Forum Afrique du Sud

Retour d'Afrique du Sud : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

86 réponses

Dernière activité le 01/02/2019 à 16:10 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
PATOUTAILLE
Le 29 décembre 2018
Bonjour!

Me voici de retour!
Avec comme promis, le récit de mes "aventures".
Non, non, je n'oublie pas que j'ai encore un carnet Namibie Sud à terminer... Je vais essayer de jongler!

Bien sûr, ce voyage AFS (du 6 au 2 décembre) n'aurait pas été aussi réussi sans les conseils avisés d'ANNICK et Michèle, que je remercie très chaleureusement. 

Quelques petits réajustements par rapport à ma préparation, au niveau des choix de routes, visites, randos et excursions, qui ont aussi tenu compte des conseils reçus sur place, du timing en temps réel,  et ... de la météo!

Très beau temps sur l'ensemble du voyage, avec beaucoup de chance au Cap notamment.
Du soleil et de la chaleur, un vrai plaisir en hiver (le nôtre).
Avec une pénurie d'eau qui n'est aujourd'hui qu'un souvenir récent, mais qui nous rappelle partout que l'eau est précieuse et que nous devons étiter tout gaspillage.


Voici la carte de l'itinéraire :
Retour d'AFS : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO. - PATOUTAILLE

Et le détail avec les hébergements :
Retour d'AFS : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO. - PATOUTAILLE

A suivre...



Date de l'expérience : 23/12/2018

Retour d'AFS : Nos hébergements.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
Et côté hébergements? Et bien ce fut un sans faute!
Tous réservés sur Booking il y a 6 mois.En voici la liste (**), dans le sens de notre parcours, enrichie de quelques infos.
Et je rajoute au passage quelques coups de coeur gourmands (*)!** À Cape Town : On a adoré Intaba Lodge à Hout Bay ( point commun avec Michèle)- Merci ANNICK, ta renommée s’étend jusqu’à Park Avenue (adresse du Lodge)-!
Merveilleusement placé au calme avec vue sur Table Mountain, idéal pour  visiter Capetown et ses environs. Charme et confort, avec le plaisir d’avoir des infos en français.
Excellents breakfasts servis en terrasse, avec le sourire, par Valérie et Pierre-Marie.
Même le chien Basile est sympa.
Il faut, bien sûr, une voiture. Retour d'AFS : Nos hébergements. - PATOUTAILLE
A Hout Bay :
Ne pas manquer le Bay Market d’Hout Bay, au bout du port, le vendredi soir (17h-21h) ainsi que samedi et dimanche de 9h30 jusqu’à 16h. Artisanat, fringues et petit food court.Restaus testés et approuvés : - A Hout Bay, sur la plage:  le Mariner’s Wharf, terrasse surplombant la baie une institution pour poissons et fruits de mer! Goûter les huîtres!
- A Cape Town Waterfront, près de la clock tower : le Fishmarket. Pour le poisson grillé, mais aussi les currys ou les potées de poissons. ** À Franschoek :
BnB 22 Van Wijk street, petite guest house confort au charme un peu suranné, ambiance familiale, super bien placée au calme et au centre ville. A deux pas du Winetram, c'est appréciable! 
Chambre seule (la Wifi marche dans la Queen), mais cuisine commune à disposition et muffins quotidiens offerts par la maîtresse de maison.Bon restau testé : le Café Franschoek, sur Main Street. Délicieux bobotje (plat typique).
Ne pas manquer la boutique des chocolats Huguenots, un peu plus loin. Une tuerie. Retour d'AFS : Nos hébergements. - PATOUTAILLE
** À Agulhas :
Beachcomber BnB, jolie déco dans des tons de gris pâle, une pépite où Claudette ( d’origine irlandaise) vous régale d’une complicité enthousiaste et de breakfasts gourmands. Dépêchez- vous d’y aller avant que la famille ne retourne en Irlande! Bon restau : Zuidste Kaap, avant le phare. Poissons grillés, délicieux bobotje. Retour d'AFS : Nos hébergements. - PATOUTAILLE
* Stop gourmand en descendant de Tradouw Pass (R324), à l’arrivée sur la mythique R62 vers Barrydale, au relais routier  Diesel &Cream, à gauche juste à côté de l’hôtel Karoo Moon : ne pas manquer leurs milkshakes, absolument FABULEUX ( essayé celui aux berries mais y’a du choix!).* Plus loin vers l’Est sur la R62, stop « déjanté » chez Ronnie’s Sex Shop, une curiosité locale, pour un café, un Burger  ou une bière... et un look sur la déco de la boutique! ** À Oudtshoorn :
Die Fonteine GH ( Merci ANNICK!), Charme et confort, magnifique chambre, piscine sympa,  beau jardin fleuri, la propriétaire est adorable et les breakfasts sont un vrai régal, tout est fait maison.A l'entrée du petit village de Shoemanskoek, au bord de la R328.
Juste à côté de la Cango Ostricht Farm (pour une visite sympa et assez intimiste). Retour d'AFS : Nos hébergements. - PATOUTAILLE
* Wilderness : pour manger un morceau ou boire un verre, The Blind Pig, près de The Girls ( Palm Square) à côté de la petite plage. ** À Knysna :
Waterfront Lodge, lieu dit The Point (au bord de la N2), à l’entrée Ouest de Knysna : grand confort dans une belle maison bourgeoise, chambre à l’étage avec terrasse donnant sur la piscine et le lagon , ibis et pintades sur la pelouse, breakfasts pantagruéliques avec croissants chauds! Retour d'AFS : Nos hébergements. - PATOUTAILLE

Restaus sur le Waterfront :
- 34° Est ( parking), superbe choix d’huîtres, poissons et sushis;
 - O’ Pescador au 1er étage du complexe Waterfront, pour d’excellents poissons.Aux Heads : East Head Coffee, pour un café avec vue sur la passe, et des parts de gâteaux monumentales!Jolie petite plage calme et familiale sur Leisure Island face à la passe. NB : La brasserie Mitchell’s ne fait plus de visite guidée, mais propose un plateau dégustation de leurs différents crus pour 80R. Sinon, goûter la Milk Honey pour 34Rpp.
** À Tsitsikamma : À Storms River Village :  Pear Tree cottage, petit chalet au charme rustique niché dans un jardin foisonnant, au cœur du village. Carmen, la proprio, se met en 4 pour vous, et parle français ( N’hésitez pas à lui apporter livres ou revues en français, elle est en manque!).
Tout un stock  d’infos sur les possibilités d’excursions et de restaus.
Tb rapport qualité/prix.
Self catering avec braai ( bois fourni) et possibilité de commander à Robert ( le proprio) un excellent filet de bœuf mariné aux herbes du jardin. Extra! Retour d'AFS : Nos hébergements. - PATOUTAILLERestaus dans le village :
- De Oude Martha (dans Tsitsikamma Village Inn), belle carte et cuisine extra, terrasse face à un beau jardin. Classe, à prix raisonnables, charme anglais.
- Marilyn’s 60’s Diner, pour un verre ou un dîner en terrasse dans une déco sixties.Dans le parc national : restau Cattle Baron près du parking au bord de l’eau, avec de belles viandes. ** À Addo : Addo African Home, une autre pépite!
A 11 km de l’entrée du parc, au bord de la R 342. Tout petit Lodge ecofriendly où on parle français!
Nous avons adoré notre rondavel.
Il y a aussi quelque chambres, et 2 tentes je crois.
Excellents petits déjeuners.
Piscine/bassin à filtration naturelle ( par les plantes), très agréable pour se rafraîchir.
Une super manager devenue notre «  Mama Africa »,  une jeune équipe de stagiaires français aussi efficaces qu’adorables, des employés aussi souriants que motivés, excellente ambiance familiale. Excellent restau Molo lolo (dirigé avec brio par France, ... une jeune chef française), qui est en fait un restaurant d’application pour des élèves d’une école du Cap.
On mange les produits (bio) du jardin potager,  et la carte des vins est superbe.
Possibilité de game drives.
 Retour d'AFS : Nos hébergements. - PATOUTAILLE

Voilà! Je détaillerai bien sûr dans la suite nos différentes étapes, avec nos découvertes, visites, randos et excursions, ainsi que quelques infos pratiques (et matérielles).

Mais ce sera peut-être en 2019!

