Forum Afrique du Sud

Retour d'un mois en Afrique du Sud novembre-décembre 2018

9 réponses

Dernière activité le 18/08/2019 à 18:35 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
vulcanie
Le 12 août 2019

Bonjour

Mieux vaut tard que jamais !

Ceci n'est pas un carnet de voyage mais juste un compte-rendu de notre périple en Afrique du Sud fin 2018. J'y vois une utilité pour ceux qui, comme moi avant un voyage,se demandent ce que l'on peut découvrir pendant un séjour d'une certaine durée et comment organiser son itinéraire. Il faut en effet faire des choix. Notre voyage n'est pas seulement un safari, nous avons d'ailleurs raté certains animaux, mais une première découverte, malheureusement rapide, d'un pays dans ses diverses composantes.
Nous sommes un couple de retraités, autour de 70 ans, voyageant d'habitude avec les transports locaux ( surtout bus ). Mais, pour ce voyage nous avons dû louer 2 voitures et prendre un vol intérieur.

Si ce retour peut être utile aux uns ou aux autres, je serai ravie d'apporter ma petite contribution sur ce forum . J'ai en effet profité de la lecture de plusieurs carnets  et j'ai apprécié les multiples conseils de nombreux membres dont certains sont particulièrement actifs comme Annick.
Je n'ai pas mentionné les noms et prix des hébergements mais je peux les envoyer en MP. 

Cordialement.
Vulcanie


Lundi 5 novembre :   Paris en train.


Mardi 6 :   Paris-Dubaï (7 heures). 4 heures d’escale.


Mercredi 7 :   Dubaï-Johannesburg (8 heures). Arrivée à 10h 45, voiture, argent, carte SIM. Traversée de la ville, encombrée et active. Apartheid Museum, beau et austère ; 3 heures de visite ; intéressant, pédagogique, bien fait, riche, émouvant. Une excellente porte d’entrée en Afrique du Sud. Lungi vient nous rejoindre pour nous emmener chez lui à Soweto. Un délicieux potje au restaurant.


Soweto


Jeudi 8 : 5 heures à vélo dans Soweto avec Lungi qui avait 16 ans le 16 juin 1976 ; très intéressant et souvent émouvant. Nous partons du pont du chemin de fer pour voir Soweto de haut : colline de sable d’or, immeubles de Johannesburg. Anciennes maisons des jeunes filles noires, nurses, séparées des jeunes hommes, destinés aux mines. Pancartes de rues et numéros de maisons effacés par résistance. Repas zoulou. Hector Pieterson Memorial avec le départ des événements du 16 juin 1976 et la mort d’Hector Pieterson ; Lungi y était. Maisons de Mandela et de Desmond Tutu. Soweto ville tranquille, beaucoup plus sûre que Johannesburg.   Sanibonani : bonjour. Yebo : oui.     Vérité et réconciliation.              


           Nous ne pouvions mieux commencer. Souvenirs ravivés des luttes historiques de notre jeunesse. Introduction à la réalité de la société actuelle.


           Après quelques erreurs de parcours, nous arrivons à notre appartement de Johannesburg. Un très gentil garçon italien nous conduit fort loin pour faire nos courses ; traversée de plusieurs quartiers. Il fait nuit à 18h.


 Johannesburg



Vendredi 9
 : autoroute ; nous écornons Pretoria, de la gare très africaine au quartier des ambassades aux parcs très british ; superbes jacarandas en fleurs. Autoroute ; vaste plaine vide ; halte sur une aire : que des Blancs (touristes, la plupart locaux) !


Le paysage se fait plus vallonné et la route plus trouée (potholes). Arrêt à Lydenburg/Mashishing, plutôt coquette avec ses jacarandas, mais on se croirait dans l’ouest des Etats-Unis avec les boutiques disposées en U.


Un col ; paysage très vallonné ; quelques falaises de type ‘canyon’ ; plus escarpé ; forêts de conifères. Ciel toujours bleu.


Arrêt à Pilgrim’s Rest, petit village lié à l’or, très touristique. Et nous arrivons à Graskop, petite ville réduite à un carrefour, comme aux Etats-Unis. Le rayon des chips égale celui des pâtes en Italie ! Chambres rondes agréables. Bon restaurant mozambico-portugais.


