Forum Alpes

Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

27 réponses

Dernière activité le 04/06/2020 à 17:20 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Boson
Le 05 décembre 2019
Quant est-il de la tranquilité des lieux? Il semble qu'il y a pas mal de prestations aériennes concernant le survol du Mont-Blanc: Quel est l'impact sur les lieux?
Le Parc National de l'île de la Réunion est tant envahi d'hélicoptères (30 à 50 à la suite jour sur jour, plus les avions et ULM, comptés au moyens de spectrogrammes sur 3 mois) que ça dissuade d'y randonner. Vu que que l'on compare parfois ces lieux  à Chamonix, d'autant que CILAOS au centre de la Réunion est jumellé avec Chamonix: Est ce à ce point? On peut le craindre vu la quantité d'aéronefs qui semblent venir de partout pour faire le tour du mont-blanc. Curieusement on ne parle pas beaucoup de cet aspect pourtant ça compte pour la randonnée ou la découverte des lieux.

Merci.

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisir autour du Mont Blanc?

Signaler
yilian4
Il y a 7 mois
Ben à Chamonix c'est juste insupportable, c'est pour ça que je préfère aller dans les parcs nationaux où le survol est interdit.... Vanoise, Ecrins, etc...
Idem pour l'alpinisme, c'est plus tranquille ailleurs.

Je suis surprise que vous parliez de Parc National à la Réunion où le survol en hélicoptère est autorisé (hors secours évidemment).
Date de l'expérience : 05/12/2019

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisir autour du Mont Blanc?

Signaler
Boson
Il y a 7 mois
Oui, à la Réunion, le Parc National est précisément le lieu privilégié des visites en hélico (survol des 3 cirques et le volcan) car c'est beau et montagneux et certains touristes veulent explorer les lieux sans avoir à marcher. L'inscription à l'Unesco a fait venir plus de ce genre de touristes et du coup multiplié les nuisances: il paraît que la quantité de survols a carrément doublé entre 2010 et actuellement.

Donc Le Parc National de la Réunion et le Mont-blanc seraient au même régime... On pouvait s'en douter: c'est trop "prisé"...

Merci.

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisir autour du Mont Blanc?

Signaler
yilian4
Il y a 7 mois
Du coup vous me coupez l'envie d'aller randonner à la Réunion...

Le mont Blanc n'est pas un parc national, ni une réserve naturelle.

Je suis très surprise que la législation autorise le survol à la Réunion!

Merci des infos en tous cas, heureusement il y a d'autres lieux sauvages sans publicités ailleurs....

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisir autour du Mont Blanc?

Signaler
Boson
Il y a 6 mois
Le sur-tourisme est toujours associé à du bisness au dessus des lois, et si loi il y a les dérogations les vident alors de leur substance (d'où cet exemple de Parc National de l'île de la Réunion devenu paradis des hélicoptères et des ULM). À cause de ce lien tourisme-nuisances nous devons devenir critique par rapport à toute les promotion touristique et autres signes de succès, pour savoir non pas où aller, mais où éviter d'aller.
Il n'y a guère que sur le routard que de rares internautes ont témoigné du problème et au sein d'une association qui d'ailleurs travaille pour le Mont-Blanc.
voir https://www.mountainwilderness.fr
https://www.mountainwilderness.fr/IMG/pdf/de_pliant_silence_2017.pdf
https://www.mountainwilderness.fr/IMG/pdf/tap_lma.pdf
https://www.mountainwilderness.fr/decouvrir/nos-campagnes/silence-non-aux-loisirs-motorises-56/
Et pour l'île de la Réunion.
https://www.mountainwilderness.fr/IMG/pdf/cilaos.pdf

http://www.cilaos-mon-amour.com/analyses-temps-frequence/sonogrammes-cilaos.html
Et qu'en est t-il pour l'éverest? question à poser à nouveau! une recherche google ne rapporte pas facilement des infos, mais pourtant des connaissances qui en reviennent le comparent avec l'île de la Réunion de bouce à oreille.

