Forum Cap-Vert

10 jours à Santo Antao au Cap-Vert : randos en étoile

Avis non contrôlés
Signaler
Julie-Laurent-Montreuil
Le 22 avril 2019

Bonjour à tous !


Voici donc un petit retour sur notre expérience au Cap-Vert, jour après jour :

Jour 1 : arrivée à Mindelo dans l'après-midi. Taxi pour la ville 10€ depuis l'aéroport; ça nous a semblé difficile de faire autrement que de prendre un taxi privé, mais bon, c'est peut-être envisageable...
Petite balade dans la ville et en bord de mer très agréable, après avoir posé nos bagages à l'hôtel Solar Windelo (joli, propre, terrasse extérieure agréable dont nous n'avons profité). Achat des tickets de ferry pour le lendemain. Dîner au bar/restau "La bodeguita" juste à côté de l'hôtel, service très long... mais très bon. (accras, pasteis, poisson en sauce...) Une nuit à Mindelo.

Jour 2 : ferry de 8H pour l'île de Santo Antao. Durée de la traversée 1H. Taxi collectif qui nous a amené direct Chez Hujo dans le val de Paul (on ne l'avait pas réservé). Ballade depuis chez Hujo en boucle dans la vallée jusqu'au restau O'curral (très bon endroit pour une pause déjeuner ou goûter). --> ballade indiquée par Joël de l'hôtel Chez Hujo, et facile à repérer grace à l'application qu'il vous conseille de télécharger. Très agréable balade, environ 2H en boucle. Repas et nuit chez Hujo.

Chez Hujo : très bon souvenir, belle terrasse pour manger le soir et repas corrects (un peu répétitif sur plusieurs jours), chambres propres et spacieuses avec belle vue, personnel sympa... Ils préparent des piques-niques sur demande pour le midi et font aussi des plats au déjeuner. Un peu cher peut-être, et un peu loin des autres possibilités de restaus (30 minutes à pieds pour descendre à Paul/Villa das Pombas ; taxis collectifs fréquents la journée, mais a partir de 18H/19H ça devient du taxi privé et donc 5€ pour remonter à l'hôtel)


Jour 3 : rando au Pico de Antonio. Taxi collectif jusqu’à O’curral (50 pesos par personne) d’où part la balade (sinon vous pouvez le faire à pieds aussi depuis chez Hujo). Pour moi la plus belle balade de notre séjour qui traverse des vues incroyables, cultures en terrasse, etc... Deux buvettes sur la route : l’une avec une très belle vue panoramique que vous ne louperez pas ; l’autre, Chez Sandra, dans un tout petit village en haut (en fait c’est chez elle et elle sert un café pas bon du tout mais qui fait très plaisir !) On a fait cette rando en suivant l’application et après avoir été conseillés sur l’itinéraire par Joël et Hudson. Au tout début un peu compliqué de se repérer car ça passe dans le lit de la rivière… mais finalement, plusieurs paysans sur la route nous indiquent notre chemin, et le reste de la ballade est très facile à repérer. On arrive chez Hujo à la fin de cette rando. Environ 4H de marche. Dîner et nuit chez Hujo.


 


Jour 4 : Descente à pieds jusqu’à Pombas (30 minutes environ) Déjeuner au restau l’Atlantico, récemment repris par des italiens : délicieux poulpe et thon en terrasse au bord de mer ! Ballade à pieds presque jusqu’à Janela par le bord de mer (joli, facile, et paysages évidemment très différents de la vallée) Retour en taxi collectif un peu difficile pour nous car nous étions après la vague des taxis qui reviennent du dernier ferry. On a attendu en gros 15/20 minutes, c’était pas horrible non plus… Le taxi collectif nous ramène à Villa das Pombas, ensuite il faut en prendre un autre (ou un privé s’il n’y en a plus) pour remonter Chez Hujo. Deux ou trois voitures nous on dit qu’il n’y aurait peut-être plus de taxi collectif, on a décidé d’attendre un peu et finalement on a pu en avoir un alors qu’il était un peu plus de 18H. Dîner et nuit chez Hujo.


 


Jour 5 : taxi collectif pour démarrer la rando de la Cova de Paul (il sait où vous emmener, c’est-à-dire quasiment au bout de la route, après O’curral). Nous avons fait un peu plus de la moitié de la montée pour aller à la Cova (avec surtout pour objectif de profiter de la descente de la vallée qui est apparemment incroyable), mais nous avons fait demi-tour car le dénivelé est relativement important et difficile en plein soleil. (c’est la seule fois du voyage où nous avons vraiment souffert de la chaleur, le reste du temps le vent rendait les randos très supportables) D’après moi la montée n’offre pas des paysages qui valent le coup de tant d’efforts, mais apparemment c’est la descente de l’autre côté qui est spectaculaire… Nous avons donc loupé cela. Retour chez Hujo et trajet en taxis collectifs vers Ponta do sol : 250 pesos par personne (deux aluguer différents : un jusqu’à Ribeira grande puis un autre jusqu’à Ponta do sol).
A Ponta do sol : ballade sur le port, verre en bord de mer au restau La calheta, puis dîner Chez Betty. Pas cher, repas qui change : cabri au curry pour ma part, murène frite aussi en entrée… Très bonne ambiance avec musique live, on a dansé ! Touristes et locaux mélangés J


Nuit à l’hôtel Miranda et Miranda : hôtel à l’européenne très aseptisé, mais chambres du coup très confortables… Pas excitant, mais pour notre part c’était chouette d’avoir ce confort à ce moment du voyage où nous étions un peu malades. Miranda et Miranda ne font pas restau, mais possibles piques-niques.


