Forum Namibie

Retour de 24 jours en Namibie en septembre du Sud au Nord

3 réponses

Dernière activité le 01/11/2019 à 10:42 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
j&f
Le 21 octobre 2019

Bonjour à tous,


 


Après avoir lu et m’être largement inspirée de presque tous les commentaires sur les roadtrips en Namibie, je me permets de vous faire un retour sur notre voyage.


 


D’abord quelques précisions, nous sommes un couple de trentenaire, nous aimons la nature et les animaux, être indépendants et nous avons généralement un rythme très soutenu en voyage.


 


Nous sommes partis 24 jours en Namibie (en septembre/octobre) et, n’arrivant pas à choisir, nous avons fait le sud (fish river, aus, luderitz) et le nord (cape cross opuwo et epupa falls). Nous ne regrettons absolument rien.


 


Aléa du traffic aérien, notre vol aller a été annulé par British, qui nous a alors proposé de déplacer notre vol 4 jours avant. Nous avons accepté et avons donc passé 3 jours en Afrique du Sud. Mention spéciale à Patou qui a été d’une aide précieuse dans la préparation de cette longue escale. A titre d’info, la réserve du Pilanesberg est superbe et très facile d’accès et le musée de l’apartheid est très riche et très bien fait.


 


Compte tenu de la durée de notre voyage et du budget des lodges, le choix de la formule 4x4 tente toit + camping s’est très vite imposé.


Nous avons fait qu’un lodge, Erindi, vraiment superbe.


Puis, sur la côte, à Luderitz puis à Walvis bay nous avons dormi en guesthouse.


 


Nous avons réservé les logements et la voiture via Tourmaline. Nous sommes moyennement satisfaits de cette agence. Habitués à passer par des agences du genre dans d’autres pays, nous avons trouvé leur service décevant.


 


Déjà, sachez que le devis donné avec certains logements/campings n’est pas exactement ce que vous allez avoir. Tourmaline ne réserve qu’une fois que vous avez payé l’acompte et vous dit donc à ce moment là quels logements/campings sont disponibles. Beaucoup de déception de notre côté…


Par ailleurs, le briefing en arrivant n’a pas été fait par quelqu’un de Tourmaline mais par un autre prestataire. Hyper compétent au demeurant. Nous n’avons eu aucune nouvelle pendant ce mois entier de l’agence, et aujourd’hui étant revenus depuis le 2 octobre nous n’avons toujours aucun contact avec eux. Aucun débriefing, aucun contact, rien. Quel crédit donc donner aux commentaires sur leurs roadbook collecté grace à « l’avis des  voyageurs » ?


 


Nous avons donc fait beaucoup de route (plus de 6000 km) et dans notre cas, le 4x4 était clairement indispensable.


Un SUV, selon moi, si vous dormez en lodge et ne faite pas autant de route pourquoi pas mais clairement j’ai un souvenir émue de personnes en Polo et en Berline sur la route menant à Sesriem… Les pauvres ! le 4x4 c’est surtout une question de confort. Les trajets sont très longs en Namibie et pour moi, la voiture ce n’est pas là ou il faut faire des économies. Nous avions de plus pris un « double cab » et c’était top. Cela nous a permis de mettre nos valises à l’arrière ce qui a protégé nous affaires de la poussière. Attention par contre, un 4x4 consomme en moyenne près de 10L au 100. A 1€ le litre faite le calcul… l’essence est un budget conséquent dans le voyage.


 


Autre chose, du fait de la sécheresse terrible, il y a pas mal de routes en « tole ondulée ». Sur ce type de route, c’est à chacun de trouver son rythme, et de notre côté le plus « confortable » a été de rouler vite voire très vite (pour passer au dessus des bosses en pratiques).


 


La route est par ailleurs vraiment scénique et nous nous sommes plusieurs fois arrêtés sur ces routes simplement pour observer les paysages qui peuvent changer du tout au tout en 100 km !


