Forum Birmanie

Récit voyage 3 semaines en Birmanie

26 réponses

Dernière activité le 02/10/2016 à 10:00 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
peggy280
Le 10 février 2016
Tourisme responsable :

Compte tenu de la situation politique et humaine en Birmanie, j’ai tenu à me documenter bien plus que d’habitude sur le pays, afin d’une part de mieux comprendre son histoire, mieux appréhender le pays et surtout, en tant que touriste « routarde », essayer au maximum d'éviter d’alimenter les bourses de la junte.
Faire le choix de voyager en Birmanie est un véritable cas de conscience. J'ai fait le choix d'y aller, après plusieurs années de réflexion, mais je voudrais donc être une touriste avertie, responsable, observatrice, afin de reléguer au mieux ce que je pourrais constater, même si malheureusement les dirigeants n'ouvrent au regard des touristes que les territoires qu'ils veulent bien nous montrer.
Emprunter les routes qui ont été construites par des travailleurs forcés (et non payés), visiter les temples en sachant que des milliers de personnes ont été évacués de leurs propriétés pour que ces sites soient plus beaux à la vue des touristes...Tout cela, je le verrais d'un œil averti. A travers la beauté du pays, il ne faut pas oublier la détresse et la pauvreté de ses habitants ; la répression, la torture, les viols, les droits des hommes bafoués par un gouvernement corrompu et dictatorial.
Je sais aussi quand allant dans les guesthouses indiquées par « focus Birmanie » ou bien encore « tourism transparency » ou encore le guide routard, je ne serais pas accueilli dans un hôtel « privatisé » appartenant à un proche du gouvernement. Je sais aussi qu'en achetant dans les petites échoppes ma nourriture, mes objets du quotidien, quelques souvenirs, je ferais vivre un tant soit peu le commerce du pays qui échappe à la junte. Je sais qu'en ne passant pas par une agence de voyage, mais en faisant appel aux locaux, j'ai des chances de ne pas donner mon argent directement au pouvoir en place... Enfin, sans compter les taxes honteuses !
J'espère pouvoir reléguer au mieux mes ressentis, ce que je verrai ou constaterai. J'espère pouvoir rencontrer des locaux, différentes ethnies, observer, communiquer, comprendre...un peu. Je ne veux jamais oublier tout au long de mon séjour que la Birmanie est l'une des plus horribles dictatures au monde, et cela, même en admirant les paysages magnifiques qui m'entoureront. Je ne veux pas oublier que derrière le sourire et la bienveillance de ses habitants, se cache bien des horreurs qu'ils ne peuvent nous conter.
Site incontournable très bien documenté : http://www.info-birmanie.org
 -------------------------------
çà c'était avant de partir … le voyage fut bien plus compliqué que prévu …

9/01/16 – 19h – Après 24h de vols et escales, me voilà arrivée à Mandalay. Je suis crevée et la 1ere chose que je fais en arrivant à mon hôtel c'est de me reposer. Le sommeil ne vient pas, alors, je me décide à aller arpenter les rues pour me repérer un peu.
Mandalay est énorme. En cette fin d'après-midi, les voitures et scooters remplissent les avenues et il est difficile de traverser. L'ambiance me rappelle l'Inde.
Je vais jusqu'à la gare pour me renseigner sur mon biller pour aller mardi matin à Hsipaw. La billetterie est fermée, je dois y retourner demain... Mais le guichetier qui partait me confirme que le départ du train se fait à 4h du matin...aïe aïe aïe...J'espère que ce trajet de 11h pour faire 135 km en vaut vraiment la chandelle comme le disent les internautes.
Je repars vers l’hôtel en passant devant le parc, entouré d'eau, qui abrite le Palais Royale. Je me rends compte que ce par doit être effectivement très grand et qu'il serait peut-être préférable demain d'aller jusqu'à la colline de Mandalay en scooter/taxi pour tout redescendre ensuite. Je verrai avec l’hôtel.
En attendant, je m'arrête chez « Pan Cherry », restaurant indien noté dans le Routard. La cuisine épicée ne fait pas bon ménage avec mon estomac, alors j'y vais mollo... mais c'est vraiment bon.
Retour à l’hôtel. Besoin vraiment de dormir pour démarrer réellement ma découverte du pays demain.

10/1/16 – 10h30 – Après une bonne nuit de sommeil, me voilà à la recherche d'un scotter pour m'emmener jusqu'en bas de la colline de Mandalay. Devant le Nylon hôtel, 1 rue plus loin que le mien, se trouve taxis, scooters, locations de vélos. Pour 2000ks me voilà embarquée derrière un chauffeur, avec 1 casque 3 fois trop grand pour moi.
En bas de l'escalier sud, 2 énormes lions indiquent le début de la montée : 1700 marches, ponctuées de nombreux sanctuaires.
Arrivée en haut, on a une belle vue sur Mandalay, son poumon veut avec le Palais Royal et au fond, le fleuve Irrawady.
Nombreux birmans viennent me parler, se prennent en photo avec moi, regardant ce que j'écris. Un attroupement de jeunes garçons se fait autour de moi. Ils sont adorables. Après cette pause, il va falloir redescendre toutes ces marches et continuer la visite vers les temples et pagodes qui se trouvent en bas de la colline.

photos du 1er jour

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour
photos du 1er jour - peggy280

photos du 1er jour - peggy280

photos du 1er jour - peggy280

photos du 1er jour - peggy280

photos du 1er jour - peggy280

photos du 1er jour - peggy280

photos du 1er jour - peggy280

photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280
photos du 1er jour - peggy280

suite récit 1er jour

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
13h – En redescendant le colline, moins fatiguant, je prends le temps de regarder autour de moi. Les escaliers sont pris sur tous les côtés par des boutiques où les gens s'y ont installés, pour faire commerce mais aussi pour y vivre. Leurs maisons sont pour la plupart des cabanes faites de bois tressé et de toits en tôle, où toute la famille vit dans 1 petite pièce unique. La pauvreté est visible et ils vivent essentiellement des achats des touristes. Cela m'attriste.
Arrivée en bas, plusieurs pagodes se succèdent. Je commence par la pagode Kyanktawgyi où se trouve un énorme Bouddha en marbre.
Puis, je continue par les pagodes Kuthodax et Sandamuni qui se ressemblent dans leurs structures, même si le 1ere est plus impressionnante, alors que la 2ème incite à la balade, au calme : autour d'un pagode dorée, il y a des stèles blanches qui cachent le canon bouddhique.

14h30 – Juste à coté se trouve le monastère Atumashi Kyaung, gigantesque, mais sans grand intérêt et la maison du roi Midon, qui elle, est magnifique. C'est un vieux monastère qui a été épargné par la 2nd guerre, car déplacé. C'était un des appartements du Palais Royal. Le bâtiment est tout en teck sculpté, avec de nombreuses statuettes et sculptures. Époustouflant.
Je continue par des petites rues tranquilles et arrive sur l'avenue Est qui borde le mur du Palais Royal.
Avant d'entrer dans le parc du palais, petite pause dans un stand pour boire un jus de papaye. Miam  :)

 17h45 – Le guide du routard abuse : le palais initial certes a été détruit, il n'en reste plus rien, mais sa reconstruction vaut le détour. C'est immense, même si la reconstruction n'est identique à l'original que pour certains édifices, l'ensemble est très joli, au milieu de la verdure.
On a une vue imprenable depuis la tour de guet, mais j'ai été prise d'un léger vertige.
Fatiguée, je prends un taxi/scooter pour aller jusqu'à la gare pour acheter mon billet pour Hsipaw. Le guichetier d'aujourd'hui me dit que je ne peux acheter mon billet qu'un jour à l'avance !!! Grrrr, Celui d'hier m'avait affirmé que je pourrais aujourd'hui ?!
J rentre à pied à l'hôtel mais la circulation de cette zone que les locaux appelle Downtown est vraiment trop dense. C'est suffocant, pollué, stressant. Loin de la tranquillité du quartier nord-est de la gare où j'étais ce matin.
Cela ne me donne pas envie de flâner, même lorsque je passe devant le building qui remplace l'ancien bazar appelé ZaychoMarket. Certes, voir les gens acheter les tissus et autres marchandises doit être intéressant, mais le brouhaha des véhicules, l'état semi d'alerte perpétuel pour ne pas se faire écraser ne me donne pas envie de m'attarder.
Je négocie avec mon hôtel pour une moto avec chauffeur pour demain toute la journée pour 15 000ks. Nous irons chercher mon fameux billet de train, puis ensuite visite de Amarapura et Inwa, situés à 13 et 26km au sud de Mandalay, puis retour à Mandalay en passant par la pagode Mahamuni. Beau programme en perspective.

