Forum Île Maurice, Rodrigues

Notre séjour à l'île Maurice du 23 octobre au 2 novembre 2017

8 réponses

Dernière activité le 18/11/2017 à 19:49 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Olivier-et-Delphine
Le 06 novembre 2017

Nous sommes une famille avec 3 enfants de 12, 9 et 7 ans. Voici un petit compte-rendu de notre séjour, sans prétention autre que de partager notre expérience de manière à aider les futurs voyageurs à passer un bon séjour.


Il s’agissait de notre premier séjour dans l’île donc nous sommes partis avec peu de points de repères, à part quelques recherches Internet et le guide du Routard.


Vol pour Maurice :


Pour le trajet, nous sommes passés par Air Mauritius. La réservation est facile, le prix est moins élevé que par Air France et nous nous sommes en fait retrouvés sur des avions Air France en partage de code. Seul bémol, nous avons été coincés dans un bouchon en allant prendre notre vol avec un risque de louper l’avion. Nous avons essayé de joindre Air Mauritius pour prévenir et avons eu droit à une musique d’attente (avec communication payante !) pendant de longues minutes mais personne n’a jamais décroché….Finalement nous avons eu notre vol mais le support téléphonique manque de sérieux.


Nous habitons près de Grenoble, pour le préacheminement nous avions le choix entre Lyon et Genève. Nous avons choisi Genève pour les horaires et parce que le vol était un peu moins cher. Mais en fait l’aéroport de Genève est très cher (parking, sandwichs…) et nous n’avons jamais trouvé le chemin qui permet d’accéder à la partie française de l’aéroport sans passer par la Suisse. Résultat, nous avons aussi dû payer la vignette autoroute suisse.


Logement :


Nous voulions éviter les hôtels : à 5 ça revient très cher, c’est très impersonnel et on est condamné à manger au restaurant matin midi et soir. Nous avons donc logé dans une villa en bord de mer sur Abritel/Home Away. Du coup pour moins cher qu’un hôtel nous avons eu droit à une superbe villa à Albion (d’ailleurs elle s’appelle Ocean Splendour Villa) avec une grande piscine et donnant directement sur l’océan (par contre pas sur la plage, sur des rochers). Antoine, le gardien qui habite sur place nous a aidés et conseillés tout au long du séjour et Jennifer la femme de ménage présente tous les matins de la semaine pouvait également garder les enfants et si on la prévenait à l’avance nous cuisiner de superbes plats moyennant des suppléments très raisonnables. Enfin, dernier avantage, nous avons pu rendre les clés de la maison à 17h, juste en partant prendre notre avion alors que dans un hôtel nous aurions dû rendre les clés avant midi. Nous avons donc vraiment été contents d’avoir loué cette maison, même si Albion est un peu excentrée par rapport aux différents points d’intérêts de l’île. Rien n’est vraiment près mais on se console en se disant que rien n’est vraiment loin non plus (entre 30 minutes et 1h15 max).


Transports :


Nous avons loué une voiture par l’intermédiaire des propriétaires de la maison. Comme nous sommes 5, nous sommes quasiment obligés de passer par la location, il y a trop peu de taxis qui peuvent nous prendre tous. Et il faut avouer que conduire à Maurice c’est une expérience ! Il y a la conduite à gauche et les commandes inversées (on met les essuies glaces au lieu des clignotants quasi à chaque fois). Mais surtout les routes secondaires sont pleines de nids de poules, les bas-côtés sont défoncés, les chiens, les passants, les cyclistes, les motocyclistes, les camions, les bus et les autres automobilistes se comportent comme s’ils étaient tous seuls sur la route et les panneaux indicateurs sont assez approximatifs et situés de manière aléatoire. Les premiers trajets ont été épiques. Pour se repérer sur les routes, le Routard est très insuffisant, nous recommandons fortement l’achat de la carte IGN de Maurice ainsi que l’utilisation de l’application Here We Go sur Smartphone. Cette application permet de définir ses itinéraires quand on est connecté (par Wifi par exemple) et de continuer à les suivre même quand on ne l’est plus, ce qui est très pratique à l’étranger où les connections 3G/4G sont chères. Attention elle ne fait pas de miracles non plus, il lui est arrivé de nous emmener dans un cul de sac ou de vouloir nous faire faire demi-tour sur la voie rapide. D’où l’utilité de la carte IGN…Enfin n’espérez pas faire des pointes de vitesse à part sur la voie rapide où on roule à 110 km/h sans trop de problèmes ; la moyenne des trajets sur les autres routes est plutôt de 30 km/h à 50 km/h maximum.


