Forum Parcs nationaux de l'Ouest américain

Retour sur mon premier roadtrip de 19 jours dans l'ouest américain (sept/oct 2019)

7 réponses

Dernière activité le 22/10/2019 à 00:51 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Romkoko
Le 18 octobre 2019
Bonjour à tous !

Nous voilà de retour, ma compagne et moi ,d'un voyage de 19j dans l'ouest américain.
En prévision de celui-ci, j'avais ouvert un fil sur le Routard, afin de demander quelques conseils et avis : Lien vers le sujet

V
oici le déroulé de nos vacances : 


J1 / Vendredi 27 sept : Arrivée à SFrancisco à 12h45 heure locale. 
Récupération de la voiture, puis balade à Castro et Mission. On finit la journée à Twin Peaks.



J2 /  SFrancisco
Alcatraz + les fameux pier touristiques + le Golden Gate

J3 / matinée à SFrancisco : Alamo Square / Haight Ashbury / Hayes et balade en cable car.
en milieu d'aprèm, récupération de la voiture laissée à Alamo, et cap sur le Yosemite !

J4 /  Yosemite
• rando du Mist Trail, puis voiture : tunnel view, Glacier Point et coucher de soleil à Wahsburn Point. Un sacré froid de canard !

J5 /  Yosemite le matin à Mariposa Grove. Puis on file par la Tioga Road avec stop à Olmsted Point. Fin de journée à Bodie, puis à la fermeture, cap sur Mammoth Lake pour la nuit.


J6 /  On gravite autour des Twin Lakes, puis route jusqu’à Death Valley avec un incontournable stop à Darwin. Death Valley : les fameuses dunes, puis Badwater et enfin Zabriskie Point au coucher du soleil.


J7 / On démarre avec Rhyolite. Puis route jusqu'à Valley of Fire. Visite du Parc et cap sur Springdale (Zion). Changement de 


J8 /  Zion : Angels Landing et The Narrows


J9 /  Route jusqu'à Bryce Canyon tôt le matin, rando toute la journée dans Bryce et coucher de soleil aux points de vue de la scenic road.


J10 /  Route 12 jusqu’à Capitol Reef. Scenic road puis une rando Cohab Canyon Trail et ses points de vue. Puis route 24 jusqu'à Moab.


J11 / Dead Horse Point : Rim Trail, puis Canyonlands : Mesa Arch puis la prèsque secrète False Kiva Trail puis Upheaval Dome Trail et enfin coucher de soleil à Green River Overlook.
 


J12 / Arches : Stop à la Skyline, puis rando Devils Garden (pas la boucle entière, on est allé juste un peu au-delà de Double O puis retour sur nos pas). On enchaine avec Double Arch. Puis Delicate Arch, on y restera plus d'une heure, jusqu'au coucher de soleil.


J13 / Direction Monument Valley. D’abord, passage par Valley of the Gods, puis scenic drive de MV l’aprem.


J14 / Départ MV direction Horseshoe Bend. Puis Alstrom Point pour la fin de journée.


J15 / Antelope Lower le matin, puis Edmaier's Secret jusqu'à la fin de journée.


J16 /  Journée à White Pocket, avec guide. Puis balade des Toadstool Hoodos en fin de journée.



J17 /  Cap sur Grand Canyon, par la Desert View Drive. On fera le Rim Trail, presque en totalité à pied.


J18 /  Achat de souvenirs (sic), puis route jusqu’à Vegas. Visite de mes caisons préférés l'aprem puis combo Fontaines / Volcan le soir.


J19 / Mardi 15 oct : passage sous le fameux panneau Welcome etc. puis aéroport, cap sur la France ! 


Voilà, un "périple" de 4700 km en voiture et 210 km à pied, préparé en à peine deux mois.



En vrac, les impressions et informations qui me viennent immédiatement en tête : 

- beaucoup de touristes. Beaucoup trop par endroits alors que nous y étions à une période théoriquement moins fréquentée. 
C'est particulièrement vrai dans la vallée de Yosemite, à Zion, à Las Vegas.

