Forum Italie

Naples, insécurité, saleté, intérêt

13 réponses

Dernière activité le 17/09/2019 à 11:42 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
bipède
Le 17 juin 2016
De retour d'une semaine à Naples, quelques impressions, assez négatives, n'en déplaise à ceux qui surveillent le forum et rectifient à chaque fois (des pros du tourisme?).
- insécurité : oui, ça craint ! Ne prenez surtout pas le bus en centre ville en particulier. Des bandes très bien organisées de voleurs vous subtiliseront ce qu'ils pourront. Ne comptez ni sur le chauffeur, ni sur les passagers, ni sur la police pour vous défendre : tout le monde ferme les yeux sur ce business, par peur de représailles. La seule solution, comme le préconisent les Napolitains eux-mêmes : ne parlez à personne (charmant!) et tenez fermement votre sac devant vous (dans la rue aussi).  
Autres petites "insécurités" permanentes: l'arnaque systématique dans les commerces, cafés, restos. On laisse la main sur la balance, on vous apporte une note ne correspondant pas à votre commande, on vous rend la monnaie approximativement,etc. C'est usant!
- saleté: oui, ça craint! Des sacs poubelle entassés au coin des rues, jusqu'à des 2 m de hauteur , des conteneurs qui débordent, des objets au rebut amoncelés au pied des conteneurs, ceci même en centre ville. Bien sûr, pas d'ordures apparentes dans les quelques  rues où le flot des touristes ne cesse pas du matin au soir. Une odeur aussi, pratiquement omniprésente: l'urine ! Partout cette odeur dégoutante.
- intérêt: bof. C'est OK pour le tourisme de masse, avec des sentiers bien balisés en centre ville, ce qu'il faut voir en une journée, ce qu'il faut acheter chez les marchands du temple (made in China, hélas), ce qu'il faut manger.
Je me suis ennuyé en une semaine, c'est trop long, sauf à s'évader vers les iles et les autres points d'intérêt pas trop loin. Et j'en avais marre de l'ambiance : ne parlez à personne, surveillez votre sac en permanence. Jamais connu ça dans aucune autre ville au monde ! Naples m'a rappellé l'Inde : le grouillement de population, les odeurs, la saleté, la pauvreté apparente. Rien à voir avec le reste de l'Italie, sur tous les plans. je retournerai en Italie, mais pas à Naples, à cause de l'ambiance Napolitains-touristes et du manque d'intérêt de cette ville.

mauvaise expérience évidente

Signaler
avo6
Il y a 3 années
quand on a vécu une mauvaise   expérience on a tendance à noircir.
Je suis d'accord avec vous sur le fait que Naples est une ville différente, la seule ville du tiers monde en Europe ( et encore, il y a 40 ans c'était bien pire avec dans cerains endroits  des monceaux de seringues, la police tirant des coups de feu en plein Scapannapoli, des courses-poursuites ébouriffantes, des gens couchés dans leur lit au rez-de-chaussée au vu et au su de tous les passants quelle que soit l'heure dans les bas-quartiers, le plus grand rassemblement de gens difformes, éclopés, goitreux, etc. que j'aie jamais vu), bien sûr que la circulation est cauchemardesque, que le risque de s'y faire voler est très élevé, que certains endroits sont pourris ( mais rien n'égale l'Inde dans ce domaine), et j'en passe et des meilleures mais il y a aussi du mystère, du dépaysement, des surprises merveilleuses. Car c'est aussi la ville la plus organique d'Europe : on passe sous une porte cochère, on enfile un couloir et on se retrouve dans la cour d'un palais en ruines, de là on posse un portail et c'est un magnifique cloître baroque qui vous attend qui lui-même vous fait déboucher sur une placette avec une belle fontaine, etc. le tout sans voir une rue. 
Et puis il y a le San Carlo (il faut voir la ferveur extatique du public) la chapelle de San Severo avec la plus belle statuaire baroque du monde sans parler du musée archéologique extraordinaire ou de celui de Capodimonte avec des chefs d'oeuvre dont le sublime Bosch.
Et Naples est cerné par tant de lieux uniques où vous êtes en contact avec l'Antiquité, où vous sentez la proximité des mythes, des peurs d'un monde obscur, bref d'un autre mode de pensée comme nulle part ailleurs : Cumes, Baies, les Champs Phlégréens, le lac mortel voisin dont j'ai oublié le nom, Pozzuoli, sans parler de Pompeï, d'Herculanum, de Stabies, etc.
Et à tout enfer s'oppose un ou des paradis et quels paradis, Capri (il faut voir l'église d'Anacapri), Ischia, Procida et un peu plus loin Sorrente, Amalfi, Paestum, Ravello, Positano, etc.
L'Italie est un univers en soi et Naples en fait partie et à plus d'un titre.

