Forum Bali

Volcan en éruption et séjour à Bali

9 réponses

Dernière activité le 09/12/2015 à 07:28 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
cleopatricia91
Le 04 novembre 2015
Devions s arriver  hier soir à bali,après quatre fois le tour de Bali,ssommes revenus sur nos pas et atterir à jakarta,ddepuis nous attendons des infos...
deux jours de perdus....eet jusqu'à quand?sommes en attente.....logiquement demain ....qu'elle déception ,...le volcan de lombok  dérange tous les environs.
prendre son mal en patience ..mmais partis depuis lu ndi de paris!,,,les aléas des  voyages ! ,,, attention si vous devez y venir 

fermeture aéroport Denpasar

Signaler
patdamande
Il y a 3 années
,,Devions s arriver  hier soir à bali,après quatre fois le tour de Bali,ssommes revenus sur nos pas et atterir à jakarta,ddepuis nous attendons des infos...
deux jours de perdus....eet jusqu'à quand?sommes en attente.....logiquement demain ....qu'elle déception ,...le volcan de lombok  dérange tous les environs.
prendre son mal en patience ..mmais partis depuis lu ndi de paris!,,,les aléas des  voyages ! ,,, attention si vous devez y venir 


Bonjour.
Pour info, je viens de voir sur fb, la page Balisolo a partagé un lien disant que l'aéroport serait fermé (pour l'instant) jusque jeudi inclus.....
Bon courage dans cette attente.
Patricia.


Départ pour Bali bientôt

Signaler
jubea
Il y a 3 années
Bonjour,
Je m'inquiète, je pars pour Bali dimanche 8 et arrive le 9 à l'aéroport seulement j'ai bien peur que ce ne soit annulé si l'aéroport n'ouvre pas !
Sauriez-vous ou puis-je me renseigner quant à la réouverture de l'aéroport ?

Cordialement.

fermeture aéroport Denpasar

Signaler
patdamande
Il y a 3 années
,,Bonjour,
Je m'inquiète, je pars pour Bali dimanche 8 et arrive le 9 à l'aéroport seulement j'ai bien peur que ce ne soit annulé si l'aéroport n'ouvre pas !
Sauriez-vous ou puis-je me renseigner quant à la réouverture de l'aéroport ?

Cordialement.


Je ne sais vraiment pas où vous pourriez vous renseigner quant à la réouverture de l'aéroport. A l'aéroport même ????
Tout ce que je sais c'est qu'en juillet dernier il y avait le même souci avec le volcan sur Jakarta et que des vols arrivaient, n'arrivaient plus, arrivaient...... cela dépendait de la direction des fumées. 
Je ne pense pas que les voyageurs étaient prévenus de quoi que ce soit avant leur départ. Ils ne pouvaient savoir que le jour même.
En allant sur le site des arrivées de l'aéroport on peut voir que de nombreux vols sont annulés......
J'espère pour vous que tout va s'arranger.
Cordialement.
Patricia.

Aéroport Bali réouvert

Signaler
michele87
Il y a 3 années
Bonjour,

Je viens de lire que l'aéroport de Bali est réouvert depuis ce matin (14h30 heure locale)

Voir actu Orange sortie à 12h.

Bon voyage.

Michèle.

Volcan en éruption

Signaler
Toutoune
Il y a 3 années
Nous sommes actuellement à Gili Meno. Depuis 2 jours en effet, Lombok a disparu de l'horizon sous la fumée du volcan Rinjani. Ce jeudi, le bruit des éruptions a cessé et le ciel est moins chargé de cendres. Ns regagnons Sanur demain. Pas d'info pr l'instant à propos de notre vol retour prévu Samedi 7 nov.

aéroport de Bali

Signaler
Bule
Il y a 3 années
Vous pouvez voir les vols en arrivée à l'aéroport en vous connectant sur le lien suivant:
http://www.baliairport.com/flight-status-arrivals-departures/
Nous sommes bloqués à Kuala lumpur jusqu'au 8 notre vol ayant été annulé.
Bonne chance

organisation des vols

Signaler
Dan.B
Il y a 3 années
Bonjour
C est la vraie pagaille pour l organisation des vols au départ  de Bali où  nous sommes bloqués depuis jeudi.
Nous avons reçu jeudi matin confirmation Air France pour le maintien de nos vols. Arrivés  à  l aéroport  certains vols étaient  maintenus mais le notre annulé. Une seule information: allez au guichet de la compagnie pour trouver d autres vols. Nous avons attendu 6 heures devant les guichets de Garuda pour réserver. 
Beaucoup de vols sont complets. Pour nous retour dimanche.
Il faudra plusieurs jours pour que le trafic redevienne normal
Bon courage à  tous

