Forum Cuba

Conseils Cuba en vélo

42 réponses

Dernière activité le 09/09/2019 à 15:06 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
frrout
Le 16 mars 2016

  • Bonjour



Nous partons en aout prochain à Cuba en vélo
Je suis donc à la recherche de personnes ayant déja ce type d experience pour me conseiller sur les regions interessantes à parcourir en velo ou meme carrement sur les parcours réalisés
Je suis preneur de tous type d'informations ycompris carnet d'adresse etc
Est ce imaginable de partir directement de la Havane avec les vélos ou vaut il mieux d'abord s'eloigner un peu en bus ou train (j'ai lu qu'ils acceptent les vélos)
D'avance merci

juste un conseil....

Signaler
viajecuba2016
Il y a 3 années
je n'ai jamais fait de vélo à Cuba, pays que j'ai parcouru, par contre, en voiture dans tous les sens : je ne peux donc vous parler que de ce que nous avons vécu qu'en qualité de conducteurs

un point important à prendre en compte

la problèmatique que vous allez rencontrer est la suivante :

vous n'aurez le droit de dormir que dans des casas particulares autorisées au séjour des étrangers, c'est à dire avec des ancres bleues sur la façade

en découpant vos trajets en tronçons de 70 km maxi (avec la chaleur et les pentes cela me semble un maximum)  vous allez avoir bien des soucis à trouver des gites sur la route

le simple trajet Havane vers Vinales (environ trois jours de route à la vitesse du vélo)  dans une région que je connais plutot bien s'avèrera complexe et consommatrice de temps, idem pour le centre ouest (Giron/Cienfuegos/Trinidad)

avec la carte de Cuba ci jointe et la consultation du site de Jacques Depollier  JDSDF a Cuba vous pourrez affiner mon analyse, bien sur et trouver des alternatives à ce problème

http://www.cubamappa.com/fr/mappa_guia.html

http://jdsdf.pagesperso-orange.fr/

il faudra, à mon avis, utiliser le bus  Viazu  pour déplacer rapidement les vélos d'un point a à un point b


Cuba à vélo

Signaler
chavitomiamor
Il y a 3 années
Bonjour,

Je fréquente Cuba depuis longtemps et j'ai 4 vélos dans l'île.
Le mois d'août n'est pas le meilleur mois pour visiter Cuba, et à vélo encore moins, je pense. Il fait très chaud, et cette année j'ai l'impression qu'il va y avoir beaucoup de monde ! J'espère que vous avez déjà vos billets et la confirmation du pré-enregistrement (AF) des vélos.
Quel sera la durée de votre séjour ?
Quelle est votre expérience dans le domaine ?
Vous conseillez un circuit en particulier est difficile. Cuba c'est grand !
Privilégiez les régions de sierras et les côtes. 
Vous pouvez partir de la Havane (pas le mieux je pense). Ou vous pouvez embarquer vos vélos avec Viazul pour débuter un circuit (Viñales, Cienfuegos...etc...).
Tout est faisable.

Pour les casas, les sites de rabatteurs ne manquent pas. Vous avez l'embarra du choix pour trouver una casa. Surtout, il faut bien que vous confirmiez votre casa du soir, dès votre départ le matin. 

Voilà quleques élements. 

Conseils Cuba Velo

Signaler
frrout
Il y a 3 années
Oui nous avons deja les billets mais pas sur AF et serons 15 jours sur place en aout ... Pas le choix sur la date , pas negociable donc faut faire avec..
Nous avons un plutot bon niveau en vélo , y compris sur du dénivelé.
Toutefois notre but n'est pas forcément d'établir des records de kilométrage mais de privilégier les visites , les rencontres et je vois le vélos comme peut être un moyen d'echapper (de temps en temps) aux foules de touristes .. Si c"est comme partout ailleurs dans le monde , il suffit de s'éloigner de quelques kms des grands lieux visités pour retouver un peu d'authenticité ... non ? 
Cela dit je reste toujours preneur de vos expèriences et si vous avez quelques peties routes tranquilles de campagne à me conseiller , je prends !


reste la problèmatique des 70 km

Signaler
viajecuba2016
Il y a 3 années
quel que soit votre niveau tous les 70 km il faut se poser

comme remarqué plus haut ( ne surtout pas faire l'impasse) ce point est tout sauf évident à Cuba

si je tire un cercle de 70 km autour de la capitale je ne trouve pas grand chose en matière de casas ou d'hotels

a 140 km guère mieux

donc bus + randonnées locales en vélo !

par exemple, dans un rayon de 40 km autour de Vinales ou de Cienfuegos ou Trinidad vous trouverez tous les paysages, montagnes, plages dont vous révez




conseils velo cuba

Signaler
frrout
Il y a 3 années

C'est justement une de mes interrrogations
Vaut il mieux partir de la Havane ou d'abord prendre un bus pour s'en éloigner ..
Par ailleurs je retiens donc les regions de Vinales Trinidad Cienfuegos ..
Et concernant La Havane : est ce une bonne idée de visiter cette ville à vélo ou vaut il mieux oublier ?

