Forum Australie

Dix mois en Australie, 2 mois sur les routes.

Avis non contrôlés
Signaler
Pauline-Rambeau
Le 28 mars 2018

Australie. Un Voyage, un Road trip, un changement.


Après avoir atterri à Brisbane pour nos premiers mois de notre visa, avec toutes les formalités de l'arrivée, Banque, téléphone, logement, numéro de travailleur, tout allait pour le mieux !
Mais quand il a fallu se bouger les fesses et chercher un travail avec notre Anglais quasi inexistant, c’était une autre affaire. Pas facile ! Pas facile du tout ! 
Nous avons rencontré Tiphanie de GoStudy lors d'une de ces réunions de Jobsession, qui nous a aidé à mettre en avant nos CV Australien, et nous a donné des petits « trucs » à savoir sur l’Australie pour faciliter notre séjour.


Nous avons donc trouvé un Job dans un restaurant Français, "la vieille Branche" dirigé par JC (français) et sa femme Jen. Des personnes formidables et généreuse, avec un gout de folie pour aménager leur restaurant "à la française" mais de façon vintage. Pour la petite histoire, ils ont fait venir de France quelques containers avec des meubles et d'autres choses authentiques chiné la plupart en Normandie. Bref Cyril et moi avons travaillé avec eux durant notre séjour à Brissie. En Juillet et en Août, Monsieur est parti travaillé dans une ferme d’avocat.  
Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


Le coffee a fermé cette année mais vous pouvez toujours découvrir l'endroit pour un petit café et un croissant le samedi, rencontrer JC et son expérience australienne. Maintenant, ils se concentrent sur leur côté plus artistique, des marchés de designer, projet vidéo, photo, évènements, etc. ! Ah j'oubliais, le Dimanche est un jour ouvert au concert Jazz : Groupes de Jazz, danseurs, Vin, Bière et Cheese Board, et j’en passe. C’était juste un plaisir de travailler là-bas!  


Juste à côté, se trouvent le Cheese Shop de Sarah, La botanique Garden D'Andrea et Le far Container de Sue... Des amis rencontrés au fil du temps, qui en réalité nous ont aidés à évoluer à Brisbane, améliorer notre anglais, et surtout on n'oubliera pas les soirées Australienne à ce raconter des anecdotes. 


  Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-RambeauDix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


Et les week-ends à Brisbane ? 


Papillonner, se laisser porter et découvrir le sud du Queensland. Gold cost, Noosa, Byron bay, Yamba, Rainbow Beach, Lamington National park (on a fait ici une belle randonnée de 7h avec les sangsues, et pleins de bêtes, mais une faune et une flore à couper le souffle).  


Nos déceptions : pas avoir pris le temps d'aller à Frizer island et découvrir la barrière de corail. Mais nos préférés ? Je dirais Noosa pour ma part. Pour Cyril, c’était Rainbow beach et ses dunes infinies. 


Après tout ce temps on a vite compris qu’on ne pouvait pas trop prévoir les plannings à l’avance, car on a eu sans cesse des changements de dernière minute, donc on a beaucoup fonctionné au moment présent. 

Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-RambeauDix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


    Ce qui me mène à parler de ce qui nous a vraiment intéressé, le Road Trip ! 


  


Le road Trip, c'est des choix à faire ! Van ? Voiture ? Break ou 4x4 ? Dormir en tente ? Installer un lit dans le véhicule ? Pleins de questions auxquelles on allait répondre plus tard. Finalement nous avons opté pour un Nissan Xtrail 4wd, et pour la toile de tente.   


Il a ensuite fallu s’équiper pour la route. Des boîtes de rangement en plastique, de quoi dormir, de quoi cuisiner, une glacière, le but final étant de tout faire rentrer dans la voiture. Vous vous rappelez du bon vieux Tetris ? On est experts !  


Tout ce petit monde paqué dans la voiture, on peut y aller ! Direction Perth ! 


 


Mais, à deux heures au Sud de Brisbane, ralentissement sur la grande voie… et une voiture en panne, Une automobiliste distraite et on se fait rentrer dedans ! Dépanneuse, négociation… Plus possible d'ouvrir le coffre. Sur les conseils des garagistes, mieux valait continuer notre trip. La voiture, surement bonne pour la casse, continuera de nous transporter. On devra donc se débrouiller pour tout ranger par les portes arrière. Bien ! Premier stop avant Sydney, nous allons dormir avec les kangourous et regarder les étoiles à Hat Head ! 


  Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


 SYDNEY. Un nouvel an Magique! Une expérience, même. Mais une vraie galère pour trouver ne serait-ce qu'un Bar, tout ferme tôt en Australie (3heure du matin), encore plus si c'est un jour exceptionnel.  


A Sydney l'architecture est bien différente de Brisbane : l'incroyable Opéra et l'Harbour Bridge, qui donnent beaucoup d'intérêt à la ville. Juste à quelques kilomètres, les Blues Montains. Et des randonnées hallucinantes à en perdre le souffle (surtout pour moi). On a eu la chance d'avoir une bonne météo, mais pas assez d'eau ! NB: toujours prévoir plus d'eau !  


Ensuite, destination Melbourne ! Toujours s'arrêter à plusieurs points avant l'arrivée et bien sélectionner nos spots, ne pas s'attarder sur les petits trucs sympas à voir, cela fait pas mal de détour et surtout çà n'en vaut pas forcement le coup. Pour nous c'était Wilson Promotory national park, avec d'Incroyables vues, des plages différentes tous les Kilomètres autour de l'ile, une longue marche… Il y a eu aussi Raymond Island où on pouvait juste ce balader dans une pseudo ville, et  juste à lever la tête pour voir plein de koalas (dormir). Il y a aussi Phillip island, ou l’on peut voir les petits manchots rentrer de leur journée de pêche, et comme c'était la période, on a eu la chance aussi de voir leurs bébés.  


  Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


Melbourne : première expérience Backpack pour 3 jours, bon déjà c'est du confort et en bref c'est partager son frigo avec surement 30 autres personnes, dormir en lit superposé et partager son espace ; c'est aussi surveiller pour choper une machine à laver, vivre avec des gens de passage pour une nuit. Melbourne c'était aussi le bon timing pour ce faire une journée à L'Open d'Australie (pauvre Gillou)! Facile de trouver des bars intéressants, la ville est assez connue d'ailleurs pour ses bars en rooftop, c'était aussi le Skydeck etage 88 de la plus haute tour de Melbourne pour obtenir une vue magnifique à 360 sur la ville. Il y a la plage St Kilda, très touristique, assez accessible mais pour nous, pas ouf non plus. Bon à savoir, Melbourne est super bien organisée pour les transports en commun, c'est même très carré. 


  Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


Direction le Troisième grand stop : la Tasmanie pour 2 semaines ! Le meilleur souvenir du Trip. On commence donc par 10 heures de ferry. La Tasmanie c'est un territoire protégé à 42%, la faune et la flore sont très importantes, c'est un état d'esprit, le mot d'ordre c'est " wild life ". C'est aussi des serpents uniquement venimeux, attention aux randonnées, nous en avons vu que 2, dont un sur lequel j'aurais pu marcher, quand on passe son temps à regarder les nuages plutôt que ses pieds, ça aurait pu m’être fatal. Pauline, regarde tes pieds ! 


La Tasmanie c'est être surpris des paysages et ça très souvent ! 


Mais c'est aussi les animaux morts sur le bord de la route tous les 200 mètres malheureusement. Nous avons passé un coucher de soleil magnifique à Bruny Island, et nous sommes rentré de nuit à notre free camp à 20km/h, là, nous avons compris que la vie de la faune ce passait la nuit! Be careful ! 


L'immanquable : HOBART ! Le Port, les bars, le Salamanca market, le Street eat Franko, musique et stand, cuisine du monde pendant L'Australian Day et bien sur l'incontournable Mona, L'art moderne dérangeant, à ne vraiment pas manquer même si L'idée de David Walsh pour ce musée est très loufoque ! 


On retient surtout les freecamp, tous autant qu'il soit différents mais incroyables ! Pas facile d'accès parfois mais ça vaut le coup autant au bord de la route qu'en forêt... ça vaut le détour. Surtout quand Cyril s'est réveillé en pleine nuit pour sa vessie et a eu la surprise immense de voir une éclipse lunaire. 

Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau
Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau
Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


Retour sur Melbourne pour une soirée endiablée... et partir sur la route pour Adélaïde, et cette route ... que dire elle porte bien son nom "GREAT OCEAN ROAD" nous avons longé la côte pendant presque 200km, nous sommes arrêtés une douzaine de fois pour les vues incroyable, et ensuite 500 autres kilomètres, avec... RIEN. 

Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-RambeauDix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


Pour finir, la belle ville d'Adelaïde, c'était encore un bon timing, nous avons eu la chance de tomber en plein dans le festival du Fringe Adelaïde, spectacle, rue bondé, artistes de rue... 


Adelaïde c'est aussi le central Market avec tous ses produits frais à en perdre la raison.  


Pas mal d'activité ! Une excursion en kayak pour voir un sanctuaire de bateaux échoués, la location gratuite de vélos, et 40km à longer les plages et admirer le bleu Turquoise de la mer, et quand on avait de la chance voir les dauphins, et je vous laisse imaginer les superbes couchés de soleil qu’on a pu observer… 

Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-RambeauDix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


Mais… Finir ? Pourquoi ? Et Perth ? 




Le tout est de bien planifier les stops incontournables, trier ce qu'on veut faire, ne pas faire, bref on se reconvertit en agent touristique !
Mais pour tout ça il faut de la DATA, du réseau ! Allez ... Je vous explique notre quotidien !


En effet la DATA c'est important mais c'est aussi un confort, ici ils n'ont pas encore l'illimité internet avec les forfait téléphonique (même si niveau technologie, les Australiens sont très avancés), et nous avions à disposition dans les villes des bornes wifi gratuite, bref on aurait pu faire sans, avec des cartes par exemple, et les centres d'informations, mais on se la jouait lazy, c'est tout !


Parcourir les routes à travers les déserts, fouler le sable de plages parfois vides, s'enfoncer dans les forêts, dormir en pleine nature. Tout ça en roulant avec sa maison. Pas mal hein? Mais comment ça se passait pour l'hygiène, la nourriture, les sites pour dormir ? 


  Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


La vie sur la route c'est ce levé et se coucher au rythme du soleil, on part quand on veut, on reste là où on veut, le temps qu’on veut. C'est se réveiller avec les chants des kookaburra (chant similaire à un rire de singe). On mange quand on veut, un petit déjeuner au bord de la mer, un casse-croute sur une aire de repos, ou diner avec les belles lumières d'un coucher de soleil. C'est contempler le paysage dans la solitude. C'est aller toujours plus loin et faire sans cesse des découvertes. C'est posséder peu de choses, le minimum vital (même si c'était parfois difficile pour moi, je reste une fille). 


Il faut être organisé, prévoir à porter de main une tenue de randonnée, un maillot de bain, ou même son parka ! Et Serviettes/Gel douche si on croise une douche sur la route. C'est laver son linge à la bassine en attendant une ville pour trouver une machine à laver.


Nous longions souvent la côte, ou cela reste très touristique sauf dans l'ouest de la Tasmanie, mais en principe c'est très facile de trouver des douches (froides principalement) et les toilettes en général sont présents sur toutes les plages. Dans les terres c'est moins facile, il faut chercher les centres de visiteurs, d'ailleurs assez propre, ou à la sauvage !  Et les free camps, c'est toilettes sèches ou non. De l'eau ou non. On apprend vite à faire pipi partout (mais pas comme les garçons !) On ne sort pas sans son papier !  


 


    Pour passer la nuit, notre difficulté c'était de dormir en tente, quand on a juste un van ou une voiture, dans lesquels on dort sur les "rest areas". Ils sont très pratique, sauf que nous c'est free camp ou camping (merci wiki camp). 
Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


    Chaque déplacement, c'est vérifier la météo pour les prochains stop, être vigilants sur le niveau d'essence, c'est se renseigner sur les randonnées à faire, et  consulter l'application pour savoir où on allait dormir le soir.


    C'est aussi monter/démonter la tente tous les jours. J'ai béni l'inventeur de la bouillote que j'avais entre les bras durant les nuits froide et remercié Cyril de bien vouloir me laisser coller mes pieds froids sur lui.   


