Forum Pays basque et Béarn

À la recherche de routes alternatives au Pays Basque

6 réponses

Dernière activité le 12/03/2018 à 10:15 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
EHU-FR
Le 23 novembre 2017
J’aimerais connaître des routes alternatives au Pays Basque sud, des routes pour faire un tourisme hors des sentiers battus.

Re: À la recherche de routes alternatives au Pays Basque

Signaler
Naiazk
Il y a 7 mois
ROUTE ALTERNATIVE AU PAYS BASQUE: LA BISCAYE (GERNIKA-ONDARROA-ZALDIBAR)


      On va vous présenter un tour à travers la Biscaye, mais nous avons choisi des endroits qui ne sont pas aussi connus que Bilbao et ses environs. On va visiter trois lieux qui sont, à notre avis, très intéressants et représentatifs de cette province. Pour cet objectif on a préparé un tour qui durera un week-end. Le premier des villages à présenter sera Gernika parce que c’est le plus grand d’eux ; ensuite, on connaîtra Ondarroa ; et finalement, le plus petit village, Zaldibar.  D´abord, on va visiter Gernika. Gernika est une petite ville qui se trouve  sur la côte de la Biscaye, à Urdaibai, à 30 kilomètres de Bilbao et à 14 kilomètres de la mer. Elle a 17.000 habitants et elle est connue aux alentours parce qu´il y a eu un bombardement il y a quatre-vingt ans. Elle a été déclarée par l'UNESCO comme « La ville de la Paix » en 2004. À Gernika, il y a des endroits très importants comme :       Le Musée de La Paix qui se trouve en plein centre de Gernika. C´est un musée très intéressant et curieux parce qu´il raconte l´histoire du bombardement. Il a été ouvert en 1998 et on peut y voir quelques bombes désactivées qu’on a reprises ou quelques effets personnels que des gens ont oubliés chez eux pour échapper aux bombes. On peut aussi y écouter des histoires de personnes qui ont survécu.       Après avoir visité le musée, on ira à un bar où beaucoup de jeunes dînent les samedis soir : « Julen ». On y prendra le repas et on mangera des sandwich à l'omelette avec du jambon serrano. Comme dessert, on mangera/achètera des « Ori-baltzak », qui sont des sucreries très célèbres de Gernika.       Ensuite, on va visiter un parc qui se trouve à côté du musée : Le parc des villes d´Europe. Les gens de Gernika  l'appellent « Parkeuropa », parce que son vrai nom est très long, et même si c’est le parc le plus célèbre de Gernika, ce n´est pas un endroit assez connu par les touristes. À Parkeuropa, on pourra voir des monuments d´ E. Chillida et Henry Moore.  On va aussi visiter le seul étang du parc et voir des tortues et des canards.        Enfin, on se détendra un peu dans le parc et au soir nous irons à l´auberge qui se trouve aux environs du centre-ville.Le lendemain, on visitera deux villages. Premièrement,  on ira à Ondarroa. Pour y aller, on recommande d´aller en voiture et de prendre la route de la côte, pour voir des plages jolies et en passant  par Lekeitio.Ondarroa est un village situé à l'embouchure de la rivière Artibai. Historiquement, c'était un village de pêcheurs, et toujours encore le port d'Ondarroa est l'un des plus importants du littoral cantabrique. Ondarroa est un lieu de forts contrastes. Ici la mer et la montagne  s'affrontent face à face. Et une représentation de cela,  c´est l'ermitage de l'Antigua. Un ermitage qui est le symbole de la  tradition de la pêche du village et qui se trouve sur le sommet d'une petite colline. L'actuel ermitage de l'Antigua a été construit à la fin du XVème siècle. Son style original gothique, dont  on conserve seulement une dépêche de l'enveloppe extérieure, a subi quelques rénovations le long des siècles. À l'intérieur de l'ermitage  on peut trouver des symboles de la mer comme  celui d'un bateau ou des ancres. Aussi dans cette église se trouve la vierge de l'Antigua qui a traditionnellement été adorée avec une grande ferveur par les pêcheurs et les gens d'Ondarroa. La vue depuis l'esplanade de l'ermitage est formidable. Rappelons qu'Ondarroa est à la frontière entre la Guipuscoa et la Biscaye: en regardant vers la gauche, on voit la côte biscayenne, et vers la droite la vue s'étend jusqu'à la côte de la France. Après avoir  visité l'ermitage et ses environs, on a deux options. On peut continuer la randonnée sur les différentes routes de la colline, ou on peut descendre aux villages et prendre  un pot dans le vieux quartier avant de prendre la voiture pour aller à notre dernière destination, Zaldibar. Zaldibar est le nom du village où on va prendre le déjeuner. On le prendra dans un restaurant appelé “Karobi” où on trouvera des plats typiques de la région.En ce qui concerne Zaldibar, il est situé en Biscaye et il est entouré de montagnes. Il est assez petit mais c’est un village  plein de charmes. Zaldibar a toujours été assez renommé. Dans le XIXème siècle, il y avait 12 stations thermales en Biscaye et  une d'elles était à Zaldibar. Cette station captait l'eau avec une odeur forte d'une source appelée « Urgazia ». Cet eau pouvait soigner des éruptions et des affections rhumatismales. C’était pour ça que beaucoup de personnes célèbres du pays la visitaient. Pour cette raison, Zaldibar était connue comme le « petit Madrid ». Néanmoins, à mesure du progrès de la médecine, la station thermale a été fermée en 1922 et elle est devenue un hôpital psychiatrique qui est situé au centre du village et  qu' on peut voir en passant par la rue principale. Après, à côté de l’hôpital psychiatrique, nous visiterons la vieille tour de Zaldibar. La tradition raconte que le roi de Navarre, Sancho Garés le IIème, á été enfermé pendant 10 ans dans ce château.Comme curiosité, prés du château nous pouvons trouver un édifice qui est connu comme le Guggenheim de Zaldibar à cause de la forme du toit.

