Forum Expatriation

S'expatrier à 50 ans ?

39 réponses

Dernière activité le 27/02/2019 à 14:24 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Ipaumée
Le 30 août 2015
Voilà, je me lance : j'ai toujours rêvé de partir travailler à l'étranger. Mais, la vie, les enfants conçus très jeune, la vie de couple, ont fait que je n'ai jamais pu réaliser ce rêve, et je me retrouve aujourd'hui à 49 ans ET DEMI (lol) avec le même rêve ...  Et comme une impression de perdre mon temps. cette idée de partir me hante, j'y pense pratiquement chaque jour. MAIS ( car il y a un mais, sinon ça serait trop simple) aujourd'hui, j'ai une maison (je peux vendre, ok) un fils de 14 ans à charge (il peut venir avec moi, ok) un gros chien (? jamais je ne l'abandonnerais) et 3 chats (idem) Je me sens coincée et je vois les années qui défilent à une vitesse vertigineuse ...  Je suis assistante dentaire en formation, diplômée et "opérationnelle" en avril 2016 si tout va bien. Je n'ai pas vraiment de "pays préféré", même si j'avoue un petit faible pour Londres, NY, ou la Suisse .. mais je suis ouverte à tout. Avez-vous des suggestions pour m'aider à réaliser mon rêve ? Est-il seulement réalisable ???  Merci à tous pour votre contribution, toute aide sera la bienvenue 

Bien sûr mais comme tu devras travailler

Signaler
benj77
Il y a 4 années
Vois pays par pays sur les sites consulaires pour les démarches (et pas les on dit ramassés ici ou là sur le net) puis sur les forums spécialisés, les chambres de commerces bi nationales, etc. si tu as une chance d'avoir:
- une autorisation de séjour (le principal);
- une chance de trouver du travail avec tes diplômes (il n'y a pas toujours d'équivalence) et pour cela pas de handicap linguistique
- des revenus suffisants (rien ne vaut un séjour sur place lors de vacances pour évaluer le coût de la vie comparé aux revenus locaux)
- une couverture sociale que tu juges acceptable (cela dépend de la mentalité de chacun, mais c'est très hétérogène d'un pays à l'autre).
- la continuité de scolarité pour l'enfant
Vois aussi la loi locale pour les animaux (vaccins, quarantaine etc.). tes scrupules en ce domaine t'honorent et te rendent réellement sympathique.

Ta maison, tu peux la vendre (capital de départ soit au cas où, soit pour investir) ou la louer (complément de revenus). Surtout ne la laisse pas vide, sans gardien, à la merci des dégradations, des vols, des squatteurs possibles.

Pour ton fils, personne ne peut gérer à ta place (des fois les ados sont emballés, sinon quand ils sont plus vieux, ils rechignent à quitter la bande de copains voire... "la" copine dont tu découvres alors à ce moment l'existence), c'est à toi d'évaluer la situation, de faire preuve de convction ou de trouver une solution (il peut aussi préférer vivre chez qqun d'autre en famille, te retrouver aux vacances, converser au quotidien avec skype, à vous de voir si c'est humainement souhaitable).

Bref rien n'est impossible, lance toi de suite dans les recherches actives (les velléitaires calent lors des premières démarches, les inconscients font comme s'il n'y en aura pas)

Quand tu as fait un premier tri et sélectionné des destinations possibles, je te suggère de te brancher sur les forums des pays concernés, voire sur d'autres plus spécifiquement consacrés à l'expatriation. A toi de ne pas te laisser berner par des angéliques pour qui il n'y a jamais de problèmes ou des problèmes à solutions automatiques, à toi aussi de ne pas te laisser décourager par des oiseaux de mauvais augure pour qui c'est foutu d'avance.

Fais aussi très attention aux escrocs potentiels, qui sont légion, et qui vont te sauter dessus dès réception de messages comme celui que tu viens de poster pour te proposer (en général en privé) des affaires en or ou des associations forcément gagnant gagnant dans tel ou tel pays.

Bien garder en tête que si leurs affaires sont en or, il est curieux que sur place, parmi leur entourage, ils n'aient trouvé personne et soient obligés de faire de la retape auprès d'inconnu(e)s loin de tout. ^^

Bonne chance

Tres sympa d'avoir pris le temps

Signaler
Ipaumée
Il y a 4 années
Merci beaucoup d'avoir pris le temps de me donner tous ces conseils. je vais réfléchir pour selectionner une ou deux destinations, tu as raison. Mon fils commence à dire qu'il ne veut pas partir, c'est dommage car je pense que cela l'aurait enrichi. mais il a la possibité de rester chez son père, donc no problem. En tout cas, ton message me donne confiance , rien n'est impossible quand on le veut vraiment.