La plongée :


Nous avons été au centre Ti Cabo à Flic en Flac, conseillé par le Routard. Nos deux grands enfants ont pu faire leur baptême en toute sécurité avec un moniteur très sympa qui nous a même pris la carte mémoire de notre appareil photo pour immortaliser le baptême en photos et vidéos avec sa GoPro. Vraiment cool !


Quant à nous, nous avons pu faire 3 plongées, les moniteurs sont vraiment sympas, gèrent bien la sécurité et connaissent bien les sites. Les bouteilles sont gonflées à 200 bars voire un peu plus et le moniteur continue la plongée tant qu’on a assez d’air ou qu’on ne risque pas d’avoir à faire de pallier. (Ils font le pallier systématique à 5 mètres bien sûr). Bilan, des plongés allant de 36 minutes à 1h6. Côté sites, nous recommandons « Cathédrale », un bel amas rocheux plein de langoustes, gros diodons, bancs complets de cochers…. On a même eu la chance de tomber sur une quinzaine de dauphins en revenant de la plongée. Et les sites ont l’avantage d’être vraiment très proches de la plage, quelques minutes de bateau à peine.


Les activités et visites :


Pas grand-chose à voir à Albion même, le phare est joli et mérite une petite visite, mais surtout il faut profiter des rochers à marée basse pour faire une balade en observant toutes les mares d’eau laissées par la mer : ça grouille de vie : oursins, coquillages, bernards l’hermite, petits poissons…Prévoir de bonnes chaussures et se méfier de la remontée de la mer et de certaines grosses vagues. La plage de rochers est accessible à partir de l’avenue Saint Géran (en direction du phare) : partir du côté gauche et s’éloigner un peu pour éviter les canettes et autres sacs plastiques laissés sur place par quelques visiteurs indélicats.


Nous avons visité le Nature Vanille Park à Rivière des Anguilles. C’est sympa, ça se fait en deux heures et les enfants ont beaucoup aimé. On peut donner à manger aux tortues géantes (attention elles mordent si on laisse les doigts, c’est douloureux et ça laisse une plaie), les enfants de moins de 10 ans peuvent même chevaucher les tortues. On voit les crocodiles et alligators, les chauves-souris, les singes, les anguilles….Et une superbe collection d’insectes et papillons.


Nous avons mangé au restaurant sur place (le Crocodile affamé), c’est bon (nous avons gouté le crocodile et c’est plutôt sympa) et le service est efficace par contre c’est cher (mais on n’est pas pris en traitre, la carte est sur le site web du restaurant) !


Nous sommes allés faire du snorkeling en famille dans la réserve maritime de Balaclava au nord de Saint Louis et c’était vraiment sympa. Il faut trouver un accès à la plage entre les différents hôtels qui squattent le rivage mais une fois qu’on est sur place,  on se retrouve dans un lagon peu profond et sans courant avec des coraux où se cache une faune nombreuse et variée : murènes, diodons, soles, idoles des maures….Très sympa et très facile pour les enfants. Pour l’accès, nous étions juste à gauche du Maritime Hôtel.


Nous avons aussi essayé la plage de Flic en Flac. La plage est très longue et assez belle, elle est agréable pour la baignade. Par contre niveau snorkeling, c’était loupé. Nous avons essayé la zone de rochers à gauche du petit port naturel, il y avait pas mal de courant et peu de choses à voir.


