Forum Écosse

Oh la vache ! Attaque de vache en Ecosse

5 réponses

Dernière activité le 22/09/2017 à 10:17 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
wren
Le 21 septembre 2017
C'est bien de "vaches" qu'il s'agit puisque nous avons été attaqués par une banale vache - suivie par le troupeau - dans les Hébrides.

Contexte : une ballade début août dans la réserve de Balnarald sur la côte Ouest de l'ile de North Uist. Il fait beau.

Fin d'après-midi, après avoir fait le tour de la péninsule et observé quelques oiseaux, nous suivons le sentier du retour - dûment balisé - qui traverse un champ. Une quarantaine de vaches broutent tranquillement à une vingtaine de mètres devant nous, de part et d'autre du sentier.

Nous nous approchons et remarquons une grande vache brune qui se détache du troupeau et avance dans notre direction. Nous nous arrêtons. Subitement, elle nous fonce dessus et alors que nous nous écartons à toute allure, elle attaque littéralement mon mari (qui tombe par terre en l'évitant). Et les autres vaches arrivent au galop en soutien !

Repli stratégique vers la plage au pas de course...  Pas de bobos mais une sacrée frousse.

Prudence donc.

 

La vache est-elle naturellement bonne ?

Signaler
calamity jane
Il y a 2 années
Bonjour,
Le conseil de prudence de Wren me paraît judicieux . Je ne peux que l'appuyer par mon expérience de cow girl (très ) occasionnelle.
Les taureaux réputés les plus doux sont systématiquement susceptibles d'être agressifs à partir de l'âge de trois ans , même auprès de leurs maîtres, et sans raison apparente. J'essaie systématiquement de séjourner le moins possible dans leur champ visuel , ayant suscité en toute innocence l'ire de l'un de ces monstres pour avoir étant enfant joué à construire un barrage sur le caniveau de la route. Une clôture nous séparait, mais elle n'aurait pas résisté. On m'a évacuée à temps.
J'ai été chargée par une vache Salers, aux longues cornes que je devais ramener du pré. Ce sont des cousines des vaches des Highlands, d'après leur apparence . Ma vocation de cow girl en a pris un rude coup, même si cette bête a été reconnue ensuite comme déséquilibrée.
Récemment, j'ai renoncé à traverser mon pré occupé par deux vaches Salers et leur veaux. L'une d'elles ne m'a pas paru bien disposée à mon égard . Je lui avais octroyé un CDD pour brouter mon herbe. Si Pôle emploi vaches me l'envoie à nouveau, et si je la reconnais , je ferai tout pour la licencier au plus vite.
D'une manière générale, il faut éviter de traverser un troupeau. Il faut s'efforcer de le contourner (quand c'est possible ). Il faut savoir d'autre part que si les vaches sont laissées libres dans la nature sans contacts humains fréquents, elles deviennent vite quasi sauvages et les vétérinaires eux-mêmes redoutent de les approcher . Au cas où l'on se trouve dans une situation difficile où l'on ne peut éviter la proximité immédiate, rester calme, et ne pas s'attarder. Il peut arriver aussi que l'on puisse parlementer avec une vache qui vous barre le passage , et même qu'on puisse la prendre en chasse sans risque. C'est une affaire d'intuition...
Mais d'une manière générale ,ce n'est pas la vie sociale partagée avec l'homme qui rend la vache agressive, c'est plutôt l'inverse...
Calamity Jane

Re: La vache est-elle naturellement bonne ?

Signaler
wren
Il y a 2 années
Et bien se dire qu'une vache, c'est drôlement fort. J'ai déjà pris un coup de tête d'une vache dont je m'étais approchée un peu trop près. J'ai valsé.

A ce propos en Autriche, le signalement des troupeaux en semi-liberté aux alpages est systématique.
Un panneau jaune fluo et la mention en lettres de 10 centimètres : "achtung Weidevieh !".
Sans oublier le gros plan d'un mufle de ces anuimaux. Genre "Votre dernière vision avant de vous faire piétiner à mort".

On ne rigole pas. Ca arrive.

