Forum Cap-Vert

Mon expérience au Cap-Vert en novembre

8 réponses

Dernière activité le 08/12/2019 à 15:07 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
thierry 63
Le 02 décembre 2019
Bonjour,

Je reviens d'un séjour de 10 jours au Cap vert, et je voudrai aider la communauté en publiant mon expérience, car plusieurs points méritent d'être réactualisés.
Tout d'abord, OUI, il faut un visa...enfin, plutôt payer un droit d'accès. Celui-ci s'élève aujourd'hui à 30,83 € et se fait en ligne, sur le site gouvernemental EASE (www.ease.gov.cv).
Ensuite le pays est sur...enfin à peu près. Il convient de rester prudent dans les grandes villes, dont PRAIA.
Je confirme la gentillesse des habitants, toujours prêts à vous aider, même dans des endroits reculés. On peut leur faire confiance.
Concernant les prix, ceux que j'ai pu voir sur le site, dans les divers forums lus et relus lors de mes préparatifs, les choses sont bien différentes.
Premièrement, les aluguers ne sont pas plus économiques que les taxis. Un Aluguer, n'est d'ailleurs qu'une license de Taxi.
La différence essentielle réside dans le fait que les Aluguers peuvent prendre plusieurs personnes avec des destinations différentes; Ils sont dans ce cas, qualifiés de "Collectivo"....
Dans l'hypothèse ou vous prenez de façon personalisée un taxi ou un aluguer, les tarifs sont similaires.
Quelques exemples de prix :
Aéroport Nelson MANDELA - centre ville de Praia : 1.000 ESC  (10 €)
Aéroport de Sao PEDRO - centre ville de Mindelo : 1.600 ESC  (16 €)
Port de PORTO NOVO - Lombo Di Figuiera : 2.000 ESC (20 €)
Port de PORTO NOVO - Ponta do Sol : 4.000 ESC (40 €)
Aéroport Sao Filippe  - Portela : 6.000 ESC (60 €)
Nous sommes très loins des tarifs affichés sur le site, et je ne me suis pas fait avoir !!!...
Ces tarifs, qui s'entendent en "privatisé" (et non en Collectivo) sont communs à tous les taxis et Aluguers (qui se connaissent tous et pratiquent tous les mêmes tarfis).
De façon générale, il est très difficile de voyager en Collectivo.... car difficile de trouver des personnes qui font un trajet identique au votre (il faut savoir qu'au débarquement d'un bâteau ou à la sortie des aéroports, c'est une cohue impressionnante).
Par ailleurs, les tarifs de restaurants ne sont également pas si bon marché que cela.
Un repas entrée - plat - dessert - vin (très bon !!!) coute en moyenne 1.200 ESC (12 €) par tête.
Une bière : 150 à 200 ESC (1,5 à 2 €)
Une bouteille d'eau 1,5 litre : 150 ESC (1,5 €)
Le guide pour monter le volcan de Fogo vous demandera 4.000 ESC (40 €) pour la seule ascension du "grand" Pico, et 6.000 ESC (60 €) pour les ascension du grand et du petit Fogo....à partager à part égales entre les membres du groupe qu'il encadre.
A noter que le parcours est parfaitement indiqué, et qu'il est facile de se passer de guide.
Attention toutefois, la montée n'est pas simple. J'ai lu que certains avaient grimpé avec des enfants de 8 ans.... je dis Bravo !!!.... mais je ne pense pas que cela soit très simple (beaucoup rebroussent chemin en cours de route).
Il faut entre 3 et 5 h pour faire l'ascension (11 kms, 1.200 m de dénivellé). Généralement elle commence tôt (6h  - 6h30) pour se terminer vers 11h....afin de pouvoir aller déjeuner au restaurant...
Car les taxis, aluguers, Hôtels, guides.... se connaissent tous et vérouillent des prestations "globales"....à des prix convenus entre tous.