Camping?

Signaler
Salomé Roth
Il y a 3 années
Pour résoudre le problème du logement, vous pouvez toujours emmener des tentes avec vous, il est assez facile de trouver des endroits où camper sur l'île (bien sûr, ça veut dire voyager avec un poids supplémentaire).

La Havane à vélo ?

Signaler
viajecuba
Il y a 3 années
probablement le meilleur moyen de se le faire piquer !

la Havane, c'est petit et tout se fait à pieds, a part quelques endroits comme la place de la Revolution ou le Cimetière Colon et Miramar (et les tunnels sont interdits aux 2 roues)

Faire 2 circuits

Signaler
chavitomiamor
Il y a 3 années
Bonjour,

Compte tenu de votre durée de séjour (courte). Ne partez pas de La Havane, vous allez perdre trop de temps.
Je pense que le mieux est de faire un circuit par étape autour de Viñales. Par exemple sur 3 jours: viñales/sta lucia/puerto esperanza/viñales. Vous faîtes un transfert sur Cienfuegos et de nouveau un circuit par étapes (vers trinidad et sancti spiritus).

Partez avec du matériel en état. Très difficile de trouver des pièces dans l'île. Carte papier ou appli GPS (les 2 c'est mieux). Indications routières casi inexistantes. Protection solaire + bidons. Il va faire très chaud de 10h à 18h.

Protégez vous des vols.

Vous pouvez visitez La Havane en vélo. Mais beaucoup de pollution.

Hasta pronto.


Conseils Cuba Velo

Signaler
frrout
Il y a 3 années
,,Pour résoudre le problème du logement, vous pouvez toujours emmener des tentes avec vous, il est assez facile de trouver des endroits où camper sur l'île (bien sûr, ça veut dire voyager avec un poids supplémentaire).

Ah , je croyais que le camping était (quasiment) interdit sur l'ile ?
Et les campings "officiels" réservés pour les Cubains ?
Si bien que j'envisageais de laisser tomber cette option ...

Avez vous eu l'occasion de camper à Cuba ?

camping à Cuba

Signaler
JIMINII
Il y a 3 années
Le camping sauvage à Cuba est interdit, un certains nombres de "campismo" sont ouverts aux touristes mais ce ne sont pas des campings avec toile de tente  mais des bungalows qui en tant normal sont occcupés par des familles de cubains.


16 ans de Cuba      + de 20 voyages





camping

Signaler
Salomé Roth
Il y a 3 années
Oui, je l'ai fait souvent!
Il est probable qu'on vous le déconseille sur place, car ce n'est pas du tout dans les coutumes locales; mais ce n'est pas interdit.
Une bonne option, si vous vous baladez dans les campagnes, consiste à demander la permission à un paysan de planter votre tente dans un coin de son terrain. S'il est sympa, ils vous laisseront utiliser leur douche; vous pouvez leur laisser quelques CUC en échange, comme ça tout le monde est content.
En ce qui concerne les campings officiels, je crois que certains sont ouverts aux étrangers maintenant; mais je ne saurais pas vous en dire plus.

Cuba c''est pas Rihanna

Signaler
chavitomiamor
Il y a 3 années
Bonjour,

Concernant le camping à la ferme. D'abord je souhaiterais quelques précisions de Salomé Roth: 
  1. C'était où ?
  2. Combien de fois ?
  3. Accompagné ou non d'un cubain ?
Concernant les campings, ils ne sont pas ouverts aux touristes. Ils sont réservés aux cubains méritants ou pas. Blindés pendant les vacances scolaires.

A moins d'avoir raté un épisode. A ce jour, ni les CDR, ni l'Immigration, ni les registres dans les casas n'ont été abrogé. Donc si vous êtes touriste détenteur d'une carte de tourisme. Vous n'êtes pas autorisé à loger n'importe où. Si on a pu constater des assouplissements dans la loi ces dernières années, le principe de base reste celui-ci: carte touristique = casas particulares ou hoteles.

Maintenant, la situation économique étant particulièrement difficile pour les cubains n'ayant pas accès aux CUC. Il est tout à fait envisageable de croiser un cubain qui vous propose un hebergement illégal. Ils sont prêts à prendre tous les risques pour améliorer l'ordinaire.

Pour l'instant, la gérontocratie tient bien les manettes. Et je ne pense pas que ce soit le popotin de Rihanna sur un tabouret qui va faire trembler l'édifice.

Ne vous emballez pas.

Donc la casita de campaña (tente). Inutile.

