Forum Kenya

Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris

7 réponses

Dernière activité il y a 1 heure (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Mattsupertramp
Le 14 octobre 2020
Je rêvais de l'Afrique...

Je me présente, Mathieu, 34 ans, habitant à Metz. Je tenais tout d'abord à remercier la communauté du forum routard qui m'a grandement aidée lors de mes voyages et qui est une mine d'informations.

Je vais essayer, au travers de ce carnet de voyage de relater mon expérience récente (du 13 au 29 septembre 2020)au Kenya et plus précisemment au Masaï mara au camp de Melting Pot Safaris crée par le photographe animalier Tony Crocetta et Simon Chebon . Je vais commencer par une introduction me concernant pour ensuite développer ce carnet par jour de safari en essayant de l'agrémenter des photographies les plus marquantes. Je ne posterai peut-être pas tous les jours mais tous les deux/trois jours. Vous êtes prêts? Suivez-moi!

Je rêvais de l'Afrique effectivement...Je ne sais pas quand cela a commencé. J'ai l'impression de l'avoir toujours rêvée et aimée alors que je ne la conaissais pas encore. Peut-être est-ce la peluche "éléphant" qui me fut offerte à ma naissance par mon grand-père maternel et que je n'ai jamais quittée... Il y a quelques années je découvrais le magnifique texte "lettre à l'éléphant" de Romain Gary publié dans le Figaro Littéraire de mars 1968 et dont vous trouverez ci-dessous un extrait (je vous conseille vivement de le lire entièrement) . Vous en jugerez par vous-même mais je crois avoir trouvé la cause de ma contamination à l'africanovirus Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

"C’est dans une chambre d’enfant, il y a près d’un demi-siècle, que nous nous sommes rencontrés pour la première fois. Nous avons pendant des années partagé le même lit et je ne m’endormais jamais sans embrasser votre trompe, sans ensuite vous serrer fort dans mes bras jusqu’au jour où ma mère vous emporta en disant, non sans un certain manque de logique, que j’étais désormais un trop grand garçon pour jouer avec un éléphant. Il se trouvera sans doute des psychologues pour prétendre que ma « fixation » sur les éléphants remonte à cette pénible séparation, et que mon désir de partager votre compagnie est en fait une forme de nostalgie à l’égard de mon enfance et de mon innocence perdues. Et il est bien vrai que vous représentez à mes yeux un symbole de pureté et un rêve naïf, celui d’un monde où l’homme et la bête vivraient pacifiquement ensemble."

Il me plâit à penser que c'est cette rencontre avec l'éléphant qui m'introduisit au reste du règne animal africain et qui posa la première les fondations d'une passion aujourdh'ui dévorante. Vinrent ensuite pour m'achever, l'incontournable Roi Lion, les innombrables reportages animaliers, ceux sur les Masai, les films et les livres la Ferme Africaine , Je rêvais de l'Afrique, les récits de Richard Leakey ancien directeur du Kenya Wildlife Service...

Presque naturellement c'est vers le Kenya que se dirigeait ma préférence, certainement influencé par mes lectures. Je lui consacrais même en cours de Français lors de ma dernière année de lycée un poème que je ne ferai pas l'offence aux amateurs de poésie de poster ici... Après mon baccalauréat, gâté d'une vingtaine d'euros offerte par mon père  je courrais m'acheter un DVD sur le Kenya... J'ai même essayé un temps d'apprendre le swahili mais sans grand succès.
Tout cela pour dire que cela a toujours été une priorité pour moi, une quête perpétuelle qui ne se concrétisa que sur le tard mais avec quel bonheur!

Une fois mon premier emploi en poche et sans trop de moyens je me dirigeais pour assouvir mes envies d'ailleurs vers des destinations plus accessibles avec un ami. L'Inde (mon deuxième amour de voyage), le Népal, le Pérou, la Bolivie, l'Asie du Sud Est, Cuba jusqu'à février 2017 où eu lieu un premier voyage en terres africaines mais pas eu Kenya... En Afrique du Sud. Il est vrai que la possibilité de rouler sa propre voiture dans les réserves n'était pas sans impact sur le coût du voyage... Certes faire un safari au parc Kruger n'est pas la même expérience que le Masaï Mara mais elle m'a également transportée. Je me souviens avoir pleuré en voyant mon premier éléphant.

Je renouvelais d'ailleurs l'expérience en avril 2018 en parcourant le Kruger du nord au sud sur trois semaines. Une claque...

