Forum Grèce

Un mois (septembre 2019) en Grèce

2 réponses

Dernière activité le 05/11/2019 à 14:02 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
pierroro
Le 04 novembre 2019

Grèce


 


Ayant profité des interventions de forumistes et de routards, c’est donc avec plaisir que je  relate mon expérience qui pourra aider des prochains voyageurs.


Mon épouse et moi, dans la « joyeuse » 70aine, avons pendant le mois de septembre, visité la Grèce. Il s’agissait de notre premier voyage dans ce pays.


……………………


Jour 0.


Vol avec Air Transat Montréal-Athènes (3 septembre 2019) …parti avec 6 heures de retard mais la compagnie a vraiment été reconnaissante de la docilité manifestée par ses passagers : un ti-verre de soda et un ti-chips pour tenir de 21:00  à 3:00. Que demander de mieux !!!


……………………..


Jour 1 et 2 :  Athènes :


Visite de l’Acropole et de son musée et longues promenades dans divers quartiers de la ville tels Plaka, Psiri, Exarchia, .. Nous avons suivi les itinéraires proposés dans LeRoutard et dans Michelin.


On peut en se rendant au musée de l’Acropole accéder gratuitement au restaurant et à la terrasse de celui-ci et profiter d’une magnifique vue sur le site de l’Acropole juste devant vous.


Logement : Cecil Hôtel :     (booking.com)                                                                                   Je ne suggèrerais pas cet hôtel pour un voyage de noces…plutôt vétuste, sdb pour les moins de 75 kg, ti-déj b’en ordinaire (heureusement de bonnes boulangeries-pâtisseries tout près) mais propre, bonne literie et bien situé.


Suite : Athènes : jour 9.


…………………..


Jour 3, 4 et 5 : Sifnos :


Traversée Pyrée-Sifnos avec Sea Jet (catamaran : 3 heures).


Sifnos : Superbe ! Les Cyclades comme nous les rêvions !


De bons transports publics qui permettent des déplacements faciles dans toute l’île. On a bien aimé la plage de Christopighi (et quelle vue !), Apollonia oû nous logions et le village haut perché de Kastro. De bonnes tables au centre d’Apollonia.


Logement: Margarita GH, à Apollonia.  (booking.com                                                         Au-dessus d’un café, mais calme et agréable, bien situé, construction récente et moderne, belle vue sur la mer au loin depuis le balcon, joli jardin à l’arrière, proprio très sympathique. Je recommande.


On a adoré Sifnos.


J’avais quelques inquiétudes concernant le Pyrée : prendre la bonne ligne de métro, identifier le bureau de SeaJet, récupérer les billets, trouver le quai, le bateau, etc. Finalement tout s’est bien passé.


PS : si vous prenez possession de vos billets au bureau de la cie au port, il y a risque de vous trouver séparés –si vous êtes deux- pour la traversée car plusieurs rangées de 3 sièges.


……………………


Jour 6, 7 et 8 : Milos :


Traversée Sifnos-Milos en catamaran avec la cie Agean. À privilégier.


Andamas, oû nous logions est beaucoup plus axée sur le tourisme. Ça bouge et on le sent dès que nous mettons le pied dans l’île.


Ici aussi, les transports en commun sont très efficaces.


Excellent restaurant –nous y sommes allés 2 fois- le long de la mer/plage à environ 1,5 kilomètre du centre-ville. Achalandé.


Promenade-croisière autour de l’île avec baignade - repas - groupe retreint : de superbes points de vue, des couleurs incroyables, des formations rocheuses uniques…. Nous avons aimé, nous ne regrettons pas mais avons trouvé la « balade » un peu longue (mais les plus jeunes ou les moins vieux que nous ont davantage apprécié !!!).


Notre coup de cœur le Kastro/Plaka : en prime le coucher de soleil.


Hôtel : Dionysis Studios, à Andamas.  (booking.com)                                                   Logement correct. Bien situé. Mini balcon et vue sur des champs. Près de tout. Prix négociable. Le propriétaire a également un hôtel situé en face, dans un e petite rue parallèle, oû un excellent petit-déjeuner est servi : le Semiramis a beaucoup plus de caractère et représente un meilleur RQP. 


……………….


En conclusion, nous avons adoré notre séjour dans ces deux îles -avec une préférence marquée pour Sifnos- et croyons avoir fait un bon choix  car nous ne voulions pas faire des trajets de plus de 3 heures en bateau…mais on rêve de découvrir 2 ou 3 autres îles des Cyclades le printemps prochain. À suivre !