En attendant, je vous envoie mes amicales salutations et tous mes voeux,
Patou
Date de l'expérience : 23/12/2018

Re: Retour d'AFS : Nos hébergements.

Signaler
ANNICK
Il y a 2 mois
Coucou Patou,

Merci de nous faire découvrir ton expérience!

C'est toujours sympa de découvrir ce que pensent les internautes de leurs hébergements.

Bonne année depuis l'Ethiopie. J'en profite pas de panne de courant aujourd'hui.....

A plus
Annick

Re: Retour d'AFS : Nos hébergements.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
Bonjour ANNICK,

Encore un chaleureux merci!
( Et... désolée pour la mise en page des hébergements, qui a été modifiée lors de la mise en ligne!)

Certains de tes hébergements conseillés étant complets ( Notamment dans les NP, Storms River et Addo, mais aussi à Dungbeetle River Lodge, par exemple), j’ai été obligée de tenter des découvertes!!!

En attendant, très belle année à toi, bon réveillon en Éthiopie...
Enjoy!

Patou

Re: Retour d'AFS : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
michele87
Il y a 2 mois
Bravo Patou !!

Super 1er compte-rendu!! J'ai reconnu notre chambre à Intaba lodge !! Vivement la suite.

Tu pars quand au Cap Vert ? 

Je te souhaite une très belle année 2019 avec plein de beaux voyages, ça, je n'en doute pas :0)

Pour nous, c'est Martinique dans 3 semaines.

Cordialement.

Michèle.


Re: Retour d'AFS : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
Merci Michèle,
J'ai pensé à toi!

Merci...
Le Cap Vert c'est le 3 février. On collectionne les Caps, cet hiver.

En attendant, je te souhaite une très belle année à toi aussi, et pour commencer, un magnifique voyage en Martinique,
Bien amicalement,

Patou

BONNE ANNÉE 2019!

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
Je vous souhaite à tous une très belle année 2019!

BONNE ANNÉE 2019! - PATOUTAILLE

"Le monde est un livre et ceux qui ne voyagent pas n'en lisent qu'une page."
(Saint Augustin)

Arrivée au pied de la TABLE MOUNTAIN.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
Allez, on décolle?

Oui, le voyage est un peu long, mais que voulez-vous, les rêves, ça se mérite!

Un merci à British Airways pour ses jolies promos au départ de Toulouse (Toulouse- Londres- Le Cap/ Port Elizabeth- Johannesburg- Londres- Toulouse, pour 570€ pp)!
Et en plus, on adore les escales sympas à Londres Heathrow et à Johannesburg- Ah, les boutiques et les décos de Noël!-

J1- Bref! Nous voici à Capetown ce vendredi 7 décembre : atterrissage vers 11h, 1h de formalités à l'aéroport, petite attente chez Avis qui avait oublié de préparer notre voiture... Tant pis, qu'est-ce qu'il y a en stock? On change pour une Hyundai Accent (réservation chez Avis via Autoescape, Toyota Corolla Quest, 369€ pour 16 jours).

On prend la route jusqu'à notre hébergement de charme à Hout Bay (merci Maps.Me), en contournant la Table Mountain par l'arrière, côté jardin ( de Kirstenbosch). Le côté cour, c'est pour demain.
La route est belle par là, avec d'immenses arbres et une végétation prometteuse.
La Table a le nez dans les nuages... nous apprendrons qu'il a plu dans la nuit (héhé, la grande sécheresse est finie!) et que ça se dégage souvent dans l'après-midi.
Arrivée au pied de la TABLE MOUNTAIN. - PATOUTAILLE
Nous dépassons Kirstenbosch et aussi World of Birds, et arrivons vers 14h30 à Intaba Lodge.

Accueil très chaleureux de Pierre-Marie (les propriétaires sont français!), qui nous montre ce qui sera notre domaine pour 5 nuits et nous donne de précieux conseils pour nos futurs déplacements.
On adore cet endroit. Tout! 
Notre chambre/studio se trouve en rez de chaussée, sous la serre. 
Le quartier est joliment vallonné. On peut se balader dans le beau jardin fleuri de 8500m2 à flanc de colline, profiter de la piscine qui surplombe la maison (nous n'en aurons pas le temps!), se détendre dans la serre...

Petite terrasse privée avec 2 fauteuils, vue directe sur la Table.
Arrivée au pied de la TABLE MOUNTAIN. - PATOUTAILLE
Arrivée au pied de la TABLE MOUNTAIN. - PATOUTAILLE
Arrivée au pied de la TABLE MOUNTAIN. - PATOUTAILLE
Arrivée au pied de la TABLE MOUNTAIN. - PATOUTAILLE

Nous soufflons un peu... et décidons de commencer gentiment nos découvertes avec un grand bol d'air aux jardins de Kirstenbosch. Cela nous semble très sage : pas trop de distance ni de gros efforts!





Date de l'expérience : 07/12/2018

Re: Arrivée au pied de la TABLE MOUNTAIN.

Signaler
kafra
Il y a 2 mois
Merci pour ton retour,
Tu conseille plutôt de se poser à Hout bay plutôt que Camps bay pour une étape de 4 jours pour visiter le Cap?Nous y serons cet été.
Hâte de lire la suite.

Re: Arrivée au pied de la TABLE MOUNTAIN.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
Bonjour kafra,
Je ne suis pas devenue une grande spécialiste du Cap en 5 jours, mais je vais te dire comment je vois les choses, sachant qu’ANNICK conseille les deux.

Camps Bay est plus près du Cap, moins de route à faire. C’est plus animé, plus construit ( c’est comme un quartier du Cap sur la côte, l'agglomération s'étire jusque là), il y a des plages mais tu ne te baigneras pas cet été.
En fonction de ton hébergement, si tu n’es pas trop loin de la plage, tu peux aller au Cap en bus, et visiter sans voiture au moins pendant 2 jours : Avec par exemple un ticket de 2 jours de bus Hop On HOp Off, il y a 2 lignes qui s’arretent à Camps Bay devant la plage, la rouge et la bleue (je donnerai les infos). En s’organisant bien, on peut visiter le Cap du côté du Waterfront et au centre ville (où  des walking tours sont organisés), puis le bus s’arrête au pied du téléphérique de Table Mountain, et la ligne bleue s’arrête aux jardins de Kirstenbosch, il faut juste surveiller les horaires pour le retour!

Il y a même une autre ligne de bus qui va à Constanzia vers les domaines viticoles.
Pour le Cap de Bonne Espérance il y a un bus de la même compagnie qui y va mais je n’ai pas les détails, là je pense qu’il vaut mieux avoir sa propre voiture.

Hout Bay : plus loin ( pas loin d’une heure de trajet jusqu’au Waterfront, mais superbe route qui longe la côte en traversant Camps Bay- ceci dit, on peut aussi passer par la montagne, au pied de la Table, avec un GPS). Seule la ligne bleue s’y arrête ( près de la plage).
Calme et résidentiel, ça fait petit village, port et centre village sympa, jolie plage calme ( même si pas de baignade en été), commerces et quelques restaus,  mais il faut une voiture dès le 1er jour. Pas loin de Kirstenbosch et des oiseaux, à l'entrée de la route vers le Cap de Bonne Espérance.
On a adoré! 

Nous sommes allés 2 fois au Cap en voiture en testant les 2 itinéraires, aucun souci, et en plus il y a plein de parkings dont un immense (Victoria Park) juste en arrivant au Cap près du Waterfront, et en plus... pas chers du tout!


Pour nous, y’a pas photo, on reviendra à Hout Bay ( en espérant qu’Intaba Lodge soit disponible!), il nous reste des choses à faire!

Cordialement,
Patou
Date de l'expérience : 07/12/2018

Re: Arrivée au pied de la TABLE MOUNTAIN.