19h – Je suis allée manger dans un excellent endroit le « Golden Shan » : un hangar-cantine tenu par des filles supers gentilles, dont 1 qui parle super bien anglais.
Pleins de plats au choix, on se sert soit même et à volonté. Cette fois-ci, j'avais un choix énorme de plats non épicés, accompagnés de riz, d'une soupe et de 2 bananes. Avec 1 jus d'orange frais en supplément, j'en ai eu pour 4000ks, soit un peu plus de 2€. J'y retournerai demain soir, c'est sûr...en plus à 200m de l'hôtel.

2ème jour

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
11/01/2016 – 15h15 – Longue journée, magnifique, qui n'est pas encore terminée.
Mon chauffeur de scooter est un jeune homme qui parle un tant soit peu anglais, et du coup, çà facilite les choses. Tout d'abord, passage par la gare, et enfin, j'ai mon billet de train … pour la modique somme de 4000ks.
Puis, nous sommes partis pour Anarapura. La 1ère visite m'a laissée perplexe, mal à l'aise. Je suis allée au monastère Mahagandhayon. C'est en fait une sorte d'orphelinat où les élèves sont puis en charge par des moines.
A 10h15, les enfants prennent leur dernier repas. Jusque là, tout va bien. Le problème est qu'une masse de touristes s'entasse autour du chemin où 1000 moines se suivent pour aller prendre leur repas.
On se croirait au zoo, les gens ne respectent pas et prennent pleins de photos, sourire à côté d'un moine stoïque, empêche la marche des moines. Je n'étais pas à l'aise, j'ai pris quelques photos discrètement, mais avec honte. Je suis ressortie avec un sentiment de mal être extrême.
Le pont U Bein se trouve juste à coté. C'est un vieux pont en teck de 1200m de long. J'ai du attendre ½ heure avant d'apprécier le lieu, trop encore prise par mes ressentiments. L'endroit est très beau, le lac avec ses pêcheurs, ses promeneurs Birmans, sous un fond ensoleillé, donne un moment de paix et j'ai réussi à retrouver ma sérénité. Je profite de l'endroit, tranquillement. A l'autre bout du pont je passe par la Pagode Kuanktawgyi, puis retourne vers le pont par des petites ruelles au bord du lac.
Une dizaine de km plus loin, j'arrive devant un petit débarcadère où des bacs nous attendent pour traverser et aller sur l'île Inwa. Ici, tout est calme, les fermiers travaillent dans les champs avec leurs buffles. Je commence à marcher à pied, mais je rencontre 2 italiens qui ont loués une carriole avec cheval. Je leur demande si je peux me joindre à eux, et du coup cela me coûtera que 5000ks. La balade dans la campagne, avec arrêt d'un site à l'autre, au milieu des rizières est vraiment super. Loin du tumulte des voitures et scooters, seules les carrioles se croisent et se retrouvent devant les monastères. 2h de bonheur. Retour à l'embarcadère d'où j'écris ces quelques mots en attendant le bateau.

17h – Au retour, je visite la pagode Mahamuni. Elle est énorme, clinquante, brillante, très kitsch. Il s'y trouve un bouddha tout en or, où les hommes peuvent aller y déposer une feuille d'or. Le corps ressemble donc à un gros ballon d'or.
Ma journée se termine ? Je quitte Mandalay cette nuit, avec mon chauffeur de scooter qui m’emmènera à la gare. Cette journée était vraiment agréable.
J'ai remarqué que plus on s'éloigne de la ville, plus les maisons sont en bambou tressé avec toit de tôle. Certaines sont très petites, comme les cabanes qui jonchent l'escalier qui monte la colline de Mandalay, mais d'autres, j'imagine en fonction de la richesse des habitants, sont plus spacieuses et très belles, voire magnifiques pour certaines.

2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280
2ème jour - peggy280

train pour Thipaw

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
12/01/16 – 6h – réveillez à 3h du matin. Courte nuit de 4h, j'ai eu du mal à m'endormir.
Arrivée à la gare, nous sommes plusieurs étrangers à nous rendre à Thipaw. Malheureusement on apprend très vite que le train a du retard et ne partira qu'à 8h du matin !!
Nous sommes tous dégoûtés, désappointés. Le retard, nous nous y attendions, mais 4h !! On aurait pu se lever à 6h30/7h, tranquillement.
Je fais la connaissance de 2 anglais d'une cinquantaine d'années. Nous allons prendre un café avec un beignet dans un petit bouge à coté de la gare.
Toute le monde fume là dedans, l'une des anglaises aussi...Dégoûtée, les yeux dans le coltard, je craque et m'achète un paquet  :(
Nous retournons à la gare car avons peur que finalement, qui sait, le train n'arrive pas plus tôt.
En attendant, on rentre dans un wagon, sur le quai voisin, pour se protéger des courants d'air. Nous espérons seulement que le passage du fameux pont suspendu ne se fera pas trop tard dans le noir, car c'est le moment le plus magique du trajet de ce train.

12h – Le train démarre...on désespérait de le voir...8h de retard... au final, un moment assez drôle car nous étions une quinzaine de touristes regroupés comme des loques au soleil sur le quai.

14h30 – Le train roule très doucement, 20 km/h je pense et ballotte de gauche à droite. Sortis de Mandalay, nous passons au milieu des villages.
Puis, une première montagne.
Le train monte par « crans ». Difficile à expliquer. Il grimpe, puis redescend un peu pour changer de rail et monter à nouveau...ainsi de suite. Maintenant, nous sommes sur un plateau verdoyant que nous finissons de traverser avant d'entamer la prochaine montée.
Dans le petit groupe de touristes que nous sommes, certains ne pensent qu'à s'approvisionner en bière dès que le train s'arrête en gare. Surtout 2 filles. Sympa, mais qui commencent à être bien éméchées. Je n'aime pas cette ambiance, trop de mauvais souvenirs. Quant à moi, je regrette bien d'avoir acheté ce paquet de cigarettes. Je viens de le finir et j'ai la gorge en feu. Dieu me punit, me voilà patchée à nouveau.
 20H – Nous venons tout juste de passer sur le fameux pont...nuit noire. Heureusement, tout le monde en rigolait. Même dans le noir, la sensation du vide était bien là.
La charpente métallique s'en allait dans les profondeurs … une sensation étrange. Moi qui ai le vertige, je crois que j'aurai eu très peur en plein jour, même si cela aurait été magnifique et impressionnant.
Ce viaduc enjambe tout de même une gorge de 270 mètres de profondeur.