Le coup classque mais...

Signaler
benj77
Il y a 4 années
,,Mon fils commence à dire qu'il ne veut pas partir, c'est dommage car je pense que cela l'aurait enrichi. mais il a la possibité de rester chez son père, donc no problem.

D'une part ce n'est pas définitif (une embrouille sentimentale ou autre sur place et il peut changer d'avis)  donc si tu as décidé de te poser, ne le fais pas dans un mini studio! Qu'il sache qu'il y a toujours un espace pour lui (déjà pour ses vacances, ensuite pour lui au cas où la situation évolue) si la situation évolue, sans que ce soit lui qui décide exclusivement.

Ainsi dans sa tête tu ne le largues pas, tu es tjrs là au cas où (gaffe aussi au chantage possible sur papa ou maman dès que ça frite ici ou là: "puisque c'est comme ça, je me barre, je vais chez lui (ou elle)" Vous décidez en famille, à trois, et ensuite sauf circonstance extraordinaire et accord des trois, on s'en tient à la décision prise.

A 6 ou 7 ans il aurait sans doute été emballé (à cet âge on est en général encore autocentré sur le cocon familial); à 14, je subodorais un peu le truc qui évoque du vécu pour moi.

J'ai eu le même souci avec mon fils adopté. Bien que toutes les démarches aient été accomplies, au dernier moment, à peu près à cet âge, il a préféré rester dans son univers brésilien. Je payais donc son hébergement chez sa tante et ses études, je conversais pas msn, courriel, et comme j'étais à l'époque en Guyane, j'allais le voir quatre ou cinq fois par an - ou on voyageait ensemble en France pendant ses grandes vacances.
Et quand il a fait une crise auprès de sa tante en disant qu'il voulait venir "tout de suite" avec moi, eh bien non: il s'était engagé jusqu'à la fin de son second degré et on n'a pas cédé (mais si la tante avait eu un gros souci, c'était clair - et il le savait - qu'en 48h il était chez moi. Nul sentiment d'abandon! )

Note qu'au moment même, il m'a indiqué peu ou prou que ce serait la guerre si je le forçais à partir, mais que des années après, il m'a reproché de ne pas l'avoir forcé, de ne pas avoir assez insisté^^ Comme le disait Freud, en matière d'éducation "faites ce que vous pouvez, de toute façon ce sera mal"

Pour avoir fréquenté des enfants d'expat's dont certains ont passé toute leur vie à l'étranger dans quatre ou cinq endroits différents (voire plus) j'ai relevé chez eux deux réactions opposées: ou bien "c'est super, on a vu plein de trucs, on a fréquenté plein de gens, d'univers différents" ou alors "à cause de ça on n'a pas de racines" Bref il n'y a pas de règles...

Cordialement, et bonne chance dans tes recherches. Note que si tu te poses en UE et mieux, dans un pays Schengen, tu diminues considérablement la part fastidieuse liée aux démarches, à la carte de séjour, au droit formel de travailler, etc.

en réponse à

Signaler
Ipaumée
Il y a 4 années
,,D'une part ce n'est pas définitif (une embrouille sentimentale ou autre sur place et il peut changer d'avis)  donc si tu as décidé de te poser, ne le fais pas dans un mini studio! Qu'il sache qu'il y a toujours un espace pour lui (déjà pour ses vacances, ensuite pour lui au cas où la situation évolue) si la situation évolue, sans que ce soit lui qui décide exclusivement.

Ainsi dans sa tête tu ne le largues pas, tu es tjrs là au cas où (gaffe aussi au chantage possible sur papa ou maman dès que ça frite ici ou là: "puisque c'est comme ça, je me barre, je vais chez lui (ou elle)" Vous décidez en famille, à trois, et ensuite sauf circonstance extraordinaire et accord des trois, on s'en tient à la décision prise.

A 6 ou 7 ans il aurait sans doute été emballé (à cet âge on est en général encore autocentré sur le cocon familial); à 14, je subodorais un peu le truc qui évoque du vécu pour moi.