Cordialmente.





camping

Signaler
Salomé Roth
Il y a 3 années
Chavito,

Vous m'excuserez de ne pas apporter de réponses détaillées à vos questions, car je ne pense pas que cela enrichirait grandement la conversation que je vous fasse la liste des morceaux de terre où j'ai planté ma tente à Cuba. Je vous assure que ce n'est pas difficile à trouver, avec ou sans cubain (même si, je vous le concède, c'est plus facile avec, surtout quand on ne connaît pas le pays).

La question qui me semble beaucoup plus importante ici, c'est : est-ce illégal??

En soi, le camping n'est pas interdit; l'illégalité viendrait, comme vous le signalez, du fait que les touristes ont l'obligation d'être hébergés dans des établissements habilités à les recevoir – hôtels ou casas particulares. En réalité, à ma connaissance cette obligation fonctionne surtout de façon négative : les établissements qui ne sont PAS habilités à cela ne peuvent PAS héberger des étrangers, et risquent de très gros ennuis s'ils le font.

Mais si un étranger décide de passer une nuit dehors, sur le malecón, ou dans un bus, ou à pédaler, ou dans une tente, ou sur la plage, à ma connaissance aucune loi ne le lui interdit.

Enfin, je ne voudrais surtout pas inciter qui que ce soit à avoir des activités illégales : Frrout, dans le doute, prenez donc plutôt le bus, comme vous le conseillent ces Messieurs!!

Car ce qui est certain, c'est que si vous vous retrouvez le soir dans un village qui n'a pas l'habitude de voir passer les touristes, et donc pas de casa particular « en divisa », vous risquez d'être bien embêtés. Cela m'est arrivé, une fois, à Yaguajay, un tout petit village dans la province de Sancti Spíritus. Cette fois nous n'avions pas de tente, et les deux seules casas particulares du village étaient destinées aux Cubains. Quand nous nous en sommes rendu compte, il était trop tard pour repartir. Nous avons fini par dormir dehors, sous un porche. Ce fut une nuit atroce.

PS : Je pense que j'ai, moi aussi, raté un épisode. Mais du coup, cela m'intrigue fortement : quel est le rapport entre Rihanna et le camping??

Rihanna pour imager le soi disant nouveau Cuba

Signaler
chavitomiamor
Il y a 3 années
Bonjour Salomé Roth,

Je trouve votre réponse plus conforme à la réalité du terrain.

Oui, vous pouvez toujours planter votre tente n'importe où. Mais vous ne serez jamais tranquille. Vous allez être repéré. Peut-être des autorités avisés...

Oui, il y a des villages sans casas particulares. Mais quand on fait un circuit à vélo, il y a un minimum de préparation. On ne part pas le matin sans savoir où l'on va dormir le soir. On évite ainsi les villages sans structures d'accueil.

Quant à mon allusion à Rihanna. C'est simplement que, depuis quelques mois, je suis profondément agacé par ce que je lis ou j'ecoute sur Cuba. Depuis le réchauffement des relations us, le battage médiatique autour, le défilé de stars dans l'île, donne l'impression que Cuba a changé. Que désormais il est permis de jouir de liberté comme dans n'importe quelle démocratie. Désolé, mais les fondements du régime sont toujours là. A l'intérieur rien ne bouge.

Aucun rapport entre Rihanna et le camping, je vous le concède. Simplement une crainte que la nouvelle vision de Cuba ait imprimé à votre imaginaire le camping comme une pratique courante dans l'île.

Hasta luego.






planté sa tente

Signaler
JIMINII
Il y a 3 années
Salomé je ne met pas en cause votre connaisance de cuba et votre expérience. mais Chavito a raison sur les risques encourus pour un touriste qui tenterai le camping sauvage.

Les Internautes qui viennent sur le forum pour obtenir des renseignements sur Cuba , ne connaissent pas le pays. Ils n'ont pas d'amis cubains souvent ils ne parlent pas espagnol, donc les réponses que l'on donne doivent tenir compte de ce fait.

Dire à un voyageur qu'il peut dormir dans des casa illégales, faire du camping sauvage, donner des prix de restaurants en cup parce que la bélle mére cubaine payer ainsi il y  a 10 ans (j'ai vu cela dan  une autre discussion) quand tous les marchands de demanderont le paiement en cuc . c'est un erreur

Oui vous avez raison on peut contourner la loi quand on connait bien Cuba, mais ce n'est pas à la portée d'un primovisiteur de l'ile



16 ans de Cuba                                        + de 20 voyages




Polémique habituelle made in jiminii

Signaler
Revenant
Il y a 3 années
,,
Dire à un voyageur qu'il peut dormir dans des casa illégales, faire du camping sauvage, donner des prix de restaurants en cup parce que la bélle mére cubaine payer ainsi il y  a 10 ans (j'ai vu cela dan  une autre discussion) quand tous les marchands de demanderont le paiement en cuc . c'est un erreur

16 ans de Cuba                                        - de 3 voyages

A ton habitude, tu transformes les écrits et continues tes polémiques.