Nous sommes également allés du côté de BlueBay grâce à la pirogue à voile de Jean Claude Farla. Nous avons découvert Jean Claude grâce au Routard mais aussi grâce au site Sweet Mauricius (http://mysweetmauritius.blogspot.com/2015/04/flying-blue-avec-jean-claude-farla.html)


Au départ de la pointe Saint Jérôme, Jean Claude et son collègue Robert nous ont proposé 3 heures ½ de rêve sur la superbe pirogue à voile La Renaissance. Le lagon est ses environs sont vraiment paradisiaques, et Jean Claude et Robert en connaissent tous les secrets. Ils nous ont emmenés découvrir la faune aquatique lors de deux longues plongées en snorkeling puis nous nous sommes baignés sur l’une des plus belles plages de Maurice. Entre les séances de snorkeling, mini sandwichs, samossas et boissons étaient proposés en abondance ainsi que plein d’anecdotes sur les lieux. Jean Claude plongeait avec nous et il s’est occupé tout le long des enfants et en particulier de notre petite de 7 ans pour la sécuriser et lui faire voir le maximum de choses. C’est vraiment une superbe. Expérience que nous recommandons fortement à tous ceux qui veulent éviter les bateaux à moteur et les catamarans surpeuplés, le bateau embarque maximum 8 passagers.


Coordonnées de Jean Claude Farla : 54 23 13 22


Nous n’avons pas eu de chance pour notre sortie à l’Ile Bénitier qui est tombée sur la seule journée de temps mitigé : beaucoup de vent et des averses. Nous avons quand même pu passer un moment sympa grâce à Jerry Hippolyte/Bénitier Boat (+230 5724-28-71) avec qui nous avions rendez-vous sur la plage de Morne Brabant. Au début il faut admettre que nous n’étions pas rassurés, avec le vent il y avait de belles vagues et Jerry fait un peu désinvolte (et on ne comprend pas toujours ce qu’il dit). Mais Jerry a une belle expérience des lieux, il  a navigué au mieux pour éviter les grains et passer la barrière de corail pour approcher de Crystal Rock et l’île aux Bénitiers. Du fait de la météo, nous étions peu motivés pour le palme masque tuba et la pause sur l’île aux Bénitiers s’est prolongée par une visite au petit bar de Mario. Bien sûr c’est commercial et Jerry, ami de Mario, nous amène droit sur son bar. Mais on passe un super moment avec Mario qui nous raconte ses aventures en nous faisant goûter à ses rhums arrangés. En partant on croise (cette fois ci vraiment par hasard) un vendeur d’oursins qui propose sa pêche du jour agrémentée d’une petite sauce maison. Nous nous y sommes risqués, c’était bon et personne n’a été malade ! Après l’île aux Bénitiers, retour vers le Morne Brabant, petite séance de snorkeling pour se donner bonne conscience puis Jerry nous dépose sur la plage et nous fait un tarif du fait de la météo défavorable. Nous avons passé tout de même plus de 3 heures avec Jerry et si la météo avait été bonne ça aurait été un moment mémorable !


Mais l’île Maurice ce n’est pas seulement la mer, c’est aussi de jolies randonnées et des visites. Nous sommes donc allés faire la ballade des 7 cascades de Tamarin. Suivant les conseils du Routard, nous avons pris un guide. Nous avons choisi Raj Adventures (http://rajadventures.com). La randonnée est très sympa. Comme nous étions avec les enfants nous avons pris seulement la « petite randonnée » de 3 heures et tout s’est très bien passé. Notre guide était Eddy, un Martiniquais qui habite désormais à Maurice, Raj s’occupait de deux autres personnes qui faisaient une randonnée un petit peu plus difficile. Comme Raj récupérait ces deux personnes à leur hôtel, nous avions rendez-vous à Flic en Flac ce qui est très pratique car le chemin pour les cascades n’est pas vraiment simple. Au cours de la randonnée Eddy nous a donné toutes les informations sur la faune (les paille en queue, les singes…)et la flore, les beaux points de vue, les petits plus à ne pas manquer (comme le gommage des pieds et des mains par les petits poissonsJ), il assurait aussi la sécurité en délimitant précisément les zones d’approche des cascades (la plus haute fait tout de même dans les 60 mètres), il nous ravitaillait avec des petites bananes, des délicieux morceaux d’ananas ou des samossas maison réalisés par Shebba l’épouse de Raj et il aidait les enfants dans les endroits difficiles. La randonnée de 3 heures était bien adaptée à nos enfants et les points de vue sont très jolis. Nous avons terminé autour d’un verre avec Eddy, Shebba et Raj dans leur maison.