Amateur de photographie, le self-drive rendait cependant l'exercice difficile et bien qu'heureux de mes clichés qui aux yeux de ma mère étaient les plus beaux du monde, (dépassant de loin ceux des photographes les plus chevronnés (merci Maman)), je voulais passer à la vitesse supérieure... je voulais aussi rencontrer mon premier amour africain, le Kenya.
Par le fruit de recherches sur des conseils photographiques pour la prise de vue animalière, je suis tombé sur l'interview de Tony Crocetta sur le site Auxois Nature (publiée initialement sur le blog Apprendrelaphotodevoyage). A peine rentré je décidais donc de l'appeler et après plusieurs minutes d'échange sur mes envies et mes besoins, séduit par le discours et les conseils de ce passioné je m'inscrivais pour un stage photo de 10 jours dans son camp , le Melting Bush Camp en avril 2019 (entre temps je partais même en novembre de la même année avec ma compagne pour 6 jours de safari à Amboseli et Tsavo et quelques uns de détente sur la côte mais pas avec Melting Pot Safaris).
Tony est un photographe animalier qui parcourt le monde depuis de nombreuses années. En 1998 il a rencontré Simon Chebon un guide naturaliste et de leur amitié est née Melting Pot Safaris (https://meltingpotsafaris.com) et la création d'un camp de base extraordinaire, le Melting Pot Bush Camp nîché au bord de la rivière Mara au nord du parc, loin des endroits les plus touristiques! Non cloturé, en plein coeur du bush, au bord de la Mara pullulant d'hippopotames...l'Afrique, la vraie telle que je la rêvais!Ce stage fût extraordinaire tant du point de vue des recontres animalières qu'humaines et des conseils photographiques. Tout est fait dans ce camp pour faciliter la prise de vue et surtout les guides sont formés pour optimiser le positionnement par rapport à la lumière ou des éléments de fond.
Après deux safaris en self-drive c'est un sacré luxe de pouvoir justement se laisser aller. Le mot "guider" prend ici tout son sens. C'est une véritable relation de confiance qui se noue au fur et à mesure des jours avec le guide qui apprend aussi de vos envies et s'adapte constammment pour vous permettre d'obtenir les clichés dont vous rêvez. Merci encore à Edward qui a accompagné mon groupe durant ce premier séjour.

S'agissant du camp l'avantage indéniable est qu'il est à taille humaine avec je crois 8 tentes pour les safaristes, une tente pour les repas et une de détente avec un agréable bar, des tables basses et fauteuils et de grandes tables sur lesquelles la plupart des safaristes visionnent, trient et traitent les photographies du jour. En plus, bien que cela n'était pas forcément un critère pour moi à la base, il est totalement francophone, ce qui contribue grandement à la convivialité et aux échanges photographiques ou non... J'ai d'ailleurs beaucoup appris des autres safaristes tant pour la prise de vue que le post-traitement. Ces échanges sont plus difficiles à mon sens et comparativement à mon séjour à Amboseli et Tsavo dans des structures plus grandes et moins intimes où nous sommes finalement un individu parmis tant d'autres. Ici un sentiment de groupe prédomine même avec les safaristes d'autres véhicules.
Nos hôtes Tony et sa femme Sylvie sont deux personnes adorables qui, si vous avez la chance qu'ils soient dans le camp en même temps que vous, ajouterons certainement ce supplément d'âme à votre expérience de safari de par leur gentillesse, leur expérience, leurs anecdotes et conseils en tout genre...C'est l'histoire du Mara qui vous est contée chaque soir à l'heure d'un verre de tusker ou d'amarula bienfaiteur qui fera bien vite oublier la fatigue de la journée. Le personnel est d'une gentillesse extrême , serviable, tout est superbement organisé, rien à redire. Les tentes sont confortables avec des lits aux matelas bien épais permettant un sommeil récupérateur. Elles disposent toutes de toilettes sèches (des toilettes normales sont à disposition en dehors) et de douches avec eau chaude. Il ya aussi un lavabo à l'intérieur avec toujours une thermos d'eau chaude et une cruche d'eau tempérée filtrée pour la toilette matinale.J'allais oublier moi qui adore manger, la nourriture est délicieuse et variée à chaque repas! Mention spéciale à salade avocat/mangue/oignons rouges...et aussi aux crêpes le matin dans la savane et...... Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - MattsupertrampLors de ce stage j'ai d'ailleurs fêté mon anniversaire dans ce camp, une soirée mémorable...