Ensuite, on aura l’occasion de faire une promenade à pied ou en vélo jusqu’au Goierri pour profiter au maximum du paysage environnant. Pendant qu’on avance sur le chemin, on trouvera un four à chaux et le barrage de Zaldibar. Finalement, pour ceux qui aiment aller à la montagne, on aura l’occasion de grimper la montagne la plus haute de Zaldibar, Santmañezar, qui culmine à 676m, le prochain jour.On espère que vous aurez aimé la route qu’on a préparée pour vous montrer un autre face de la Biscaye. 

Re: À la recherche de routes alternatives au Pays Basque

Signaler
nafarroagora
Il y a 7 mois
,, J’aimerais connaître des routes alternatives au Pays Basque sud, des routes pour faire un tourisme hors des sentiers battus.

Bonjour, on te propose un tour sportif alternatif par Navarre. Si tu aimes la nature et faire du sport, voici la route parfaite pour toi!

Notre route commence à Narbarte.    Narbarte est un petit village de Navarre. Il est situé dans le nord de la Navarre, en Espagne. Le village est situé dans un val qui s'appelle Bertizarana, avec deux autres villages, Oieregi et Legasa.  C'est un village tranquille, qui avait 280 habitants en 2014. Avec un parc naturel (Bertiz), un "aventura park" (Bertiz Abentura Park, où on peut jouir de faire desparcours de cordes en hauteur, descendre les tyroliennes et jouer au paintball) et une rivière (où on peut faire du canoë). En plus,  ce village et les villages qui sont situés à coté sont idéals pour un touriste qui ne voudrait pas passer ses vacances dans une ville, et préfère se promener ou aller en vélo. Pour passer la nuit, vous pouvez aller à l'Hôtel Urgain, qui se situé dans un village qui est à côté, Mugairi.    Ensuite, on ira à vélo jusqu'à Pampleune. Entre Narbarte et Pampleune, il y a 45 km; c'est une promenade géniale. À Pampelune il y a une promenade très tranquille, et qui est à côté de la rivière ; en fait, c’est une promenade fluviale, et elle s’appelle "La promenade d’Arga".  La promenade commence à Zizur, et elle finit à Arre ; elle traverse beaucoup de villages pendant qu’elle poursuit la rivière Arga. C’est une promenade idéale pour des différentes personnes ; on peut faire de la pêche, aller en vélo, faire un pique-nique ou simplement se promener. C’est un lieu très spécial parce que la ville et la nature s'y joignent; les arbres et les immeubles sont ensemble. La promenade a dix-sept kilomètres où l'on ne peut pas trouver des bars ou des magasins, la nature, c’est tout ; on peut dire que l'on peut avoir la sensation d’être loin de la civilisation.    Tout de même, on ne va pas faire la promenade complète, parce que, quand on arrive à Burlata, on verra le pont roman qui se trouve à l’entrée du village et on visitera le Petit Palais Uranga, qui était un palais très connu à l’époque franquiste. Le palais aujourd’hui c’est un parc public, et le palais, c’est un restaurant et une salle pour faire des activités culturelles. Le palais et son jardin étaient du Monsieur Uranga, qui a été un des fondateurs du journal « El diario de Navarra ». Il avait un jardin splendide, où il y avait des piscines, des animaux et une chapelle aussi. Quand il est mort, sa famille a donné le palais et le jardin à Burlata. Aujourd'hui c'est un parc très agréable et on peut faire beaucoup d'activités culturelles.  