22h45  - Je ne sais pas dans quelle galère je me suis mise. Il fait un froid de canard dans le train. Et à priori, dehors, ce n'est pas mieux.
Je suis crevée, levée depuis 3h du matin, je me demande ce que je fous là. Les autres aussi j'imagine, car plus personne ne parle.

13/01/16 – 0h30 – Arrivée à l'hôtel, la chambre est froide, que 2 couvertures rikiki, pas d'eau chaude. Ils avaient prévenu dans le routard qu'il faisait « frais en montagne. Il faudrait plutôt dire glacial !!  :(

train pour Thipaw - peggy280
train pour Thipaw - peggy280
train pour Thipaw - peggy280
train pour Thipaw - peggy280

Journée à Thipaw

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
9h32 – C'est de pire en pire. Après une nuit toute habillée pour avoir un peu de chaleur, réveillée à 6h30 car ma fenêtre donne sur le restaurant où tout le monde prend son petit déjeuner ! Réveil aux aurores par les trekkeurs ! Et moi avec   :(
Dégoûtée, je mets le nez dehors … il fait très froid.
Je décide de ne pas rester ici une nuit de plus, réserve mon bus et mon hôtel pour le Lac Inle.
Malheureusement, il n'y a que des bus de nuit. Je suis contrainte de passer encore une nuit blanche.
Et au petit déj' des gens avec qui j'étais hier m'annoncent qu'il fait aussi froid au lac. Je n'ai qu'un pull.

15h20 – impossible de dormir. Finalement, je me décide à suivre 5 personnes avec qui j'étais hier.
Nous partons pour un trek dans la campagne, au milieu des plantations de riz et des villages jusqu'à une jolie chute d'eau. Mes compagnons continuent eux jusqu'à des sources chaudes. Pour ma part, je rebrousse chemin car l'aller-retour me prend 3h30 et je dois prendre mon bus à 16h.
Maintenant que la brume est dissipée, il fait très chaud. On avoisine les 30°C alors que la nuit il fait à peine 5°C.
Je me sens un peu mieux, et je regrette presque de ne pas rester une journée de plus. J'aurai dû simplement demander à changer de chambre. La fatigue, le mal de gorge, les péripéties d'hier, le froid ont eu raison de mon humeur.
Pour autant, je cumule la malchance : en arrivant à l'hôtel, on m'explique qu'ils ont oublié mon ticket de bus … mais tout va bien, on me le donnera directement à la station de bus, je ne dois pas m'inquiéter, ma place est réserver...on verra bien si la chance va me revenir.Journée à Thipaw - peggy280
Journée à Thipaw - peggy280
Journée à Thipaw - peggy280
Journée à Thipaw - peggy280
Journée à Thipaw - peggy280
Journée à Thipaw - peggy280


Lac Inle

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
14/01/2016 – 14h15 – La nuit dans le bus a été difficile, La clim' à fond, on était tous gelés. Lâchés au milieu de la route à 4h du matin, 2 camionnettes taxi nous attendent pour nous emmener à nos hôtels respectifs. Tout cela prend du temps. Trop de bagages, trop de monde, difficile à mettre tout çà dans leurs scooters camionnettes. Encore le froid, pire même, durant 1 bonne heure pour faire les 20 km qui nous séparent de la ville de Nyaugshwe, puis ensuite nous déposer aux hôtels.
Finalement, à 5h30, j'arrive au mien, qui est vraiment sympa.
On m'offre une chambre en attendant que la mienne soit prête et je prends un petit déj'. Je me sens mieux.

15h30 – Je suis tombée sur un couple de français dans l'hôtel qui vont faire le tour de bateau avec moi demain.

15/01/2016 – 17h45 – Enfin une bonne et belle journée. L'excursion en bateau était super sympa. Nous sommes partis, le couple de français et moi, pour la journée, sur le lac Inle. De 8h à 16h, super balade sur les eaux du lac, dans les canaux, à la découverte de la minorité Intha, peuple qui vit sur ce lac : villages sur pilotis, jardins flottants, pagodes, écoles, pêcheurs, marchés. Le lac est grouillant de vie. Nous sommes tout d'abord allés sur le marche de Nan Pan, puis nous avons poussé par un canal calme et très joli jusqu'à In Dein. Là, une petite grimpette d'environ ½ heure à pied jusqu'au monastère. Une vie magnifique sur le lac et ses montagnes environnantes.
Nous sommes repartis vers le nord, en passant par le monastère de Nga Phe Chaung, tout en teck et très bel intérieur. Enfin, nous sommes passés par les jardins flottants. Incroyable : tout y pousse, et les birmans, sur leurs pirogues, cultivent et récoltent leurs légumes et fleurs qui poussent au milieu du lac. Retour tranquillement avec une vue magnifique et dégagée sur les montagnes. Le lac Inle est vraiment un endroit paisible où l'on se sent bien.
J'allais oublier : on a eu le droit à la visite d'ateliers de tissage de la soie et de la fibre de lotus, de la fabrique de pirogues et de cigares. Intéressant en soit, sauf que je suis toujours gênée car on a le droit dès notre arrivée à l'explication par une jeune femme...suivi de la boutique. Je n'achète rien et donc me sens toujours mal à l'aise et triste pour ces jeunes filles qui vivent de la commission de leurs ventes. J. et S. ressentent le même chose que moi.
Nous avons programmé pour demain une balade à vélo que nous a indiqué notre hôtel.
Çà à l'air de faire environ 20km. Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280
Lac Inle - peggy280

balade à vélo autour lac Inle

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
16/01/2016 – 16h40 – Encore une superbe journée. Je me sens tellement mieux. J'ai retrouvé le moral. Je remercie S. et J.. Ils ont été de supers potes pendant ces 2 jours.
Aujourd'hui, avec nos vélos, nous avons fait une balade autour du lac, en passant par un village spécialisé dans la fabrication du Tofu. Ce village est vraiment sympa et paisible.
De là, nous avons embarqué avec nos vélos sur une pirogue pour traverser le lac d'ouest en est et nous accostons à Maug Thawk, petit village avec un pont en teck de 500 mètres. Nous avons repris la route au nord jusqu'au vignoble Red Mountain Estate, où un viticulteur français y a planté 75ha de vignes. La vue depuis le restaurant sur la montagne, les vignes, le lac est splendide. Petit verre de vin blanc, petit plat de riz et légumes...un moment super agréable.
Puis retour à Nyaugshwe. Je garde mon vélo pour demain. Je compte me promener tranquillement au monastère Shwe Yan Pyay et sur le canal. S. et J. partent ce soir sur Bagan...Peut-être les retrouverais-je là-bas pour 1 ou 2 jours. Ils ont l'air de vouloir aller dans le même hôtel que moi. En tout les cas, grâce à eux, j'ai retrouvé le moral, et çà, çà n'a pas de prix  :)

balade à vélo autour lac Inle - peggy280
balade à vélo autour lac Inle - peggy280
balade à vélo autour lac Inle - peggy280
balade à vélo autour lac Inle - peggy280
balade à vélo autour lac Inle - peggy280
balade à vélo autour lac Inle - peggy280
balade à vélo autour lac Inle - peggy280
balade à vélo autour lac Inle - peggy280
balade à vélo autour lac Inle - peggy280