Nous avons groupé sur une journée la visite de « l’Aventure du sucre », du Château La Bourdonnais et du jardin de Pamplemousses, la journée était dense mais nous avons tout de même eu le temps de faire un détour par la superbe plage de Mon Choisy pour un peu de baignade et un magnifique  coucher de soleil.


Compter environ 2h pour le jardin de Pamplemousses. A l’entrée, des guides se proposent, nous recommandons très fortement d’accepter leur offre. Pour 50 Roupies (1€20) par personne de plus de 12 ans le guide nous a inclus dans un groupe d’une dizaine de personnes pour une heure. Grace à lui tous ces arbres anonymes prennent de la substance : il casse une petite branche et nous fait sentir, c’est du camphre, il froisse une feuille, c’est le quatre épices, il tape sur les bambous (et ça lui va bien)  pour nous prouver qu’ils sont creux et peuvent servir d’instruments de musique, il fait s’envoler les dizaines de chauves-souris, nous montre les arbres qui donnent de la gomme arabique, de l’encens, du bois de décoration (Tek, Ebène, Acajou, Balsa)…On ne s’ennuie pas un instant. On finit la visite en solo avec les tortues (les cerfs de Java ne sont pas présents actuellement), les nénuphars, les quelques statues. Petite info : le parking est à gauche de l’entrée principale, un grand champ allongé. Un individu se prétend gardien officiel du parking mais il est juste là pour récupérer quelques roupies.


Le Château La Bourdonnais est très joli, la visite prend une grosse heure, en comptant les jardins. Nous avons mangé sur place au restaurant, c’est très bon, nous recommandons le « menu Mauricien ». Le service était très lent mais les serveurs se sont excusés à la fin de cette lenteur, c’était donc certainement une désorganisation exceptionnelle. Ne pas oublier de passer à la dégustation, juste à côté du restaurant, on vous propose gentiment les pâtes de fruits et les rhums du château.


Enfin la visite du musée « l’Aventure du Sucre » nous a pris deux grosses heures. On commence par l’histoire de l’île : la découverte, la succession des Hollandais, des Français et des Anglais, l’esclavage, l’engagisme, la décolonisation et on enchaine par toutes les étapes de la fabrication du sucre de canne et du rhum. Très intéressant mais pour les enfants de moins de 10 ans, c’est un peu long car il y a beaucoup de choses à lire. On termine à la boutique par une dégustation étonnante des différents sucres (essayer absolument le muscovado et le sucre à la mélasse, très surprenants !) et des rhums produits par l’Aventure du Sucre. On peut acheter sur place les sucres et rhums spéciaux (Muscovado et mélasse sont les plus atypiques) car nous ne les avons pas trouvés en supermarché.


A la demande des enfants nous avons essayé le musée « Curious Corner » à Chamarel ; en 1h30 on s’amuse pas mal avec les illusions d’optique à voir directement ou par la magie de l’appareil photo. Certaines sont très bien faites, d’autres plus difficiles à percevoir. Ne pas hésiter à demander aux membres du personnel disséminés sur le site de vous aider, ils sont là pour ça. En conclusion, visite pas indispensable mais qui fait bien plaisir aux enfants. Et comme c’est juste en face des Terres de Couleur de Chamarel, on peut grouper les visites.


