Forum Canaries

El Hierro sur Arte !

5 réponses

Dernière activité le 22/09/2019 à 12:37 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Gini78
Le 14 septembre 2019
Bonjour à tous, 

En ce moment sur Arte (diffusion dès le 19 septembre mais déjà disponible en partie en replay) passe une série en 8 épisodes intitulée "Hierro", et comme son nom l'indique elle se passe sur l'ile du même nom.
Il s'agit d'une coproduction d'Arte avec l'Espagne.

Si comme moi vous êtes tombés amoureux des iles des Canaries, vous serez heureux de décrouvrir l'intrigue et les images tournées sur cette ile magnifique, de retrouver l'ambiance, les paysages, la culture, la langue (évidemment série à voir en VO) des iles Canaries...

Si en plus vous aimez les polars et les bons acteurs, vous serez ravis !

lien du premier épisode ici

Gini

Re: El Hierro sur Arte !

Signaler
France (Tenerife)
Il y a 1 mois
Bonjour,

Et oui. Ici on est forcément au courant, sauf que depuis les Canaries, on se dit que le résultat de tout ceci, c'est sans doute la fin de la tranquilité de El Hierro, et celà ne peut que génerer localement une grande préoccupation pour la conservation  de son environnement naturel à court terme.

Car comme dans de très nombreux endroits au monde, un film, une série .... peuvent générer une  mode consistant à aller  se faire la selfie sur le tel ou tel lieu vu dans ledit film (Google est rempli de coins de planète complètement foutus sous la pression de ce genre de comportement ) ou génerer une simple et saine curiosité massive, difficilement supportable sur place, sur un tout petit territoire insulaire.

J'y re-vais de mes chiffres, afin que l'on comprennent mieux :

Tenerife : 2.000 km2, soit l'exact quart de la Corse.

La Gomera : 370 km2, soit plus ou moins 6 fois plus petite que Tenerife qui n'est que le quart d de la Corse.

El Hierro : 270 km2, soit plus petite que La Gomera qui n'est déjà pas grande, et qui, etc...

El Hierro a opté depuis quelques année pour une transition en matière d'énergie.

Soit 5 étoliennes et un petit barrage afin d'alimenter en électricité environ 10.000 habitants dont en fait la moitié ne vit pas en permanence sur l'île (il faut pouvoir y vivre, lorsqu'on est jeune, à El Hierro...).

Pas ou très peu d'enseignes lumineuse,  et juste 2 pompes à essence sur toute l'île.

Et de gros gros soucis d'eau.
Et quid des évacuations des eaux sales ?
Des poubelles ?
.... si suite à une série comme celle ci, qui va sûrement faire le tour de plusieurs pays, une masse de tourisme s'abat sur l'île à la fin de ces 8 épisodes ?

Les Iles Canaries ont à faire face actuellement à un tourisme qui se permet n'importe quoi dans la nature, comme on ne l'avait jamais vu auparavant  :

Des VTT ou des coureurs qui passent n'importe oú dans les espaces naturels protégés,

Des oisifs  (et des randonneurs... oui oui...) qui s'occupent en gravant leur nom et des petits coeurs sur les surfaces de laves dont certaines très fragiles,

Qui nous remplissent les paysages des îles de monticules de pierre (grosse levée de bouclier sur place depuis décembre dernier, enfin relayée par la presse locale et nationale, et certaines administrations qui commencen à bouger : stop aux monticules de pierres pseudo-zen partout oú vous partez en vacances !),

Qui emportent le sable des plages....

Qui font voler des drones sans autorisation, éventuellement près de nids d'espèces en voie de disparition que l'on tente de sauver localement,

Des agences qui emènent 10 plongeurs autour d'une rare tortue qui n'a rien demandé de celà, et l'attire en lui donnant à manger (dit sait quoi) le temps de la selfie, 

Etc, etc...

Donc oui, sur place on ne saute pas forcément de joie. 
Il nous reste l'espoir que le peu d'offre de logement  et l'absence de plages à El Hierro limitera par la force des chose le rush.

Mais ce n'est même pas certain, car il faut toujours compter sur le politque local qui voit dans cette gloire éphémère l'occasion de blinder son île de béton et de logement touristiques afin de capter cette manne. 

