 mois dans la Cordillère des Andes. La Cordillère Blanche, 2ème partie - surlaroutedenosvoyages


Nous pique-niquons de sandwiches achetés au refuge au bord d’un petit lac, avant de finir la randonnée en suivant un petit ruisseau. Cebollapampa. Retour au point de départ. Mais nous ne sommes pas rentrés pour autant. Il nous faut encore trouver un véhicule pour rejoindre Yungay.


Nous ne sommes pas vraiment inquiets. Quelques rares véhicules locaux empruntent cette piste mais une dizaine de bus et minibus touristiques vont repartir en fin d’après-midi en direction de Huaraz. Nous monterons dans l’un d’eux si nous n’avons trouvé aucun autre transport d’ici là ! Pour le moment nous décidons de marcher vers les lagunes de Llanganuco. Quitte à attendre deux ou trois heures un véhicule autant que ce soit dans un cadre magnifique.


 


Nous n’aurons pas le temps de les atteindre. Nous croisons une voiture qui accepte de nous prendre en stop. Un péruvien d’un certain âge et sa femme, bien plus jeune, en balade dans le coin. Rencontre assez incongrue avec ce couple qui profite d’une demi-journée de repos pour faire du tourisme ! Nous passerons un bon moment avec ces péruviens heureux de prendre en stop des français. Paris et la tour Eiffel ont une notoriété et un attrait international !


 


Un heure et demie de piste plus tard et nous sommes de retour à Yungay. Nous récupérons le reste de nos affaires dans l’hôtel où nous les avions laissées. Puis nous prenons le temps de manger une glace sur la place principale (plaza de armas) de la ville. A 1 sole la glace au goût plus ou moins chimique (estomacs fragiles attention !) il serait dommage de se priver. Dans cette vallée péruvienne entre 2300 et 3000 mètres d’altitude le Soleil tape et les températures montent dans l’après-midi. Manger une glace au sortir de l’école ou du bureau est très courant ici.


 


Nous retournons sur la route principale et hélons rapidement un minibus qui nous conduit dans la ville de Carhuaz. Nous passerons la nuit dans notre « camp de base », l’hôtel Karhuash. Pour le diner direction la pizzeria Cesar el Argentino, gérée, comme son nom l’indique, par un argentin.


 


Informations utiles !


 


Minibus Yungay - Cebollapampa : 1h30 de trajet. 20 soles


 


Refuge Peru. Coût de la nuit en demi-pension : 100 soles


https://refugiosandinos.com/


 


Hostal Karhuash (Carhuaz) : chambre 50 soles



Sur la route de nos voyages


Date de l'expérience : 22/09/2019

Bons Plans Voyage Pérou

Voyage Pérou

Services voyage