Forum Iran

Voyage de 3 semaines en Iran (avril 2017)

Avis non contrôlés
Signaler
goldengo
Le 03 mai 2017

Voyage en Iran du 26/03/17 au 18/04/17.


Réalisé par 2 coéquipiers mis en relation par les annonces du Routard.


Itinéraire : Téhéran, Bandar Abbas, Queshm Island, Shiraz, Yazd, Ispahan, Kashan, Téhéran.


Argent, Change :


A notre arrivée, avec 1€ vous aviez 41000 rials, soit 4100 tomans.


A notre départ, avec 1€ vous aviez 40000 rials, soit 4000 tomans, soit 4 (dans les échanges avec les commerçants qui ne s’embarrassent pas de tous ces zéros).


Donc 1 (ou 1000 tomans, ou 10000 rials) équivaut à 0.25€.


Vous pouvez changer à l’aéroport (meilleur taux), au bureau de change en ville (on vous le conseille), dans la rue (sauf si on ne peut faire autrement, à éviter sinon car vous vous retrouvez au milieu de la foule avec une liasse de 5 à 10 cm d’épaisseur de billets à compter, c’est pas pratique et le changeur vous entourloupe si vous n’êtes pas attentif). Paradoxalement, il y a des centaines de banques un peu partout dans le pays mais aucune ne fait de change.


Attention, tout est fermé le vendredi (c’est notre dimanche). De ce fait prévoyez de changer à l’avance car vous risquez de vous retrouver en culotte courte.


A priori le fait que les cartes bancaires ne soient pas acceptées semble un handicap pour nous occidentaux habitués à la monnaie plastique. En fait, aucune insécurité dans ce pays, vous pouvez vous balader avec 2000€ en liquide sur vous, vous ne risquez rien (à moins de faire exprès ou d’être totalement inattentif)


Sachez que le salaire mensuel moyen en Iran est inférieur à 300€. Que si vous relativisez, toute dépense vous semblera dérisoire et vous finirez par tout payer au double de sa valeur. Il semble d’ailleurs qu’il y ait 2 tarifications, une pour les locaux et une pour les touristes.


Exemple : vous allez visiter nombre de sites remarquables (mosquées, sites archéologiques, etc…). Le droit d’entrée est de 200000 rials (soit 5€) par personne pour les touristes et de 30000 rials (soit 0.75€) pour les iraniens quand on les fait payer. Pas de mesquinerie, mais il faut le savoir.


De même, demandez toujours le prix avant de consommer (dans la rue ou fast-food ou au restaurant). Comme c’est écrit en farsi, certains commerçants savent en profiter.


Par ailleurs, il faut savoir que le prix des excursions n’inclut jamais celui des visites.


Communications téléphoniques.


Dès que vous le pourrez, achetez une carte Irancell rechargeable (2,5 ou 10€) et remplacez provisoirement votre carte SIM. C’est très pratique en interne pour les réservations notamment. Faut juste arriver à trouver où se la procurer (passeport nécessaire). A Téhéran, Aladin Mobile Market, Afez avenue (secteur de Jonhouri).


26/03/17 :


Arrivée à l’aéroport de Téhéran en pleine nuit (vers 5h00 du matin) en provenance d’Orly, avec escale de 2h à Istanbul, après 2 vols d’environ 3h30 chacun.


Première impression concernant l’aéroport Ayatollah Khomeiny : un peu austère. Quand on n’a pas de visa il faut se rendre au fond d’un très long couloir, accéder à un guichet ou l’on vous échange votre passeport contre un formulaire à remplir et à faire tamponner au bureau d’à côté contre 75€ (+3€ on ne sait trop pourquoi, c’est comme ça). Vous ramenez le formulaire au bureau initial et puis vous attendez, vous attendez, vous attendez un temps indéterminé (au moins ½ heure sans explication). Vous récupérez le fameux sésame qui va vous permettre de passer la douane et de vous rendre enfin au tapis roulant pour récupérer vos bagages. Sauf que comme les formalités précédentes ont duré plus d’une heure, c’est compliqué de remettre la main sur ses bagages qui ont été stockés dans un coin. Stressés s’abstenir car pour se faire comprendre en farsi, merci !


