Forum Réunion

L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

72 réponses

Dernière activité le 07/02/2021 à 07:20 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Lisabl974
Le 11 mars 2020

Bonjour à tous, 
Actuellement en deuxième année de BTS Tourisme, je fais appel à vous, en tant que réunionnais, pour répondre à un petit questionnaire de 2 minutes ! 


Je me suis plus particulièrement intéressée à l'évolution de la fréquentation touristique de La Réunion et l'impact qu'avait celle-ci. Je vous remercie d'avance pour votre réponse, vous me serez d'une grande aide! 

https://forms.gle/J8E5nUSka9AVJMtu5

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
mouaibof
Il y a 11 mois
Les hélicoptères, ULM et avion source de pollution sonore, non géré,  est l'un des impacts négatifs les plus important du tourisme: explication en vidéo (comment le mesurer)

Le Parc National  n'a pas permis de ressentir la quiétude, dans les cirques, pitons et remparts en laissant libre le tourisme aérien de monopoliser les lieux alors qu'en principe, quand on va randonner et découvrir la nature on s'attend à mieux que ça dans un Parc National. Si on n'aime pas le bruit dans la nature, c'est même une corvée d'y randonner par beau temps, on a là un records de bruit de moteurs!

Le tourisme par hélicoptère est plus qu'une gêne, en zone habitée (CILAOS est dans l'aire d'adhésion du Parc), avec un cumul de plusieures heures de bruit et des niveaux sonores souvent assez fort pour contraindre une conversation en extérieur.



Date de l'expérience : 08/03/2020

Quand il fait beau les mouches volent.

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 11 mois
Et elles sont énormes!Le tourisme (par hélicoptère et canyonning) a été un véritable écocide de la flore et faune réunionnaise cette dernière génération. Faute d'éducation, de sensibilisation, les touristes et ceux qui les exploitent provoquent des gros dégâts.

À ses débuts la Réunion était déjà, sur le plan de sa nature, en lambeau et fragilisée, entre urbanisation, exploitation de bois et autres occupations de la nature de survie et d'économie locale, d'avant le tourisme. Le tourisme devait profiter d'un patrimoine unique au monde et se contentrer sur un paradis de la randonnée à la flore exceptionelle, "point chaud de la biodiversité mondiale", et c'est pourquoi le centre de l'île avait été inscrit au patrimoine mondial et Parc National pour préserver la nature restante au centre et en montagne.
 
Nous avons un Parc National décors de baptèmes de l'air.

La généralisation du tourisme par hélicoptère depuis des dizaines d'années et du canyonning a porté un coup rude justement concentré dans la partie fragile de la nature, que le Parc et le titre Unesco devait protéger des effets négatifs de l'économie liée au tourisme. L'impact négatif s'est donc renforcé depuis 2010 à l'inverse des chartes, invasion de merle-maurice, chats, et rats, crottes et poubelles les nourissant, braconnage massif pour vendre aux gites tisanes et préparations de plantes, prédateurs, ont quasiment éradiqué les oiseaux locaux et quand les hélicoptères ont finit de passer, la forêt est quasi vide, sinon résonne des chants de ces oiseaux exogènes qui sèment les plantes envahissantes dont ils consomment les fruits, contribuant à accélérer la perte d'un paysage "classé"

Le centre de l'île de la Réunion commence à ressembler aux Açores (même flore), mais pas avec les jolies petites maisons et avec les nuisances des hélicoptères en plus, et c'est loin et cher, du coup, pour 2 fois moins cher depuis l'europe mieux vaut aller aux açores: autant d'exotisme, de nature, + le calme, + l'authenticité locale.

Le canyonning a déjà retiré des possibilité de nourrriture aux oiseaux locaux (cirque de Cilaos, particulièrement le Bras Rouge): il suffit de piétiner une fois par semaine en saison sèche les flaques et le fond des vasques et de glisser sur des tobbogans pour supprimer quasiment toute la microfaune en cassant ses cycles de reproduction + l'introduction des plantes envahissantes par les sentiers d'accès pas assez larges pour éviter le contact avec la végétation contaminant sacs et cordes de graines qui essèment dans les sentiers d'accès. Les canyonneurs ont tout exploré, ne laissant pas une seule ravine en l'état, tandis que des guides-touristique ont divulgué l'accès à des zones stratégiques devenues crottoirs nourissant les algues vertes en aval.

La crême solaire fait des dégâts aussi, en installant un filtre-UV et bloquant les ultraviolets dans l'eau des flaques et des petites ravines, ou le lagon.

L'élevage du cerf de Java a également dégradé l'aspect du paysage du cirque de Mafate au point de remettre en question son classement à l'UNESCO, cette affaire est actuellement suivie de près par des "experts"..
L'Unesco a d'ailleurs déjà lancé l'alerte et menace de déclasser tout ou une grande partie du "bien" actuel jugé seulement à 10% potentiellement récupérable en 2017. .

La nature encore représentative de la flore réunionnaise, et de ses oiseaux ne se présente plus que par poches isolée là où ça n'est pas touristique et où il ne faudrait surtout pas faire du tourisme (le problème actuel: fermer des chemins et des accès alors qu'un site bien connu divulgue ces chemins en maintenant ces lieux "destinations touristiques), ces poches sont cernées de toute parts par de zones dégradées tremplins de plantes invasives, et sont en voie d'invasion et d'appauvrissement.

Ce qui est facile d'accès a été pillé ou dégradé (braconnage, dépots de crottes, rats), et ce qui est quasi impossible d'accès n'est pas épargné par le bruit des hélicoptères de tourisme qui concerne aussi les habitants (déplacements des oiseaux, et avec eux des plantes).

L'impact est donc global et s'ajoute au changement climatique qui a modifié les isotherme de +400m, 1.34° en 30 ans, mais dans les haut plutôt 3° d'augmentation.. 

Mais la population ne reconnait pas ces dégâts car elle a vécu avec déjà une bonne génération, a oublié ce qu'était la Réunion à part quelques anciens qui eux on connu la nature mais aussi simultanément la misère rod-la-paille dans cette nature exubérante mais qui ne les nourissaient peu, la population est plutôt préoccupé de sortir de la misère sociale, accéder à la voiture, le commerce, et si ils ont reçou une notification sur face-book...

Le tourisme ne semble enrichir qu'une petite fraction de la population et ne profite pas équitablement à la population locale, à l'heure où l'on nous promet des hélistation ministérielles, des circuits pour touristes chinois avec héli-rando, héli-resto, héli-weeding, héli-quatre-quatre, et autres épouvantails à gens enrichissants (ce style de tourisme = fracture sociale), à noter aussi le projet de golf à Bras Sec (Cilaos).

"On" veut faire venir en masse pour les dépouiller de 5000 euros au passage, des chinois appâtés par des séries télévisées qu'on est en train de diffuser en chine, "on" veut des bateaux de croisière déversant des touristes par milliers, pressés de visiter l'île en 2 jours en faisant l'incontournable tour d'hélicoptère (chez le champion des nuisances on fait entrer 11 millions d'euros par an ensuite quasi totalement re-dépensés en frais, usure des pièce, carburant et il reste 400.000 euros de bénéfice pour 50.000 clients, 8 euros bénéfice/client, 2 à 5 heures de nuisance sonore partout, un préjudice sanitaire de l'ordre de 400 euros/an par habitant sur les zone survolées, cherchez l'erreur, cherchez vous même ces données sinon vous ne nous croirez pas)
Même à CILAOS des "agents" touristiques conseillent (sur le lieux même qui subit la nuisance c'est insultant)..

