Forum Philippines

14 jours passés aux Philippines (conseils + idée d'itinéraire)

9 réponses

Dernière activité le 09/03/2019 à 00:43 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
DiscoverIt
Le 18 mars 2017

Bonjour à tous,


Vous trouverez le récit de nos 15 jours (26/01 au 09/02, deux mecs) passés dans ce magnifique pays avec quelques bons conseils qui je l’espère vous seront utiles. Notre itinéraire pourra aussi vous donner quelques idées.


Pour un petit aperçu en photo, vous pouvez aller faire un tour sur mon compte instagram : thictg. Vous y trouverez également des photos de voyages passés et à venir (n’hésitez pas à me demander des infos sur d’autres destinations).


Nous sommes partis avec la compagnie China Southern Airlines pour 442 euros aller/retour par personne (billets achetés 3 mois avant le départ). Contrairement à ce que peut laisser penser le prix, le service est très correct (vol en partage de code avec Air France) avec pas mal de films disponibles en Français pour faire passer le temps ! Départ le 25/01 depuis CDG à arrivée le 26/01 à Manille (16h30 de voyage en tout avec une escale de 2h30 à Canton).


En hiver c’est +7 heures aux Philippines et +6 en été.


 


J1 le 26/01 : Arrivée à l’aéroport = pas besoin de Visa aux Philippines pour les séjours de moins de 30 jours, la queue à la frontière est assez rapide contrairement à bien des pays (coucou Cuba) et nous sommes contents de récupérer nos deux sacs qui ne se sont pas égarés pendant l’escale. Premier réflexe, aller changer un peu d’argent. A notre grand étonnement le taux du bureau de l’aéroport est vraiment super avantageux ce qui est rare (1e à 53,1 PHP pour un taux officiel de 53,4 ! D’ailleurs nous ne trouverons pas mieux pendant le séjour). On décide donc de changer 300 euros chacun (on avait amené 600 en liquide par personne, je conseille de prendre beaucoup de liquide parce que les retraits font perdre pas mal sur le taux avec les différentes commissions) et je pense que l’on aurait même dû changer les 600. Ensuite direction l’extérieur de l’aéroport pour prendre un taxi et se rendre en ville. Là soyez vigilant, les mecs qui viennent vous voir vont vous proposer des tarifs exorbitants (on nous a proposé 950 php et des Anglais nous ont même parlé de 1700 php…), il faut savoir que le prix d’une course pour le quartier de Malate est d’environ 150 à 200 php avec les taxis blancs et un peu plus avec les taxis jaunes. Pour cela quand vous sortez de l’aéroport je vous conseille de traverser la route pour aller faire la queue à la file des taxis blancs, une quinzaine de minutes pour une bonne économie. Une fois dedans une dernière chose : demandez bien à mettre le compteur et vérifiez bien si celui-ci n’est pas trafiqué, pour cela il faut regarder si il ne défile pas trop vite. Nous avons eu la surprise d’avoir un compteur qui comptait 300 mètres tous les 100 mètres… Le but n’est pas de vous faire peur parce que les Philippins sont vraiment supers accueillants, mais comme dans tout pays pauvre (SMIC à environ 100 euros) on cherchera à vous faire sortir le plus d’argent possible si vous vous montrez trop naïfs ! Direction donc le terminal de bus de la compagnie Florida dans le quartier de Sampaloc afin d’acheter un ticket pour Banaué avec départ le soir même à 22h45 (530 php). Si vous n’avez plus de place, vous pouvez toujours vous tourner vers la compagnie Oyhami (départ à 22h). Nous passons le temps qui nous sépare de notre départ dans le quartier Intramuros et le parc Rizal. Rien d’extraordinaire et comme il est indiqué dans les guides, Manille n’est pas une ville où il faut trop s’attarder. Arrive enfin l’heure de notre départ pour 9h de route dans un froid extrême, la légende des bus frigoriques n’en est pas une, pensez donc à bien vous couvrir ! L’avantage d’avoir enchainé le vol avec le bus de nuit est que nous sommes extrêmement fatigués et nous allons donc passer la plupart de ce trajet à dormir (pensez à conserver les petits coussins de l’avion :p).


 


J2 : Arrivés à Banaué aux alentours de 7h30, nous souhaitions initialement faire les rizières de la ville puis nous rendre directement à Batad afin d’y dormir le soir. Comme nous commençons à être pas mal fatigués, nous décidons finalement de prendre un hôtel à Banaué (Greenview, correct, chambre double avec sdb commune à 800php ou privative, douche chaude = 50 php en supplément). Après une petite prolongation de sommeil et un repas au Sanafe Lodge (bon + vue sympa), nous nous rendons en Tricycle (150 php aller) au point de vue des rizières de Banaué. De là, une magnifique aperçue des fameuses rizières en terrasse de Banaué, à cette époque celles-ci ne sont pas très vertes mais le spectacle est quand même magnifique ! Pour voir les rizières toutes vertes il faut préférer la période fin février/début mars. Nous entamons le chemin censé nous ramener à la ville en passant par les rizières, sans guide, mais le temps qui se couvre et la difficulté à trouver la route nous font rapidement faire demi-tour. Si vous souhaitez faire ce petit trek je vous conseille donc de prendre un guide pour trouver votre chemin dans les rizières. Nous redescendons finalement par la route, elle offre différents points de vue sur les rizières mais aussi d’autres spectacles comme l’exécution du cochon pour le repas, défenseurs des animaux s’abstenir ! Arrivés en ville nous allons prendre un petit goûter à la « dream bakery » où vous pourrez trouver d’excellentes pâtisseries pour pas cher (et d’autres moins bonnes mais toujours pour pas cher ;) ).