- il y a eu des vagues de froid successives, si bien que le ciel fut toujours bleu, mais les matins systématiquement entre -2 et 5°C (sauf à Las Vegas !). La Tioga Road a même été fermée durant 72h, heureusement rouverte 24h avant notre passage obligé. M'enfin on ne va pas se plaindre: un vrai bonheur de randonner par ce temps là !

- des lieux dépaysants...et finalement pas tant que cela. Je m'explique. 
Premièrement, j'ai déjà visité quelques lieux qui, à une échelle très moindre certes, font énormément penser à certains paysages de l'ouest américain. Par exemple: le cirque de Saint Même, en Chartreuse, est une réplique miniature presque exacte de la zone du Mist Trail, au Yoyo. Le Colorado Provençal et ses teintes orangées sont un micro Bryce Canyon, en bien moins flamboyant, certes. Enfin, l'exceptionnelle île de Lanzarote offre des paysages minéraux et dépeuplés sublimes, à l'instar de ce qu'on trouve fréquemment - en plus gigantesque mais aussi en plus touristique - dans l'Ouest américain.

Ce qui marque le plus, je trouve, c'est le gigantisme des espaces naturels, leur préservation rigoureuse (à perte de vue, des zones sublimes où pas la moindre trace de vie humaine n'est visible à l'oeil nu...ça c'est wahou) et certains lieux franchement sublimissimes.

- au sujet des lieux sublimes, et finalement des endroits que j'ai préféré : il faudrait presque faire un classement à double entrée, tant certains beaux endroits sont "gachés" par le tourisme de masse qui rend leur exploration parfois pénible.

Si je mets de côté les points de vue très ponctuels (qui aggrandiraient bien trop la liste), mes coups de coeur : 
• Bryce Canyon. C'est fabuleux. Nous avons fait la rando "en 8", et sur plus de la moitié du parcours (la portion Peek a Boo), très peu de monde.
• Capitol Reef : un parc presque désert. Une scenic drive très sympa, des narrows (sans eau certes), une rando extra sans personne aboutissant à de superbes points de vue rappellant Zion (en plus petit). Franchement top.
• les routes de Death Valley, les routes 12 et 24 entre Zion et Moab, et quelques autres encore : de véritables scenic drive sur des dizaines (centaines) de km. Un bonheur indescriptible de rouler dans ces espaces.
• Arches : là, il y a du touriste, c'est sûr. Mais ce coucher de soleil à Delicate Arche...wow. 
• Canyonlands : les points de vue sont magistraux, et la rando de False Kiva (que j'ai qualifiée de secrète car non indiquée sur le plan remis à l'entrée du parc) est fabuleuse : déserte, pas très longue mais ardue, offre un point de vue sublime, et aboutit à un authentique lieu de culte amérindien préservé dans une semi caverne colossale.
• Edmaier's Secret : désert le jour de notre visite. Un terrain de jeu tellement fun à explorer et franchement superbe, de même que le parcours pour y parvenir, par Buckskin Gulch.
• Valley of Fire : vu la proximité d'avec Vegas, on s'attendait à un ras de marée touristique...et bien non. Certes fréquenté mais tout à fait ok, et Fire Wave vaut le coup d'oeil ! Un parc qui n'est pas ultimement renversant, mais une excellentissime surprise !
• Tuolumne Meadows : nous n'avons fait qu'y passer, mais clairement, je pense que c'est l'endroit où randonner au Yoyo. Les spots de la Vallée sont trop bondés.
• Bodie : au coucher du soleil, génial.
• Darwin : pépite secrète. Je connaissais déjà d'un précédent voyage. 
• Rhyolite : plus de touristes que lors de ma précédente venue, mais pusique je suis fasciné apr ces villes fantômes...ça reste wow.
• Death Valley : le coucher à Zabriskie est superbe (un peu gâché cependant par la masse de touristes qui ne respectent pas la magie de cet instant..).
• Antelope Lower : du monde oui. Mais punaise, ce que c'est beau ! Et puis la progression en petit groupe amoindrit la sensation de tourisme de masse.
• White Pocket : j'ai hésité à le classer en dessous. C'est sublime. Exceptionnel. Mais...finalement, c'est un exact mélange de Valley of Fire et Edmaier's Secret. De plus nous y sommes allés un samedi, donc un peu de monde (rien de comparable avec les parcs hein). Et enfin, nous avons pris un guide pour un budget très substentiel, si bien que c'est le rapport Q/P de la sortie qui est discutable.