La nature a eu une grâce, ou un sursaut pour se "défendre" de ce tourisme mondialisé dévastateur: le covid-19: moins de concerts d'hélicoptères, moins de crottes partout... encore mieux que la crise des gilets jaunes
 
Actuellement, on s'ammasse dans les meetings à l'occasion des municipales, puis on check dans la rue, on se fait la bise et des câlins et ensuite, on toussera...

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
mouaibof
Il y a 11 mois
Expérience unique pour connaitre l'impact du tourisme: le supprimer et comparer!

Voici un aperçu de cette expérience dans la play-liste "Cilaos au calme, sans les hélicoptères"

https://www.youtube.com/watch?v=nNTg1irRehY&list=PLiAGQEPkOhjjQhZjoh5XWlZBbKxy1gxha

En prenant en abbaque la formule de l'ADEM qui sert à évaluer le préjudice sanitaire des hélicoptères à CILAOS, connaissant l'intensité, le cumul, et le contexte, l'évaluation est de l'ordre de 1.5 millions d'euros par an pour la commune de Cilaos rien qu'en préjudice SANITAIRE. Si on estime le préjudice économique, en considérant que tout projet dépendant de la communion dans le calme de la nature capote là où passent à quelques minutes d'intervalle des hélicoptères, et ce durant 5 heures au moins, La privation de tout un panel des possibles activités représente une destruction de potentiel local importante.

La supression du tourisme par hélicoptère a d'autres effets.

- Il est plus facile de communiquer avec les gens qu'on rencontre car à 10m de distance on s'entend mieux que à 1 mètre avec hélicoptère, pas besoin de s'approcher en se postillonnant dessus: du coup, il est plus facile de se parler en extérieur.

- La maison est aérée, on reste les fenêtres ouvertes.

- Les chiens aboient beaucoup moins, les radio des voisins sont moins fortes.

Il reste la plupart des autres bruits de moteurs de voisinage, puisque les gens jardinent, bricolent et circulent pour faire leur courses, mis à part une réduction de la circulation qui ne fait une différence importante que dans la rue principale (ailleurs ça fait peu de différence car ailleurs, c'est déjà calme à quelques voitures par heure près), la différence majeure, énorme, c'est les hélicoptères en moins: 3 à 4 par jour au lieu de 30 à 60. Les hélicoptères sanitaires et d'urgence font moins de bruit, alors que ceux de tourisme adoptent les pires trajectoires, car ils veulent voir le plus de paysage possible et se positionnent là où le bruit se propage le plus partout.

Si il y avait le tourisme sans les hélicoptères, les nuisances qui perdureraient sont du à la surfréquentation et à l'agression des lieux naturels quand trop de monde s'y concentre, trop de monde dans les lits de cours d'eau, et la pollution de l'eau par les parfums corporels, hors tourisme par hélicoptère, ce qui a provoqué le plus de dégâts est le canyonning et la prospection "sauvage" à la recherche de bassins et cascades du à la divulgation de coins secrets par des guides (rando-piton et le livre "152 ballades et randonnées").

Ce qui apparait nettement en forêt, c'est une "signature" fantôme du tourisme aérien: les oiseaux endémiques se taisent encore durant les heures où passaient les hélicoptères tant ils se sont habitués à renoncer à ces heures là, laissant le merle-maurice (un oiseau exotique plus criard moins affecté par la pollution sonore) seul, chantant à tu-tête et accaparant les lieux jusqu'à 11h à 12h.

En comparant avec l'ambiance sonore d'avant le tourisme par hélicoptère, ou de pendant le chikunguya (qui avait installé un calme assez prolongé pour que l'équilibre naturel revienne), on n'a pas le retour du chant des oiseaux endémique ni l'absence du merle-maurice dans les zones naturelles comme en 2004, normallement, les oiseaux endémiques chantent surtout de 6h à 9h, puis un peu moins mais avec plus de cris de contacts ensuite et le merle-maurice reste en zone agricole ou habitée.

Il reste à voir si le merle-maurice finira par se faire chasser des oiseaux endémiques comme en 2004 lors du calme produit par le chikunguya, et cela malgré l'état dégradé de ces forêts, qui depuis, sont encore plus dégradées.
À noter qu'en 1998, période d'invasion par le bruit des hélicoptères comparable à 2018, le merle-maurice envahissait aussi les même secteurs, du Taïbit à Cilaos, et au Matarum, son absence constaté avant 2009 correspondait à une période où le tourisme aérien ne posait plus de problème.

La relation entre les plantes envahissantes et le bruit par la perturbation des oiseaux permet de penser que la pollution sonore accélère la propagation des plantes envahissantes en facilitant la progression d'un important vecteur: le merle-maurice.
Nne pas respecter le calme du Parc National, et des zones naturelles, c'est par là aussi accélérer la dégradation de son aspect visuel. Actuellement le mal est quasi totalement accompli, il ne reste que 10% du patrimoine biologique encore "récupérable" d'après les dernieres visites des experts de l'UNESCO, mais bien sur, le lien entre la vitesse de cette dégradation et le bruit n'est pas formulé, le fait que cette hypothèse  "attaquerait" un lobbi industriel explique qu'on se garde bien de constater des faits le prouvant, et puisque la dégradation se serait produit, moins rapidement mais quand même, dans le silence il est très facile de grâcier les dégâts du bruit...

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
mouaibof
Il y a 8 mois
CILAOS MON AMOUR mis à jour: Lire à ce sujet
TOURISME AÉRIEN
ÉVOLUTION: de pire en pire


Cet hiver s'annonce plus calme grace au tourisme chinois... Leur virus a en effet bien aimé cette idée de visiter le monde et les a devancé.

Pourtant, au confinement, déjà assez d'ULM ou d'hélicos de loisir pour perturber parfois une journée les oiseaux, même si ça reste à comparer occasionnel, mais 5 passages par jour durant 5 à 10 minutes à chaque fois, c'est déjà beaucoup, surtout dans un PARC NATIONAL.

Fait à signaler aussi, les retours de réunionnais venus de métropole sont en quatorzaine chez eux dans leur famille, le temps d'incubation étant passé, on devrait voir, et c'est à surveiller les cas de corona-virus augmenter et si l'épidémie prend et n'est pas maitrisée dans l'île, elle se propagera plus facilement qu'en métropole (en raison des meours locaux): on a fort à parier que le confinement strict à l'hotel soit de nouveau demandé.
https://www.zinfos974.com/5-nouveaux-cas-de-Covid-19-a-La-Reunion_a155389.html
"Parmi ces 5 nouveaux cas : 4 sont liés à une transmission intrafamiliale autour d’un cas importé et 1 cas reste en cours d’investigation.