Tout ce qui est beau fait "du bruit" car on "en parle" dans les réseau sociaux, alors, c'est intéressant et on le "met en vente", on en fait du marketing "viral" et après, pour peu qu'il fasse un peu soleil, ces lieux sont envahis, souillés surfréquentés, et au dessus ça vole de partout comme des mouches autour d'une m... fraiche...
Il serait bien temps de témoigner aussi de ce qui est désagréable dans les lieux visités, mais c'est moins gratifiant, on ne s'en rend pas compte si on ne fait que y passer mais si on y reste pour vivre et c'est donc peut être pour cela que "personne n'en parle".

Le plus prudent si on a trouvé un coin sympa mais vulnérable (du genre un bassin avec une cascade, une clairière sous une falaise, un village tranquille de 10 habitants)
SVP: motus et bouche cousue, surtout pas de partage dans les réseaux sociaux, sinon bouche à oreille et sélection des touristes peu nuisants (marcheurs, cyclistes: je pense à la Via Rhôna véloroute Genève Méditérannée qui est un exemple de tourisme agréable: ça fait venir plein de monde, ça fait même construire et tourner des gîtes et des petits commerce, mais ça ne fait pas chier, et comme ils sont en vélo, ils n'emplissent pas les supermarché et vont dans les petits commerce, on peut les rencontrer en chemin et discuter avec eux, ce qui apporte socialement une ouverture aux habitants, c'est pas de la circulation qui encombre les routes ou des avions en l'air).

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
yilian4
Il y a 6 mois
Tout à fait ! 
Mes coins secrets, je les garde pour moi. Je les divulgue à qui j'estime en être digne.
Et j'ai arrêté de rajouter des pages à mon blog.

J'accueille des cyclistes via Warmshower (gratuitement, pour le plaisir de la rencontre) car j'habite sur une variante de la via rhona.
Je leur fait visiter ma petite ville (8000 habitants en comptant tous les hameaux) avec ses vestiges du XIème siècle.

Cordialement.



Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
Boson
Il y a 6 mois
Et près du l'éverest (même question)?

Où qq minutes de plaisir pour un ou 2 touristes, pourrissent la vie de milliers de personnes ...

Signaler
Sell Hig
Il y a 6 mois
Bonjour
AVIS: je vais faire un peu de hors sujet.
Et donc la région du Mont Blanc est aussi impactée par ces nuisances ahurissantes. Nos autorités osent encore parler de Parcs Naturels???? Ou comment qq minutes de plaisir pour un ou 2 touristes, pourrissent la vie de milliers de personnes ...
Les randonnées à la Réunion restent pour moi les plus belles du monde... paysages à couper le souffle, difficultés, chaleur, puis froid glacial la nuit, volcan en éruption (un des meilleurs souvenirs de ma vie) , population géniale, le principe du trek avec nuits en gîtes....
Mais à l'époque, il y a longtemps,...  que les moins de 20 ans ...  un ou 2 avions + hélico pour approvisionner et basta. J'ai oublié le clip clop du facteur à pied ...
La dernière fois, ce fut insupportable: vous randonnez dans un vacarme non stop d'engins pétaradants qui vous survolent. Je plains les Réunionnais qui vivent en-dessous. Vous en arrivez à souhaiter du mauvais temps pour l'après midi. (ces survols n'ont lieu que le matin, because la météo qui se dégrade vite l'après midi , mais pas toujours, hélas. ..)
Tant que les choses continueront ainsi, jamais je ne pourrai retourner sur cette île merveilleuse.
Allo les Géo Trouvetou  ... quid des ULM électriques?
Gilles
NB: à la Réunion, ces survols aériens, c'est aussi une activité à risque, bcp trop d'accidents avec ce relief où la moindre panne mécanique devient catastrophique. Bien plus que les attaques de requins.

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
yilian4
Il y a 6 mois
De toutes façons dans le monde les requins tuent moins que les chutes de noix de coco ou les selfies!!!

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
Boson
Il y a 6 mois
"quid des ULM électriques?"