J'ai eu le même souci avec mon fils adopté. Bien que toutes les démarches aient été accomplies, au dernier moment, à peu près à cet âge, il a préféré rester dans son univers brésilien. Je payais donc son hébergement chez sa tante et ses études, je conversais pas msn, courriel, et comme j'étais à l'époque en Guyane, j'allais le voir quatre ou cinq fois par an - ou on voyageait ensemble en France pendant ses grandes vacances.
Et quand il a fait une crise auprès de sa tante en disant qu'il voulait venir "tout de suite" avec moi, eh bien non: il s'était engagé jusqu'à la fin de son second degré et on n'a pas cédé (mais si la tante avait eu un gros souci, c'était clair - et il le savait - qu'en 48h il était chez moi. Nul sentiment d'abandon! )

Note qu'au moment même, il m'a indiqué peu ou prou que ce serait la guerre si je le forçais à partir, mais que des années après, il m'a reproché de ne pas l'avoir forcé, de ne pas avoir assez insisté^^ Comme le disait Freud, en matière d'éducation "faites ce que vous pouvez, de toute façon ce sera mal"

Pour avoir fréquenté des enfants d'expat's dont certains ont passé toute leur vie à l'étranger dans quatre ou cinq endroits différents (voire plus) j'ai relevé chez eux deux réactions opposées: ou bien "c'est super, on a vu plein de trucs, on a fréquenté plein de gens, d'univers différents" ou alors "à cause de ça on n'a pas de racines" Bref il n'y a pas de règles...

Cordialement, et bonne chance dans tes recherches. Note que si tu te poses en UE et mieux, dans un pays Schengen, tu diminues considérablement la part fastidieuse liée aux démarches, à la carte de séjour, au droit formel de travailler, etc.


Tu as l'air d'avoir pas mal bourlibgué, tu es où en ce moment ?

Là en France

Signaler
benj77
Il y a 4 années
sinon surtout Guyane (la France aussi mais dans un DOM) et  Brésil

Bresil, justement

Signaler
Ipaumée
Il y a 4 années
Il y a un gars originaire de mon coin, qui est actualement accusé de meurtre là bas .......... Tu as du en entendre parler. En tout cas , merci de me faire partager ton expérience.

Idées expatriations séniors

Signaler
Karamelou89
Il y a 4 années
Bonjour,

Il n'y a pas d'âge pour l'expatriation. De plus en plus de séniors tentent l'expérience. Certains choissisent même de changer completèment de carrière en étant à l'étranger a la recherche de petit job leur permettant de vivre décemment là-bas tout en profitant au maximum de leur nouveau pays. Le job le plus prisé est dans le domaine de l'enseignement. 

Le TEFL est une certification permettant d'enseigner l'anglais à des étrangers. Cactus Language eet une agence qui propose des cours de preparations au TEFL partout dans le monde.

Vous pouvez vous renseigner auprès d'eux via leur site internet: http://www.cactustefl.com/

Je pense pareil!

Signaler
nancy444
Il y a 3 années
J'ai 52 ans et je recommence tranquillement a voyager mais, une chose me tracasse et c'est que je ne peux rester en place. Toute petite, je me suis dis que je serais missionnaire un jour. J'ai fais beaucoup dans ma vie mais, présentement, je cherche ce qui peut tant me déranger que de simplement "être". J'ai des enfants qui ont quittés le domicile, une petite-fille, un job bien où je suis heureuse. J'ai voyagé beaucoup mais, je cherche plus, je crois. J'ai aussi l'impression de perdre mon temps. J'ai une pulsion qui me hante de partir voir de nouveaux paysages, goûter de nouvelles saveurs, entendre de nouveaux languages, respirer les océans, les mers. Je te comprends tellement et si quelqu'un t'éclaire, éclaire-moi! En toute amitié, Nancy de sorel, Canada

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
CarineDa
Il y a 2 années
Bonjour à tous, 
J'ai bientôt 50 ans et dans chacun de vos messages, je me retrouve un peu.
L'envie de quitter la belgique me gratte depuis 2 ans maintenant, gros "HIC", je ne parle pas l'anglais, je me débrouille un peu. 
De plus, mon compagnon de vie, que j'aime énormément, ne souhaite pas lever les voiles. 
Pouvez vous me m'offrir vos expériences ? Histoire, de me donner l'espoir qu'un jour, je quitterai la grisalle de mon plat pays,...
Carine

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Antlia
Il y a 2 années
Bonjour Carine,

Moi ça été plus simple : J'ai été pratiquement expulsé de France qui ne m'accordait qu'une retraite de 88 EUR/mois en même temps qu'ils me réclamaient 3.000 EUR/an d'impôts locaux. En plus passé 40 ans on est inembauchable dans ce pays. Finir comme SDF à la soupe populaire ne m'intéressant pas pas j'ai enfourné mes affaires dans un container de 20 pieds, vendu le pavillon de ma mère dont je venais d'hériter et parti m'installer en Amérique du sud dans un pays (le Paraguay) où la monnaie est stable et me rapporte, en comptes à terme 11 % net par an.