 Graskop


 Samedi 10 :   Blyde River Canyon. Nous partons dans la brume, ne voyons pas le Pinnacle, patientons deux heures devant la God’s Window qui ne s’ouvre pas et constatons que le paysage est clair et dégagé, sauf au-dessus du canyon d’où monte cette brume abondante et belle. Bourke’s Luck Potholes, lieu familial et touristique.


            Grandiose paysage des falaises colorées et des Three Rondavels (= huttes) ; belle vue sur le lac et la plaine au-delà des montagnes. Il fait très chaud. Très longue descente pour gagner la plaine. Les bourgs ne sont pas concentrés ; les maisons sont comme semées à la volée.


            Hoedspruit : hébergement dans un beau parc privé ; seuls à occuper une des cabanes ‘chic’ ; mais on ne peut pas payer par CB comme prévu ; le boss est absent et laisse son gentil gardien se débrouiller !


 Hoedspruit


 Dimanche 11 :   panneaux routiers ‘Attention phacochères, ou éléphants, ou antilopes’ ; nous apercevons deux girafes et quelques singes ; voici le parc Kruger !


Oiseaux, phacochères, impalas, 2 éléphants, quelques zèbres, 1 girafe, des cobs à croissant, 2 superbes koudous, un petit troupeau de buffles, 1 baobab immobile, 2 éléphants qui mangent des branches (sècheresse oblige), 1 girafe perchée sur l’arête d’une petite falaise, 2 cobs, 1 zèbre qui traverse la route, mais pas de raton laveur !


Ce n’est pas encore le printemps, les arbres attendent leurs feuilles, certaines zones sont tout de même plus vertes et plus vallonnées.


            Nous prenons ‘chez nous’ un thé à Olifants.


            Et c’est reparti : 2 koudous, 1 phacochère, 2 troupeaux d’éléphants au bord de la rivière avec les petits, plaisir de l’eau et de la boue, superbe !   Beaucoup d’impalas toujours gracieux, girafes, cob, pintades de Numidie à tête bleue, mais pas de raton laveur !


            Repas sur la terrasse du restaurant qui domine la rivière.


 Kruger Park Olifants


 Lundi 12 :       A 3h45, Odile part pour 3 heures en camion; elle apercevra au loin un léopard dans la lumière naissante, et moi à 4h15   pour 4 heures à pied ; j’apercevrai le cadavre d’une proie de léopard…


Au départ, nous pouvons admirer la Croix du Sud tandis qu’un lion nous salue de ses rugissements lointains…


Ambiance, traces et bruits comptent plus que les animaux vus (hyènes, porc épic, aigle, vautour et un éléphant impressionnant, ossements d’un hippopotame à 12 km de son point d’eau).


Quelques nuages. Nous repartons avec notre voiture : rien pendant un long moment et puis, chacun sous son arbre : gnou, steenbok, outarde, calao à bec jaune, 3 éléphants.


Massacre des arbres par les éléphants. Paysage plus vert, un peu plus d’herbe. Zèbres, théorie d’éléphants avec un bébé, 3 koudous. Ciel à nouveau bleu, il fait très chaud. Calaos et autres oiseaux au pique-nique. Rien.   Puis plein de zèbres, de koudous, de pintades et de gnous.


La ‘tôle ondulée’ n’est vraiment pas bonne pour le dos !


Tamboti. Nous dormons dans une simple mais confortable cabane en bois et toile. Pain à peine posé déjà ravi par un commando de babouins ! 2 km pour aller en rechercher ! Discussion avec une jeune kiné sympathique de la Réunion.


Vers 1 heure, un singe fait bruyamment les poubelles.


 Kruger Park Tamboti


 Mardi 13 :   5h30, très beau temps. 1 girafon et, enfin, un groupe de lions au repos mais pas tout près ! 2 bucorves du Sud. Tiens ! Une autruche ! Un énorme éléphant vient de faire tomber un arbre.


Rivière : oiseaux, 1 hippopotame et des éléphants en très grand nombre. Un nyala. Le paysage devient savane ; nous n’y rencontrons qu’un troupeau de girafes. Retour à la route principale : un hippopotame hors de l’eau et des crocodiles.