    C'est aussi prévoir les bidons d'eau (laissés sur le toit pour qu'ils chauffent au soleil ) pour une petite toilette à la bassine improvisée en tente pour les mauvais jours (ou lingettes bébé quand on a plus le choix), ou avec du confort au milieu de nul part quand Cyril me versait les bidons d'eau par-dessus l'épaule pour faire une douche comme à la maison mais devant les étoiles et d'autres campeurs..! On a aussi eu l'idée une fois d'aller dans une piscine municipale histoire de profiter un peu et d'avoir une douche chaude par la même occasion. 


  


    La nourriture ? On est assez bon cuistots, donc facile avec un petit cooker où les BBQ de plein air que l'on trouve partout ! Plage, aire de repos, parc, et au milieu de nul part, on s'improvisait des bons petits plats (pas obligé non plus de manger des pates tous les jours) ! Mais on optait souvent pour les conserves, facile à emporter, et si on prenait de la viande ou légumes c'était au jour le jour car avec la chaleur (40°) les sacs de 5 kg de glace ne tenaient que 2 jours dans la glacière! Pratique : se préparer des boîtes de reste pour le lendemain. 

Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


    En parlant cuisine, j'aimerais souligner et rappeler aux français la chance de la gastronomie Française ! Les australiens mélangent et mangent vraiment n'importe quoi, il n'y a aucune gastronomie, aucun plat typique (burger?); je peux juste leur donner un bon point pour leur tradition Anglaise du Brekkie ( breakfast) qui est vraiment pas mal. 


 


    On pouvait aussi faire un feu c'était sympa et convivial mais on faisait attention aux restrictions, s'il fait trop sec les risques de feu son grand, interdiction à toute flemme même le cooker ! L’Australie est trop touchée par les incendies. Sinon c'est Cool pour tenir chaud la nuit tombée, et surtout éloigner les insectes embêtants ! 


    D'ailleurs, en parlant de nuisibles, on faisait bien attention à ne rien laisser autour du camp, même au-dessus de la voiture, sinon les opossums nous réveillaient à coup sûr ! Certains endroits en Australie n'ont aucune poubelle à moins d'une dizaine de kilomètres. Il faut juste emporter les déchets: on garde l'endroit propre ! SVP. 


    Ah il y a aussi les mouches !! Les mouches, on les mange, on les boit, on les respire ! Vraiment gênantes dans les lieux un peu reculé que dans les zones Urbaine. 


  


    La vie à deux ? Pas facile tous les jours, à Brisbane nous travaillions ensemble, et vivions ensemble. Ensuite nous avons vécu dans 4m² pendant 2 mois. 24H/7 C'est concession, tolérance, communication, prendre sur soi-même, respecter la façon de faire de l'autre. Il suffit de quelques mots parfois pour apaiser les tensions et retrouver un climat de voyage agréable, et parfois le fait d'être en couple peut être bien pour apaiser les tensions... Comme dirait une personne que l'on a rencontrée, "certains couples en 10 ans ne se sont pas vus autant que nous en 1 an ". 
Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


    2018 : Un road trip Ok mais pas sans appareils électroniques, téléphone, batterie, ordinateur, enceinte, ... L'allume cigare c'est bien mais c'est cool aussi de passer la matinée, une heure ou deux dans un coffee l'après-midi pour choper une prise et recharger les batteries. Le must c'était de trouver un camping, avec prise dans la cuisine extérieure ou dans la salle de bain et se donner le luxe de se lisser les cheveux ! (paroles de filles) ... Ou ce raser la barbe ...! 


    D'autres choses sur une vie en Australie : pas de péage de route, payer avec sa CB qu'avec l'eftposs pass (carte électron), c'est marcher pied nu partout, et même dans les supermarché (vraiment très agréable), c'est avoir des perruches (le cockatoo) partout comme si vous voyez les moineaux en France, c'et s'habiller comme on veut sans être dévisagé, c'est ne plus se raser, s'épiler ou encore se couper les cheveux, c'est oublier les belles basket et privilégier les basket de randonnée, et ne jamais sortir sans crème solaire. 