Tout ça à 64 ans. Quand je lis les p'tits jeunes qui sont pourtant lucides sur leurs absences de perspectives et qui préfèrent crever sur place que de se lever le cul...

J'aurais bien fait équipe avec l'un d'eux mais cela étant impossible je dois vivre comme un (petit) rentier, ce qui n'est déjà pas si mal.

C'était déjà pas terrible en 2011, quand je suis parti définitivement, mais quand je lis ce qu'est devenu la France depuis, je suis tout à fait conforté d'avoir fait le bon choix.

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
gignac31
Il y a 2 années
c'est sur plus facile souvent de s'expatrier à 6O balais avenc un petit héritage..
ou une petite retraite;..

qu'à 5O balais avec des gosses...
des animaux voir un compagnon...sédentaire...
c'est sur moi aussi je me casse dés la retraite;..
mais pas trés loin... le protugal...
il fait doux l'hiver...
le cout de la vie est divisée par 2 et pas d'impots pendant 1o ans...
j'ai un pote qui fera la meme chose...
on achetera surement un apart ..dans la meme résidence... loL..

la france rackette trop ses sujets... pour payer les assités.. l'immigration..
voir les "fégnasses"
dont a parlé  recemment macron...

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
stefcoif
Il y a 2 années
bonjour 
je viens de te lire et je suis comme toi ...je viend vers toi pour connaitre et savoir ce sui c est passer ???
merci

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
clickage06
Il y a 1 année
Bonjour Ipaumée,

Je vous suggère de bien prendre votre temps pour "analyser la situation", voir où vous pouvez aller (critères d'entrée par Pays différents), ce qui vous intéresse le plus, organiser cela (commencer à économiser, répondre aux prérequis comme parler anglais etc...).

S'expatrier, ça prend du temps.
Si l'idée vous trotte dans la tête depuis un moment, il est temps de passer à l'étape suppérierue, voir si c'est faisable, comment, avancer.

Listez les Pays qui vous font envie, leurs prérequis d'entrée respectifs, et voyez ce qui est faisable.

Bonne chance à vous !

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Antlia
Il y a 1 année
,, 
la france rackette trop ses sujets... pour payer les assités.. l'immigration..
voir les "fégnasses"
dont a parlé  recemment macron...

Les assistés ont tu parles ce sont le MEDEF et le CAC 40 et les "fégnasses" ce sont les inembauchables (dont j'ai fait partie) qui n'ont droit qu'à un fabuleux RMI devenu RSA dont on cherche par tous les moyens de les exclure.
La France, effectivement, n'est plus composées que de haineux qui bavent sur plus pauvre qu'eux. Ça s'appelle la mentalitñe du larbin et il est clair que je n'ai plus rien à voir avec ce pays et les gens qui y sont encore.

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler

Il y a 1 année
Bonjour,
Il y a un message qui m'a interpellé concernant le Portugal de "gignac31",

Attention, les 10 ans sans impôts c'est si l'on achète une maison d'au moins 200 000 euros et si l'on devient resident Portugais. Ensuite personne ne peut affirmer ce que sera le taux d'imposition après ces 10 ans. Si l'on considère qu'en Espagne si l'on  gagne plus de 1200 euros par mois ou retraite de plus de 1200 euros on arrive vite à 25 % d'imposition donc ...attention, prudence, bien se renseigner. 

Si l'on est resident ca veut dire que si l'on doit se faire operer ce sera au Portugal hors, compte tenu des ressources de ce pays, les opérations se font si absolue nécessité et pas avant d'avoir fait tout ce qui peut être fait. Donc très longue attente. Comme en Espagne. Ceci dit, les hôpitaux Portugais je ne les connais pas mais il semble qu'ils sont bien et qu'il y a des gens compétents comme en Espagne que je connais bien vu que j'ai du aller dans 2 hôpitaux différents mais en attente de revenir en France car pas résident Espagnol.

Louis

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
gignac31
Il y a 1 année
loui la france a des accords avec le portugal.
c'est différent de l'espagne.
tu pourras toujours te faire soigner en france ..
aprés oui çà peut changer mais bon 1O ans sans impots et avec 2 fois plus de pouvoir d'achat
c'est bien.
pour info un retraité en france avec 12OO euros est taxé par la csg macron.
et aujourd'hui tu peux plus vivre en retraite en france..avec une petite retraite.
la france est un pays perdu.
qui rackette son peuple pour payer l'immigration massive et les cas soss bien français.
c'est le seul pays européen à faire celà!
à cette échelle..