Vous sortez de l’aéroport et vous entamez votre relation avec les taxis iraniens (un poème). Le prix de la course pour se rendre au centre ville (une quarantaine de kms) est fixé par le gouvernement à environ 17€ (sauf que c’est écrit en farsi, les chiffres aussi). On vous proposera donc 30€, puis 25€, puis 20€ (à ce tarif, le chauffeur est très en colère). D’une façon générale, il ne faut jamais se précipiter, il faut absolument fixer le tarif d’une course avant de monter en voiture, se mettre bien d’accord, préciser par écrit éventuellement, ne pas se laisser impressionner et surtout rester ferme au moment du règlement.


Métro : très pratique pour se déplacer à Téhéran, la difficulté tient aux indications des plans en farsi (incompréhensibles) mais dans les rames les écritures sont en anglais (donc déchiffrables). De plus vous ne serez jamais perdu car tout le monde cherchera à vous aider (même s’ils ne comprennent pas ce que vous voulez, il y aura toujours quelqu'un qui se mettra à votre disposition, quitte à se détourner de son chemin pour vous accompagner). Achetez des tickets aux guichets ou une carte magnétique rechargeable (plus pratique et beaucoup moins cher, même si c’est très bon marché !).


Notre hébergement à Téhéran : Sara Saniee, Ferdosi square, sepahbod gharani ave, shadab gharbi street n°36. (métro Ferdosi, ligne jaune + 15 minutes de marche à pieds) Tél 0098 912 171 4179. On réserve via WhatsApp. C’est 30€/personne/jour (petit déjeuner compris). C’est bien, c’est propre, c’est cher mais c’est Téhéran.


Visite de Téhéran :



  • Musée de la Joaillerie : (métro Khomeiny square) on y découvrira les joyaux de la couronne, des collections de bijoux et de pierres précieuses, à voir.

  • Tour Azadi : (métro Azadi) on la voit dans tous les guides et partout en carte postale. Mérite ½ heure.

  • Tour Milad : montez tout en haut, vous aurez une vue imprenable à 360° sur la ville de Téhéran et les montagnes enneigées environnantes. Seul problème, pour vous y rendre, pas de station de métro à l’horizon, donc taxi, donc embrouilles.

  • Pont Tabiat (métro Haghani, ligne rouge) : nouveau pont reliant 2 grands espaces (jardins publics) où les iraniens viennent pique-niquer. Ce pont à 3 niveaux qui enjambe l’autoroute est une réussite architecturale. Endroit agréable pour flâner. Un bon restaurant de spécialités iraniennes à signaler : Khooneh Restaurant (bâtiment avec bardage en bois)

  • Palais du Gollestan : (métro Panzdah Khordad) ancien palais royal avec plusieurs pavillons-musées entourant un grand jardin avec pièces d’eau. Calme, frais et agréable. A ne pas manquer. Entrée dans l’enceinte du palais payante + entrée de chaque pavillon à payer en sus. Tout n’est pas à visiter (avant de partir procurez vous un guide de l’Iran, ça vous aidera à choisir).

  • Randonnée à Darabad (accès métro Tajrish_terminus ligne rouge + taxi jusqu’à Darabad square_2000 tomans/personne) : ½ journée de balade en moyenne montagne, dans la nature à 2 pas de Téhéran dans un cadre superbe (accès aux sommets enneigés pour les plus courageux). Chaussures de sport et petit sac à dos nécessaires. Air pur et rando cool sans difficulté. Un très bon moment loin des embouteillages et du nuage de pollution qui surplombe Téhéran.


 


29/03/17 :


Téhéran >>> Bandar Abbas en train couchette (environ 1500 kms).


Réservation effectuée dans une agence de voyage à Téhéran (sans difficulté). Prix : 17.50€/personne


Départ de la gare ferroviaire de Téhéran (métro Rahahan) à 13h00. Rdv une heure avant pour formalités administratives inutiles (passeport).


Arrivée le 30/03/17 à 6h00 du matin dans le Golfe Persique.


Transport en compartiment de 4 personnes (comme les couchettes SNCF 1ère classe d’antan). Propreté : nickel, attention et discrétion du personnel, télévision. Restauration possible dans wagon restaurant (3€/personne), menu identique midi et soir.


Particularité : le train s’arrête une ½ heure après le départ pour permettre au conducteur de faire la prière. La ligne traverse le désert pratiquement de bout en bout (y’a rien à voir !). Dans les compartiments les femmes sont séparées des hommes (comme dans le métro). Les iraniens étant friands des contacts avec les étrangers, vous serez invités dans d’autres compartiments, voitures, pour discuter et vous ne verrez pas le temps passer. Une très bonne expérience !