C'est pas le moteur qui fait le plus de bruit mais les hélices ou les pales.
Les drones d'à peine un kilo font déjà un bruit important par rapport à leur taillle tout en étant pourtant purement électriques:et si 100 fois plus gros pour faire voler des passagers?...

Les hélico-RC électriques aussi sont également très bruyants, par rapport à leur taille, ainsi que diverses ailes volantes ou avions RC
Le paramoteur électrique est très décevant: ça fait un peu moins de bruit, mais pas radicalement moins, et toujours bien trop pour respecter le silence d'un temple naturel.

Il reste  LE PLANEUR et nous en avons un bel exemple à Challes Les Eaux à coté de Chambéry, surtout si lancés avec un treuil.

On trouve en cherchant un peu des belles vidéos du mont-blanc en planeur: ils viennent de loin, parfois carrément des alpes de provence, volent une journée entière, parcourent un une journée des centaines de kilomètres voir un millier,  sans carburant... 

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
yilian4
Il y a 6 mois
Oui, mais les animaux qui vivent dans ces parcs nationaux ne font pas la différence entre un planneur, un aigle, un ULM, un parapente, un gypaète, etc....

Quant aux aigles, gypaètes, et autres oiseaux, eux aussi sont dérangés.

C'est pour cela que le SURVOL EST INTERDIT à moins de 1000 mètres au-dessus des sommets, quel que soit le mode de transport.
Pour tous les parcs nationaux français.

Pourquoi une exception à la Réunion ? Etes-vous certain que le survol est bien au-dessus du parc, et non pas juste à côté (mais les nuisances auditives présentes partout) ? 

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
Sell Hig
Il y a 6 mois
Re
Alors là non, ces P _ _ _ _ _  d'appareils ne sont pas haut ( je ne sais pas évaluer la hauteur) et pourrissent la vie de tout le monde, et tous les cirques sont impactés.... normal,  ces cirques sont magnifiques... Tonton Pierrot et Tata Germaine dans leur hélico s'en contrefoutent totalement... ils ont payé, ils en veulent pour leur argent ...
Les vols sont réalisés le matin, car la météo s'y prête, et l'après midi, les nuages empêchent ces survols.  La randonnée devient sans intérêt....

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
Boson
Il y a 6 mois
Gilles.

À la Réunion, ça a empiré continuellement et (presque) personne s'en plaint, du moins officiellement..

Nous le savons tous: la Réunion est une île touristique, il ya du tourisme de masse et c'est surpeuplé... On y va en connaissance de ce fait et on s'accomode des nuisances qui sont tout à fait secondaires quand c'est juste pour la durée de ses vacances.

On survole en priorité le Parc national par ce que c'est moins gênant car il n'est pas ou peu habité, "pour le faire découvrir plus facilement, plus intensément", même si les randonneurs sont au mois 5 fois plus nombreux que ceux qui survolent, et qu'il y a des villages trop près de la limite du Parc National.
On ne va plus à la Réunion pour faire l'expérience d'une randonnée en montagne dans le calme. Bien naïf qui s'y installerais dans l'espoir d'y trouver la tranquilité dans un tel contexte

 Beaucoup de peuplades n'ont pas le luxe de s'échapper loin de chez eux: ce qui signifie que si on pollue la nature autour de chez eux ils doivent vivre avec et n'ont plus de lieux de ressourcement. À cela on répond que ces peuplades sont dans une survie économique et de prendre le temps de se ressourcer est un luxe dont ils n'ont que faire, ce qui est un peu le cas de la Réunion, alors le problème est balayé d'un revers de la main car "ça gêne personne".
Un meeting aérien dans la nature qui règne toute la matinée est donc devenu "normal"..