Personne n'a jamais écrit qu'il était possible de dormir dans une casa illégale.
Je n'ai pas donné de prix de restaurants en CUP, j'ai juste donné les prix de la comida callejera, tarifs noté par moi-même sur place il y a 2 mois. C'est surprenant que toi, jiminii, qui parcourt internet à longueur de journée pour t'informer et informer sur Cuba, ne connaisss pas cela, les ventanitas. Pourtant, il n'est pas rare, et surtout de plus en plus fréquent, d'y voir des touristes y acheter à manger. Enfin non, surprenant, pas vraiment, il faut aller à Cuba pour le voir.
En effet, il y a 10 ans, ma belle mère Cubaine mangeait dans des restaurants en CUP, moi aussi d'ailleurs il y a 10 ans, et même 20 ans, et même il y a deux mois. Mon préféré, Siete Mares dans le Vedado, à côté de Coppelia sur 23. Avant, il y a 15 ans, c'était le 1900 à Santiago. Il y en a bien sûr d'autres, mais 7 mares, c'était un peu la cafet du coin.
Pour les ventanitas, c'est un peu pareil. Il y en a partout, mais j'adore la pizza de celle en face de chez mon beau-père.

Tout cela sont des choses qu'un vrai connaisseur ne peut ignorer, c'est impossible. Tout est dit, tout est compris.

Des précisions

Signaler
Revenant
Il y a 3 années
Je vais rejoindre chavito et Salomé, en apportant des petites précisions, et non pas parler de choses qu'on ne connait pas comme un certain le fait si souvent.

Déjà, le terme interdiction est un mot employé trop à la légère. 
Aucune loi, strictement aucune, interdit à un touriste de loger où que ce soit, chez un particulier sans license par exemple, ou dans les bois. Seules certaines structures d'état (militaires bien souvent) possèdent cette interdiction d'accueillir des étrangers.
Aucune loi, strictement aucune, interdit à un Cubain d'accueillir un étranger chez lui à manger, ou à dormir, à titre gracieux.

Mais, il y a un mais (il y a toujours des mais à Cuba). Le Cubain qui accueille un étranger doit pouvoir prouver qu'il le fait à titre gracieux en cas de conrôle. Pas facile ! Car utiliser sa propriété pour faire du commerce est interdit (illégal) sans autorisation (license). Mon ami de longue date, qui a une license d'avocat et d'économie, nous accueille sans problème chez lui à Bayamo, et ce depuis 1999 (avant que je sois marié avec une Cubaine). Et pour lui, il n'a aucun soucis à accueillir qui il veut, du moment que c'est à titre gracieux, et il connaît lma loi.
 
A Cuba, le vagabondage est interdit, et c'était bien le cas en France aussi jusqu'à il y a une vingtaine d'années non ? D'ailleurs, c'est une des raisons pourquoi 3 ou 4 générations s'empillent dans un 2 ou 3 pièces. 

Un touriste qui loge dans une tente, ça n'est pas interdit. Ou alors, qu'on me montre le texte de loi ! Et ce n'est pas considéré comme du vagabondage (tu as tes papier, ton visa, de l'argent). Par contre, on essayera de vous faire partir (pas toujours) pour des raisons de sécurité (protection du tourisme).

Chavi, si, il y a des campings à Cuba, plus d'une centaine, mais 10 ou 15 à peine ouverts aux touristes. Par contre, ils se rapprochent beaucoup de nos nouveaux campings (moins de tentes et caravanes, et beaucoup plus de mobil-home ou bungalows. Il est tout à fait possible d'y planter sa tente, mais je pense qu'il faille louer le bungalow pour planter la tente à côté.

Les rumeurs, c'est comme après 16 ans d'hypothétiqus voyages à Cuba qu'on affirme que la langouste est réservée à l'exportation. Du un peu n'importe quoi tiré des pages internet du jiminiigoogle.

Avec tout ça, vous préparer votre circuit à vélo. Attention, ne coptez pas rouler à Cuba aussi bien qu'en France, car chaleur et profiter des paysages, des gens et des lieux.

Si vous voulez loger chez l'habitant, faite en fonction. Un village où il n'y a pas de casa, direction le CDR, et demandez où loger ou où planter votre tente. Ils n'ont pas le droit de vous laisser dehors. Et inutile de revenir polémiquer ici sur cela, c'est comme ça. Le CDR vous enregistrera sur leur livre, appelleront éventuellement le responsable de l'immigration, mais soit ils vous conduiront au premier hôtel (n'y comptez pas sauf s'il est vraiment pas loin), soit ils vous logeront (on en revient aux premiers paragraphes). 
Par contre, même si vous ne risquez strictement rien, n'allez jamais dans une casa illégale, sauf si bien sûr c'est le CDR qui vous y envoie. Vous n'avez strictement rien à payer. Par contre, si vous avez quelque chose à payer, ça sera uniquement si le CDR vous envoie dans une casa qui a une license pour louer en Monnaie Nationale (CUP), et ça ne dépassera pas 20 ou 30 CUP (un peu plus de 1 euro).

