Forum Norvège

Road book juin 2018 en Norvège

4 réponses

Dernière activité le 24/06/2019 à 10:01 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
iolé
Le 05 juillet 2018

Le forum Norvège ne comportant pas tant de témoignages que ça, j'ai décidé de transcrire un compte-rendu détaillé de notre road trip réalisé en couple, du 9 au 26 juin.


 


Tout le monde n'ayant ni la même façon de voyager, ni les mêmes centres d'intérêt, je précise tout de suite que nous allions en Norvège exclusivement pour les paysages, avec les randonnées et les photos qui vont avec. Les villes ne nous intéressent pas ou peu. Donc, si vous êtes fan de musées ou autres visites urbaines, certes tout à fait respectables, mais pas dans notre trip, vous ne trouverez pas votre bonheur ici !


 


Nous aimons, aussi, prendre un peu de temps sur place. Nous nous sommes donc volontairement limités à la Norvège des fjords pour cette 1ère découverte, ce qui nous a permis de régulièrement passer 2 nuits par étape au lieu de changer tous les jours d'hébergement.


 


Enfin, à la fois pour raison économique, mais aussi par choix de mode de voyage, tous nos hébergements étaient réservés par Airbnb, à une exception près. Au vu des retours pris ici et là sur la nourriture et en particulier les restos, j''ai privilégié les hébergements avec possibilité de « cuisiner » sur place, assez fréquents en Norvège. Je m'y suis prise 6 mois à l'avance...et ben, c'était pas de trop pour certains endroits ! Et oui, il n'y a pas une densité de population énorme, donc, dans les endroits courus, l'offre chez les particuliers est maigre et disparaît vite.


 


Nous sommes partis avec pas mal de cash (Yes Change), afin de ne pas trop solliciter nos frais bancaires de CB pour des petits achats et on a complété le dernier jour, car l'estimation était bonne.


 


Enfin, une fois n'est pas coutume, nous avons mixé trains, voiture, et bien sûr, géographie oblige, bateaux.


 


J1 : départ de paris, vol sur Air Norwegian, atterrissage à Oslo par une belle, et très chaude, journée de juin. On rejoint le centre ville par train NSB (la compagnie de train nationale, moins chère que les navettes destinées à l'aéroport uniquement), avec des billets achetés sur place aux distributeurs. Logement à 2 pas de la gare centrale (appelée Oslo S). Petite visite des alentours (vers l'opéra), achat de victuailles dans un Kiwi et repas dans le jardin terrasse de notre hôte et dodo, car demain.. 


 


J2 (grosse journée,) : départ très tôt (6h25), d'où l'intérêt de loger tout près, par le train Oslo - Myrdal (durée du trajet 4h30). Train très confortable, réputé pour ses beaux paysages, surtout du côté gauche du train. Les billets avaient été achetés 3 mois avant, ce qui permet d'avoir les Minipreis, vraiment intéressants. Nous avions fait ce choix de démarrer doucement dans le voyage et le train permet ça. Si on avait été plus juste en temps, on serait allés directement à Bergen depuis Paris. Le paysage est en effet sympa, en particulier à partir du moment où l'on longe le plateau du Hardangervidda, encore bien enneigé lors de notre passage.


De Myrdal, correspondance avec le très touristique Flamsbana. Oui, c'est pas mal comme trajet, mais, oui c'est TRES touristique, même début juin. Je n'ose pas imaginer en plein été. Le billet avait été acheté à l'avance aussi, mais là, le placement est libre, d'où une certaine foire d'empoigne...


Arrivée à Flam, comme je me doutais que ce ne serait pas le genre de lieu que je préfère, en raison du défilé touristique dû au Flamsbana et aux ferries, direction Gudvangen grâce à une navette bus (shuttle) réservée à l'avance (départ toutes les heures à cette période) pour y prendre un ferry (vous suivez toujours …?), lui aussi réservé à l'avance. Cet enchaînement de transport nous permettait de tâter notre 1er fjord, le Naerofjord, et en prime, de parvenir ainsi à notre hébergement du soir, à Aurland, sur les bords du fjord éponyme.


En résumé pour ceux que j'ai largué en route : train Oslo Myrdal, puis Flamsbana, puis shuttle jusqu'à Gudvangen, puis ferry (Naerofjord et Aurlandfjord) jusqu'à Aurland. Cette journée fut la plus compliquée à organiser pour ajuster les transports en fonction des correspondances. Mais ça valait le coup.