Après la visite au palais, on prendra un vélo et on ira à Antsoain, un village très proche. http://www.parquefluvialdepamplona.es/parquefluvial/eu/index.aspOn arrive à Antsoain, un village à côté de Burlata. À Antsoain on trouve le mont Ezkaba, qui a 895m d'altitude. Après une belle promenade en profitant des paysages de Pampelune, on arrive au sommet, où on peut voir le fort de San Cristóbal, qui autrefois était un ermitage.Le fort a été construit aux XIX et XXème siècles, mais en 1934 ce fort a commencé à être utilisé comme une prison. Quand la Guerre Civile Espagnole et la dictadure sont arrivées, la prison était pleine de prisonniers républicains originaires de toute l'Espagne. Un événement très connu au fort de San Cristobal est la fuite du fort de 1938: le 22 mai 795 prisonniers se sont échappés du fort pour essayer d'arriver à la frontière française. Toutefois, 585 personnes ont été arrêtées en deux jours, et 206 ont eté assassinées au mont. Finalement, seulement un prisonnier a reussi à arriver en France, et la plupart des arrêtés ont été fusillés à Pampelune ou morts à la prison.En 1988, on a construit un monument pour rendre hommage aux victimes, mais en 2009 il a été détruit par membres de l'extrême droite.Après avoir connu et vu l'histoire de cette montagne et avoir profité des plusiers vues, on prend le vêlo pour aller à Etxarri.https://www.youtube.com/watch?v=Vo6aapNzTN0 
  1. Le puits de l'étudiant:
    Pour arriver à Etxarri, on doit faire 42 km, plus ou moins 2-3 heures à vélo. Quand on arrive on peut voir que c'est un petit village très calme et entouré de montagnes. On doit prendre la route avec direction Saint-Sébastien, et au milieu de la forêt on arriverá à notre destination. On doit laisser le vélo dans un petit chemin et descendre la montagne pour arriver. Le puits de l'étudiant c'est un petit puits situé au milieu d'Etxarri (en Navarre) et Ataun (au Gipuzkoa). C'est un lieu magique et très peu connu parce qu'il est un peu difficile à trouver, et seulement des gens qui habitent dans ces deux villages que je viens de nommer savent comment arriver au lieu. Je sais que le nom est un peu bizarre mais il a une histoire: dans le passé c'était le lieu où les étudiants se trouvaient l'après-midi pour jouer, par exemple, mon grand-père. Comme vous pouvez voir, c'est un lieu très joli et surtout très amusant parce qu'on peut se baigner, sauter ou se balancer avec les cordes qui sont accrochés. On peut aussi voir beaucoup de différents animaux comme des libellules, papillons, oiseaux, têtards et grenouilles... Il a seulement un mauvais côté, et c'est que l'eau est vraiment froide. Pour la dernière partie de notre route, on va visiter le chemin de Leitzaran. C’est une route très connue entre des personnes qui aiment faire du sport en plein air.C’était une voie de communication entre Gipuzkoa et Navarre. Cette route était très importante pour les relations commerciales de l’epoque. Entre 1914 et 1953, au bord de la rivière, y passait la voie ferrée de Plazaola, qui faisait le lien entre Saint Sébastien et Pampelune. Mais, à ce jour, elle n'est plus utilisée. Le Chemin de Leitzaran est une route dure et avec beaucoup d’irrégularités. En raison de la complexité de la topographie, il y a plusieurs tunnels : 30 au total.On comence à Lekunberri, à la gare ferrovière. Ci-dessous, on traverse le viaduc de Leitza, et après on doit passer sous deux tunnels jusqu’à arriver à Urto. Maintenant, on continue dans la rue et quand on arrive à la gare de Plazaola, on prend le tronçon de Gipuzkoa. Non loin d’ici, o se trouvent les mines de Plazaola. Nous passons quatre tunnels et nous arrivons au pont de Mustar. Après de passer par un autre tunnel, on trouve l’Aqueduc d’Ameraun. C’est le point plus intéressant de la route. Ensuite, nous passons par onze tunnels jusqu’à Olloki. Actuellement, on est vraiment près d’Andoain, mais nous devons avancer un peu plus. À 4km d’Andoain, se trouve une école d’escalade. Notre ârret suivant est Otita. On continue jusqu'à voir deux papeteries et une usine de textil. Inmédiatement, on arrive à notre destination : Andoain. 