Les Terres de Couleur constituent une visite vraiment sympa, seul bémol, on va d’un point à un autre en voiture, ça aurait été plus sympa de faire la visite grâce à un petit chemin piétonnier mais comme le site est payant nous supposons que l’accès en véhicule permet de toucher plus de monde. On commence par un très beau point de vue sur une cascade dans la forêt, puis on accède aux Terres de Couleur proprement dites : il s’agit de différents oxydes de fer et d’aluminium d’origine volcanique qui donnent des couleurs variées : rouge, vert, violet…Avec le fond vert tendre de la forêt autour c’est vraiment superbe pour peu que la météo soit propice (nous avons eu la chance d’avoir un beau soleil, sous les nuages, c’est probablement moins marquant). A noter le bar sur le site est l’occasion de boire un café de Chamarel mais surtout il dispose d’une petite machine à broyer la canne à sucre : demandez un jus de canne, l’élaboration avec la machine est assez spectaculaire et le gout du jus de canne est bien sûr celui du sucre roux mais associé à un petite pointe herbeuse. Très agréable ! Sur le site également un parc avec des tortues géantes, toujours amusant pour les enfants.


Quand on redescend de Chamarel vers Case Noyale, ne pas oublier de s’arrêter au Belvédère (pas de parking, on se gare comme on peut et comme tout le monde sur le bord de la route). On bénéficie d’une très belle vue sur la côte du Morne Brabant à Grande Rivère Noire, avec juste en face l’île aux Bénitiers. En profiter pour déguster un jus de noix de coco, le vendeur installé là est très sympa.


Enfin nous avons groupé la visite au temple hindou de Grand Bassin, les points de vue sur Alexandra Falls et les Gorges de Rivière Noire et la traversée de la Plaine Champagne. Nous avons eu la chance de passer à Grand Bassin le 2 novembre, jour férié de commémoration de l’engagisme. Beaucoup d’Hindous Mauriciens profitent de cette journée pour venir en famille faire leurs dévotions au temple ; du coup le temple était très animé et les couleurs chamarrées des Saris s’ajoutent à celles des statues des multiples dieux. Nous avons pris un grand plaisir à découvrir les deux immenses statues à l’entrée du site, à visiter le temple principal (avec une petite fiche fournie gracieusement qui explique les différents dieux aux béotiens que nous sommes), à faire le tour du lac avec toutes les statues et à monter sur l’éminence avec une vue superbe sur le site et sur tous les paysages alentours. Petit bonus : les singes présents sur tout le site qui viennent prendre dans nos mains des petits bouts de banane et les poissons qui grouillent de façon impressionnante dès qu’on jette un petit bout de pain sur le bord du lac (y compris des sortes de silures de plus d’un mètre de long). La visite de Grand Bassin est vraiment un moment incontournable d’un séjour à Maurice.


Les points de vue sur Alexandra Falls et les Gorges du Rivière Noire sont vraiment superbes, avec la aussi des singes gourmands et de nombreux petits oiseaux colorés. Il y a de nombreux sentiers pour se balader en prenant bien soin de se repérer.


En conclusion : nous reviendrons à l’île Maurice, en 10 jours nous n’avons pas tout vu et surtout l’accueil est vraiment fantastique !


Les petites choses diverses :


                Nous avons essayé la pâtisserie d’Anna au centre commercial de la Cascavelle et effectivement les pâtisseries sont bonnes, pas trop sucrées, par contre il faut arriver tôt, tout le monde sait que les pâtisseries sont excellentes donc en fin de journée il ne reste souvent plus rien.