 


J3 : Départ tôt le matin pour Batad, nous partageons un van avec un groupe de français qui nous revient à 150 php par personne pour se rendre au saddle point (point le plus proche de Batad par la route, si vous prenez un jeepney il vous amènera sans doute à Junction qui est à 1h30 de marche du saddle point). Depuis le saddle point une courte marche d’une quinzaine de minutes pour atteindre Batad. A l’arrivée dans le village un magnifique point de vue sur les rizières en terrasse. De notre avis, beaucoup plus impressionnantes que celles de Banaué, à ne pas rater ! Hélas le temps n’est pas au RDV avec un brouillard qui couvre rapidement cet amphithéâtre de rizières. Là encore elles sont en eau, préférer la période début mars pour les voir toutes vertes. Nous prenons un guide pour l’aprem (environ 1500php avec deux autres Français) afin de découvrir les rizières de près (avec un super point de vue à l’opposé du premier cité) et se rendre jusqu’au village de Cambulo (nous ne l’atteindrons même pas car une grosse pluie vient d’abattre sur nos têtes, nous l’avons juste découvert depuis un point de vue). Notre guide n’est pas très bavard et ne traine pas en chemin mais répond quand même aux questions qu’on lui pose. Les services d’un guide sur Batad vous reviennent normalement plutôt aux alentours de 1000 php par jour, comme nous étions avec deux autres personnes celui-ci a dû légèrement gonfler ses prix ! Le soir nous logeons au Simon’s Inn Viewpoint, les chambres sont ultra basiques, 500 php pour deux avec douche chaude à 50 php/personne, correct et propriétaire sympathique. Restauration également.


 


J4 : réveil très matinal pour admirer un magnifique levé du soleil avec le beau temps au RDV ! Aujourd’hui nous décidons de tout faire sans guide maintenant que l’on connait un peu le coin. Nous nous rendons donc dans un premier temps aux Tappiya Waterfalls (grosse vingtaine de minutes à allure bien soutenue depuis l’hôtel). Une cascade qui n’a rien d’extraordinaire mais qui vaut le détour si on a le temps, vous aurez peut-être la chance de voir un arc en ciel qui donne un petit côté magique les jours de beaux temps. Attention à ne pas vous baigner sous la cascade où plusieurs personnes sont déjà mortes ! Nous remontons ensuite un bon paquet de marche (on y pense pas à l’aller, elles nous le rappellent bien au retour) pour retourner jusqu’à l’entrée du village. De là, notre objectif est de rejoindre le village de Bangaan par un trek dans la nature et non par la route. Nous avons un peu de mal à trouver le départ du trek heureusement un groupe de français avec un guide nous donne la voie à suivre. Si vous souhaitez faire ce trek et pour rejoindre le point de départ : lorsque vous repartez du village comme si vous retourniez au saddle point, au bout de quelques mètres il y a une petite cabine (qui semblait en construction ou abandonnée ?) et le sentier démarre derrière sur la gauche par une descente généralement bien boueuse et casse gueule (trek extrêmement déconseillé par temps de pluie). Ensuite il suffit de suivre les indications du Lonely ou de demander votre route aux locaux que vous croiserez. Cette balade est vraiment superbe, on est perdu en pleine nature, on y croise peu de touriste (pour ceux qui aiment sortir des sentiers battus), points de vues sympathiques et traversées de rizières et de petits villages. Encore une fois nous marchons à un bon rythme et arrivons à la route en 1h30, de là vous trouverez normalement des tricycles ou van peut-être réservés par d’autres touristes avec qui vous pourrez négocier pour finir la partie routière jusqu’à Bangaan puis vous ramener à Banaué. Nous décidons de marcher jusqu’à Bangaan par la route (environ 2km). Agréable surprise les rizières sont toutes vertes à cette période à Bangaan ! Nous rentrons ensuite à Banaué grâce à un van croisé sur la route (150 php par personne). L’après-midi nous enchainons directement pour nous rendre à Sagada en prenant l’un des derniers départs  publiques pour Bontoc (à 14h – 150php par personne). Si vous souhaitez partir plus tard, possible départ publique à 15h si il y a du monde, sinon voyage privatif qui peut revenir cher, à moins d’être au moins 5. Depuis Bontoc, jeepney publique (demander au chauffeur de van de vous indiquer) pour se rendre à Sagada (40php/personne), demandez à faire le voyage sur le toit !!! Arrivés à Sagada nous nous enregistrons et payons la taxe locale (obligatoire pour les activités) et prenons nos quartiers à l’hôtel Canaway (correct, 600php pour deux, douche chaude, wifi dans le petit espace commun devant la chambre).