naples tiers monde

Signaler
giorgio
Il y a 3 années
dire que naples c'est le tiers monde , c'est plutôt insultant pour les gens du tiers monde qui n'ont pas accès à la médecine , à l'éducation et parfois à la nourriture . 
à naples on recense environ 25% de pauvres ( chiffre qui n'est pas inconnu de certaines villes françaises ) ce qui veut dire aussi qu'il y en a 75% qui ne le sont pas ; ce chiffre fait d'ailleurs rire ( jaune parceque c'est eux qui payent ) les milanais , les romains ou les turinois qui vous diront qu'un napolitain statistiquement pauvre c'est quelqu'un qui travaille au noir , qui fraude le fisc ou qui fait partie de la camorra ; les chiffres de la consommation leur donnent presque raison ;
les napolitains pauvres sont comme les pauvres français : ils ont une voiture , un lave linge , etc...tous les pauvres ont  un médecin ( gratuit ) à moins de 500 m ,une pharmacie aussi pour se fournir en médicaments ( gratuits sur ordonnance ) et des lits d'hopitaux à ne savoir qu'en faire
revenu déclaré au fisc par an par habitant ( y compris les nourrissons ) à naples : 9.300 Euros , à peine moins qu'à marseille ( 9800 euros ) , mais plus qu'à bobigny ( 8500) ou à roubaix ( 7.300 )
pour l'insécurité , tous les chiffres indiiquent qu'on risque moins de se faire voler à naples qu'à paris , marseille , milan ou rome , et pour une raison bien simple : les pickpockets et les voleurs à la tire ont les mêmes origines que ceux qu sévissent en france : et ces gens là sont moins nombreux à naples que dans les villes précités ; en général un napolitain malhonnête travaille pour la camorra dont le job est tout autre
vous avez remarqué des goitreux , moi pas spécialement , j'ai surtout remarqué que tous les murs , même ceux de ce qui vu de l'extérieur à l'air de taudis , sont couverts d'équipements de clim : ça , ça ressemble au ties monde , c'est sur
et si vous voulez voir qu'à naples il n'y a pas que de vieilles ruelles qui ne sont qu'une infime partie de la ville , vous pouvez en faire le tour complet sur mon blog
par ici

Avez-vous vraiment visité Naples ?

Signaler
Gugak
Il y a 3 années
Ah et que les clichés ont la vie dure, aussi vais-je essayer de rééquilibrer votre bilan qui me semble excessif. L'ensemble de cet avis repose comme vous sur une semaine passée à Naples et dans sa région. Maintenant c'est certain, quand on a vécu une mauvaise expérience (ou qu'on est venu la tête pleine d'idées préconcues ?), on force le trait. Et comment pouvez-vous affirmer qu'il y ait des professionels du tourisme sur ce forum qui enjoliveraient la réalité ? Quelles sont vos preuves ? Soyez plus mesurée avant de catégoriser les personnes s'il vous plaît !

- L'insécurité : Naples étant une ville pauvre, il n'est pas surprenant que le touriste soit pris pour cible. Sur ce point rien de surprenant, comme dans d'autres villes du monde il faut simplement appliquer des consignes de bon sens qui sont les mêmes ici que dans n'importe quelle ville du monde. Il y aussi des quartiers où j'hésiterai personnellement à m'y rendre de jour, encore moins de nuit, il suffit de le savoir. J'ai même été logé dans un quartier peu engageant le soir (prostituées etc.) et il ne m'est rien arrivé. Quant au fait de "ne parlez à personne", à Naples cela prête à sourire tant la population est accueillante. Pour connaître des Napolitaines elles se balade avec leur sac, et ne s'y agripe pas comme si elles étaient constipées ! C'est sûr que si vous adoptez ce genre de comportement, vous attirez d'autant plus l'attention. Des personnes malatentionnées il y en a partout, il s'agit du mieux possible de se fondre dans la masse, et Naples le permet. Déjà usager du bus napolitain, j'attends encore qu'il m'arrive quelque chose. 

Quant aux arnaques c'est là aussi possible. S'agissait-il d'un commerçant malattentioné ? Lassé par le comportement des touristes ? Toujours est-il qu'avec quelques mots d'italien la relation change et je ne me suis jamais fait arnaqué non plus. 

