Forum Île Maurice, Rodrigues

Retour de 2 semaines à l’île Maurice, entre rêve et réalité

6 réponses

Dernière activité le 21/05/2018 à 16:05 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Loire
Le 19 mai 2018

Ile Maurice entre rêve et réalité,

Bonjour

Nous avons passé 2 semaines à l’ile Maurice début mai 2018. Nous avons loué une semaine au nord et une semaine au sud de l’ile et nous avions loué une voiture.

Nous avons loué une voiture chez AKD Car Rental pour 275 € pour 11 jours, modèle KIA de 2017 agence très sérieuse que l’on recommande.
Grace à cette location nous avons pu visiter en toute liberté l’ile et ainsi aller à la rencontre des Mauriciens.

Les agences de voyages nous vendent du rêve, des plages paradisiaques mais la réalité hélas…..

Une grande partie de la population est extrêmement pauvre, et vit dans des habitations construites de bris et de brocs, gravas un peu de partout, chiens errant dans les villes et sur les plages.
Tout est construit d’une façon anarchique pas de centre-ville pas de style architectural. Le nord de l’ile est complètement saturée, circulation dans tous les sens, surpopulation. À Grand Baie il y a un grand centre commercial les Mauriciens de base ne peuvent même pas y faire leurs achats car les prix sont comme en Europe et leur pouvoir d’achat est trop bas en moyenne 250 euros par mois, ils vont donc pour certains dans des magasins que nous avons regardé de l’extérieur mais dans lesquels nous n’avons pas osé entrer. Nous avons fait le marché de Port Louis très typique, mais au niveau du secteur viande et poisson bonjour l’hygiène.

Les weekends les Mauriciens se retrouvent en famille et amis sur les plages publiques ou ils passent la journée à manger mais le soir tout le monde part en laissant ses détritus, si vous leur demandez pourquoi ils ne ramassent pas ils vous répondent qu’il y a des gens payés pour cela, donc le lundi les plages sont dégoutantes et ceci au grand désespoir des gens qui vivent du tourisme. Notre constat est un manque de propreté de partout.

Les belles plages sont privatisées par les hôtels plantés de cocotiers et bien entretenus avec parasol et transat, les Mauriciens peuvent se promener dessus mais pas si installer « ils ont leur plage publique… » et nous comme tourismes souvent nous devons fouiner pour avoir accès à ces plages cachées derrière une barrière d’hôtels.

Heureusement le coté positive de notre voyage c’est d’avoir rencontré des Mauriciens d’une grande gentillesse avec toujours le sourire et qui n’hésite pas à vous venir en aide et vous faire découvrir leur ile.

Nous avons pris un guide Jay Tannoo pour faire les cascades de Tamarin falls randonnée de 5 heures avec baignade et pic nic, magnifiques souvenirs avec Jay qui nous raconte l’histoire de son ile nous fait découvrir la botanique.

Nous avons été à l’ile aux cerfs pas trop de monde et plage magnifique. Grand bassin, jardin de pamplemousse, maison Euréka, divers temples, visite de l’usine de thé bois chéri, d’une fabrique de maquettes de bateaux etc….les basiques de l'ile.

Puis le rêve pour nous, bien qu’il y ait des polémiques à ce sujet le pour et le contre, la nage avec les dauphins, nous avons eu la chance d’être dans l’eau à 2 mètres d’eux.
Nous avons profité d’un temps super d’une eau à 27 degré d’un beau vert émeraude, en apnée nous avons vu de beaux poissons, nous ne regrettons pas notre voyage mais nous ne le conseillons pas forcément.

Alors le rêve pour qui ??? pour les touristes qui prennent de super hôtels profitent de la gentillesse des Mauriciens, des piscines, des spa, du tennis, du golf, des sorties en catamaran..... sans jamais se donner la peine de regarder autour d’eux.

Cela est notre ressenti chacun peut se faire ça propre opinion en découvrant à sa façon l’ile Maurice.