 


J5 : encore une fois un réveil bien matinal car les derniers départs pour le retour vers Banaué sont en début d’après-midi. Nous prenons un guide (au bureau local) pour faire la fameuse grotte de sumaguing (je vous conseille d’y partit tôt, moins de touristes), c’est sympa à faire avec quelques passages en mode aventure et votre guide qui vous balancera quelques blagues sur la forme suggestive des rochers. Le mieux et d’y venir avec des chaussons aqua. Ensuite direction Echovalley et ses cercueils suspendus puis une rivière souterraine (chemin hyper boueux si il a plu !) pour finir par un atelier de tissage. Je ne me souviens plus du prix mais il est fixé par l’office de tourisme. Il y a pleins d’autres activités à faire à Sagada notamment sportives, si vous êtes tentés je vous conseille d’y passer plus de une seule nuit.  Il est ensuite l’heure pour nous de repartir vers Banaué et d’attendre notre bus qui est à 20h. Vous pouvez aller prendre une douche pour 100php au greenview et vous y poser (wifi correct) si vous avez une aprèm à tuer.


 


J6 : Le bus nous dépose au terminal Florida et nous prenons le taxi avec deux françaises rencontrées à Batad qui se rendent également à l’aéroport. Nous devons insister de longues minutes pour obtenir du taxi qu’il mette le compteur, ne jamais lâcher ! A l’aéroport une longue attente de 4h nous attend, on en profite pour faire du change car les taux sont apparemment très désavantageux sur les îles (changez pas mal d’argent avant les îles car la vie y est plus chère et les activités également). Vous pouvez essayer de changer pour un vol plus tôt (nous étions avec Cebu et c’était possible mais nous nous y sommes pris trop tard) s’il reste encore de la place dans l’avion ! Nous décollons finalement à 10h30 pour Puerto Princesa, 1h et quelques de vol plus tard nous atterrissons à l’aéroport. Encore une fois c’est la grande mafia des tricycles qui nous proposent des prix faramineux, ces prix sont normalement affichés là où ils sont tous réunis. Environ 50 php pour rejoindre le centre-ville. Dans la ville les prix sont encore plus bas, détaillés sur le lonely. Nous logeons au Pagdayon travellers inn, seul hôtel que nous avons réservé durant ce séjour (1600 php pour deux, très correct, chambre climatisée, douche chaude, wifi OK). Pour l’après-midi nous décidons de nous rendre à la fameuse plage de Nagtabon. Les tricycles proposent un prix qui peut être négocié au minimum aux alentours de 700 php. Nous décidons de nous y rendre par nos propres moyens en louant un scooter (500 php peut être négociable à 400), 100php d’essence suffisent largement pour se rendre à la plage. La circulation est très dense dans puerto princesa mais une fois sortis de la ville nous nous retrouvons plus au calme. 45 minutes pour arriver à Nagtabon par un chemin entièrement goudronné. La plage est vraiment sympa avec peu de touristes et des petites cabanes qui vendent des boissons et petits trucs pour grignoter. Nous en profitons enfin pour nous poser avec une bonne aprèm de repos. Le soir nous réservons pour le lendemain une journée d’excursion à la rivière souterraine de Sabang + transfert direct depuis Sabang à El Nido. Nous avons une première proposition pour cette journée, un tricycle qui nous amène à une agence tenue par des amis (les Philippins ont beaucoup d’amis partout !) qui nous propose un prix à 2000php/personne pour le tout, l’agence ayant cependant reçu quelques commentaires négatifs sur le net nous ne sommes pas convaincus. La dame qui tient notre hôtel parait assez étonnée à l’annonce du prix et ne cherche même pas à nous vendre son package en partenariat avec une autre agence. Nous lui demandons quand même son prix à 2700php/personne et après discussion entre nous et une petite ristourne (2500php/personne peut être négociable un poil plus) nous choisissons de passer par l’hôtel en espérant payer plus cher pour un meilleur service !


J7 : Le van vient nous chercher à 7h30 pétantes à l’hôtel, première satisfaction car nous savons qu’il faut être tôt à Sabang afin d’éviter l’arrivée massive des touristes avec une attente qui peut parfois prendre 3h sur place… Nous récupérons d’autres personnes et partons direction la rivière souterraine. En route notre guide (dont j’ai oublié le nom) nous fait un petit speech culturel sur Palawan, Sabang et les environs en général. Une fois arrivés nous n’attendrons pas plus de 45 minutes avant de partir en Bangka pour l’entrée de la rivière souterraine (elle ne se situe pas sur une île mais pour la rejoindre c’est soit Bangka soit un trek de 1h30). Avant de prendre notre deuxième Bangka pour la rivière nous pouvons observer des Iguanes de très près mais aussi quelques singes pas trop craintifs ! Le seul petit bémol de cette journée, notre guide nous demande à chacun 100 php pour donner des pourboires aux différents conducteurs de bateaux. Evidemment ce n’est rien (moins de 2 euros) mais dans le principe on sent un peu que l’on se fait forcer la main. Je pense que ces petits pourboires lui permettent d’entretenir de bonnes relations dans le coin qui nous ont sans doute permis de passer prioritairement à chaque fois et donc de ne pas trop attendre ! Enfin la principale attraction peut commencer, nous pénétrons dans la rivière souterraine, audio-guide + écouteurs dans les oreilles, nous avons le droit à une visite guidée en Français. C’est un lieu vraiment atypique est assez impressionnant par les différentes « pièces » que l’on y trouve, nous effectuons un aller-retour de 45 minutes ce qui passe vraiment vite. Si vous le souhaitez, vous pouvez solliciter une découverte approfondie de la rivière avec des modalités plus compliquées et une réservation préalable. Nous ne ressortons pas non plus enchantés de cette visite mais la rivière souterraine est à faire au moins une fois dans sa vie. Une fois de retour sur Sabang, nous avons le droit pour le midi à un buffet qui est compris dans le prix de l’excursion. Repas correct mais sans plus. A peine le temps de nous poser une petite heure sur la plage et nous voilà repartis en van direction El Nido pour un long trajet (5h) à vive allure ! Nous avons la chance de ne pas trop être entassés comme on a pu le lire sur certains forums. Nous arrivons aux alentours de 19h et nous empressons de trouver un hôtel pour la nuit. Nous avons un peu peur de galérer car tous les établissements étaient complets sur booking ! Par chance le premier hôtel auquel nous nous arrêtons a eu une annulation, nous logerons donc pour deux nuits au Raje Residence pour 1600php/nuit (hôtel d’un excellent rapport qualité prix). Le soir nous allons nous balader dans El Nido pour nous imprégner un peu de l’ambiance de la ville. Le centre-ville est vraiment animé et tout le monde pourra y trouver son bonheur en restaurants, bars, hôtels, tours opérateurs et même un peu de shopping ! Pour le logement je vous conseille néanmoins de loger un tout petit peu à l’écart du centre-ville si vous souhaitez être plus au calme.