Pour un séjour de 3-4 jours, dans ces deux îles, à moins de vouloir vous rendre dans des coins isolés, le transport en autobus est efficace pour rejoindre les lieux touristiques intéressants  et les principales plages.


Et le pouce marche bien ! Cinq ou six fois, des gens nous ont pris avec eux : ils ont peut-être eu pitié des deux vieux sur le bord de la route au soleil……hahaha !


PS : Agean: catamarans plus confortables et propres que SeaJet.


 


…………………….


Jour 9 : Athènes :


Traversée Milos-Pyrée avec Agean (catamaran).


Retour en fin d’après-midi à Athènes. Profitons des heures qui suivent pour nous promener jusque sur la colline de Lycabette.


Hôtel : Cecil Hotel (voir jour 1)


Restaurants : dans Monastiraki : Euxapis et Maiandros …mais évitez Scholarchio Ouzeri Kouklis (j’aurais dû écouter mon épouse !)


Nous aimons « marcher » une ville et nous  pensons avoir un portrait d’ensemble satisfaisant  de la capitale à la suite de ces 2-3 journées. Nous avons beaucoup apprécié l’animation nocturne de la ville. Il y a une belle effervescence qui est palpable… Et Mythos et freddo cappuccino font bien les choses !


PS : Si + de 65 ans : billet métro aéroport-centre-ville moitié prix.


………………….


Location d’une voiture : Budget via AutoEurope –une Volks Polo- pour la continuation de notre voyage en Grèce continentale. Prise et remise de la voiture à l’aéroport. J’ai bien apprécié la transmission manuelle dans les régions montagneuses.


Jour 10 : Delphes :


Le haut fait culturel de notre voyage. En dépit de nos connaissances limitées de la civilisation grecque, nous avons vraiment été impressionnés, ébahis par la visite du Sanctuaire d’Apollon. Le Sanctuaire d’Athéna vaut grandement le petit détour. Visite rapide d’Itéa et d’Amfissa (initiation aux routes essouFFlantes et aux paysages époustouFFlants) avant de rejoindre l’autoroute qui nous mènera à Kalambaka.


Souvenir de la ville même : deux rues parallèles et à sens unique !!!


Hébergement : Hôtel Hermès (réservation directe) :


Sans être un 5-étoiles un R Q/P imbattable. Confort. Balcon. Vue sur la vallée. Petit déjeuner complet.


…………………..


Jour 11 et 12 : Les Météores.


Tout un spectacle !


Visite de  trois monastères : Grand Météore, Varlaam et Agios Nikolaos. Vaut mieux y aller tôt le matin. La visite intérieure des monastères nous a laissés quelque peu sur notre appétit … mais l’emplacement et l’architecture des monastères et la vue que nous avons de chacun sont remarquables. Bien peu de spiritualité émane de ces lieux devenus trop touristiques.


Nous avons repris l’auto pour nous rendre à Vlachava, un joli village en hauteur. Vue superbe sur la vallée – une ‘image’ que je conserve- et un accueil enthousiaste dans une toute petite taverne que vous ne pouvez rater tout en haut.


Nous avons logé à Kalambaka et nous n’avons nullement regretté notre choix car la ville est plutôt intéressante et une belle animation règne au centre-ville.


Nous avons pris les deux repas du soir à Kalambaka dans un restaurant de la Place de la Mairie : le dimanche en soirée, de la terrasse du Météora -cuisine très correcte et service enjoué-, nous avons  profité d’une procession religieuse accompagnée d’une fanfare ( !) puis avons partiellement assisté à un office religieux et à un spectacle musical sympathique sur une place voisine de l’église.


Hébergement : à Kalambaka. Nous avions réservé directement à l’Alosos House (le 29-07) une chambre double avec balcon et vue sur les Météores. Jolie déconvenue ! Le proprio tente de nous refiler une espèce de chambre-dortoir de 4 lits - oui, oui, 4 lits – à la propreté plus que douteuse avec une toute petite fenêtre offrant une vue imprenable sur la maison voisine et le palier de l’escalier faisant office de balcon!  Seul petit nuage de tout notre voyage ! On passe à un autre appel ! Fort heureusement, nous avons trouvé facilement à nous loger à l’hôtel voisin.


……………….


Jour 13 et 14 : Au Pays des Zagoria.


Des Météores à Ioannina, nous avons emprunté en bonne partie la vieille route et avons joui de très beaux paysages.


Visite de la Grotte de Péranna : Vaut amplement le petit détour. Une forêt magique ! Et une jeune guide bien allumée. Pour moi, Québécois, le spectacle de ces ‘chandelles de cire’ est fascinant.