A l’arrivée : taxi vers le port (ne vous attardez pas à Bandar Abbas, y’a rien à voir). Pour 4€/personne vous effectuerez la traversée vers l’ile de Qeshm. De l’autre côté du détroit d’Hormuz se trouve Oman.


L’ile fait 100 kms de long. Mis à part le bazar, la ville n’a pas d’intérêt (ne visitez pas le château portugais, c’est une arnaque). Par contre il y a quelques sites intéressants à ne pas manquer et pour ce faire nous avons loué un taxi à la journée (45€ à deux, même prix à quatre).



  • Star valley, site modelé principalement par l’érosion éolienne, du genre « cheminées de fées » dans le désert,

  • Tchahkouh canyon, idem précédent mais plus spectaculaire et surtout plus frais,

  • Mangrove de Hara. Visite d’une ½ heure en barque à moteur (capacité 6 personnes, prix unique environ 20€, que vous soyez seul ou à six).

  • Hengam island pour voir des dauphins.


L’ile est un site balnéaire, la température est vite caniculaire, les plages sont de sable fin, se rafraichir dans la mer est appréciable (les iraniens se baignent en marcel, les iraniennes tout habillées et ça fait bizarre).


On n’a pas visité l’ile d’Hormuz (et on le regrette) ni l’ile de Kish (pour les touristes friqués et on ne le regrette pas).


Notre hébergement à Qeshm : Beach restaurant tenu par un couple irano-allemand très sympa. Chambre climatisée en bord de mer pour 25€ la nuit pour 2 personnes. Etablissement « Shabhaye Talai », Park Zeyton, tél : (+98) 936 39 74 103. www.shabhayetalai.ir. Dans le même ensemble, pour 60€ vous aurez une « villa » en bois avec la mer en face et la plage à vos pieds pour vous tout seul. Restaurant très accueillant, bon et pas cher.


 


Nuit du 01/04/17 au 02/04/17. 


Autobus de nuit entre Qeshm city et Shiraz (environ 600 kms). Départ à 16h00,  traversée en ferry, arrivée vers 5h00 du matin. Bus relativement confortable mais c’est quand même longuet. Prix : 9€/personne.


D’une façon générale, le réseau routier en Iran est excellent et nous avons apprécié les trajets en autobus. A l’arrivée il y a toujours quelqu'un pour vous proposer de vous transporter au centre ville. Un conseil, prenez votre temps, surtout si vous arrivez en pleine nuit (mieux vaut passer 2 ou 3 h au chaud au terminal des bus que d’errer dans des rues désertes), discutez le prix du taxi (pour les touristes c’est toujours le double, proposez la moitié) et partagez la course avec d’autres voyageurs.


 


Shiraz du 02/04/17 au 04/04/17. 


Que ce soit pour Shiraz ou Ispahan, vous trouverez le détail et la description des principaux sites à  visiter dans votre guide de voyage. Il y a tellement de choses magnifiques à découvrir que vous aurez le choix. Ci-dessous, la liste non exhaustive des endroits visités :



  • Palais Ghavam et magnifique jardin de Naranjestan, à ne pas manquer,

  • Citadelle Zand – Forteresse de Arg-E-Karim Khan,

  • Mosquée Nasir-ol-Molk (la mosquée rose), à ne pas manquer,

  • Jardin botanique d’Eram, à ne pas manquer,

  • Tombe mausolée de Hafez,

  • Tombe mausolée de Saadi, (vous pouvez faire l’impasse si vous êtes en over dose !)

  • Bazar de Vakil, lumineux et très fourni. Y errer est très agréable.


Persépolis : accessible à partir de Shiraz (28€ A/R en taxi). Site dont la réputation mondiale n’est pas usurpée. Pour les amateurs d’archéologie et de vieilles pierres il est incontournable. Les bas reliefs sont exceptionnels. Prévoyez une casquette et de l’eau car l’endroit est aride.


Tout près se trouve le site de Naash-e-Roslam (on est passé à côté sans le savoir, on a peut être loupé quelque chose ?).


En faisant 50 kms supplémentaires, on peut poursuivre la visite vers Pasargades pour voir le tombeau de Cyrus le Grand (recommandé dans les guides mais décevant d’après les gens qui y sont allés. A vous de voir en fonction de votre temps libre).