 


Mon compagnon avait un drone. Il en a fait. De nombreuses fois. Jamais dans les réserves. Jamais là ou il y a avait des animaux ou d’autres personne. Mais entre les gorges, les canyons, les déserts avec des dunes de toutes les couleurs… les vidéos sont époustouflantes. Nous n’avons jamais été embétés pour notre drone. Nous n’avons rien déclaré, pas non plus dans Etosha. Nous savions que nous ne le sortirions pas à cet endroit.


 


Nous n’avons pas pris de traitement anti palu. C’est un choix personnel. Par contre, dire que nous n’avons vu aucun moustique est faux ! en camping nous en avons eu à Sesriem, à Etosha et beaucoup à Epupa.


 


Quelques conseils pour le camping : lampe de poche évidemment indispensable. De notre côté notre tente n’avait que le matelas. Pas de coussin draps ou couverture. Nous avons donc acheté un drap de dessous à Windhoek pour poser nos duvets dessus. A le savoir on en aurait amené un. La nuit il fait froid en camping en particulier dans le sud du pays.


Sachez que dans presques toutes les villes il y a des SPAR ou l’on trouve tout ce dont on a besoin. En particulier à Windhoek, il y a un grand spar avec un centre commercial ou l’on trouve tout.


Question nourriture nous avons toujours trouvé ce que nous voulions. Attention, le budget nourriture est un peu moins cher qu’en France mais pas beaucoup moins. Bien entendu, nous avons acheté des fruits et légumes, de la viande et nous nous sommes orientés vers des marques « connues » ou des produits plus qualitatifs, ce qui majore le budget.


Dans le 4x4 nous avions pris l’option « frigo ». Attention , il s’agit plutôt d’une glacière réfrigérée que d’un vrai frigo.


Pour la viande ce qui a au final été le mieux c’est d’acheter de la viande congelée. Non seulement ça refroidi le frigo en décongelant mais en plus c’est assez économique. Nous avons passé 3 fois la barrière sanitaire, a aucun moment nous n’avons été fouillés.


 


Ensuite inutile d’acheter du papier toilette, il y en a dans tous les campings ! Par contre, un savon pour les mains dans la portière de la voiture m’a été indispensable.


Il y a beaucoup de poussière en camping et on se lave les mains beaucoup de fois par jour !


 


Tous les campings ne sont pas équivalents par contre. Ce qui nous a manqué à la réservation c’était de savoir les équipements des emplacements : le coin braii est systématique. Par contre, la lumière, l’électicité et le point d’eau pas toujours. Peu d’entre eux avaient table et chaises en durs (qui évite d’avoir à tout sortir). Le meilleur des campings était celui au Anib lodge. Le pire, Halali dans Etosha.


Si cela intéresse certains je pourrai envoyer un état détaillé des équipements dans chaque camping.


 


Par ailleurs, nous avons sytématiquement parlé avec les personnes des campings qui sont toujours très ouverts. Nous avons d’ailleurs pu par ce biai être accompagnés par une personne du camping au Xaragu Camp pour une excursion de plus de 4h à la recherche des éléphants du désert. Excursion qui nous a couté même pas 20€ chacun pour voir plusieurs dizaine d’éléphants…


 


Dans le nord par contre nous avons souvent été arrêtés sur la route par des personnes faisant signe de leurs donner à boire. Ce que nous avons fait. Nous avons souvent acheté des bidons de 5L d’eau que nous avons distribué à plusieurs personnes croisées.


 


A Epupa nous sommes aussi allés à la rencontre des HImbas. Au départ très réticents, nous avons été plusieurs fois interpellés sur leurs situation actuelle. Du fait de la sécheresse, les himbas, peuple d’éleveurs sont contraints de tuer une partie de leurs animaux ce qui les fait entrer dans un cercle vicieux.. Finalement la rencontre a été très riche et nous le referions avec grand plaisir.