 


J8 : Ayant pu profiter de notre première vraie nuit sans avoir à mettre le réveil, nous avons bien rechargés les batteries ! Nous nous rendons dans un premier à temps au restaurant la Salangane pour réserver la principale activité à faire à El Nido : le Island Hopping, c’est-à-dire la découverte des îles de la Baie de Bacuit en Bangka ou comme le propose La Salangane en Speed Boat. Petit rappel sur le Island Hopping à El Nido, il existe 4 tours A, B, C et D dont les deux plus connus et à faire en priorité sont le A et le C. Le prix du tour A est quasiment fixe dans toute la ville à 1200php/personne (peut être négociable à certains endroits voir même d’office moins chère, apparemment au détriment des conditions de sécurité) de même que celui du tour C à 1400php/personne. Vous devrez en plus vous acquitter de la taxe locale de 100php/personne (une seule fois si vous réservez plusieurs tours). La Salangane propose lui un tour privé en speed boat combinant A + C, avec moins de monde sur le bateau et moins de temps passé à naviguer entre les différents lieux pour un prix de 2500php/personne. Nous réservons donc le tour A + C en Speed Boat pour le lendemain. Nous partons ensuite pour un tour en scooter (500php) vers le nord dans l’espoir de trouver un coin tranquille à l’écart de l’agitation de la ville. Après quelques kilomètres, nous apercevons un petit chemin très discret qui semble s’enfoncer dans la végétation en direction de la côte. Il ne nous en fallait pas plus pour stimuler notre côté aventurier et nous nous lançons donc pour découvrir où ce chemin débouche. Après environ 200 mètres (faisables en scooter) nous arrivons sur une plage complètement déserte, il n’y a vraiment personne d’aussi loin que nous pouvons le voir !!! Le coin parfait pour passer une après-midi au soleil, sur une plage, en ayant l’impression d’être des privilégiés à l’autre bout du monde. Si vous souhaitez vous y rendre, contactez moi par MP (histoire de préserver ce petit coin tranquille) je vous expliquerai où se situe ce chemin. Nous repartons en fin d’après-midi afin de nous rendre à la plage de Las Cabanas, fameuse pour observer le coucher du soleil en sirotant un excellent Daïquiri Banane (demander la version non glacée) au Sun Bar sur fond de musique commerciale. Cette fois nous ne sommes pas seuls mais ambiance au rendez-vous !


 


J9 : Après un excellent petit-déj à base de beignets et brioches à la boulangerie Midtown Bakery (super rapport qualité prix, comparativement à toutes les boulangeries testées pendant le séjour) nous avons RDV à 9h à la Salangane pour notre tour. Nous serons 7 pour cette journée en compagnie de 3 autres Français et 2 américains. Nous partons avec notre Speed Boat pour un premier stop à Cadlao Island. Le speed boat porte vraiment bien son nom car on file à toute vitesse sur l’eau (ça tape dur !) et on dépose toutes les bangkas de touristes une par une pour rapidement se retrouver seul. Nous nous rendons ensuite sur Tapiutan Island et une plage privatisée par le restaurant pour notre barbecue du midi. Excellent repas à base de poisson, poulet, bœuf et riz évidemment ! Nous continuons ensuite notre tour par star beach, hidden beach, secret beach, big lagoon, small lagoon … et d’autres noms qui ne me reviennent plus. Nous terminons cette journée un peu rincés par le speed boat + la mer qui était légèrement agitée, mais avec le sentiment de ne pas avoir gaspillé notre argent tant les paysages étaient magnifiques et combiné au fait que nous évitions au maximum la masse des touristes. Le soir nous prenons un verre au Puka Bar, ambiance cool avec petit groupe de musique à partir de 21h, allez y faire un tour. Pour les deux prochaines nuits, nous logeons au Lualhati Cottage que nous avions trouvé le matin même pour 800php/nuit. L’hôtel est très basique, pas d’air conditionné, pas de douche chaude, wifi dans la partie commune, mais sincèrement pas besoin d’être de grands roots pour y loger et en plus vous réaliserez une belle économie (rapport qualité/prix très correct au final).