évidemment on es d'accord que certains riches s'enrichissent avec cette situation.;
ce sont environ 1O% des français..;
les  patrons ;les multinationales les artistes.. les intellectuels..les médias..
les professions libérales  etc..mais 90% sont perdants..
aprés les agriculteurs bientot les cheminots!! et les fonctionnaires..;

les journalistes sont trés bien payé pour vendre la doctrine  mondailiste libérale..
déjà sous louis 14 les bouffons du roi ont toujours été bien payé..

si vous avez bossé toute votre vie;.
lors de la retraite méritée..  vivre en france avec demi salaire c'est trés dur..
autant partir dans un pays qui aime voir arriver les" investisseurs;.."
le portugal en est un!!

au pire tout vendre.en france. garder juste un studio  avec apl..
et y passer que 6 mois par an!! et revenir l'été pour se soigner..
et voir la famille...




Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Frédégonde
Il y a 1 année
,, loui la france a des accords avec le portugal.
c'est différent de l'espagne.
tu pourras toujours te faire soigner en france ..
aprés oui çà peut changer mais bon 1O ans sans impots et avec 2 fois plus de pouvoir d'achat
c'est bien.
pour info un retraité en france avec 12OO euros est taxé par la csg macron.
et aujourd'hui tu peux plus vivre en retraite en france..avec une petite retraite.
la france est un pays perdu.
qui rackette son peuple pour payer l'immigration massive et les cas soss bien français.
c'est le seul pays européen à faire celà!
à cette échelle..

évidemment on es d'accord que certains riches s'enrichissent avec cette situation.;
ce sont environ 1O% des français..;
les  patrons ;les multinationales les artistes.. les intellectuels..les médias..
les professions libérales  etc..mais 90% sont perdants..
aprés les agriculteurs bientot les cheminots!! et les fonctionnaires..;

les journalistes sont trés bien payé pour vendre la doctrine mondailiste libérale..
déjà sous louis 14 les bouffons du roi ont toujours été bien payé..

si vous avez bossé toute votre vie;.
lors de la retraite méritée..  vivre en france avec demi salaire c'est trés dur..
autant partir dans un pays qui aime voir arriver les" investisseurs;.."
le portugal en est un!!

au pire tout vendre.en france. garder juste un studio  avec apl..
et y passer que 6 mois par an!! et revenir l'été pour se soigner..
et voir la famille...


Ca Gignac, c'est une opinion qui n'engage que vous, il ne faut pas la donner comme une vérité avérée.
Je suis à la retraite depuis 6 mois, et bien qu'ayant perdu environ 40 % de mes revenus, je vis plutôt bien en France, malgré la ponction de la CSG. Je ne fais partie d'aucune des catégories que vous signalez. Du coup je ne sais pas trop où vous me situez dans les 10 %...
Prétendre que les Français sont rackettés pour payer l'immigration illégale est juste une vision raciste, sans aucun fondement, véhiculée par les partis d'extrême-droite. Beaucoup d'immigrés dorment dans la rue, et les illégaux n'ont strictement droit à RIEN. Ni RSA, ni logement social, RIEN.
Par ailleurs, quand on est un retraité avec 1200 € de revenus par mois, on n'est pas considéré comme "investisseur". Ni au Portugal, ni ailleurs.
Et enfin, pour garder un studio en France "AVEC LES APL", ça sous entend qu'on est locataire. Ce qui ne doit être ni rentable, ni facile, pour juste venir profiter du système français (ce que vous voulez faire même si vous le dénoncez par ailleurs, cherchez l'erreur !).
Bref, beaucoup de contre-vérités dans vos messages, où je vois surtout un rejet global de votre pays et des étrangers. Mais pas tellement de cohérence, en fait.

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Frédégonde
Il y a 1 année
Comme d'habitude, tu fais de la désinformation, les illégaux comme tu dis ne sont pas tous des demandeurs d'asile, et ne touchent rien justement parce qu'ils vivent dans la clandestinité.

Et pour ta retraite de 89 €/mois, si tu avais fait le nécessaire tu aurais eu le minimum vieillesse qui est de 800 €.

Tu n'as pas voulu entrer dans le moule, c'est ton choix, ce n'est pas une raison pour colporter des rumeurs et dénigrer ceux qui ne pensent pas comme toi.