Notre hébergement à Shiraz :


Chez l’habitant. 3 jours et 3 nuits dans une famille, petit-déjeuner et repas du soir compris. Faradj nous a servi de guide et nous a véhiculés pendant tout notre séjour à Shiraz et également pour l’excursion à Persepolis (60 km au nord-est de Shiraz). Déjeuner à notre charge. Forfait global négocié de 225€.


Avantage : rien à dire concernant la prestation d’une personne à notre entière disposition, qui connaissait toutes les visites à effectuer et nous a simplifié la vie.


Inconvénient : on n’était pas très à l’aise chez des gens chaleureux qui nous considéraient comme des « invités » mais dont le côté mercantile ressortit à la fin. Tous les soirs défilaient des gens de la famille qui nous regardaient un peu comme des bêtes curieuses. Une expérience mitigée.


Nuit du 04/04/17 au 05/04/17. 


Autobus de nuit entre Shiraz et Yazd (environ 450 kms). Départ à 23h00, arrivée vers 5h00 du matin. Bus relativement confortable. Prix : 7.50€/personne. Le terminal des bus étant très éloigné du centre ville, n’hésitez pas à prendre un taxi.


Yazd du 05/04/17 au 07/04/17. 


Pour la description, reportez vous à votre guide favori (idem Shiraz). Ville de province, au bord du désert. L’intérêt est plutôt constitué par la visite des sites alentours.


Ci-dessous, la liste non exhaustive des endroits visités :



  • Vieille ville en pisé,

  • Tours du silence,

  • Temple du feu zoroastrien (cher pour pas grand-chose),

  • Mosquée Jameh,

  • Place et mosquée Amir Chakhmag, (le centre d’information situé dans la galerie marchande est très efficace)

  • Bazar (rien à voir avec ceux de Shiraz et Ispahan),

  • Musée de l’eau.


Nous nous sommes adressés à l’agence « Persian Civilization Gate » (tél : 98 35 3627 3070) qui pour un forfait de 110€ nous a permit de réaliser un tour auto individuel avec guide  (Hamir) sur 2 jours avec une nuit dans le désert. Nous avons découvert :



  • Kharanagh, vieux village en terre fortifié à 80 km de Yazd, très chouette,

  • Chak Chak, à 40 km de Kharanagh, sanctuaire zoroastrien avec source. Les non croyants pourront s’abstenir car l’entrée est payante et il n’y a pas grand-chose à voir. L’accès est raide mais vu d’en haut le cadre naturel est grandiose et dénudé. Réputation surfaite,

  • Tours du silence (sur la route entre Chak Chak et Meybod),

  • Narin Castle à Meybod (à ne pas manquer),

  • Pigeon Tower à Meybod (intéressant),

  • Ice house et caravansérail de l’autre côté de la route (encore à Meybod), tisserand renommé dans l’enceinte (beaux tapis en coton, bon rapport qualité/prix).

  • Poteries (toujours à Meybod),


Nous avons passé la nuit dans le désert dans une sorte « d’igloo » où nous avons eu très froid malgré les couvertures et tapis mis à notre disposition. L’intérêt est la vision du désert au couché (19h00) et au levé du soleil (6h15). Ca vaut le déplacement et même un petit refroidissement en prime.


Notre hébergement à Yazd :


2 hôtels dans 10th Farvardin Avenue (trottoir opposé à l’hôtel Dad, 4*).


Le premier, 1 petite chambre pour 2, lit double, propreté laissant à désirer, petit-déjeuner compris. Prix : 30€ la nuit.


Le second, l’Aria Hôtel, sur le même trottoir, 20m plus bas, pour les « routards fauchés », 1 petite chambre, 2 lits single, confort minimum, sur cours donnant la possibilité de faire sa lessive et d’étendre son linge. Prix : 20€ la nuit sans petit-déjeuner.


Transfert Yazd>Ispahan  (315 kms) en bus le matin du 08/04/17.


4h30 de bus confortable pour se rendre à Ispahan pour la modique somme de 4,50€/personne.


 


Ispahan du 08/04/17 au 11/04/17. 


Comme pour Shiraz, vous trouverez le détail et la description des principaux sites à  visiter dans votre guide de voyage. Il y a tellement de choses magnifiques à découvrir dans cette ville (notre préférée) que vous aurez le choix. Ci-dessous, la liste non exhaustive des endroits visités :



  • Meydane Nakhshe Jahan (Place de l’Imam) : une merveille, une des plus belles place du monde, immense, paisible aux pièces d’eau et aux jets d’eau rafraichissants. Vaut le voyage à elle seule.