Bref, pour en revenir au séjour objet de ce carnet, celui-ci a eu lieu du 13 au 29 septembre 2020. Il a été organisé dès l'été 2019 avec trois amis rencontrés justement dans cette structure en avril lors du stage. La crise sanitaire que l'on connait tous a rendu son organisation des plus difficiles avec plusieurs changements d'avion et donc de dates, une annulation de correspondance pour le retour, l'inconnue de la réouverture des frontière, des tests PCR mais nous sommes passés à travers les mailles du filet. Et tout cela n'était finalement que peu de choses face à une telle situation et les dégats occasionés sur les populations... Nous furent finalement extrêmement chanceux et honorés de pouvoir partir. La question se posait légitimement de savoir si il fallait y aller ou pas... mais la tentation et le manque étaient bien trop forts... l'appel de la savane!
La période de ce safari étant celle de la grande migration des gnous eu Masai Mara, elle correspond habituellement à la très haute saison avec les autres mois d'été. De nombreux safaristes du monde entier se regroupant habituellement à cette période pour contempler le spectacle d'une nature libre et sauvage...Hormis les week-end où des safaristes de Nairobi arpentaient les pistes nous avons bénéficié d'un Masaï Mara avec une fréquentation de très basse saison. J'ai du mal à dire que nous avons été chanceux, cela serait presque indécent mais nous avons eu des conditions quasi-optimales tout au long de notre séjour, conditions qui lors d'une telle période ne se représenteront probablement jamais.

C'est donc avec l'état d'esprit des premiers explorateurs que j'arrivais à Nairobi le 12 septembre à 19H45...

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris

Signaler
puma
Il y a 6 jours
Bonjour,

Nous avons aussi, en Fevrier 2017 "usé" des services de Melting Pot Safari . 

Nous avons aussi passé du temps au camp de la rivière Mara et cela restera longtemps un très grand et bon souvenir.

Je trouve juste dommage (pour vous) que vous n'ayez vu que le Massai-Mara, au cours de ce séjour . Pour notre part, nous avions été aussi dans leur lodge du lac Baringo, avec des sorties ornitho sur le lac, et le tout était combiné avec 3 jours dans la réserve de Samburu qui est pour moi le "must" au Kenya . (gouts perso )

Ces 3 étapes combinées formaient un séjour très varié et ... fabuleux .

J'attends avec impatience la suite de votre récit 
Salutations.

Puma

Mon récit perso est ici:
http://www.image-nature.com/forum/viewtopic.php?f=162&t=61119


...

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris

Signaler
Mattsupertramp
Il y a 6 jours
Bonsoir Puma!

Samburu fait aussi partie de mes envies pour un prochain séjour. C'est vrai que ces paysages et ses espèces endémiques me font vraiment très envie! S'agissant de Baringo bien qu'en ayant entendu le plus grand bien, je ne suis pas du tout ornitho. En tout cas de ce que l'on m'a dit leur structure à Baringo et sensationelle! Mais je crois que les récentes innondations auraient rendu la chose difficile en septembre... 

Avec mes amis nous voulions nous concentrer sur le Masai Mara par soucis de quiétude en évitant les déplacements mais aussi pour vraiment s'immerger dans cette réserve et en tirer le meilleur photographiquement parlant. J'avoue ne pas m'être ennuyé une minute. Chaque jour réservait son lot de surprises avec certaines très très bonnes!

Merci poour votre lien et votre très joli compte rendu... qui me conforte dans l'idée d'aller à Samburu et me ferait presque envie pour Baringo ;) Vous avez vraiment été gâtée!


Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris

Signaler
Mattsupertramp
Il y a 3 jours
Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Etant encore proches de l'entrée du parc nous demandions alors à Benedict de changer de positions afin de pouvoir avoir en fond la ligne des buildings pour un contraste saisissant et inquiétant à la fois.
Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Elle disparût alors alors qu'au loin un troupeau de buffles avançait sur la piste brisant la brume matinale.
Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Une quarantaine de minutes après notre première rencontre voici déjà que deux autres rhinocéros blancs pointaient le bout de leur nez.Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp
 Plus loin plusieurs bubales de Coke nous regardent curieusement:
Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Une autruche déambulait seule dans la plaine non loin de la fameuse ligne de chemin de fer:Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Un peu plus d'une heure plus tard nous entendons à la radio un mot swahili qui nous est familier : " Simba"!
Nous demandons confirmation à Benedict et il s'agit bien d'une lionne. En arrivant sur le lieu qui lui a été indiqué nous découvrons une dizaine de véhicules qui ont tous été attiré par la perspective de voir ce magnifique félin.