Point positif, vous n'aurez pas de difficultés pour faire des aller-retour en taxi / Aluguer, même dans des coins perdus, car ils proposent presque tous de revenir vous chercher, le jour et à l'heure qui vous convient....et ils sont fiables !!!
Certains même vous proposent de ne régler la prestation AR qu'au retour.

Autre point à préciser, il est assez simple de trouver des distributeurs de billets; Chaque village de moyenne importance en possède.
Seul fogo, et notamment sur la Caldeiras, en est privé.
Prévoir donc ce qu'il faut pour aller sur Portela....ou les hôtel ne comptent pas d'eau chaude !!!....C'est mieux de le savoir, même si c'est parfaitement compréhenssible....

Attention aux compagnies nationales de transports : Bateaux et avions sont pas vraiment fiables, et peuvent être annulés sans prévenir.
Cela m'a couté 17.500 ESC (175 €) en m'obligeant à prendre un avion au lieu du bateau, annulé à la dernière minute.

Voilà les précisions qui me semblaient importantes.

Ceci dit, c'est un pays extraordinaire.
Passez du temps sur Santo Antao, 4 jours minimum.... c'est une merveille (côté Nord). Si vous êtes randonneurs, vous allez vivre des paysages incroyables.
Faites l'ascension de FOGO, là aussi, c'est indescriptible.
Bref, tout est beau. Vous n'aurez pas de trop de 3 semaines sur place.

J'espère que ce post vous servira.
Bon séjour !!!




Date de l'expérience : 02/12/2019

Re: Mon expérience au Cap-Vert en novembre

Signaler
roulemapoule
Il y a 1 semaine
Merci pour ce retour.
Nous allons 10 jours à San Antao en avril, je préfère avoir une idée juste des prix, histoire de ne pas avoir l'impresssion de se faire avoir.
J'avais quand même cru comprendre, en parcouranrt les forums, que le Cap vert est un pays pauvre mais pas bon marché. Vous nous le confirmer.

Re: Mon expérience au Cap-Vert en novembre

Signaler
ptitortue
Il y a 1 semaine
Bonjour,
Merci pour ce retour.Juste je précise que le guide est maintenant obligatoire pour monter au grand Pico. Si vous vous faites choper, vous pouvez payer une amende. Donc mieux vaut prendre un guide (surtout que comme vous le dites, la montée n'est pas si simple)...et puis bon, ca fait un petit soutien pour ces gens de la Caldeira qui n'ont pas la vie si facile.Les tarifs des tranpsorts sont normalement officiels et fixes pour un trajet donné. Le prix en privé est 10 fois plus élevé qu'en collectif. 400 esc pour Porto Novo Ponta do Sol en collectif contre 4000 en privé en effet. Pour cetains trajet spéciaux vous pouvez trouver une conducteur qui vous fera un prix mais c'est rare. et marchander ne se fait pas vraiment au Cap vert. C'est même assez mal vu. Et puis bon, on n'est rarement arnaqué comme dans d'autres pays. Les seuls avec qui on peut marchander ce sont les vendeurs de souvenirs sénégalais. Sinon non.En fait, pour les capverdiens quand on dit "aluguer" cela sous-entend collectif. Sinon on dit "privado",

En effet, les bateaux ne sont pas fiables. On le dit souvent sur ces forums. Cela peu sembler plus fun, moins cher etc...mais au final, je dirais que les ferrys (hormis SV-SA) sont à envisager lorsqu'on a beaucoup de temps devant soi. Sinon avion...même si parfois il y a bien qq aléas d'avions aussi. mais en général ils gèrent mieux le replacement.Je confirme donc pour roulemapoule que le cap Vert n'est de loin PAS une destination bon marché, contrairement à ce qu'on pourrait s'attendre.
Date de l'expérience : 15/09/2019

Re: Mon expérience au Cap-Vert en novembre

Signaler
willemspie
Il y a 1 semaine
De l'aéroport a Mindelo, le tarif normal est 1000 CVE.
Et ce n'est pas si difficile de prendre des aluguers en collectivo. Je suis allé a la caldeira depuis Sao Felipe en collectivo, et c'est même mon logement dans la caldeira qui me l'a organisé. Et a l'arrivée du ferry a Porto Novo, c'est 100% certain de trouver des collectivos.