Pour les courses : le Monoprix du centre commercial de la Cascavelle a tous les produits de base pas chers, y compris les confitures de La Bourdonnais et les cafés de Chamarel moitié moins cher que sur les sites de production et pas mal de rhums. A noter que c’est aussi bien moins cher que le Duty Free de l’aéroport. Pour les fruits et légumes : les marchands des bords de route sont très bien et pas chers, on recommande les petites bananes et les ananas artistiquement découpés devant vous, nous avons moins aimé les mangues, un peu fibreuses mais c’était le début de saison. Et pour les poissons, calamars et poulpes frais, c’est Jennifer qui se chargeait de nous trouver les meilleurs.


Les Mauriciens sont vraiment très sympas en général. Au début, en bons Français, on croit que ça cache quelque chose mais non, ils sont juste contents de discuter et de rendre service et ils ont envie que les touristes soient contents ; bien sûr il ne faut pas être naïfs, nous sommes des touristes et les gens sont souvent là pour nous vendre quelque chose mais ils le font avec une grande bonne humeur. On a bien remarqué la différence entre le douanier mauricien qui a vérifié nos passeports à notre départ et qui discutait avec nous et demandait aux enfants si leur séjour leur avait plu et la douanière française à notre arrivée à Roissy qui ne nous a dit ni bonjour, ni au revoir mais juste un désagréable « c’est bon ! » agrémenté d’un visage plus fermé qu’une porte de prison.


A noter que de nombreux Mauriciens que nous avons pu rencontrer sont francophiles et s’intéressent beaucoup à la France : ils connaissent bien la politique française, ont souvent de la famille en France ou en Europe et nous répètent que les Français sont les premiers touristes à Maurice (devant les Anglais) et que de nombreux Français font le choix de s’installer sur place.


Le roaming coûte très cher (2€ la minute pour nous) et nous n’avons pas trouvé dans nos forfaits d’option permettant de réduire ces tarifs. Par contre on peut acheter dans les boutiques Orange une carte prépayée à 100 roupies (soit 2€50) qui permet d’appeler sur les téléphones locaux (les réservations de guides ou de ballades en mer ce finalisent beaucoup au téléphone même si les premiers contacts peuvent se faire par mail et un petit coup de fil le jour même permet de confirmer avec la météo du moment). Il faut présenter son passeport pour pouvoir acheter la carte sim. Plus d’informations sur le sujet : http://www.orange.mu/shop/prepaypackages


Nos erreurs :


                Manque de repérage sur les cartes avant le départ. En particulier pour trouver les plus belles plages à proximité de nos activités ou prévoir les itinéraires les plus courts.


                Nous nous y sommes pris trop tard pour la journée à l’Ile plate avec la Mouette. Quand nous avons voulu réserver, il n’y avait plus de possibilités (météo) compatibles avec notre séjour. Du coup pas de Cap Malheureux non plus nous voulions grouper les deux.


                On aurait probablement pu regrouper certaines sorties pour gagner une journée sur l’ensemble du séjour. Cette journée aurait pu être bien employée par une randonnée dans les Gorges de Rivère Noire par exemple ou par un tour autour du Morne Brabant. Tant pis ce sera l’occasion de revenir !


Gros coup de soleil en faisant du snorkeling. Et pourtant nous avons l’habitude des tropiques et portions des rash guards. Mais on ne se méfie jamais assez : coups de soleil sur le haut des cuisses et sur le dessus du crane (chauve :) )


Re: Notre séjour à l'île Maurice du 23 octobre au 2 novembre 2017

Signaler
Titou78
Il y a 2 années
Quel beau retour de vos vacances !!!
un voyage extremement bien préparé et c est un vrai plaisir de vous lire ..
je ne peux m empecher de réagir positivement .. 
encore Bravo !!!
belle journée à vous  