S’agissant d’une deuxième chaîne de transmission intrafamiliale à La Réunion, les autorités sanitaires rappellent aux réunionnais l’importance de respecter la quatorzaine et les gestes barrières au sein du foyer, surtout lorsque celle-ci est faite à domicile. "

UN GRAND MERCI À CORONA pour ce moment exceptionnel de paix dans la nature: des oiseaux endémiques on pu chanter EN MATINÉE et sera restera en témoignage! .
Le chant d'un oiseau la vierge (chakouat) le matin!

cet oiseau a vu ses populations chuter de 20% en 3 ans.

Si vous venez à la Réunion... Merci d'être attentifs au chant des oiseaux en forêt, de tenir vos marmailles-hurleurs, ne pas faire caca partout nous ne somme pas équipés des bonnes mouches à merde moulez vos crottes avant de quitter l'hôtel, et merci de respecter les lieux que vous êtes venus voir en évitant de craquer vos économie dans l'usage de pétoires volantes au dessus des cirques: payez vous une bonne paire de jumelle à la place car les belvédères pour les utiliser ne manquent pas... vous vous approcherez visuellement aussi près et regarderez le temps que vous voulez des détails dans les reliefs intérieur des cirques..


Date de l'expérience : 30/05/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
mouaibof
Il y a 8 mois
Juste aviation de loisir sans les touristes, comptage du 1 juin 2020
20200601 - comptage par analyse temps fréquence, 13 aéronefs

20200601_0647-1553_CILAOS-maisonindex   N° heure durée
1:02:35 01 7h49  4:32 ulm fort
1:07:38 02 7h54  2:44 hélico écureuil fort
1:22:42 03 8h09  3:23 avion faible
1:28:11 04 8h15  2:48 ULM fort1:38:56 05 8h25  7:08 2 avions à la suite1:58:46 07 8h45  2:18 autogire ou hélico bipale (présence d'infrason + bruit "ULM")
2:28:54 08 9h15  2:40 ULM faible
2:43:37 09 9h30  2:31 Robinson fort2:51:55 10 9h39  4:23 robinson fort
5:04:05 11 11h51 3:06 avion fort
5:12:23 12 11h59 4:10 2 ULM à la suite (faible)
6:48:31 13 13h35 2:53 robinson (faible)
Les aéronefs "faibles" sont encore nettement gênants en forêt. 
Date de l'expérience : 01/06/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 8 mois
JUIN 2020
Le déconfinement a attiré ici des touristes "inhabituels": ce sont les touristes locaux déjà "chassés de Mafate" qui profitent justement du répis laissé par le bruit aérien pour revenir randonner en paix durant le répis post-COVID, revoir les lieux "comme pendant les années 60".
À Mafate, le bruit des groupes électrogène envahi  tout sentier surplombant un ilet et a été rapporté comme "déception". Ce problème sera résolu si on installe des stations solaires.


Du coté de CILAOS, automne et hiver 2020  les agriculteurs ont remis en route les canons anti-oiseaux, qui ne fonctionnent pas normallement: ils font des nuisances démesurée faute de fonctionner sur le principe premier.

Normallement cela provoque un claquement sec rappellant le bruit d'un fouet, avec un intervalle de temps important: la nuisance est très occasionnel et brève, et ça fait peur, et les oiseaux apeurées hésitent longtemps à revenir car ils craignent de prendre du plomb dans l'aile.
À la Réunion, ce que les oiseaux connaissent c'est un ếtre humain qui bouge associé à un claquement, mais l'humain qui fait le clown avec un fouet n'a jamais été très méchant, c'est pas un chasseur au fusil, ça ne tue pas, un petit coup d'aile, on attend qu'il se fatigue et on revient. 

Le canon à bouteille de gaz ne comporte pas de signal visuel, c'est juste un coup de pétard, qui plus est est à intervalle de temps régulier et les oiseaux habitants là connaissent "le truc": quand on entend le pétard, c'est qu'il y a personne qui surveille et donc que la voie est libre, l'effet peut même être inverse! 

Du fait que l'agriculture est intensive, on a supprimé l'herbe et toute autres plante à graine nourissant les oiseaux.
Si on laissait des friches et des graminées, les oiseaux mangeraient un peu de tout et pas que les cultures, mais là il ne leur reste que ça, et ils en mangent en quantité.

Au lieu que quelques coups par journée qui éloigne des oiseaux de passage il faut casser des oreilles de piafs sédentaires qui ne vont se laisser crever de faim et viendrons de toute façon question de vie ou de mort et même si cela leur détruit les tympan: il faut réellement que ça soit invivable pour eux de s'approcher, ce qui est plus ou moins obtenu le temps de rendre les oiseaux sourds avec un coup toutes les 30 secondes et bien plus de puissance, au point que la portée de la déflagration est de l'ordre de 4km,
Cela perturbe du coup les oiseaux endémiques à des kilomètres, des oiseaux qui vivent en scrutant des sons très faibles car vivant depuis "toujours" dans le silence,  pour des raison de stress d'attention (ça ne leur fait pas peur, mais ça les fait chier, les oiseaux stressent comme les humains en cas de nuisances sonores insistante qui détourne l'attention)

Des systèmes plus efficaces et moins nuisants, automatique sans présence humaine mais inspirés des systèmes traditionnels sont enviseagables et même plus efficaces, mais on ne se casse pas la tête à faire plus compliquer que de simplement "oublier" une bouteille de gaz dans un champs!
Ce qui compte c'est vendre un max de lentille à 16 euros le kilo et on s'en fout radicalement du bruit et des dérangements que cela occasionne, voir même de la perte d'une clientèle (déjà chassée par les rotations d'hélicoptères touristiques) dont en s'en fout puisque la publicité fait venir du monde autant qu'on le veut, on fait au plus simple, au plus facile....

Ceux qui n'aiment pas ça n'ont qu'à partir, telle est la devise.


Date de l'expérience : 31/05/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
mouaibof
Il y a 7 mois
Les nuisances de loisir aérien reviennent déjà (de l'ordre de 15 survols occupants chacun 2mn30 à 6 minutes) répartis sur la matinée (avant CORONA 50 à 80 haute saison 30 à 50 basse saison): assez pour redevenir une activité à caractère privative des le retour du tourisme-poubelle (privative signifie qu'une activité monopolise les lieux rien que pour elle, tourisme-poubelle signifie "tourisme qui laisse derrière lui de la pollution et de l'irrespect")

Le contexte politique vient de changer: l'exaspération de la population s'est exprimée face à la "gentrification" sur fond de sentiment de favoristisme tourné vers quelques acteurs économiques au dépend de toute une population, (par exemple un parking construit par le les services de la commune et pour le bénéfice d'un gîte de particulier). Dans l'ensemble ce contexte a transformé CILAOS en grande foire où tout est permis et en "poubelle touristique des bas" tout en réduisant l'animation à de simple fêtes commerciales.
Sans désigner précisément en quoi, "marre du béton" fut un aspect largement exprimé par le peuple... "marre du béton" étant plus un ressenti de perte de l'aspect naturel global des lieux que le béton de tout un et chacun pour garer sa propre voiture devant la case!