Nous nous installons dans notre dernier logement du parc à Lower Sabie. Puis nous contemplons, dans et autour d’un beau point d’eau, de nombreux hippopotames, des spatules et un marabout. Une hyène longe les voitures et 2 lions imperceptibles provoquent un embouteillage.


Restaurant : vent assez fort mais pas froid.


 Kruger Park Lower Sabie


 Mercredi 14 :   1 première tortue puis les amours sauvages de 2 tortues ! Des éléphants s’aspergent de poussière. Tout est poussière… Plus rien… Longue route… Et hop ! 1 rhinocéros tout près de la voiture, et 4 bucorves et 3, non 5 rhinocéros ! Beau final !


Le paysage est plus accidenté ; nous franchissons la Crocodile River à Malelane Gate (crocodiles sous le pont) ; cultures de canne à sucre et de bananes.


14h 30 : nous voici au SWAZILAND, vert et montagneux.   Auberge de jeunesse (Autrichiens, Danois) perdue dans la nature, dans le Mlilwane Wildlife Sanctuary, sans félins.


 Mlilwane


 Jeudi 15 :   10 km à pied dans un paysage qui évoque la Bavière idéale de Sissi ! On s’attend à voir Bambi ! Superbes jacarandas en fleurs, petits lacs, forêts ; impalas, nyalas, gnous soupçonneux.


Il fait très chaud, farniente, soirée avec des Québécois.


 Mlilwane


 Vendredi 16 : Ezulwini Valley : Swazi Cultural Village, village zoulou reconstitué ; Gone Rural, atelier de teinture et vannerie ; plus loin, Swazi Candles Craft Center, bougies (plein de touristes !).


Erreur de route : 40 km de détour pénible à 20 km/h. Toutes les routes sont en travaux. Notre première stoppeuse, qui malheureusement ne parle pas anglais. Retour en Afrique du Sud.


Hluhluwe-iMfolozi : lodge agréable et plutôt chic hors du parc, dans un bel environnement (galagos / bushbabies quasi apprivoisés), mais les installations auraient besoin d’être rénovées.


 Hluhluwe


 Samedi 17 :   Parc d’iMfolozi : des nuages et du vent. Odile perfectionne la chasse (photographique) au rhino, moi la conduite safari entre trous et buffles.


 Hluhluwe


 Dimanche 18 :   il crachine, nous retraversons le parc, piste rude et trous nombreux ; récompensés par une meute de lycaons au repos au bord de la route. Les gendarmes couchés qui marchent par 6, voire par 8, achèvent de me briser le dos ! Et pas de masseur à l’horizon !


St Lucia : appartement tout confort, excellent accueil, mais problème de douche et de wifi. Il pleuviote. Le soir, pluie d’orage.


 St Lucia 


 Lundi 19 :   2 heures de bateau : crocos et hippos.


iSimangaliso Wetland Park : vert, les animaux sont loin, un troupeau de gnous passe en courant.


Marche le long de l’océan Indien ; animaux sculptés dans le sable.


 St Lucia 


 Mardi 20 :   2ème partie du parc, l’ouest ; assez beau paysage très arboré entre lac saumâtre et océan agité. Peu d’animaux, à part les singes : 3ème attaque ! L’un d’eux est venu chiper un paquet de biscuits dans la voiture entrouverte : nous étions descendus observer une colonie de mangoustes. Sont-ils de mèche ?


Le propriétaire, très sympathique et ‘réglo’, nous rembourse les trois nuits pour le dérangement !


Excellent restaurant italien. Nous attendons le passage, fréquent, des hippopotames dans la ville ou sous nos fenêtres. En vain !


 St Lucia 


 Mercredi 21 :   pluie dans la nuit, matinée nuageuse. Journée de route (de 8 à 17h). Souvent pénible à cause des brise-vitesse en permanence. 2 stoppeuses. Vent. Le soleil revient. Hauts plateaux, immenses prairies, nombreux troupeaux, quelques mines à ciel ouvert, cultures, labours, céréales en cercles, quelques villages traditionnels.


Nous arrivons chez une Anglaise sympathique, calme absolu, en vue du Drakensberg, dans Champagne Valley.