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
mouaibof
Il y a 6 mois
Nous vivons un drame sur cette île, j'y habite et travaille en forêt à restaurer les abords d'un sentier botanique à 500m des limites du Parc, n'y vait plus jamais le matin (trop chiant avec les hélicos) , et suis en questionnement de déménagament À CAUSE DE ÇA. Dans le passé, cette nuisance a ruiné un projet professionnel, a déjà provoqué un déménagement (case en tôle, super bien placé, location pas chère, mais trop exposée au bruit), à coutế une fortune à un ami (perte de tranquilité des lieux, dévaluation immobilière, même après des travaux d'insonorisation), fait fuir des amis (qui se sont tirés d'ici, car ils en avaient marre)... etc...

C'est pas tant hors sujet ici puisque Cilaos, à la Réunion est jumelé avec Chamonix-Mt-Blanc.

C'est marqué ici (Chamonix Cilaos jumelé) zommez fort.
Mobilier urbain payé à 80% par VOS IMPOTS

- À La Réunion, le survol touristique est autorisé dans le parc national non pas à 1000m/sol, mais 1000 pieds sol. Pour taper dans le 1000, il suffisait de se dire que ici c'est le pied. Ainsi on a divisé dans le Parc National par 3 la hauteur de vol, tout en autorisant le passage des crêtes à 50m/sol.
3 fois moins haut, c'est en théorie, 9dB de plus. Mais on n'est pas en plaine: la limite d'altitude ne signifie pas une protection, et en réalité même 1000m/sol (en pratique à peu près ça à CILAOS où ont été fait les spectrogrammes) ça ne suffit pas: ça résonne (regardez le cirque de CILAOS sur la carte: c'est un amphitéâtre),

Même si le bruit n'est pas si fort en absolu (quoicque, tout de même comparable à des véhicules à proximité) ça n'en finit pas (chaque survol occupe 3mn, et il y en a entre 20 et 75 à la suite), le niveau de bruit naturel en forêt (Cilaos mesure à la Roche Merveilleuse) n'est que de 18dB au sonomètre d'un agent de la DGAC venu vérifier suites aux plaintes... le bruit aérien, en dB n'est pas si fort et reste réglementaire: donc on n'a pas à se plaindre. Cependant, cela écrase les chants des oiseaux, cache le bruit de la nature, et s'entend nettement, bien plus nettement qu'en zone habitée (mettez cet enregistrement de 3h22 en ambiance sonore et dites vous que c'est ainsi tous les jours). spectrogramme et lien vers cet enregistrement sur la page citée ici

Dans le parc national, particulièrement dans la zone nord-ouest de CILAOS, le niveau de bruit est le plus fort (car beaucoup plus sous la trajectoire des hélicoptères). Si ce n'était que de temps en temps, ça ne serait pas un problème, mais c'est intensif, et sans pause, et augmente sans cesse d'année en année

- De plus en plus des départs de St-pierre avec priorité au survol sur CILAOS (survol de CILAOS seulement vendu moins cher, pour les baptèmes-hélico de 10mn)

- Une clientèle dont une proportion de plus en plus grande cède à la tentation: on est plus près de un touriste sur 5 qu'un touriste sur 10. Rien que Corail-hélico fait plus de 50.000 clients/an, ce qui fait à cette compagnie seul 10% du nombre de touristes (divisez par 6 et vous avez une idée du nombre de survols que ça représente, par an, par 365-> par jour). Mais en plus de Corail, il y a Hélilagon, Run Hélico, Héli-mafate, qui cumulé, font quasi autant que cette compagnie (au total, le double) et les avions et les ULM, une flotte de 30 appareils environ, sans compter les privés, dont certains font plusieurs passages à l'heure au même endroit (en général, survol des 3 cirques et du volcan): en ajoutant ceux là: le triple. D'où un cumul de 60 survols/jour environ.

- On observe une tendance à utiliser des hélicos plus petits (les H120 de 3 places) pour personaliser les survols pour une partie de la clientèle, ce qui augmente le nombre de survols pour une fréquentation touristique équivalente?

- Une explosion du traffic des ULM, qui embarquent qu'une personne à la fois, et qui s'entendent tout de même bien, et surtout longtemps, et parmi eux 2 autogires depuis 2010 (le deuxième a craché en 2014, il en reste un) aussi bruyant qu'un hélico dont le passage dure 4 fois plus de temps pour un client au lieu de 6 (en nuisance par touriste, à service égal c'est donc 6 fois 4 = 24 fois pire que l'hélico en cumul)...