- les endroits sur lesquels je suis partagé : 
• Zion. Sans doute le parc le plus blindé du lot. Une foule à peine croyable. Si bien que l'ascension vers Angel's Landing, pourtant entreprise tôt dans la matinée, en était pénible. Nous nous sommes arrêtés au premier point de vue. Absolument superbe certes, mais la frustration de n'être pas allé en haut demeure. Et puis cette foule gache la magie du lieu. Même topo dans les Narrows. Si je devais supprimer un parc de notre périple, c'est lui qui sauterait à coup sûr.

• Yosemite...du moins sa Vallée et Mariposa Grove : trop de monde pour des paysages finalement voisins de ceux trouvables dans nos Alpes ou pré-Alpes. Du reste, j'y repasserais avec plaisir, mais sur la partie Tuolumne du coup.

• Monument Valley : pas d'effet wahou. C'est assez joli, certains spots de la scnic drive (les derniers) offrent de très belles vues, mais c'est finalement un mythe de cinéma plus qu'un lieu à couper le souffle, notamment au vu de ce que proposent certains autre sstops de notre voyage. 

• Dead Horse Point : parc d'état n'acceptant pas le pass America. Ne vaut pas le coup / coût au vu de ce qu'offre Canyonlands.


Le cas d'Alstrom Point est à part : nous nous sommes faits piéger par le temps de parcours (que je pensais ok) : avec notre SUV 2WD, il nous a fallu 2h00 au départ de Page pour atteindre le premier parking / point de vue. Si bien que, ne voulant pas faire tout le retour de nuit, nous ne sommes restés sur place que 15 minutes, et donc sans atteindre le dernier point de vue, le plus beau. Presque 4h00 de parcours cahotique (mais superbe par moments, notamment les Smokey Mountains !) pour 15 min de récompense, c'est un peu sec.


Voili, j'ai sûrement oublié quelques trucs, mais globalement je pense que ça retrenscrit assez fidèlement mon / notre ressenti.

A dispo pour toute précision pour celles et ceux qui, en parcourant ce post, voudraient des compléments.

:)

Re: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019)

Signaler
chenoa22
Il y a 4 semaines
merci à vous pour ce beau recit !

Re: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019)

Signaler
boncampeur
Il y a 4 semaines
Hello,

C'est bien de donner son ressenti à chaud comme ça en revenant de voyage. Tu verras ce ressenti peut parfois évoluer au fil des mois avec la mémoire qui s'estopmpe un peu et surtout après avoir trié toutes les photos qu'on a prises. 
Bien sûr je suis loin de partager tous tes points de vue, surtout sur Lanzarote, MV et le Colorado Provençal :-) en revanche je suis en phase avec toi sur Capitol Reef et le monde à Zion qui affecte du coup l'expérience de la visite.
Mais voilà tu as bien annoncé la couleur, tu exprimes ton ressenti sans chercher à être politiquement correct. Merci !

Re: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019)

