Forum Guatemala

Compte-rendu assez détaillé de 15j au Guatemala

1 réponse

Dernière activité le 12/10/2017 à 16:25 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler

Le 09 octobre 2017

Commentaire général: Très beau pays, paysages super diversifiés et vraiment moyen de voir pas mal en deux semaines parce que les distances ne sont pas si grandes. Niveau sécurité aucun souci, on a évité la ville de Guatemala Ciudad et toujours comportement prudent mais on s’est sentis partout à l’aise ! Pour les transports on a préféré prendre des shuttle plutôt que des chicken vu le temps limité qu'on avait sur place, mais les chicken vous coûteront beaucoup moins cher. On a choisi plusieurs hôtels un peu plus chers mais il est tou à fait possible de se loger pour beaucoup moins (ou beaucoup plus ;-)). Coups de cœur : le lac Atitlan, le rio Dulce, et le volcan Acatenango.


J1 : arrivée vers 18h30 à l’aéroport, départ direct vers Antigua en shuttle (12$). Nuit à El Hostal, une auberge de jeunesse sympathique. El Rainbow/Arcoiris Café : super chouette ambiance avec de la musique live tous les soirs et des bonnes quesadillas.


J2 : balade dans les rues d’Antigua une bonne partie de la journée, au hasard des ruines, des patios et des églises. Shuttle vers San Pedro La Laguna à 14h (80Q). Attention, la route qui descend vers le lac entre Santa Clara et San Pedro est passablement dangereuse par temps de pluie, ce qui était le cas pour nous. San Pedro est un village agréable mais TRES touristique, donc si c’est pas ce que vous cherchez, passez votre chemin. Plein d’options d’hôtels, de bars et de restos pour tous budgets. Nous on est restés à l’hôtel Tinamit, tenu par des tzutuhil ce qui est chouette, bien tenu mais les chambres sont kitch (120Q/chambre double avec sdd eau chaude).


J3 : lever relativement tôt pour monter le volcan San Pedro. On vous le dit tout de suite, en saison des pluies vaut mieux éviter, les chances qu’il fasse dégagé en-haut étant assez faibles. Si vous vous lancez quand même partez le plus tôt possible pour arriver en haut avant que cela se couvre ! Qui sait, vous aurez peut-être de la chance (125Q/pers l’excursion avec guide). Essayez de passer directement par un guide pour payer un peu moins cher et qu’il lui revienne davantage. Par exemple nous sommes allés avec César (+50256235181), super sympa et loquace si vous parlez espagnol. A plus ou moins la moitié de la montée il y a une chouette « balançoire » en pneu, pour un petit coup d’adrénaline ! Lunch chez Shanti-Shanti, avec vue sur lac et des falafels à tomber (menu almuerzo 27Q). Repos la fin d’aprèm. Meilleur deal pour l’apéro chez Pinocchio (10Q/litre de bière, 15Q les tacos de pollo)


J4 : lever à 3h30 pour monter à la nariz del indio/Indian Noose/Rostro Maya (préférer la dernière appellation, moins insultante pour les locaux). L’excursion typique (100Q) commence par une heure de montée par la mauvaise route mentionnée plus haut, en shuttle ou chicken bus. Puis on marche une petite demi-heure, chemin plat puis très pentu mais l’effort est limité. Puis il faut juste profiter du spectacle du ciel qui se colore puis du soleil qui se lève sur le lac Atitlan, en buvant un petit café. C’est magique ! Un moment idéal pour écouter les histoires traditionnelles indigènes qui expliquent la création du lac Atitlan ou des volcans Toliman, San Pedro, Acatenango ou Fuego, qu’on voit très bien d’ici. Retour vers 9h à San Pedro. En fin de matinée on prend la lancha vers Santa Cruz (20Q). On pose nos backpacks à la Iguana Perdida, juste en face de l’embarcadère, puis on monte à pied au village pour manger au Café Sabor Cruceño (recommandé dans plusieurs guides). Ca vaut vraiment la peine, les étudiants qui bossent ici sont aux petits soins, la vue est incroyable et on s’est régalés ! Endroit idéal pour goûter le Pepian par exemple, une spécialité maya avec une sauce délicieuse cannelle/clous de girofle/chocolat. Chouettes petites balades à faire le long du lac de pontons branlants en embarcadères. Iguana Perdida vraiment joli, mais assez cher et l’ambiance est SUPER gringo. Proprio, personnel et clients sont tous des étrangers, c’est pas forcément ce qu’on préfère. On avait craqué pour la chambre Toliman (390Q), chambre vraiment magnifique mais ca reste cheros.