 


J10 : Pour ce dernier jour sur El Nido nous hésitons à refaire du Island Hopping, néanmoins nous sommes toujours bien cassés du tour de la veille ce qui va avoir raison de notre courage. Nous décidons donc de louer deux scooters (800php) pour aller faire le tour de l’extrémité Nord de Palawan. Notre premier stop se fait à Nacpan beach pour laquelle il faut une nouvelle fois s’acquitter d’un droit d’entrée de 100php/personne. Superbe plage de sable blanc avec de bons rouleaux pour les amateurs de vagues ou de bodyboard (je ne sais pas si le surf y est autorisé). Nous repartons ensuite direction le Nord pour nous rendre à Duli Beach. Nous traversons de belles plaines où l’on se retrouve vraiment à l’écart du tourisme, la route est d’ailleurs par endroit loin d’être achevée ! Encore une fois nous avons le droit de débourser 50/php personne pour l’accès à la plage + il faut s’inscrire sur le registre des sauveteurs une fois arrivés sur la plage (gratuit). On comprend mieux pourquoi quand on voit les rouleaux qui déferlent sur la mer ! Cette plage ravira les surfeurs, il est possible de louer une planche à l’heure (environ 300php dans mes souvenirs) et d’aller s’éclater sur les petites vagues au bord ou alors d’aller chercher les plus grosses un peu plus loin ! Nous notons la présence de beaucoup de surfeurs avec leur planche ce jour-là mais ils semblent préférer contempler la mer à la Brice de Nice plutôt que de s’y aventurer ^^ Nous ne nous attardons pas trop longtemps car il nous reste encore pas mal de kilomètres à faire pour boucler notre tour et reprenons donc la route en direction de l’Est. La suite est une succession de beaux paysages et points de vues sur un côté peu connu de l’île qu’il serait intéressant d’explorer plus longuement. La fin de notre périple est particulièrement compliquée avec une route caillouteuse sur une grosse dizaine de kilomètres entre New Ibajay et le croisement avec la route pour El Nido. Le soir rebelote pour un coucher de soleil à Las Cabanas au Sun Bar puis nous allons manger au Art Café qui est le restau « coté » de El Nido, poisson excellent pour une addition finale autour de 1500php pour deux (avec cocktails+bière). Nous filons nous coucher tôt car le départ de notre fast boat entre El Nido et Coron est prévu à 6h30 le lendemain matin !


 


J11 : Après une nuit quasi blanche pour moi à vomir suite à une bonne intoxication alimentaire (le poisson de la salangane n’était peut-être pas si bon…), nous nous mettons en route pour le port de El Nido et un trajet en bateau que j’appréhende vu mon état gastrique ! Avant d’embarquer nous devons soumettre nos bagages au flair d’un chien de la brigade anti-drogue. C’est là qu’on sent la politique mise en place par le nouveau président qui a fait de cette lutte son cheval de bataille (voir son obsession). Le trajet (3h30 sinon c’est 7h avec le bateau classique) en bateau se déroule finalement super bien, la mer étant calme et le bateau vraiment confortable, on ne sent pas du tout les remous pour ceux qui seraient inquiets ! Nous arrivons donc sur Coron en fin de matinée. Le port où l’on débarque est un peu excentré de la ville (environ 2km), nous faisons le trajet à pied histoire de se dépenser un peu et c’est assez long avec nos gros sacs ! Si vous êtes fatigués ou s’il fait trop chaud je vous conseille de prendre un tricycle. Là encore nous n’avons réservé aucun hôtel et nous nous mettons donc en quête d’un logement pour ces 4 jours. Après s’être entendu dire de nombreux « sorryyyyyyy we are fully booked » et alors que l’on perd un peu espoir nous parvenons enfin à trouver un hôtel pour les deux premières nuits. Le one averee bay hotel, 2500php/nuit, hôtel très correct avec un petit déj (pas mauvais du tout) qui est inclus dans le prix. Je vous conseille donc de réserver votre hôtel à l’avance si vous comptez faire étape sur Coron entre décembre et mai. Nous partons l’aprèm visiter la ville afin de trouver notre hôtel pour la dernière nuit mais aussi comparer les différentes offres pour notre island hopping du lendemain. Nous tombons rapidement sur le Marley’s guest house qui nous semble d’un excellent rapport qualité prix et nous réservons donc pour la dernière nuit. A force de marcher la faim commence à se faire sentir et nous nous arrêtons tester une boulangerie locale dans l’espoir d’y trouver d’aussi bonnes pâtisseries et viennoiseries que à celle de El Nido ! Grosse déception le goût n’a vraiment rien à voir et nous ne terminerons même pas notre goûter L Nous assistons ensuite à une drôle de fête sportive/famille ou l’on joue au basket avec des défenseurs armés de coussins pour frapper l’équipe adverse ! Mais aussi pleins d’autres jeux sympas, plus inventifs les uns que les autres. Nous rentrons ensuite à l’hôtel avec lequel nous décidons finalement de réserver notre tour du lendemain dans les îles (les prix étant sensiblement les mêmes partout).