Je sais que ce post va relancer la polémique, comme d'habitude, de la part d'un certain, mais c'est comme ça. Ce n'est pas en regardant depuis 16 ans les reportages Tv sur Cuba ou internet toute la journée qu'on sait ce genre de chose. On connaît les rumeurs, les info souvent obsolètes, mais pas la réalité et la pratique du terrain. 

Que es "el CDR" ?

Signaler
frrout
Il y a 3 années

Euh , excusez mon ignorance mais :
C'est quoi le CDR ?
Un office du tourisme ? une gendarmerie locale ?

Y en a til dans tous les villages ? Sont ils ouverts tlj ? 

Sinon , pour situer , ce sera mon 1er voyage à Cuba mais loin , bien loin  , de mon 1er voyage loitain.
Mais par contre mon 1er voyage A VELO
Sinon je me debrouille pas trop mal en Espagnol (moins bien qu'en anglais mais à priori j'ai compris que l'anglais ne servait pas à grand chose labas..)
Voila

le CDR, organisme cubain

Signaler
viajecuba2016
Il y a 3 années
c est le comité de défense de la révolution, la structure communiste non officielle qui coiffe chaque ville, village ou entreprise dans l' ile

si vous etes coincés a pied, en panne, en vélo dans une ville sans hébergement le responsable du CDR prendra les mesures qui s'imposent pour que vous ne dormiez pas à la rue et préviendra l'immigration de sa décision

c'est le maitre (une sorte de commissaire politique) du village et personne n'ira contester

la règle est : surtout ne jamais laisser un étranger à la rue

Le rôle des CDR

Signaler
Revenant
Il y a 3 années
Pour compléter ce que dit viajecua, le CDR, organisme officiel non gouvernemental, a en principale charge la défense des valeurs de la révolution. L'humanitaire et la solidarité sont des points importants. S'ils sont l'oeil du gouvernement, ils sont aussi comme le commissariat ou la mairie de quartier (sans la fonction administrative), le concierge en sorte. Tout se qui touche au quartier (ou barrio) touche en premier au CDR. 

Certains pensent que le CDR n'est qu'un comité ou une amicale d'école. C'est bien mal connaître les CDR et Cuba. D'ailleurs, s'ils font si peur, ce n'est pas pour rien. Outre la délation, ils peuvent vraiment vous pourrir la vie, mais, ils peuvent aussi rendre de très grands services.

Comme je l'ai trop souvent dit, il n'y a strictement aucune loi qui interdise à un Cubain d'accueillir un touriste (ou un Cubain) chez lui. Ceux qui ne connaissent pas Cuba pensent que c'est interdit. Ce qui est interdit, c'est le commerce illégal (comme partout). Un Cubain qui accueille chez lui un autre Cubain en le faisant payer peut perdre la propriété de sa casa, tout comme s'il accueille un touriste en le faisant payer.

Un touriste en difficulté où que ce soit à Cuba pourra se rapprocher du CDR (il suffit de demander au premier Cubain croisé où se trouve la présidence du CDR). A partir de là, le CDR mettra tout en oeuvre pour aider le touriste, quitte à le loger ou à le faire loger gracieusement si pas d'hôtel ou chambre chez l'habitant, ou moyennant le prix de la chambre s'il y a des logeurs avec licence (15 à 30 pesos en Mn si licence en Mn, 15 à 30 CUC si licence en CUC).

Mais bon, ces info se trouvent à Cuba, pas sur Google.

A vélo et en casas

Signaler
chavitomiamor
Il y a 3 années
Bonjour,

Cessons d'enjoliver la vie cubaine et les bavardages stériles sur les CDR. C'est l'immigration qui fait la pluie et le beau temps. 
Les cubains n'accueillent pas les étrangers car ils ont peur. Peur des délations, peur de l'immigration.
Je peux vous emmener dans des villages où un yuma ne passera jamais le pas de porte d'une maison cubaine. Là encore, la peur. 
Avec un visa A2, il m'est parfois difficile sans ferrailler de loger où je veux. Toujours un chivato dans le coin prêt à décrocher son telephone pour signaler la présence d'un yuma chez untel ou untel.

Il y a l'image de Cuba et ses papys du rock, et il y a le quotidien cubain. Sa vie quotidienne pesante qui encourage toujours plus l'emmigration des cubains.
Il ne faut pas confondre la vie confortable des touristes en CUC et le quotidien des cubains qui survivent en CUP. Deux mondes qui se cotoient sans relation aucune.

Pour en revenir au vélo. Vous faîtes des étapes avec des casas particulares comme hebergement. Vous éviterez ainsi bien des problèmes.

Buen viaje !

Savoir lire

Signaler
Revenant
Il y a 3 années
Il faut parfois, toujours même, prendre le temps de lire les messages, et comprendre.