Signaler
kafra
Il y a 2 mois
merci pour ta réponse très argumentée.
Nous serons en voiture, notre avion attérit au Cap à 16h et le temps de prendre notre voiture nous roulerons de nuit et je crains que d'arriver à Houtbay soit une plus grande source d'inquiétude, du fait d'y rouler de nuit et de l'insécurité. En effet, Camps bay étant plus proche de l' aéroport et plus animée, je me dis que cela doit etre moins inquiétant d'arriver à Camps Bay.   De plus , Intana lodge est déjà complet sur nos dates. Si je continue à regarder sur Houtbay,  tu me conseilles de regarder plus près de la plage ou plus dans les terres?
merci

Les jardins de Kirstenbosch

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
J1 (suite)
Sur la route vers les jardins, nous craquons pour un stop gourmand chez le marchand de fruits installé au carrefour de Constantia à l'oposé du grand restau La Parada. Razzia de cerises, mangues et letchees (100R pour un GROS stock- rangé dans un petit carton-)!
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
C'est vrai que nous avons oublié de déjeuner! Nous allons pique-niquer dans les jardins, après avoir acheté 2 wraps (45R les 2) au snack près de l'entrée. 

Les jardins botaniques de Kirstenbosch (70R pp + 10R pour la carte) couvrent 528ha dont 36ha aménagés pour la visite, faisant partie d'un ensemble de sites botaniques protégés de plus d'un million d'ha, classé World Heritage en 2004.
On peut y passer une journée entière... et même plus!
Merveilleusement agencés, les jardins offrent une variété de tableaux et de centres d'intérêt absolument extraordinaire, juste au pied de la Table. Point n'est besoin d'être un botaniste averti pour en apprécier la beauté.
Bien sûr, le décor change au fil des saisons...
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
On peut y flâner sur les nombreux sentiers ou sur le Canopy walkway, s'instruire sur les arbres ou les dinosaures, pique-niquer, randonner, faire des achats, siester, admirer des oeuvres d'art dans le Sculpture Garden, humer les parfums du Fragrance Garden...

Un seul regret pour nous (outre la brièveté de notre visite) : avoir manqué les concerts du dimanche après-midi, notamment ceux de Noël, qui commençaient le 13 décembre!

Alors voici...
la serre : 
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
Ah, les agapanthes! Endémiques ici, elles poussent comme du chiendent!
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
Quelques sculptures :
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
La passerelle du Canopy Walk (130m de long, construite en 2013-2014 pour fêter le centenaire des jardins) :
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
Avec la star, en fond de décor. C'est vrai qu'elle nous fascine, cette montagne, symbole historique bien sûr, puis symbole de liberté pour les détenus de Robben Island qui se disaient "Un jour, j'irai là-haut!".
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
Avec un châtaigner en fleurs (châtaigner du Cap, bien sûr!)
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE

Le jardin des dinosaures - ou plutôt des cycads, leur nourriture favorite! Mais les cycads (ou cycas) ont survécu, les dinosaures non! Enfin, pas ceux-là.
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
Il y a même des caméras pour protéger les plants de cycads!

Plus loin, un ancêtre, avec ce spécimen hors d'âge de yellowwood :
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE

L'espace aquatique offre de somptueuses pelouses :
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
Avec, dans un coin presque secret, "mes" pintades préférées (les mêmes qu'en Namibie)!
Les jardins de Kirstenbosch  - PATOUTAILLE
Bref, un vrai plaisir!

Il faut quitter ce hâvre de sérénité qui ne suffit pas à régler notre conflit avec un vieux fond de fatigue, et comme nous voulons dîner de bonne heure...

"La prochaine fois, on restera plus longtemps" (sic).
Date de l'expérience : 07/12/2018

Re: Arrivée au pied de la TABLE MOUNTAIN.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
@ kapra : Les propriétaires d'Intaba nous ont dit qu'ils fermaient le lodge entre juin et septembre à cause de la météo (ils partent voyager au chaud).

Je ne considère pas que la route d'Hout Bay soit plus difficile et moins safe que celle de Camps Bay, au contraire! Nous avons mis moins d'une heure et la route est facile, on ne traverse pas la ville, on contourne derrière la montagne. 
Michèle, elle, était passée par la côte je crois.

Pour les hébergements, regarde sur Booking, et aussi Air BnB? Le guide du Routard cite un BnB "superbe " à Hout Bay dans un quartier calme et résidentiel, non loin d'Intaba. c'est Luisa House, dans Luisa Street. Je t'envoie des infos en MP, à tout hasard?
A +,

Patou


Date de l'expérience : 07/12/2018

Soirée à Hout Bay

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
J1 (fin)

Nous suivons les recommandations de Pierre-Marie et Valérie, nos propriétaires, et décidons d'aller fêter notre arrivée sur la plage d'Hout Bay, en dînant au Mariner's Wharf , "une institution".
Pas loin (10 minutes?), un petit port tranquille, un grand parking surveillé.

Des familles se promènent sur la plage, leurs chiens jouent...
Soirée à Hout Bay - PATOUTAILLE 
18h- Les ombres commencent à s'allonger...
Soirée à Hout Bay - PATOUTAILLE
Accueil stylé :
Soirée à Hout Bay - PATOUTAILLE
Les serveurs, bien plus souriants que l'officier, sont en T-shirt marin rayé marine et blanc, on se croirait en Bretagne!

Il reste une ou deux tables en terrasse, super!
Soirée à Hout Bay - PATOUTAILLE
Le pain fait maison est délicieux!
Poisson du jour, grillé sauce au beurre (185R pp) - Un régal! Nous reviendrons.
Soirée à Hout Bay - PATOUTAILLE
Nous n'oublions pas le pourboire du personnel dont c'est le seul salaire (en principe, 10 à15% selon satisfaction, d'ailleurs prévu sur la facturette CB ou liquide :  avant règlement, il y a une ligne où vous devez écrire quel pourboire vous donnez, puis faire le total que vous allez payer).


Pomenade digestive sur la jetée, d'où on a un aperçu sur le petit port, plus loin (oh, des phoques?)
Soirée à Hout Bay - PATOUTAILLE
Et sur les collines d'Hout Bay :
Soirée à Hout Bay - PATOUTAILLE

Sur la jetée, on croise aussi Joe et son phoque apprivoisé :
Soirée à Hout Bay - PATOUTAILLE
Et là, on rentre se coucher.

Pas mal, pour un premier après-midi!


Date de l'expérience : 07/12/2018

Re: Retour d'AFS : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
kafra
Il y a 2 mois
super, on s'y croit presque...
Ok, on est décidé , pour notre hébergement, ce sera Hout bay.
Hate d'avoir la suite...

Découverte du Cap

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
J2- Samedi 8 décembre.
Superbe breakfast préparé et servi sur la terrasse par Valérie et Pierre-Marie, sous le regard complice du chien Basile.

Aujourd'hui nous allons découvrir Capetown, en prenant le bus Hop on Hop off (Hoho pour les intimes) depuis Hout Bay.
Billets réservés avec un triple package Bus/Robben Island/Table Mountain, sur un site qui fait des réducs. Ceci dit, si on réserve le bus seul sur internet, on a -10% (Billet 5 lignes, 200R pp pour 1 jour- Il existe des billets 2j qui sont peut-être plus intéressants car ils offrent des prestations supplémentaires).

L'arrêt de la ligne bleue est juste devant le Mariner's Wharf, nous pouvons laisser la voiture sur le parking devant la plage. Ah, zut! Nous n'avions pas vu que le premier bus était seulement à 10h30, nous avons plus d'une heure d'avance.
Que faire en attendant?

Aller au marché artisanal de Bay Harbour Market, au bout du port, pardi!
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Dans un grand hangar : Artisanat, fringue, mini restaus avec choix éclectique, ambiance cool et familiale.
Très sympa!
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
On achète tout un assortiment de dim sun (16 pour 160R) pour le dîner, ainsi qu'un gros stock de billtong (lamelles de kudu et saucisse sèche) pour 59R. On aurait dû en prendre davantage, tout était extra!

Départ en bus :
Découverte du Cap - PATOUTAILLE

Le trajet longe la côte, c'est beau (mais très nuageux!). La côte est très rocheuse et la mer assez agitée!
On découvre Camps Bay, très construite, puis Clifton Bay, Sea Point...
Quelques jolies plages, assez rares.

Les commentaires (en français) sont intéressants.
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
La Table a la tête dans les nuages.
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Nous passons devant le grand stade du mondial de foot, à Green Point.
L'anneau blanc, quoi. Qui fit polémique quant aux surcoûts démentiels et au niveau de corruption jamais atteint! Peut-être liés...
Découverte du Cap - PATOUTAILLE

Et puis c'est l'arrivée au Cap, à 11h30.
Nous repérons au passage près du port le parking que nous utiliserons lundi et mardi quand nous reviendrons en voiture.
Nous descendons  à l'arrêt Waterfront, devant le bureau principal, près de l'aquarium, pour récupérer nos tickets et le plan actualisé.
Nous allons passer beaucoup de temps sur le Waterfront, qui nous plaît beaucoup.
Anciens docks réhabilités, beau décor, ambiance très sympa, belle animation dans l'après-midi...