 


J12 : le RDV est à 9h à la réception de l’hôtel, nous y faisons la rencontre de notre guide Dan qui a l’air super timide mais sympathique. Le transfert jusqu’à la bangka ne dure que quelques minutes en van et nous embarquons à 12 pour cette journée. Première chose avant le départ, ils nous proposent la location de masque et tuba pour 150php/personne, en effet (et comme dans la plupart des tours proposés par les différentes agences) ceux-ci ne sont pas inclus. Si vous réservez un island hopping il est super important de bien se faire préciser ce qui est inclus et ce qui ne l’est pas au moment de la résa (prix d’entrée aux différents sites, repas, kayak, matériel de snorkeling, …). Nous commençons par Kagayan Lake, après avoir accosté sur l’île de Coron (attention à ne pas confondre la ville de Coron sur l’île de Busuanga avec l’île de Coron où l’on ne peut pas loger !). Une courte montée nous attend et nous arrivons à un super point de vue d’où l’on peut prendre la très fameuse photo de la baie de Coron (tapez Coron dans google image !). Ensuite nous redescendons un peu pour arriver au lac. Nous faisons partie des premiers touristes sur le site et l’endroit est super beau et calme à notre arrivée. La baignade est sympa mais la masse de touristes va vite arriver ! Si vous le pouvez je vous recommande donc de presser votre guide pour changer de lieu afin d’être toujours un temps en avance sur les arrivées massives. Nous enchainons ensuite par Twin Lagoons, Siete Pecados, Beach 91 ou nous faisons un stop pour manger (le repas est le même pour tous les tours, basique type riz viande poisson mais correct), Skeleton Wreck, Malwawey reef & Coral garden et CYC beach pour terminer (qui présente vraiment peu d’intérêt). Notre sentiment est que le tour est sympathique à faire et est de toute façon incontournable si l’on vient à Coron mais que c’est incomparable avec celui réalisé à El Nido en speed boat. En effet on est vraiment dans la masse de touriste, les lieux ne sont pas forcément plus grandioses (mis à part si vous êtes fan de snorkeling) et le guide ne nous a pas forcément était d’une grande utilité… Je conseille donc fortement de réaliser un island hopping en mode plus privatif quitte à y mettre le prix (celui de El Nido comme pour nous ou celui de Coron où c’est également possible). Essayez de bien vous renseigner avant mais encore une fois je ne peux que recommander celui de La Salangane à El Nido. Le soir nous allons manger au Titah Esh Eatery que je recommande +++ Plats locaux et vraiment peu chers (je conseille les pancit !).


 


J13 : Nous libérons notre chambre au One Averee Bay Hotel et laissons nos gros sacs en consigne (tous les hôtels font consigne pour la journée voir plus parfois). Nous partons ensuite grimper les 700 marches du Mount Tapyas qui surplombe la ville, il est aux alentours de 12h et le soleil tape assez fort (on nous avait d’ailleurs conseillé de le grimper tôt le matin ou après 16h). On en chie pas mal surtout que comme d’habitude nous montons à un gros rythme… Mais nous en arrivons finalement en vie (et déshydratés) au sommet. La vue sur la ville et sur la baie de Coron vaut vraiment l’effort réalisé et nous ne sommes pas déçus ! Un peu de repos bien mérité puis nous entamons rapidement la descente (moins dure que la montée mais plus chiante !) pour aller trouver un point d’eau et de quoi manger, malgré la chaleur qui coupe l’appétit. L’après-midi nous trouvons un loueur de moto avec des tarifs horaires qui valent vraiment le coup si vous ne souhaitez pas louer à la journée. Nous partons donc avec notre moto semi-automatique, à 300 php les 5 heures, pour découvrir les environs. Nous nous retrouvons rapidement en pleine campagne et l’on croise de moins en moins de personnes sur la route. Notre objectif est d’atteindre la pointe Est entre Olasi et Marcilla. Attention contrairement à El Nido, beaucoup de chemins sont impraticables en scooter et la route présente quelques passages chauds (on en a fait l’expérience…) très caillouteux. Nous devons plusieurs fois mettre le pied à terre mais si vous aimez l’aventure et le dépaysement je vous conseille de vous lancer dans ces chemins. Nous traversons plusieurs petits villages où la présence d’étrangers a l’air d’être une attraction pour eux et où nous sommes accueillis avec des grands sourires et des « helloooooos », n’hésitez pas à parler avec les enfants ils seront ravis ! Nous atteignons finalement notre objectif avec l’impression d’être au bout du monde. Sur le chemin du retour nous avons la chance de croiser un petit groupe de singes que le bruit de la moto va hélas rapidement faire déguerpir. Nous prenons également une belle gamelle qui laisse quelques égratignures à mon pote et un rétro cassé à la moto. Nous revenons au loueur la nuit tombée avec la petite appréhension de devoir dépenser une somme astronomique pour le rétro mais le gars vérifie très rapidement la moto et ne relève même pas le problème ! Arrivés à l’hôtel, je me rends compte que je ne trouve plus mon portable que j’ai dû faire tomber en regardant la route (téléchargez MAPS.ME !) peu avant l’arrivée. Un peu dégoûté et sans beaucoup d’espoir j’envoie donc des messages avec celui de mon pote pour demander à la personne qui le trouvera de se signaler. Notre hôtel quant à lui est vraiment correct pour le prix payé (600php ou 800php je ne sais plus) avec ambiance cool et roots. Nuit sans encombre même si nous avons pu lire que certains avaient parfois relevé des punaises de lit.