Re: À la recherche de routes alternatives au Pays Basque

Signaler
Olatz-Flores
Il y a 7 mois
LE TOURISME ALTERNATIFOlatz Flores, Nagore Iturbe, Igone González, Janire Villanueva, María del Moral et Garazi OcerinDans la province de Biscaye, il y a quelques recoins cachés qui sont peu connus pour les touristes. Tout le monde connaît Bilbao, mais très peu connaissent Artxanda, Arrigorriaga ou Orozko, pour ne citer que ces exemples. Voici quelques endroits inconnus qui valent la peine d’être visiter.

OROZKO: Le col de montagne Bikotx GaneOrozko, c’est un petit village de Biscaye à côté du mont Gorbeia. C’est très beau, surtout parce qu’il est complètement entourée par la nature. À Orozko, il y a plusieurs de lieux pour faire des randonnés comme par exemple : Bikotx Gane. Bikotx Gane, c’est un col de montagne de 565 mètres.On peut monter sur la montagne à pied, à vélo mais aussi en voiture, tous sont des choix magnifiques. À ce col de montagne il y a un merveilleux belvédère où on peut admirer tout le val et les villages d’Orozko, Llodio, Arrigorriaga, Basauri, etc. Quand le temps c’est beau, on peut voir aussi la mer au fond, c’est magnifique! Le crépuscule y est très joli. En plus, au belvédère il y a une aire de pique-nique où on peut manger quelque chose.

ARRIGORRIAGA : Le parc MendikosoloLe parc Mendikosolo est un endroit naturel très propre qui se trouve en Arrigorriaga et il a une historie curieuse parce qu'il était une fabrique d’explosifs. Dans le parc, il y a beaucoup d’animaux et plantes sauvages comme : cygnes, oies, chênes, frênes, etc. En outre, ce parc est idéal pour passer un jour agréable ou déconnecter en famille, il y a beaucoup de points vertes, un marais, une rivière, une grande zone de pique-nique, barbecues et une aire de jeux pour les enfants et aussi un chemin pour aller au mont Pagasarri. Côté de l’aire de jeux, il y a un restaurant très grand avec terrasse où on peut manger ou prendre un café tranquillement avec des vues sur la montagne.