Ces dernières semaine furent calmes (oui, calme, sauf à certains endroits et à certains moments mais ça c'est pas du tourisme ni du tapage: c'est de l'animation=nuance). Aussi spectaculaires qu'ils soient, ces grands défilés et cortèges sont très loin d'atteindre dans la nature, le niveau de nuisance que ferait un seul ULM traversant de part en part le Cirque de CILAOS, et ne se produisent que dans un contexte particulier, pas tous les jours plusieurs fois)

Surveillez bien l'évolution de CILAOS, car il se pourrait que CILAOS change (on a assez scandé "c'est le changement!") pourvu que ça soit vrai...
Si ça change, espérons bien que c'est aussi pour que l'on retrouve  la possibilité d'apprécier la nature sans tout "désordre-en-l'air", tout en restant un village créole vivant et authentique où l'on acceuille les touristes chez l'habitant et des structures à dimension humaines. Tout cela dépendra de la force politique fraichement mise en place, mais toujours aussi de vous suivant si vous donnez du pouvoir en tant que clients aux prestataires générateurs de nuisances.

SI CILAOS atteint cet objectif et que la nuisance du tourisme y est résolu, je l'annoncerais avec joie et si le contexte de fréquentation touristique ne signifie plus la destruction de l'ambiance, de la société et de la nature, on peut s'attendre à une toute autre ambiance touristique qui cette fois, profitera à tous, sans tout dévaster et vous aurez alors votre place ici sans être d'indésirables porteurs de devises pour une économie d'exclusion...

Patience... couvez votre CORONA tranquillement en attendant...

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
rahan2000
Il y a 7 mois
Salut,

Déjà en 2001 la première fois où je suis venu ça m'avait carrément choqué de voir un hélico ultra bruyant et polluant passer au ras des paquerettes dans Mafate... Un peu dégouté de la superbe rando quoi.

Alors que les randonneurs sur les chemins c'est quand même bien plus sympa et un randonneur ça mange, ça dors, ça boit (lé làààà)... En ce qui me concerne je visite aussi les belles maisons créoles, le jardin de l'Etat et ses expos, etc...

En bref ça fait bien vivre le tourisme et ça ne nuit pas du tout autant !

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
mouaibof
Il y a 7 mois
- Spectaculaire invasion de papiers mouchoirs véritablement liés aux touristes qui appliquent le conseil "servez vous de mouchoirs à usage unique et jetez le".
ces mouchoirs resterons intactes jusqu'au cyclone prochain et se voient même encore durant 18 mois, tandis qu'une crotte reste bien moulée durant 2 mois en forêt.

- Retour des hélicos: à quelques minutes en matinée, plus un toutes les demi-heure en après midi: c'est FOUTU pour les projets de randonnée en écoutant la nature.

Phénomène récurent: à chaque fois qu'une nouvelle compagnie s'installe ou "essaie" un nouvel engin, ou qu'un riche particulier  s'achete un nouvel hélico, il s'ensuit une phase d'excès de zèle de quelques semaines à quelques mois en s'amusant à rechercher le maximum de sensations: ces dernieres semaines, c'était le tour de RUN HÉLICO (pas juste passer et juste gêner "normallement", mais passer plus bas, plus vite, en virage serré...)

Ça redevient comme "avant" (entre 55 et 65% comme "avant" en quantité pour les 2 mois en cours d'arrivage mais même taux, voir même pire,  de nuisance/touriste à cause du tourisme aérien et de la saleté), plus grande tendance à jeter du mouchoir blanc...
Les touristes ont peur des chiottes, alors ils font à coté ou dans la nature: c'est pire.
(quand ils n'ont pas le covid, ils ont le coco-vide)

On peut espérer du nouveau conseil municipal une tentative d'enraillement de ce processus de destruction de la nature par du tourisme absolument pas géré, le nouveau conseil municipal est pas encore opérationnel, le temps de s'installer.

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 6 mois
Depuis le 22 août les survols d'hélicoptères se sont intensifié, cette fois en après midi: la fréquence horaire est moindre: par moment, pas en continu, mais c'est pour mieux reccomencer après: plusieurs fois par heure tout de même, jusqu'à 13h45 voir plus.

De ce fait, il n'est plus possible d'éviter la nuisance à moins d'écourter la sortie à une petite ballade digestive et de faire toute la matinée de la route, puis de la ville boutiques souvenir, manger au resto...
De nombreuses plaintes semble à l'origine de ce changement, c'est moins intense en matinée, un peu moins bruyant en zone habitée, mais plus bruyant dans la nature (trajectoires plus proche des zones naturelles d'altitude), et épargner un peu de la matinée pour perdre le restant de la journée,  c'est pire!
Seul moyen d'éviter la nuisance: ne plus sortir par beau temps.
On est arrivé à ce résultat: plus de 7 heures d'occupation temporelle (50% de plus que d'habitude),  avec seulement 30 survols par jour qui en nombre fait la moitié que d'habitude!!!

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 5 mois
On est en septembre, la crise sanitaire a mis les freins, il semble y avoir peu de tourisme, c'est la rentrée, la saison creuse, mais tout de même 3 heures de survols d'hélicos à quelques minutes d'intervalle de 7h à 10h, plus un de temps en temps et des ULM n'importe quand plus tard et parfois un retour des survols à la suite entre 11h et 12h, de sorte que la sensation de calme ne revient pas tant qu'il fait beau (il n'y a plus de cadre horaire): c'est un niveau de nuisance surprenant pour ce contexte de faible fréquentation.

Les touristes sont très sale aussi: un site (un départ près d'un sentier botanique) qui avait était respecté durant 1 mois de vacance avec foule site bondé s'est transformé en chiotte en quelques jour fin août début septembre: qui sont ces touristes sales qui débarquent à cette période?

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 5 mois
Touristes? Les touristes ont bon dos. Kréol ssa lé makott! Bann kochon!!

Ce ne sont quand même pas les touristes qui balancent les batteries de voitures, les vieux matelas, les machines à laver et les frigo rouillés ainsi que les meubles déglingués. Je ne parle même pas des épaves de voitures qui finissent dans les ravines et des vidanges d'huile sauvages.

Qui salope notre île en premier? LES HABITANTS!!

Moukat pa anou!


Date de l'expérience : 02/09/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 5 mois
Les makottes ne sont pas des touristes et les lieux concernés par leur visite ne sont pas les mêmes, et presque jamais les lieux dont l'accès demande un effort musculaire: ils ne se font pas chier, ils jettent du lourd et le lourd tombe vers le bas...

Les touristes (locaux ou non locaux) ont un profil de déchets bien particulier lié au nettoyage des excrétions corporelles: ils se font chier ou se font suer en accédant aux sentiers et aux zones naturelles qui éloignées de la route et généralement plus en altitude demandent un effort musculaire de locomotion, et ils s'essuient avec du PQ ou des mouchoirs au lieu de le faire avec du bringellier qu'on trouve facilement, ils morvent aussi, et "utilisez un mouchoir à usage unique et jetez le": c'est pourquoi les lieux épargnés par la makotterie, tout simplement par ce que c'est hors de portée de la route et au dessus (les batteries de voitures tombent vers le bas mais pas vers le haut) sont souillés quasi uniquement par les touristes..
Tout l'espace naturel au dessus de la route, zone "préservée" devrait être propre, mais il y a les PQ et pollution sonore.