Loire




Re: retour de 2 semaines à l'ile Maurice, entre reve et réalité

Signaler
Karambol
Il y a 1 année
Merci de ce compte-rendu instructif pour les futurs voyageurs qui pourraient trouver la réalité mauricienne loin de la représentation imaginaire qu'ils en ont.

La réalité socio-économique mauricienne est plus nuancée que ce que vous avez vu en tant que touristes. 
Il faut savoir que l'Ile Maurice est très peuplée. Sa surface est d'1/4 de la Corse, et elle compte plus de 1,2 millions d'habitants (contre 330 000 en Corse). Cette pression démographique se voit évidemment dans le paysage. Ceux qui recherchent une île déserte doivent changer de destination. Personnellement, je trouve que malgré cela, il reste de beaux espaces de nature.

La culture de l'Ile Maurice n'est pas majoritairement européenne. L'Ile est dirigée par des gens originaire de l'Inde. La protection du patrimoine, de même que l'aménagement du territoire, n'est pas la préoccupation première, et sont souvent sacrifiée au profit du développement économique, dans un contexte ultralibéral. C'est dommage, mais depuis l'Indépendance (1968), c'est comme ça que cette petite nation s'en est assez bien sortie, sans être transfusée par une métropole.

Concernant l'habitat, il faut savoir qu'une grande majorité de mauriciens, même pauvres, sont propriétaire de leur logement. L'Etat concède des parcelles aux plus défavorisés, à conditions qu'ils prennent en charge la construction. Ils le font avec leurs moyens, sans prêt bancaire, au fur et à mesure que l'argent rentre. Ce n'est pas le meilleur moyen d'avoir des villages harmonieux ! L'habitat traditionnel a disparu, parce qu'il était en bois, et donc très fragile en pays de cyclone. C'est dommage, mais si vous avez entendu un jour un vieux vous raconter  l'expérience d'un cyclone vécu de l'intérieur d'une case en bois et tôle, vous comprendriez la passion des mauriciens pour le béton. Vous ne pouvez pas demander à des gens qui vivent dans un pays vieux de 250 ans d'avoir une représentation de ce qu'est un village médiéval tel que les touristes en raffolent !

Il y a des mauriciens très pauvres, c'est vrai. Mais ils ont accès à l'enseignement et à la santé gratuitement. Il n'y a pas de sous-nutrition. Les personnes âgées touchent une pension qui augmente avec l'âge et qui permet de vivre selon les standards locaux. L'eau ne coûte quasiment rien. Le bus est gratuit pour les écoliers et les retraités. Le tarif de l'électricité varie selon la consommation.  L'aide sociale est réduite au strict minimum, mais compensée par l'action des ONG financée par le mécénat (bien que la loi ait changé récemment au détriment de ce système). Aujourd'hui, les personnes les plus défavorisées le sont pour des raisons d'addiction (drogue, alcool), pas de pauvreté du pays. Le niveau de vie des mauriciens fait qu'ils ne prennent plus les emplois les plus rebutants (usine, bâtiment...), qui sont occupés par des migrants économiques.

Il y a aussi une classe moyenne qui a une excellente qualité de vie. Grandes maisons confortables avec piscine, personnel de maison, études des enfants à l'étranger, voitures neuves tous les 3 ans... En effet, une grande partie des charges que nous avons dans les pays développés n'existent pas. L'impôt est plafonné à 15 %. Pas de chauffage à payer. Je peux que pour certains l'Ile Maurice est bien un paradis !






Re: retour de 2 semaines à l'ile Maurice, entre reve et réalité

Signaler
Loire
Il y a 1 année
Bonjour Karambol,

Merci pour vos informations je suis heureuse de savoir que la population pauvre de l'ile Maurice reçoit des aides de l'état, a accès à l'enseignement et à la santé gratuitement, mais bien sur dans le but de maintenir la paix sociale je suppose ? Sur une si petite ile le contraste entre les Mauriciens qui ont réussi et les laissés sur le coté sont malgré tout saisissants.
 Concernant l'architecture il y a un style créole mais aussi le style de toutes les communautés qui habitent l'ile qui pourrait etre respecté, en France vous ne pouvez pas construire un mas provençal dans le nord, ou une maison normande dans le sud. , Je trouve dommage de gacher le potentiel de cette ile, avec un développement harmonieux tout le monde serait gagnant
Vous parlez de la Corse une ile que je connais dans ses moindres recoins a su garder son identité et protéger son patrimoine, mais bien sur le contexte economique et politique n'est pas le meme.. mais bon je ne vais pas refaire le monde......