J3 : matinée tranquille à Aurland, départ en Express boat (compagnie Norled) depuis le port d'Aurland pour 5h de navigation vers Bergen via le Sognefjord (billets achetés en avance). Arrivée en soirée. Logement à 20 min à pied du quai d'arrivée, en longeant le port, donc balade sympa.


 


J4 : direction l'aéroport de Bergen que l'on a rejoint en tram ( tram qui s'appelle le Bybanen), non pour s'envoler en avion, mais pour y prendre notre voiture de location. Pourquoi donc  aller jusqu'à l'aéroport chercher sa voiture ? Bah, parce que, finissant notre voyage à Bergen pour y reprendre l'avion, c'est plus simple, et beauuuucoup moins cher, de la prendre à la même agence que celle qui sera l'agence finale de restitution. La voiture était réservée depuis 6 mois par Carigami, d'où un tarif hyper correct (idem Irlande l'année dernière).


Une fois en voiture, nous voilà plus autonomes, en route vers Odda!


Sur la route, petit arrêt à la cascade de Steinsdalsfossen. 1er Ferry avec la voiture pour rejoindre Jondal, puis très beau parcours jusqu'à Odda en passant par Utne. Nombreux arrêts contemplatifs...


 


J5 : nous sommes à Odda pour 2 nuits. Donc nous profitons de la journée sur place pour randonner. Non pas au Trolltunga (nous connaissons nos limites, je conseille à ceux qui veulent se lancer de bien lire de quoi il s'agit et de ne pas seulement se baser sur la photo d'arrivée, les sauvetages sont en hausse fulgurante depuis quelques années sur ce parcours) mais pour le glacier de Buerbreen. ( accès parking payant). Cette randonnée, que j'avais lu être de difficulté modérée et en fait difficile : à la fin et les cordes disposées sur le parcours ne sont pas juste là pour se rassurer mais pour se hisser vraiment (et pas qu'une fois, et c'est raide). On est limite escalade.


 


J6 : route vers Geilo (160 km). Sur la route, randonnée amenant au pied de la chute de Voringsfossen. Randonnée modérée en difficulté, mais progression glissante sur les rochers, avec les fortes averses à ce moment là. Le retour à sec était nettement plus facile ! La chute peut aussi être admirée d'en haut, depuis l'hôtel Fossli.(payant). Avant Geilo, nous longeons de nouveau le plateau du Hardangervidda, qui nous plaît décidément beaucoup, mais nous sommes pressés par le temps car des travaux titanesques sur notre parcours nous ont fait perdre 2 h (route tout simplement fermée pendant 2h, heureusement, c'était l'heure du repas de midi, pour s'occuper, on a mangé, et dormi !).


 


J7 : depuis Geilo, où nous passons 2 nuits dans un logement super cosy, des tas de randonnées sont possibles. Nous choisissons en matinée de retourner légèrement sur nos pas pour profiter un peu plus du Hardangervidda, super équipés, car le vent, très fort, est glacial. Nous adorons l'ambiance sur le plateau, mais ne pouvons pas tenir très longtemps en raison du vent qui me ferait presque décoller. Après-midi en balade tranquille et plus abritée autour du lac de Geilo.


 


J8 : nous rejoignons Laerdal ( à 173 km) en passant, de nouveau, pour ceux qui ont bien suivi et ont une carte en main, par Aurland. La route est très belle, et la cerise sur le gâteau, c'est la « fin ». Ne surtout pas prendre le tunnel, très long, de Aurland vers Laerdal, mais la superbe et spectaculaire Aurlandsfjellet qui monte en lacets au dessus du fjord. Arrêts nombreux tout au long pour photos +++ et admiration et arrêt aussi au promontoire de Stegastein. Une randonnée vers le Hike of Prest est possible tout près du parking de ce point de vue, mais nous avions trop traîné en route pour y prétendre.


 


J9 : journée à Laerdal. Balade dans le très joli village, aux maisons anciennes. Très belle randonnée partant de Laerdal ( à la sortie du village) et grimpant sec. Peut être faite sur des parcours plus ou moins prolongés, mais même sa version courte offre de très beaux panoramas sur le fjord et la ville.


 


J10 : départ pour Sogndal (129km) via Borgund, Nystuen, Ovre Ardal. Disons le tout net, je ne referais pas ! Très déçue par Borgund : malgré l'accès payant, le site est mal mis en valeur (très moche visitor center, barrière en plastique au raz de l'église, super pour les photos ! , etc...). Très déçue ensuite par la portion jusqu'à Ovre Ardal. Certes, la météo n'était pas de la partie, mais même... C'est mieux à partir d'Ovre.


