Forum Crète

Aéroport d'Heraklion : 1er juillet ouverture des vols internationaux ?

Avis non contrôlés
Signaler
decouvrirlacrete-ch
Le 08 juin 2020
https://www.neakriti.gr/article/parapolitika/1580129/to-megalo-stoihima-gia-to-aerodromio/

a
rticle paru le 5 juin, M. George Pliakas, directeur de l'aéroport d'Heraklion

traduction approximative de Google :


Le gros pari pour l'aéroport


 Dans quelle mesure la pandémie affectera-t-elle les vols du 1er juillet à l'aéroport "Nikos Kazantzakis"



La saison touristique pourrait encore être "dans l'air", cependant, sur la base des plans de vol avant la quarantaine, pour le mercredi 1er juillet , plus de 150 vols sont prévus à l'aéroport "Nikos Kazantzakis" d'Héraklion.


Des personnes bien informées tiennent pour acquis que le nombre qui aura normalement lieu sera bien inférieur au plan initial, car tout dépend du développement de la pandémie mais aussi des hôtels qui devraient ouvrir.


Cependant, à l'aéroport d'Héraklion, ils se préparent fiévreusement, car les vols pendant la saison COVID-19 nécessitent une planification très minutieuse.


La vérité est que le pari pour "Nikos Kazantzakis" est énorme, l'administration de l'aéroport faisant tout ce qu'elle peut pour se surmonter.


Cela vaut le coup de pouce au directeur de l'aéroport, George Pliakas, qui a mis au "microscope" tous les problèmes possibles qui pourraient survenir.


En fait, M. Pliakas est en communication quotidienne ouverte avec Athènes, mais aussi avec tous les employés de l'aéroport.


Nous oserons dire que le défi pour l'aéroport "Nikos Kazantzakis" d'Héraklion est le plus grand de l'histoire de l'aviation crétoise. Je souhaite à tous de gagner le pari!


https://www.neakriti.gr/article/kriti/rethimno/1580309/se-ahartografita-nera-oi-xenodohoi-adipaloi-i-psuhologia-kai-i-avevaiotita/

a
rticle paru hier, et à nouveau traduction approximative de Google



Les protocoles de santé, qui devraient être appliqués avec respect religieux dans chaque petite ou grande unité hôtelière, la formation parfaite du personnel, combinés au paysage trouble qui prévaut toujours dans les réservations, ne sont que quelques-uns des points clés qui troublaient les hôteliers. de Réthymnon, lors de l'assemblée générale d'hier de la branche.

Ils ont eux-mêmes parlé d'une saison touristique extrêmement incertaine qui, en plus du "bouclier" sanitaire qui devrait être fourni aux visiteurs étrangers, devrait également créer les conditions propices à la relance de la psychologie des voyageurs.


Les hôteliers de Réthymnon se déplacent dans des eaux inexplorées cet été alors qu'ils livrent leur propre «bataille» contre l'incertitude et les protocoles de santé - en raison de covid-19 - afin de pouvoir s'ouvrir - officiellement à partir du 15 juin et essentiellement à partir du 1er juillet et puis- leurs unités.


Lors de l'assemblée générale de l'industrie qui s'est tenue hier après-midi, les experts ont informé en détail les hôteliers des actions à entreprendre en un temps record, afin d'assurer les certifications nécessaires au fonctionnement de leurs unités, mais aussi à la formation de leur personnel.


Et si les hôteliers d'une part s'inquiètent de la mise en œuvre des protocoles dans la pratique, d'autre part, ils essaient toujours de gérer les pertes enregistrées dans les réservations, ainsi que les nouvelles réservations qui se situent jusqu'à présent entre 30% et 50%. .


En tout état de cause, les premières semaines de l'ouverture des hôtels sont considérées comme critiques par les hommes d'affaires du secteur, car ce n'est qu'à ce moment-là qu'il devrait éclaircir le paysage trouble qui y règne.


Cependant, ce qu'il faut bien comprendre, c'est que si un hôtel ne répond pas aux critères de santé pour fonctionner, alors l'amende va de 500 à 5000 euros, et est menacée de suspension pour 90 jours.

Bons Plans Voyage Crète

Voyage Crète

Services voyage