NB : à Ponta do Sol, plein de possibilités de restaus !


 


Jour 6 : rando côtière jusqu’au joli village de Fontainhas. La plupart des gens font la rando en entier jusqu’à Cruzinha, nous étions malades ce jour-là et un peu fatigués… de plus en allant jusqu’à Cruzinha il faut ensuite revenir en taxi privé qui est assez cher – 40 euros environ dans mes souvenirs- , on a donc préféré un petit aller-retour qui d’après moi offre déjà de très belles vues. (45 minutes aller/45 minutes retour environ)


Ballade en ville, dîner à la Calheta : tout le monde nous avait dit que c’était incroyable et c’est vrai que la carte est très alléchante mais à la fin nous avons été un peu déçus… Ca reste un bon restau avec surtout une superbe vue sur la mer.


Nuit chez Miranda et Miranda.

Jour 7 : toujours un peu malades… On a décidé de rester en ville, et c’était une super journée dans la vie de Ponta do sol ! On a assisté à un match de foot (stade juste derrière l’hôtel), on a eu la chance de recroiser les musiciens du restau Chez Betty et de se faire inviter à danser chez eux ! J Dîner au Gato preto, avec musique live : c’était bon mais un peu trop rempli de touristes à mon goût…


Nuit chez Miranda et Miranda.


 


Jour 8 : Taxi privé via la route de la corde jusqu’à Chez Alain, Casa Espongeiro, à Espongeiro. Il n’y a quasiment que des taxis privés qui font la route de la corde (Alain nous a ensuite dit que de rares collectifs pouvaient être chopés mais il faut bien connaître les horaires) Nous avons payé 20€ si mes souvenirs sont bons. La route de la corde est très belle, malheureusement beaucoup de brouillard pour nous ce jour-là, et peu de vue donc… Alain a de nombreuses fiches itinéraires de randos à faire depuis l’auberge, ce qui est super ! Nous avons donc commandé un pique-nique (salade de riz, ça change !) à Alain et Lucia et nous sommes mis en route pour petite balade de 2H30 environ. Très sympa, facile, paysages qui changent de tout ce que nous avons vu jusque là (forêt de pins, crêtes…)


Dîner chez Alain et Lucia. C’est une formule table d’hôte conviviale où l’on partage tous la même table (très sympa). Bonne cuisine familiale, pas très fine, mais on garde de très bons souvenirs de ces repas ! Digestifs délicieux, ainsi que les confitures maison au petit dej…


L’hébergement à Casa Espongeiro : trop cher pour le confort que cela offre (salles de bains minuscules et rustiques, peu d’intimité) mais je suis ravie qu’on y ait passé 2 nuits quand même, car l’ambiance était très chouette et la terrasse collective a une vue magnifique ! C’est le logement le plus isolé que nous ayons pris.


 


Jour 9 : On a fait une deuxième ballade (environ 3H aller-retour) depuis l’hébergement, qui rejoignait la vallée. Ballade qui peut se poursuivre jusqu’à Pombas dans la vallée, puis retour en taxi privé. Mais nous avons préféré faire un aller-retour et remonter ce que nous avions descendu une fois arrivés à un beau point de vue sur la vallée. Dîner et nuit à Casa Espongeiro.


 


Jour 10 : Troisième ballade depuis l’hébergement jusqu’en haut de la Cova de Paul. Malheureusement pour nous, vue bouchée à cause de la brume ce jour-là… Taxi privé mais partagé avec deux autres voyageurs de notre hébergement pour aller prendre le ferry de fin de journée à Porto Novo.


Nuit à Mindelo à l’auberge de jeunesse SIMABO. Auberge de jeunesse caritative qui s’occupe d’animaux abandonnés. Drôle d’ambiance, mais plutôt sympa. C’était chouette pour nous d’être dans cette partie de la ville assez éloignée de notre premier hébergement, nous avons pu découvrir de nouveaux lieux.


 


Jour 11 : Promenades dans Mindelo, petite baignade sur la plage de la ville (assez sympa finalement pour une plage de ville) Comme toujours venteux donc on n’est pas restés dans l’eau très longtemps… Soirée super chouette pour nous car nous avons pu assister à une répétition du carnaval dans un stade (n’hésitez pas à demander aux gens que vous rencontrerez, on a eu l’info un peu par hasard…) : hyper local pour le coup !!


Ce jour-là le midi on a mangé dans un tout petit bouiboui pour rien du tout et c’était vraiment pas mal. Il ne faut pas hésiter à s’y aventurer !


Nuit à l’auberge de jeunesse SIMABO

Jour 12 : départ !


 


 


Dans les grandes lignes voici ce que je retiens du voyage :



  • vallée de paul magnifique et qui offre sûrement les plus belles ballades

  • très contents de notre choix de visiter qu’une petite partie de Santo Antao parce que malgré ça nous avons vu plein de paysages différents et que c’est très reposant de ne pas courir partout

  • Mindelo : finalement une bonne surprise, contente aussi d’y avoir passé deux nuits (et donc quasi 3 jours) à la fin du séjour…

  • Superbe destination de voyage : paysages grandioses, nourriture vraiment bonne pour qui aime le poisson et les fruits de mer, gens extrêmement accueillants… ! J


 


Bon voyage à tous !


Date de l'expérience : 23/02/2019

Bons Plans Voyage Cap-Vert

Voyage Cap-Vert

Services voyage