fin de volcan

Signaler
cleopatricia91
Il y a 3 années
Quelle galère. .mais dans notre malheur avons eu la chance d avoir été pris en charge par Qatar Airways, trois nuits hôtels et tous les repas à jakarta. Ils ont été au top du début à la fin,exemplaires et organisés. Avions des infos tous les jours par l'hôtel. 
Bien sûr avons perdu des jours. ..en plus la nuit blanche du retour. bbref
accueil chaleureux et politesse ici exemplaire. Pas de déception après deux jours. Ils ont évacués à l'aéroport ceux qui  dormaient sur place .Les pauvres,et ensuite les grosses compagniess.il est rare que les aéroports restent fermés plus de 4 jours. .mais lorsque ça vous arrive c'est rageant.
on avait aussi des infos sur le nnet.ici wifi partout 
il nous reste u'e seine à profiter..cchouette
bon courage à tous, cela crée des soive'soive'irs pour plus tard 
bali est étrange et extrêmement attachante. .

Merci Emirates

Signaler
lerubio
Il y a 3 années
Merci Emirates
Plus que deux heures de vol pour arriver a Bali en Indonésie. le Mardi trois novembre 2015l Les 350
passagers du vol Emirate EK398 ont décollés de Dubai 7 h plus tôt. Impatients d´arriver a destination,
certains passagers venant des 4 coins du monde on déjà plus de 25 heures de voyages avec des vols
multiples. Deux heures avant l´attérissage à l´aéroport de Denpasar a Bali, le commandant de bord
annonce un changement de cap, direction Jakarta sur l´île voisine de Bali, la Capitale de l´Indonésie.
Stupeur et déception des passagers, rien a dire rien a faire, subir l´ordre du commandant de bord...on
chuchote, nous posons des questions, que ce passe-t-il ? j´écoute, j´entend, le volcan de Bali le Gunung
Agung est réveillé, des collones de cendres sortent de la gueule du volcan et s´élèvent a plusieurs
kilomètres de hauteur, rendant le trafic aérien impossible dans cette région... ma gorge se serre, j´ai de
la famille a Bali qui vit sur les flancs du volcan...je prend mon téléphone, essaye d´appeler Bali, sans
résultat bien sûr. Tout le monde prend son mal en patience, nous attendons et espérons... Arrivés a
l´aéroport de Jakarta, les 350 passagers épuisés et inquiets se réunissent dans une salle ou le staff
d´Emirates tente d´expliquer avec calme et sérénité la situation, nous serons logés dans différents hôtels
de la capitale en attendant le départ du vol pour Bali prévu le lendemain matin. J´arrive a comprendre que
c´est le volcan Gunung Rinjani de Lombok qui s´est réveillé sur l´île voisine de Bali et non le Gunung
Agung de Bali...égoistement je suis soulagé...Rendez vous après l´immigration aux bus qui nous
conduirons vers nos hôtels...Je suit le troupeau des 350 passagers qui doivent maintenant s´affronter aux
4 douaniers zen et souriants et attendre péniblement notre tour avec les 40 degrés et les 100 % d´humidités,
welcome to Indonésia... Une heure plus tard après avoir récupérés ses bagages, tout le monde embarquent
dans les bus. Je monte dans celui qui m´est destiné, direction l´Hôtel Sultan de Jakarta cinq étoiles,
Emirates ne lésine pas, directement le grand luxe. Arrivés à l´hôtel, un superbe buffet indonésien nous
attend. Le staff de Emirates nous donne rendez vous demain matin a six heures à la réception de l´hôtel,
direction l´aéroport pour le vol Jakarta-Bali...j´émets une plaisanterie disant que nous n´avons pas demandé
l´avis du volcan Gunung Rinjani, sera t´il d´accord de se calmer pour nous permettre de décoller le
lendemain matin ? Après quelques heures de sommeil je descend à la réception de l´hotel, une centaine
de passager sont déjà là, une mine encore plus fatigués que la veille.. que se passe t- il ? Les passagers,
décus, râlent, s´énervent, la réception est débordé de questions, nous apprenons que l´aéroport de Bali
est de nouveau fermé, donc retour en chambre. Ben oui , Gunung Rinjani lui ne veux pas dormir, il est de
plus en plus en colère, résultat, les aéroports de Lombok, Bali, Surabaya, Malang, et Yogyakarta sont
fermés. Le vent pousse les collones de cendres vers l´ouest soit vers l´ile de Bali et Java, rendant
impossible tout décollages ou atterrissages des aéroports aux alentours de Bali...les gens se sentent perdus,