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp
Elle est malheureusement assez loin et les photos ne sont pas bonnes. Elle a tué un phacochère et tente de transporter le lourd animal à l'abri. La tâche lui prendra un long moment puisque elle le tire , le relachant régulièrement pour se reposer.

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp
Plus tard de jolies rencontres avec des zèbres et un grand troupeau de buffles avec quelques jeunes autour d'un point d'eau:

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - MattsupertrampRe: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - MattsupertrampRe: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - MattsupertrampRe: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - MattsupertrampRe: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

mais aussi de quatre rhinocéros entourés de vautours et marabouts près d'un point d'eau.

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - MattsupertrampRe: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - MattsupertrampRe: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Nous décidions alors à passer de l'autre côte de la voie ferrée et après plusieurs dizaine sans rencontre animale  deux rhinocéros se reposant se présentaient à nous...Mine de rien nous avons déjà vu environ un tiers de la population de rhinocéros blancs du parc... Mais toujours pas de rhinocéros noir...
Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Plus tard nous entendons de nouveau "Simba" à la radio. Nous découvrons rapidement une nouvelle lionne postée dans les fourrées et scrutant l'horizon:
Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Nous pensons qu'elle va chasser et restons alors avec elle un bon moment. Les minutes défilent. Elle se dirige vers des impalas à pas de loups...Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp
Elle apoproche, elle s'arrête, ils la voient, ils partent... Ce jeu du chat et de la souris durera un bon moment...
Plus d'une heure ou deux plus tard nous partons en retournant vers l'entrée du parc afin de concentrer nos efforts sur la recherche d'un rhinocéros noir dans une zone où il est possible d'en observer c'est à dire plus arborée et brousailleuse.

La recherche durera une bonne partie de l'après-midi sans succès. Au détour d'un chemin nous croison un véhicule qui nous indique qu'il vient juste de voir un léopard... L'excitation monte. C'est un animal difficile à observer et la tension est au niveau du cadeau qui pourrait nous être offert.
Nous longeons plusieurs fois la piste traversant la forêt dans laquelle le félin fut observé. Bien cinq fois...

Malheureusement la lumière tombant nous dûmes nous décider à rebrousser chemin et sortir doucement du parc...

Pour une première journée, celle-ci fut riche.

Je n'avais logiquement pas les mêmes attentes qu'en allant au Masai Mara mais je conseille fortement d'y passer une demi-journée ou une journée avant votre safari dans des parcs et réserves plus riches. Cela m'a permis de reprendre en main en douceur mon appareil photo mais aussi d'observer des rhinocéros blancs (qui ne sont malheureusement pas présents au Masai Mara) et de me réhabituer doucement aux exigences d'une journée de safari en véhicule...

Epuisés, nous rentrons à notre guesthouse pour un dîner et un repos bien mérités avant une longue journée de route...

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris

Signaler
Mattsupertramp
Il y a 3 jours
Mes excuses , la première partie de mon message a été effacée. Je la reprends ci-dessous et donc elle est à lire en premier. Promis je ferai attention pour les prochains!

Dimanche 13 septembre:


Avant d'aller arpenter les pistes du Masai Mara, je voulais passer une journée au parc de Nairobi.

Détesté par certains, il est considéré comme un joyau par d'autres. Ce petit parc de 114km2 aux portes de Nairobi est un contraste saisissant entre nature et urbanisation. Il est clôturé au Nord, Ouest et Est afin  d'éviter les interactions avec la ville mais est ouvert au sud sur les 2200 km2 des plaines d'Athi pour permettre les migrations de zèbres ou de gnous notamment. Il y aurait par exemple un guépard résident dans le parc tandis que 4 autres vont et viennent des plaines. Cette ouverture est donc une essentielle à la survie du parc et au renouvellement génétique certaines espèces.