Le Cubain a en effet peur d'accueillir un touriste, en grande partie, justement, à cause du CDR et des voisins. Ce n'est donc par au Cubain de faire rentrer un touriste chez lui, mais d'en avoir l'autorisation du CDR. Mais là où vous ne comprenez pas, c'est que la loi est strictement la même pour les touristes comme pour les Cubains résidents.

Savez-vous au moins que si un Cubain accueille un autre Cubain chez lui, et que si le CDR apprend que cette personne logée paye son hébergement, le logeur risque tout autant que s'il s'agissait d'un touriste. Vous déformez, détournez tout, sans même comprendre la réalité. Ce qui est interdit, c'est de faire du commerce illégal avec son logement, et c'est la seule et unique loi dans ce domaine, et qui n'a rien à voir avec l'immigration mais avec la vivienda.

Si le CDR vient dire à un Cubain de loger un touriste, le Cubain ne risque strictement rien, et est bien sûr libre de refuser.

Arrêtez d'enlaidir la vie cubaine avec des on-dits et des rumeurs de bas étages. La peur existe, elle vient des CDR, des voisins, et des yumas mal vus. Le quotidien cubain, je pense l'avoir vécu 100 fois plus que vous depuis 20 ans (1995). Les Cubains ne fuient pas le pays parce qu'ils ne peuvent pas accueillir de touristes (elle est bien bonne celle-là). Quand je lis faut pas confondre la vie en CUC du touriste et ceux qui survivent en CUP, ça m'interpelle énormément, et je crois même rêver lorsque ça vient de quelqu'un marié à une Cubaine. Il n'y aurait qu'une monnaie, le problème serait exactement le même. Ce qui ne faut pas confondre, c'est la vie d'un touriste qui a un portefeuille de capitaliste qui lui permet d'économiser pour partir à Cuba, et celle d'un Cubain qui survit avec un porte monnaie 100 fois moins gros qui ne lui permet pas d'économiser ne serait-ce que pour aller à l'autre bout du pays. Ca c'est la réalité de la vie cubaine.

Désolé Chavi, mais plus je te lis, plus je m'aperçois que les rapports qu'on a chacun avec sa propre belle-famille sont différents. La mienne (dans les 2 principales villes) vit avec des CUP, même si ce sont les miens lorsqu'on y est, alors que la tienne, en campagne, vit toute l'année avec des CUC. Franchement, avoue, il y a quelque chose de bizarre. Avec ou sans mon Visa A2, je n'ai aucun problème nulle part (et je vais à pas mal d'endroits), alors que toi, avec ton A2, tu ne sors pas de chez belle-maman. Je ne vais pas croire que c'est mon fauteuil roulant qui me permet ça (sinon Jacques va bondir), même si la discrimination positive existe.

Pour finir, oui, personne n'a dit de se foutre des hébergement et que vous pouvez loger n'imprte où, arrêter d'interpréter de travers, mais en cas de problème, ce n'est pas la vache au bord de la route qui vous aidera, c'est le CDR, point !

Cuba no cambia

Signaler
chavitomiamor
Il y a 3 années
Bonjour Revenant,

Il faut arrêter de vous monter des films. Qui vous a dit que je vivais avec ma belle-mère ? Qui vous a dit que ma belle famille vit en CUC ? Qu'est-ce que vous connaissez de ma vie ici ou de mes séjours à Cuba, de ma belle-famille ? Rien.
Alors je pense que le mieux c'est de s'abstenir de tout commentaire déplacé et imaginaire.

En France, j'invite chez moi qui je veux comme je veux, quand je veux. Sans risquer de me faire balancer par mon voisin. A Cuba, non. 
Inutile d'enlaidir le quotidien cubain. L'emmigration de masse et les balseros sont l'incarnation du mal-être qui régne dans ce pays.

Et après Rihanna, les papys du rock et le président Obama. Pour l'instant on ne constate pas un retour en masse au pays des exilés cubains. 

Cuba no cambia.

Se faire des films

Signaler
Revenant
Il y a 3 années
Non chavi, loin de moi la volonté de me faire des films. Mais lorsque je te lis me parler du quotidien cubain, des CUP et des CUC qui ne se cotoient pas, d'immigration, de CDR, c'est un peu le retour de manivelle !
Je constate au fil de tes messages. Sauf erreur de ma part, tu es marié à une Cubaine. Comme tu parles de A2, j'en conclus que tu loges dans ta belle famille, puisque tu dit qu'il n'est valable que pour être dans la famille... Belle-papa ou beau-maman, ...
Tu dis que la vie en CUP n'est pas possible, et que dès qu'un Cubain a de l'argent, il les change pour des CUC. J'en conclus donc que ta belle-famille vit avec des CUC... Un chavito de + ou de moins dans la casa, il n'y a rien d'agressif.