Ils ont même prévu un ponton réservé aux phoques à fourrure, emblématiques de la côte sud!
Il y en aurait environ 2 millions entre les côtes de l'AFS et de la Namibie.
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Ilci, ils se dorent au soleil...
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
... et discutent...
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
A côté, nous faisons un petit tour dans le quartier du canal, ultra résidentiel.
Découverte du Cap - PATOUTAILLE

Sur les quais, les bâtiments réhabilités sont très esthétiques.
On aperçoit au loin la Table Mountain.
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Le soleil joue à cache-cache.
Nous voulons aller voir la Clock Tower, pour repérer le lieu de départ des bateaux pour Robben Island (excursion prévue lundi matin).
Pour l'atteindre, on longe des malls- restaus- boutiques.
Quelques oeuvres d'art originales nous font des clins d'oeil :
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
L'éléphant est en petites perles! Quel travail!
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Quant à l'autre girafe, elle louche sur la grue...
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
On arrive à la clock tower en traversant sur un pont mobile, qui parfois se met à tourner pour laisser passer un gros bateau.
La tour est en train de se refaire une beauté. Mais y'a du travail!
Si vous cherchez l'habillage rouge et blanc, il se cache sous les échafaudages.
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
La faim se faisant sentir, nous stoppons au Fishmarket, qui dispose d'une belle terrasse au pied de la clock tower. 
Nous nous régalons d'un curry de poisson, recette malaise (150R pp bière comprise).
Découverte du Cap - PATOUTAILLE

Nous continuons à flâner dans ce coin, le décor festif nous plaît :
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Haha! Bientôt Noël!
Découverte du Cap - PATOUTAILLE

Cette partie des quais nous semble plutôt tournée vers une certaine modernité qui n'est pas sans nous déplaire!
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Nous avons devant nous le célèbre Zietz MOCAA, le plus grand musée d'Art Moderne d'Afrique, construit dans d'anciens silos à grains, qui a ouvert ses portes en 2017.
Nous reviendrons le visiter!
Découverte du Cap - PATOUTAILLE
Aujourd'hui, nous avons décidé de marcher un peu vers le centre ville.
Peut-être vers Bo-Kaap?

A suivre...




Date de l'expérience : 08/12/2018

Découverte du Cap (suite)

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
Notre idée était de remonter depuis le port pour rejoindre Long Street, en direction de Bo-Kaap, au pied de Signal Hill.

Ah! A propos! J'ai oublié de vous raconter qu'à midi exactement, nous avons sursauté, surpris par une forte détonation : nous avions oublié le coup de canon tiré chaque jour à 12h précises depuis Signal Hill! Le coup de canon (historique!) était destiné aux marins : il leur permettait de mettre leur montre à l'heure afin d'effecter les relevés au sextant. La tradition perdure...

Donc, nous voilà partis, à pied vers le City Bowl (la cuvette du centre ville).
Difficile de se repérer car il nous manque une bonne carte, et plusieurs noms d'avenues ne sont pas indiqués. Nous avançons un peu en traversant Downtown (nord-est), finalement un peu perturbés car d'une part tout est désert (samedi après-midi) dans ce quartier des affaires aux immeubles modernes, le bas de Long Street n'est donc pas enthousiasmant;  et d'autre part, plusieurs personnes à qui nous demandons notre chemin (dont des agents de sécurité) nous déconseillent de poursuivre seuls, prétendant que le trajet vers Green Market n'est pas safe.
??? 
Et c'est loin! Finalement nous aurions mieux fait de reprendre le bus Hoho au port et de descendre à l'autre bout Long Street (nord-ouest). C'est ce que nous ferons mardi en revenant pour une autre journée de découverte. là, c'est beaucoup plus sympa de se promener!

Bref, nous redescendons vers le Waterfront. Après tout, autant se faire plaisir, flâner dans les boutiques de souvenirs et profiter de l'animation!
Il fait chaud!

Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE  
Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE
Nous achetons des calendrier 2019, ils sont magnifiques : photos de la région du Cap, de la faune sauvage, d'oiseaux d'AFS... Ces cadeaux seront très appréciés!

L'après-midi étant bien avancée, nous sautons dans un des derniers bus Hoho ligne bleue, qui va nous permettre de découvrir le bon côté de Long Street, plus touristique, plus animé, avec en prime de belles maisons coloniales, avant de longer les collines surplombant le port et de contourner la montagne par l'Est, apercevant au passage l'Université, à moitié cachée dans une épaisse forêt, puis le Sud, en longeant les jardins de Kirstenbosh.
Ce circuit qui évoque au passage le rôle de Cecil John Rhodes dans cette partie de l'histoire du Cap (fin 19e s.) est très intéressant.

Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE
Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE
Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le Mount Nelson Hotel, le plus vieux palace 5* de la ville, qui ouvrit en 1899 et connut des heures de gloire au début du 20e siècle.
Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE

Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE
Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE

Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE
Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le temps se gâte, les nuages gagnent la bataille et il fait froid, nous sommes obligés de nous abriter dans le bus!

Je crois que nous avons expérimenté les "4 saisons en 1 jour".

Soirée tranquille "chez nous", au pied de la montagne...
Découverte du Cap (suite) - PATOUTAILLE
Date de l'expérience : 08/12/2018

La Péninsule du Cap.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
J3- Dimanche 9 décembre.

Journée mémorable! Nous partons "au bout du monde", à la découverte de la Péninsule du Cap. La météo est parfaite.

Bien sûr, nous empruntons la célèbre Chapman's Peak Drive, qui démarre juste aux portes de Hout Bay.
Route à péage (47R/passage) assez étroite qui longe la côte, offrant de magnifiques points de vue.
Chance, aujourd'hui elle est ouverte (parfois il y a des éboulements...).
Beaucoup de cyclistes aujourd'hui dimanche, il faut être vigilants!

Vue sur Hout Bay.
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
Voici notre tinéraire :
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE

Notre premier arrêt est la plage de Simon's Town (petit parking gardé), d'où nous marchons environ 1km jusqu'à Boulders Beach, pour voir les petits "pingouins" (en fait, des manchots du Cap).
La plage est très familiale, calme et bien abritée.
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE

Le site de Boulders Beach fait partie des PN gérés par Sanparks, donc avec notre Wild Card nous ne payons pas l'entrée (normalement 152R pp, tarif 2018/19).
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE

Des passerelles en bois sont aménagées pour qu'on puisse se promener et observer les pingouins sans les déranger.
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
Il y a :
- des très jeunes (en duvet),
- des plus vieux en pleine mue (non waterproof, ils sont confinés à terre pour 21 jours),
- des "baby blues" ( les jeunes à plumes bleu ardoise!),
- et des plus vieux à plumage noir. La distinction entre ces deux derniers est assez difficile à l'oeil nu, et carrément impossible sur les photos!

L'arrivée sur le site, c'est "wouaouh!".
La plage est couverte de petits pingouins. Ils sont craquants.
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE

En cours de mue :
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
Plumage waterproof :
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE

Le côté maternité/nurserie, plus abrité :
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE

Oh! Un intrus!
Ce timide daman vient grignoter ses feuillages préférés jusque sous les passerelles.
La Péninsule du Cap. - PATOUTAILLE

Nous reprenons ensuite la voiture vers le mythique Cap de Bonne Espérance.
A suivre...
Date de l'expérience : 09/12/2018

Le Cap de Bonne Espérance.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
11h30 : Nous arrivons à l'entrée du Parc National.
L'espérance?  C'est que la file de voiture avance!
Les formalités d'entrée dans le parc sont interminables. Nous verrons par la suite que c'est assez fréquent avec Sanparks.

Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Une fois encore, nous ne payons rien, avec notre Wild Card. 
Sinon, il en coûte 303R pp.
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Nous roulons jusqu'à Cape Point. Paysages impressionnants!
L'impression de vivre un moment historique (pour nous!).
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE

Ah oui!
Cape Point! Différent de Cape of Good Hope! Ne pas confondre!
Le premier, c'est l'emplacement du phare. Le second, c'est le vrai Cap.
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Bref. Nous nous garons sur le parking de Cape Point (Article 1er : avoir un peu de chance, surtout un dimanche. Bingo!), filons au snack acheter un sandwich + une pizza (excellente) - 140R.
Nous déjeunons au pied du phare. Y'a pire!
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Ce beau phare date de 1860. Mais comme il est situé à 257m au-dessus du niveau de la mer, en hiver il a la tête dans le brouillard ou les nuages, ce qui fait qu'il ne sert à rien, les bateaux ne le voient pas. D'où certains naufrages...
Donc on construisit un 2e phare (ouvert en 1919) , plus bas, à seulement 87m d'altitude...

On peut prendre un funiculaire pour monter depuis le parking (60R pp)- La lourde machine qui glisse le long de la montagne s'appelle  comiquement "The Flying Dutchman"- allusion au célèbre vaisseau fantôme, sans doute-. Mais celui-ci ne vole pas!

Le panorama est superbe. Bien sûr, sur ce coup là nous ne sommes pas seuls!
Là-bas au bout, à la pointe, après la plage, c'est le Cap de Bonne espérance.
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
La pointe :
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE

Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Le parc (qui fait partie de l'ensemble du Table Mountain National Park) abrite une flore intéressante.
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE

Après avoir rejoint le parking, nous décidons de marcher vers la pointe du Cap de Bonne Espérance (env. 1h30 A/R). Au début, le chemin est bien aménagé avec des sentiers et passerelles de bois qui se faufilent à travers un paysage de garrigue et de lande bretonne...
puis ça grimpe et ça devient plus rude, dans les cailloux!
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Petites rencontres...
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Dernier tronçon : 
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
On voit au loin Cape Point avec les deux phares :
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE

Arrivés en haut, moment d'émotion.
Mais on cherche le panneau à photographier. Et zut! Il est en bas! Avec les bus de touristes!
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Allez! On y va.
Retour au parking, voiture, autre route...
Nous y voilà!
Se garer devient un challenge.
Enfin...
En haut, nous étions seuls.
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Le panneau?
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
A côté, c'est tout simplement magnifique.
Le Cap de Bonne Espérance. - PATOUTAILLE
Zen...
Date de l'expérience : 09/12/2018

Le Cap (suite)

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
J4- Lundi 10 décembre.

Suite de la découverte du Cap, après une soirée tranquille dans notre confortable chambre/studio : dîner maison (courses faites la veille au Spar de Hout Bay), dégustation de ce cépage typique Sud Af nommé pinotage (vin rouge créé vers 1930, mélange de cépages pinot noir et cinsault)...
Le nom de la bouteille nous a séduits. Allez, je ne résiste pas au plaisir de vous montrer la photo!
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE

Bon. Il faut être au guichet du départ pour Robben Island au plus tard à 8h45 pour le départ de 9h, mais nous voulons arriver avant pour visiter le petit musée.
Nous avons peur des embouteillages et partons très tôt (7h 20).
Maps.Me nous fait quitter la côte et passer par l'intérieur des terres, par le carrefour Table Mountain/Signal Hill. Allez, on tente. Nous mettons 30 minutes! 
Nous nous garons au parking victoria Wharf que nous avions repéré, facile d'accès.
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
A la sortie, nous demandons notre chemin : il faut traverser Victoria Mall (superbe), puis Alfred Mall (le fils).
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
J'adore voyager au moment de Noël!

Nous sommes pile poil à l'heure souhaitée devant l'entrée du bâtiment près de la clock tower.
L'excursion coûte 360R mais nous avons payé moins cher avec notre billet groupé (et en plus coupe file!).
Un petit film est projeté, très intéressant. Le Musée est au-dessus.
La traversé en ferry dure 25 minutes, nous avons une mer d'huile. Magnifique!
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE

Robben Island signifie "l'île aux phoques" (nom tiré de l'afrikaans).
 
L'arrivée nous laisse imaginer le ressenti de ceux qui furent emprisonnés ici.
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le ferry déverse le flot de touristes.
Nous sommes répartis en plusieurs groupes (chacun son guide, les guides étant des anciens détenus politiques) et casés dans des grands bus de 50 places.
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
On n'est pas très loin du fameux "Arbeit macht frei"!

Le bus nous emmène vers un groupe de bâtiments que nous allons parcourir.
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
On imagine...

Et là, ça se gâte : nous sommes 50 visiteurs, assis autour d'une vaste salle (ancien dortoir???), nous subissons pendant plus de 30 minutes un long monologue historique de la part du guide, qui récite une leçon plus qu'il ne témoigne. Il a une excellente mémoire. Aucune interaction, pas de témoignage personnel. On peut poser des questions à la fin, mais on est un peu sonnés. Même si on comprend l'anglais.
On n'a même pas le temps de regarder les documents affichés au mur.
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Dans la cour, bref arrêt devant une série de 3 photos (photos intox, censées montrer que les prisonniers étaient assez bien traités), pas de réponse aux questions, "on n'a pas le temps".
Toujours du magistral. Et puis, avec 50 personnes, hein...
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
La traversée du bâtiment aux cellules individuelles (dont celle de Mandela) est très frustrante : imaginez 50 personnes déboulant dans un étroit couloir, le guide ne s'adresse qu'aux premiers, chacun y va de son selfie devant la cellule de Mandela... et après on finit en courant! Grrr....!!!
Bon. Ma photo est floue, et je crois que c'est une autre cellule. 
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Il fallait se dépêcher, d'autres groupes arrivaient...
Bilan : Ce moment de mémoire pourrait être intéressant si la visite était organisée autrement, avec un guide qui a envie d'échanger. Là, ils ont tout faux, et nous avons le sentiment d'alimenter une pompe à fric.
Bien sûr, ce n'est qu notre vécu et notre ressenti.

Nelson Mandela fut emprisonné pendant 27 années, dont 18 ans sur Robben Island.

La deuxième partie se déroule de façon plus agréable : tour de l'île en bus, avec une autre guide, une jeune femme motivée, le discours est intéressant et les échanges réels.
On passe devant le cimetière des lépreux (ça, c'était avant l'apartheid)...
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
La carrière de calcaire, où Mandela et ses amis étaient condamnés à casser des pierres toute la journée, s'abîmant définitivement les yeux en l'absence de toute protection. La petite grotte servait d'abri pour le temps du casse-croûte mais aussi pour parler politique en cachette et aider d'autres prisonniers...
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Devant la carrière, bus à la queue-leu-leu, interdiction de descendre.

Nous verrons aussi la maison-prison de l'autre leader anti-apartheid Robert Sobukwe, à l'isolement face aux cabanes des chiens de garde. 

Toutes les tentatives d'évasion de Robben Island ont échoué sauf une seule, l'île étant à 7 km du continent beaucoup de détenus se sont noyés. La plupart des autres ont été repris.
La prison a fermé en 1996.

Petite halte au bout de l'île, où un ancien gardien a ouvert une petite boutique.
La côte est belle, on dirait la Bretagne, avec des petits pingouins...
Actuellement, 200 personnes vivent sur l'île.
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Bilan : Beaucoup d'émotion dans ce lieu de mémoire inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO, mais une grande frustration quant à la mauvaise organisation et aux conditions de visite.

Retour au Waterfront vers 13h.

A suivre...
Date de l'expérience : 10/12/2018

Le Cap (suite)

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
J4- Suite.

Après un lunch en terrasse au Fishmarket à l'arrivée du ferry (West coast potje - potée de poisson- et riz, 104R pp, tb), nous reprenons la voiture pour rejoindre la Table Moutain.
Le parking n'est vraiment pas cher : 30R (env 2€) pour 6-7h de stationnement!!!

Nos quittons le Cap pour la route côtière (Sea Point, Camps Bay...) et bifurquons vers la montagne. Il y a beaucoup de monde à table Mountain, mais une fois encore nous sommes chanceux et trouvons une place pas trop loin du téléphérique.
Pas de queue avec notre billet acheté sur internet (coupe-file), mais la longueur de l'allée couverte montre qu'il faut parfois s'armer de patience si on arrive au dernier moment.
Tarif normal : 330R pp, réducs enfants.
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le bus rouge arrive là.
Nous subissons quand même la queue du téléphérique, qui ne débite pas beaucoup malgré ses 2 cabines de 65 places.