Bien cordialement.... et bonne visualisation quand même ;)

France (Tenerife Autrement)

Re: El Hierro sur Arte !

Signaler
Gini78
Il y a 1 mois
Ok... 
Pour ma part, je suis juste heureuse de l'opportunité que la série m'offre de revoir ces magnifiques paysages, et de les faire découvrir à tous ceux qui n'auront pas la chance ou l'occasion de poser un jour le pied sur les terres Canariennes.
Et sur ce, je m'en vais regarder un autre épisode ;)
Gini

Re: El Hierro sur Arte !

Signaler
France (Tenerife)
Il y a 1 mois

Rebonjour,

Ce sont juste deux ressentis, deux façons d'envisager une même info : celui de la vacancière, et celui de la résidente de longue date que voit évoluer son lieu de vie :)

Après ça, je comprends votre empathie avec les voyageurs qui ne connaîtront jamais les Iles Canaries, mais il n'y a aucune obligation non plus à aller partout : moi je vais certainement mourir sans avoir connu la splendeur des paysages de Nouvelle Zélande, et bon, ce n'est grave en soi , j'ai vu d'autres choses ;)

Je vous laisse avec cette petite anecdote :

Il y a environ 2 ans, ici à Tenerife, plus précisément dans le petit bourg historique de Garachico, nous étions tous et toutes stupéfaits, le mot est faible, de voir débouler du jour au lendemain une avalanche jusqu'alors inconnue au ranking des touristes qui visitent l'île : des sud-coréens.

Ou plus précisément, majoritairement des sud-coréennes, toutes jeunettes. visiblement en vacances avec l'indispensable copine de service. Curieux.

La clé de l'enigme résidait en ce que l'année antérieure, la télévision sud-coréenne avait tourné un réality show dans le troquet le plus nul de Garachico (celui apparemment mignon et couleur locale avec les tables en tonneaux à l'extérieur... hum, on peut s'en passer ) avec un présentateur vedette adulé par toutes les minettes de la Corée du sud.

Et c'est ainsi qu'un nombre considérable de jeunes femmes ont traversé la planète pour venir se prendre en photo dans le troquet le plus nul de Garachico, mais où avait oeuvré leur idôle.  A quoi tient le succès soudain d'une destination...

On espère que ce fut aussi l'occasion de découvrir l'édifiant patrimoine naturel et culturel que compte Tenerife,  et lorsqu'on connaît la taille minuscule du bourg par rapport au 51 000 000 habitants de la Corée du Sud, que la Garachico-mania va vite vite se tasser :)

Bien cordialement,
France (Tenerife Autrement)









Re: El Hierro sur Arte !

Signaler
golf
Il y a 3 semaines
Bonjour

Qui a décidé il y a un certain temps d'ouvrir largement cette ile au tourisme?

Il y a une vintaine d'années il n'y avait qu'un bateau (Naviera Armas) par semaine, et bien sur pas d'avion.

Celui qui y allait ne pouvait y rester que le temps d'une escale ou une semaine minimum.

Maintenant c'est au moins 5 vols par jour.

Ce n'est pas encore le rythme de La Palma (dont l'aéroport accueille meme de Airbus A321), mais les choses ont changé à une vitesse folle.

Le tourisme (bon ou moins bon) participe au développement, mais à quel prix?

Avant que les avions n'y aillent, je ne me voyais pas y aller moi meme (pour une semaine minimum) sans avoir quelques informations. Et à cette époque (un seul bateau par semaine), on n'avait que tres peu de ces informations à ce sujet. Peu d'hotels, etc....

Mon premier voyage : 2 jours (sous la pluie). Mais, malgres tout j'en suis revenu enchanté et j'y suis retrouné plusieurs fois pour des séjours plus longs.

J'ai également suivi, grace aux 2 webcams installées pour l'occasion par Movistar le développement de l'éruption sous marine de La Restinga il y a quelques années.

L'ile est maintenant tres ouverte au tourisme.

Cordialement.

Re: El Hierro sur Arte !

Signaler
France (Tenerife)
Il y a 3 semaines
Bonjour,

Et vous oubliez la traversée quotidienne de Naviera Armas : 3h de navigation qui vous donne vraiment la sensation de voyager d'une île à l'autre.