La deuxième journée, nous sommes partis tôt pour découvrir le pays des Zagoria…et nous n’avons pas été déçus. Woah ! À couper le souffle ! Un majestueux pont de pierre avec ses trois arches, les gorges de Vikos, de hautes parois rocheuses, des villages, Monodendri, Oxia, Aristi, Vikos,  ayant conservé de belles demeures typiques et oû le temps semble s’être arrêté. Nous aurions pu  passer une journée additionnelle dans ce coin de pays. Bien loin de l’image que les dépliants touristiques nous donnent  de la Grèce.


Hébergement : à Ioannina : Hôtel Kentrikon (booking.com). Impeccable. Excellent RQ/P. Balcon sur le toit. Bien situé, dans une rue piétonnière tout près de la belle place composée d’édifices gouvernementaux.


La ville d’Ioannina représente une bonne halte (promenade agréable et les abords du lac) et la restauration est à signaler : nous avons fait deux excellents dîners au Stoa Louli  (classe et cadre… et vin blanc) et au Il Pazzo (la pizza comme on l’aime!). Une ville qui bouge.


PS : un formidable horloger dans le passage commercial face à l’hôtel


………………….


Jour 15 et 16 : Île de Leucade.


Petit choc en arrivant. Oû est mon hôtel ? Comment y accéder avec le valises ? Oû laisser la voiture ? Tout rentre vite dans l’ordre …mais nous pouvons imaginer le plaisir à garer sa voiture et à circuler au mois d’août! 


Deux journées majoritairement consacrées à la plage. L’une, sur la côte ouest : nous avons partagé notre temps entre Agios Nikitas et Kathisma. La seconde journée, sur la côte opposée, partagée entre pause à deux plages et randonnée jusqu’à Katahori.


Pour une rare fois, nous avons pris un repas en journée : le meilleur plat de poisson de notre séjour: un petit restau dans la rue portuaire  de Nidri : le nom ??? mais un auvent rayé de rouge et de blanc.


Lefkada a des airs d’une petite ville balnéaire provençale (du moins pour nous qui venons du Québec). L’entrée dans « l’île », la rue qui longe le port,  la grande place avec son hôtel et la terrasse du café. Une ou deux Mythos et on passe rapidement en mode vacances.


Belle animation en soirée autour de la place portuaire et dans l’artère commerciale piétonnière. On ne s’y ennuie pas !


Hébergement : à Lefkada : Santa Maura Hôtel (sur booking.com).      À deux pas de la grande place, pas de vue sur la mer, tranquille, un certain charme désuet, balcon étroit, grande chambre, propre, accueil gentil et de bons conseils. Pour 2-3 nuitées, ça va! Bon RQP.


Restauration à Lefkada : rien de transcendant même le restau-poissonnerie des locaux dans une petite rue hors du centre-ville.


………………………..


Jour 17 :


On roule jusqu’à Kyparissia :


Dans un voyage, il y a parfois une « journée asphalte » et c’était  celle-ci : 350 kilomètres ! Faut reconnaître que nous avons profité de bonnes conditions routières. Bien peu d’autos sur les routes et encore moins-moins sur les autoroutes


Pont de Patra : superbe architecture …mais ça se paie : 13,50 euros !


Patra :  passage rapide, pause-collation dans une taverne dans la rue qui longe le port : la ville ne nous est pas apparue bien souriante, invitante  et circulation  pas facile.


Katakolon : deuxième pause-collation au joli petit port …ça sentait la fin de saison, quelques fermetures annuelles. Qu’est-ce qui nous attend ? Nous nous dirigeons plus au sud pour les prochains dix jours.


Kyparissia : Petite promenade dans le centre en soirée. Joli point de vue sur la mer au pied de la ville. Parc bien aménagé. Spectacle musical donné par des militaires et bien apprécié de la foule. Retour en ville le lendemain matin, samedi, pour faire quelques provisions et c’est journée de marché. On s’attarde un peu et un Grec nous entendant parler devant un étal de légumes reconnaît notre accent –il a vécu une dizaine d’années à Montréal- et nous offre le café pour « faire un brin de jasette » et prendre des nouvelles de la ville !!!


Hébergement: Apollo Resort Art Hotel. (sur place).


Quelque peu en retrait de la ville :  auto nécessaire pour aller (manger) dans la ville. Piscine extra. Confort moderne. Accueil correct. Beaux espaces intérieurs et extérieurs. Super ti-déj ! Excellent R Q/P. Et la mer est tout près !