La pollution sonore: les motards c'est 4 à 8h heures par semaine, et de temps à autre une voiture tuning, mais ça reste localisé, tandis que les grands champions sont l'autogire (20 à 30 fois plus que l'hélico en quantité de nuisance/touriste, puis les avions et ULM et hélicos). Si les hélicos sont en derniers, c'est qu'ils sont efficaces (plus de transport pour moins de temps, le rapport nuisance/nombre-de-touriste est moins élevé que pour ULM, petits avions et autogire en raison de l'occupation temporelle plus grande pour une quantité de touriste donné), mais les hélicos sont premiers tout de même et globalement la source numéro 1 de nuisance étant donné leur supériorité numérique (50 par jour en février 2020 32/jour en aout 2020, 80 par jour en pleine saison, 3 à 7 heures par jour de calme de la nature souillé... (et à CILAOS équivalent aussi à remettre une fois de plus l'équivalent de toute la pollution automobile, grosso modo un doublement de la pollution par rejets d'hydrocarbures)

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 5 mois
Le PQ et les mouchoirs en papier se dégradent naturellement en quelques semaines, mois et on ne peut comparer ces volumes de déchets avec les dizaines, centaines de tonnes qui sont balancées dans la nature par les créoles. Surtout qu'ils mettront des centaines d'années à se dégrader s'ils ne sont pas ramassés.

Je ne vois pas pourquoi vous vous focalisez sur le PQ et les mouchoirs en papier alors qu'il y a tant à dire sur le reste.... Ce sont dans les Bas, pas dans les Hauts que vit la grande majorité des îliens qui est au contact de toute cette pollution. Sans les milliers, dizaines de milliers de pneus balancés n'importe où, je pense que les problèmes de dengue ou le chick à l'époque auraient été résolus depuis longtemps.

Quant à la pollution aux hydrocarbures ou la nuisance sonore des véhicules roulants dans les Hauts, vous plaisantez j'espère ou alors vous n'êtes pas descendu dans les Bas depuis l'époque des cars courant d'air.


Date de l'expérience : 02/09/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 5 mois
"Je ne vois pas pourquoi vous vous focalisez sur le PQ et les mouchoirs en papier alors qu'il y a tant à dire sur le reste."

Par ce que dans des lieux immaculés et sacrés qui sont les derniers endroits "propres" et où ressentir la beauté d'un paysage, ils changent du tout au tout l'ambiance en le tranformant, pour presque rien, en POUBELLE, tout comme dans un temple naturel l'irruption répétée des déchets sonores du tourisme aérien qui tranforme un lieu de recceuillement en décors de carte postale uniquement.
En découle une extension des comportements sales et désinvoltes aux derniers espaces propres de l'île.

Salir AUSSI ce qui est immaculé et beau jusqu'à rien laisser, absolument rien de propre est pire encore que de rajouter ces mêmes déchets sur une décharge d'ordures...



Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 5 mois
"
Quant à la pollution aux hydrocarbures ou la nuisance sonore des véhicules roulants dans les Hauts, vous plaisantez j'espère ou alors vous n'êtes pas descendu dans les Bas depuis l'époque des cars courant d'air. "

50 fois 3 minutes de présence d'un hélicoptères dans le cirque de Cilaos est comme brûler, sur place quelques 600 litres de kérosen, au quotidien, dans l'espace clôt des remparts.
L'air met 3 jours à se renouveler, on le constatait lors des mise à feu de la décharge de Brûlé Marron, on le constate après un feu de paille, par la "brume" persistante. Imaginez que vous mettez à feu tous les jours une cuve de 600 litres de kérosen à Brûlé Marron, comme au temps où la décharge brûlait, c'est loin d'être négligeable. Des retombées ont été constatée aux salazes (trace d'hydrocarbures dans l'eau coulant des rochers), bien loin de toute routes, l'odeur, et la concentration des polluants de combustion est perceptible aux 3 salazes. Un hélico, ça pue quand ça ne passe pas loin et qu'il en passe des dizaines, il en passe même actuellement en septembre et crise sanitaire 25 à la suite

Et dans les hauts, quel est le bruit qu'on entend, par dessus tout partout? Les voitures, les motos? les véhicules roulants c'est local, alors que les hélicos et les avions envahissent TOUT.
Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion - CentreDuMonde
Qu'est ce qui se voit le plus sur une analyse temps-fréquence du paysage sonore faite même pas dans la nature, mais à quelques pas du centre ville!

L'intérêt de ces espaces préservé de la circulation routière de l'urbanisation est d'offrir autre chose que des sentiers souillés aux mouchoirs blanc dans une nature envahi de bruit de moteurs DE LOISIR!!! et en plus c'est habité.

RESPECT!!!



Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 5 mois
Respect? Respect de quoi? De vous? I fé pitié ziska!

J'aurais du respect si les gens des Hauts qui, je n'en doute pas, subissent des pollutions sonores importantes, se mobilisaient.

Avec toute l'énergie que vous dépensez à noircir des pages, montez une asso, rassemblez des personnes, contactez les médias qui sont lus ou écoutés dans l''île (Freedom kossa i lé?), essayez de mobiliser des élus, bloquez les hélidromes, distribuez des tracts devant les hôtels qui proposent des tours en hélico ou dans les lieux touristiques.

Dans ce cas, j'aurais du respect et paierai même bien volontiers ma cotisation dans votre asso.

Mais venir argumenter sur un forum qui sera lu par qui, par quelques dizaines de personnes au maximum et dont la grande majorite demandent des conseils de vacances, c'est pisser dans un kayamb. Si vous ne bougez pas, dans le futur, vous serez encore là à vous répandre et pleurer sur votre sort.

Vous croyez vraiment que vous ferez bouger les choses assis sur votre chaise à taper sur un clavier?

J'emploierai le pseudo d'une autre personne : mouais bof!! 
Date de l'expérience : 07/09/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 5 mois
"J'aurais du respect si les gens des Hauts qui, je n'en doute pas, subissent des pollutions sonores importantes, se mobilisaient."

Tout le problème est là!
Vous avez raison... Mais ne croyez pas qu'on a pas bougé.

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
mouaibof
Il y a 5 mois
Les touristes profitent bien: comme à CILAOS on est "gentils et tolérants" on exploite la possibilité de ne pas respecter les gens en tant qu'activité "commerciale": entre autres celle de louer des locations saisonnières pour y pratiquer le tapage nocturne (faire la teuf sono à fond de 22h à 4h du matin). On peut le faire par ce que les voisins sont gentils et tolérants et n'osent pas se plaindre, peut être par ce qu'ils font des nuisances aussi et qu'on pourrait leur reprocher en retour: par exemple leurs chiens.
Ces nuisances ont été un enjeu de campagne électorale, et à CILAOS il semblerait (au conditionnel tant que pas de résultat concret constaté) que le conseil municipal devrait réduice ces nuisances, en particulier là où s'est son pouvoir: le tapage nocturne du tourisme de bringue en premier.
La mairie a aussi effacé les hélicos de la dépose de miss-réunion de son site internet. Mais il reste le bruit, en l'air.