J5 : Superbe balade de Santa Cruz à San Marcos, à faire ! Et aucun problème de sécurité, contrairement à certaines infos. Superbes vues sur le lac, plusieurs paysages vraiment différents. La dernière partie entre Tzununa et San Marcos est un peu moins belle parce que sur la route. Lunch à la Posada Schuman à San Marcos : beaucoup trop cher pour ce que c’est, le seul intérêt est l’endroit, vraiment sur le lac. Retour en lancha (15Q). Gros orage l’aprèm. On mange le soir dans un comedor simplissime juste au dessus de l’embarcadère, délicieux et bon marché.


J6 : Réveil à 5h30 pour voir le soleil se lever sur le lac. Moment magique, quelle quiétude ! Gros petit dej traditionnel au comedor de la veille. Départ en lancha vers Panajachel . Comme tous les autres trajets en lancha qu’on a fait, c’est presque une croisière tant les paysages sont beaux ! Partout la silhouette d’un volcan ou l’autre, des pêcheurs, ce bleu obsédant. Deux grosses heures de shopping à Panajachel, bonnes affaires ! Retour à Antigua en 2h15 chrono, cad très vite (75Q Xocomil). On book notre bus de nuit pour le jour suivant avant de monter en shuttle vers le Earth Lodge, un eco-lodge sur les hauteurs d’Antigua. L’accès ne se fait qu’à pied, ça se mérite ! Mais ça vaut vraiment la peine, l’endroit est enchanteur. Vues à couper le souffle sur la vallée, les volcans Agua, Acatenango et Fuego. On a choisi une cabane dans les arbres (340Q) et on ne regrette vraiment pas ce cracking ! Le dîner est communautaire (65Q) et pousse à la rencontre.


J7 : Réveil à 5h30 pour voir le soleil se lever, et c’est tout juste pour voir la dernière éruption où la lave est visible du Fuego ! Parce que dès qu’il fait clair on ne voit plus que de la fumée… Matinée on profite des installations du Earth Lodge : slackline, temazcal (sauna maya), hamacs, … et de la belle carte qui fait la part belle aux avocats cultivés dans la ferme bio attenante. On redescend à Antigua en shuttle puis on passe l’aprem à visiter encore cette si belle ville avant de prendre notre bus le soir. Notre coup de cœur : le couvent de la Merced (15Q), pour ses vues sur les volcans et les toits de la ville. Bus de nuit Antigua- Flores (300Q) avec Fuente del Norte: d’abord un colectivo qui nous amène de Antigua au terminal de FDN à Guatemala Ciudad, où on prend un bus pulman super confo. Départ 18h30 Antigua arrivée vers 5h du matin à Flores.


J8 : Arrivés vers 5h à Flores. Direction El Remate directement. Attention : si vous allez vers El remate ou Tikal directement vous ne devez pas descendre à Flores, mais à la station de bus à Santa Elena ! Le colectivo (20Q) nous laisse au croisement de El Remate, et on marche (15min) jusqu’à l’hôtel Mon Ami. L’endroit est sympa, belle salle commune ronde au toit de palme et ouverte, et surtout magnifique ponton sur le lac Peten Itza ! On y passe d’ailleurs une bonne partie de la journée, à bronzer/se reposer/nager. L’eau est tiède.  Balades à faire au Cerro Cahui. Chambre double avec sdd (150Q) très petite et rustique mais ça fait l’affaire.


J9 : Départ à 5h30 vers Tikal organisé par l’hôtel (50Q, aller 5h30 retour 14h30). On commence vraiment la visite à 6h20, et on ne verra PERSONNE avant 10h30, quelle chance d’avoir ce site incroyable pour nous tous seuls ! On fait le tour dans le sens horloger, du sud au nord et on ne regrettera pas ce choix : non seulement il n’y a personne mais en plus on va crescendo au niveau des temples pour finir par la Gran Plaza. La jungle qui se réveille peu à peu, les singes-araignées et les singes hurleurs, tous les bruits inconnus de la forêt, c’est dingue ! Et quelles découvertes… dans leur gangue de verdure ou partiellement découverts, les temples se dressent, presque verticaux, à l’assaut de la canopée. Il fait vite très chaud et on marche beaucoup donc prévoyez bonnes chaussures et beaucoup d’eau.  Au retour on est content de retrouver notre petit ponton et de chasser la fatigue de presque 7h de marche dans l’eau tiède du lac. On mange au restaurant de l’hôtel Mon Ami, basique, ne vous attendez pas à de la vrai cuisine française.