Chance inouïe avec la météo!
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Les cabines pivotent sur elles-mêmes à 360° pendant le trajet, c'est assez amusant.
Panorama superbe!
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
On se repère :
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Snack/restau/boutique... On se croirait en Bretagne!
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Des sentiers serpentent sur le plateau, il y a de belles balades à faire pour admirer les divers points de vue.
Ne pas oublier l'eau, le chapeau et la crème solaire.
On se promène en savourant la beauté des lieux.
La prochaine fois, nous viendrons avec un pique-nique!
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE

Il était une fois un daman des rochers qui se prit d'affection pour mon appareil photo...
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Tandis que le lézard (agama?) nous observait du coin de l'oeil.
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Allez, on redescend!
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE

Ce soir, retour au Mariners Wharf, dîner éclectique, avec huîtres et sushis!
Nous goûtons les huîtres partout dans le monde... Celles-ci sont bonnes (mais chères : 135R les 6!).
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Sur les sushis, on commence par racler la mayonnaise...
La prochaine fois, on précisera "without mayo".
Après, ils sont bons. Très frais, préparés à l'instant.
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Et le vin aussi!
Le Cap (suite) - PATOUTAILLE
Date de l'expérience : 10/12/2018

Le Cap (suite).

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 2 mois
J5- Mardi 11 décembre.

Nous sommes un peu déçus car nous avons essayé de réserver une visite de township via plusieurs canaux, mais ça n'a pas marché, les guides sollicités étant "fullbooked" sur plusieurs jours ou n'ayant pas répondu. Une autre fois...

Nous repartons donc au Cap en voiture, cette fois par la route côtière, tellement agréable.
Même parking, nouveau tour en bus Hoho (réservé par internet, billets retirés au bureau près de l'aquarium).
Ce matin : Ligne rouge vers Long Street, découverte rapide du quartier, puis Walking tour à Bo-Kaap.
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE

Le tour dans Bo-Kaap débute à 10h30, il part de l'arrêt de bus n°5.

Nous découvrons la plus ancienne mosquée (1794) :
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
Au-dessus, les fameuses maisons colorées, au pied de Signal Hill :
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
A part quelques musiciens, le quartier est presque désert! 
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
De retour dans long Street vers midi, nous mangeons un morceau sur le pouce (sandwich, croissant farci, jus de fruit et muffin, 117R au total).

Nous sautons ensuite dans un bus de la ligne jaune pour le Downtown Tour. On commence par la partie "classique" ...
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE

Nous avons prévu un arrêt au District Six Museum, que nous voulons visiter...
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE
Le Cap (suite). - PATOUTAILLE

A suivre ...






Date de l'expérience : 11/12/2018

Le Cap, suite.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
J5- Suite-

Le District 6, c'est ce quartier dont la remarquable mixité raciale, sociale et cuturelle se trouva en complète contradiction avec l'idéologie de l'apartheid, que le gouverment Botha décida de raser en chassant les habitants, pour en faire un quartier blanc.
La mémoire en est conservée dans ce petit musée émouvant qui représente un témoignage fort (45R pp).

La destruction eut lieu entre 1966 et 1986, mais la "zone blanche" ne vit jamais le jour en raison des  pressions qui s'exercèrent, de plus en plus fortes.
Par la suite, un programme de restitution des terres fut mis en place, environ 2000 personnes y adhérèrent... et les autres touchèrent 17500R de dédommagement.

Au sol, un plan du quartier District 6 (Il abritait 60 000 personnes).
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Les rangées de petits drapeaux ont été accrochés lors de la commémoration du cinquantenaire de la destruction.
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Et des grands draps brodés par des anciens habitants ont été accrochés :
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE

Le quartier d'avant :
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
 1966 et ensuite :
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Après : 
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Le circuit du bus passe à côté du terrain vague.
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Plus loin se trouve la forteresse militaire du "Castle of Good Hope", édifice fondateur de la cité, avec une architecture pentagonale à la Vauban  :
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Nous terminons le tour puis prenons un taxi pour regagner le Waterfront (80R).

Nous allons visiter le fameux musée Zeitz MOCAA (190R pp), qui fait maintenant partie des grands musées d'Art Moderne. Les artistes exposés sont africains.
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
L'architecture est époustouflante! On a tronqué en oblique un ensemble d'anciens silos à grains gigantesques (57m de haut) au bord du port, faisant naître ainsi des volumes et des courbes qui vous laissent bouche bée.
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Pour visiter les 9 étages, on peut choisir entre escaliers ou ascenseur.
Un peu vertigineux quand même.
Nous ne verrons pas tout! Et nous avons failli nous perdre dans cette immensité.
La variété des collections est extrêmement riche.
Pour le reste, nous sommes dans la subjectivité. Comme dans tout musée, on ne peut pas tout aimer.
Personnellement, j'ai trouvé certaines oeuvres très harmonieuses, d'autres pleines d'humour... et certaines animations vidéo un peu angoissantes.
Quelques morceaux choisis :
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE
Le Cap, suite. - PATOUTAILLE

Voilà! c'était l'après-midi musées...

En repartant, nous faisons quelques courses au Pick n Pay du Victoria Mall pour un dîner chez nous (poulet rôti 66R, pain aux céréales 8R, 3 mangues pour 30R, vin blanc 40R...). Parking 30R pour 6_7h à nouveau.
Et nous rentrons par la côte, savourant une dernière fois la paysage!



Date de l'expérience : 11/12/2018

Re: Le Cap, suite.

Signaler
kafra
Il y a 1 mois
Bonjour 
Merci pour ces compte rendu très détaillés. Ils sont précieux pour moi,  cela facilite  l organisation de mon voyage de cet été et demystifie plein de représentations.
J attends la suite avec impatience. 

Quelques détails très pratiques.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
Bonjour et merci, kafra!

Voici un petit complément avec quelques détails pratiques pour répondre à certaines questions :

 1) Le bus Hoho (Hop on Hop off) :
J'ai acheté le 1er ticket dans notre package triple, sur le site "Virée Malin..." (qui existe pour d'autres villes).
Avantage : chaque billet était réellement moins cher (j'ai payé 58€ pp au total pour les 3 excursions). Inconvénient : le billet Hoho ne comprenait que 2 lignes, la rouge et la bleue.
Mais il n'y avait pas la ligne downtown (jaune). Remarquez : en 1 jour on ne peut pas tout faire!

J'ai acheté le 2e ticket sur place, en ligne, sur le site "Sightseeing..." (200R pp avec 10% de réduc)
https://www.citysightseeing.co.za/destinations/cape-town/categories/open-bus-tours-cpt
Chaque fois on échange son voucher contre un ticket papier dans leur office (par exemple celui de Waterfront).
Ce ticket inclut 4 lignes : rouge, bleue, jaune (downtown), et violette (Constantia, "Wine Tour" pour 3 domaines viticoles). Faut faire des choix!

A noter que chaque fois, la ligne rouge comprend un walking tour guidé au départ de Long Street, arrêt n°5, où il y a un bureau (toilettes) et un snack/bar.

A noter aussi que sur la ligne bleue (le grand tour), il y a dans l'ordre  :
- un arrêt aux jardins de Kirstenbosch,
- un arrêt à Constantia (jonction avec ligne violette),
- un arrêt à World of Birds,
- et un arrêt à Imizamo Yethu avec possibilité de visiter le township du même nom, mais nous n'avons pas testé.

Attention! Il existe aussi un billet 2 jours, mais ils sont obligatoirement consécutifs. Dans ce cas, vous avez 2 walking tours ainsi qu'un tour en bateau sur le canal (au port).
Il existe aussi une formule avec un sunset, etc etc...
D'autres excursions en bus sont proposées (voir site).

2) Pour nos 2 autres excursions au Cap :
- Pour Robben Island : Il fallait choisir une date, et indiquer l'heure choisie pour le bateau.
J'ai choisi le 1er ferry du matin (9h) car tout le monde m'a dit que la mer est plus calme le matin!
Le billet est coupe-file, vous ne faites pas la queue au guichet.
Si la mer est trop forte il se peut que les bateaux ne partent pas et là, vous êtes remboursés. Mais c'est vous qui changez d'avis, il ne vous reste qu'à trouver d'autres touristes à qui revendre vos billets.  

