Forum Népal

Everest et mal des montagnes

11 réponses

Dernière activité le 06/01/2017 à 14:30 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
vivian77
Le 02 janvier 2017
bonjour,

je me permet de vous solliciter sur un poste déjà bien exploité,

j'ai été "victime " l'année dernière du mal des montagnes lors d'une ascension en équateur,  j'envisage le le camp de base de l'Everest pour octobre 2017, dois je considerer que je suis assujeti a ce mal ou est ce juste une question d'acclimatation, et différent a chaque fois  (un peu courte l'année dernière) ??

merci d'avance pour vos retours

cordialement

Re: everest et mal des montagnes

Signaler
marie_31
Il y a 2 années
si tu as deja ete victime du mal des montagnes tu as beaucoup plus de risques d en etre encore victime 
dans ton cas je te conseille vraiment une consultation specialisée qui permettra de savoir si c'est une erreur d acclimation ponctuelle ou une susceptibilite individuelle (defaut des chemorecepteurs au manque d oxygene) 
http://www.arpealtitude.org/objectifs/prevention/consultations/consultations.html


Re: everest et mal des montagnes

Signaler
chamibri
Il y a 2 années
Bonsoir, 

Avant de faire un trek au Népal, mon médecin conseille systématiquement
de passer un test d ' effort quelque soit ton age. 
Personnellement, une simple échographie en vue de passer le test à 
décelé une grave malformation alors que je ne souffrais d' aucun signe avant coureur,
fais du sport toute ma vie, et suis en très bonne condition physique. 

Ça ne sera peut être pas déterminant pour toi, mais ça peut déjà te rassurer. 

Bonne préparation. 
Jean-Michel

Re: everest et mal des montagnes

Signaler
willemspie
Il y a 2 années
Le trek monte progressivement, rien a voir avec l'ascension directe d'un sommet. En respectant les paliers, tres probable que tu vas t'acclimater. Quant a la reponse precedente, il n'y a aucune relation avec des problemes cardiaques.

Re: everest et mal des montagnes

Signaler
marie_31
Il y a 2 années
"tres probable que tu vas t'acclimater"

sauf si tu as un "defaut" genetique qui fait que tes chemorecepteurs ne reagissent pas au manque d oxygene et donc ne mettent pas en oeuvre la premiere reponse à l hypoxie qui est
l hyperventilation ...

par ce que la production de GR en reponse au manque d oxygene met au moins 7 jours avant d etre operationnel 

des paliers oui il y en aura mais voudra t il ou pourra t il par ex redescendre ou faire une pause si l acclimatation est inssuffisante ? 

Re: everest et mal des montagnes

Signaler
willemspie
Il y a 2 années
Moi je n'aime pas trop tous les messages alarmistes sur le mal de l'atitude. La au Nepal (j'y suis) je vois que 90 ou   95 % des gens reussissent. Ceux qui echouent, c'est aussi souvent a cause de maladies digestives ou respiratoires.

La ou je suis d'accord, c'est qu' il faut accepter la possibilite de l'echec et ne pas s'enteter dans ce cas.

Re: everest et mal des montagnes

Signaler
chamibri
Il y a 2 années
Bonjour,

Je suis bien d'accord que le mal des montagnes peut être combattu efficacement par une acclimatation progressive à l'altitude .
Il n'est pas inutile également d'avoir du Diamox dans son sac .
Mais il n'est pas toujours possible de faire des palliers dans la montée .
Exemple : 
Dans le Langtang,le dernier village,Kyanjin Gompa est à 3860m .Pour aller au Tsergo Ri (4984m ),il faut faire un très difficile AR dans la journée .La plupart de mes partenaires de mon lodge ont été malades (vomissements,violents maux de tête )alors qu'ils étaient de véritables TGV dans la montée à Kyangjin Gompa .

Mon propos n'est pas alarmiste mais plutôt préventif afin de se donner le maximum d'atouts pouvoir réussir son trek sans mauvaise surprise .

Cordialement
Jean-Michel

Re: everest et mal des montagnes

Signaler
marie_31
Il y a 2 années
j ai vu pas mal de trekkers en bien piteux etat sur le tour des annapurnas et notre guide francais a fait un oedeme cerebral au thorong la
un copain guide pro (pas le meme ) a perdu un client au kilimandjaro 
donc non le MAM n est pas une invention de l esprit ... 

oui la solution est de bien s acclimater (j ai trekké  au nepal > 4000 m sans souci mais pendant 45 jours et je venais de passer 3 mois au pakistan donc j etais parfaitement acclimatée  ) mais pour cela il faut du temps ce qui n est pas toujours possible ... 
quand tu es en groupe il n est pas facile de faire tout stopper voir redescendre car qq un est malade (donc le plus souvent il le cache et le mal empire jusqu'à l accident) 

le prix d une consultation n est pas excessif / risque encouru 




Re: everest et mal des montagnes

Signaler
vivian77
Il y a 2 années
bonjour,

merci a tous pour vos eclaircissement.
j'ai pris un rendez vous pour un test hypoxie.

les randonnées de l'année dernière autour de 4000m ne m'on posé aucun problème,
pour l'ascension nous sommes partie de 4800 (trouble du sommeil) et à partir de 5500m gros mal de tête, engourdissement, vertige et perte d'équilibre. et demi tour à 5600m avec vomissement sur toute la descente...

je ne suis pas à un jours prés pendant le sejour, si il faut faire une étape supplémentaire ou même demi tour.

Re: everest et mal des montagnes

Signaler
marie_31
Il y a 2 années
je pense que c'est une bonne idée

et etre conscient qu on n est pas à un jour pres c'est encore mieux !! 

bon sejour et profites en

Re: Everest et mal des montagnes

Signaler
walden76
Il y a 2 années
Bonjour

Pour le camp de base de l'Everest, plutôt que d'atterrir à Lukla (2800 mètres) comme la plupart des trekkers, il est possible de partir de Jiri (2000mètres) dans le Gaurishankar : 9h de bus intensives mais tellement locales au départ de Katmandou ! 
Puis c'est le début de la visite du Népal, celui des champs, des cultures, des montées et descentes incessantes, de ceux qui cultivent la terre et en vivent. L'hindouisme fait place peu avant Jubesi au Bouddhisme des hauteurs, de l'ascèse, de la difficulté du relief et des premiers yaks. 
Il faudra environ 6 jours pour arriver à Chaurikarka (depuis Jiri), l'équivalent en distance de Lukla qui se trouve de l'autre côté de la crête mais bien plus calme et moins peuplé. 
En 6 jours, on a le temps de commencer à 2000, monter progressivement jusqu'à 3500, et arriver ainsi les poumons ouverts et les jambes préparées à 2800 à Lukla. 
Ensuite c'est l'ascenseur jusqu'au camp de base via Namche, Periche, Lobuche et Gorak Shep pour le plus court. D'autres itinéraires sont possibles depuis Namche mais il faut du temps ; les 3 passes du Khumbu valent largement de le prendre. 
Le sens Est-Ouest étant celui que j'ai choisi : Komgma La, Cho La et Renjo La pour redescendre par Thame. 
L'acclimatation est vraiment naturelle depuis Jiri, je le conseille fortement. 

Re: Everest et mal des montagnes

Signaler
vivian77
Il y a 2 années
bonjour,

je vais étudier cet itinéraires qui en effet semble plus intérresant que celui en 8 jours depuis lukla.

j'hésite encore entre l'everest et le tour des annapurna...

mais l'acclimatation va avoir une place plus importante que lors de mon dernier séjour en altitude !!

Bons Plans Voyage Népal

Voyage Népal

Services voyage