Forum Vélo

Bergerie de Radule

Avis non contrôlés
Signaler
Philing
Le 10 août 2016
Nous avons réservé a la bergerie de Radule pour une nuit en demi pension. La montée est agréable et relativement facile. Le site est grandiose et transcendant. A tomber par terre. Faut vraiment y passer. Mais il ne faut surtout pas s’arrêter a la bergerie de Radule. Tirer jusqu’au col du Vergio comme beaucoup semble faire,  À la bergerie, accueil méprisant et il y végète de grave défaillance tant aux niveau du savoir faire que du savoir être. Pendu à son téléphone portable oreillette, du moment que l’on est arrivé jusqu’au moment où nous sommes parti, le propriétaire dénote complètement du tableau idyllique que la nature nous sert. Les alentours de la bergerie semblent un dépotoir, il n’y à pas de possibilité de dormir en intérieur, comme il est dit sur certain site, il n’y a que des tentes salis, dotées de matelas gonflable plus que douteux, puis  divers objets plus hétéroclites les uns que les autres jonchent le sol (quantité astronomique de fut de bière, bouteille en métal, divers boîtes en ferrailles rouillées,  vieux parasols déglingués, palettes fortuites et j’en passe). Nous n’avons pas vu de poubelle a proximité et il n’y à pas de sanitaire pour les clients, pas de toilette sèche.  L’exploitation semble dépourvu des connaissances de base pour exploiter une activité en eco-responsable. le seul point positif est la douche chaude. Le fameux repas du terroir qui nous a été servis : Tomate coupé et jeté à l'arrache dans une assiette, filet d'huile d’olive, sel, poivre. Que vous venez chercher au comptoir. Le pain vous est servi au compte goutte et vaut mieux demander le vin sinon nada. Vous venez ensuite cherché au comptoir des Cannellonis au broccio qui semble sortie tout droit d’une barquette en aluminium acheter au spar du village, qui baigne dans une sauce tomate pas cuite, que l’on à pris soin de transvaser et de saupoudré de gruyère rappé dans un plat en terre blanc passer au four. Je vais au comptoir pour chercher le fromage ( on n’est dans une bergerie ) ben le patron me répond qu’il ne y en n’a plus et il nous propose avec un aplomb déconcertant le dessert du terroir maison : crêpe froide au Nutella ou demi- melon. Pour le petit-déjeuner, un bol de goudron. Enfin….. du pain en quantité , de la confiture maman de chez Leclerc et des carrés de beurre de je ne sais quel marque. Nous sommes partis en payant 160 euro pour 4 personnes sans avoir même un merci. Voyageant en corse tous les ans et aimant la corse depuis plus de 20 ans, nous pensions que ces arnaques délirantes avaient totalement disparues de l’ile. Non seulement, cette prestation dégrade un site naturel magnifique et porte atteinte à une profession plus que respectable mais qui plus est, elle offense la réelle et chaleureuse hospitalité du peuple corse ainsi que leurs ancestrale savoir faire culinaire. Bref à éviter

Bons Plans Voyage

Voyage Vélo et cyclotourisme