Restauration : dans une rue attenante au parc, face à une crème  glacée. Accueil et service enjoués. Terrasse intime. Cuisine savoureuse (poisson et porc) Ça fait du bien!


……………………….


Péloponnèse :


Jour 18, 19 et 20 :


Méthoni


En chemin vers Méthoni, nous avons fait une longue mais belle  pause à Pylos. Quel site ! Époustoufflante vue du haut et une place portuaire très accueillante et des remparts qui imposent le respect. D’ailleurs, nous y reviendrons passer une soirée  tant nous sommes tombés sous le charme de cette belle place.


Un peu avant Pylos, au nord, arrêt palais de Nestor. Pauvre Nestor, il ne l’a pas eu facile ! Il en reste bien peu ! Décevant à moins de posséder de solides connaissances !


Pylos, en fait, constitue « la porte d’entrée du bonheur » !


Hébergement à Méthoni : Achilles Hill Hôtel (booking.com) Construction récente, chambre aérée, vue dégagée sur la mer au loin, grand balcon pour l’apéro, un peu (2 km) à l’écart de du village (nécessite une auto pour les a-r) et excellent ti-déj sur une belle terrasse. Je recommande. 


Restauration :


À Méthoni : Taverna Klimataria : Poisson bien apprêté et très bonne tarte aux épinards.


À Finikounda : Elena  : oui, oui allez-y même si touristique!


À Pylos : un vrai bon gyros, dans un « petit boui-boui » au haut d’une rue-escalier….nombreux locaux, c’est bon signe + personnel enjoué.


À Pylos : restaurant sur la place du port : Aétos


La citadelle de Méthoni est impressionnante par sa taille, ses nombreux bâtiments, et son emplacement.  


………………..


Jour 21, 22 et 23 :


Areopolis


C’est petit mais un joli cadre et bien situé pour rayonner dans la région.


 Hébergement à Areopolis : Hôtel Trapela (sans réservation): central, architecture régionale avec murs de pierre dans les chambres, propreté, confort et superbe ti-déj (et quelles confitures!!!...Sommes repartis avec 2 pots). Notre coup de cœur !


Restauration : à Aréopolis :


 O Poulos : cuisine originale (enfin !) et savoureuse et service attentionné…dans ‘nos’ meilleurs tables. Accueil pro dans ce petit restaurant familial!


Restau … : juste en face de O Poulos : également très bon.


Que du bonheur dans tout cette grandiose partie encore préservée du tourisme de masse et s’étendant depuis Kyparissia jusqu’au Cap Tanaro. Nous avons passé six (6) merveilleuses journées à nous balader tranquillement en alternant plages, ports  et villages -de belles maisons de pierres- au fil des routes qui serpentent, grimpent, et descendent et dans un décor aride, minéral, rocheux mais combien grandiose de Mani qui souvent me rappelle l’Ouest américain des grands westerns de Hollywood.


PS : Nous aurions choisi un hébergement à Koroni, Limeni, Kardamyli, Gerolimenas ou … que nous ne l’aurions pas regretté…


Deux boucles, deux expériences : au départ de Méthoni : la route Koroni (adorable village) -Longa-Pylos-Méthoni ne nous a pas emballés : longue et de peu d’intérêt. Tandis que la route Aéropolis-Gérolimenas (plutôt commercial)- Vatheia-Porto Kagio (déjeuner pris à une table les pieds dans l’eau)-Kotronas-Aéropolis est vraiment scénique : retenez votre souffle !


Entre Kalamata et Kardamyli, dans une montée nous l’avons échappé belle. OUF ! Plus de peur que de mal ! Soyez alertes au volant !


 


……………………


Jour 24 et 25 :


Monemvassia :


En route, pause à Gythion : ville qui m’a semblé constituer une bonne étape pour une nuit : l’avenue de la mer a un certain charme.


Le Routard dit bien vrai quand il fait un parallèle entre Monemvassia et le Mont-Saint-Michel : le seul endroit de notre voyage, si nous faisons exception d’Athènes, oû nous ressentons la présence des touristes autour de nous … et des boutiques. Mais il faut voir « le » rocher et la mer tout autour, de préférence tôt le matin parce qu’il faut grimper – pas toujours facile et à éviter à 35C - pour découvrir le grandiose du kastro.


La petite plage de Xiphias, au nord, est très sympathique et peut se remplir rapidement.