balade à vélo villages autour Inle

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
17/01/2016 – 16h – Encore une belle journée. Depuis 9h ce matin, balade à vélo dans les villages alentours, au gré des chemins. J'aime vraiment cet endroit. Je suis passée aussi par le monastère Shwe Yan Pyay, tout en bois et dont la particularité est les fenêtres qui sont ovales. Vraiment une très agréable journée.
J'ai réussi, avec beaucoup de patience et de temps, à me réserver un vol Bagan-Yangon. Il me reste à réserver l'hôtel où je veux aller à Ngwé Saung. Pour le bus Yangon-Ngwé Saung, je crois que je prendrais directement le ticket à la station de bus. Mon séjour est à peu près organisé.
Je commence à mieux comprendre l'état d'esprit des birmans, même si c'est souvent exaspérant. Depuis trop longtemps sous la joute de la dictature ; pour eux l'organisation, la notion de temps n'ont aucune consonance. Ils essayent pour certains de faire au mieux, même maladroitement ; Pour d'autres, ils sont mal aimables et ne voient en la manne touristique qu'une façon de gagner beaucoup d'argent, facilement.
La Birmanie s'ouvre petit à petit au monde, n'a aucune idée des attentes des touristes et des standards des pays voisins. Avec l’afflux touristique de ces dernières années, c'est très complexe comme situation, et plus ou moins bien géré par les locaux. Il faut prendre son mal en patience, apprendre à être tolérant, ne pas s'énerver...Tout ce que je n'ai pas su faire durant les jours difficiles que j'ai connu entre le train pour Thipaw et mon arrivée au lac Inle.
balade à vélo villages autour Inle - peggy280
balade à vélo villages autour Inle - peggy280
balade à vélo villages autour Inle - peggy280
balade à vélo villages autour Inle - peggy280
balade à vélo villages autour Inle - peggy280

route Inle à Bagan

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
18/01/2016 – 11h – Voilà, j'ai quitté le lac Inle avec une petite tristesse. D'abord pour le lieu, que j'ai aimé, mais aussi pour la patronne de l'hôtel, qui parle un excellent français et qui est adorable. Grande accolade … et elle a même eu une petite larme. Cette femme est vraiment une perle.
Pour la petite info, le mini bus devait partir à 8h30 … nous avons quitté l'hôtel à 10h. Je suis la seule touriste. Que des birmans dans le bus. D'ailleurs, certains ont préféré s'installer sur le toit du bus, avec les bagages  :)
En discutant avec une française arrivée le matin même à l'hôtel, je me mets à hésiter sur la suite de mon voyage après Bagan : la plage ou bien le sud de la Birmanie. Elle en vient et me dit que c'est magnifique. Je vais y réfléchir.

14h – La route est splendide. Nous avons traversé la montagne, sur une route sinueuse. Les petits villages s’amoncellent tout le long de la route. Des monastères sont érigés dans des endroits improbables, tout en haut des cimes.
La poussière est toujours là, on représente, soulevée par les camions et les voitures. Je me suis rendue compte que la plupart des touristes toussaient. Je pense que les différences de température entre le jour et la nuit y sont pour beaucoup, mais aussi cette poussière perpétuelle.
Nous sommes maintenant arrivés dans la plaine, aride, brûlante. Il va faire chaud, très chaud à Bagan.

15h30 – Le paysage change à nouveau. Malgré la sécheresse de la terre, ici, c'est plus boisé et verdoyant. Le paysage est très beau. Nous ne sommes pas loin de Bagan maintenant.

17h – Et bien non, on n'est toujours pas à Bagan. Ici, il ne faut pas se référer aux kilomètres ...mais au temps. La route est longue. Petit arrête dans une ville. La poussière est partout. Et là, je me dis, c'est clair, c'est la poussière qui me donne cette toux infernale. Déjà qu'en Jordanie la poussière me fait beaucoup tousser. Ici, c'est des nuages de poussière perpétuels.

20h30 – La dernière portion de route était elle aussi très jolie. Ici, c'est la campagne birmane : sable au bord des routes, petits villages, fermiers, enfants qui se baladent, palmiers, buffles, vaches, cochons, champs. C'est très paisible.
A part la poussière du sable   ;)
Arrivée à l'hôtel, je suis ravie : il est magnifique. Belle chambre, cadre exotique, piscine.
Je pars manger et je rencontre une autrichienne qui cherche un hôtel. Je lui indique le mien et nous faisons connaissance. Elle s'appelle M.. Demain, nous allons commencer à explorer une petite partie du site à vélo ensemble. Je suis ravie de l'avoir rencontrée.
Puis, je croise à l'hôtel J. et S.. Nous papotons ensemble et sommes contents de nous revoir. Ils on fait aujourd'hui la balade à vélo que je compte faire demain avec M.. Eux demain, ils vont explorer plus loin avec un scooter. Ils sont là encore 2 jours. Je les reverrai. Vraiment, je suis heureuse. Mon voyage depuis le lac Inle se passe à merveille. J'ai enfin réussi à m'adapter et je vis pleinement mon séjour. C'est super.
D'ailleurs, je suis contente d'avoir pris un minibus de jour : tout d'abord, j'étais qu'avec des locaux, ensuite j'ai pu savourer le paysage et enfin,  le bus m'a déposé à mon hôtel. Au final, j'ai payé 1000ks de plus, mais j'en ai gagné au moins 5000 sur le taxi qui m'aurait amené jusqu'ici.
Vivement demain pour explorer Bagan. J'ai hâte   :)

route Inle à Bagan - peggy280

Bagan à vélo et E-Bike

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
19/01/2016 – 17h – Depuis 9h du matin jusqu'à 15h, M. et moi avons exploré le site gigantesque de Bagan sur un petit quart seulement. A vélo, cela se fait assez facilement, même dans le sable. Par contre, à partir de midi, le soleil cogne et il devient difficile d'avancer sans cramer sur place.
A part cela, que dire : magnifique, incroyable, comme dans mes rêves. Les pagodes et les monastères principaux sont majestueux, mais les petits temples et autres monuments sont tout aussi beaux. Tout cela dans un cadre idyllique : la campagne birmane, avec au milieu des stupas des paysans et leurs troupeaux. J'adore.
Crevée, je rentre à l'hôtel pour me reposer et réserver une folie pour mes nuits au bord de la plage....mais, je veux apprécier mon séjour jusqu'au bout, alors, tant pis, on fera les comptes plus tard.

20/01/2016 – 14h – Nuit courte et difficile. J'ai toussé comme une dingue toute la nuit. J'avais l'impression de cracher la poussière à longueur de temps.
Du coup, réveiller à 6h, je me décide pour profiter de la fraîcheur du matin pour explorer une autre partie du site gigantesque de Bagan. Et je ne suis pas déçue. Le levé du soleil, la brume matinale rendent les monuments féeriques. Je trouve une pagode où l'on peut grimper. J'ai le vertige. C'est haut et les escaliers sont abrupts. Je grimpe aux 2/3, mais la vue est déjà suffisante.  C'est un spectacle magnifique. Je reste là un bon moment, à admirer, sereine. Je n'oublierai jamais.
Puis, je continue mon chemin vers Old Bagan jusqu'à Nyaung Oo. Je prends des chemins de sable, mais certains sont vraiment très difficile avec l'e-bike qui s'enfonce dans le sable. Tout autour, des champs, des stupas, des petites pagodes. La campagne de Bagan est vraiment très belle et il est agréable de se perdre au milieu des chemins. Par contre, c'est usant, car il faut utiliser les pieds pour  maintenir l'e-bike sur la piste, pousser parfois, slalomer entre les traces.....qui plus est que la selle n'est vraiment pas confortable. Mais çà se conduit très facilement.
Crevée, je repars vers Old Bagan m'arrête pour manger dans une échoppe sur le marché et continue ma route jusqu'au village de Myin Kaba où l'on trouve des artisans spécialisés dans la laque. Je visite l'une des fabriques où l'on m'explique la méthode de fabrication. C'est incroyable le temps et la minutie qu'il faut. J'achète un petit souvenir et repars à l'hôtel à New Bagan.
Si j'en ai le courage, ce soir, j'irai voir le coucher du soleil depuis les hauteurs d'une pagode.
Pour l'instant, besoin d'une bonne douche car je suis totalement recouverte d'une couche de poussière qui colle à la peau avec la chaleur. Beurk !!!