J10 : On profite encore un peu de ce petit paradis avant de rejoindre Flores (colectivo 20Q jusque Santa Elena puis 5Q de tuk-tuk jusqu’à Flores). On est séduits par cette ville-île écrasée de chaleur qu’on nous avait dit très touristique mais où on ne croise finalement presque personne, sûrement dû à la basse saison. On se balade dans les rues très propres, avec d’un côté les façades colorées et de l’autre la vue sur le lac. C’est joli mais ceci dit on a vite fait le tour. Petite tournée des bars le long de la digue pour tester les happy hour face au soleil couchant. On mange à San Telmo, un resto super coloré avec une magnifique terrasse tout en haut et plein de végétation. On dort à l’hôtel Casa Lacandon (150Q sdd +ventilo), basique mais propre et gestion sympa.


J11 : Encore un réveil aux aurores pour être à la station de bus de Santa Elena avant 6h. On galère un peu mais on finit par trouver un bus qui nous amène à Rio Dulce en 4h15 (100Q, sans doute trop cher). Le long de la route, on découvre le Peten : une luxuriance inouïe, des palmiers, des énormes vaches à cornes et bosse, des collines vert vif, des grandes propriétés terriennes aux allures de ranch, des cowboys à cheval, des arènes de combat de coq, … On arrive à Rio Dulce, ville capharnaüm où l’on croise toutes sortes de choses et de gens dans un vacarme assourdissant, des odeurs prenantes et une chaleur suffocante. On va visiter le Castillo San Felipe (25Q+3Q/pers colectivo), endroit photogénique et bien tenu, petite explication historique. Délicieux ceviche juste à côté de l’embarcadère de Rio Dulce. Départ de la lancha publique à 14h30 (125Q, prix officiel). Deux heures jusqu’à Livingston, une vraie croisière. On passe du Golfete, plein de yacht étrangers parqués pour la saison des ouragans, au cañon, un passage plus étroit aux hautes parois végétales, avant de déboucher sur la ville déglinguée de Livingston et la mer des caraibes. Gros coup de cœur sur ce trajet en lancha ! On s’installe à la Casa Rosada avant de partir faire un tour en ville, sentir l’ambiance garifuna. Beaucoup de street art coloré, la ville (plutôt un village) a vraiment une bonne « vibe » mais qu’est-ce qu’on a chaud ! On décide de goûter  la spécialité locale, le tapado. Il s’agit d’une sorte de soupe de lait de coco remplie de fruits de mer, crabe, poisson, avec des morceaux de banane. C’est délicieux ! (Chez Gaby, 70Q tapado+boisson). On dort à la Casa Rosada dans un petit bungalow de bois et palme, impeccable, sanitaires communs mais très propres  (160Q).


J12 : Réveil à 5h30 pour voir le lever du soleil, un des plus beaux ! Journée consacrée à régler un souci administrativo-financier, ce qui nous oblige à faire un aller-retour à Puerto Barrios. Apéro sur l’embarcadère de la Casa Nostra, endroit parfait pour voir le soleil se coucher avec une bonne michelada ! Vue panoramique sur le port, l’embouchure du Rio Dulce et la mer des caraibes. On adore : les bateaux qui rouillent lentement, la jungle qui vient grignoter les berges, les couleurs changeantes et les innombrables oiseaux de mer.


J13 : Départ vers la finca Tatin avec leur propre lancha (40Q). C’est beaucoup plus malin, si vous comptez loger le long du rio et à Livingston, de d’abord rester le long du rio en venant de Rio Dulce, puis de rejoindre Livingston, et de repartir vers Guatemala Ciudad en passant par Puerto Barrios. On le contraire si vous faites le tour dans l’autre sens. C’est plus logique, gain de temps et d’argent. La Finca Tatin est posée le long du Rio Tatin, un affluent du Rio Dulce. Dès l’arrivée, on est séduits : des passerelles en bois qui s’élancent au-dessus de la mangrove vers les profondeurs de la selva tropical, un concert d’oiseaux étranges, des crabes avec une seule pince jaune. On a pris un bungalow face au rio, ça coûte plus cher mais ca vaut vraiment la peine (350Q). On nage dans le rio, joue au ping-pong, lit dans un des hamacs, … La cena est communautaire ici aussi (55Q) et c’est vraiment bon ! Aussi des cocktails plus que corrects.


