Forum Nouvelle-Zélande

Découverte de l'île du Nord en Nouvelle-Zélande

Avis non contrôlés
Signaler
tante cricri
Le 06 mai 2020

NZ nord 4


 


On ne peut certes pas connaitre la Nouvelle-Zélande en un seul voyage mais nous avons eu la chance d’avoir une fille qui y a habité plusieurs années et en plusieurs endroits, plus nos amis et leur famille et donc d’y avoir de bons “guides”.

Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


 


Deux fois nous sommes allés à Napier. La première, parce que Hawke’s Bay est un des endroits où la vigne pousse bien. Le climat y est moins humide et aller voir quelques vignobles semblait une bonne idée. Nous avons fait un tour a vélo. De quoi apprécier encore plus un bon verre de vin, car il y a des collines et ça peut grimper un peu!


 


Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricriDécouverte de l'île du Nord 4 - tante cricri

Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


La deuxième fois, notre fille y habitant nous sommes allés au moment du festival. La ville détruite par un tremblement de terre en 1931 a été reconstruite dans le style Art Déco. Les bâtiments sont très bien préservés et donc chaque février on y organise un festival pendant une semaine, culminant par un concert et un défilé de beaux et belles, que ce soient, motos, autos ou personnes. Chacun rivalise pour avoir le costume 1930, danser le charleston avec dans l’atmosphere des airs de jazz. On ne peut y résister et ma fille et moi avons trouvé quelques perles et plumes et mon mari des bretelles blanches. Bah! On était loin de gagner un prix mais fun.



Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri

Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricriDécouverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri



Et là, plus de temps plus de vignobles. On peut y manger. Quelques-uns font des réceptions de mariage, on nous explique comment les moutons sont utilisés pour brouter les feuilles du bas, écolo. Les moutons ne touchent pas aux jeunes grappes bien trop acides. 


Le temps étant ce qu’il est nous avions même dû finir une fois sous des parapluies. Qu’à cela ne tienne! 


 


 


 


Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri



Belle balade sur le Te Mata avec une vue superbe quand la brume se lève.


Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


Autre beau site, le lac Wakaremoa. Nous y étions allés avec le camper van. Woah!, une bonne partie de la route avant d’arriver au Visitor’s Centre et de passer la nuit n’était pas asphaltée. Ca nous secoue comme ce n’est pas possible. Je m’attends à perdre des roues, casser des vitres…. Et en plus la route passe un peu trop près du lac, ouf ! on arrive. Et le spectacle est une belle récompense, reflets du soleil et ensuite de la lune sur l’eau. Truite pêchée la veille pour dîner, reste à faire de beaux rêves. Le lendemain je pars en balade avec ma fille, le Ruapani Circuit, d’abord une cascade et puis la forêt, toujours verte et silencieuse. Seuls deux personnes nous ont dépassé. On en a pour 6 heures. Le silence est si bizarre, on a l’impression d’entendre des esprits.



Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


Autre séjour, autre destination, nous prenons cette fois la route de Gisborne et le Cap Est. Gisborne portait encore quelques marques d’un tremblement de terre relativement récent. 


C’est là qu’a abordé le Capitaine Cook avec le Endeavour quand Nicolas Young repéra la terre. Sa statue et celle de Cook en témoignent. La rencontre avec les Maoris ne fut pas simple. 


Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricriDécouverte de l'île du Nord 4 - tante cricri

Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


Nous allons vers Tolaga, région toujours très habitée par les Maoris. C’est dans ce coin qu’a été tourné l’excellent film “Whale Rider” l’histoire de cette jeune fille qui va a l’encontre des coutumes et défie son père….


 


La jetée est longue de 660m. De jeunes hommes maoris y plongent pour cueillir des moules. A part eux il n’y a personne, il fait beau, c’est reposant. La jetée est si longue car autrefois des bateaux y accostaient et la baie est peu profonde. Maintenant je ne crois pas que ce soit le cas. 