19h08 – Le coucher du soleil était magique. Je ne suis pas restée jusqu'au bout car j'avais peur de rentrer dans le noir avec l'e-bike, mais aussi parce qu'un groupe de 5 français est arrivé en parlant très fort et ils gâchaient la magie de l'instant. Nous étions plusieurs à être agacés. Surtout que nous avions choisi cette petite pagode pour sa tranquillité.
Le retour sur les 4km qui me séparaient de l’hôtel a été épique ! J'avais demandé à ce qu'ils rechargent la batterie de l'e-bike. A priori, ils ne l'ont pas fait. Très vite, il a donné des signes de fatigue. J'ai alors coupé le moteur dès que çà descendait. Mais sur le dernier km, la machine ne voulait plus rien savoir. Je devais éteindre, rallumer 5 secondes, éteindre...j'avançais moins vite qu'à pied,mais pousser cette machine est un enfer. J'espère que demain, je n'aurai pas ce genre de mésaventure.

21/1/2016 – 12h45 – Bonne nuit de sommeil. Je n'ai pas toussé, à ma grande surprise, après la journée de poussière d'hier. Réveillée vers 7h par les personnes qui font le ménage dans les chambres voisines, je me décide à partir de bonne heure pour éviter la chaleur. Je me rends vite compte qu'aujourd'hui le ciel restera ombrageux, mais ce n'est pas plus mal. D'ailleurs, je suis contente d'avoir démarré de bonne heure, car plus les heures avancent, plus les touristes en taxi et bus arrivent. J'ai pu profiter une bonne partie de la matinée sans grand monde. Aujourd'hui, j'ai exploré l'Est du site. Cette partie est très campagnarde, avec des petits villages au milieu des temps, pagodes et monastères. C'est vraiment beau, serein et agréable.
Je rentre assez tôt et m’attelle au grand lavage de mes vêtements qui m'ont suivi durant ces 3 jours de poussière. Cette après-midi, farniente, sieste, lecture. Demain matin, réveil à 5h15 pour l'aéroport. Je viens de me rendre compte que mon vol fait une escale à Heho, aéroport du lac Inle !! Bon, j'en ai pour 2h de vol pour arriver à Yangon...on verra. Ensuite, il faut que j'aille à la station de bus pour trouver un bus qui m’emmènera jusqu'à Ngwe Saung...Playa pour 3 jours     :)

18h – Tout est compliqué ici. Je regardai les horaires des bus pour me rendre à Ngwe Saung...et là, bordel. Tôt le matin (pas possible vu mon arrivée à 10h40 à Yangon) ou peut-être 20h le soir. Quant à la station de bus, çà dépend de la compagnie. Je me renseigne à mon hôtel, mais elle n'arrive pas vraiment à m'aider. A force de recherches, au bout de 2h d'internet, je vois que j'ai la possibilité de passer par Pathein, avec plus de bus dans la journée ; puis ensuite minibus ou taxi jusqu'à la plage. Bref, rien de sûr, que du flou.

19h30 – Je passe à la réception pour m'assurer qu'ils ont bien pris en compte ma demande de taxi pour cette nuit à 5h45. Et bien non, ils avaient oublié...malgré que je l'ai demandé hier soir, rappelé ce midi. C'est la Birmanie   :)

Bagan à vélo et E-Bike - peggy280

Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280
Bagan à vélo et E-Bike - peggy280



suite photos bagan

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
suite photos bagan

suite photos bagan - peggy280
suite photos bagan - peggy280
suite photos bagan - peggy280

Ngwe Saung beach

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
22/01/2016 – 7h10 – Le taxi était là, même en avance. Arrivée à l’aéroport, je discute avec 2 françaises. Elles ont organisé leur séjour via une agence, ne voyagent que dans des grands hôtels de luxe et n'ont eu aucun problème d'organisation. C'est sûr, en grand luxe et en restant sur les 4 principaux sites à visiter, tout va bien. Mais il ne faut pas essayer de sortir des sentiers battus...quoi que avec voiture et chauffeur privé, çà doit le faire. Malheureusement, elles n'ont pas notion qu'en voyageant ainsi, tout leur argent va directement dans les mains des militaires encore au pouvoir...et à leurs amis. En fait, soit on alimente le parti militaire, soit on se retrouve dans la galère régulièrement car les Birmans ne sont pas du tout organisés.

9h – L'avion est un peu vieux, sale et à hélices  :) mais bon, çà va. Par contre, on risque d'arriver plus tard que prévu à Yangon, ce qui ne m'arrange pas, compte tenu que je ne sais toujours pas vraiment comment rejoindre Ngwe Saung.

11h20 – Atterrit à Yangon, on doit attendre directement nos valises qui sont débarquées sur le tarma, devant le terminal. Très vite, je trouve un taxi qui m’emmène à la station du bus de Hlaing Thar Yar. Je négocie avec le chauffeur pour 10 000ks qu'il me dépose jusqu'au bon bus. Il parle bien l'anglais et est très sympa.
Comme prévu, il n'y a plus de bus direct pour Ngwe Saung. Il me trouve un bus pour Pathein et discute avec le chauffeur pour qu'il m'emmène ensuite à la station de minibus pour Ngwe Saung. Pour l'instant, tout se goupille bien et je suis contente.
Pour le peu que j'ai vu de la périphérie de Yangon, c'est vraiment pas beau. J'espère que le centre de la ville est plus beau.
En attendant, me voilà dans 1 bus local, où je suis la seule étrangère. Certains me regardent étonnés, d'autres me sourit, mes voisins me prennent en photo. Il fait une chaleur pas possible, mais heureusement, nous démarrons enfin.

16h10 – Un truc de dingue ! Dans le bus, un homme me fait comprendre qu'il va a Ngwe saung et qu'il y a 1 bus à 16h. Je dois le suivre. Mais en sortant du bus, il me dit de prendre un taxi avec lui, Çà nous coûte chacun 3000ks. Çà ne me paraît pas cher et ne comprends pas tout, mais je le suis. Le problème c'est qu'il m'emmène en ville, à l'endroit où on achète les tickets pour le minibus pour Ngwe Saung. Et là, je comprends que c'est trop tard, le dernier bus partait à 16h. Je dois attendre demain matin. Je demande, explique que j'ai une réservation d'hôtel....au final, le gars des tickets appelle le chauffeur du minibus et me demande de monter derrière un scooter qui va m'amener au bus. Ce que je n'avais pas saisi, mais que je vais vite comprendre, c'est que le scooter s'engage dans une course effrénée pour rattraper le bus qui est déjà en route. 15mn plus tard, nous le rattrapons et je monte dedans. La course en scooter aura été gratuite. Le minibus me coûte 4000Ks. Au final, je m'en sors bien. Ce matin, je ne savais pas si j'y arriverai.
La route en plus est très belle. Nous avons traversé des rizières, des champs, des villages et des bois. Maintenant, depuis Pathein, la route devient magnifique. Le paysage change : plus vallonné, on traverse une magnifique jungle jusqu'à l'arrivée au village.