De la même façon une maman est arrivée à la fin de notre visite au village avec son fils de moins de 2 ans qui s’était fait mordre la main par un chien. Notre guide nous a demandé si nous pouvions l’amener à la clinique ce que nous avons évidemment accepté malgré le fait que cela est intedit par l’agence de location. Pour nous c’était du bon sens et un peu d’humanité…


 


Epupa ça a vraiment été un coup de cœur. C’était vraiment magnifique et vraiment les km valent amplement le détour. C’est vert, les chutes sont belles, sauvages, il n’y a personne… vraiment un coup de cœur. C’est peut etre là que nous serions resté un jour de plus pour faire une sortie rafting dans les gorges. Ca doit être magique.


 


Nous avons aussi beaucoup aimé le sud avec Luderitz, Aus et Kolmanskop.


 


Sossulvlei est aussi magnifique mais attention à la chaleur il faut vraiment arriver à l’entrée de la réserve à l’ouverture (6h45 pour nous de mémoire). Par ailleurs, sachez qu’entre le lieu de dépose du 4x4 et dead vlei il faut marcher 15/20 min dans le sable. Certaines personnes croisées ont un peu galéré.


 


Voilà n’hésitez pas à revenir vers moi en cas de question. Nous avons qu’une seule expérience et elle vaut ce qu’elle vaut !


 


Bon voyage aux prochains


 


Date de l'expérience : 30/09/2019

Re: Retour de 24 jours en Namibie en septembre du Sud au Nord

Signaler
Tanit
Il y a 4 semaines
,,Bonjour à tous,
 
Après avoir lu et m’être largement inspirée de presque tous les commentaires sur les roadtrips en Namibie, je me permets de vous faire un retour sur notre voyage.
 
D’abord quelques précisions, nous sommes un couple de trentenaire, nous aimons la nature et les animaux, être indépendants et nous avons généralement un rythme très soutenu en voyage.
 
Nous sommes partis 24 jours en Namibie (en septembre/octobre) et, n’arrivant pas à choisir, nous avons fait le sud (fish river, aus, luderitz) et le nord (cape cross opuwo et epupa falls). Nous ne regrettons absolument rien.
 
Aléa du traffic aérien, notre vol aller a été annulé par British, qui nous a alors proposé de déplacer notre vol 4 jours avant. Nous avons accepté et avons donc passé 3 jours en Afrique du Sud. Mention spéciale à Patou qui a été d’une aide précieuse dans la préparation de cette longue escale. A titre d’info, la réserve du Pilanesberg est superbe et très facile d’accès et le musée de l’apartheid est très riche et très bien fait.
 
Compte tenu de la durée de notre voyage et du budget des lodges, le choix de la formule 4x4 tente toit + camping s’est très vite imposé.
Nous avons fait qu’un lodge, Erindi, vraiment superbe.
Puis, sur la côte, à Luderitz puis à Walvis bay nous avons dormi en guesthouse.
 
Nous avons réservé les logements et la voiture via Tourmaline. Nous sommes moyennement satisfaits de cette agence. Habitués à passer par des agences du genre dans d’autres pays, nous avons trouvé leur service décevant.
 
Déjà, sachez que le devis donné avec certains logements/campings n’est pas exactement ce que vous allez avoir. Tourmaline ne réserve qu’une fois que vous avez payé l’acompte et vous dit donc à ce moment là quels logements/campings sont disponibles. Beaucoup de déception de notre côté…
Par ailleurs, le briefing en arrivant n’a pas été fait par quelqu’un de Tourmaline mais par un autre prestataire. Hyper compétent au demeurant. Nous n’avons eu aucune nouvelle pendant ce mois entier de l’agence, et aujourd’hui étant revenus depuis le 2 octobre nous n’avons toujours aucun contact avec eux. Aucun débriefing, aucun contact, rien. Quel crédit donc donner aux commentaires sur leurs roadbook collecté grace à « l’avis des  voyageurs » ?
 