BASAURI: Le Promenade de la GrenouilleLe Promenade de la Grenouille, c’est un chemin qui va d’Arrigorriaga à Basauri, un petit village à côté de Bilbao, en Biscaye. Il longe la rivière de Nervión au cours du Mercabilbao, une société grossiste. Sur ce chemin, on peut trouver beaucoup d’arbres qui échangent ses couleurs de feuilles selon les saisons. Il est très tranquille parce qu’il n’y a pas beaucoup de gens qui se promène par ce chemin, seulement ceux qui font du vélo ou qui patine.En plus, avec le son de la rivière et les oiseaux qui chantent, on peut avoir une expérience très merveilleuse, surtout pendant la nuit, quand il est éclairé avec lumière tamisée. À la fin de ce chemin, on se trouve Le Parc des Canards, où il y a un étang à canards et les petits peuvent jouer là.

BILBAO: Le Mirador d'ArtxandaQuand on visite Bilbao, Le Mirador d'Artxanda est un arrêt obligatoire. Ce mirador est situé dans l'une des deux chaînes montagneuses qui délimitent la commune de Bilbao. Il nous offre d'un côté, les vues panoramiques complètes de Bilbao, et d'un autre côté, nous pouvons voir la Vallée de Txorrierri et l'aéroport de Loiu, et même dans un jour ensoleillé et dégagé on peut voir la mer aussi.Il dispose des points vertes, une zone de jeux pour des enfants, des pistes de patinage, un petit terrain, des lieux idéaux pour goûter, des bars, etc. Il existent beaucoup de formes d'arriver au Mirador d'Artxanda: à pied, à vélo, ou en  voiture, mais la façon la plus typique c’est prendre le funiculaire, qui communique Bilbao avec le sommet du Monte Artxanda, et le parcours ne dure plus de 3 minutes.

BARAKALDO : Le Parc MunoaLe parc Munoa est un nouveau point vert qui date du XIXe siècle et il a ouvert ses portes en mars 2015 pour offrir un nouvel espace de loisirs dans cette ville. Située dans Llano, une municipalité de Barakaldo, cette zone héberge un domaine qui a été propriété du fameux entrepreneur Horacio Etxebarrieta, le fondateur de la compagnie aérienne Iberia et l’entreprise énergétique Iberduero – connue aujourd’hui sous le nom d’Iberdrola –.Le parc disposait d’une surface de 7 hectares. Cependant, au fil du temps, une grande partie du terrain a été acheté et de nouveaux bâtiments ont été construits, en agrandissant, de cette façon, Barakaldo.  Aujourd’hui, l’endroit est devenu un lieu calme et relaxant dans lequel différents espèces naturelles de plantes, apportées de tous les continents, sont exposées.

Pour arriver à ce parc, on peut prendre le métro direction Kabiezes depuis n’importe quel point du Bilbao et on peut s’arrêter à de Cruces/Gurutzeta par la sortie de Llano.

MUSKIZ: “La Arena” plageLa côte de Muskiz est idéale pour se promener: dans un troçon de cinq kilomètres il y a des falaises, des prairies, des dunes et des marais, et il y a une belle promenade qui connecte la ville et la plage.La plage “La Arena”, située entre Muskiz et Zierbena, deux petites villes à Bizkaia, est la dernière plage du Pays Basque dans sa limitation à l’ouest. Elle a 966 métres de longueur et elle est divisée en trois parties différentes: Pobeña, à l’ouest; le centre;  et Zierbena, à l’est.Cette plage et son environnement représentent l’un des plus importants valeurs naturelles de Muskiz et Zierbena, et elle est de grand intérêt touristique, biologique et du paysage. C’est un endroit très connu pour les surfeurs de Bilbao, qui vont à des cours de surf dans le centre de la plage. On peut jouer au football ou volley-ball, et monter à cheval, aussi il y a beaucoup de bars et de restaurants magnifiques pour s’amuser avec des amies.