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Antlia
Il y a 1 année
1. Explique moi comment tu peux vivre en France avec 800 EUR/mois (à supposer qu'on me l'accorde, faut pas croire aux minimas sociaux, tu te fais jeter du RMI, mon cas, encore plus facilement que de l'ASSEDIC, puisqu'il n'y a pas de règles et que c'est à la tête du client). C'est juste le prix d'un loyer (et encore je ne compte pas les taxes)

2. Je n'ai pas voulu rentrer dans le moule, dis-tu. Une mauvaise fois évidente outre que tu ne connais rien de moi. A 40 ans, quand j'ai arrêté ma SARL de microinformatique pour cause de CA insufisant, j'étais inembauchable à cause de mon âge et quoique je sache faire.

Reste dans ton petit monde de bobos mais ne va pas faire la leçon à ceux qui sont en prise avec le réel.

Je te rappelle qu'ici c'est un forum expatriation, donc des gens qui ne se réalisent pas (euphémisme) à perdurer dans ce pays qui crève et veut crever : la France. Si tu y es si bien que ça que viens-tu y dire ?

Pour ma part j'en suis à 10.000 km depuis 6 ans. Sans être fortuné je vis bien, Je serais resté en France où serais-je ? Dans le caniveau à crever de froid comme un sdf bien français ?

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
clickage06
Il y a 1 année
Bonjour Ipaumée,

Avez-vous pu commencer à faire une sélection de Pays ?

Avec plus d'informations, certains Pays vous semblent plus adaptés à vos envies ?


Merci

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler

Il y a 1 année
Bonjour,

"Gignac" l'Espagne a des accords avec la France depuis fort longtemps.
En ce qui concerne les échanges d'avis sur les problèmes en France je dois dire que vous avez tous raison, l'une disant de bonnes choses sur la vie en France, l'autre décrivant tout ce qu'il y a de mauvais. 
Il suffirai juste que chacun dise : " ok je suis d'accord sur ça mais pas sur ça car ....".
J'ai vécu plus de 20 ans en Afrique Francophone, Cameroun, Zaïre, Côté d'ivoire, Guinée Conakry, un peu de Zambie et de Tanzanie. 
Je dis que tous ces gens qui ne viennent pas de pays en guerre peuvent vivre  bien mieux chez eux que chez nous a partir du moment où les gouvernements ont pour seule envie de faire évoluer leur pays. Ils ont tout ce qu'il faut pour cela mais ne font rien.
Balavoine faisait faire des puits mais eux n'en faisait pas, pourquoi !!!!
Un premier ministre Sénégalais avait dit il y a plusieurs années : " si la France ne veut pas nous aider on va tous partir en France " , j'avais dit que ce serait une bonne chose car tous les Français partiraient vivre au Sénégal et ce serait le bonheur, juste le temps de s'installer et de prendre les choses en main. 

Je dis que ceux qui viennent sont les bienvenus à partir du moment où ils apportent quelque chose de plus. Quand on va travailler chez eux il faut prouver que l'on a des capacités, des compétences et de l'expérience qu' un local n'a pas sinon pas de travail. Quand on y va on doit prendre un billet aller et retour sans date de retour valable un an et si on veut t'expulser on t'amène à l'aéroport et tu attend le prochain avion pour la France entre 2 policiers. Tu peu attendre 2 jours dans le hall.

Je dis qu'il est préférable de ne pas savoir ce que notre gouvernement dépensé chaque année pour l'immigration, les taulard, les feignants car on deviendrais cinglés. 

Je suis au courant que l'instruction du Français pour les étrangers revient à 85 millions par an. 
Un immigré qui a ete accepte ou qui attend ses papiers à 40 euros par jour soit 1200 par mois.
Ceux que l'on ramène chez eux, 20 % parait-il , on doit les mettre dans un avion qui coute ????? Vaux  mieux pas le savoir ....! 
Un prisonnier coute au minimum 500 euros par jour en comptant tout y compris l'amortissement de la construction. Ce chiffre date de 2 ans et ce n'est sûrement pas le prix de revient du terroriste qui a 3 cellules dont une salle de sport.

Un ouvrier en a ras le bol de son boulot et son patron voudrait bien le virer, ils s'entendent et font une rupture conventionnelle, l'ouvrier s'inscrit au chômage et il touche les indemnités. Normalement ça devrait être une démission ou un licenciement pour faute donc pas d'indemnités.. ..

Il y aurait des pages et des pages à écrire. 

Toutefois ayant pas mal bourlingue en Afrique, vécu en Espagne 4 ans dernièrement en tant que non résident, connaissant bien l 'Italie et les Italiens je suis quand même bien chez moi car le problème d'aller ailleurs c'est qu'on n'est pas chez nous, j'ai trop supporte en Afrique d'entendre " si t'es pas content rentre chez toi " .