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 5 mois
Que fait le CTR quand les transporteurs ne sont pas écoutés? C'est simple, ils vont bloquer le dépot de la SRPP!

Par magie, tout est réglé en 24 heures...

Opération coup de poing sur la route de Cilaos en ne laissant passer que les habitants du cirque. Une seule journée comme cela et tous les médias de l'île ne parlent plus que de vous....

Je le dis et je le répète, ce n'est pas en remplissant des pages entières sur le forum que vous résoudrez vos problèmes. Vous croyez que tous lisent vos tirades interminables?

Autant, je comprends des interventions courtes et bien pensées, autant vous êtes, vous et quelques autres contreproductifs envers votre action. Il faudrait penser en termes de marketing.

A quoi bon balancer des avis négatifs en permanence? Les personnes qui lisent le forum veulent des infos pratiques pour venir en vacances. La grande majorité repartira enchantée.

Aller en vacances et s'installer sont deux choses diamétralement opposées et ce sont  plus de 30 années d'expat en Afrique et au MO qui me font écrire cela.

Je connais La Réunion aussi bien que vous. Les problèmes, je les connais très bien. Qui tire les ficelles? Comment? Pourquoi? J'en  fréquente occasionnelement quelques uns par le hasard des alliances familiales, hélas.

Vous en avez marre des hélicos, je le comprends parfaitement.

Arret gratt li ki!





Date de l'expérience : 09/09/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 5 mois
Crise sanitaire, crise économique, faible fréquentation, mais pourtant encore beaucoup de survols aériens. Il semble que les touristes qui choisissent le survol des lieu en pétoire volantes sont un plus gros pourcentage.

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion - CentreDuMonde

Analyse temps fréquence CILAOS du Mercredi 16 entre 6h43 et 10h43

6h53 hélico ÉCUREUIL 3'48"
7h01 ulm 3'48"
7h44 6 hélicos H130 ou similaire + 2 ULM à la suite en 12mn
8h02 4 hélicos en 11'41"écureuil, 3 fois h130
8h20 1 hélico + 1 ulm en 4'53" écureuil
8h28 1 hélico en 3'07" écureuil
8h32 1 ulm 5'34"
8h49 7 hélico,  en 35'44 avec calme intercalaire de 1 à 4mn écureuil- 3 fois h130- écureuil - h 130 -robinson bipale
À ce moment là, on dirait que cela va se calmer, mais cela reprend un peu plus d'une heure après pour "bouffer" la seconde partie de matinée, et même l'après midi...

9h54 5'01" ulm
10h15 12'55 4 hélicos2 fois h130 1 écureuil et 1 h130 éloigné
enregistreur arrêté à 10h43 , en 4h, 24 hélicos, 7 ULM (+10 environ dans la journée ensuite)
Date de l'expérience : 16/09/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 5 mois
Merci pour le sonotone mais, en ce qui concerne les médias réunionnais, silence total.

Avec quoi, 6000 habitants dans Cilaos, vous ne pouvez même pas en trouver quelques uns pour faire le siège du standard de Freedom? 

Je vais être bon prince, voila le numéro du standard: 02 62 20 20 00
Date de l'expérience : 17/09/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 5 mois
Les nuisances du tourisme aérien ne baissent pas: on se tient pas loin des 30 hélicoptères/jour

29 hélicos 8 ULM 3 AVIONS 38 SURVOLS significativement audibles à CILAOS ville
+3 en après midi

3 HÉLICOS (TOTAL DE 31 AUJOURD'HUI PARMIS 43 SURVOLS)Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion - CentreDuMonde



Date de l'expérience : 24/09/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 4 mois
20-30 septembre: observation sur 1km de sentier botanique "sentier-caca".

Juillet Aout (vacances, touristes locaux ou affininitaire surtout) LES GENS LISENT ET RESPECTENT (souvent c'est les marmailles qui lisaient pour leur parents!!!)
Avec pancarte 1 mouchoir jeté tous les 15 jours
Sans pancartes 5 mouchoirs jetés par jour: 30 fois plus

En juillet il y a eu énormément de monde mais les lieux étaient plus propres, c'était même surprenant vu la fréquentation.

fin septembre (touristes venus la première fois par promotion surtout) ILS SALISSENT et ne semble PAS LIRE.
Avec pancarte ou sans pancartes peu de différence.

Après la rentrée est venu un profil différent, surtout pour les touristes de fin septembre: ils sont plutôt sales avec plus de déchets de pisse en proportion: surtout des mouchoirs de femmes qui ont pissé et de l'essui-tout, des lingettes, des serviettes en papier de l'hôtel dont le temps de décomposition est plutôt 2 ans que 9 mois!




Date de l'expérience : 29/09/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 4 mois
Je ne sais pas si vous avez vu le clip de promotion sur La Réunion qu'à tourné Manu Payet. Il met en premier en avant les promenades en hélico dans la vidéo.

Les promoteurs ne se trompent pas de support, eux. Ce n'est pas comme vous dont les actions sont complètement ignorées sur l'île.

Comme pour le PQ, tout ce que vous faites est déverser vos rancoeurs sur le forum. Gardez cette énergie pour une action plus efficace localement!!

En métropole, il y a un canal où je vais marcher très régulièrement. Là, ce sont les déchets plastiques qui sont abandonnés. Régulièrement, je prends une pince à ramasserer et un sac plastique. Pourquoi n'organisez vous pas une collecte?

Mounoir i fé pitié.....
Date de l'expérience : 30/09/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 4 mois
À la Radio Réunion première, lors du "Radio Péi" sur CILAOS du 27 septembre, le problème des hélicoptères a été mentionné 4 fois et le Maire parle de prendre des mesures, au moins de restrictions horaires... ça commence à "sortir" enfin dans les médias.

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 4 mois
Il faudrait mettre la pression au standard de Freedom. C'est la radio la plus écoutée.

Vous ne trouvez pas quelques personnes du cirque pour intervenir dans toutes les émissions? Dans perdu/trouvé, quelqu'un pourrait dire que la tranquilité est perdue à Cilaos. Il y a toujours moyen d'inventer quelque chose, même dans chaleurs tropicales...

Le Maire a-t-il compétence et pouvoir sur l'aérien? Je ne crois pas....
Date de l'expérience : 01/10/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 4 mois
Pour oser Freedom les Réunionnais sont encore trop dans la peur d'aborder ce sujet et ils ont peur de changer une formule qui marche: on est envahi de touristes "les affaires marchent".
Réfléchir à un changement si radical fait encore peur, et en plus la peur de déranger et de s'attirer des ennuis: les compagnies ont un pouvoir de chantage et jouent sur la peur de ne pas être secouru par l'hélicoptère en cas de cyclone, ou la peur de ne pas être secouru, sur la "peur d'abandon"..
Et on espère naïvement que l'hélicoptère soit un jour un moyen de transport, pour éviter la route, et que cela soit donné à tous!
10% des TOURISTES de CILAOS venant en hélico? comptez 50 aller-retour par jour avec 6 places par appareil, 10 avec des gros hélicoptères de transports de troupe de 30 places, par jour en moyenne (Cilaos a 500.000 visiteurs par an, Mafate à peu près 400.000 "autant que La Vanoise")

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
Jooo
Il y a 4 mois
ça fait peur ces messages... on croirait qu'à Mafate, on a des convois militaires à bout de champ... 