 Bergview


 Jeudi 22 :   paysage superbe, vert et reposant ; quelques falaises ; première randonnée agréable d’1 heure et demie jusqu’à une chute d’eau. 2ème vallée, superbe, celle de Giant’s Castle ; 1h et demie de marche dans un beau paysage pour découvrir des peintures rupestres des San. Très beau temps.


Route heureusement bonne pour atteindre de nuit (19h), à Underberg , une ferme-auberge de jeunesse très sympathique ; bonne ambiance ; feu de bois.      


 Underberg


 Vendredi 23 :   Drakensberg.       Tour organisé au Sani Pass.


Région très british, avec green, golf, cricket, pubs, beaux arbres dans les champs ; nous prenons deux touristes dans un lodge perdu dans la campagne où broutent zèbres et antilopes, au bord d’un lac ; superbe route, paysage grandiose, col à 2.800 mètres par une route escarpée et caillouteuse qui nécessite le 4x4.


Et nous voici au LESOTHO ! Nous avons l’impression d’être sur un haut plateau asiatique dans un coin de Mongolie où les jaunes seraient noirs… Un pasteur pentecôtiste très chaleureux présente son pays, son histoire, ses coutumes.


Retour à notre auberge, tenue par un garçon anglais vraiment cordial, actif, convaincu ; il nous offre un verre de vin et des autocollants.


 Underberg


 Samedi 24 : très beau temps. Petit tour dans Pietermaritzburg : beaucoup de piétons, hôtel de ville en briques, à l’anglaise, comme en Inde. Et petit tour dans Durban : pique-nique devant le port de plaisance, des bâtiments ‘anciens’ en béton gris moche. Villes très animées, commerçantes, où nous n’avons pas le temps de flâner. Trafic intense.


            Nous demandons notre chemin à des policiers en voiture : ils nous guident d’abord à l’aéroport pour nous montrer le chemin avant de nous conduire à notre guest-house ! Maison de rêve très british avec jardin en pente très soigné et vue sur la mer.


           Voiture rendue à l’aéroport. Nos hôtes serviables viennent nous y rechercher.


 Durban


 Dimanche 25 :   nous quittons à regret nos pasteurs. Avion pour Port Elizabeth. Nuageux. Nous prenons notre 2ème voiture.


Addo Elephant National Park : très vallonné, de nouvelles antilopes, une famille d’éléphants au point d’eau, une autre, et… un lion ! Qui remonte la colline. Un peu loin tout de même !


300 km sans village ni brise-vitesse ! Paysage désertique et vaste ; il fait entre 30 et 35° ; les moutons doivent brouter leur laine ! Arrêt sur une aire : un groupe de 3 ou 4 minibus revient de l’enterrement d’une tante et regagne Cape Town dans la nuit. Le paysage évoque l’Anatolie ; il explique la mentalité des colons ici comme en Australie ou dans l’ouest des Etats-Unis ; illusion d’une terre vierge (à part quelques « sauvages » !) et sans limites.


            Graaff-Reinet : 1ère ville vraiment coquette avec ses petites maisons blanches au fronton hollandais. Joli logement.


 Graaff-Reinet


 Lundi 26 :   c’est ravissant, luxueux, propre, fleuri ; balayé et arrosé par des Noirs ! Nous avons la désagréable impression d’être à Tara (Autant en emporte le vent) !


Camdeboo National Park : très peu de visiteurs ; les animaux sont plus farouches (par rapport aux voitures) : suricates, autruches (dont un couple froufroutant), springboks, zèbres de montagne.


50 km dans un paysage désertique avec une grande vallée encaissée et un rondavel  pour atteindre New Bethesda, village de pionniers juifs ; les CV ont remplacé les chevaux mais font autant de poussière ! Un Sprite dans une maison pas finie mais dont l’intérieur moderne et artistement décoré est accueillant. Un iguane sur la route.


Valley of Desolation : superbe vue sur Graaff-Reinet et les falaises de la vallée au soleil baissant. Deux grosses tortues. Vent fort et frisquet là-haut !