Nous avons donc fait beaucoup de route (plus de 6000 km) et dans notre cas, le 4x4 était clairement indispensable.
Un SUV, selon moi, si vous dormez en lodge et ne faite pas autant de route pourquoi pas mais clairement j’ai un souvenir émue de personnes en Polo et en Berline sur la route menant à Sesriem… Les pauvres ! le 4x4 c’est surtout une question de confort. Les trajets sont très longs en Namibie et pour moi, la voiture ce n’est pas là ou il faut faire des économies. Nous avions de plus pris un « double cab » et c’était top. Cela nous a permis de mettre nos valises à l’arrière ce qui a protégé nous affaires de la poussière. Attention par contre, un 4x4 consomme en moyenne près de 10L au 100. A 1€ le litre faite le calcul… l’essence est un budget conséquent dans le voyage.
 
Autre chose, du fait de la sécheresse terrible, il y a pas mal de routes en « tole ondulée ». Sur ce type de route, c’est à chacun de trouver son rythme, et de notre côté le plus « confortable » a été de rouler vite voire très vite (pour passer au dessus des bosses en pratiques).
 
La route est par ailleurs vraiment scénique et nous nous sommes plusieurs fois arrêtés sur ces routes simplement pour observer les paysages qui peuvent changer du tout au tout en 100 km !
 
Mon compagnon avait un drone. Il en a fait. De nombreuses fois. Jamais dans les réserves. Jamais là ou il y a avait des animaux ou d’autres personne. Mais entre les gorges, les canyons, les déserts avec des dunes de toutes les couleurs… les vidéos sont époustouflantes. Nous n’avons jamais été embétés pour notre drone. Nous n’avons rien déclaré, pas non plus dans Etosha. Nous savions que nous ne le sortirions pas à cet endroit.
 
Nous n’avons pas pris de traitement anti palu. C’est un choix personnel. Par contre, dire que nous n’avons vu aucun moustique est faux ! en camping nous en avons eu à Sesriem, à Etosha et beaucoup à Epupa.
 
Quelques conseils pour le camping : lampe de poche évidemment indispensable. De notre côté notre tente n’avait que le matelas. Pas de coussin draps ou couverture. Nous avons donc acheté un drap de dessous à Windhoek pour poser nos duvets dessus. A le savoir on en aurait amené un. La nuit il fait froid en camping en particulier dans le sud du pays.
Sachez que dans presques toutes les villes il y a des SPAR ou l’on trouve tout ce dont on a besoin. En particulier à Windhoek, il y a un grand spar avec un centre commercial ou l’on trouve tout.
Question nourriture nous avons toujours trouvé ce que nous voulions. Attention, le budget nourriture est un peu moins cher qu’en France mais pas beaucoup moins. Bien entendu, nous avons acheté des fruits et légumes, de la viande et nous nous sommes orientés vers des marques « connues » ou des produits plus qualitatifs, ce qui majore le budget.
Dans le 4x4 nous avions pris l’option « frigo ». Attention , il s’agit plutôt d’une glacière réfrigérée que d’un vrai frigo.
Pour la viande ce qui a au final été le mieux c’est d’acheter de la viande congelée. Non seulement ça refroidi le frigo en décongelant mais en plus c’est assez économique. Nous avons passé 3 fois la barrière sanitaire, a aucun moment nous n’avons été fouillés.
 
Ensuite inutile d’acheter du papier toilette, il y en a dans tous les campings ! Par contre, un savon pour les mains dans la portière de la voiture m’a été indispensable.
Il y a beaucoup de poussière en camping et on se lave les mains beaucoup de fois par jour !
 
Tous les campings ne sont pas équivalents par contre. Ce qui nous a manqué à la réservation c’était de savoir les équipements des emplacements : le coin braii est systématique. Par contre, la lumière, l’électicité et le point d’eau pas toujours. Peu d’entre eux avaient table et chaises en durs (qui évite d’avoir à tout sortir). Le meilleur des campings était celui au Anib lodge. Le pire, Halali dans Etosha.
Si cela intéresse certains je pourrai envoyer un état détaillé des équipements dans chaque camping.
 
Par ailleurs, nous avons sytématiquement parlé avec les personnes des campings qui sont toujours très ouverts. Nous avons d’ailleurs pu par ce biai être accompagnés par une personne du camping au Xaragu Camp pour une excursion de plus de 4h à la recherche des éléphants du désert. Excursion qui nous a couté même pas 20€ chacun pour voir plusieurs dizaine d’éléphants…
 
Dans le nord par contre nous avons souvent été arrêtés sur la route par des personnes faisant signe de leurs donner à boire. Ce que nous avons fait. Nous avons souvent acheté des bidons de 5L d’eau que nous avons distribué à plusieurs personnes croisées.
 