19h – çà valait vraiment le coup toute cette route et l'argent claqué dans cet hôtel. Je suis au paradis. Chambre magnifique, hôtel au milieu des palmiers avec bungalows et piscine. Accès à la plage directe depuis l'hôtel. Repos et farniente pour 3 jours.
J'ai déjà réservé mon billet de bus pour le 26 au matin. Cette fois-ci, un direct jusqu'à Yangon, départ à 10h du matin.
Nota : sur toutes les routes de Birmanie, il y a des péages. Je trouve çà incroyable que le gouvernement taxe les routes alors qu'elles sont dans un état pitoyable. Partout où il peut, le gouvernement se met de l'argent dans les poches. Aung san sung she a vraiment du travail à faire...

23/01/2016 – 13h30 – GLANDOUILLE,,,Ce matin, réveil tranquille, petit déjeuner gargantuesque, transat sur la plage, petit bain de mer, balade jusqu'au village par la plage, retour en moto-taxi, piscine. Çà fait du bien de se reposer, rester tranquille.

14h30 – C'est le week-end. Dans l'hôtel, il y a des touristes, mais aussi des birmans. Trois d'entre eux, des jeunes hommes bien graisseux, se la jouent alcool, musique sur le téléphone au bord de la piscine, en se donnant des airs de « wech-wech ». quand je suis arrivée à la piscine, leurs bières et mégots de cigarettes trônaient sur le rebord de la piscine. Quand on pense à ce peuple entier qui n'a rien et s'ouvre seulement depuis peu au monde extérieur...

17h15 – Partout des birmans qui sont venus en famille pour le week-end : sur les pelouses de l'hôtel, à la piscine, sur la plage et dans la mer...bouteilles de whisky et plastiques qui traînent partout. Ils sont arrivés en bus, loués pour des familles entières. Ils me surprennent, face à la discrétion et la gentillesse du peuple birman.

19h – Le coucher du soleil. Un moment magique. Les scooters rentrent chez eux, les vendeuses de nourriture en tout genre aussi.
La plage fourmille du matin au soir : vendeuse de jus de noix de coco, puis brochettes de poisson ; les motos taxi, les chevaux. Et le soir, c'est les vendeurs de feux d'artifice qui arrivent. Tout cela avec le soleil qui décline, j'adore.
Puis, je sors de l’hôtel pour aller manger dans un des petits restos qui se trouvent sur la route. Personne ne parle anglais, aucun touriste, je demande « no spicy », mime le geste. Ils finissent par comprendre et me laisse goûter les sauces huileuses des plats pour que je choisisse. On a bien rigolé. Pour 2000ks (3x moins cher qu'à l’hôtel), excellent repars fait de port, riz et épinards. Et je suis contente, car cette fois-ci, mon argent profite aux locaux, qui plus est, adorables personnes. J'irai manger sur cette route les 2 prochains soir...et si besoin, de quoi que ce soit, il y a aussi des petites échoppes qui vendent de tout.

24/01/2016 – 16h30 – j'ai fait la connaissance de 2 allemandes de mon âge hier. Nous avons passé plusieurs moments ensemble. Elles sont très sympa. L'une d'entre elle rêve de venir à Chartres. Je me suis proposée de l'accueillir. Nous repartons dans le même bus pour Yangon mardi matin.
Ce matin, balade sur la plage. En partant du côté opposé au village, on tombe sur 2 rochers plantés dans le sable, avec 2 mini pagodes sur leur sommet. Plutôt original. Aujourd'hui, les birmans sont calmes. Ils doivent sûrement se remettre de leurs beuveries de la veille  :) En fait, ils sont comme des enfants. Je pense que ceux sont les nouveaux riches qui ont émergés ces dernières années grâce à l'ouverture du pays. Ils savourent leur nouvelle liberté dans tous les excès. Ce qui me paraît compréhensible après tant de dictature.
Par contre, aujourd'hui, au bord de la piscine, 4 jeunes chinois se tenaient très mal. Touristes, expats ? Je pencherai pour expats vu leur façon d'agir. Cigarettes par terre, crachats...mais pire, ils jettent leur nourriture, déchets, papiers sous la table. Un tas de détritus que la pauvre serveurs doit ramasser à la main. Ils traitent le personnel pire que des chiens. J'étais à 2 doigts de leur dire ce que je pensais. Une honte !

25/01/2016 – 18h – Dernière journée sur la plage. Endormie à 1h du mat, réveillée à 6h, petite forme ce matin. Mon estomac continue à me faire tourner en bourrique.  
Je me suis offert un massage pour 15 dollars. 1h30 ; je pensais me faire cajoler...et bien, ce n'est pas tout à fait çà. Le « body massage » consiste en un massage plutôt bien costaud. La masseuse birmane se sert de ses mains, mais aussi de ses coudes, genoux et pieds. J'ai du lui demander d'y aller mollo car elle me faisait super mal aux jambes. Malgré cela, j'ai eu plusieurs fois assez mal. Mais certaines de ses manipulations étaient vraiment agréables. Et au final, c'est vrai que 2h plus tard, mon corps est super détendu.
Demain, départ pour Yangon où j'y passerai mes 3 derniers jours.
Nota : définitivement, les birmans et moi n’arrivons pas à nous comprendre en anglais. Nos accents respectifs sont incompréhensible l'un pour l'autre.
Nota 2 : les birmans en week-end sont tous repartis ce matin. Tous les bungalows sont vides, nous sommes 3 chambres de touristes à être restés et 1 autre couple est arrivé dans l'après-midi. L'hôtel est d'un calme, la plage aussi. Je regrette un peu l'ambiance bon enfant des birmans. Seule joie : les chinois aussi sont partis, et ceux-là, je ne les regrette vraiment pas.

19h45 – Au restaurant, un allemand est arrivé avec son vélo et a commencé la conversation avec moi. Il est architecte et travaille pour une ONG. Il me montre les photos du collège qu'ils ont construit pas loin d'ici ainsi que le projet d'école qu'ils ont. C'est dommage que je parte demain car sinon il m'aurait fait visiter le collège. Nous avons eu une conversation très intéressante sur l'ouverture du pays et son devenir.

26/1/2016 – 9h30 – Voilà, mon séjour au bord de la plage se termine. Après une bonne nuit de sommeil, je me sens malgré tout totalement crevée. Mes soucis intestinaux qui ne me lâchent pas depuis 2 semaines, maintenant les nausées à chaque repas, malgré les médicaments, çà ne passe pas. Je suis KO.

Ngwe Saung beach - peggy280
Ngwe Saung beach - peggy280
Ngwe Saung beach - peggy280
Ngwe Saung beach - peggy280
Ngwe Saung beach - peggy280
Ngwe Saung beach - peggy280
Ngwe Saung beach - peggy280
Ngwe Saung beach - peggy280
Ngwe Saung beach - peggy280
Ngwe Saung beach - peggy280

