Forum Bali

Danses et musiques Balinaises

Avis non contrôlés
Signaler
Carobali
Le 09 avril 2017
Bonjour, 

Vivant à Bali depuis plus de deux ans déjà, je suis tombée amoureuse de cette île et de sa culture et j'avais envie de partager mes connaissances des traditions Balinaises.

Voici un petit article sur la musique et la danse . Bonne lecture à tous !!

Le savoir-faire Balinais en matière de danse, musique,ombres chinoises, sculpture et couture est transmit de génération en génération depuis des siècles, il est étroitement lié à la spiritualité et, ce n'est pas surprenant que chaque village ai sa propre troupe de musiciens, de danseurs, ses peintres, ses sculpteurs et ses couturières.


Leur place dans la société est très importante, sans eux, aucune manifestation religieuse ne serait complète, les temples seraient nus de leurs indispensables ornements en pierre, bois et tissus.


Les traditions perdurent jusqu'à aujourd'hui et l'art Balinais ne meurt pas toutefois il et parfois adapté aux touristes, changé pour plaire à la curiosité des voyageurs avident d'exotisme .


La musique :


La musique traditionnelle Balinaise est appelée Gamelan .
Danses et musiques Balinaises - Carobali


Un Gamelan est un orchestre composé d'un tambour, pour diriger la performance et de percussions qui suivent. Parfois une flûte de bamboo est ajoutée. Ces instruments sont faient de bronze.


Principalement joué par des hommes, le Gamelan est utilisé lors de chaque évènement religieux, ou non d'ailleurs, de la vie des Balinais.


La musique sera plus joyeuse ou sinistre selon l'occasion : un mariage, une crémation, un anniversaire...


Pour le bon déroulement de chaque cérémonie au temple l'orchestre est nécessaire, car comme le veut la croyance Hindu, le son du Gamelan attire les divinités.


Parce qu'il est assez facile à fabriquer, chaque village, même le plus modeste, peut se permettre d'avoir au moins un Gamelan. Les villages les plus aisés en ont, eux,souvent 3 ou 4.


Bien sur, plus l'orchestre joue bien, plus le village est fier, c'est un peu une compétition entre villages...A qui aura le meilleur orchestre !!


Il n'y a pas de méthode écrite pour apprendre le Gamelan, l'entrainement et la pratique sont les méthodes traditionnelles et les plus efficaces.


A Bali la musique et la danse sont inséparables. Chaque représentation de danse est accompagnée de son indispensable Gamelan. La danse la plus connue est, très certainement, la Barong.


Cependant il existe une multitude de danses différentes.


Allons maintenant à la découverte de ses fabuleuses et étranges chorégraphies !


 


Les danses :


 


La danse Barong :


La danse Barong est un très vieux rituel.Le Barong est une créature mythologique Balinaise ressemblant à un lion.


De nos jours cette danse est recrée pour plaire aux touristes et composée de façon à durée 1 heure.


Plus rien de spirituel, simplement une attraction touristique comme une autre !


Très populaire, tous les guides et tour opérateurs vous proposeront d'aller découvrir la 'traditionnelle 'danse Balinaise appelée Barong. La magie opère et les touristes ressortent envoutés de l'amphithéâtre.


La danse Barong raconte une histoire, une série d'évenements sortis de l'imaginaire et des légendes Balinaises. Les acteurs portent des masques et des costumes parfois excentriques, le Gamelan, bien sur, accompagne la danse .


Cette danse théatrale vous plongera tout entier, si vous vous laissez emporter par sa magie, dans les croyances Hindus et l'histoire Balinaise.


Danses et musiques Balinaises - Carobali


La danse Baris :


Cette danse de guerriers est une des plus splendides qu'offre l'art Balinais. Les mouvements imitent les protecteurs des rois, brandissant leurs javelos et repoussant l'ennemis.


Ayant lieu seulement lors de grands évènements, tels que les crémations de hautes personnalités, rares sont les voyageurs qui peuvent admirer cette danse particulière.


 


La danse Legong :


Assez connue, cette danse est exécutée par des jeunes filles somptueusement parée de leurs plus beaux habits et magnifiquement coiffées et maquillées.Elles dansent avec leur éventails en suivant une chorégraphie très précise. Cette danse célèbre la féminité et la grâce.


L'histoire racontée est tirée d'un conte qui se déroule dans le Java du XII° siècle.


 


La danse Rejanj :


Dansée par des jeunes filles non-mariées, cette danse est en fait un excorsism supposé faire fuir les démons porteur de maladies pendant la saison des pluies. Ces jeunes femmes, parées de hautes coiffures faites de palme de cocotier et de fleur Marigold (Souci) et habillées de rouge, blanc et or, avancent lentement, les bras tendus.


 


La danse Mendet :


Durant la première et la dernière nuit de fête d'un village, les femmes, habillées simplement, souhaitent la bienvenue ou disent au revoir, selon l'occasion, aux dieux. Des offrandes faites de fleurs, encens et eaux bénites sont portées et offertes durant la danse.


 


La danse Kecak :


 


Originellement, la danse Kecak est réalisée par un groupe d'hommes assis en cercle chantant en cœur pour accompagner les transes lors de rituel.


De nos jours, cette danse a été recrée incorporant des textes du Ramayana, un des écrits fondamentaux de l'Hindouisme.


Le Kecak est la seule danse sans Gamelan, le chant des hommes suffis à rythmer la chorégraphie. Ils sont en général une centaine d'hommes assis en cercle autour du chef., tous parés de leur habits traditionnels et chantant chak-a-chak-a-chak de vive voie.


Cette danse peut-être admirée au temple d'Uluwatu tous les soirs pendant le coucher de soleil. Nombreux sont les touristes à vouloir y assister et le mieux est d'arriver assez tôt, visiter le temple et finir en beauté par le spectacle de danse.


 


La danse Mabang :


Cette danse est en fait un rite de purification.


Executée dans le but de débarrasser le village de la pollution ou de préparer le temple pour un évènement en l'honneur des dieux.


Seulement des hommes âgés ont le droit de prendre part à cette chorégraphie.


 


Les danses Trances :


Utiliser pour les excorsisms contre les maladies ou tout autre maléfices démoniaques.


Appelées : Sanghyang, ce qui veut dire saint.


De nos jours de fausses trances ont malheureusements lieux pour le bonheur des touristes curieux. Toutefois, les villages moins touristiques et encore traditionnels comme Bangli ou Karangasem ont encore de vrais danseurs capables d'entrer en réelles transes.


 


L' apprentissage de toutes ces danses n'est pas simple. Chaque danseur à sa spécialité.


Bien souvent les enfants aident leurs ainés à mettre leurs costumes, leurs masques ou leur coiffure lors de leur représentation et ainsi découvrent la danse. L'observation et l'imitation sont les meilleurs moyens d'apprendre les bases avant de suivre les cours du professeur dans la salle communale.


Les mouvements du corps mais aussi du visage, et de chaque doigt de chaque main sont précis et importants. Un apprentissage sérieux est nécessaire pour ceux et celles qui veulent faire de la danse traditionnelle leur métier.


Merci à tous de m'avoir lu, j'éspère avoir pu vous apprendre des choses et vous donner envie de visiter cette île magnifique !!
Si la culture balinaise vous interesse vraiment, jetez un oeil sur mon blog : balibabyblog.wordpress.com
Merci

Bons Plans Voyage Bali

Voyage Bali

Services voyage