Le Rapport nuisances/tourisme devrait être étudié dans les lieux de sur-fréquentation: si l'on veut contenter tous les clients sans trop de dégâts, il faudrait réduire le rapport nuisances/tourisme. Pour transporter par aéronef 100.000 personnes par an et que ça ne soit pas un vacarme continuel en dessous, il faudrait des engins qui font des centaines de sièges, comme des avions de ligne mais modifié pour qu'on voit bien la vue à bord.

Faites donc le "tour de Bras Rouge" ou Le col du Taïbit pour le constater dans le cirque de CILAOS,  qui n'est pas le cirque de Mafate (on a seulement les survols de tourisme, pas ceux de ravitaillement, on a une route et tout pour se passer des hélicos en temps normal), ça reste intensif toute l'année, même encore en juin, mais en hiver avec des survols répétés toute l'après midi car en juin les nuages sont plus rares...


Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisir autour du Mont Blanc?

Signaler
Ame Nomade
Il y a 6 mois
,,
Le plus prudent si on a trouvé un coin sympa mais vulnérable (du genre un bassin avec une cascade, une clairière sous une falaise, un village tranquille de 10 habitants)
SVP: motus et bouche cousue, surtout pas de partage dans les réseaux sociaux, sinon bouche à oreille et sélection des touristes peu nuisants (marcheurs, cyclistes:

d'accord mais les endroits isolés en Savoie et Haute-Savoie vaut mieux pas y compter car les massifs sont très fréquentés l'été.
A part le massif des Bauges peut-être où il n'y a pas grand monde.

En tout cas je remercie les personnes ayant mentionné le problème de nuisances des hélicos à la Réunion c'est un peu navrant ce genre de chose :(

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
Boson
Il y a 6 mois
"Savoie et Haute-Savoie vaut mieux pas y compter car les massifs sont très fréquentés l'été."

Une fois un peu éloigné de la route, il y a certes parfois du monde sur les chemins, mais jamais un trafic aérien tel celui de la Réunion, d'après ce que j'en connais, du massif du beaufortin, vanoise, Jura. Une fois dans la nature on trouve le calme. Les avions de ligne sont très nombreux, mais ce n'est pas un bruit fort ou chiant (et là je crois que malgré l'augmentation de trafic ça s'est amélioré question acoustique).

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
Boson
Il y a 5 mois
J'ai trouvé une information quantitative dans une publication de Moutain Wilderness DOSSIER THÉMATIQUE #9 HIVER 2019
SILENCE "se taire pour écouter la musique du vivant"

Tout un dossier a été écrit sur le respect du calme en montagne, et les problématiques des loisirs motorisés... est mentionner aussi le cas de l'Île de la Réunion.

Noter 6000 mouvements par an pour l'altiport de COURCHEVEL
dont la plus grande partie sont les 5400 entre décembre et avril soit 45 par jour...

À MEGÈVE au pied du Mont blanc, 15000 mouvements par an ce qui représente une moyenne de 42 par jour.

À en croire ces chiffres on est dans le même ordre de grandeur qu'observé à la Réunion (la réréfence en ce domaine avec ces survols traversant, ça c'est inédit de part en part le Parc National).

chiffres donnés 81 altisurfaces en 2017, selon la Fédération francaise de vol libre
2440 avions légers, 1951 planeurs, 8815 ULM en 2016 selon le groupe aéronautique du ministère de l'air, 
2130 personnes occupées en France sur tous types d'appareils selon les statistiques générales de l'aviation légère (OAC), ministère de l'environnement, de l'énergie et de la mer. (ça fait pas beaucoup, à la Réunion, c'est moins de 300, environ 80 dans le secteur des hélicoptères).
150 millions d'euros en 2004 pour l'ensemble de l'activité, selon le rapport 2005 de la DGAC.
 