Re: Mon expérience au Cap-Vert en novembre

Signaler
thierry 63
Il y a 1 semaine
Pas vraiment sûr que l’accompagnement d’ Guide soit obligatoire.... cela ne nous a jamais été précisé...... et nous avons vu des randonneurs monter seuls...
pour les collectivos, il faut trouver des personnes qui ont exactement le même chemin que le vôtre, sinon vous payez le prix fort quand même....
inutile de dire que trouver des personnes qui ont le même trajet que vous est bien difficile....
Date de l'expérience : 02/12/2019

Re: Mon expérience au Cap-Vert en novembre

Signaler
ant71
Il y a 6 jours
Il s'agit d'une taxe/redevance aéroportuaire, le visa vous le paierez en plus si vous restez plus de 30 jours. La taxe cela m'étonnerait qu'on vous la refuse !!! alors que le visa ...allez donc
savoir...
Un aluguer (litéralement "à louer") est un mini-bus type Hyace (ou un pick-up baché ou non) qui sert de coletivo et de taxi .Ils ne sont pas tous forcément propriétaires de leur véhicule. Ils sont tous en bon état mécanique, il y a un contrôle technique annuel. Vous avez très peu (ou plutôt pas du tout) de chance d'en trouver à l'aéroport, les taxis de ville se sont réservés le "Job". Par contre pour tous les autres parcours, vous avez des coletivos sans aucuns soucis et qui coûtent dix fois moins cher que les taxis (évidemment plus vous êtes nombreux à voyager ensemble, plus il est rentable de privatiser un hyace ou un pick-up). Comme vous pouvez le lire sur le forum il faut juste s'adapter aux horaires qui ne sont pas forcémment calés sur le déplacement des randonneurs...!!!
Il y a des coletivos qui montent à la caldeira à Fogo en fin de matinée depuis Sao Filipe pour 1000 ESC et il semble difficile de négocier moins (malgré que certains autochtones
semblent payer 500 esc). La destination (cha das caldeiras) est marquée sur le véhicule. Le coletivo sur le départ va quelquefois faire plusieurs tours dans la ville pour récupérer des personnes, des achats (sac de patate, pain...) avant de prendre enfin la route.
Il faut en effet prévoir de l'argent pour vivre à Cha das Caldeiras (payer la pension le guide l'eau...) même si tout s'arrange de toute façon avec les conducteurs d'aluguer qui peuvent aussi servir de "porteurs de paiements". Il y a plusieurs banques et distributeurs à Sao Felipe (une petite ville bien sympathique qui mérite une pause).
Sur Santo Antao, pour le départ/arrivée des bateaux, vous avez des coletivos qui partent dans toutes les directions, mais qui attendent éventuellement les bateaux et leurs clients qui sont juste venu à la ville faire des achats...si le hyace n'est pas suffisemment chargé !!! Mais de toute façon ils partiront, ils habitent souvent le lieu de leur destination (il faut juste prendre le
temps...). Le seul parcours qu'on ne peut pas faire en une fois en coletivo est la route de la corde, car ceux depuis Porto Novo s'arrêtent à Corda et depuis Ribeira Grande ils ne vont jamais à Porto Novo par la Corde.
Comme on peut le lire dans le forum, si on veut monter en montagne le matin et redescendre le soir, les coletivos seront dans l'autre sens. Donc il est vrai qu'il faut très souvent faire un trajet en aluguer version taxi pour aller randonner ou alors faire de très longues randonnées...!!!
L'eau en bouteille n'est pas à ce prix partout, on la trouve à 50 esc et si vous êtes au même endroit un long moment pensez aux bonbonnes ou Bag-in-Box de 5-6-10 litres... Dans la caldeira évidemment...c'est plus cher. Chez Alain à casa Espongeiro il s'approvisionne à une source et l'eau de boisson est potable, chez Jacques et Dominique à Quinta Cochete (Cural das Vacas), l'eau de boisson vient d'un captage et est microfiltrée-céramique.
Pour le Pico, il est sympa de prendre un guide, cela les aides à organiser leur lieu de vie par eux-même. Vous savez (ou vous ne savez pas !) qu'après l'éruption de 2014-15, les autorités ont tout fait pour les inciter à ne pas retourner là-haut . Un grand projet gouvernemental prévoyait de faire un gros hotel et un téléférique pour monter au Pico...bonne idée n'est-ce pas ...
Si cette caldeira pouvait rester un espace de liberté géré par ses habitants au lieu de devenir un parc... d'attraction !!!
Mais en effet comme le répète Marie (ptitortue) sans arrêt sur le forum, ce n'est pas un pays hyper-bon-marché !!! Mais par contre très pauvre...
Il faut vraiment prendre le tempspour en profiter pleinement.

