Forum Brésil

Mes 3 semaines et demi au Brésil en janvier

1 réponse

Dernière activité le 10/02/2020 à 10:41 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Alice081
Le 09 février 2020
Bonsoir à tous,

Je reviens d’un séjour de 3 semaines et demi au Brésil (Janvier 2020) et partage ici les impressions du voyage concernant la sécurité (car je me posais beaucoup de questions à ce propos avant de partir sans jamais trouver de réelles réponses d’expériences passées).
En bref, je ne me suis pas sentie en insécurité lors de mon voyage. Je précise que je ne suis ni aventurière ni téméraire et prime toujours la prudence. J’etais accompagnée d’un ami, tous les deux en mode backpack et avons voyagé en bus (de jour et de nuit) entre les villes. Pour citer les lieux séjournés: Iguacu, Curitiba, Sao Paulo, Paraty, Ilha Grande, Rio, Aimores.
Rio et Sao Paulo sont les deux mégalopoles où j’avais le plus d’appréhension avant de partir « moche sale insecurisant etc », pour ma part j’ai beaucoup aimé (l’architecture de certains bâtiments, les musées, la richesse culturelle et gastronomique etc) et nous n’avons jamais eu peur. Nous avons toujours respecté les « règles de sécurité » c’est à dire pas de signes extérieurs de richesse et pas rentrer à pied la nuit. La journée, nous prenions les transports en communs, métro et bus et le reste à pied, nos téléphones en poche (excepté pour la plage si baignade) avec un petit portefeuille avec le cash nécessaire pour les activités de la journée. Parfois un sac à dos pour mettre kway, de l’eau etc. Toujours dans l’idée qu’effectivement, en cas de malchance, nous 
pouvions perdre ces affaires là. A Rio, pleins de locaux se promènent avec leurs sacs, comme dans n’importe quelle ville! Bijoux et montre compris. J’insiste car j’avais bcp lu « surtout pas de sac, vol à l’arrachée direct, les cariocas n’ont jamais rien sur eux» alors je ne dis pas qu’il ne se passe jamais rien car il ne nous est rien arrivé, il est évident que la criminalité existe et est sans doute très présente (surtout avec l’énorme fossé social existant au Brésil) mais en tant que touristes et lieux touristiques s’il vous arrive quelque chose c’est plus un cas « mauvais endroit au mauvais moment » qui pourrait vous arriver n’importe où. Comme le fameux escalier de Rio où il est conseillé de se faire deposer en taxi car dangereux, on y est allé deux fois, à pied, c’est vrai que les rues sont très pauvres et beaucoup de sans abris mais il y a aussi énormément de touristes, les cariocas y tentent de vous vendre des souvenirs, pas de vous poignarder pour votre sac. (Je précise que nous sommes toujours arrivés par le bas de l’escalier, en haut les rues ne sont plus trop fréquentées). À Rio, on a beaucoup marché dans pas mal de quartiers (Ipanema, Copacabana, Leblon, Santa Theresa, le centre) sans soucis, pour nous seul le centre est un peu glauque le week-end ou férié car pas un chat, en semaine: un monde de fou. Et le trajet à pied entre la rodovaria et la station de métro la plus proche n’est pas folichon non plus (cpdt on l’aura bien fait 10 fois à pied).
Dites-vous aussi que le tourisme bat son plein au Brésil, vous en serez JAMAIS seuls mais bien toujours accompagnés d’une centaine de touristes qui feront les mêmes activités que vous (youpie la file).
En tant que backpacker, en transit d’une ville à l’autre, nous transportions toutes nos affaires (cash papiers passeports cartes crédits téléphone etc). Par précaution, deux poches secrètes, une pour le passeport et une pour cartes de banque et argent, seul un petit portefeuille en poche avec un peu de liquide. Téléphone en poche ou sac à dos à ce moment là.
En résumé, certes il faut rester prudent sur ce que vous renvoyez comme image (pas de signes extérieurs de richesse trop voyants) et une poche secrète est toujours utile en plus d’un portefeuille qu’il faut être prêt à donner. Téléphone, c’est vous qui voyez, nous on les a toujours gardés sur nous car juste trop de belles choses à photographier (le Brésil est juste magnifique). A la plage (à Rio, le reste safe pour nous), si vous ne savez pas surveillez de près vos affaires, juste essui tee shirt, bouteille d’eau, rien de valeur. Tout ça, par précaution et par bon sens aussi.
En somme, ce qu’il risque surtout de vous arriver, c’est de passer des supers vacances! Voilà, après c’est un feed-back  personnel, pas une généralité, j’etais aussi plus tranquille car pas toute seule pour voyager. Certes, il y a de la criminalité, des d'histoires sordides et tous les jours des gens se font agressés, mais cela vaut aussi chez nous. Nous ne vivons pas reclus pour autant.
Être prudent et aux aguets sans pour autant virer parano.
En espérant que cela rassure de futurs voyageurs :))
Date de l'expérience : 10/01/2020

Le programme de sécurité actuel Rio de Janeiro

Signaler
France-Rio
Il y a 1 mois
"Première norme mondiale", a déclaré le gouverneur Wilson Witzel à propos du projet. L'opération fonctionnera quotidiennement, de 6 h à 22 h.

Les patrouilles se font à pied, avec des vélos, des motos et des voitures.

Les endroits desservis par le programme sont Lapa, Centro, Aterro do Flamengo, Lagoa, Ipanema, Leblon, Tijuca, Méier, Laranjeiras, Bangu, Botafogo, Niterói, Nova Iguaçu, Austin, Duque de Caxias, Barra da Tijuca, Recreio, Grajaú/Vila Isabel, Copacabana, Bonsucesso, São Gonçalo e Madureira.

Ce sont des gens qui  aide d'un coup de main, aider les commerçants, aider une personne âgée à traverser la rue. C'est la présence de l'État dans les communautés, dans les zones commerciales. C'est un programme qui crée des emplois, une opportunité pour eux de poursuivre leur vocation - a déclaré Witzel.

Le programme de sécurité actuel Rio de Janeiro - France-Rio
Le programme de sécurité actuel Rio de Janeiro - France-Rio
Le programme de sécurité actuel Rio de Janeiro - France-Rio
Le programme de sécurité actuel Rio de Janeiro - France-Rio






Bons Plans Voyage Brésil

Voyage Brésil

Services voyage