abandonnés... j´interviens mais malgré mon expérience en Indonésie, je n´arrive pas a trouver d´autres
solutions, tous les aéroports sont fermés, ferry depuis Jakarta impossible, train c´est la cour des miracles
et des jours de voyages malgré les 1.000 km qui nous séparent de Jakarta a Bali.... Solution par route avec
les bus locaux, mais 40 heures de route non stop, des routes étroites et dangereuses, donc pas de solution.
Comme je suis un des seuls a pouvoir traduire du Bahasa Indonésien en Français, Espagnol ou Anglais
et que je connais les routes Indonésienne, j´ai beaucoup de "travail" avec les centaines de questions que
des gens de différentes nationalités posent... une situation ou ces gens de différentes cultures sympathisent
et s´unissent dans un moment d´inquiétude commune... c´est malgré tout assez sympa et très convivial.
Bref je dois participer aux nombreux débats et surtout essayé de sauver le pauvre réceptionniste de l´hôtel,
agé de a peine vingt ans, ne connaissant rien d´autre que son pauvre logement situé près de son travail,
avec probablement un salaire de 150 € par mois... ne sachant bien sûr pas répondre aux 90 % des
questions posées par les passagers dans toutes les langues possibles, je suis là...il est vrai que Il n´y a que
1.000 km de Jakarta jusque Bali, facilement réalisable en occident avec des bus confortables, mais nous
sommes en Indonésie et la plupart des touristes ne se rendent pas compte de la différence. J´essaye tant
bien que mal d´expliquer que l´indonésie n´a pas la même infrastructure que les pays occidentaux, des
réseaux routiers en mauvaises conditions, fréquentés principalement par des énormes semi remorques et
des bus de passagers roulants a tombeaux ouvert dépassant tout ce qu´ils peuvent sans tenir compte des
virages ou des véhicules vennant en sens contraire...on risque sa vie a chaque virage....Pas d´endroit
pour se restaurer a l´occidentale, pas de toilettes aux normes d´hygiènes Européennes etc...Malgré que
j´ai déjà conduit sur ces routes de l´île de Java, peu de gens me croient. Pourtant je sais de quoi je parle...
De commun accord et sans aucune solution, tout le monde décide d´attendre la décision d´Emirates le soir
de ce deuxième jour. Les passagers en profitent pour se balader dans Jakarta, de profiter de la piscine ou
du fitness de l´hôtel, déjeuner, lunch et diner bien sûr a volonté...Le soir nous recevons un avis disant de
se présenter le lendemain a trois heures de la nuit à la reception de l´hôtel, direction l´aéroport, le vol pour
Bali part vers sept heures du matin du troisième jours. Septique, je me présente à la réception a trois heures
du matin comme tous les passagers du vol Dubai-Bali...La même mauvaise nouvelle nous attent, le volcan
Gunung Rinjani ne veux décidément pas se calmer...Les gens se stress de plus en plus, les reproches
fusent.... Qui peut être responsable d´une éruption volcanique ? ni Emirates, ni personne.... si le Gunung
Rinjani a décidé de se réveiller, nous devons subir ses colères et ses caprices...Après avoir logé et nourri
350 passagers dans des hôtels 5 étoiles, Emirates prend la décision de rapatrier tous les passagers vers
leur destination d´origine...stupéfaction de tout le monde, mais que faire, pour Emirates, il n´y a pas d´autre
solution. Les autres aéroports sont toujours fermés même pour les vols intérieurs....Impossible pour moi de
revenir au point de départ, je décide donc de prendre les choses en main, un petit groupe se forme, me
faisant confiance et décide de me suivre dans une aventure que je vais organiser en quelques heures.Je
sort le computer de ma valise et grâce au wifi de l´hôtel je contacte plusieurs compagnies Indonésienne de
transports privés. Une compagnie de mini-bus établie a Bali propose de nous aider, ils ont un mini-bus
disponible a Jakarta. Mini bus pour 12 passagers et deux chauffeurs qui rouleront jours et nuits non stop...
Mes nouveaux compagnons de voyage demandent de suivre d´abord l´ensemble des passagers à l´aéroport
au cas ou Emirates aurait une bonne nouvelle. Vers dix heures, les bus nous amènent donc à l´aéroport au