LE PLANEUR (et le parapente ou aile delta) est une solution pour survoler les lieux sans trop d'impact, et d'une façon qui nous permet mieux de sentir les éléments...  

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
dash
Il y a 5 mois
Bonjour

C'est pour cela que le SURVOL EST INTERDIT à moins de 1000 mètres au-dessus des sommets, quel que soit le mode de transport.
Pour tous les parcs nationaux français.

Le mec qui à fait le text pour la France a pris le text de l'Amerique mais comme c'est normal en France on ne parle pas anglais, jamais. Il ne savait pas que 1000 ft ne sont pas 1000 m.

Et les gardiens des parcs sont capable de distinquer les cries des marmots. Quand il y a un planeur ils crient comme quand il y a un aiglon et ce crie est different d'un crie quand un pieton ou un motard passe.


Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
mouaibof
Il y a 5 mois
À la Réunion, dans le Parc National on est bien à une limite de 1000 pieds/sol DANS le parc national, et 50m/sol pour le passage des crêtes.
Actuellement, depuis Janvier ça s'est calmé, après des records de nuisance en octobre novembre décembre et l'ajout de nouveaux hélicoptères pour faire encore plus de rotation, cette acalmie semble lié au fait que les chinois ne viennent plus à cause de leur conard-virus. Si c'est cela ça serait donc le tourisme chinois le principal catalyseur de nuisances sonores (les autres touristes marchent, visitent à terre, sont peut être moins systématiquement clients).

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
mouaibof
Il y a 4 mois
Vidéo d'illustration de l'ambiance sonore de CILAOS avec Chamonix jumellé, un matin de saison touristique normale: le petit déjeuner des araignées + l'ambiance sonore.
https://www.youtube.com/watch?v=1rglzbhDfw8
Il serait vraiment génial que quelqu'un, avec un smartphone ou autre caméra, filme en laissant le son de la même façon un jardin d'une habitation de chamonix un temps suffisant pour se faire une idée de l'ambiance.

On a pas eu autant d'hélicos en début 2020 que les autres années en saison cyclonique (en basse saison on atteint encore les 30-35 survols en matinée) mais c'est nullement par ce qu'ils ont "fait quelque chose": cette bénédiction proviendrais d'un virus réduisant le tourisme chinois.

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
mado
Il y a 4 mois
Bonsoir,
Dans les Alpes, les vols touristiques en hélicoptère figurent à présent sur les sites des offices de tourisme de stations villages qui ne sont pas à priori des stations pseudo-chics pompes à fric.

- Par exemple, activités d'été à Morillon: "vols avec escale en refuge d'altitude" et attendez la suite, ça ne s'invente pas : "prestations adaptées pour déficience auditive" !.

- Samoëns: les vols touristiques en hélico figurent dans la rubrique "activités montagne" de l'office de tourisme, aux côtés de l'alpinisme et de l'escalade !

- Morzine: les vols touristiques en hélicoptère font partie des "activités sportives" d'été !

Il y a aussi le problème des quads et des 4X4 de loisir, objet d'un combat de très longue date de Mountain Wilderness. L'annulation de la  Tansvalquad à Valloire a été une victoire, mais les engins motorisés continuent à soulever des nuages de poussière dans de nombreux endroits des Alpes.

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
Boson
Il y a 4 mois
Ce délire touristique ne pourrait guère aller plus loin: on est au sommet, quoicque on pourrait faire pire?!

L'effondrement tant annoncé aura du "bon" (lui ça lui va mieux de que de parler des trous noirs) peut être c'est bientot fini tout ça, et on sera bientôt 100 millions d'agriculteurs en europpe à cultiver comme à Cuba, l'avenir est au trou de ver (de terre), si le climat le veux bien, on arrêtera alors de voler si... bas! 

Cilaos Mon Amour accumule  des enregistrements d'ambiances sonore pour montrer l'impact, il serait intéressant de faire de même dans les alpes, et dans des forums pour touristes tel que celui ci et installer, en attendant le crash mondial,  la honte de polluer en s'addonant à de tels loisirs....