Hébergement :


À Géfira : Villa Cazala (booking.com)


En hauteur –nécessite une voiture à moins d’avoir de gros mollets – mais quel coup d’œil ! Au calme. Grande chambre à l’étage avec beau balcon. Construction récente. Un très bon plan à Géfira!


Restauration :


Taverne Scorpios : bonne cuisine. Située en bord de la mer… un des derniers du long défilé de restaurants et tous le même menu !


Tout près du pont : 2- 3 bonnes crèmes glacées et viennoiseries pour compléter le repas !


…………………..


Jour 26-27 et 28 :


Nauplie :


Partis très tôt, le matin, de Monemvassia, nous avons fait une courte halte café-brioche à Gerarki et filer à Mystras.


Mystras : La chance est de notre côté : entrée libre en ce dernier dimanche de septembre contrairement à ce que j’avais lu. Un autre site remarquable et impressionnant : nous aurions souhaité davantage d’informations sur les lieux surtout dans la partie haute. Planifiez facilement une visite de trois heures : c’est le temps que nous avons passé sur les lieux et nous ne sommes pas connaisseurs.


Nauplie ou comment terminer en Beauté un voyage en Grèce !          Il y a à coup sûr un aspect de cette ville qui accrochera le plus blasé des voyageurs…seul ‘petit’ hic : trouver une place pour se garer. Mais ce n’est plus la Grèce profonde !


Épidaure : si l’acoustique peut vous en mettre plein les oreilles, la vue de ce théâtre, l’état de conservation de ce monument gigantesque, unique plus de 2000 ans plus tard vous en met plein les yeux ! Un incontournable au même titre que Delphes !


Une jolie mais toute petite plage à Archea Epidavros –vs- la grande plage touristique de Tolo : le choix est facile.


Hébergement : Rigas Pension (booking.com)


Hôtel bien positionné et personnalisé. Proprio australienne sympathique et accomodante. Un personnage ! Chambres bien décorées quoique petites. Ti-déj bien dans un joli cadre. J’y retourne.


Restauration :   


Omorfo : Variété et qualité. Un peu expéditif s’il y a file. Bon R Q-P.


O Noulis : Une bonne table. Un peu en retrait de la foule. Je n’hésite pas à recommander (mais « le plateau de 10 mezzes » –Michelin 2019- n’est plus au menu depuis trois ans. Et le vin blanc coule bien.                                                                                                                                                


…………………


Jour 29 :


Nauplie – Athènes – Montréal :


Retour de l’auto (Budget) à l’aéroport sans difficulté (indications routières pour l’aéroport dès que nous approchons Athènes) et …sans égratinure (ouf !).


Vol de retour : AirTransat : dix heures, c’est long-long-long !


Ce que je retiens:


La gentillesse des Grecs ***** accompagnée d’un large sourire quand vous baragouinez 4-5 mots de grec.


L’honnêteté des commerçants. Partout et en tout temps un sentiment de totale sécurité.


Les vibrations intérieures ressenties à Delphes, au sanctuaire d’Apollon.


La Grèce ne se résume pas aux Cyclades : la côte et l’intérieur de la Messénie, du Péloponnèse (Mani) et de la Laconie sont inoubliables.


L’effervescence communicative dans les cafés à l’heure de l’apéro.


La propreté des hôtels et des restaurants… et même des toilettes publiques.


La facilité d’accès à la mer, aux plages…et leS couleurS de la mer… et avons bien apprécié trouver une douche à l’eau douce.


Les petits-déjeûners à l’hôtel souvent copieux et excellents.


Menu des restaus souvent ré-ré-répititif.


Aucun souci à circuler sur les routes.


Qu’est-ce que ça doit être au mois d’août à Delphes, aux Météores, à…,  à…, à Milos !!!


 


 


 


 


 


 


 


Date de l'expérience : 04/11/2019

Re: Un mois (septembre 2019) en Grèce

Signaler
Taxidi
Il y a 3 mois
Bonjour,

Merci pour ce retour assez complet !

On ne peut  que se réjouir du plaisir que  vous avez pris dans ce voyage.

Personnellement, je partage avec vous  l'idée que  les Cyclades ne sont pas  la Grèce à elles seules. Elles n'en  sont qu'une facette parmi tant d'autres !

Se limiter à ces îles  est plus que réducteur pour quiconque veut découvrir ce pays.

Cordialement 


Re: Un mois (septembre 2019) en Grèce

Signaler
pierroro
Il y a 3 mois
Merci Taxidi...Vos commentaires dans la preparation de mon voyage ont ete justement apprecies sur place.

Bons Plans Voyage Grèce

Voyage Grèce

Services voyage