Re: À la recherche de routes alternatives au Pays Basque

Signaler
Ivan-Castro
Il y a 7 mois
Je vous propose une rute que j´avais pensé avec deux camarades.
Nous nous appelons Iván Castro, Jorge Lahoya et Beñat Garai et notre intention est de vous présenter un voyage unique. Nous venons de lieux différents et chaque lieu a une attraction spéciale. C’est pour ça qu’on va vous proposer de commencer à Gordexola, un petit et rustique village. Après, on ira a Logroño pour finalement visiter El Viso, à Ciudad Real. On passera un jour dans chaque lieu donc on aura la possibilité de connaître  de nouveaux et très intéressants  lieux.  
  • Gordexola
Gordexola est un petit village au Pays Basque. Il y a environ 2000 habitants, mais en été, quand il fait chaud, le nombre de personnes qui viennent augmente. Bien qu’il soit petit, il y a beaucoup de choses à faire là. Pour cela, on peut dire que Gordexola est un village culturel. Les attractions touristiques qui ont le plus d'importance dans ce village sont des maisons qui s’appellent Villas. Ces maisons ont été construites par des Indiens il y a 200 ans. Mais avec le temps, ils les ont abandonnées. On y lesvisitera le matin. Pour commencer, on se lèvera à 8 heures, et à 8 heures 45 minutes, on prendra le petit déjeuner. La première Villa qu’on va visiter est Villa Cuba. C'est une grande et imposante maison, avec des animaux qui y vivent, comme par exemple, des pavons.Après, on ira à Villa Aretxabaleta, une maison qui a été rénovée parce qu’elle était en ruines. On dit qu'il y a un fantôme qui vit dans la maison, mais ce sont des légendes urbaines.  Ou peut-être que ce n'est pas une légende. Quand on a fini de visiter ces anciennes maisons, on mangera et on se reposera un peu. À l’après-midi, on se promènera dans les belles rues, pour finalement retourner à l'hôtel où nous dormirons.    
  • Logroño
Comme depuis Gordexola il y a seulement 1h30 jusqu’à Logroño, le voyage sera le matin. Si on part à 9 heures, on arrivera à 10h30, donc on prendra le petit déjeuner à Logroño. On peut prendre le petit déjeuner dans quelque bar et prend les typiques pintxos. Après, quand on aura  de l’énergie on pourra commencer par visiter la cathédrale. Elle a été construite au XV siècle et son style est Gothique et Baroque. Au fil des ans, la cathédrale a eu besoin de nombreuses réparations, mais maintenant elle est très jolie. Plus tard, on peut  aller à l’Espolón, qui est très proche de la cathédrale, donc on peut y aller à pied. L’Espolón est une grande place et c’est le lieu le plus vert de la ville. Là il y a une belle statue avec une belle fontaine autour d’elle et aussi une scène avec la forme d'une coquille de pèlerin, parce que le chemin de Saint Jacques passe par la ville. L’après-midi, quand on aura déjà mangé, on ira voir les murs de Revellín, qui sont les restes qui restent après l'invasion française au XVI siècle.  Le dernière activité sera voir le pont en Fer qu’on appelle « el Puente de Hierro » et le pont en Pierre qu’on appelle «el puente  de Piedra » et ça sera tout. Le reste du temps il y aura du temps libre. Il serait intéressant d'aller  dans la rue Laurel pour déguster la gastronomie et boire le vin typique de la ville. Finalement, je vais vous montrer une petit vidéo qui montre quelques lieux que j’ai expliqués. https://www.youtube.com/watch?v=IcC410817VQ 
  • Ciudad Real
Une fois on a fini de voir Logroño, on ira au “Viso del Marqués ». C´est mieux si onpeut faire ce voyage pendant la nuit, parce que c'est un voyage de 6 heures. Si on peut aller à Ciudad Real pendant la nuit, c´est bien deprendre le petit déjeuneur là-bas et de prendre après un bus pour aller à Viso. Une fois là, ça dépend de l´heure, si on mange avant ou après, onvoit le palais. .  Le palais du Marquis de Saint Crois c´est un des deux palais de la renaissance en Espagne avec le palais de Carlos V à Granada.Le palais a été construit par Alvaro de Bazan Guzman, premier marquis de Saint Crois, grand d´Espagne, monsieur des villes Viso et Valdepeñas, plus grand commandeur du Leon, Villamayor, Alhambra et La Solana dans l´ordre de Santiago, membre du conseil du Roi Felipe II, Capitan General de la mer océanique et des gens de guerre du royaume de Portugal en 1564.Il l'a construit là parce qu´il disait qu´il était  à la même distance de toutes les mers  où il devait combattre. Il y a beaucoup de peintures sur les murs et  sur le toit, beaucoup de meubles du siècle XVII et un jardin  S'il reste du temps quand on a fini de C'est un voyage très exigeant avec trois jours très exténuants, mais  ça vaut la peine  de voir tous ces points de vue de la culture dans le pays.