Signaler
rafa
Il y a 4 semaines
Bonsoir 
Retour très intéressant . j'ai des amis qui viennent de terminer un circuit pratiquement similaire et ils m'ont rapporté le même resenti sur le monde et notamment à Zion.
moi qui pensais que c'était la meilleure saisin bah finalement nous ne sommes pas si mal avec nos orages du mois de juillet et des endroits archi connu mais sans surcharge .
Je n'étonnerai personne en partageant entièrement ton point de vue sur Capitol reef et cette sympathique rando qu'est Cohab Canyon Trail.
Par contre comme boncampeur , je trouve que tu y vas fort sur certains endroits mais je respecte ton point de vue .
Je pense à ce que tu dis sur Canyonlands vs Dead Horse Point. Pourquoi comparer les deux sites .? On n'y vas pas pour les même choses . DHP, on y va essentiellement pour le coucher du soleil et il est tout de même fabuleuxRe: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019) - rafa
Sur Bryce , j'y suis allé 5 fois en 5 voyages et effectivement lorsque l'on attaque peek a boo , il n'y a plus personne. Tant mieux et c'est sublime . Pour info : personne non plus sur Fairyland loop.
Sur White Pocket et le cout! Tu avais un guide que pour WP . Nous l'avons fait mais avec le même jour Coytte Bute South des lors j'ai trouvé le rapport Q/P très honnête mêm si c'est un budget .
Pour finir et au risque de choquer : Je suis pour que l'acc_s à Eidmeai's Secret  soit réglementé. C'est trop fragile ce coin là , faudrait presque marcher sur les mains!
Mon blog avec tous ces coins là
Fred

Re: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019)

Signaler
jlucetbéa
Il y a 4 semaines
Bonjour
je trouve que tu exagères un peu
je connais , assez bien , les 3 endroits que tu cites il y a quand meme une différence d'échelle phénoménale ( surtout le colorado provençal )
et quant à St meme pour la foule ( en tout cas en bas et l'été ) on n'est pas déçu!!!
je suis étonné aussi pour Dead horse qui , à mon sens est un des plus beau point de vue de cette région
pour Zion , on y était en juin , c'est blindé de monde en effet sur Angel il faut souvent patienter car un bon nombre de randonneurs n'ont pas le pied très "alpin" mais la vue du haut vaut largement l'attente
pour Arches on est assez tranquille sur les trails les plus longs
enfin si tu connais la Chartreuse , tu connais peut etre l'arche de la tour percée , versant Grésivaudan , ça fait le lien avec l'ouest américain
très belle double arche , pas facile d'accès
si tu es intéressé je tiens un topo à dispo
Jluc
Date de l'expérience : 10/08/2018

Re: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019)

Signaler
Romkoko
Il y a 3 semaines
Hello et merci pour vos réactions ;)

De manière générale pour l'Ouest américain, il me semble tout à fait normal de ne pas être totalement dépaysé. On parle d'une latitude équivalente à la nôtre. Un voyage dans l'Ouest américain est plus dépaysant qu'un trip à Sanary-sur-Mer, mais sera incontestablement moins dépaysant qu'un voyage au fin fond du Brésil ou de Sumatra. C'est objectif. Pour un voyage de pur dépaysement, un voyage pour lequel ce critère prime sur tous les autres, l'Ouest américain n'est pas la destination idoine.

Plus subjectivement : Lanzarote est une île assez dépeuplée, où le minéral a été sculpté de manière parfois surprenante, où le minéral est maître dans sa diversité de teintes et de formes. Teintes et formes qui ne sont pas les mêmes que dans l'Ouest, évidemment. Sur des superficies qui n'ont rien à voir, évidemment. Mais le principe est là : j'ai déjà parcouru des terres désolées, désertées, où le minéral ravit les pupilles. Je trouve d'ailleurs Lanzarote plus dépaysante que l'Ouest, tant cette abondance de minéralité est poussée à l'extrême, tant son caractère lunaire est omniprésent, tant on peut aisément se figurer la brutalité avec laquelle ces ouvrages de lave pétrifié se sont formés (tout l'inverse des merveilles de l'Ouest, que se sont façonnées au fil des millénaires d'après ce que j'en ai compris).

Ainsi donc, l'expérience dans ce grand Ouest, pour moi, c'est :
- parcourir des espaces exceptionnellement vastes, des espaces secs et minéraux, des espaces si vastes qu'on ne distingue parfois plus la moindre trace du passage des humains  tout autour de soi, des espaces (je pense à Death Valley notamment) dont Hollywood nous a fait rêver. 
- dans tout cela, s'arrêter sur des pépites. Minutieusement sculptées par le temps et les éléments, défiant l'entendement.
- une reflexion temporelle qui se poursuit, avec ces villes abandonnées. 

