Forum Gabon

Passage de la frontière entre le Gabon et la République du Congo

Avis non contrôlés
Signaler
Krit
Le 18 juin 2017
Il semble difficile de dénicher quelque information fiable sur les points de passage entre le Gabon et le Congo-Brazzaville, aux environs de Tchibanga.
Quelques habitants m'ont affirmé qu'il est aisé de passer par la région de Mongo. Il n'en est rien, la piste serait peu usitée, en mauvais état et envahie d'herbes à éléphants.
En bordure de la gare routière, très tôt, plusieurs 4x4 quittent chaque matin Tchibanga et rejoignent les différents villages de la région de Mongo.
À partir de ces villages, ll est possible, ensuite, pour une somme conséquente, de se faire conduire à la frontière, à l'arrière d'une moto; le dernier village avant la frontière serait distant d'une quarantaine de kilomètres.
La petite ville de Tchibanga compte un ressortissant français, c'est un boulanger et fait office de consul honoraire.
Une seconde possibilité existe au départ de Mayumba, désormais aisément accessible de Tchibanga par une belle route bitumée; là, du petit port, une pirogue motorisée rejoint le village de N'Dindi, proche de la frontière. Le parcours nautique s'effectue en quatre heures mais les liaisons en provenance de N'Dindi sont irrégulières.
Une croix de Lorraine s'exhibe sur les hauteurs de Mayumba, elle rend hommage aux premiers Français Libres qui prirent pieds au Gabon. Au carrefour des routes menant au port et à la ville, une piste dissimulée sous la végétation mène rapidement sur le site.
J'ai retenu une troisième voie d'accès, au départ de N'Dende; celle-ci mène à Doussala puis N'Gongo au Congo. Ces villages se situent de part et d'autre de la frontière.
Aux dires des locaux, des véhicules quittent N'Dende chaque jour pour Doussala, dernière localité gabonaise ou pour le village congolais de Nyanga, distant d'une cinquantaine de kilomètres de la frontière.
Ces liaisons sont liées au nombre de passagers désireux de se rendre au Congo et seul, un véhicule semble journellement, assurer le trajet Doussala-N'Dende-Doussala. Il quitte N'Dende pour la frontière en fin de matinée.
Le bureau de la police chargée de l'immigration vous communiquera le numéro de tel. du conducteur.
À N'Dende, la fonction de maire est assurée par une femme, une Française; si vous rencontrez d'importantes difficultés, elle sera à vos côtés.
Dans cette région, existe une autre particularité, la grotte Tsona, située à quelques kilomètres au sud de N'Dende. http://carnetsdevoyages.jeanlou.fr/Les_Grottes_du_GABON/NDENDE_1_la_Grotte_de_NTSONA/
J'ai rejoint la frontière en parcourant cette piste à l'avant d'un camion gabonais, propriété d'un Malien et piloté par un jeune Guinéen. Ils viennent au Congo pour faire le plein de tubercules de manioc.
La piste est difficile; durant la saison des pluies, les ornières sont profondes, il nous faudra quatre heures pour accomplir la cinquantaine de kilomètres et atteindre la frontière.
Petite subtilité, il importe d'accomplir les formalités de sortie du territoire gabonais à N'Dende, la photocopie du visa de ce pays nous est demandée par la police de l'immigration; les bureaux ouvrent vers huit heures.
L'ultime contrôle des autorités gabonaises s'effectue à Doussala.
Une modeste rivière fait office de frontière. Au Congo, dans le petit village de N'Gongo, nous devons nous présenter à un policier, au garde frontière, au gendarme puis de nouveau à la police, celle de l'immigration !
Malgré des documents parfaitement en règle, mon conducteur sera contraint d'arroser généreusement ce petit monde. Ce n'est que le début...
Il faut, évidemment, préférer une liaison directe jusqu'à Nyanga; les véhicules sont en effet, peu nombreux sur la piste.
À Nyanga, où il faut à nouveau s'enregistrer, deux possibilités d'hébergement s'offrent à nous, ces hôtels sont très modestes mais l'un deux se situe au bord du fleuve, dans un cadre charmant.
Tous les matins vers six heures, une première voiture-taxi s'élance en direction de Dolisie par une longue et difficile piste, en voie de réfection, le trajet s'accomplira en neuf heures.
Ne vous laissez pas abuser, là ou ailleurs, par les exigences formulées par des gendarmes, policiers ou autres individus en uniforme ou en civil, la corruption est institutionnalisée.
C'est un jeu auquel je n'ai jamais souscrit, mon sens du dialogue à voix haute s'est révélé prépondérant, ces messieurs ou dames ont peu l'habitude de se faire houspiller. Parfaitement en règle, l'Africain originaire d'une autre nation, résigné, proteste mollement et paye...

Bons Plans Voyage Gabon

Voyage Gabon

Services voyage