Forum Ukraine

Retour d'expérience en Transnistrie

Avis non contrôlés
Signaler
Mossberg
Le 29 février 2020
Après avoir lu beaucoup de choses sur ce site concernant les conditions d'entrée en Transnistrie, je voulais vous faire part de ma propre expérience de la chose.

J'ai loué une voiture chez PrimAutoRent qui a sa seule agence à l'aéroport de Chisinau. J'avais précisé que je souhaitais me rendre également en Transnistrie et en Ukraine (ce qui a été accepté moyennant paiement d'une surtaxe de 30 euros). Ils m'ont livré ma voiture à l'hôtel le 24 février 2020 (j'étais arrivé la veille) et je suis directement parti pour Tiraspol, à environ 70 km au sud est de Chisinau.

La "frontière" se trouve à une dizaine de kilomètres avant Bender (ville qui est donc du côté moldave mais sous administration transnistrienne). Les douaniers moldaves ne contrôlent pas dans ce sens. Passé un bref no man's land, où veillent des soldats russes plutôt passifs, c'est la frontière transnistrienne. Contrôle des passeports, puis douane. Aux soldats russes qui me questionnait j'ai dit "tourist! english!" langue qu'ils ne parlent pas du coup j'ai dû me parquer. Un douanier transnistrien - qui parlait pas non plus l'anglais ou le francais - m'a fait ouvrir le coffre et sans trop y croire ma valise. Il m'a dit d'aller m'enregistrer au sevice de l'immigration, soit le bâtiment accolé au poste frontière. Derrière une vitre, 4-5 soldats russes et douaniers transnistriens. J'ai présenté mon passeport (CH), les papiers du véhicule (carte grise, contrôle technique, assurance, autorisation de sortie de Moldavie). Ils m'ont demandé si je revenais en Moldavie le jour même j'ai dit non, et j'ai donné l'adresse de l'hôtel que j'avais réservé sur booking (City Club Hotel à Tiraspol; rien à redire). Ils m'ont enregistré et dit "good luck". Finalement j'ai dû aller régler les formalités relatives à la voiture, soit le paiement de la "vignette". Après avoir lu quantité d'histoires de racket à cette prétendue frontière, j'avais un peu les chocottes mais bon. Le bureau y relative se trouve dans un portacabine assez minable: 3 guichets. Je me présente au No 2 qui était libre on me renvoie vers le No 3. J'attends mon tour on me renvoie vers le No 2. Bref. Le douanier - pas très commode mais pas malpoli - contrôle les documents relatifs à la voiture, m'indique qu'il faut payer une vignette et que le coût est de sauf erreur 68 roubles de Transnisitrie, soit environ 3 euros. Il m'a remis un papier m'autorisant à circuler sur le territoire. Et c'est tout. Pas de racket, rien! Je précise encore: sur les murs, près des guichets Nos 2 et 3, de grands panneaux en russe et en anglais indiquant que le gouvernement ne tolère pas la corruption et qu'en cas de problème, il faut composer le No x-y. C'est rassurant. Donc pour ma part, à ce que j'en ai vu en 2020, il n'y a pas de racket à la frontière côté Bender et c'est relativement facile de passer, si l'on se plie aux formalités bureaucratiques qui sont fixées. Et qu'on se prépare un peu.

Sur place j'avais pris contact avec l'agence "transnistria tour" qui propose plusieurs tours guidés du pays (genre: tour soviétique, tour des karaokés, tour de la mémoire juive, tour des caves à vins etc), des hébergements, des navettes pour les aéroports d'Odessa et Chisinau etc. Bref bien utile!

Le 25 février dernier donc, le guide est venu me chercher à l'hôtel, on a vu certains lieux de Tiraspol, puis direction Bender de l'autre côté du Dniestr, pour visiter notamment la forteresse qui a récemment été rénovée. Après quoi j'ai repris ma voiture et j'ai repassé la "frontière", où la douane moldave ne m'a guère embêté.

En conclusion, pour les personnes qui s'intéressent à l'URSS et aux conséquences de son éclatement, allez en Transnistrie parce que non seulement c'est sûr, mais c'est également relativement facile.
Date de l'expérience : 24/02/2020

Bons Plans Voyage Ukraine

Voyage Ukraine

Services voyage