 


J11 : route vers les environs de Loen, à Sande (167km). Sur la route, on peut déjà apercevoir le glacier de Boyabreen. Nous n'avons pas été à à celui de Briksdalsbreen (petit crochet) car les voiturettes et le monde à prévoir autour, bof, bof...Arrivée à Sande par une fin d'après midi dans un endroit paradisiaque. Lac bleu turquoise (eau du glacier) cerné de montagnes abruptes, avec le glacier en vue au fond de la vallée ! Waouh ! Cette vallée de Lodalen est tout simplement fantastique.
Road book 2018 - iolé


 


J12 : journée sur place, logement au Sande Camping (nous avions pris un appart, en fait un grand studio, super bien aménagé et une vue !).Trajet en voiture (une quinzaine de kilomètres de mémoire) jusqu'au fond de la vallée le long de ce magnifique lac turquoise avec des vues sublimes tous les 500 m, puis randonnée jusqu'au pied du glacier (accès payant pour la voiture les 5 derniers kilomètres de route, puis on continue à pieds). Randonnée facile. Pour ceux que ça tente, il y a aussi le téléphérique de Loen à faire, qui parait-il « offre » une vue magnifique (50 € par personne). Si on n'a pas accès aux randonnées par problème de mobilité, pourquoi pas...


 


J 13 : une grosse journée question route. Nous partons vers le Geiranger Fjord via Stryn, puis le lac de Oppstryrnsvatnet puis la Gamle Strynefjellsvegen. Cette route, qui est l'ancienne route, est à ne pas rater si on aime les ambiances de « bout du monde » (route 258). Nous y passons un long moment.
Une fois à Grotli, on reprend à gauche la route vers Geiranger. Arrêt au Flydalsjuvet, LE point de vue sur le fjord. A Geiranger même, comme prévu, c'est la foire ! Touristes à gogo descendant ou remontant dans les énormes bateaux de croisière. Puis route des Aigles en direction de Eidsdal. Le dernier virage (Ornesvingen) offre une vue magnifique sur le fjord. Un petit chemin part du parking pour prolonger les vues différentes, et un peu plus naturelles sur le fjord le plus célèbre de Norvège. Puis nous prenons le ferry Eidsdal/ Linge pour finir notre trajet du jour à Stordal (c'est une étape où il a été difficile de trouver un logement, l'afflux de touristes étant massif dans cette zone).


Pour ceux qui ont envie de passer du temps vers Geiranger, la navigation en kayak sur le fjord avait l'air très sympa. Il y a aussi des tas de randonnées à faire (Skagefla Mountain Farm avec ferry en 1ère partie puis retour à pieds, Losta...)


 


J 14 : fin des fjords, route vers notre étape du jour (Nesjestranda), après Andalsnes (121km). Route des Trolls. Prévoir un moment pour laisser la voiture au parking et aller à pieds au bout du chemin aménagé jusqu'au promontoire dominant cette vertigineuse route en lacets.


Énormément de randonnées possibles depuis Andalsnes (réputées ET difficiles pour beaucoup)


 


J 15 : en route vers Kristiansund (116km). J'ai eu le dilemne au moment du tracé de l'itinéraire : choisir entre la « route de l'Atlantique » et donc aller jusqu'à Kristiansund ou préférer Alesund et sa magnifique architecture, parait-il. Il fallait choisir...ce fut donc la route de l'Atlantique. C'est la petite portion à partir de Bud qui est vraiment intéressante.


Nous arrivons en fin d'après-midi à Kristansund et embarquons, avec notre véhicule, sur l'Express côtier (ou Hurtigruten) qui doit nous ramener le lendemain à Bergen. Nous n'avons pas réservé de cabine (prix prohibitifs selon nous) : voyage « sur le pont », en fait dans les espaces publics qui ressemblent à un immense salon panoramique. Certains norvégiens font la même chose. Je me demandais un peu comment cela se passerait... En fait très bien ! On dort allongé tout de même (il y a quelques « banquettes ») et il y a une salle de douche nickel, accessible au même étage. Pour une nuit, c'est sans problème. Temps moche en revanche. Quelques éclaircies nous permettent d'apprécier par moment le paysage qui défile tranquillement, avec la myriades d'îles le long de la côte.


 


J 16 : retour à Bergen. Arrivée en début d'après-midi. Balade dans le pittoresque quartier du Klosteret après avoir parqué la voiture (indispensable, pas de stationnement en rue sauf abonnés résidents). Puis nuit dans notre dernier hébergement chez une famille hyper sympa à Sovikneset.