Re: Mon expérience au Cap-Vert en novembre

Signaler
thierry 63
Il y a 5 jours
Merci de ton intervention Ant71,
Je suis effectivement 'accord avec toi sur la quasi-totalité des points que tu évoques....sauf peut-être sur la facilité à trouver un collectivo.... On va dire que j'ai mal cherché...
Par ailleurs, se doter d'un bidon de 5 litres d'eau n'es pas évident....avec les valises, sacs à dos, prise d'avions fréquentes.... La bouteille de 1,5 litres est bien plus adaptée.

Puisque tu en parles, je vais faire un peu la Pub pour Alain à la Casa Espongeiro (du nom du village). Alain est Français. Son accueil et ses prestations sont vraiment de bon niveau. Il est très sportif et accompagne les randoneurs et/ou VTTistes partout sur le plateau qu'il connait par coeur.  Par ailleurs la cuisine et le petit déjeuner sont ex-ce-llents !!!

Je recommande aussi La Cantinho de Amizade à Ribeira Grande...Très bon couchage pour 28 € et excellent repas, ...pas cher. Mais il n'y a pas grand chose à faire à Ribeira Grande à part la Vallée xoxo (prononcer chocho).



Date de l'expérience : 04/12/2019

Re: Mon expérience au Cap-Vert en novembre

Signaler
ptitortue
Il y a 5 jours
Les collectivos c'est assez facile (tout dépend evidemment els trajets, mais pour els grands axes c'est easy!) et pas cher, mais à condition d'avoir du temps devant soi pour 1- piger comment ca fonctionne, et 2- les attendre et attendre leur départ etc.... Temps qu'on n'a pas toujours quand on est en vacances justes qq jours.Moi j'opte aussi pour le bidon de 5L dès qu'on est 2 et qu'on passe 1-2 nuits qq part.  Ca part vite! Et avec, on remplit  les gourdes ou bouteilles de 1.5L (qu'on ré-utilise du coup) pour les randos ou pour les repas. 2 bouteilles chacun pour la rando ca fait deja 6L loin, plus les repas. Donc le bidon de 5L dure pas long.Mais sur santo antao (pas soa vicente!!) on peut boire l'eau avec les pastilles type micropures. Et moi, depuis le temps que j'y vais, je bois même l'eau du robinet comme ça! Je suis immunisée! ;O)

Dans la vallée de Ribeira Grande on peut aller faire toutes les randos entre Figueiral, Cha de Pedras, Os Caibros ; et il y a aussi le col de Mochi, qui bascule ensuite sur Cruzinha et CHa d'Igreja.La vallée de Xoxo est celle d'à côté, mais effectivement bien accessible depuis "ribeira Grande village", appelée localement "povação". Car pour les capverdiens Ribeira Grande c'est la vallée, pas le village. 
Date de l'expérience : 15/09/2019

Re: Mon expérience au Cap-Vert en novembre

Signaler
legantorvic
Il y a 1 jour
Merci pour ce post clair et precis

Bons Plans Voyage Cap-Vert

Voyage Cap-Vert

Services voyage