Cordialement
Loire

Re: retour de 2 semaines à l'ile Maurice, entre reve et réalité

Signaler
Gilles85
Il y a 1 année
Merci à Loire et Karambol.... Enfin des posts intéressants sur Maurice ! Cela change des habituels conseils de guides et taxis, souvent bidons, pour consommateurs  de visites touristiques rapides, utilisateurs de cette stupide expression; "on a fait....." !

Re: retour de 2 semaines à l'ile Maurice, entre reve et réalité

Signaler
emmavic
Il y a 1 année
Bonjour 
Nous sommes allés à Maurice pour 12 jours et n'avons pas le même ressenti que vous .Nous avons assi loué une voiture et nous sommes aussi partis à la découverte de l'île. Nous avons vu très peu de déchets même le lundi matin les plages sont très belles et les mauriciens sont adorables et l'on mange mange très bien .Ce n'est pas aussi paradisiaque qu'on veut nous le faire croire mais c'est quand-même magnifique et nous ne regrettons pas notre voyage. Bonne soirée 

Re: retour de 2 semaines à l'ile Maurice, entre reve et réalité

Signaler
Loire
Il y a 1 année
Bonjour emmavic,

Nous ne regrettons pas notre séjour sur l'ile Maurice, où nous avons fait de belles rencontres avec des gens attachants, oui j'ai oubliè nous avons tres bien mangé cuisine créole indienne chinoise, mais le sujet n'est pas là, vous retenez que le fait que je dise que les plages le lundi sont sales oui à 6h30 du matin avant le passage du service de nettoyage qui entre parenthèses travaille avec un manque de moyen évitant les plages sont loin d'etre propres.
Notre ressenti est qu'une partie de la population vit dans des conditions  difficile, avec une mauvaise répartition des richesses, oui ça nous choque de voir des hotels avec des plages privatisées à coté de gens qui vivent avec le minimum.
maintenant à chacun sa vision du paradis, le notre est que la population et les touristes soit sur un même niveau de vie...
Cordialement
Loire

Re: retour de 2 semaines à l'ile Maurice, entre reve et réalité

Signaler
lafrangipane
Il y a 1 année
 " Notre ressenti est qu'une partie de la population vit dans des conditions  difficile, avec une mauvaise répartition des richesses, oui ça nous choque de voir des hotels avec des plages privatisées à coté de gens qui vivent avec le minimum.
maintenant à chacun sa vision du paradis, le notre est que la population et les touristes soit sur un même niveau de vie..."

Votre réflexion est très honorable. Les mauriciens n'ont pas toutes les aides qu'il y a en France, RSA, RMI, allocations en tous genres, pas de protections au niveau emplois, pas de 35 heures, pas de 5 eme semaines de congés. et malgré tout cela, avez vous rencontré des mendiants (autres que quelques handicapés) ? Avez vous rencontré des groupes d'enfants quémandant quelques roupies ?

Oui il y a de la pauvreté à Maurice, il n'y a que quelques années que Maurice a quitté la liste des pays sous développés.

Les Mauriciens ne se plaignent pas de leur condition de vie contrairement à certains Français qui pourraient être comparés à des nantis par rapports aux Mauriciens de bases.

En rentrant en France, vous avez du avoir un énorme choc en voyant tous les SDF, qui pour certains ont un travail mais ne peuvent pas se loger !!!

Beaucoup de Français ne peuvent pas partir en vacances tous les ans, eux non plus ne sont pas sur le même niveau de vie des touristes étrangés.

Cordialement

Bons Plans Voyage Île Maurice, Rodrigues

Voyage Île Maurice, Rodrigues

Services voyage