terminal de Emirates, Réunion entre Emirates et la totalité des passagers, La compagnie a décider de
rapatrier la totalité des passagers vers leurs pays d´origine... Une file se forme au guichet d´embarquement,
une file de gens déçus, fatigués et malheureux de ne pas pouvoir se rendre dans l´île des dieux Bali...Nous
sommes une vingtaine a refuser d´embarquer, a partir de ce moment nous sommes livrés a nous même,
sans l´aide de Emirates bien sûr, nous ne pouvons pas leur en vouloir, ils ont déja contribués suffisament
tout en étant pas responsable. Pendant ce temps, le volcan Gunung Rinjani s´en donne a coeur joie,
crachant toujours ses cendres a des kilomètres de hauteur...Nous nous retrouvons donc dans l´aéroport
de Jakarta. Quelques expats connaissant les lieux partent par leurs propres moyens, d´autres prennent le
risque d´acheter un billet pour un vol local en espérant embarquer dès que l´aéroport de Bali s´ouvre...
Une femme seule avec un Bébé decide d´affrèter une voiture privé... Bref je forme ma nouvelle équipe de
douze associer pour notre nouvelle aventure Jakarta - Bali en Bus, avec les deux chauffeurs, nous serons
quatorze...Je confirme le bus par téléphone, qui sera là deux heures plus tard, je decide de récolter des
acomptes, un désistement dans le groupe vient de se produire, nous ne sommes plus que onze...L´arrivée
d´un superbe mini Bus ravi le petit groupe... Ce que nous n´avions pas prévus, 2 chauffeurs, 11 passagers
et 11 bagages ne rentrent pas dans le bus...nous arrivons en supprimant deux places, a caser tous les
bagages, le problème il ne reste plus que dix places de libre dans le bus...Une dame se sacrifie, elle partira
probablement avec la femme au bébé en voiture privé...Nous partons avec un sourire aux lèvres, une
complicité se forme dans ce petit groupe de dix passagers qui ne se connaissaient pas quelques heures
plus tôt... Je suis devant avec les deux chauffeurs, le seul a traduire les différentes langues qui se trouvent
dans le mini bus...Derrière moi, un jeune couple récemment marié originaire de Ukraine et Bali, un couple
d´Argentins d´une soixantaine d´années, un autre couple dans la soixantaine originaire de Hollande, une
jeune routarde venant de Chèquie, et un jeune couple venant du nord de l´allemagne..Nous sommes dix
a prendre une route dont neuf ne connaissent ni les dangers, ni l´insalubrité que nous risquons d´affrontés
dans ce pays tropical...l´ambiance est bonne, les présentations se font, nous sortons de Jakarta dans un
trafic bien connu des locaux “macet macet”...le premier arrêt dans une station service moderne, des toilettes
relativement propres et un choix de nourriture alléchante...La route continue et se rétréci au fur et a mesure
que nous avançons. Vers 19 heures nous avons la chance de trouver sur la route un restaurant pour
voyageurs locaux, ma première leçon d´hygiène commence, déconseillé de manger de la salade ou
aliments cru, de consommer des glaçons, etc...Boisson disponible uniquement de l´eau ou du thé glacé,
j´ai envie d´une bière bien fraîche, pas de bière, muslim oblige, respect...L´ambiance est très bonne,
le staf du resto explique que comme ils travaillent beaucoup le tourisme local voyageant en bus, si nous
avons un anniversaire dans le groupe, une collation sera offerte, ben oui ça tombe pile a un jour prêt c´est
mon anniversaire, je doit montrer mon passeport aux covoyageurs qui ne me croient pas...Ben tiens j´ai eu
droit au tralala local et la photo de famille...La nuit tombe, on reprend la route, la troupe a commencé a
s´endormir, les chauffeurs également, a tour de rôle heureusement, je dors peu, la route est dangereuse...
Vers 5 h du matin un des chauffeurs dors, l´autre a tendance a s´endormir au volant, je lui dis que je suis
capable de prendre le volant s´il le désire...hors de question, quinze minutes plus tard les chauffeurs se
relayent...ouffff...En Indonésie le tress de la route est omniprésent, des routes en mauvais états, des motos
ou des pousse-pousse sans phares, des piétons, des animaux, les camions sont démesurés et roulent
lentement, ils sont doublés par des bus qui roulent a tombeau ouvert sans se soucier des virages ou des