 


J14 : La journée ne peut pas mieux commencer, en effet un philippins nous contacte pour nous dire qu’il a trouvé mon portable ! Un peu méfiant et ne voulant pas trop vite me réjouir je me rends avec mon pote à l’adresse donnée par celui-ci. Une fois arrivé c’est le soulagement, mon portable est bien là sans aucune rayure. Je remercie mille fois le gars qui l’a retrouvé, je lui tends un petit billet en guise de récompense qu’il acceptera non sans que j’ai eu à insister fortement ! En effet pour lui le plus important était le geste et la gratitude qu’il en tirait (les Philippins sont très croyants). Puis nous repartons rapidement à l’hôtel car un van nous attend dans l’heure pour nous amener à l’aéroport prendre notre vol pour Manille. Une fois arrivés à l’aéroport il ne faut pas oublier de garder de la monnaie car il y a une taxe de 100php/personne. Là encore nous avions réservé notre billet avec Cebu Pacific (plus chère mais plus sûre pour les horaires et la sécurité). Une fois à Manille, pour notre dernière nuit aux Philippines, nous prenons notre hôtel le Hop Inn dans le quartier d’Ermita, quartier que je conseille par son emplacement central dans la ville. Nous obtenons la nuit à 1500php au lieu de 2000 pour une des rares fois où nous avons négocié mais l’offre hôtelière est tellement importante que s’il y a un endroit où le faire c’est ici. Nous partons ensuite repérer comment se servir du réseau de Jeepney extrêmement complexe car nous souhaitons nous faire masser et nous rendre au Divisoria Market le lendemain. Après avoir profité du coucher de soleil nous rentrons à l’hôtel pour nous coucher de bonne heure afin de rentabiliser au maximum notre dernier jour le lendemain (vol à 17h30 à l’aéroport !).


 


J15 : Le petit-déjeuner n’est pas inclus et nous partons donc chercher un lieu pour prendre des forces. Nous nous arrêtons dans une petite boutique qui semble faire partie d’une chaîne mais la qualité n’est pas vraiment au rendez-vous… Nous complétons donc par les excellentes barres de « choco mucho » que des Français nous avaient fait découvrir à Sagada et une brique de jus au supermarché du coin. Nous prenons ensuite une jeepney à la volée direction Divisoria Market (temple du shopping mais surtout de la contrefaçon…). Si vous souhaitez vous y rendre c’est très facile à l’allée, en effet sur le côté des Jeepney les directions les plus importantes sont indiquées et Divisoria en fait partie. Il ne vous reste donc plus qu’à trouver une jeepney avec Divisoria indiqué dessus, à lever la main et à monter dedans J Le trajet vous coutera entre 10 et 20php par personne (dépend du type de jeepney ou alors on s’est fait arnaquer mais bon pour la différence et comparé aux 150 de taxi…). Une fois sur place c’est le paradis pour ceux qui aiment les bonnes affaires. Il ne faut juste pas avoir peur de se faire interpeller et dévisager à chaque instant (mais on ne vous touche pas). Pour la partie chaussure vous avez deux types de contrefaçons (contactez moi par MP pour plus d’infos). A vous de comparer, de faire votre choix et de négocier… Pour les vêtements pas de distinction c’est juste de la contrefaçon plus ou moins bien faite avec des prix incroyables (amateurs de sport et de course à pied vous y trouverez votre bonheur également). On trouve également plein d’électronique, téléphonie, … Aucune idée sur la qualité mais je suis sûr qu’il y a de bonnes affaires à faire. Pour revenir vers notre quartier le retour est légèrement plus compliqué, en effet pas de « Ermita » indiqué sur les jeepney mais des endroits importants de la ville. C’est donc là qu’il faut repérer des noms de lieux pas trop loin de votre hôtel afin d’embarquer dans la bonne jeepney, au pire demandez aux locaux ils seront ravis de vous indiquer la route ! Revenus dans Ermita nous nous mettons à la recherche d’un salon de massage et pris par le temps nous rentrons dans un des premiers venus qui nous a l’air à peu près sérieux. Je n’ai plus en tête le prix que nous avons payé mais pour un massage de 1h celui-ci était plus élevé que la moyenne. Le massage est correct et assez sportif, donc si vous vous voulez vraiment un truc doux faites-vous conseiller avant car vous risquez d’être surpris ! Après cette matinée bien chargée il est déjà l’heure de foncer à l’aéroport pour notre vol retour. Nous arrivons 2h30 avant l’horaire de décollage ce qui laisse le temps de se changer et de se poser un peu sans avoir le temps de s’ennuyer (attention à la circulation en ville quand même !). Pour le vol retour l’escale est la même mais beaucoup plus longue avec un temps total de voyage de 20h30 (et en plus c’est la fin des vacs alors c’est encore plus long…) avec arrivée le lendemain en France à 6h30 du matin dans la nuit noire + gros choc de température ! Il faut se préparer mentalementJ mais les batteries sont rechargées !