  • Mosquée de l’Imam : sur la place de l’Imam. On n’a pas pu la visiter malheureusement car des cérémonies religieuses se déroulaient toute la semaine,

  • Palais Ali Quapu et sa célèbre salle de musique. Vue imprenable sur la place de l’Imam depuis la terrasse,

  • Mosquée Sheik Lotfallah : sur la place de l’Imam. Magnifiques faïences.

  • Bazar, tout autour de la place de l’Imam. On y trouve des tapis, des miniatures, des bijoux, des vêtements, des tableaux, des épices et tout un tas de délices perses en tous genres,

  • Palais Chehel Sotun (palais aux 40 colonnes) : palais avec fresques et beaux jardins, et pièce d’eau,

  • Palais Hasht Behesht : au centre du parc Bagh-e-Bolbol (idem précédent mais moins bien entretenu),

  • Mosquée du Vendredi : en travaux lors de notre passage,

  • Quartier Arménien de Jolfa,

  • Cathédrale Vanq aux fresques magnifiques, nous y avons suivi une cérémonie religieuse émouvante,

  • Eglise Sainte Marie : fresques merveilleuses (située à côté de la précédente),

  • Pont Si-o-Seh (pont aux 33 arches) : pont illuminé la nuit. Le soir l’animation est à son comble. Les iraniens piqueniquent et flânent le long du Zayandeh très haut au printemps (un filet d’eau en été parait-il),

  • Pont Khaju : pont illuminé la nuit

  • Pont Chubi,

  • A 7 kms d’Ispahan sur la route de Hamadan, mausolée à deux minarets « branlants » dus à une erreur architecturale ou à de savants calculs permettant de résister aux tremblements de terre. Pas grand intérêt. A éviter, surtout compte tenu du tarif abusif de la visite.

  • 2 kms plus loin, toujours sur la route de Hamadan, Ateshkadeh-ye Esfahan, ancienne forteresse située au sommet d’un promontoire rocheux, devenue temple du feu zoroastrien. Montée d’une quinzaine de minutes dans un environnement  


 


Notre hébergement à Ispahan :


Saadi Hôtel, Abbas Abad street ; tél 9831 32203881 ; fax 9831 32211593 ; saadihotel_1944@yahoo.com. 25 USD/jour, petit-déjeuner compris.


Une grande chambre de 20 m2 avec 3 lits et un lavabo (sanitaires et douche à l’extérieur).


Situé à deux pas du pont aux 33 arches (plein centre) ce fut notre meilleur hébergement.


Transfert Ispahan > Kashan (190 kms) en bus le matin du 12/04/17.


4h00 de bus confortable pour se rendre à Ispahan pour la modique somme de 3,50€/personne.


Kashan du 12/04/17 au 15/04/17.


Comme pour les étapes précédentes, vous trouverez le détail et la description des principaux sites à  visiter dans votre guide de voyage. Comme précédemment vous aurez le choix. Kashan est une ville de province similaire à Yazd en taille et situation (au bord du désert). L’intérêt est partagé entre la ville et  la visite des sites alentours.


 


Ci-dessous, la liste non exhaustive des endroits visités :



  • Tabatabei house, maison bourgeoise du XVIIIeme siècle appartenant à un riche commerçant. Belle cour intérieur avec environ 40 pièces,

  • Abbasian house, la plus grande des 3 maisons d’habitation (3 niveaux et 5 cours) où l'on peut se perdre et découvrir au détour d'un escalier une très belle vue,

  • Sultan Amir Ahmad Bath house, lieu superbe! ce sont de magnifiques vieux bains parfaitement restaurés. On n’hésitera pas à monter sur les toits pour profiter de la vue sur la ville au coucher du soleil,


Ces 3 visites peuvent faire l’objet d’un billet groupé.