Je n'ai jamais douté de tes séjours à Cuba, même si parfois, il y a de quoi. Mais tu me rappelles quelqu'un, moi, il y a une bonne quinzaine d'années, et même un peu plus. pas pour ce qu'on pense, mais plutôt pour ce qu'on ne sait pas après un ou deux, ou même trois voyages à Cuba. 

J'ai du mal à comprendre que lorsque je suis dans ma belle-famille, on vit au maximum avec des CUP. Toi, en CUP, ce n'est pas possible. La dernière fois où j'ai demandé le A2, j'arriverais même pas à dire si c'était en 2007, 2008, 2009, mais sûr, pas après. Avec, ou sans, je n'ai jamais eu le moindre problème pour loger en famille ou chez des amis (La Havane, Santiago, Bayamo, Holguin, Puerto Padre, Camagüey...). A aucun moment on m'a posé la question de savoir si j'avais le A2, même si bien souvent, ils savaient que non, et même le CDR de là où je loge à Puerto Padre (on y va à chaque fois pour le verre de rhu) savent que je n'ai pas de A2.

Je ne sais strictement rien de ta belle-famille, je constate juste qu'on vit, toi et moi, un quotidien cubain différent, moi avec des possibilités, toi des impossibilités.

Par contre, croire que les Cubains exilés sont partis parce qu'ils ne pouvaient inviter personne chez eux, j'en suis abassourdi ! Si on leur donne un salaire de 2.000 CUC, mais sans qu'ils puissent inviter quelqu'un à leur table, ceux qui sont payés 800 euro en Espagne par mois pour 50 heures par semaine de boulot (et avec un loyer de 400 euro) ne voudront pas plus rentrer.

Cuba no cambia, pero hay que vivirlo por adentro para saber.

cuba a vélo

Signaler
cubanito
Il y a 3 années
hola frrout peut me dire combien tu vas payer en plus des bagages pour transporter les vélos et avec quelle compagnie ou si les vélos sont compris dans les 23 kilos  merci

Transport vélo avec Air France

Signaler
chavitomiamor
Il y a 3 années
Bonjour cubanito,

Chez AF, c'est considéré comme un bagage spécial.
Facturé 100€. (200€ A/R)
Dimensions du carton imposés et 23 kg maxi.
Ne remplace pas un bagage de soute (23kg).
A pré-enregistrer au moins un mois avant le départ.

Pour les autres compagnies. Je ne sais pas.





Conseils Cuba en Vélo

Signaler
frrout
Il y a 3 années
Bonjour Cubanito
Je te réponds avec un peu de retard (désolé)
Je voyage avec Aeroflot
Oui c'est compris sous la condition que le vélo soit "bien préparé"  (pedale demonté , roue avant ..)
C'est du moins le mail qu'il m'ont envoyé personnellement et que je garde précieusement.
Ensuite on verra à l'enregisdtrement si mauvaise surprise ou pas ...


A ce propos si qqn a une expérience des vélos avec Aeroflot , je suis preneur ?    A bon entendeur

Circuit vélo Trinidad Sancti Spiritu

Signaler
frrout
Il y a 3 années

Concernant le circuit vélo Trinidad / Sancti Spiritu qui semble particulièrement interessant d'aprés plusieurs forumiste : j'aimerais savoir par ou passer exactement :
Plutot par la cote ? ou par le nord ?  plusieurs options et possibilités quand on regarde la carte sur le site de CubaMappa mais laquelle privilégier en vélo ? passer par quel village ?
Merci pour vos précisions ...

Avis :
Si qqn possède le guide Lonely Planet Cyvcling in cuba je veux bien un scan des pages relatant ce circuit (ou éventuellement je lui rachète le guide que je ne parviens à trouver dasns le commerce)

le guide Lonely

Signaler
JIMINII
Il y a 3 années
vous devriez essayer sur Amazon

cuba à vélo

Signaler
sysy1961
Il y a 3 années
je viens de passer 6 mois à cuba, je repars sous peu : je n'ai jamais vu autant de touristes à vélo, que ce soit à la havane ou dans l'ouest, vinales...et ils n'avaient pas l'air de souffrir. A vinales j'ai vu plusieurs endroits où on louait des vélos ; avec casques. Quant aux campings, il y en a et parfois une moitié est réservée aux touristes. Il faut arrêter les éternelles rengaines. Cuba change n'en déplaise à certains, il va falloir s'adapter.

étapes intermédiaires

Signaler
viajecuba
Il y a 3 années


dans le secteur Soroa (70 km +-) on pourra se loger en casa

j'ai pas de souvenir d'un campismo dans ce coin la 

le partage du trajet Havane Vinales en trois segments posera le problème de l'endroit ou dormir à 140km de la Havane

il y a un campismo à Vinales (sur la route de Pinar si ma mémoire est bonne) mais il me semble que c'est le seul du coin



il y a des tours organisés en vélo, sur Vinales (les vélos suivent dans une camionnette..)  et bien sur des VTT a louer sur place


Campismo à SOROA

Signaler
JIMINII
Il y a 3 années
Vous aveza un campismo à SOROA juste aprés le parc aux Orchidées . Il acceptent les touristes hors période de vacances des cubains siils disposent de place.