Louis

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Xav-M
Il y a 1 année
,, ...
la france est un pays perdu.
qui rackette son peuple pour payer l'immigration massive et les cas soss bien français.
c'est le seul pays européen à faire celà!
à cette échelle..


ben non c'est pas le seul, il y a aussi le Portugal qui rackette ses habitants autochtones à 565 euros/mois pour permettre l'immigration de français qui veulent y vivre sans payer d'impôts.

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Antlia
Il y a 1 année
L'Europe, globalement, c'est foutu ! Il faut aller voir plus loin.
Mais deux cas se présentent :
1. Vous être un retraité et vous ne cherchez qu'un pays agréable à vivre dans sa quotidienneté. C'est le cas le plus simple. Je vous déconseille d'acheter de l'immobilier, gardez vos sous dans une banque sure et dans une monnaie stable. C'est mon cas, ma seule propriété est ma camioneta quatquateuze.
2. Vous êtes un investisseur qui cherche à créer une boîte. Là il faut arpenter prudemment et discuter avec les locaux sur ce qu'il y aurait à faire. Mais ne faites pas comme l'ordinaire des français qui ne voient que le tourisme toiut en étant, eux, pas compétent dans le domaine. Le plus rigolo sont ceux qui le font au Paraguay, pays absolument pas touristique.

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
loritos
Il y a 1 année
bonjour,

comme je n ai pas eu de reponse sur le forum de l equateur avec le theme de l expatriation,
j invite tous les lecteurs de ce forum a lire mon message du 15 mars

je serai ravi de repondre a toute question , aux candidats a l expatriation ou non


Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
gignac31
Il y a 1 année
petites verités..
le minimun viellesse c'est à 67 ans..
pas avant..
bref oui vous pouvez avoir des retraites à 4OO balles comme les agriculteurs..
si vous avez bossé tard ou pas mal de chomdu..
bin à 60 ans vous serez loin du minimum viellesse!!

sinon bien sur qu'en france vous payez pour les cas soss français et l'immigration..
les familles monoparentales  avec5 ou 6 gossesc'est 3000 balles d'allocs..
alloc logement rsa.. allocs familiales.. allocs femme isolée..
et alloc rsa  du concubin planqué..

évidemment avec un bon salaire..
vous pouvez malgré de gros impot vous en sortir en france..
çà sera pas le cas à votre retraite..
sachez le..

c'est là que le portugal aujourd'hui est la meilleure solution..
demain çà sera peut etre différent...
sachez qu'avec 1200 euros de retraite..
vous aurez droit à rien..
ah si la csg macron...
et c'est pas fini...!!

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Jean-Moreau
Il y a 1 année
Bonjour Ipaumée,

Je m'appel Jean, je suis actuellement expatrié à Londres depuis pas mal de temps maintenant, presque 12 ans.

Je te conseil de contacter l'association AISAE qui est spécialisé dans les assurances santés pour expatrié. Notamment au Royaume-Uni. Ils sont vraiment proche de leur clients et s'adapte à tes besoins tout en restant dans des prix raisonnables.

voici leur coordonnées :
Tel : 05 56 87 95 15
Mail : contact@aisae.com
Site internet : AISAE

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
loritos
Il y a 1 année
bonjour

vous pourrez lire mon message sur mon experience d expatrie en equateur

desole je n ai pas pu faire le copier. coller

j espere que mon experience servira a d autres et je vous repondrai volontiers a vos questions

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
murielle
Il y a 1 année
,, Bonjour Ipaumée,

Je m'appel Jean, je suis actuellement expatrié à Londres depuis pas mal de temps maintenant, presque 12 ans.

Je te conseil de contacter l'association AISAE qui est spécialisé dans les assurances santés pour expatrié. Notamment au Royaume-Uni. Ils sont vraiment proche de leur clients et s'adapte à tes besoins tout en restant dans des prix raisonnables.

voici leur coordonnées :
Tel : 05 56 87 95 15
Mail : contact@aisae.com
Site internet : AISAE


Tiens ?! dans un autre message posté le même jour, c'est au maroc que vous vivez depuis 12 ans... :D 
Bon, ça confirme le côté arnaque de cette "asso". 
Et je copie-colle ici ma message laissé dans l'autre discussion :

Une "association" qui fonctionne comme une entreprise ?...
Un site internetqui ne publie pas son N° de SIRENE et ne nomme pas les membres du bureau ? ...
Les dernières données sur le JO à propos de cette "asso" datent de 2007 (asso dont le siège était à Paris). 
Pouvez-vous nous éclairer sur la réalité du statut associatif ?