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 4 mois
,, Pour oser Freedom les Réunionnais sont encore trop dans la peur d'aborder ce sujet et ils ont peur de changer une formule qui marche: on est envahi de touristes "les affaires marchent".
Réfléchir à un changement si radical fait encore peur, et en plus la peur de déranger et de s'attirer des ennuis: les compagnies ont un pouvoir de chantage et jouent sur la peur de ne pas être secouru par l'hélicoptère en cas de cyclone, ou la peur de ne pas être secouru, sur la "peur d'abandon"..
Et on espère naïvement que l'hélicoptère soit un jour un moyen de transport, pour éviter la route, et que cela soit donné à tous!
10% des TOURISTES de CILAOS venant en hélico? comptez 50 aller-retour par jour avec 6 places par appareil, 10 avec des gros hélicoptères de transports de troupe de 30 places, par jour en moyenne (Cilaos a 500.000 visiteurs par an, Mafate à peu près 400.000 "autant que La Vanoise")


ON ARRETE!!

Les réunionnais racontent leurs histoires de luc sur chaleurs tropicales et dix mille autres c****ies par jour sur Freedom. Ne venez surtout pas me dire qu'ils ont peur d'aborder le sujet des hélicos, ça ne tient pas debout.

La grande majorité d'entre eux est palaxa avec les touristes... sauf ceux qui ont des intérêts directs, ils ne sont pas si nombreux.

Personne n'espère venir à Cilaos en hélico, c'est du délire!!

Où avez vous trouvé vos chiffres de visites dans les cirques? Des sources sérieuses SVP!! 400 000 personnes par an à Mafate, ça fait 1100 par jour!!! Où sont-ils? C'est du n'importe quoi!!

Chaque fois que je suis allé à Mafate, chez mon beau-frère, il y avait grand maximum quelques dizaines de personnes, en période de weekend ou de vacances.

Vous perdez toute crédibilité à écrire tout cela!!




Date de l'expérience : 02/10/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 4 mois
400.000/an venait d'une com du Parc National, associé à un commentaire "soit une fréquentation annuelle comparable à la vanoise"... 40.000 semble effectivement plus proche de la réalité à voir comme ça le nombre de voiture garée, et le nombre de gens en chemins, multipliés par le nombre de chemin. Peut être qu'en vanoise c'est 40.000 par an aussi "comme à Mafate": il y a du monde qu'en été.

Cilaos aurait environ 500.000 visiteurs par an, à peu près 80% des touristes métro y iraient (dans l'émission de radio-péi récente sur CILAOS), pour CILAOS ça ferait 340 voitures-remplies/jour 
Si ils garent tous leur voiture rempli au départ des sentiers, ça serait plusieurs centaines et de l'ordre de la centaine par sentiers.. oui, ça semble beaucoup par rapport à la réalité, peut être un zéro de trop! par contre 500.000/ans à CILAOS c'est bien probable, dont 90.000 par an rentrent dans la "maison de la montagne"
300 voitures de touristes ou de touristes locaux par jour semble s'y trouver, ça circule tout de même beaucoup, et le week-end, plus de 100 sont garées sur les route de Bras Sec Bras Sec (130 environ, plus les cars), plus des dizaines par ci par là (Roche Merveilleuse, Route d'ilet à corde, fleurs jaunes, plus toute la foule autour de la Mare à jonc, 50 à 100 motards, les parking remplis en ville, c'est facilement un millier de voitures "posées" et plusieurs milliers de personnes concentré sur le week-end.
Attention: il se peut dans ces chiffres soit le nombre le nombre de touristes.jour
1 touristes qui reste 10 jours compte 10.


Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 4 mois
400.000 touristes par an est probablement un chiffre pour LE PARC NATIONAL DE LA RÉUNION, "comparable à la vanoise" probablement, pas seulement MAFATE.
80% environ des touristes venus de l'extérieur viendraient à CILAOS

doccuments officiels.
https://observatoire.reunion.fr/system/files/2019-09/NC%201er%20semestre%202019.pdf

2012-06-28 28-06-12
http://www.reunion.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Charte-V4-2-28-06-12-Basse-def_cle751d74.pdf



Si cette hausse se confirme, La Réunion devrait accueillir environ 450 000 touristes en 2011 une fréquentation d'affluence record qui dépasserait le meilleur taux enregistré, datant de 2004. L'objectif de la destination est d'attirer 600 000 visiteurs à horizon 2015 et les acteurs locaux entendent exploiter l'importante visibilité que confère l'obtention du label Unesco pour y parvenir. De nombreux projets de valorisation du territoire naturel terrestre sont envisagés, notamment par le parc national de La Réunion, afin de diversifier l'offre touristique de la destination. D'une manière générale, l'obtention du label Unesco permet aux Réunionnais de proposer des circuits touristiques thématiques plus personnalisés qui incitent les visiteurs à rester plus longtemps sur place ou à reprogrammer un séjour sur l'île. Le classement Unesco est donc perçu comme un critère de choix de destination même si cette tendance concerne encore aujourd'hui une faible partie de la clientèle touristique. "

http://www.codra-conseil.com/p3621/
"Certains parcs nationaux n’hésitent pas à prendre des mesures drastiques, en limitant notamment l’affluence journalière, en réglementant les horaires de fréquentation des lieux, mais aussi et surtout en instaurant un droit d’entrée. En effet, contrairement à la France, l’accès aux parcs nationaux à l’étranger reste payant. Jamais symbolique, mais toujours abordable, ce droit d’entrée génère des ressources qui financent l’exploitation et la valorisation du site.A travers ces deux systèmes d’accueil touristique opposés, on note une nette différence sur les retombées économiques qu’engendre la gestion d’un parc national. D’un côté, les pays étrangers favorisent la venue des visiteurs et génèrent d’importantes richesses économiques, au risque parfois de dégrader leur patrimoine en raison d’une surfréquentation. A l’inverse, la logique de protection qui prédomine en France, axée sur un tourisme plus responsable, limite la découverte massive des lieux.
"
La Réunion comporte un tourisme  irresponsable avec une logique de découverte massive des lieux... par hélicoptère: sur 100.000 hectares 50.000 personnes par an dans des hélicoptères de 6 places, c'est massif...

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 4 mois

"Par ailleurs, la circulation aérienne importante (hélicoptères, avions, etc.) est une source
de nuisance sonore qui doit être maîtrisée en raison de ses impacts potentiels sur cer-
taines espèces mais aussi sur la quiétude des habitants et des visiteurs à la recherche de
ressourcement dans un espace naturel préservé. Il en va de même pour la forte fréquen-
tation de certains sites.
La Charte du Parc national de La Réunion - Les Pitons, cirques et remparts au centre d’un projet de territoire
Projet arrêté par le conseil d’administration le 21 juin 2012
PAGE 37

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 4 mois
De longues tirades encore une fois de plus sur ce forum alors que ce n'est pas ici qu'il faut porter vos efforts. Là où il le faudrait, on n'entend jamais parler de vous...