Velo à Vinales

Signaler
frrout
Il y a 3 années
,,
il y a des tours organisés en vélo, sur Vinales (les vélos suivent dans une camionnette..)  et bien sur des VTT a louer sur place




Bonjour
Avez vous le nom ou les references de ce loueur de VTT à Vinales ? Connaissez vous le tarif et l'état des velos ?
 
Pensez vous qu'on trouve maintenant l'équivalent sur Trinidad ?

Merci

l'organisateur des tours en VTT

Signaler
viajecuba
Il y a 3 années
c'est Cuba Autrement, depuis la Havane ! qualité (et prix ) garantis

sur place il  y aura des vélos à louer, état cubain...


location de vélo

Signaler
JIMINII
Il y a 3 années
Il est préférable de ne pas reserver votre tour en vélo à partir de la France par une agence de voyage comme Cuba autrement ou autre Cela va vous couter les yeux de la tète.

A Cuba dans toutes les villes touristiques vous trouverez de s Loueurs de vélo à la journée

Je ne sais pas si il se trouve encore à cette place mais à Vinales , le loueur etait à coté du restaurant Don Thomas sur la calle Salvator Cisneros, le prix était de 5 cuc la journée il y a 3 ans

Re: Circuit vélo Trinidad Sancti Spiritu

Signaler
cd1966
Il y a 2 mois
Bonjour,
Nous reprenons votre conversation d'il y a 3 ans pour voir si vous pourriez nous donner qq conseils. Nous partons 3 semaines en vélo à cuba en novembre et nous nous posons les mêmes questions que vous qd vous prépariez votre séjour. Vaut-il mieux faire certaines portions en bus. Si oui, lesquelles? Nous pensons aller vers vinales puis cienfuegos et trinidad. Si vous avez qq conseils à nous donner pour établir notre parcours, suite à votre expérience, nous sommes preneurs ! 
En vous remerciant d'avance,
Cathy

Re: Circuit vélo Trinidad Sancti Spiritu

Signaler
cd1966
Il y a 2 mois
Bonjour,
Nous reprenons votre conversation d'il y a 3 ans pour voir si vous pourriez nous donner qq conseils. Nous partons 3 semaines en vélo à cuba en novembre et nous nous posons les mêmes questions que vous qd vous prépariez votre séjour. Vaut-il mieux faire certaines portions en bus. Si oui, lesquelles? Nous pensons aller vers vinales puis cienfuegos et trinidad. Si vous avez qq conseils à nous donner pour établir notre parcours, suite à votre expérience, nous sommes preneurs ! 
En vous remerciant d'avance,
Cathy

Re: Conseils Cuba en vélo

Signaler
Gerald-T
Il y a 2 mois
tout d abord prendre en compte que vous ne trouverez pas a louer sur place des vélos pour autre chose qu'un usage local ou un usage en groupe (autour de Vinales, par ex.)

le beau VTC de randonnée n'existe pas en parc, difficile a trouver en magasin

il faut donc amener le votre

par ailleurs ne pas perdre de vue qu'il faut dormir, tous les 80 km maxi, dans une casa particular officielle... et sur un trajet tout simple comme Havane Vinales (180 km)  ce ne sera pas simple a couper en deux ou en trois faute de logement touristique légal

sur un trajet Vinales Trinidad  seul le bus sera la solution (ils embarquent des vélos)

en panachant les deux modes et en reservant le velo pour l usage de proximité (40 km aller, retour a la case départ)  cela se fera sans problème

Cienfuegos Trinidad par la cote (environ 80 km  ) est une autre possiblité

Re: Conseils Cuba en vélo

Signaler
Gerald-T
Il y a 2 mois
table des distances

Re: Conseils Cuba en vélo - Gerald-T

cela vous donnera un aperçu d un plan de route possible une fois que le souci principal (le vélo) sera résolu

Re: Conseils Cuba en vélo

Signaler
cd1966
Il y a 2 mois
Bonjour,
Je vous remercie pour ces informations et le tableau des distances. Il semble en effet plus judicieux de combiner bus et vélo par rapport aux casa particular. Concernant les vélos, nous louons toujours nos vélos sur place mais, nous n'avons jamais fait de long périples hors de l'europe. Nous avons longtemps hésité à nous lancer à cuba compte tenu de la difficulté pour trouver des vélos en état. Nous avons trouvé 3 loueurs qui proposent des vélos de randonnée : ciclocuba, rutabikes et canbicuba/bicyclebreeze. Compte tenu du prix de la location entre 15 et 20 CUC/jour, nous espérons qu'ils seront suffisamment en bon état. 

Bons Plans Voyage Cuba

Voyage Cuba

Services voyage