 


Récapitulatif :



  • Pas besoin de visa pour les séjours de moins de 30 jours

  • Taxis blancs = le mieux à demander le compteur et le surveiller au début

  • Ne pas hésiter à se déplacer en jeepney

  • Prendre des affaires chaudes pour les bus de nuit et le Nord

  • Ne pas oublier un adaptateur pour les prises, très pratique d’emporter un chargeur externe car dans certains endroits même les prises se font rares

  • Possible de bouger tous les jours dans le Nord mais mieux vaut prévoir deux nuits à Sagada si vous voulez vous y arrêter

  • Pack pour Palawan à rivière souterraine de Sabang à El Nido, tout organisé (moins cher si on s’organise seul mais beaucoup plus chiant !)

  • Faire un island hopping en speed boat ou en mode privatisé

  • Réserver à l’avance pour Coron en haute saison et éventuellement pour El Nido si vous voulez être tranquille, sur place vous trouverez toujours de quoi vous loger malgré tout

  • Possibilité de louer une planche de surf à Duli Beach (avec des gros rouleaux !)

  • Moto pour découvrir les alentours de Coron, impraticables en scooter

  • Shopping à Divisoria Market

  • Toujours se faire préciser ce qui est inclus dans le prix quand vous réservez quelque chose

  • Télécharger MAPS.ME à carte hors ligne, très détaillée, pour smartphone

Re: 14 jours passés aux Philippines (conseils + idée d'itinéraire)

Signaler
marni12
Il y a 3 années
Bonjour comment avez vous fait pour prendre une ligne de téléphone portable philippins 
et connaissez vous les prix
merci 

Re: 14 jours passés aux Philippines (conseils + idée d'itinéraire)

Signaler
DiscoverIt
Il y a 3 années
Salut marni,

Déjà il faut que ton portable soit quadriband (c'est à dire qu'il capte les réseaux sur tous les continents), la plupart le sont maintenant.
Ensuite une fois sur place il faut acheter une carte SIM Smart (Il y a aussi globe comme opérateur mais smart a l'air beaucoup plus implanté et le réseau fonctionnait assez bien) qui devrait te coûter moins de 5 euros.
Après il y a plusieurs offres que tu peux souscrire, par exemple j'avais souscri à l'offre 3giga d'Internet (largement suffisant pour mon séjour de deux semaines) qui coûtait 300php (6euros). Il faut aller dans n'importe quelle petite boutique avec le panneau vert smart dessus (il y en a beaucoup tu verras) et demander à faire un chargement de 300php, qui te coûtera autour de 320/330.
Pour finir avec ce chargement il suffit d'envoyer un sms à un certain numéro (qu'ils te préciseront) pour obtenir ton offre.
N'hésite pas à leur demander directement ils seront plus clairs que moi ^^
J'espère avoir répondu à ta question !
Bonne journée

Re: 14 jours passés aux Philippines (conseils + idée d'itinéraire)

Signaler
marni12
Il y a 3 années
Merci de ta réponse 
As tu trouvé ça a l aéroport 
ou bien directement en ville ?

Re: 14 jours passés aux Philippines (conseils + idée d'itinéraire)

Signaler
DiscoverIt
Il y a 3 années
J'avais trouvé la SIM a l'aéroport et fais le rechargement en ville !

Re: 14 jours passés aux Philippines (conseils + idée d'itinéraire)

Signaler
villanagtabon
Il y a 3 années
Bonjour et bravo pour votre récit de voyage, très précis et plein d'informations !
Merci infiniment de votre effort. J'arrive un peu tard pour le coup, nous venons d'ouvrir notre guesthouse à Nagtabon.
Je voulais contribuer avec cette information, il ya également près de Puerto, Honda bay et ses petites îles a explorer en snorkel. Egalement nous avons de belles vagues à surfer, une gauche, pendant la saison octobre-mars

Re: 14 jours passés aux Philippines (conseils + idée d'itinéraire)

Signaler
DiscoverIt
Il y a 3 années
N'hésitez pas à poser des questions :)

Re: 14 jours passés aux Philippines (conseils + idée d'itinéraire)

Signaler
mimille1
Il y a 3 années
    Bonjour , merci beaucoup pour les précieux conseils et  tous les détails de votre voyage qui
vont sans doute nous servir , par contre juste pour un détail , je n'ai pas trés bien compris si vous avez subi une intoxication alimentaire à EL NIDO , au ART CAFE ou vous aviez mangé du poisson la veille ou alors au restaurant LA SALANGANE ( ou vous dites que le poisson n'était
peut-être pas si frais que cela )...BIEN  CORDIALEMENT.

Re: 14 jours passés aux Philippines (conseils + idée d'itinéraire)

Signaler
DiscoverIt
Il y a 3 années
Bonjour,

Je parle bien du poisson que nous avons mangé lors de notre excursion avec le bâteau du restaurant LA SALANGANE (et non pas directement au restaurant dans la ville, ce qui a pu poser des problèmes pour la bonne conservation avec la chaleur durant l'excursion).
Ce restaurant reste une très bonne adresse !

Bonne soirée

Re: 14 jours passés aux Philippines (conseils + idée d'itinéraire)

Signaler
backpacklover
Il y a 1 année
merci pour ce "rapport" de séjour.
Je vais sans doute m'en inspirer pour mon voyage début mai prochain, même si je ne ferai pas de plan strict et que je veux faire un passage à Vigan avant de redescendre dans le sud.

Bons Plans Voyage Philippines

Voyage Philippines

Services voyage