autres conducteurs qui viennent en sens inverse, mes covoyageurs au début du voyage ont poussés
quelques cris, maintenant ils ferment les yeux, ils préfèrent ne pas voir le danger, nos chauffeurs expliquent
que quand un bus a un accident grave, le chauffeur part en courant pour ne pas se faire lyncher par la
population, ce qui arrive régulièrement...Le lendemain vers midi après vingt-quatre heures de voyage pour
750 km nous approchons de Surabaya ...le plus dure reste a faire...A proximité de Surabaya nous changeons
de bus, le bus de Jakarta repart vers son point de départ, sans dormir et un autre bus de la même compagnie
venant de Bali est déjà parti la veille pour nous prendre a Surabaya...le rendez vous et le transfert a lieu
comme prévu, nous avons droit à un bus plus grand avec deux chauffeurs Balinais, qui roulent aussi
dangereusement que les autres routiers...dépasser un camion alors que deux bus viennent de front en sens
contraire, je leur demande de se calmer, rien a faire, ils sont maître de la route...Une ligne blanche signifie
automatiquement une voiture de police, qui se trouve au point stratégique uniquement pour se faire un peu
d´argent de poche, résultat après 2 minutes les flics sont derrière nous...pas de problème, un billet bien placé
nous permet de repartir aussi vite qu´avant en passant autant de ligne blanche qu´avant...Tout passe, sans
coup de gueule, sans stress, avec le sourire...le chauffeur m´explique qu´il doit rouler vite, nous devons arrivé
a Banyuwangi avant le dernier ferry pour l´île de Bali...Nous arrivons vers 20 h a banyuwagni... En attente
du ferry quelques 200 camions et bus attendent l´embarquement, le dernier ferry contient peut être 20
camions ou bus...comment allons nous faire ? pas de questions, pas de problèmes, “tidak apa apa”, après
une heure d ´attente nous embarquons les premiers dans le dernier ferry en passant devant tout le monde,
ce sont les miracles de la corruption à petite échelle....ben oui...Nous sommes enfin sur le ferry pour une
heure de traversée, les seuls “blancs”, fatigués et malodorants, mais les sourires sont là, Bali est en vue...
Nous débarquons du ferry a Gilimanuk-Bali, pas besoin de passeport, pas de contrôles, nous sommes
pressés, de nouveau un billet bien placé. Nous nous séparons du couple de Hollandais qui a réussi a
contacter le chauffeur de leur hôtel qui viendra les chercher a Gilimanuk, comme ils partent dans une autre
direction ils embarquerons avec eux le couple des jeunes Allemants qui vont également vers le nord... les
adieux se font avec un pincement au coeur... nous reprenons la route vers le sud de Bali en passant par
Tabanan, la route de Bali la plus dangereuse surnommé la route des crânes...Il est tard, donc heureusement
moins de trafic, nous ferons quand même les derniers 100 km en trois heures, la route est de plus en plus
défoncé et dangereuse, ils doublent dans les virages avec la complicité le convoyeur qui aide par code le
chauffeur, signalant si il y a risque ou non...la nuit c´est plus facile avec les phares, sauf quand ils n´ont
pas de phares...Nous arrivons enfin après Tabanan ou nous attend le fils du couple d´Argentins, je partirai
avec eux vers Ubud ou j´habite... les trois dernier, le couple de Ukrainiens et la jeune Tcheque continuerons
vers Kuta, et terminerons le voyage quelques km plus loin...La veille au soir, lors de mon anniversaire
imprévu, j´ai fait un speech remerciant mes covoyageur de m´avoir apporter quelque chose de nouveau
dans cette aventure, quelques chose de fraternel, se retrouver à l´autre bout du monde en compagnie de
gens de nationnalité, culture ou ethnie différentes, je les ai remercie d´avoir eu ces deux jours d´aventure.
Une expérience inoubliable, quelques larmes ont coulés lors de notre séparation après nos 38 heures
de voyage, et surtout merci a Emirates qui nous ont gâtés a Jakarta tout en n´étant pas responsable de la
mauvaise humeur du Gunung Rinjani de Lombok....qui aujourd´hui s´est rendormi, jusque quand ?
Même les dieux ne savent pas..........................Voyageur du vol Emirates ... Skywards nº 270248786


Bons Plans Voyage Bali

Voyage Bali

Services voyage