 Graaff-Reinet


 Mardi 27 :   temps couvert. Route droite et déserte ; on fait 50, 70 ou 100 km : quelques moutons broutillent, ou des chèvres ; des barbelés à l’infini ; un ou deux ranches ; un ou deux piétons qui ne font même pas de stop ! Des montagnes à l’horizon. Nous nous en rapprochons ; peu de voitures, des travaux ; un défilé long et impressionnant sous la pluie. Le vent est fort ; le soleil semble vouloir revenir.


            Soudain une vallée verte (oliviers et vignobles) au milieu des montagnes arides.


            Prince Albert : petite ville aux jolies maisons ; jardins fleuris : les jardiniers, noirs faut-il le dire ? Ratissent.


            Défilé et col de la montagne noire, Swartberg Pass : belle montée, nuages au sommet, descente dans la pluie. Oudtshoorn, la ville de l’autruche, dans un style faux anglais pas vraiment léger (comme une plume !). Il tombe des cordes jusqu’à Knysna. La température est descendue à 14° et même à 9 !


Nous goûtons le porto local. Le rez-de-chaussée d’un joli cottage pour nous.


 Knysna


 Mercredi 28 :   quelques grosses averses, mais le soleil revient. Plettenberg Bay : superbe vue sur le goulet entre océan et lagune. Jardins luxuriants et résidences luxueuses ; ville chic de bord de mer riche ; quelques rues plus haut … la ville noire.


            Très belle randonnée sur la presqu’île de Robberg, colonies de phoques, rouleaux et roches.


            Tour de la baie de Knysna, côté ouest : vue splendide, îlots verts sur eau bleue ; nous pensons à Poole.


 Knysna


 Jeudi 29 :   Wilderness National Park : marche de 2 heures et demie dans la forêt, jusqu’à une cascade.


Mossel Bay : Bartolomeu Dias Museum : réplique de sa caravelle, construite à l’occasion du 500ème anniversaire (26m /7m).


Nous passons à Heidelberg ! Et arrivons à Swellendam. Temps de jeter un coup d’œil au Drostdy, maison du gouverneur. Notre gîte est dans un joli jardin.


 Swellendam


 Vendredi 30 :   toujours très beau temps. De 8h à 18h, dont 4 ou 5 de piste, nous parcourons d’immenses étendues cultivées - labours et chaumes - parsemées de moutons, d’autruches et de quelques grands troupeaux de vaches industrielles. De rares fermes isolées, très grosses ! Passage d’une rivière sur pont mobile tiré par des haleurs noirs évidemment ; image de forçats ou d’esclaves… Et nous arrivons à De Hoop Nature Reserve, vaste étendue bordée de dunes blanches. C’est très beau ; vent fort et vagues blanches.


            Arniston nous déçoit malgré ses belles vagues bleu vert. En revanche, le Cape Agulhas est beaucoup mieux que ce à quoi nous nous attendions. La géographe a atteint le point le plus austral de l’Afrique. Au retour, belle lumière sur les chaumes et les moutons.


            Même restaurant (très bon et personnel très gentil). Nous pouvons dîner dehors. Décorations de Noël avec lumières clignotantes et père Noël sur le toit…


 Swellendam


 Samedi 1er décembre : route vers Barrydale puis Montagu, alternance de défilés rocheux et de ‘vallées riantes et fertiles’, vignobles et jacarandas, petites villes animées et jolies maisons blanches. 2 mémés stoppeuses dont l’une nous chante un cantique de Noël et nous demande 2 rands !


Dégustation de vin dans une superbe propriété.


Discussion avec un pompiste, qui parle d’apartheid.


Franschhoek (= le coin des Français) : fête du Champagne (complet) ; foule ! Tout le monde est sur son 31 ; beaucoup de Noirs aisés en grande tenue (souvent noir et blanc) ; petite ville ‘ française’, riche, touristique. Huguenot Memorial Museum.


La campagne est toujours belle, dominée par des montagnes. Beaucoup de monde aux inhumations.


Très jolie ville de Stellenbosch : Village Museum, musée en 4 maisons (un des 3 pianos à queue aux cordes verticales du monde !) ; gaufre/glace/bière dans un établissement où les serveurs sont blancs.


Les bidonvilles à 27 km de Cape Town, et nous voici dans notre logement dans un petit immeuble agréable, avec cuisine collective, accueillis par des…Asiatiques sympathiques. Quartier de Green Point.


