Forum Mongolie

7 semaines en Mongolie en 2015 : contacts et conseils

Avis non contrôlés
Signaler
DH84
Le 31 octobre 2015
7 semaines en Mongolie : conseils et contacts

En 7 semaines, nous avons eu le temps de comprendre deux ou trois trucs. De manière générale, les mongols sont hyper agréables, ni collants ni pénibles, ce qui est pas le cas dans tous les pays touristiques ! Ca rend le séjour vraiment plaisant, à condition de faire attention à deux ou trois petites choses, un voyage pouvant rapidement se transformer en parcours du combattant si on baisse la garde. Voici quelques conseils pour passer un très bon voyage (qui n’engagent que nous)


LOGEMENT

> la tente : c’est vraiment une bonne idée de logement économique et sympa. On peut la planter partout, il faut un peu de matos de camping que les agences fournissent le plus souvent. Attention, à partir de fin août et dans le Nord, prévoir de solides duvets…nous avons eu de la glace dans la tente mi-septembre..

> sous la yourte chez l’habitant. Ca peut se faire partout, votre guide demande, et même parfois, ils font à manger avec. On a payé 10.000 (5€) max par personne et par nuit. C’est parfois un peu bizarre parce que la communication est compliquée, voire inexistante.

> le camp de yourte : souvent plus confortables, mais quand même plus cher et moins convivial. Idéal pour une soirée peinard de temps en temps ; A partir de fin août, beaucoup sont démontés. En septembre, beaucoup sont fermés.

TRANSPORT

> au vu des prix de transports et d’essence, voyager à 4 au lieu de 2 est HYPER rentable. Si vous êtes 1 ou 2, trouvez-vous des potes. Rapporté au coût de la vie et à la conso des voitures, il faut savoir que l’essence est hyper chère pour les mongols.

> entre les grandes villes, les bus fonctionnent bien et sont vraiment pas chers, il faut juste les trouver (facile hors d’Oulan Bator). Les bus couchettes sont sympas.

> le stop marche bien car il est systématiquement payant, et pas forcément donné. Mettez-vous d’accord sur la somme avant de monter, sinon vous aurez des problèmes en fin de parcours.

> ailleurs, il faut absolument une voiture ADAPTEE, c’est-à-dire un 4x4 avec un châssis haut, ou encore un van russe (le top du top). Sinon, vous risquez d’avancer à 15 km/h de moyenne dans le désert de Gobi, ou de vous embourber franchement ailleurs

> le vélo à Oulan Bator est une expérience intéressante si vous songez au suicide (en étant écrasé ou étouffé, vous pouvez choisir). Ce qui est dommage parce que le parc National (au sud) est un chouette endroit pour faire du vélo, mais y arriver vivant n’est pas certain. Sans compter que les vélos prêtés sont souvent dans un piètre état.

ARGENT ET AGENCES :

> se préparer à des conflits avec l’argent en sachant que le salaire moyen en Mongolie (pour ceux qui en ont) est de 200€ par mois. Quand un guide vous demande de le payer entre 75 et 100 € la journée, ça pose le sujet, même si ça comprend la voiture. Les mongols qui travaillent dans le tourisme gagnent très bien leur vie, et le touriste peut être vu par beaucoup de mongols comme une ressource avant tout. De manière générale l’argent est souvent une source de conflits (et d’ailleurs souvent la seule). Quelques principes de bon sens évitent beaucoup d’ennuis : écrire la somme et le total sur un papier, faire valider le contenu et la durée de la prestation, etc…

> ne pas craquer quand on est sûr de son bon droit. Certains guides ou chauffeurs nous ont fait de très grands numéros de comédie pour nous pousser à craquer. Garder le sourire, discuter, expliquer. Mais ne pas craquer parce que votre interlocuteur tire la tronche.

> passer avec des professionnels du tourisme. En raison des très gros gains dans la filière, beaucoup d’amateurs se lancent dans le tourisme avec un vieux guide et leur bagnole. Ca peut donner de franches catastrophes dans un pays pareil (le désert de Gobi mais pas que), ne vous risquez pas avec des « amis » si vous voulez les garder. Il y a des agences et des free-lance très sérieux, renseignez-vous avant ! Et prévoyez des portes de sortie..

> se méfier des forfaits tout compris, surtout avec essence, rarement intéressants sauf à 4 ou 5 dans le véhicule. Beaucoup de guides laissent les touristes payer leur essence, nourriture et logement au fur et à mesure, ça permet de viser plus juste et de moduler. (c’est le format qui nous a vraiment plu)

> se préparer à l’incertitude temporelle permanente. Il ne faut pas être à un jour près, le rythme de certains mongols et l’incertitude peut rendre fou. Ca se gère mieux quand on prend un chauffeur ou un truc « tout organisé », ce qui est quand même à recommander si vous avez moins de 3 semaines. On a adoré notre liberté et on changeait de manière de voyager toutes les semaines mais on avait le temps.

> si vous payez l’essence, sachez que chaque mongol avec un véhicule en exagère la consommation pour alourdir la note (la moindre voiture est censée faire 20 l/100, mais bien sur…). Payez les pleins directement, comme ça pas de soucis.

> attention, quand on vous dit que « vous paierez juste l’essence » pour un petit trajet, vérifiez qu’il ne s’agit pas de faire le plein complet de la voiture. Parce qu’on vous demandera de payer une fois le plein fait (vécu)

> renseignez-vous sur le cout de la vie : prix de la nourriture, prix d’une douche, prix du litre d’essence, etc… On a tenté de nous faire payer une douche 10 fois le prix (ben oui, tant qu’à faire, on tente…) ou deux fois la note au magasin…

> quand vous faites du cheval ou du chameau, n’oubliez pas de vérifier si le prix par personne comprend ou non le guide, et le cheval u le chameau du guide et pour combien de temps…

QUELQUES CONTACTS SERIEUX ET TESTES :

> Une agence de voyagée dirigée par Chuka, francophone très sympa et très sérieuse qui est à Oulan Bator : chuka(at)ecovoyagemongolie.com

> Un contact francophone à Hatgal, au bord du lac Khuvsgul : Tomroo. (Tomroo_t(at)yahoo.com
). Très très “mongol” dans les horaires et les tarifs (commence par demander le maximum mais peut négocier beaucoup), mais parle bien français et connait bien le coin

> Une chambre à Oulan Bator, chez le super agréable Ankha (o_ankhbld(at)yahoo.com) qui parle parfaitement anglais, c’est pas loin du centre, fait parfois à manger, et se plie en 4 dès que vous avez besoin de qq chose. La quartier paye pas de mine, mais il est très agréable, pratique, et proche du centre.

Bons Plans Voyage Mongolie

Voyage Mongolie

Services voyage