Le développement des transports n'a pas comme seul objectif le tourisme :

Nous sommes au XXI ème siècle, et les déplacements inter-îles concernent aussi et je dirais avant tout les 2 millions de canariens et de résidents qui vivent su  l'archipel . 

Les habitants de îles "satellites" ont besoin de pouvoir se rendre aisément sur les deux îles capitales : boulot, études, affaires perso, profs et fonctionnaires mutés ailleurs que sur leur île d'orgine, les étudiants, les travailleurs toutes catégories... il n'y a qu'a voir à quoi ressemblent les ports et les aéroports une veille de pont quand tout ce monde par rendre visite à la famille ou déconnecter.

Lorsque certains futurs voyageurs sur ce forum nous demandent : les bateaux fonctionnent en novembre ? La réponse est  bien évidemment oui, tout fonctionne toute l'année!  Les 8 îles canariennes sont habitées et peuplées indépendamment des touristes qui ont des besoins de déplacements quelle que soit la saison.

Ile  ouverte au tourisme :  bien évidemment . La réserve marine de la Restinga a été mise en fonctionnement en 1997 et génère du tourisme de plongée depuis fort longtemps, et sur place des structure de type visites culturelles ont peu a peut été mises en place, je les vois s'etoffer depuis 5 ou 6 ans.

Et puisque vous citez l'eruption de 2011/2012, elle a été un facteur d'amélioration du transport maritime afin que les herreños soient moins isolées : leur vie a été un peu chamboulée par ces 6 mois de tremblements de terre, routes coupées, évacuations, incertitudes sur le lieu exact de l'éruption, circonstance suivie de près tous les jours par le commun des mortels et des scientifiques car si vous avez pu suivre cette éruption sous marine via webcam c'est parce que les géologues et vulcanologues canariens ainsi que les structure de l'état espagnol travaillent tous les jours sur le volcanisme des Iles  Canaries, éruption ou pas.

Néanmoins, la plupart des touristes n'ont lu ou écouté les choses qu'à moitié et vous parlent de "l'île qui a surgit à El Hierro" (?) ou sont déçus de ne voir aucun volcan récent, car ayant zappé que ce fut une éruption sous-marine avec un cône volcanique qui s'est arrêté à quelques 80m de la surface de l'océan, pour le plus grand bien du village de la Restinga, et son activité de pêche et de plongée paralysée pendant des mois.

Pour finir : comme commenté dans ma réponse antérieure, le peu d'hébergement de type hotels limite de toute façon pour l'instant l'afflux de tourisme sur l'île, mais sous un effet de mode, certains politiques pourraient prendre la grosse tête.

Fort heureusement les temps changent, les Canaries possèdent des Lois nationales et propres qui protègent les espaces naturels, la société canarienne est en pleine évolution vis à vis des questions d'environnement et commence à prendre la parole,et  à s'organiser afin de protester contre les projets nocifs.

En mai dernier, le parti politique au pouvoir à la tête de la Région des Canaries depuis pratiquement la mort de Franco a été enfin remplacé :

une des premières décision, ce mois ci, a été la déclaration de l'urgence climatique sur l'archipel... peut être enfin des décideurs qui vont raisonner en développement et tourisme durable.

Ma réponse à Gini est une réflexion sur le fait qu'il vaut mieux que le tourisme se développe à son rythme que sous l'afflux soudain généré par un série télévisée diffusée à tout va,qui plus est concernant une île minuscule, en illustrant mon propos par l'exemple, entre mille, de Garachico l'an dernier.

On peut baigner dans l'activité liée au tourisme toute l'année, Golf, et néanmoins avoir une reflexion et une éthique sur le sujet, et faire partie depuis toujours des mouvements en faveur du durable, du responsable, du raisonnable, du respecteux vis à vis du touriste et du profitable pour la population locale :

c'est à dire, l'opposé du tout inclu, oú pendant que certains s'enfilent 20 bières "incluses" au bord la piscine oú s'empiffrent au buffet le petit restaurant canarien du coin ne s'en sort pas, oú certains se gaussent d'avoir payé leur séjour à bas prix tandis que les femmes de ménage s'échinent pour 800€ par mois, et tout un tas de long etc...

Bien cordialement,
France (Tenerife Autrement)

Bons Plans Voyage Canaries

Voyage Canaries

Services voyage