 Cape Town


 Dimanche 2 : Victoria and Alfred Waterfront, moderne et agréable, très peu de monde à cette heure matinale, extérieur du Zeitz Museum of Contemporary Art Africa. South African National Gallery, musée d’art africain contemporain, varié, variable et intéressant et jardin. Pique-nique.


            Immense jardin de Kirstenbosch, ‘le plus beau d’Afrique’, agréable et très fréquenté ; une foule sur les pelouses attend le début d’un concert. Temps toujours superbe.


            Foule sur les routes. Très beau domaine viticole de Groot Constantia. Retour par la belle route côtière, vues sur la mer, la ‘Table’ et Cape Town.


 Cape Town


 Lundi 3 :   pluie du matin… La péninsule : Muizenberg et ses cabanes colorées, pingouins de Boulders Beach et Foxy Beach, puis Cape Point : nous allons au bout puis au Cape of Good Hope (peu de marcheurs !), c’est beau, grandiose, évocateur, voire émouvant : ‘Comme un vol de gerfauts…’


            Retour par la côte, belle route en corniche, fish and chips et vin blanc.


 Cape Town


 Mardi 4 : Robben Island : Mandela y est bien présent ! Quelle vie ! Quel homme !


            District Six Museum, petit musée. Puis Castle of Good Hope du XVIIème et des places. A 16h, on ferme ; à 17h, tout est fermé. Exemple : nous allons dans Woodstock voir The Old Biscuit Mill, une ancienne minoterie relookée dans un style désormais international, mais pas une boutique n’est ouverte. Circulation folle et embouteillages ; nous sommes dans le bon sens.


 Cape Town


 Mercredi 5 :   Slave Lodge Museum fermé pour cause de panne d’électricité. Saint George’s Cathedral (accueil chaleureux) et labyrinthe. Quartier coloré de Bo-Kaap, charmant et vivant ; une petite dame musulmane nous parle de la fausse mendicité, de l’injustice, de la Palestine…


Et un temps superbe pour monter (par téléphérique) à Table Mountain : beau point final ! Suivi d’un délicieux repas portugais, en mémoire de Bartolomeu Dias !


            Aucun transport en commun dans cette grande ville, hormis quelques minibus agressifs ; la voiture a encore de beaux jours !


 Cape Town


 Jeudi 6 : Nous rendons la voiture à l’aéroport (avec une petite éraflure !).


Cape Town-Dubaï : 9 heures


 


Vendredi 7 : Dubaï-Paris : 7 heures.


 Puis, 3h de train pour rentrer chez nous.


________________________________________________________________________________


Mode de voyage :   La voiture est indispensable ; ni métro, ni tram, ni bus réguliers. Seulement des minibus peu commodes à Cape Town. Mais nous préférons les transports en commun, qui permettent des rencontres, et des hébergements plus simples. Seules les auberges de jeunesse ( !) nous ont satisfaits sur ce point.


 


Gens :   Les Noirs sont sympathiques, les Blancs chez lesquels nous logeons aussi. Mais la société reste marquée par la ségrégation ; les Noirs balaient, travaillent sur les routes, dans les jardins, dans les cafés et habitent à la périphérie ; il y a des Noirs riches, mais pas (ou peu) de Blancs pauvres : maisons ravissantes, jardins fleuris. Les Blancs ‘anglais’ sont effectivement très british, instruits, éduqués ; les descendants des Boers font penser aux Texans… Les jeunes instruits et citadins se fréquentent ; mais qu’en est-il pour les autres ? La société semble plus mélangée à Cape Town, où nous avons vu aussi plus de Noirs très pauvres dans les rues.


 


Paysages : certains grandioses. Blyde River Canyon, le Drakensberg, le Lesotho, De Hoop, Cape of Good Hope, Table Mountain.


 


Animaux : plaisir de chercher ; admiratifs et impressionnés ; un peu déçus par les lions qui dormaient sans doute et que nous n’avons pas réveillés. Les léopards non plus.


 


Littérature :   Le Lion de Kessel, Pleure ô pays bien-aimé d’A. Paton, Un été noir et blanc de F.Couderc, Un long chemin vers la liberté de N. Mandela, Autant en emporte le vent.