J14 : Journée kayak ! Plusieurs excursions possibles au départ de la finca Tatin, nous avons choisi de simplement louer un kayak 2 personnes pour la journée (75Q) et de se laisser guider par nos envies. On remonte des rios, observe les pélicans, plein d’autres oiseaux, la vie sur les rives, avant de rejoindre le rio dulce pour descendre une partie du cañon. Super impressionnant depuis le ras de l’eau ! On croise pas mal de locaux, dans des barques taillées dans le bois, qui longent les berges. On voit même des loutres ! On rejoint la casa redonda/the roundhouse, géré par les mêmes proprios que la finca tatin, pour le coucher de soleil. La vue d’ici est dégagée et on déguste des caïpirinhnas  en profitant du spectacle. L’endroit est vraiment enchanteur. Le retour, après la nuit tombée et avec nos lampes frontales, est tout simplement magique. Du kayak de nuit c’est une expérience J


J15 : journée de transport. Départ 4h45 en lancha vers Livingston. On arrive à prendre la lancha de 5h30 à Livingston, direction Puerto Barrios (35Q). Là on prend un bus Litegua à destination de Guatemala City (100Q) confo et bien équipé. Heureusement parce que avec les travaux aux abords de la capitale, on prend vraiment des heures pour faire ce trajet. Au terminal Litegua on prend une connexion pour Antigua sensée partir à 14h30… et qui partira à 15h45 (45Q). On est pas fâchés de retrouver les rues calmes d’Antigua et surtout un peu de fraîcheur par rapport au Peten ! Hôtel Las Piletas, sans prétention, basique mais propre (150Q avec sdd), lessive 10Q.


J16 : départ d’Antoine pour l’aéroport via le shuttle de l’hôtel (75Q). Nuit en dortoir mixte à El Hostal (80Q).


J17-18 : ACATENANGO. Excursion avec l’agence de Gilmer Soy (+502 4169 2292), recommandé sur tripadvisor, ce sont des guides locaux. Je recommande ! (350Q + 50Q entrée du parc + 200Q pour un porteur). Il y a moyen de trouver bien moins cher dans une des innombrables agences d’Antigua, mais je ne regrette absolument pas, tant ils sont sympas, pros et aux petits soins avec nous chez Gilmer ! J'ai aussi choisi de payer un porteur parce que je pensais que la montée serait plus dur. Finalement j'aurais réussi à porter mon sac mais je ne regrette pas car j'ai pu bien profiter même pendant la montée. Départ 7h30 de Antigua. On est 7, c’est un petit groupe et c’est plus sympa comme ça. Au village de la Soledad, on passe par le bureau de Gilmer pour charger les sacs et louer des habits chauds pour ceux qui veulent (gants/bonnets 5Q). On commence vraiment la montée vers 10h. Pauses fréquentes, et on a de la chance avec le temps. Arrivée au base camp vers 15h15, on a le temps de se reposer, regarder le Fuego en éruption toutes les 10 min, jouer aux cartes, … Super bon repas le soir concocté par notre guide Rudy, suivi de véritable chocolat chaud guatémaltèque et de marshmallows à griller au feu J La soirée est ponctuée de Oh ! et de Ah ! à chaque éruption du Fuego, c’est vraiment super impressionnant surtout la nuit avec la lave qui se détache sur le ciel étoilé. Sommeil léger voir inexistant vu le vacarme du volcan. Réveil à 3h45 pour la montée finale. C’est très dur mais on fait des pauses toutes les 10min donc c’est gérable. Arrivés en haut pour le lever du soleil, c’est époustouflant ! Il fait gelant et beaucoup de vent mais ça vaut mille fois la peine ! Retour au base camp pour déjeuner et ranger le camp, avant de redescendre les 1400m jusqu’en bas, toujours sous le soleil. Un expérience à ne pas manquer !


J19 : shuttle vers l’aéroport (12$) et retour en Belgique.

Re: Compte-rendu assez détaillé de 15j au Guatemala

Signaler
koko707
Il y a 3 années
Très intéressant ce compte-rendu, merci ! Je le relis à tête reposée pour m'en inspirer :)

Bons Plans Voyage Guatemala

Réservez votre hébergement et bénéficiez de -5 % sur votre location de voiture sous forme de bons

Réservez votre hébergement et bénéficiez de -5 % sur votre location de voiture sous forme de bons

Hôtels
Chambres pour étudiants, expatriés ou courtes durées

Chambres pour étudiants, expatriés ou courtes durées

Voyages Culturels
Travaillez partout dans le monde avec Remoters

Travaillez partout dans le monde avec Remoters

Locations de vacances

Voyage Guatemala

Services voyage