 


J17 : vol retour Bergen Paris


 


En résumé, ce fut un voyage compliqué à organiser (y a qu'à voir ci dessus et encore, c'est simplifié), mais génial.


 


Oui, la Norvège, c'est cher. Mais en faisant ce qu'on a fait, et avec quelques astuces, c’était plus abordable. Et le change avec la couronne est plus favorable qu'il y a 3 ou 4 ans.


Oui, les Norvégiens sont assez « réservés ». Quoique...on a quand même pu discuter de ci de là. Certains hôtes étaient même enclins à la parlotte. On a aussi pu visiter de manière totalement inattendue une House Boat, parce qu'un couple âgé a vu qu'on faisait des photos discrètement sans être intrusifs et a engagé la discussion avec nous. Ils étaient super fiers de nous montrer le bateau en bois construit par le père du monsieur et l'intérieur de leur cabane. Comme quoi...


Non, on ne mange pas génialement. Et après 2 semaines de pique-nique, soupes, pâtes,etc ...je suis contente de mitonner mes petits plats de retour à la maison, mais on survit en bricolant de la petite cuisine rapide et facile. Essayez le Kaviar sur des tartines avec des œufs durs, vous penserez à moi ! (non, pas du caviar, je vous rassure). Et les fraises norvégiennes sont délicieuses et abordables (on a fait une cure).

Non, je ne ferais pas ce type de voyage, en road trip en tout cas, avec de jeunes enfants. Ca risque de virer énervement dans la voiture ! Maintenant, chacun vit sa vie.


Oui, les maisons sont hyper propres (pas vu un gramme de poussière dans aucun hébergement, sanitaires rutilants). N'oubliez pas d'enlever vos chaussures AVANT d'entrer et essayez de relever la réputation des français à l'étranger en laissant les lieux nickels.


Et, oui, ça vaut le coup si vous aimez les paysages grandioses


 


On pense déjà à notre futur voyage, plus au Nord, bien sûr !


 


Derniers détails pratiques : météo locale Yr.no (d'un jour à l'autre, hein, pas la peine de voir trop loin, la météo est changeante!), supermarchés Kiwi, Rema et autres pratiquement partout (si vous êtes angoissés, vérifiez avec Google maps avant, si vous arrivez vraiment dans un trou, pour ne pas vous retrouver sans rien à manger...). Les supermarchés sont en général ouverts 7h/23h voire 8h/22h, par contre attention aux fermetures le dimanche. L'essence est actuellement au même prix qu'en France. L'alcool est très cher, encore plus que le reste, et pas disponible à toute heure (vous ferez votre cure de désintox :)) Les toilettes sont relativement faciles à trouver sur les routes touristiques, elles sont grandes, et très propres (là aussi, on peut en prendre de la graine). Les routes sont très bien entretenues et les tunnels TRES nombreux.
Pour un voyage en juin, on a utilisé tous les types de vêtements qu'on avait emportés, depuis la petite robe légère et sandales à Oslo jusqu'à la tenue multicouches gants et bonnet + coupe vent +grosse polaire + sweat + tee shirt + débardeur + pantalon et sous pantalon superposés sur le plateau du Hardangervidda, donc prévoir large !


 


Désolée pour les éventuelles fautes d'orthographe, j'ai la flemme de relire cette looongue épopée.


 


Bon voyage !


 


Et bien sûr, je veux bien éclaircir quelques points qui seraient obscurs, tant que le voyage est encore frais dans ma tête.


 


 


 


 

Re: Road book juin 2018 en Norvège

Signaler
Izo
Il y a 1 année
Merci beaucoup pour ce compte-rendu très intéressant et complet, je vais m’en inspirer pour un prochain voyage

Re: Road book juin 2018 en Norvège

Signaler
Les-Momo63
Il y a 1 année
merci beaucoup pour ce circuit détaillé. Il va me permettre de caler celui que je prépare pour cet été. Bon été 2019.

Re: Road book juin 2018 en Norvège

Signaler
iolé
Il y a 1 année
Bonjour, contente que vous puissiez vous en servir, mais j'espère que vous ne démarrez pas que maintenant la préparation, sinon, ca va être coton pour les hébergements. A moins d'avoir un budget no limit.

Re: Road book juin 2018 en Norvège

Signaler
Les-Momo63
Il y a 1 année
....en Van avec lit, repas et douche à volontée .... merci pour votre info.

Au fait avez-vous eu des moustiques ou autres bestioles ..

Bons Plans Voyage Norvège

Voyage Norvège

Services voyage