En définitive, dans ce pays qui est la 1ère puissance mondiale, locomotive du capitalisme effreiné et de ses effets les plus délétaires sur la nature et l'environnement, berceau des GAFA et de cette mécanique folle qui nous donne le sentiment de ne plus avoir le temps de rien, qui nous retire même la douce saveur de l'ennui...dans ce pays...se trouvent des trésors façonnés par le temps et les éléments. Des trésors que l'on admire au rythme des cycles journaliers, sur lesquels les ombres dansent. Paradoxale expérience, que j'ai adorée. 


Plus spécifiquement, pour Dead Horse Point, je vais corriger la formulation : au vu du parcours que nous avons effectué et de tout ce que nous avons vu au cours de celui-ci, le surcoût demandé pour accéder à ce parc (= ce point de vue) qui n'est pas inclus dans le pass America, n'est à mon sens (et à mon sens seulement) pas franchement justifié. C'est un parc payant qui offre essentiellement un panorama sur un canyon (merci pour ta photo, elle est superbe :) ). C'est joli bien sûr. C'est bluffant pris pour ce que c'est, oui. On aime chercher le cheval couché caché dans le paysage, oui.

Mais les panoramas de Canyonlands, que ce soit depuis Mesa, Green River,Upheaval, ou la sublime False Kiva sont supérieurs selon moi. Tellement incroyables. Majestueux car permettant une approche presque fractale des canyons. Que ce soit en milieu de journée, au coucher ou au lever. Mais je te l'accorde, ils sont différents, plus "lointains". Dès lors, pour considérer du canyon de plus près, si l'on passe par Gran Canyon (compris dans le pass) ou, plus modestement, Goosenecks Overlook (gratuit), on a son compte. Selon moi toujours. ;D

Enfin, Fred, je suis d'accord avec toi pour Edmaier's. Avec ma compagne, nous ne sommes à grand regret montés sur aucun sommet recouvert de ces fameuses "lamelles" afin de ne pas les dégrader, nous contentant donc de gravir les mini-sommets en forme de coussins. Malgré cela, nous avons cassé quelques "lamelles". Effectivement, si 200 personnes / j passaient là-bas, le site serait en partie massacré.

A+ !

Re: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019)

Signaler
rafa
Il y a 3 semaines
,, Hello et merci pour vos réactions ;)
Bonsoir Romkoko
J'aime bien ta narration qui nous incite à livrer ici ce qui motive les quelques réguliers de ce forum à partager leur passion voire leur adoration de l'ouest américain.
Bien entendu une multitude d'endroits de par le monde peuvent nous dépayser , nous émouvoir mais dans l'Ouest , il y a quelque chose de particulier qui nous pousse inalssablement à revenir.
Tout ce que je dis là et par la suite est forcément sujectif et tellement personnel que c'est peut être difficile à appréhender .
Un exemple , tu ne masques pas ta déception de Dead Horse Point . J'ai eu un peu le même sentiment la première fois non pour le tarif mais plutôt pour la vue sur la courbe du Colorado qui me semblait masquée . Retour l'an passé , en plein mois de juillet personne pour le coucher du soleil . D'une incroyable beauté , point de latitude similaire qui tienne, c'est unique .
Mais la nuit au camping eponyme nous a permis de découvrir cela le lendemain matin par une piste assez facile

Que dire ? Tu es là à quelques encablures de Canyonlands ,il est 7h00 du matin et la plénitude te gagne. l'envie irrépréhensible de crier ton bonheur te submerge.
C'est Malboro Point !
Et là nous n'évoquons que la partie la plus parcourue de l'Ouest à savoir le sud de l'Utah voire un peu de Californie mais que dire alors du sud du Nouveau Mexique et l'exceptionnel parc de White sands Dunes:

tu parles du Brésil , tu connais certainement le coin du Parc Lencois Marrenhense , à WSD je peux t'assurer que tu seras dépaysé à l'identique .
Je ne vais pas multiplier les exemples mais du nord au sud , de l'ouest à l'est , L'ouest Américain n'a pas fini de nous en donner et ceci dit avec passion mais objectivité.
Bon , je me garderai bien de commentaires sur ce que tu des USaet que je pourrais partager ; Sauf que pour les GAFA , les plus contempteurs ne sont pas les moins ardents à utiliser les services dénoncés , je pense à Maps principalement. Et surtout surtout comme pour la télé si cela ne  convient pas,il  est toujours possible d'éteindre le poste , non?
Néanmoins il est vrai que ce pays qui porte haut les valeurs d'individualisme, de la réussite individuelle , les moyens mis dans la préservation de l'environnement et notamment dans les parcs nationaux devraient nous conduire parfois à plus de modestie . Attention , je ne dis pas cela pour toi mais de façon générale.
Sans compter qu'en Californie , j'en ai fait le constat , la transition énergétique est bien plus en avance que chez nous .
Une question : Tu retourneras dans l'Ouest?
Fred


De manière générale pour l'Ouest américain, il me semble tout à fait normal de ne pas être totalement dépaysé. On parle d'une latitude équivalente à la nôtre. Un voyage dans l'Ouest américain est plus dépaysant qu'un trip à Sanary-sur-Mer, mais sera incontestablement moins dépaysant qu'un voyage au fin fond du Brésil ou de Sumatra. C'est objectif. Pour un voyage de pur dépaysement, un voyage pour lequel ce critère prime sur tous les autres, l'Ouest américain n'est pas la destination idoine.

Plus subjectivement : Lanzarote est une île assez dépeuplée, où le minéral a été sculpté de manière parfois surprenante, où le minéral est maître dans sa diversité de teintes et de formes. Teintes et formes qui ne sont pas les mêmes que dans l'Ouest, évidemment. Sur des superficies qui n'ont rien à voir, évidemment. Mais le principe est là : j'ai déjà parcouru des terres désolées, désertées, où le minéral ravit les pupilles. Je trouve d'ailleurs Lanzarote plus dépaysante que l'Ouest, tant cette abondance de minéralité est poussée à l'extrême, tant son caractère lunaire est omniprésent, tant on peut aisément se figurer la brutalité avec laquelle ces ouvrages de lave pétrifié se sont formés (tout l'inverse des merveilles de l'Ouest, que se sont façonnées au fil des millénaires d'après ce que j'en ai compris).

Ainsi donc, l'expérience dans ce grand Ouest, pour moi, c'est :
- parcourir des espaces exceptionnellement vastes, des espaces secs et minéraux, des espaces si vastes qu'on ne distingue parfois plus la moindre trace du passage des humains  tout autour de soi, des espaces (je pense à Death Valley notamment) dont Hollywood nous a fait rêver. 
- dans tout cela, s'arrêter sur des pépites. Minutieusement sculptées par le temps et les éléments, défiant l'entendement.
- une reflexion temporelle qui se poursuit, avec ces villes abandonnées. 

En définitive, dans ce pays qui est la 1ère puissance mondiale, locomotive du capitalisme effreiné et de ses effets les plus délétaires sur la nature et l'environnement, berceau des GAFA et de cette mécanique folle qui nous donne le sentiment de ne plus avoir le temps de rien, qui nous retire même la douce saveur de l'ennui...dans ce pays...se trouvent des trésors façonnés par le temps et les éléments. Des trésors que l'on admire au rythme des cycles journaliers, sur lesquels les ombres dansent. Paradoxale expérience, que j'ai adorée. 


Plus spécifiquement, pour Dead Horse Point, je vais corriger la formulation : au vu du parcours que nous avons effectué et de tout ce que nous avons vu au cours de celui-ci, le surcoût demandé pour accéder à ce parc (= ce point de vue) qui n'est pas inclus dans le pass America, n'est à mon sens (et à mon sens seulement) pas franchement justifié. C'est un parc payant qui offre essentiellement un panorama sur un canyon (merci pour ta photo, elle est superbe :) ). C'est joli bien sûr. C'est bluffant pris pour ce que c'est, oui. On aime chercher le cheval couché caché dans le paysage, oui.