    Et il y a aussi le manque. Nous avons aimé cette expérience de « working holiday », mais il y a toujours la famille et les amis qui manquent. Surtout quand il y a les réseaux sociaux, voir ce qu’ils font, comment ils évoluent, une année peut être un gros changement pour certains, juste une routine pour d'autres, mais on éprouve le sentiment de manque d'eux.  


    Et notre Anglais dans tout ça ? Moins bon que l'on aurait espéré (parler tous les deux et souvent avec d'autres français ça n'arrange pas les choses). Mais bon rien à voir avec notre premier mois à Brisbane déjà, plus besoin de préparer une phrase avant d'entrer quelque part, ou d'entamer une conversation. Nos progrès sont énormes. En fait, on peut rire avec un "native speaker", avoir une conversation et aussi résoudre nos petits trucs administratifs tant qu'il n'y a pas grand débat mathématique ou géologique. 


  


    Une vie simple, riche de liberté totale. Juste être dans l'instant, profiter des animaux, d'une falaise, d'une vue, d'une personne, d'un moment seul, les seules questions de la journée, c'est ou dormir ? Ou manger ? Que faire aujourd'hui? 


  Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


    On devient moins matérialiste, même si on tient au peu qu'on a. Nous ne voyons plus les heures de routes et les kilomètres de la même façon. Deux heures de route ça nous portait à peine. Toujours aller plus loin. Ne pas écouter les gens, et aller ou on veut et ce faire notre propre avis. 


    Voilà ce qu'il en est de notre quotidien, et la fin de notre Trip ? Pourquoi notre route c'est elle arrêtée à Adelaïde ? 


    Sur le trajet Melbourne - Adelaïde c'est passage Obligé par la Great Ocean Road à faire avec ses quelques 12 grands stop de vue magnifiques et incontournables.   


    Fin de la première journée de route, c'est l'heure de chercher un Free camp. Trouvé ! Mais ...encore un chemin improbable, même pas peur!! On a déjà fait… je n’avais pas confiance, mais j'ai vu Cyril s'amuser et s'aventurer comme un enfant dans pas mal de chemin auparavant donc, OK ...mais pas non plus rassurée. 


Et nous voilà 6km plus loin dans un sable très soft, mais notre 4wd n’était pas vraiment un tout terrain… conclusion > Voiture posée sur le sable. 


    Après des tentatives de dessablage à la main voués à l’échec, nous sommes partis chercher de l'aide. Et merci à un gentil australien trouvé sur la plage, pêcheur et propriétaire d'un tout terrain MAXI 4x4 de nous avoir sorti de la, à coup de pelle, Tirage, et bon fumage d'embrayage.  


    Evidemment une fois sur la route, la voiture n'a plus du tout voulu avancer (plus d'embrayage), dépannage en pleine nuit (et en plein milieu de weekend), ou nous avons été gentiment déposés dans un camping à Port Campbell, style backpack (cuisine extérieure, douche chaude, le grand luxe !), nous voilà lancés pour une semaine de vacance (qui aurait pu être plus longue), dans un joli petit village avec superette, fish & chips et plage, mais rien d'autre. Dans notre malchance pour s'occuper nous avons fait presque 14km sur la Great Ocean Road à pied, on a trouvé des sentiers, et sans cette péripétie nous n'aurions jamais pu voir un aussi beau décor. Falaise et eau turquoise, roche et verdure, soleil et vent frais. 
Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


Ensuite ? Un garage à 17 km. Un bus, un Taxi? Pas de bus, pas de taxi. Cyril fait donc du stop pour voir le garagiste. Gros Job. Que fait-on ?  


Location de voiture pour profiter d'Adelaïde pendant 15jours en attendant la réponse de l'assurance.  


Conclusion voiture morte à cause de l'enfoncement du coffre donc... Remboursé. 


Matériel de camping, Vendu. 


Nous revoilà rattaché uniquement à nos backpack pour d'autre aventure. 
Dix mois en Aussie, 2 mois sur les routes. - Pauline-Rambeau


  


Pour conclure, 10 000 Km au compteur, 4 Etats Australien, Un Road Trip pas fini, une expérience, des péripéties, un changement de point de vue, des idées plein la tête, et des vacances en Asie pour bien finir avant de rentrer en France.


Vietnam Holiday ! 

Bons Plans Voyage Australie

Services voyage