  • Boroojerdi house, très belle maison avec bassins et patios possédant une décoration de stuc de l'époque Kadjar. La salle de réception devant le bassin rectangulaire est magnifique. Elle est surmontée d'une tour à vents originale à six faces percées d'ouvertures,

  • Il vous faudra passer par une agence (22€ avec visite du Fin garden au retour) pour pouvoir réaliser l’excursion à Abyaneh (80 kms de Kashan). On accède à ce village rouge par le dessus. Pour faire la photo panoramique que vous voyez dans tous les guides et sur toutes les cartes postales vous devrez descendre en fond de vallée et remonter sur le versant opposé où se tient le Palahamoonah Castle (15 minutes en tout). Le village est très beau et il devait être agréable d’y flâner par le passé. A présent c’est devenu les « Champs Elysées ». Vous y rencontrerez plus de japonais, de français, d’anglais (d’étrangers en général) que de villageois iraniens. Cette perte d’authenticité s’accompagne d’une atmosphère mercantile rebutante et c’est bien dommage. A voir cependant, en l’état.

  • Bag-e Fin garden, trés beau jardin à environ 8 kms de la ville. Beaucoup de bassins, d'eau et donc de fraîcheur. Beaucoup de touristes et de visiteurs iraniens. Ne pas oublier de visiter l’ancien hammam, les pavillons et le musée. Le restaurant est un havre de paix. Y déjeuner dans la fraicheur est un must.

  • Cité souterraine de Nushabad, une ville souterraine sur 3 niveaux dans les entrailles de la terre. La fraîcheur de l’endroit est due au très bon système de ventilation. A éviter (ce qui serait dommage) si vous êtes claustrophobe

  • Excursion au Caravansérail de Maranjab: 90 kms A/R de tape cul dans la poussière du désert, sous un soleil de plomb, sur de la tôle ondulée pour visiter un caravansérail vide dont on vous fait payer l’entrée. A éviter.


 


Notre hébergement à Kashan:


Kamalalmolk traditionnal guest house, Tile 9, Allah Parast Alley, Molla Habibollah Sharif street


Kamalalmolk.house@gmail.com.


Guest house très sympa, chambres autour d’une cours intérieure de l’ordre de 25 USD/jour, excellent petit-déjeuner compris.


Nous sommes arrivés sans avoir réservé et donc « full ». On nous a proposé à la place un studio tout équipé en face à 10m pour 35€/nuit.


Réserver à l’avance car adresse connue.


 


Transfert Kashan>Téhéran (240 kms) en bus le matin du 15/04/17.


3h00 de bus confortable pour se rendre à Téhéran par autoroute pour la modique somme de 4,00€/personne. On se demande encore comment on a pu arriver vivants à bon port car le chauffeur avait (ou non) un permis de conduire Formule1.


Téhéran du 15/04/17 au 17/04/17.


 



  • Randonnée à Darban (accès métro Tajrish_terminus ligne rouge + taxi jusqu’à Darban square _4000 tomans/personne) : ½ journée de balade dans un cadre rafraichissant et superbe à 2 pas de Téhéran. Le parcours suit le torrent. On peut prendre un pot et se relaxer sur un canapé dans le lit du torrent, déjeuner ou diner dans l’un des nombreux petits restau de la montée (marches d’escalier essentiellement). Plus touristique que Darabad. Air pur et rando cool sans difficulté. Un très bon moment loin des embouteillages et du nuage de pollution qui surplombe Téhéran.

  • Musée national de l’Iran : (métro Khomeiny square) les plus belles collections d’archéologie iranienne (pour ceux qui aiment les vieilles pierres c’est un must). Jumelé avec le musée islamique voisin.

  • Grand Bazar : (métro Panzdah Khordad) ville en lui-même, on y trouve tout (comme à la Samaritaine). Les amateurs trouveront qu’une ½ journée à errer dans ce labyrinthe n’est pas suffisante. On est quand même content d’en sortir.


 


Notre hébergement à Téhéran:


Nous avons été hébergé pendant 2 nuits par des jeunes étudiants rencontrés au début de notre séjour et qui nous avaient proposé de nous aider en cas de besoin. En plus, ils nous ont raccompagnés à l’aéroport (1 h pour s’y rendre) dans la nuit du 18 pour prendre un vol à 4h30 du matin. On en garde un bon souvenir. Moins de problème au départ de Téhéran qu’à l’arrivée (il faut dire qu’il n’y avait plus l’étape « visa » dans ce sens).


 NOTA : je reste à votre disposition pour toute demande de renseignements à l'adresse : goldengo@orange.fr

Bons Plans Voyage Iran

Location de voitures - Recherchez, comparez et faites de vraies économies !

Location de voitures - Recherchez, comparez et faites de vraies économies !

Location de voitures

Voyage Iran

Services voyage