Mais les panoramas de Canyonlands, que ce soit depuis Mesa, Green River,Upheaval, ou la sublime False Kiva sont supérieurs selon moi. Tellement incroyables. Majestueux car permettant une approche presque fractale des canyons. Que ce soit en milieu de journée, au coucher ou au lever. Mais je te l'accorde, ils sont différents, plus "lointains". Dès lors, pour considérer du canyon de plus près, si l'on passe par Gran Canyon (compris dans le pass) ou, plus modestement, Goosenecks Overlook (gratuit), on a son compte. Selon moi toujours. ;D

Enfin, Fred, je suis d'accord avec toi pour Edmaier's. Avec ma compagne, nous ne sommes à grand regret montés sur aucun sommet recouvert de ces fameuses "lamelles" afin de ne pas les dégrader, nous contentant donc de gravir les mini-sommets en forme de coussins. Malgré cela, nous avons cassé quelques "lamelles". Effectivement, si 200 personnes / j passaient là-bas, le site serait en partie massacré.

A+ !


Re: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019)

Signaler
rafa
Il y a 3 semaines
Bonsoir Romkoko
J'aime bien ta narration de ton voyage même si je ne partage pas , loin s'en faut ce que tu dis sur le dépaysement . Certes de part le monde mille autres endroits assurent un dépaysement complet mais c'est le mot "incontestablement " qui me gène puis aussi dire qu'il y a quelque chose d'unique dans cet Ouest Américain qui fait qu'à quelques réguliers sur ce forum nous vouons une passion sans limite pour cette région et que forcément une forme de subjectivité nous habite.
Bien qu'un peu plus au sud que notre latitude admettons que cela soit sensiblement identique ,jamais dans mes voyages sous le même tropique , je n'ai vu cela :Re: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019) - rafa
Coin perdu au milieu de nulle part dans le nord du Nouveau Mexique
Mais je reviens sur Dead Horse Point qui semble t'avoir déçu. La première fois , je ne te cache pas que j'ai eu un peu le même sentiment que toi . A notre deuxième passage , exclusivement consacré au couher de soleil, ce fut grandiose et 5 personnes en plein mois de juillet . Mais ce n'est pas tout ; dormir au camping éponyme t'offre la possibilité de découvrir cela le lendemain matin:
Re: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019) - rafa
Tu es là à quelques encablures de Canyonland , il est 7h00 du matin et seul au monde tu as envie de hurler ton bonheur d'être là à jouir d'un tel spectacle .
Et encore nous n'évoquons qu'une partie de l'Ouest Américain , le plus prisé à savoir le sud de l'Utah et puisque tu évoques le Brésil je suppose que tu connais le parc de Lencois Maranhenses , quel dépaysement ! Et bien l'ouest sait aussi t'offrir cela comme à White Sand Dunes tout au sud du Nouveau Mexique:
Re: Retour sur mon premier roadtrip de 19j dans l'ouest américain (sept/oct 2019) - rafa
Et je t'épargne le nord avec Yellowstone ...
Sympathiquement je conteste donc "l'incontestable" !!
Je me garderai bien de jugement hatif sur les US en générale bien que je pourrai partager ton point de vue mais lorsque effectivement la réussite individuelle est l'une des valeurs de ce pays et que dans le même temps je vois comment sont valorisés les parc nationaux , je me dis que parfois nous pourrions prendre exemple et faire preuve de plus de modestie.
Quant au GAFA, leurs contempteurs ne sont pas les moins ardents à user les services dénoncés de façon virulentes .Je vais choquer mais perso je m'en fiche que google collecte mes données alors qu'en retour je suis bien content d'user sans fin de google maps pour ne citer que ce service.Puis surtout surtout , c'est comme à la télé si cela ne convient pas on a toujours la liberté de  fermer le poste, non?
Bref vaste sujet et dans notre échange nous n'évoquons que le contemplatif et donc les paysages la thématique de l'histoire est intéressante aussi dans cette partie des US.
Une question pour finir : Tu retourneras dans l'Ouest?
Fred

Bons Plans Voyage Parcs nationaux de l'Ouest américain

Voyage Parcs nationaux de l'Ouest américain

Services voyage