Cependant des menaces pèsent ! Il y a deux ans la première ligne grande vitesse du Kenya reliant Nairobi à Mombasa a été construite traversant le parc en son sein ! Certes la ligne est surélevée, permettant le passage des animaux mais les nuisances sonores et visuelles sont là..."Si seulement le monstre pouvait disparaitre" disent désormais les amoureux du parc.
Mais c'est l'urbanisation galopante qui reste la plus dangereuse et grapille peu à peu du terrain sur les corridors migratoires à tel point qu'il a été envisagé il y a peu de clôturer aussi la partie sud du parc.

Mais de bonnes nouvelles sont tombées le 25 septembre dernier ! Le parc a annexé les terres des conservancies environnantes et a plus que doublé sa superficie avec pour projet d'acquérir aussi une zone forestière au nord. Espérons que ce soit le cas et que cet eden sauvage puisse perdurer encore longtemps.

Le parc habrite de nombreuses espèces animales et 4 des 5 big 5 (sauf l'éléphant). Il est connu pour sa population de rhinocéros noirs et blancs et c'est pour cela que j'ai voulu y aller...EN particulier pour les rhinos noirs que je n'ai encore jamais pû observer.

Ce safari d'une journée au parc de Nairobi n'a pas été fait avec Melting Pot Safaris (qui peut le faire bien entendu) mais avec un guide dénommé Benedict qui travaille pour un photographe kenyan avec lequel j'ai sympathisé sur les réseaux sociaux et qui connait bien le parc.

Benedict vient donc nous chercher à 5h30 et à 6 heure nous arrivons aux portes du parc. APrès un nettoyage des maisn en règle et une prise de température nous pénétrons dans notre terrain de jeu pour la journée.

Enfin, après tant d'attente et de doutes, notre premier safari! Quel bien fou cela peut faire de retrouver à nouveau ces odeurs et ces lumières typiques d'une journée de safari...

Après une dizaine de minutes à traverser une zone forestière nous arrivons sur une grande plaine.

Je vois au loin deux formes grises immobiles mais mes accolytes me signalent qu'il s'agit de rochers. Je prends tout de même mes jumelles dans le doute. Les rochers bougent et broutent! Il s'agit de deux rhincocéros blancs! Une maman et son petit! Quelle chance de commencer par cela!
Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp
Au bout d'une bonne dizaien de minutes nous les laissons en espérant secrètement qu'ils ne seront pas nos derniers rhinos de la journée...

Au loin nous croyons deviner derrière une colline la forme d'une giraffe. Celle-ci apparait petit à petit comme une fleur parmis les herbes hautes. Cela me fit penser à la Ferme AFricaine de Karen Blixen qui disait ceci à propos de cet animal:

"J'ai maintes fois vu des girafes arpenter la plaine, avec leur grâce incomparable, quasi végétative, comme s’il ne s’agissait pas d’un troupeau d’animaux, mais d’une famille de rares fleurs colossales, tachetées et montées sur de hautes tiges."
Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Elle avance peu à peu avec une grâce infinie...

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris

Signaler
puma
Il y a 2 jours
Bonsoir,

C'est effectivement une énorme chance de  voir comme premier animal un (des) rhinocéros , qu'ils soient blanc ou noirs, et d'autres par la suite .....
Personnellement, je n'en ai pas vu depuis des années ... mais je ne suis pas jaloux. !!   ;-))

Pour moi, c'est la nature qui décide ce qu'elle veut bien nous montrer et TOUS les animaux ont autant d'intérêt visuel .  Il nous faut accepter cela .

Bonne suite à votre récit .
Salutations.

.

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris

Signaler
Mattsupertramp
Il y a 1 jour
Lundi 14 septembre:

Après une bonne nuit réparatrice, un agréable petit déjeuner, nous partons sur les coups de !h du matin pour le Masaï Mara. 5 heures de route et de piste au minimum nous attendent.

La route est bonne est relativement peu encombrée ce jour-là et à cette heure-ci. Au bout d'une heure trente sur la gauche la vallée du rift se dévoile à nos yeux avec quelques échoppes qui apportent un contraste coloré.

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

A la moitié du chemin celui qui sera notre guide pour les 16 prochains jours monte dans notre véhicule et remplace le chauffeur qui retourne vers Nairobi. Nous l'avons déjà rencontré l'an passé alors qu'il guidait un autre groupe et j'avoue avoir hâte qu'il nous montre la réserve tant sa réputation le précède. Il a travaillé avec certains grand photographes et avec la BBC lorsqu'il officiait au Governor's Camp. Il est réputé pour être un excellent "spotter" et aller droit au but sachant prendre des initiatives...