- pour Table Mountain, j'avais choisi l'après-midi du jour de notre arrivée.
Le billet reste valable 7 jours à partir de cette date, donc on était tranquilles!
C'est également un billet coupe-file (mais pas pour monter dans le téléphérique!).
Il paraît que le ciel se dégage très souvent l'après-midi, et les gens disent qu'il faut décider d'y aller dès qu'on voit du beau temps sans trop de vent. "Go, go!" Bon. Nous avons consulté la météo, qui annonçait du grand ciel bleu pendant 4 jours.


3) Pour les entrées des parcs Nationaux :
Nous n'avons pas payé car nous avions pris la Wild Card avant notre voyage en Namibie incluant le KTP en octobre. Notre carte valable 1 an était déjà amortie!
Les parcs nationaux sont gérés par Sanparks, tant pour les droits d'entrée que pour les réservations d'hébergements dans les parcs.
www.sanparks.org

Alors, est-ce rentable ou non, d'acheter la Wild Card?
Cela dépend du nombre de parcs que vous voulez visiter et du tarif de chacun!

A titre indicatif, voici des infos actualisées, pour vous permetre de faire chauffer vos calculettes :

Les droits d'entrée (colonnes de droite pour nous Français) :
Quelques détails très pratiques. - PATOUTAILLE
Et la Wild Card (tarif international, dernière ligne) :
Quelques détails très pratiques. - PATOUTAILLE

Pour les hébergements, l'ouverture des réservations se fait, en gros, 11 mois à l'avance, et il ne faut pas traîner, surtout si on part en haute saison.
En juillet, je n'avais pas pu avoir de place pour décembre dans Tsitsikamma ni dans Addo, où il ne restait que des places en camping.

Voici le tableau pour l'ouverture des réservations :
Quelques détails très pratiques. - PATOUTAILLE
Ainsi on voit que pour réserver des hébergements pour  décembre ou janvier prochains, les réservations commençaient aujourd'hui 17 janvier.

Voilà!

À bientôt pour la suite du périple,
Cordialement,

Patou





Date de l'expérience : 07/12/2018

Re: Quelques détails très pratiques.

Signaler
hysa
Il y a 1 mois
Bonjour et merci pour votre "retour" qui m'aide à préparer mon propre voyage.
Deux question me viennent à l'esprit : la première concernant les réservations. Qu'elles sont pour vous les "hautes saisons"? 
La seconde à trait à la Wild card. Si on l'achéte sur le net, comment l'obtient on physiquement?
Merci pour vos réponses.
Cordialement.

Re: Quelques détails très pratiques.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
Bonjour,
Ravie que mon carnet vous aide dans votre préparation!

Haha! La Haute Saison, ce n'est pas "d'après moi!" 
La Haute Saison correspond aux périodes de forte demande, à la fois des Sud Africains et des touristes européens : c'est à dire en général , de juillet à début novembre pour les parcs, ainsi qu'en fin d'année (à partir de mi décembre).
C'est la saison où les prix sont les plus hauts!

Encore faut- il distinguer les régions!
Cela varie aussi en fonction du climat.
Ainsi, la côte est très prisée pour ses plages en fin d'année (c'est l'été) où tout Joburg se précipite vers Plattenberg (Garden Road).
Certains endroits sont paraît-il "bondés"... (faut peut-être relativiser).

Pour la Wild Card : Quand on achète la Wild Card sur le Net, et bien non,  on ne la reçoit pas sous forme papier ou plastique!
On imprime le mail de confirmation d'achat, où figurent vos nom et adresse, votre numéro de passeport (c'est vérifié à l'entrée) et le numéro d'enregistrement de la carte ainsi que les dates de validité.
Un seul nom pour un couple ou une famille, mais le reste est dans l'ordinateur.
Et on présente son document à chaque entrée (imprimez plusieurs exemplaires, pour le cas où...!).

Cordialement,
Patou
Date de l'expérience : 07/12/2018

Re: Retour d'Afrique du Sud : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
hysa
Il y a 1 mois
Merci pour votre réponse j'ai tout compris.
A bientôt pour votre prochain résumé.

Re: Quelques détails très pratiques.

Signaler
christinen
Il y a 1 mois
Bonjour,

Nous avons acheté la Wild Card le 6juin 2018 pour un voyage du 3 septembre 2018 au 
23 septembre 2018;
elle nous attendait à notre retour à la poste sous sa forme carte plastique, nous repartons en octobre cette année et nous pourrons la prolonger en payant pour 2019 et l'utiliser cette fois sous sa forme plastique.
Cordialement
Christine

Re: Quelques détails très pratiques.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
Bonjour,
C’est amusant!

En effet ils nous ont dit qu’ils ne nous l’enverraient pas parce qu’ils avaient trop de retard ( confirmé sur place), mais qu’on pouvait utiliser le courrier papier sans problème. (Carte achetée le 1er août).
Effectivement c’est ce que nous avons fait au KTP pendant 1 semaine en octobre, et en AFS en décembre. 

Je voulais juste dire qu’il ne fallait pas s’inquieter si on ne la recevait pas par la Poste!

Nous la prolongerons nous aussi... et nous aurons un autre courrier à imprimer, c’est tout.

Cordialement
Patou
Date de l'expérience : 23/12/2018

Re: Retour d'Afrique du Sud : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
Talsa
Il y a 1 mois
Merci pour cette mine d'infos! Nous venons de prendre les billets pour début mai (20 jours) et je m'inquiète des délais de réservations... Nous hésitons entre transports en commun et louer une voiture : la conduite est-elle périlleuse? Merci !

Re: Retour d'Afrique du Sud : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
Bonjour,
Louez une voiture, sans hésiter! Et en plus ce n’est pas très cher.
La conduite n’est pas dangereuse.

Avec les transports en commun vous allez galérer.

Au Cap, ma voiture vous permet plus de souplesse dans votre planning ( montagne de la table, jardins de Kirstenbosch etc...).
Au Cap, vous pouvez éviter la voiture pendant le début du séjour si vous logez dans un hébergement pas trop excentré et près d’un arrêt de bus. Mais ce sera mieux d’etre autonome pour aller sur la péninsule du Cap de Bonne Espérance.

A part ça, évitez de rouler de nuit... et verrouillez vos portières en ville par précaution.
Nous ne nous sommes jamais sentis en insécurité. Et nous avons essayé d’eviter les heures de gros traffic.

Cordialement,
Patou
Date de l'expérience : 23/12/2018

Re: Le Cap (suite)

Signaler
Carodelem
Il y a 1 mois
Coucou! Me revoila sur vos recits.... combien de temps pour la table aller retour +sur place? Et ne serait ce pas mieux de la faire le matin? Savez vous l'heure d'ouverture?

Re: Le Cap (suite)

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
Bonjour,
Depuis Hout Bay, environ 1/2h de trajet, idem depuis Waterfront.
Selon les moments, entre 10 et 30 minutes de queue au téléphérique.
Sur place, le temps à passer en haut c’est vous qui décidez, en fonction des balades que vous voulez faire!
C’est faisable sur une demi- journee, mais on peut le prévoir sur la journée entière en programmant un pique-nique.

Si c’est mieux d’y aller le matin ? Oui si vous voulez y passer la journée!
Sinon, j’en ai parlé je crois, cela dépend de la météo.
Si c’est grand beau temps, et peu de vent, peu importe.
Si c’est nuageux, il arrive souvent que ça se dégage l’après-midi. Nous avons suivi les conseils de ceux qui vivent sur place.
Vous pouvez surveiller la météo même une fois arrivés.

Pour les horaires et les tarifs : 

https://www.tablemountain.net/content/page/rates

Cordialement,
Patou
Date de l'expérience : 10/12/2018

Re: Retour d'Afrique du Sud : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
Carodelem
Il y a 1 mois
Patou, j'attends la suite avec impatience!!! Mais comme je sais que cela prend du temps, est ce que je peux vous demander directement comment vous avez fait sur addo? Tours organises? Quels hotels? Quel vecu?
Merci a vous!

Re: Retour d'Afrique du Sud : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
Bonjour,
Désolée, j’ai pris un peu de retard,  c’est vrai que ça prend du temps... mais je terminais aussi mon carnet Namibie3 ( Sud et KTP) du mois d’octobre!