J'attends toujours de vrais explications pourquoi personne ne parle des hélicos sur les ondes de Radio Freedom alors qu'on entend de tout, mais vraiment de tout et pire encore.

Vos sources fiables pour les 50 000 passagers en hélicoptère par an ?
Date de l'expérience : 04/10/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 4 mois

"Vos sources fiables pour les 50 000 passagers en hélicoptère par an ?"

L'ordre de grandeur estimé en comptant les survols indique plus de 50.000 par an, voir 70.000/ans car la majorité des survols, plus de 25/jours en moyenne sont des hélicoptères de 6 places. Les ULM et avions qui occupent le tiers du temps le ciel sont presques négligeables en proportion, il y en a moins et avec 1 client ou 2 à la fois. Il se peut aussi que une partie des hélicoptères passent 2 fois et qu'on en compte trop à CILAOS, car la fréquentation sur CILAOS semble équivalente au comptage à la TOTALITÉ du trafic aérien de loisir sur l'île, alors que proportion (inconnue), ne survole pas CILAOS.

Aviation civile en 2014: "40.000 personnes" par an "chiffre stable mais explosion du traffic d'ULM"
2014 était une autre époque... on a probablement doublé pour atteindre le double.

Corail hélico publication,
https://www.clicanoo.re/Economie/Article/2019/10/05/Trois-nouveaux-helicopteres-dans-le-ciel-de-La-Reunion_589527

"« Le 11 octobre nous dévoilerons à Pierrefonds notre nouveau hangar, » confie Fabrice Lourme, directeur de Corail Hélicoptères. « Avec 47 000 passagers transportés en 2018, nous concentrons notre activité sur les survols touristiques ce qui nous a conduit à investir dans une flotte performante. »

Et il n'y a pas qu'eux, Heligon n'a pas une activiyé négligeable: ils annoncent "600.000 en 30 ans (1987-2020) pour héligon, ce qui ferait près de 30.000 par an à supposer une moyenne stable: ils ont démarré plus petit et on fait encore plus ensuite, sans doute bien plus que 30.000 par an certaines années, et si hélilagon a fait plus à une époque et a baissé depuis, en ajoutant hélilagon et les autres compagnies à Corail qui est fait déjà du 50.000, l'ordre de grandeur du cumul avant le covid est bien vers 70.000 à 80.000/an.

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 4 mois
Que faites vous concrètement ? Quelles actions à part noircir des pages ici? Quels résultats?

Sur l'île, on n'entend jamais parler de rien pour les hélicos à part les publicités des compagnies d'hélicoptère et de l'office du tourisme......


Date de l'expérience : 06/10/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 4 mois
"Sur l'île, on n'entend jamais parler de rien pour les hélicos à part les publicités des compagnies d'hélicoptère et de l'office du tourisme......"

Les plaintes ne remontent pas, les gens ne font pas souvent la démarche ou quand ils le font, c'est toujours pour entendre dire "vous êtes le seul à vous en plaindre" et viennent les arguments lapidaire de respect de la réglementation, de l'économie... etc.

"Que faites vous concrètement ? Quelles actions à part noircir des pages ici? Quels résultats?"

-Mesures (les spectrogrammes)
-Alerter les touristes (ici)
-Alerter les politiques, les scientifiques et associations de défense de l'environnement (mais pas d'écho car ces entités dépendent de la Région, et il semble que tous ceux qui ont un levier d'action sont pro-hélicoptère)

On en est là... c'est si énorme qu'on fait avec avec résignation, comme dans une belle vallée dans laquelle on a construit une autorouten qui sert à assez de monde pour qu'on la dise justifiée.

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
frenchcruiser2000
Il y a 4 mois
Soit il n'y a pas vraiment une gêne pour les habitants des cirques, soit votre action est sans aucun résultat. Dans ce cas, cela démontre que ce n'est pas la bonne manière.

A La Réunion, pour se faire entendre, il faut des actions, pas des spectogrammes, de la littérature sur un forum qui rassemble une infime minorité des touristes potentiels, ni des alertes.

J'espère que vous plaisantez quand vous parlez d'alerter les politiques... Sinon, vous ne connaissez rien à la vie politique locale.

Vous avez vu ce qu'a fait Thierry Robert  quand il a voulu ou veut faire parler de lui? Prendre une rubrique sur Freedom. Vous croyez qu'il a vraiment besoin d'animer une rubrique, avec tout l'argent qu'il a? Il a aussi fait ses fameuses grêves de la faim dans les jardins de la Préfecture en commençant à 14h00 et en sachant pertinament que les gardiens le mettraient dehors à 17h00. Voila quelqu'un qui sait comment faire sur l'île!! Je ne l'apprécie pas mais il se se fait entendre!!

Barrer les routes, bloquer symboliquement le dépot des pétroles au Port, bloquer les hélibases.. Sinon, c'est pisser dans le kayamb...
Date de l'expérience : 06/10/2020

Re: L’évolution de la fréquentation touristique à La Réunion

Signaler
Jooo
Il y a 4 mois
En tout cas, ça donne envie d'essayer les hélicos tout ça !! :D
Merci pour les idées de survol !

CACA NERVEUX

Signaler
CentreDuMonde
Il y a 4 mois
La recrudescence de saleté en zone touristique depuis mi septembre (sous forme de mouchoirs blancs, des pipi et caca partout à quelques mètres des chemins), semble lié à un profil touristique de "Vrais touristes mais en séjour express" qui n'ont même pas une semaine pour visiter toute l'île.
 ils sont en jet lags, et en plus visitent vite fait, n'ont pas eu envie ou temps de faire à l'hôtel, ce qui expliquerais, depuis la fin des vacances, l'augmentation des dépots de mouchoirs et de caca plus importante pour pourtant moins de fréquentation que durant les vacances (pendant les vacances: tourisme local et affinitaire)..
Autre facteur d'augmentation "corona": une proportion plus grande de touristes ne vont plus "faire" dans des bars ou restaurants, viennent dans la nature avec des repas tout préparés, et font "surplace", d'où un records de crottes.

L'empressement conduit aussi à augmenter la proportion de visite aérienne donc les nuisances sonores généralisées à toute la nature et même zone habitées des cirques, volcan, St-Pierre et lagons, et pour pas tant de touristes que ça, mais ces touristes ne s'en rendent même pas compte: leur visite est bien trop express pour avoir le temps de capter l'ambiance d'un lieu, ils n'ont même pas le temps de randonner, juste de faire "un sentier caca" près d'un spot touristique, du coup ça ne les gêne absolument pas et le système d'exploitation de notre "parc de loisir grandeur nature" se maintient ainsi.
Vous les touristes pouvez choisir de contribuer à cette tendance ou a orienter vos choix pour rester longtemps et visiter les lieux, plutôt que les zapper, la Réunion ne mérite pas ça, il faut du temps pour la visiter réellement, avec respect.
Date de l'expérience : 08/10/2020

Bons Plans Voyage Réunion

Voyage Réunion

Services voyage