Aux deux tiers du chemin, nous quittons la route pour la piste. A la moitié de celle-ci nous voyons nos premiers animaux alors que nous ne sommes pas encore dans le Masaï Mara. Gnous, zèbres, gazelles de thompson et de Grant rythmeront nos derniers kilomètres. Le nombre de gnous nous indique que non, ils ne sont pas déjà repartis en Tanzanie!

Nous arriverons finalement au Melting Bush Camp sur les coups de 13h30. Le camp est situé non loin de la porte de Musiara.

Nous reconaissons déjà les premiers visages parmis le sympathique personnel. Covid obligeant les embrassades sont à proscrire mais les sourrires nous réchauffent instantanément le coeur.

Samuel l'intendant est là, de même que benjamin, l'homme aux caméléons, Wilson...enfin le séjour peut commencer.

Nous traversons le camp et saluons les safaristes déjà présents entrain de se restaurer. Tony et Sylvie nos hôtes se lèvent et viennent nous saluer chaleureusement. Un verre de jus de mangue plus tard nous prenons possession de nos tentes  amusés du son des hippopotames. Il sont en nombre et nous mettent immédiatement dans l'ambiance.

Nous partagerons ensuite un réconfortant repas. Le chef n'a pas perdu la main. Premier bon point!

Nous partirons aujourdh'ui sur les coups de 16h30. Les autres jour le départ se fera à 16h pour le safari de l'après-midi mais le premier jour le guide ayant fait beaucoup de route et arrivant plus tard au camp nous devons logiquement respecter son temps de repos.

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris

Signaler
Mattsupertramp
Il y a 1 heure
Nous reprenons nos marques dans le confortable véhicule. Les rangements sont en nombre, les beans bags  aussi mais j'apprécie surtout les fixations pour rotules qui seront d'une grande aide lors de prises de vue prolongées au téléobjectif. Nouveauté, les rails coulissants facilitant encore l'exercice photographique.

Pour cette première aventure nous restons aux abords du camp et croisons déjà notre premier éléphant:

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Vous m'avez manqué cher ami, ais-je envie de lui dire! Son calme et sa beauté sont le meilleiur des remèdes contre la période préoccupante que nous vivons en ce moment... Nous passons un moment à ses côtés mais notre quête du jour se porte plutôt vers un girafon né quelques jours plus tôt et dont on nous parlé entre-midi.

Nous ne tardons pas à le découvrir, éloigné d'abord de sa mère...

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

... qu'il ne tarde pas à rejoindre pour notre plus grand plaisir!

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Nous distinguons encore le cordon ombilical. Le petit tètera un long moment pour reprendre des forces.

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Nous décidons alors de leur laisser un peu de tranquilité et découvrons au loin le spectacle d'un arc-en-ciel semblant fendre le ciel sombre et orageux.

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Ruto pointe au loin un couple de messagers sagittaire, une espèce d'oiseaux que j'aimerais voir chasser avec sa technique particulière conssistant à "frapper" le sol pour débusquer ses proies.
Ruto pense qu'ils vont s'envoler et nous changeons donc de position pour avoir le placement idéal. Ils sont en effet entrain de réunir des brindilles pour leur nid.
Le premier s'envole majestueusement, puis le deuxième!

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Ne plus réflechir et se laisser guider. Admirer...
Voilà ce que j'attends d'un guide!

Mine de rien cet après-midi courte passe assez vite et le soleil couchant colore  à travers des éclaircies, la savane de ses plus belles couleurs. 
Un jabiru pose dans toute sa splendeur tandis que l'un de ses congénères nous gratifie du haut de son arbre d'un contre-jour épuré mais graphique.

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Nosu rencontrons sur le chemin du retour un jeune hibou grand-duc de verreaux...

Re: Parenthèse enchantée au Masaï Mara chez Melting Pot Safaris - Mattsupertramp

Premier après-midi  sympathique pour se remettre dans le bain du Mara!

Rentrés au camp, nous prenons alors déjà nos quartiers dans la tente collective, branchons nos ordinateurs, chargeons les batteries et vidons les cartes mémoires, choses qui se répèteront quotidiennement.

Les fin de journées étant aussi propices aux échanges nous partagerons (là aussi quotidiennement ;) ) notre première bière locale Tusker  avec les autres safaristes qui nous racontent leurs aventures des jours précédents...

Bons Plans Voyage Kenya

Voyage Kenya

Services voyage