 


 


 


 


 


 


 

Re: Retour d'un mois en Afrique du Sud - 4 semaines - novembre-décembre 2018

Signaler
PascalJean8265
Il y a 1 mois
Merci pour ton partage

Re: Retour d'un mois en Afrique du Sud - 4 semaines - novembre-décembre 2018

Signaler
ANNICK
Il y a 1 mois
Bonjour,

Merci pur ton feed back et merci d'avoir pensé à moi!

A plus
Annick

Re: Retour d'un mois en Afrique du Sud - 4 semaines - novembre-décembre 2018

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
Bonjour,
Merci pour le partage!

Oui, oui, je pense que le nom de vos hébergements pourrait être utile à beaucoup.

Côté lectures : des polars purs et durs dans l’ambiance du Cap et des environs, par Deon Meyer.
( avec une exception pour « L’année du Lion » qui est plutôt de la science fiction à connotation thriller et sociologique- passionnant!)

Cordialement,
Patou 

Re: Retour d'un mois en Afrique du Sud - 4 semaines - novembre-décembre 2018

Signaler
vulcanie
Il y a 1 mois
Bonjour

A vrai dire, ma liste d'hébergements avec les prix n'est pas prête à envoyer pour le moment. J'ai pris du retard dans mes voyages et mes photos . Je n'ai pas envoyé le CR de notre voyage au Sultanat d'Oman au printemps et je prépare notre voyage pour la Corée du Sud le 23 septembre pour 1 mois. J'ai donc paré au plus pressé. Mais s'il y a de la demande, j'enverrai les réponses précises sur des points précis.

Je me suis demandé, en plus, si on pouvait donner des adresses précises avec prix et avis sur le forum. N'est-ce pas considéré comme de la publicité ?

Cordialement.

Odile

Re: Retour d'un mois en Afrique du Sud - 4 semaines - novembre-décembre 2018

Signaler
Marie Noëlle 87
Il y a 1 mois
Bonjour,

si vous donnez les adresses precises les gens pourront trouver les prix facilement ...

de mon point de vue n’est considéré comme publicité que ce qui vous rapporte à vous même, directement si c’est votre propre business ou indirectement si vous êtes rétribuee pour ça! 

Donner votre opinion sur un endroit qui vous a beaucoup plus est un bon plan à partager ... En tt cas c’est ce que j’ai tjs pratiqué sur les forums 

Bien cordialement.

Re: Retour d'un mois en Afrique du Sud novembre-décembre 2018

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
Re...
Moi je me contenterais de l’info Hébergements, même sans les prix ( car on peut les trouver seuls), mais avec rapide appréciation personnelle.
Mais, bon, je sais que c’est du boulot.
Encore merci !


Re: Retour d'un mois en Afrique du Sud novembre-décembre 2018

Signaler
vulcanie
Il y a 1 mois
Bonjour

Voilà qui est fait !

J'espère que certains trouveront des idées pour leur séjour et leur bonheur dans quelques-uns de ces hébergements, en sachant que nous n'attendons pas tous la même chose.

Cordialement.