route pour Yangon

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
26/1/2016 – 19h – Journée longue. Je n'avais aucune énergie ce matin. Trop fatiguée par mes problèmes de transit. Nous avons passé la journée sur la route. Quelques 150km en 7h ! en fait il ne faut pas mesurer la distance, çà n'apporte aucune idée du temps du trajet.
Aujourd'hui le temps est très ombrageux, et apparemment plus on avance dans les terres, plus en se rend compte que la pluie est passée par là.
Du coup, le paysage à l'aller qui me paraissait si beau avait pris un tout autre aspect. Que les rayons du soleil peuvent apporter de beauté. Les champs, les rizières étaient toujours aussi beau mais le sombre du ciel apportait une certaine tristesse. Quant aux villages, ils étaient boueux et les déchets et immondices regorgeaient de partout.
L'arrivée dans la périphérie de Yangon est triste. Çà me sert le ventre. Des bidonvilles partout, avec des gens miséreux, installés dans les ordures, sous des petits toits de bambous et tôles, entre la route et les entreprises florissantes et flambant neuf juste derrière. J'ai mal pour eux.
Yangon est une ville très étendue, le trafic infernal...Les immeubles pour beaucoup sont en piteux état, crasseux, moisis. A côté de cela, des buildings tous neufs émergent comme des champignons. Çà me rappelle Cuba... Le charme de La Havane en moins   :(
J'ai choisi un hôtel au bord du lac Kandawgyi, pas loin de la gigantesque pagode Schwedagon. Quartier tranquille, loin du trafic, plutôt luxueux.
J'irai voir le quartier fourmillant de « downtown » en journée, mais pas envie d'y rester pour dormir.
NOTA : sur la route, j'ai vu 2 bus qui venaient d'avoir un accident...et notre bus a dû faire peur à un scooter, qui a fini étalé dans le fossé....heureusement doucement. Pas de mal. Mais comme quoi, ici, les routes sont un vrai danger pour tout le monde.
NOTA 2  la chambre sent le renfermé et le moisi. La salle de bain encore plus, car pas de fenêtre. 4 nuits ici, pas génial, mais bon, je ferai avec.
A priori, à part si on y met le prix fort, c'est partout très limite et très cher à Yangon  :(

20h30 – J'ai craqué : ma chambre donnait sur les cuisines. Une toute petite cloison, un bruit pas possible. Et je n'imagine même pas le matin ! J'ai demandé une autre chambre. Ils me l'ont accordé, mais elle n'est guère mieux. Merci le routard pour le soit disant « bon plan » !

route pour Yangon - peggy280
route pour Yangon - peggy280
route pour Yangon - peggy280

Derniers jours à Yangon

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
27/1/2016 – 11h30 – Après une nuit courte, je me sens tout de même un peu mieux dans ma chambre d'hôtel. Çà fera l'affaire, même si ce n'est vraiment pas top. Le petite déj' est bon et le personnel très gentil. De plus, ils sont les 1er que je rencontre qui parlent un anglais compréhensible
A Yangon, la chaleur est moite, humide. Sûrement dû à la pluie d'hier.
Je commence ma balade par la pagode Shwedagon. Cette pagode est la plus belle, la plus grande au monde. C'est vrai qu'elle en jette ! De l'or partout, avec un énorme stûpa central mais aussi tout autour pagodes, temples, cloches, stûpas...un endroit gigantesque.

13h31 – Balade très agréable autour du lac Kandawgyi.
La circulation y est très dense, les immeubles crasseux, les piétons trop nombreux. Çà va être l'horreur. Surtout qu'ici, les passages piétons n’existent e pas et le marcheur est totalement ignoré. C'est super dangereux.

14h43 – retour à l'hôtel. Quand je leur dit qu'il fait chaud et humide aujourd'hui, ils me disent que c'est le temps normal à Yangon...et merde, çà ne changera donc pas les jours suivants.

16h30 – La chaleur et la moiteur sont un peu redescendues. J'essaye de me bousculer et je pars faire une balade autour du lac, pas loin de l’hôtel. Je pense que ce lac va être mon refuge pour les 2 jours qui viennent. Par contre, les moustiques sont toujours là à Yangon. J'ai même l'impression de jour, comme de nuit. Odomos va me secourir, mais malgré tout, ils m'ont déjà piquée aux jambes.

18h – En me baladant autour du lac, je suis tombée sur pleins de petits restos où les birmans viennent manger et boire un verre. Pour 3100ks, 1 petite brochette, 1 patate, du riz et un jus de melon. Pas la panacée, mais moins cher qu'à l'hôtel. Et le cadre est superbe avec le lac juste devant moi.
Retour à l'hôtel. Les moustiques m'attendent déjà. Je n'aime vraiment pas cet endroit. Ils pourraient au moins mettre une moustiquaire et du produit anti-moustiques, comme dans tous les autres hôtels que j'ai fait.

19h – Je réclame une moustiquaire. Ils me disent qu'ils n'en ont pas mais que quelqu'un va venir tuer les moustiques dans ma chambre. J'hallucine ! Je leur fait comprendre que même, si par génie, quelqu'un arrivait à les tuer, sitôt fait, d'autres reviendrons. Ils finissent par me dégoter une moustiquaire...pour 1 lit simple ! J'ai un lit double. Je me retrouve a essayer de bloquer la moustiquaire avec des oreilles. Mon lit ressemble à une cabane, ma chambre à un labyrinthe d'attaches en plastiques pour la moustiquaire. Quant à la douche, brûlante ou gelée, au choix ! Et le cagibi qui me sert de salle de bain/chiotte se transforme en piscine. Pour 45 dollars la nuit, c'est inadmissible, même au Myanmar. Merci le guide du routard. C'est pas cool de donner cette adresse exceptionnelle.

38/1/2016 – 8h – Hier soir, j'ai craqué. Plus possible de rester dans cet hôtel miteux. En plus, je me suis rendue compte qu'il y avait des puces dans le lit, et je me suis fait mangée au final non pas par les moustiques, mais par les puces.
Repartie pour réserver 1 autre hôtel. Pour le même prix, hôtel apparemment de standing, à coté de l'aéroport. Je réserve mes 2 prochaines et dernières nuits. Je demande à l'hôtel de me rembourser, mais ils refusent. La patronne pour une fois fait son apparition et je sens son énervement. Elle me révulse : elle n'est là que pour ramasser le pognon...un gros paquet de pognon pour un hôtel miteux.
Je fais une réclamation auprès d'Agoda et envoie des photos. Impossible de m'endormir. Petite nuit : 1h du mat – 6h30 du mat. Je me fous un grand coup de pied pour tout de même me bouger et aller visiter downtown ce matin, avant de partir ensuite dans l'hôtel près de l'aéroport et m'y reposer demain.

10h – En route pour mon nouvel hôtel. Je me suis traînée jusqu'à downtown ce matin, mais décidément, à part la pagode Shwedagon et le lac Kanwawgyi, il n'y a rien à voir, de mon point de vue, dans cette ville. Downtown grouille de voitures, ville puante (égouts, pisse, merde, fritures,...). Les immeubles délabrés se mélangent aux buildings flambants neufs. La pagode Sule n'a rien de bien joli.
Même le marché Bogyoke me laisse indifférente. La chaleur poisseuse commence déjà à me prendre, avec un mélange de pollution, c'est irrespirable et invivable.
Ce pays m'aura vraiment laissée perplexe, avec un léger goût amer. Quand ce n'est pas l'horreur comme à Hsipaw ou Yangon,  il y a toujours un petit truc pour vous perturber ? Ebikes défaillants à Bagan, 8h de retard de train, bus gelés,... Même si des endroits comme Mandalay, Inle, Bagan, Ngwé Saung m'ont paru géniaux, je n'ai pas réussi à m'épanouir pleinement à cause des petits tracas qui s'accumulent. C'est dommage. Je finis ce séjour avec de beaux souvenirs, mais aussi de très mauvais.

4/2/16 – 20h – Après quelques jours de repos chez moi, je suis plus à même de décrire et comprendre la situation en Birmanie. C'est un pays qui sortit de la colonisation c'est retrouvé aux prises d'une dictature monstrueuse. Depuis seulement 3 / 4 ans, les birmans s'ouvrent tout doucement au monde. C'est un grand plongeon pour eux. Ils sont avident de découverte, de connaître, de posséder, de VIVRE. Ils débordent de questions, s'intéressent. Ils ont accès au meilleur et au pire de la mondialisation. Ils prennent tout, sans toutefois savoir le gérer.
Le pays est en vrai KO. Tout est à refaire, à construire : infrastructure, routes, maisons, immeubles, écoles.... Et nous, touristes, au milieu de ce capharnaüm, nous sommes plongés avec les birmans. Ce n'est pas un changement de culture, de mode de vie ; c'est un plongeon dans un autre monde.
Certains birmans ont déjà compris et profites avidement et pas toujours avec qualité de la manne touristique. D'autres le font avec plus de professionnalisme et de bon sens, avec gentillesse et curiosité. Ce fût un voyage extraordinaire, même si je n'ai pas su me laisser aller dans le tourbillon, même si je suis rentrée usée et malade. Je ne regrette rien et espère le meilleur pour ce pays.

Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280
Derniers jours à Yangon - peggy280

hotels et livres de lecture

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
Hôtels :

Mandalay :
Hotel Mahar hôtel
No. 171, 24 St, Bet 83rd x 84th Street, Aung Myay Thar San Township, 11221 Mandalay, Myanmar

hotels et livres de lecture - peggy280

hotels et livres de lecture - peggy280
Nyaung Shwe - Lac Inle :
Manaw Thu Kha Hotel
Yone Gyi Road | Nanda Wunn Quarter, Nyaung Shwe, Birmanie (Myanmar)

hotels et livres de lecture - peggy280

hotels et livres de lecture - peggy280

New Bagan :
Kaday Aung Hotel
Hninn Pann St., Hteeminyin Block, Kyansittha Quarter, Bagan, Myanmar

hotels et livres de lecture - peggy280
hotels et livres de lecture - peggy280

Ngwe Saung :
The Emerald Sea Resort
#19, Ngwe Saung- Sin Ma Road, | Ngwe Saung Beach, Ngwe Saung 11062, Birmanie (Myanmar)

hotels et livres de lecture - peggy280

hotels et livres de lecture - peggy280

hotels et livres de lecture - peggy280

hotels et livres de lecture - peggy280


Yangon :
- HOTEL A EVITER : Garden Home B&B
10 Bogyoke Museum Lane | Bahan Township, Yangon (Rangoon), Birmanie (Myanmar)

hotels et livres de lecture - peggy280

hotels et livres de lecture - peggy280


- Palm Spring Yangon
No.7(F), Mingalar Street, Nant Thar Gone Quarters | Insein Township, Yangon (Rangoon), Birmanie (Myanmar)

hotels et livres de lecture - peggy280

hotels et livres de lecture - peggy280


Livres de lecture :

Aung San Suu Kyi: le jasmin ou la lune de Thierry Falise
Romans :
Le palais des miroirs de Amitav Ghosh
La mail aimée de Ma Ma Lay
Une histoire birmane de George Orwell

Merci pour cette belle contribution !

Signaler
Sabine de Routard.com
Il y a 4 années
Merci pour cette belle contribution !

Retrouvez votre carnet, et bien d'autres !, dans notre dossier "Les carnets de voyage de la communauté Routard".
Merci pour cette belle contribution ! - Sabine de routard.com
Nous y avons rassemblé les meilleurs carnets de voyage récemment postés par les membres de la communauté de Routard.com : une vraie source d'inspiration pour vos futurs voyages !

Sabine de Routard.com

Même sentiment

Signaler
Nathpépite
Il y a 4 années
Bonjour, 
Nous avons passé 15 jours en Birmanie début Janvier 2016 ( nous arrivions de 3 semaines en Thaïlande et y retounions après la Birmanie !) et en lisant ton carnet de voyage je suis totalement d'accord avec toi ! Ce voyage est un changement de Monde ...!!! Nous avons adoré certains moments (Lac Inle et ses alentours, Bagan et ses alentours!) et été déstabilisé aussi (Yangon est une ville terrible (bruit, crasse, embouteillage ...) mais si étrange !?) Les birmans ...adorables, souriants et plein de bonne volonté mais , IMPOSSIBLE de communiquer ou très très rarement ! Aung San Suu Kyi et son parti ont beaucoup aà faire mais les birmans aussi ! 
Pays très... déroutant 
( Nous n'avons pas fait de séjours plage et donc moi, j'ai eu FROID pendant 15 jours !) 

çà rassure

Signaler
peggy280
Il y a 4 années
C'est rassurant d'avoir rencontré durant mon séjour des gens qui avaient le même ressenti.... et idem a priori selon ton témoignage.
Je ne suis peut être pas totalement passée à coté de mon voyage, je me rends compte que je ne suis pas la seule à avoir eu l'impression de ne pas avoir seulement changé de continent, de culture...mais vraiment d'avoir fait un bond dans un monde inconnu, sans aucun repère. Ce pays manque lui même de repère et il va se construire doucement, je l'espère avec discernement et intelligence  :)

Merci Peggy!

Signaler
Alix-Pastabobun
Il y a 4 années
Merci pour ce récit de vos impressions, intéressant et complet. Je pars 2 semaines en Birmanie en juillet, et votre discours me livre de précieuses informations. 
Espérons qu'au lendemain des élections, certaines petites choses commencent à changer, comme les taxes scandaleuses... 

Nom de l'hotel au lac Inle

Signaler
Jackyo
Il y a 3 années
,,18/01/2016 – 11h – Voilà, j'ai quitté le lac Inle avec une petite tristesse. D'abord pour le lieu, que j'ai aimé, mais aussi pour la patronne de l'hôtel, qui parle un excellent français et qui est adorable. Grande accolade … et elle a même eu une petite larme. Cette femme est vraiment une perle.


Bonjour,
Félicitation pour ce récit passionnant !
SVp, pourriez-vous préciser le nom de l'hotel que vous aviez au lac Inlé avec sa patronne parlant fançais ?
Merci d'avance !!

Merci pour ce beau pays

Signaler
ninibelys
Il y a 3 années
J'ai visité la Birmanie en 2013, j'ai comme vous beaucoup,apprécié ce pays et surtout les birmans.
Tout comme vous j'ai aussi été très choquée par l'attitude des touristes lors du repas des moines. Je suis très contente que vous en parliez sur ce forum.
Merci

merci pour ton recit, peggy

Signaler
Michelkobryner
Il y a 3 années
je pars dans dix jours en birmanie pour 4 semaines à l'aventure, et j'ai lu d'un bout à l'autre ton article sur ton voyage au Myanmar.
Merci pour ce récit et pour les photos.


Birmanie

Signaler
sacou
Il y a 3 années
MERCI Peggy pour ton magnifique compte rendu sur ton voyage en Birmanie . J'ai pris des notes et des conseils de tes aventures .j'ai beaucoup aimé le recit et la façon dont tu en décrit les peripécies , on s'y croirait .Je prépare mon voyage pour debut 2017 et ce carnet de voyage m'a bien aidé , merci encore et je te souhaite plein de belles "choses" , un voyageur 

Mingalaba. Bonjour de birmanie

Signaler
kodamian
Il y a 3 années
Fabuleux coucher de soleil sur la mer d'andamanMingalaba.   Bonjour de birmanie - kodamian

bon carnet

Signaler
nicolaclasse
Il y a 3 années
J’ai aussi planifié mon plan pour voyager en Birmanie depuis quelques mois. Grâce à votre carnet, je peux renforcer beaucoup d’infos et d’expériences de ce pays. Votre circuit est super. Je suis séduit par vos belles photos.
Grand remerciement à vous. Je vais emprunter quelques itinéraires dans votre carnet.
Bonne journée.

Re: Derniers jours à Yangon

Signaler
jlrigot
Il y a 3 années
dommage que des photos soient floues? (ou c'est un pb d'afichage?)

Bons Plans Voyage Birmanie

Voyage Birmanie

Services voyage