A Epupa nous sommes aussi allés à la rencontre des HImbas. Au départ très réticents, nous avons été plusieurs fois interpellés sur leurs situation actuelle. Du fait de la sécheresse, les himbas, peuple d’éleveurs sont contraints de tuer une partie de leurs animaux ce qui les fait entrer dans un cercle vicieux.. Finalement la rencontre a été très riche et nous le referions avec grand plaisir.
De la même façon une maman est arrivée à la fin de notre visite au village avec son fils de moins de 2 ans qui s’était fait mordre la main par un chien. Notre guide nous a demandé si nous pouvions l’amener à la clinique ce que nous avons évidemment accepté malgré le fait que cela est intedit par l’agence de location. Pour nous c’était du bon sens et un peu d’humanité…
 
Epupa ça a vraiment été un coup de cœur. C’était vraiment magnifique et vraiment les km valent amplement le détour. C’est vert, les chutes sont belles, sauvages, il n’y a personne… vraiment un coup de cœur. C’est peut etre là que nous serions resté un jour de plus pour faire une sortie rafting dans les gorges. Ca doit être magique.
 
Nous avons aussi beaucoup aimé le sud avec Luderitz, Aus et Kolmanskop.
 
Sossulvlei est aussi magnifique mais attention à la chaleur il faut vraiment arriver à l’entrée de la réserve à l’ouverture (6h45 pour nous de mémoire). Par ailleurs, sachez qu’entre le lieu de dépose du 4x4 et dead vlei il faut marcher 15/20 min dans le sable. Certaines personnes croisées ont un peu galéré.
 
Voilà n’hésitez pas à revenir vers moi en cas de question. Nous avons qu’une seule expérience et elle vaut ce qu’elle vaut !
 
Bon voyage aux prochains
 
Date de l'expérience : 30/09/2019




Merci
J'apprecie beaucoup votre retour de voyage.
Qui est plein d'humanité!
J'apprecie particulierement le passage sur Epupa et les Himba.
Tanit

Re: Retour de 24 jours en Namibie en septembre du Sud au Nord

Signaler
cc370
Il y a 3 semaines
Bonjour
je trouve bizarre votre retour au sujet de Tourmaline.
Nous venons de valider un voyage avec eux pour l’an prochain.
Ils ont d’abord fait des pré réservations, sont revenus vers nous avec d’autres propositions quand c’était complet.
Nous avons contrôlé et validé de nouveau avant de régler l’acompte. Nous étions sûrs alors d’avoir les logements prévus au programme puisque pré-réservés.
Ils nous ont seulement demandé de régler l’acompte très rapidement afin de ne perdre ces réservations.
Je croyais donc qu’ils fonctionnaient toujours de cette façon...

Sinon, merci pour votre retour. Je lis tout ce qui passe, il y a toujours une info à prendre!
Catherine




Re: Retour de 24 jours en Namibie en septembre du Sud au Nord

Signaler
j&f
Il y a 2 semaines
Bonjour Catherine,

Je m'explique, en fait au départ tourmaline propose un devis avec des logements mais sans garantie que vous ayez ces logements. Et en effet il faut savoir que sans acompte versé pas de pré réservation. 

Ce qui s'est passé pour nous c'est qu'ils nous avaient proposé des logements, qu'on a accepté le devis et que la quelques logements n'étaient plus dispos... Comme si leurs devis étaient type sans qu'ils se renseignent vraiment. Évidemment on avait des plans B qu'on a validé. Mais un peu déçue de pas avoir eu ce qui était dans le premier devis. 

Voilà!.

Bonne préparation de voyage. 

Merci Tanit pour votre message ️
Date de l'expérience : 09/09/2019

Bons Plans Voyage Namibie

Voyage Namibie

Services voyage