Liste des hébergementsPrix par nuit en chambre double. En général, pas de petit déjeuner mais cuisine ou plateau-bouilloire.Salle de bain privative, sauf lorsqu’il est question de sanitaires extérieurs. SowetoAuthentic Bicycle Tours and BackpackersMbele Street, SowetoAccueil chaleureux chez l’habitant.Calme, propre mais simple. Sanitaires dans la cour.Le propriétaire est une personnalité attachante qui a pris part au mouvement de libération. Tour à vélo dans Soweto intéressant surtout après la visite du Musée de l’Apartheid. Hors des grands circuits touristiques.400 rands en chambre double avec petit déjeuner.Booking.com JohannesburgForty Towers ApartmentsMabonengAppartement propre, moderne, bien équipé.Très bon accueil.585 rands = environ 37 euros.Booking.com GraskopSheri’s Lodge & BackpackersBien situé. Confortable. Sympa.441 rands.Booking.com HoedspruitMist of GoldBeau cadre. Mais impossible de payer par CB comme prévu.700 rands le bungalow.Booking.com Kruger Park OlifantsBG2 avec SB privative.1087 rands Kruger Park TambotiCTT2   tente safari très confortable et spacieuse.Sanitaires extérieurs très propres. Comme un camping.585 rands Kruger Park Lower SabieEH3   hutte pour 3. Il ne restait que cela.Sanitaires extérieurs. On peut se contenter d’une tente safari quand c’est proposé.719 rands.Les réservations ont été faites sur le site sanparks. Plus prudent. Nous avons aussi acheté la Wild Card en ligne. Le délai est long et nous ne l’avons reçue qu’après le retour. Mais ce n’est pas grave, il suffit de présenter l’attestation.C’est intéressant de l’acheter avant le départ, pour certaines périodes. Dans notre cas, nos visites de parcs ont commencé le 11 novembre et les tarifs augmentent le 1er chaque année.Nous avons payé notre carte de couple en août 2018 : 3830 rands et au 1er novembre, elle est passée à 4530 rands. Elle est valable 1 an.Nous avons été très satisfaits de notre séjour. Mlilwane   SwazilandSondzela BackpackersMlilwane Wildlife Sanctuary Malkerns.
Cadre champêtre très agréable. Propre et bien équipé.Personnel très sympa.27 euros.Hostelword.com HluhluweBushbaby LodgeBushlandsBeau cadre, calme, bungalows agréables.Mais, le bloc sanitaire extérieur est basique et défraîchi. Ustensiles de cuisine vieillots.Ambiance sympa.A 25 km d’une entrée du parc.525 rands.Booking.com St Lucia 68 The BridgeAppartement bien situé dans St Lucia, calme.Propre et bien équipé.Propriétaire très aimable.600 rands.Un problème de douche, non résolu à notre arrivée, nous a obligés à utiliser celle d’un appartement voisin. Le propriétaire a remboursé les 3 nuits, soit 114 euros. Plus que correct !Booking.com 
BergviewLittle Acres B&BChampagne ValleyChambre confortable et très cosy dans un beau cadre.Petit déjeuner très copieux et bon.Accueil très chaleureux.1050 rands.Booking.com UnderbergKhotso Lodge & Horse TrailsCalme, dans la campagne.Très convivial. Cuisine bien équipée.Bien situé pour le tour au Sani Pass. Nous l’avons réservé par eux et une voiture est venue nous chercher et nous reconduire gratuitement.560 rands.Booking.com DurbanWestbrook PlaceWestbrookTrès belle vue sur l’océan Indien et le jardin. Chambre et SB impeccables et bien décorées.Hôtes très chaleureux et serviables.Peu éloigné de l’aéroport.600 rands.Booking.com Graaff-ReinetAloe CottageTrès belle chambre spacieuse avec grande salle de bain, dans une belle maison.Mais, accueil très impersonnel, les propriétaires n’étant pas là.550 rands.Booking.com KnysnaCarpe Diem ApartmentProche du centre.Grand appartement dans un cottage, bien équipé et calme. Accueil très sympa. Comme chez soi.510 rands.Booking.com SwellendamWinterson en SomerkoeltePeu éloigné du centre. Calme et propre, dans un jardin.Literie confortable, équipement correct.Hôtes charmants, en partie francophones.480 rands.Booking.com Cape TownGreenpoint GuesthouseChambre spacieuse et confortable, très bien entretenue, dans un petit immeuble. Quartier agréable, calme, proche des restaurants de Main Road. Cuisine commune à plusieurs chambres. Convivial.Accueil charmant.551 rands.Booking.com          

Re: Retour d'un mois en Afrique du Sud novembre-décembre 2018

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
Bonjour Odile,
Un grand merci à toi, et ... bon voyage en Corée du Sud!

Bien cordialement,
Patou

Re: Retour d'un mois en Afrique du Sud novembre-décembre 2018

Signaler
vulcanie
Il y a 1 mois
Je suis désolée pour la forme  ! Mon texte ne ressemblait pas à cela. Mais je ne sais pas comment joindre ce genre de message. J'ai copié-collé et cela a donné un texte compact !

Bons Plans Voyage Afrique du Sud

Voyage Afrique du Sud

Services voyage