Qu'est ce qu'est cette société où l'on visite chez nos frères terriens les autres lieux de la planète  en leur chiant dessus?

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
Boson
Il y a 2 mois
Ce délire touristique ne pourrait guère aller plus loin: on est au sommet, quoicque on pourrait faire pire?!
Non: la nature a mis les freins à temps: Rhume-chinois...

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
Sell Hig
Il y a 2 mois
Salut
Côté  bénéfique et positif du Corona, plus aucun survol ici dans les Alpes !!! Youpeeeee! Une amie marmotte, et arrière arrière grand mère me disait qu’elle se rappelait le bon temps des années 60 , sans le moindre avion, juste quelques cordées de passage... à pied !!!

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
mouaibof
Il y a 1 mois
Lors d'une discussion avec un touristes évoquant le problème du brui aérien, j'ai captée une phrase INQUIÉTANTE pour Chamonix, comme si Chamonix était une sorte de référence!

"il y a un mec qui a posté une vidéo, on ne voit pas de vidéo mais une image, elle dure 6 heures, et bien on se croirais à chamonix".

Oui, il s'agit bien de cette "vidéo" là.

Chamonix est donc à ce point touché?!

On a pas encore de tourisme aérien mais déjà les nuisances reviennent à la Réunion du fait d'aéronefs de particuliers et de loisir, seulement quelques survols, une dizaine environ en cumul en une journée, ça change déjà tout et les chants d'oiseaux sont redevenus rares, et il semble qu'après le confinement, les auteurs des nuisances soient plus désinvoltes, un peu comme si ils se "défoulaient", et ça passe mal après avoir eu l'illusion que ça s'arrangeait et qu'on allait réfléchir à ne pas revenir "comme avant". Ne faudrait-il pas "rapprocher" Chamonix de Cilaos dans le combat de cette nuisance?

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
mouaibof
Il y a 1 mois
à propos de cet enregistrement "on se croirait à Chamonix"... Vraiment? c'est à ce point là?

 Réponse sélectionnée Darth Patzer il y a 22 heures

"N'exagérons rien, le tourisme aérien motorisé est autorisé dans le massif du Mont-Blanc mais reste raisonnable. Il y a bien plus de nuisances sonores avec les indispensables EC145 qui assurent les secours approvisionnent les refuges qu'avec les petits Jodel de tourisme. "

À la Réunion j'ai eu ce même genre de réponse on me répond que c'est "strictement réglementé" alors qu'on a un trafic énorme dans le Parc National... Il faut mesurer pour en avoir le coeur net et en témoigner.





Airbeauf est-il mieux que bidochonULM...

Signaler
Sell Hig
Il y a 1 mois
Salut
Oui, et je pense que le déconfinement ne va pas arranger les choses. Curieuse société où des gugusses se permettent pour un petit plaisir perso de qq minutes de se "foutre" totalement de perturber la vie de milliers de personnes, sans même se poser la question
La seule chose qui intéressent ces voyageurs egoïstes, c'est de savoir si Airbeauf est mieux que BidochonULM... et on se fait même jeter si on explique le désagrément !

Re: Quel impact ont les survols motorisés de loisirs autour du Mont Blanc?

Signaler
mouaibof
Il y a 1 mois
cette vidéo laisse apparaitre à plusieurs reprise les bruit aériens: et ça semble assez souvent.
#2 Antoine Dénériaz Voie Normale du Mont-Blanc Refuge du Goûter sommet montagne alpinismeCette vidéo est très bien, elle fait ressentir l'ambiance, donne envie d'être avec eux, on entend aussi des oiseaux, même très haut.

pour estimer l'ambiance sonore il faudrait trouver une vidéo de "walking" dans chamonix ou les sentiers, enregistrée d'un seul tenant comme on voit souvent pour le japon, ou les "driving" ou "cab-ride", mais à pieds. La GoPro dépasse rarement 1h il faut une alimentation externe.


Bons Plans Voyage Alpes

Voyage Alpes

Services voyage