Re: À la recherche de routes alternatives au Pays Basque

Signaler
Maialen0
Il y a 7 mois
Le circuit qu’on va faire commencera samedi matin et il finira dimanche soir. On va commencer à Orduña, le village de Maialen, un lieu très beau. Après on ira à Bilbao, la capitale du monde, et là on va passer la nuit. Dimanche matin on ira à Lekeitio, un petit village de la côte de Biscaye. Et pour finir le jour on ira à Arrasate, où on ira à une fête très connue, Maritxu Kajoi.    ORDUÑAOrduña est un petit village qui se trouve dans une enclave biscaïenne, au nord-ouest d’Alava. Il est entouré de montagnes, qui forment le Massif Gorobel-Salvada. C’était un village très important il y a plusieurs années, pour sa localisation stratégique ; c’est pour ça qu’il y a beaucoup d’édifices  médiévaux. En plus, c’est un lieu tranquille, familier et parfait pour passer le week-end ou simplement pour se promener. Il n’y habite pas plus de 5.000 personnes. Pour commencer la visite, vous pouvez faire une petite balade sur la place Foru, un lieu très intéressant pour faire des photos et prendre un café ou une bière. Il y a beaucoup de boulangeries, une église et une vasque au milieu de la place. Après, si vous voulez faire une petite promenade, prenez quelque ruelle du village ; vous serez transportés au Moyen Âge.Ensuite, il serait génial si vous visiteriez les endroits du village. Par exemple, si vous conduisez par la route A-2625 et après vous prenez la BU-556 pendant 20 minutes, vous arriverez au au plus merveilleux lieu du Massif Gorobel-Salvada : les chutes du Nervion. C’est une grande cascade de 300-400 mètres environ au sommet de la montagne. C’est aussi la source du fleuve Nervion, qui passe  par Bilbao et se jette à Santurtzi. Vous pourrez observer la cascade depuis un belvédère situé à quelques mètres de là. En plus, il y a aussi des aires de pique-nique, si vous voullez déjeuner là. Il serait convenable que vous mettiez une bonne veste et des chaussures de sport, parce qu’il y a trop de vent et il pleut souvent. L’après-midi, en suivant le fleuve Nervion, vous arriverez à Bilbao, la ville plus importante de Biscaye. Pour aller à Bilbao, vous pouvez prendre le train (renfe, à la gare d'Orduña) ou aller en voiture.   Olabeaga et Zorrotzaurre: des quartiers aux démarches norvégiennes Bilbo, la capitale de la province de Biscaye, c'est la ville la plus importante de la communauté autonome du Pays basque et du nord de la péninsule ibérique. La ville est limitée par deux petites montagnes: Pagasarri (au sud) et Artxanda (au nord), qui donne à la ville son surnom, "El Botxo" (le creux en français). Elle est située à l'estuaire du fleuve Nervion.Zorrozaurre est la zone industrielle à Bilbo. Zorrozaurre se trouve à Deustu, au nord de la ville.
  • Une zone de détente dans Zorrozaurre
Un chill-out improvisé en plein air dans le quartier de Zorrozaurre. Cela n’est pas un bain d’eaux thermales, mais c’est un endroit idéal pour se détendre après une longue journée d’exploration de la ville.Un oasis au milleu de l’asphalte que peu de gens  connaissent ! 
  • Norvège  à Bilbao