Re: Notre séjour à l'île Maurice du 23 octobre au 2 novembre 2017

Signaler
emmavic
Il y a 2 années
Quel magnifique retour! Il est très précis, et contient de nombreuses informations(pépites) que l'on ne trouvent pas dans les guides. Merci
Avec mon mari nous partons du 08 au 21 avril et je suis à la recherche de bons plans.
J'ai quelques questions:
En ce qui concerne la sortie avec Martial pour l'ile plate combien de temps avant penses - tu que nous devrions réverver pour être sûr de la faire?
Nous sommes intéréssessés par la sortie avec jean claude Farla mais je ne trouve pas de site ni d'adresse mail pour pouvoir le contacter aurai-tu les infos? Comment s'appelait votre sortie car si j'ai bien compris il en propose plusieurs. Pourrais-tu me donner le cout de cette sortie?
J'espère que je n'abuse pas trop
merci d'avance

Re: Notre séjour à l'île Maurice du 23 octobre au 2 novembre 2017

Signaler
Olivier-et-Delphine
Il y a 2 années
alors pour Jean Claude Farla, voici son numéro de téléphone : +230 54 23 13 22.
il n'a pas de site Web ou mail à ma connaissance. le mieux c'est de discuter avec lui de ce que vous voulez faire, du temps dont vous disposez. je ne me rappelle malheureusement plus le prix.

Pour l'Ile Plate, notre problème c'est surtout que la météo était défavorable et que nous n'avions plus le temps de reprogrammer une sortie. donc ce que je conseille c'est de prévoir la sortie plutôt pour le début de séjour de manière à pouvoir la décaler en cas de problème météo.

Re: Notre séjour à l'île Maurice du 23 octobre au 2 novembre 2017

Signaler
emmavic
Il y a 2 années
Merci pour les informations

Re: Notre séjour à l'île Maurice du 23 octobre au 2 novembre 2017

Signaler
emmavic
Il y a 2 années
bonjour
Bob merci mais nous avons déjà réservé notre logement à l'hotel "le palmiste"

Re: Notre séjour à l'île Maurice du 23 octobre au 2 novembre 2017

Signaler
MaMouette83
Il y a 2 années
BONJOUR , 

Nous avons lu avec intérêt vos comentaires  et anecdotes .
Envisageant d 'aller en Avril prochain , couple de seniors , nous sommes preneurs d 'infos pour ce beau pays que nous ne connaissons pas du tout . 
Merci  !
Nadine

Re: Notre séjour à l'île Maurice du 23 octobre au 2 novembre 2017

Signaler
ckosak
Il y a 2 années
Bonjour,

Très bon "résumé", vous avez en peu de temps parcouru l'essentiel des lieux touristiques

Un hébergement vaut mieux que l'hôtel tout comme la location d'une voiture, même si il y a une "accommodation" de mise en route

Effectivement,  " le Routard est très insuffisant," (et en général) , je trouve "le petit futé" plus pertinent, et Lonely planète assez bien, l'un et l'autre peuvent être complémentaires

 "Balaclava au nord de Saint Louis", je pense que vous vouliez dire"Port Louis" Pour les hébergements, il faut s'y prendre tôt,  pour avoir le choix et les tarifs  dans différents points de l’île en fonctions de vos préférencesRegardez les vols Emirates (confort, tarif), même si il y a une escale à Dubaï Vous avez vu le "coté touristique" de Maurice, dorénavant, vous pourrez faire la découverte de  l'île et de ses habitants, ce que  les principaux prestataires  touristiques ne vous montrent pas, la vie de tous les jours au contact des locaux, ainsi que tous ces endroits typiques et atypiques qui font le charme envoûtant de ce paysCe n'est pas dans les brochures principalement dédiées aux hôtels, ni dans les "grandes" enseignes de marketing touristique, mais plutôt en discutant avec les personnes que vous rencontrerez, ou sur les forums

Bon prochain séjour

Re: Notre séjour à l'île Maurice du 23 octobre au 2 novembre 2017

Signaler
Olivier-et-Delphine
Il y a 2 années
,,
 "Balaclava au nord de Saint Louis", je pense que vous vouliez dire"Port Louis" Pour les hébergements, i


Effectivement c'est bien de Port Louis qu'il s'agit !

Bons Plans Voyage Île Maurice, Rodrigues

Voyage Île Maurice, Rodrigues

Services voyage