Re: La vache est-elle naturellement bonne ?

Signaler
wren
Il y a 2 années
Parlementer avec les vaches  :)

Dans les Pyrénées, comme elles se promènent souvent sur la route de montagne, il faut descendre de voiture et les prier de se pousser.

Un ferme "Allez ! Alleeeez !!!" est généralement sufisant.

On évitera par contre les grands gestes des bras façon moulin à vent.

 

Parlementer avec les vaches .De la diplomatie à la guerre

Signaler
calamity jane
Il y a 2 années
Il est comme le dit Wren souvent utile de parler , quand la bête vous bouche le passage. Discours à adapter suivant les circonstances. J'ai choisi d'être aimable avec une vache qui allaitait son veau dans l'île de Canna . Un seul passage possible, à cause de la marée, pour sortir , pas très large .La vache était au milieu , et c'était l'heure de la têtée. Vache sans cornes ou presque . Sans cela j'aurais renoncé. Je lui ai parlé dans le dialecte occitan dans lequel on s'adressait dans mon enfance aux vaches,avec les intonations usuelles aimables et rassurantes en pareille circonstance. La vache nous a regardé passer sans broncher.
Mais quand il s'agit d'éloigner un troupeau de la tente, deux procédés tirés du principe selon lequel la guerre se fait tout autant avec les forces que l'adversaire vous prête qu'avec celles dont vous disposez réellement :
- Emporter du fil pour clôture électrique (il en existe du léger , qui peut servir aussi de corde à linge, avec les bâtons de marche comme piquets ) et faire une clôture électrique leurre . Cela marche avec les races pas trop fûtées, pas avec toutes, pas avec les Salers par exemple .
- Les poursuivre sans hésiter avec les intonations d'usage en brandissant son bâton de marche , mais mieux vaut avoir au préalable bien jugé du caractère de l'adversaire , sans quoi les choses pourraient mal tourner . Il faut assez souvent intervenir plusieurs fois de suite.
D'une manière générale ,mieux vaut avoir toujours un bâton avec soi, pour les vipères, pour les vaches , pour les roquets hargneux , les jars, et même les coqs . Je ne dirai rien sur les red deers, bien dangereusement armés (voir d'aileurs un épisode de Waverley ) , bien que j'aie eu un bref échange avec l'un d'entre eux sur le camping officiel de Kinloch Hourn .
Calamity Jane

En dernier recours : s'écraser

Signaler
wren
Il y a 1 année
"quand il s'agit d'éloigner un troupeau de la tente"....

Hhhhhaaaannnn...... ça me rapelle la fois où nous avons bivouaqué dans le Parc National des Encantats en Catalogne (pratique interdite soit-dit en passant) également connu sous les nom de Aigües Tortes Y San Maurici.

Nous venons d'effectuer de longues heures de marche un peu techniques avec de gros dénivelés. Nous nous reposons en bavardant sous la petite tente de bivouac, mon mari, notre fils de 11 ans et moi même. Dans un endroit - forcément - sublime. Un peu d'herbe et pas mal de sapins à crochets. Il y a des vaches  de montagne en contrebas.

Et puis nous entendons "chomp chomp chomp". Le bruit de la vache qui broute. Assez énergiquement. Mon mari sort la tête pour voir à quelle distance elle se trouve.

"C'est pas une vache. Et il est juste à côté".
Et il y a un taureau avec d'énormes cornes et des burnes assorties, à moins de trois mètres de la tente avec heureusement un petit fossé entre lui et la plate-forme herbeuse où nous avons planté. 

On ne bouge plus, on ne parle plus et on guette. On est chez lui. Il a du nous repérer mais comme nous sommes allongés et immobiles dans notre tente vert coloris vert éteint, il finit par faire demi-tour et s'éloigner. Après avoir tapé deux trois fois d'un sabot sur le sol...

Un site intéressant pour tout savoir de ces braves bêtes et comment se comporter.
http://lesvaches.chez-alice.fr/lavache.htm

Bons Plans Voyage Écosse

Voyage Écosse

Services voyage