- La saleté : Naples n'est évidemment pas la ville la plus propre d'Europe. On s'y habitue malgré tout pour ceux qui vivent là où on s'en va si on est pas content. Ce n'est pas non plus comparable avec les plus grands bidonvilles de la planète. Et il me semble que la situation était bien pire il y a une dizaine d'années. Cela dit, cela reste un problème de santé public.

- L'intérêt de la ville : Encore une fois cette idée saugrenue de ne parler à personne dans une ville si sociable que Naples ! Il faut le vouloir plus que le pouvoir non ? Et cette image caricaturale de son sac comme s'il abritait un billet de lotterie gagnant. Mais détentez-vous ! Autrement vous passez à côté de votre séjour à l'évidence et vous attirez invariablement l'attention ! Le stress de la ville vous a sans doute toute entièrement absorbée. Vous avez franchement vu nombre de comportements identiques au vôtre lors de vos promenades dans la ville ? Le fait de ne pas vouloir parler n'aide pas non plus à sentir mieux, bien au contraire il accentue votre malaise. Le voyage c'est aussi aller vers l'autre, essayer de le comprendre, et non le rejeter ou l'ignorer comme vous semblez l'avoir fait. Dans ces conditions, difficile de vivre une expérience positive. 
Enfin un intérêt "bof", un qualificatif très plat quand même. Naples et ses alentours regorgent de lieux insolites et parfois peu identifiables au premier au coup d'oeil. Cela dit, richesses patrimoniales, gastronomiques et naturelles s'entremêlent indéniablement dans cette région. Je pourrai vous faire un programme d'une semaine que vous n'auriez pas encore "tout vu". L'ennui serait tel que vous dormiriez à chaque fois merveilleusement bien le soir !

Un procédé résume enfin l'exagération de votre message, la comparaison de Naples à l'Inde. Surtout si vous "connaissez" les deux environnements, vous devriez être plus subtile dans votre jugement. C'est presque insultant pour les Napolitains ! Naples dispose quand même de structures dignes des pays les plus riches de la planète !
Comme vous l'aurez bien noté, Naples est une ville tout à fait à part en Italie, mais qui en fait néanmoins partie intégrante. Après on l'aime ou l'on se plaît à la détester tant cette ville ne laisse pas insensible. Je n'infirmerai pas qu'elle rencontre bien des problèmes, mais ne confirmerai d'aucune manière le récit noir que vous nous avez livré là. Une deuxième expérience napolitaine, à la rencontre des Napolitaines (si si c'est possible), ne vous serait que profitable pour peu que vous fassiez preuve d'ouverture d'esprit. Naples n'est pas la ville idéale (où se trouve-t-elle d'ailleurs ?), mais ce n'est pas le purgatoire non plus.

Cordialement, l'avis d'un voyageur qui retourne bientôt rencontrer les Napolitains pendant un mois, et qui n'est pas missionné par un quelconque organisme touristique. Au plaisir de vous retrouvez à Naples.

les chiffres et la perception

Signaler
avo6
Il y a 3 années
quelques remarques:
d'abord la population dont vous parlez à Marseille vit à la périphérie de la ville alors qu'à Naples (heureusement ou malheureusement selon les ponts de vue et je penche plutôt pour le premier) elle a encore droit de cité et est donc visible dans le centre et si vous omettez cela vous travestissez la réalité.
À Marseille 80℅ des coups de feu sont tirés dans les quartiers nord et la criminalité est en rapport avec les trafics, les rivalites entre clans, etc. À Naples la délinquance traditionnelle de larcins et autres vols à la tire a cours dans toute la ville.
Une fois nous avons été encerclés par une trentaine de jeunes à scooters qui voulaient nous racketter, nous étions heureusement  avec une amie italienne qui a dû très longtemps palabrer malgré tout avant qu'ils renoncent à leur projet, pourtant nous étions sur le Plausilippe et personne n'est intervenu!
Ceci dit je ne veux pas défendre Marseille ni enfoncer Naples. Ce débat n'offre aucun intérêt!
Quant aux goitreux, nains et pieds-bots si vous  m'avez bien lu ils remontent à plus de quarante ans et c'était vraiment choquant parce qu'inhabituel à l'époque en Europe.
Enfin sans comparer, peser, estimer ou pinailler Naples est une ville sale, à l'abandon avec des rues barrées par des murs de soutènement qui empêchent les immeubles de tomber depuis un tremblement de terre qui eut lieu il y a des décennies et des habitants parfois contraints de faire d'énormes détours pour rentrer chez eux, avec des façades qui s'émiettent, des revêtements qui ont disparu depuis longtemps et des ordures négligemment abandonnées.
Qu'il soit préférable de parler italien est une lapalissade mais on ne sait pas spontanément parler la langue la première fois qu'on se rend dans chaque nouveau pays.
Qu'il y ait des Napolitains aimables et même pleins de sollicitude n'empêche pas les activités des autres...
Enfin je répète que l'Italie est peut-être le plus beau pays et que Naples (avec ses environs) est une pièce maîtresse de ce pays, une facette représentative et flamboyante du Mezzogiorno.