C’est  pourquoi cette zone est connue comme Norvège. Il semble que c’est pour présence constante de marins nordiques il y a longtemps. Ils portaient  du cabillaud scandinave à Bilbao.On dit aussi que ce nom est à cause  du faible nombre d’heures de soleil qu’il y a là. En effet, la température moyenne est plus basse  qu'ailleurs dans la ville. LEKEITIOOn va commencer dimanche matin en allant à Lekeitio, on peut aller en bus depuis Termibus  ou, si non, on peut aller en voiture, un petit village de la côte de Biscaye dans la communauté autonome du Pays basque en Espagne.Située dans le nord-ouest de la comarque et dans le littoral oriental de la province la ville de Lekeitio est ouverte à la mer dans une petite baie qui a dans son centre l'île de San Nicolás, île accessible à pied en marée basse. Et ça sera  la première chose qu’on va faire, aller à l’île de San Nicolás et voir le  paysage.La rivière Lea se transforme en ria dans l'embouchure et sépare Lekeitio de sa voisine l'elizate ??? de Mendexa. La ria et la plage sont utilisées par les habitants de la ville. C’est pour ça que on va faire du canoë sur la rivière et on va arriver jusqu’au lieu où les barques de « Antzarrak » sont gardées, ces barques sont utilisées le 5 de toutes les années dans les fêtes du village, c’est une tradition. Après avoir vu le lieu, on retournera et on mangera au restaurant « Patxon » qui est à la plage Karraspio, ce restaurant est connu parce qu'il est ouvert en été et tout le monde y va manger ou prendre quelque chose.Après le repas on ira voir un outre lieu très beau, le phare de Santa Catalina. On pourra prendre un café si on veut parce qu'il y a un petit café. Pour finir on fera une petite promenade sur le port et on ira à Arrasate en bus aussi. ARRASATEQuelle meilleure façon de finir notre circuit qu’avec une grande fête à la ville d’Arrasate ?Maritxu Kajoi est un événement qui se déroule le premier dimanche d’octobre à Arrasate. Puisque nous avons préparé notre voyage pour octobre, nous pouvons aller à la fête sans aucun problème.  De plus, Maritxu est la célébration la plus importante d’Arrasate, et la meilleure offre culturelle aussi. Arrasate est le nom basque de l’ancien bourg qu’il y avait avant la formation de Mondragon. Actuellement, on utilise les deux noms de la même manière.Mondragon est aussi le quartier central du mouvement coopératif basque MCC, et une des principaux centres industriels du Pays Basque, ainsi que le siège de l’université de Mondragón. Néanmoins, nous aimons aussi la fête, et c’est pour cela que Maritxu est fêté en honneur de la vierge du Rosaire, qui est la sainte patronne des ivrognes. On s’habille, on se coiffe bien et on sort très chic pour boire du vin et voir des concerts qui ont lieu sur la place. Pendant la nuit il y a beaucoup d’endroits intéressants qu’on peut visiter, mais si on n’aime pas le bruit et la foule, c’est meilleur qu’on reste à la maison au soir.Finalement, nous pouvons acheter le scapulaire officiel pour avoir un petit souvenir d’Arrasate et du circuit entier.

Re: À la recherche de routes alternatives au Pays Basque

Signaler
Coline Buch
Il y a 4 mois
Bonjour,

Il y a sept régions au pays Basque (Esp et Fr) dont trois coté Français, le Labour, région la plus proche de l'océan (Biarritz, Bayonne, Espelette etc.)
seconde région, la Basse Navarre au centre du pays (Saint-Jean-Pied-de-Port, Saint Palais etc.)
La troisième la Soule région de montagne (Larrau, Sainte Engrace etc.)

Chaque région à sa particularité, évidemment il n'est pas vraiment possible de tout visiter en quelques jours de vacances où alors ce sera de rapide passage dans chaque région!
D'où l'importance de choisir une des trois régions et de la visiter en profondeur afin d'y découvrir des lieux insolites.
C'est pourquoi je viens de créer ce site (janvier 2018) afin de guider les touristes vers la région désirée http://pays.basque.coline-buch.fr/
Ce site n'en est qu'à ses débuts il gandira à chaque saison et année après année!

Excellente visite et bon choix....

Bons Plans Voyage Pays basque et Béarn

Services voyage