Bon. L'hébergement à Addo, pour nous c’était ADDO African Home ( 2 nuits), vraiment très bien, à 10 km de l’entrée du parc. J’en parle au début de ce carnet, dans la liste de nos hébergements.
Et nous avons visité le parc tout seuls, sans difficulté, avec notre voiture, on se repère très bien et les pistes sont soit goudronnées soit de bonnes gravels.
De grands moments avec les éléphants!

Cordialement,
Patou
Date de l'expérience : 22/12/2018

Vers Stellenbosch et Franschhoek

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
J6- Mercredi 12 décembre.

Bye bye Cape Town, bye bye Intaba Lodge (Nous reviendrons, c'est promis)!

Nous roulons vers "le coin des français" - Heu... vers le royaume des vignobles.

Nous arrivons à Stellenbosch vers 11h, nous trouvons facilement une place de parking au bord de Dorp Street, "au coeur de la meule". (20R/h mais très bien placé pour visiter le centre historique).

Petite balade à pied, le plan à la main. Plein de jolies maisons de différents styles, le centre ville est très soigné, fleuri et coquet.
D'abord, poster les cartes postales (elles arriveront vers le 15 janvier!).
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Près de l'église Moerderberk (1863) , nous allons visiter l'intéressant Village-Museum (40R pp), qui vaut vraiment le coup.
Ensemble de maisons voisines joliment restaurées, numérotées de 1 à 4, dont les époques vont de 1709 à 1850. Dans chacune, une charmante hôtesse/gardienne en costume d'époque, qui répondra à toutes vos questions.

On visite ensemble?
Bien sûr on commence par la plus ancienne, la plus modeste, construite en T autour d'un jardinet :
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Comment vivaient-ils, en 1709?
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Les meubles ne sont pas d'époque, mais le décor est fidèle.
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Le sol était en terre battue, ce qui obligeait à raboter régulièrement le bas des pieds de la  table, qui  pourrissaient avec l'humidité.
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Nous avons même droit à une antique pompe à incendie (qui date de 1732!). 
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
La rusticité de l'équipement laisse imaginer le cauchemar que représentaient les incendies. La ville a brûlé plusieurs fois!

La maison n°2, de style Cape Dutch, en forme de H, cossue, date de 1789 (Oui, oui, la gardienne est au courant).
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Au rez de chaussée se trouve une pièce consacrée aux esclaves et à l'esclavage...

L'opulence est visible!
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE

La maison n°3 (1803) de l'autre côté de la rue, est la plus vaste, style Régence et géorgien.
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Beaux meubles, belles gravures qui évoquent la vie d'antan... Une famille nombreuse y vivait.

La maison abrite l'un des 6 derniers pianos à cordes verticales au monde!
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE

Et puis, la n°4, résolument moderne, 1850, style victorien (portait de Victoria dans l'entrée à côté des trophées de chasse), mobilier anglais, déco hyper chargée.Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
A l'étage, salle de bains avec ... une douche!
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
On a bien aimé la chambre d'enfants.
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Voilà pour ce premier coup de coeur dans Stellenbosch.

Le second, c'est le petit jardin botanique (10R pp), pas très loin, un bijou dans lequel nous allons pique-niquer. Magnifique! Une vraie splendeur en décembre, entre les fougères géantes, les bonsaïs, les rosiers, et les lotus et nénuphars du jardin aquatique.
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Vers Stellenbosch et Franschhoek - PATOUTAILLE
Au fond du jardin se trouve un petit restaurant avec une belle terrasse ombragée, l'endroit rêvé pour  se restaurer ou siroter un café... ou une savannah! 

A suivre...
Date de l'expérience : 12/12/2018

Re: Retour d'Afrique du Sud : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
Carodelem
Il y a 1 mois
Bonjour patou! Je suis en plein sur ce morceau de mon voyage! Je mange vos mots! Et admire vos photos!!!!Je suis impatiente de mire la suite!!!!!!

Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite)

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
J6- (Suite)

Impossible de quitter Stellenbosch sans une promenade le long de Dorp Street, où se succèdent quelques-uns des plus beaux bâtiments de la ville, avec des architectures d'influences diverses : style Cape Dutch, géorgien, Régence et victorien. Tous restaurés à la perfection et offrant une ambiance assez élégante. Un régal pour les yeux!
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE

Nous avons choisi de ne pas visiter de domaine viticole à Stellenbosch (dont nous connaissons déjà quelques vins...), et de nous rendre directement à Franschhoek, où nous séjournerons 2 nuits.Nous aimons bien les petites villes!

La route est magnifique. Franschhoek, c'est "le coin des Français".
Nous allons découvrir que le Gouverneur de la Province du Cap ne s'est pas moqué des immigrés Huguenots qui ont fui la France en 1688, en leur offrant de superbes terres dans cette vallée prospère. Bien sûr, le patrimoine viticole, le savoir faire et le travail aidèrent à cette superbe réussite.
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
Bref. Ce n'est pas sans une certaine fierté que nous allons découvrir ce joli village et quelques-uns des plus beaux domaines viticoles.
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
Nous commençons par nous rendre au splendide Huguenot Monument, au bout de Main Street. Malheureusement il est trop tard pour y accéder, mais nous l'admirons de loin.
La femme représente la liberté de culte, debout sur un globe (sur la France, paraît-il), elle tient une bible dans une main, elle a brisé ses chaînes ...
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
Juste à côté, nous visitons le Huguenot Memorial Museum au pas de course, car il ferme à 17h!
Il comprend 3 bâtiments.
Le bâtiment principal est en fin de rénovation, mais en tant que Français nous sommes autorisés à visiter avant l'ouverture officielle de la salle principale.
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
C'est un bel hommage rendu à ces familles qui ont fui les persécutions après la révocation de l'Edit de Nantes par Louis XIV en 1685 et qui se sont remarquablement adaptées à leur nouvelle vie.
D'autres ont suivi...

Très beau panneau, hélas encore d'actualité :
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE

Au début il n'y avait pas grand monde dans la vallée, et les habitations étaient très modestes.
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE

C'est historique et c'est émouvant, et même si la culture française fut "absorbée" par la politique d'intégration hollandaise, il reste la mémoire et la fierté, ainsi que de nombreux patronymes et noms de Domaines.

Quelques rappels d'Histoire de France ravivent au passage nos souvenirs scolaires...
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
L'Histoire est clairement présentée, sur de grands panneaux modernes, et on nous rappelle que malgré l'Edit de Tolérance de Louis XVI (1787), il a fallu attendre la Révolution Française et la proclamation des Droits de l'Homme pour arriver à la fin des persécutions.

De belles bibles anciennes sont exposées au fond de la salle :
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
On estime qu'environ 160 000 personnes quittèrent la France, ce qui constitua une immense perte de potentiel humain et intellectuel.

Retour au centre ville.
Vers Stellenbosch et Franschhoek (suite) - PATOUTAILLE
Nous dînons d'un savoureux bobotje (125 R pp) accompagné d'un chardonnay de la cave locale, au Franschhoek Café sur main Street.
Nous aimons beaucoup cette jolie petite ville élégante et tranquille!
Date de l'expérience : 12/12/2018

Re: Retour d'Afrique du Sud : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 1 mois
Bonjour Caro,
"Je suis en plein sur ce morceau de mon voyage! Je mange vos mots! "

Merci! 
Attention, le repas va être copieux! Haha!
Allez, je continue avec plaisir à concoter les menus...

Patou

Re: Retour d'Afrique du Sud : de la TABLE aux Eléphants d'ADDO.

Signaler
nounoujane
Il y a 1 mois
,, Merci pour cette mine d'infos! Nous venons de prendre les billets pour début mai (20 jours) et je m'inquiète des délais de réservations... Nous hésitons entre transports en commun et louer une voiture : la conduite est-elle périlleuse? Merci !
Bonjour

Je me permets de répondre à cette question.
Etant d'une nature très trouillarde en voiture, j'avoue que la conduite au Cap ne pose vraiment pas de soucis !!! La conduite est plutôt tranquille.
Je vous conseillerai simplement de choisir une boite auto afin de ne pas avoir à se concentrer sur le changement de vitesses  ;)

Bons Plans Voyage Afrique du Sud

Voyage Afrique du Sud

Services voyage