visite de naples

Signaler
giorgio
Il y a 3 années
pour la délinquance je parle des vols à la tire et des pickpockets , pas de la délinquance et de la crimininalité en général  ; on a parlé tout l'été dernier en france des pickpockets ddu louvre et du métro , et le quotidien de marseille titrait il y a quelques temps : le passage au commissariat pour un dépot de plainte semble être devenu un passage obligé pour les touristes étrangers .
sur que vous avez vu les quartiers espagnols ( 14.000 hab dont 15% d'étrangers ) ou spaccanapoli ( 25.000 hab) , mais avez vous vu Chiaia ( 42.000 hab ) ,posilippo(23.000 hab) ,san carlo all'arrena ( 73.000 hab ) ,vomero ( 48.000 hab ) , arenella ( 72.000 hab ) , chiaiano ( 23.000 hab ), fuorigrotta ( 78.000 hab ) ?
savez vous combien coute un appartement en dernier étage avec ascenceur dans les quartiers espagnols ? : 5 à 6.000 euros le m2

Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt

Signaler
mohammed-henni
Il y a 1 année
Autre mise en garde: éviter de prendre l'ascenseur avec des jeunes napolitains dans les grands magasins (exemple le "H&M" de la via Toledo). Dépouillement assuré.
Date de l'expérience : 21/08/2018

Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt

Signaler
K-roSTT
Il y a 1 année
Bonjour Bipède,
Tout à fait d'accord avec vous. Très déçue, je déconseille cette destination
C'est vraiment un attrape pigeons. En plus des restaurants et autre, notre établissement; B&B le Royal Dante (Vico Luperano, 7, 80135 Napoli NA, Italie), nous a prélevé sans raison 2 fois le montant de notre réservation 1 mois après notre passage et ne donne pas de réponse malgrè nos tentatives de contact.


Date de l'expérience : 15/12/1982

L'une des pires destinations

Signaler
Angelussa
Il y a 7 mois
Ayant passée 3 jours à Naples, je peux dire que c'est une destination que je déconseillerais à mon pire ennemi. 

J'avais juste hate que ça passe et de partir. Les habitants sont très aigri, froid, meme les commerçants, on avait l'impression de les saouler. On se sent tout le temps persécuté. On se ballade en ville et avec le stress qu'on se fasse voler. 

Et concernant les arnaques ,c'est à la pelle, les prix qu'on paye ne correspeondent jamais à la note. On pensait aussi que Paris c'est sal, mais essayez d'aller visiter Naples et vous verrez c'est quoi la saleté, l'odeur de la pisse dans tous les coins...Bref je ne remetrrai plus jamais les pieds dans cette ville...Un cauchemar!
Date de l'expérience : 22/02/2019

Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt

Signaler
giorgio
Il y a 7 mois
Naples : beaux quartiers , vieux quartiers : où est la saleté

Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt  - giorgio

Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt  - giorgio

Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt  - giorgio
Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt  - giorgio
Date de l'expérience : 26/03/2017

Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt

Signaler
Patrice-F
Il y a 7 mois
Bonsoir,
Moi, j’ai beaucoup aimé Naples. 
Jolis quartiers multicolores, beaux musées, belles églises, superbe théâtre et on y mange bien. J’y retournerai avec plaisir !


Date de l'expérience : 03/08/2016

Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt

Signaler
Samuel S
Il y a 7 mois
De même pour moi, homme seul de 47 ans, sans signes extérieurs de richesse mais ressemblant quand même à un touriste. Voyage effectué en avril 2018.

Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt

Signaler
cloclo1950
Il y a 1 mois
Bonsoir,
Je pas à Naples bientôt et j'avoue que les avis lus sur les forums m'inquiétaient un peu. Je vous remercie pour vos photos et vos mises au point correctes. Je voyage seule. Je marche beaucoup et je photographie. J'avais donc un peu peur. Votre avis pertinent me réconforte. Je vous en remercie.

Re: Naples, insécurité, saleté, intérêt

Signaler
campone
Il y a 4 semaines
Pourquoi tant de dénigrements et y être allé tout de même.

Bons Plans Voyage Italie

Voyage Italie

Services voyage