 


 


Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


Nous continuons vers le East Cape. Nous sommes dans un motel et avons le temps de nous reposer. Le soir est calme et beau, nous descendons la colline, ma fille et moi vers le bord de l’eau où elle se jette. Petite balade mais toujours aussi agréable.


 


Le matin de bonne heure hop! direction Cap Est. Pas assez tôt pour voir le lever du soleil, mon mari n’est pas un lève tôt et nous décidons de ne pas le faire sans lui. Pas beaucoup de monde. Une petite grimpette pour aller au phare. 700 marches ou environ, nous avons arrêté de compter!. Toujours avoir de l’eau même de bonne heure. Au retour nous rencontrons des vaches qui marchent tranquillement sur la route.


 


Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


De là nous allons vers Whakatane en passant par Opotiki et y voyons nombre de signes de la présence maori. Maraes, sculptures plus complexes (pour nous) les unes que les autres.




Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri

Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


Whakatane. Si la ville en elle même ne reste pas dans les mémoires il y a une belle balade à faire, le Toi Walkway. Des marches et puis un sentier jusqu’au Kohi Point  pour avoir une vue superbe sur la plage et le Whale Island. Nous sommes allées jusqu’à Ohope, attention il faut connaitre les horaires des marées  car il y a un endroit où il ne serait pas possible de passer. Quelque part la roche est d’un ton ochre assez sensationnel. Quelques pas dans le sable, une petite pause nous et avons pris un bus pour revenir. Je l’ai fait donc c’est faisable mais il y a les marches et quelques points un peu plus difficiles donc il vaut mieux être en forme.


Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


Et puis, et c’est triste maintenant après le désastre de décembre dernier mais nous sommes allés sur White Island. C’était une aventure. Je crois que l’on fait confiance aux organisateurs, surtout en NZ ou en Australia, où on est très strict sur l’environnement et la sécurité. Mais certes l’endroit est extrêmement dangereux. Beaucoup de dauphins nous accompagnent, peut-être un bon signe. Sur l’île je crois que l’on a une vision de ce que peut être l’enfer. Des fumerolles, des bulles, de la vapeur, l’âcreté, l’odeur.… Il faut mettre le masque et surtout ne pas faire le malin, bien suivre le chemin. Il y reste quelques bouts de ferrailles rouillés, vestiges d’une entreprise qui exploitait le soufre et qui disparut en 1914, tous les ouvriers tués par une coulée de lave alors qu’ils dormaient. Seul le chat survécut. Il lui restait des vies!.Triste que cette fois il y ait eu perte de vies mais selon notre ami ce volcan agirait comme une soupape et donc si ca ne pète pas là c’est ailleurs sur cette ceinture de feu et peut être pire. Je ne sais pas, je ne suis pas géologue. Et lui connait l’histoire de son pays.


 


Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri

Découverte de l'île du Nord 4 - tante cricri


Pas mécontents de retrouver la terre ferme même toujours tremblante. Pas loin il y a aussi une piscine d’eau naturellement chaude, sympa.


 


Nous poursuivons vers Tauranga et pour finir Whitianga de nouveau.


 


Voila, le tour de l’ile est terminé, J’aimerais y retourner mais c’est loin et les avions repartiront quand? Toutefois lorsque nous étions allés à Cape Reinga il y avait dans le car un monsieur de 93 ans qui venait d’Angleterre, accompagné d’un jeune parent et nous les avons revu, donc…..

En attendant, j'espère vous avoir donné envie de passer quelque temps sur ces îles lointaines, spectaculaires et sympathiques et vous retrouver bientot pour l'Ile du Sud, très différente. 

Bye.

(Je ne donne aucune indication de voyage, transport, prix, tarifs car l'Internet sera mis à jour et il y a des milliers d'infos)


 





Date de l'expérience : 06/05/2020

Bons Plans Voyage Nouvelle-Zélande

Voyage Nouvelle-Zélande

Services voyage