Merci,
Murielle

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Exobnos
Il y a 1 année
Attention arnaque. Voir message posté par murielle.

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Labrookie
Il y a 1 année
Bonjour à tous,

Je suis une étudiante en Master 1, Tourisme Développement Durable des Territoires à l'Université de Montpellier. Dans le cadre de mon mémoire, je réalise une étude sur le tourisme et l'industrie de croisières. Pour cela j'ai élaboré un petit questionnaire pour mieux étudier le sujet.

Je vous rappel que ce questionnaire est totalement anonyme.

Je vous remercie par avance pour le partage de vos avis et de vos expérience sur ce sujet. Ceci ne vous prendra que quelques petites minutes promis :) 

PS : Veuillez cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder au questionnaire 
https://goo.gl/forms/LRJLG6bvGR6LGMq83 

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
rabali
Il y a 1 année
,, Je viens juste faire le contrepoids avec ce que tu racontes.
Si j'ai une retraite que je juge correcte (même si comme je l'ai dit j'ai perdu environ 40 % de mes revenus), c'est parce que j'ai bossé pendant plus de 40 ans, sans aucune aide sociale ni de mes parents (ma mère avait justement le minimum vieillesse, donc je sais de quoi je parle), et que j'ai économisé sou à sou pour pouvoir me payer un logement, justement parce que je voyais ma mère qui avait du mal à payer un loyer.
Ma vie n'a pas été rose tous les jours, mais j'ai accepté les règles de mon pays, en réalisant tous les jours la chance que j'avais de ne pas être née en Afrique ou en Russie !
C'est me faire un bien mauvais procès que de dire que je ne suis pas en prise avec le réel ! Tout ce que j'ai - c'est à dire pas grand chose en fait - je ne le dois qu'à moi.
Des gens comme toi, qui ont voulu créer leur boîte sans écouter aucun conseil de gestion, j'en ai vu défiler pas mal dans mon bureau. Ceux qui se sont plantés sont ceux qui réclamaient sans cesse des aides, ceux qui ont réussi sont ceux qui ont accepté de ne pas être omniscients, et qu'il leur faudrait un minimum de connaissance en gestion, marketing, etc... pour réussir.
Sur ce, brisons là, tu campes sur tes positions, dont acte.


Eh bien je ne suis pas d’accord avec votre contrepoids vis-à-vis de Antlia.

Et je trouve également que vous êtes à côté de la réalité.

Avec des Si, c’est bien connu on met paris en bouteille.

Bosser pendant plus de 40 ans sans aucune aide social ,de nos jours ça n’existe plus ,il suffit de regarder le nombres de chômeurs, et les non chômeurs qui n’ont plus de travail.

Et pourtant ils sont bien dans le vôtre moule, et ils ont aussi accepté les règles de leurs pays.Par ailleurs, vouloir monter sa boite, prouve que l’on n’est pas un assisté, quant aux conseils de gestion, c’est plutôt au gouvernement d’en prendre.

La connaissance du travail, ce n’est pas derrière votre bureau, à juger les personnes, car vous m’avez l’air d’être une fonctionnaire, ce qui explique tout.

Et comme nous sommes sur un post s’expatrier à 50 ans.

Je me suis expatrié à 53 ans en Amérique du Sud, et cela fait 13 ans que j’y vis, car j’avais un RMI en France ,qui m’a permis de m’expatrier cqfd.

Et comme disait ma grand-mère ,la vie est un bâton de M…., et on en mange un morceau tous les jours.

Donc que la vie ne soit pas rose tous les jours, c’est normal.

Et pour information je n’ai jamais fait partie de la masse

Richard     

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
gignac31
Il y a 1 année
eh oui peu de français s'expatrient sans le filet de protection...
les 3/4  ont la sécurité de l'emploi dans une multinationale..
avec un poste de cadre...
et donc  vont à l'étranger;.. çà booste leur carrierre...
souvnet un salaire doublé...

les autres... bin ils préférent toucher leur allocs chomage..
voir leur rsa...

dans les pays sans aides;.
on s'expatrie avant de crever de faim..
l'afrique par exemple..lol..
surtout si on leur donne le gite et le couvert en france....

toute l'amérique du sud...
s'expatrie avec quelques $ en poche...

quand on s'expatrie à 5O ans..
on fonce on se pose pas de question...

au pire dans 6 mois tu va au consulat pleurer..
ils te rapatrieront..
la france si généreuse;..

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
murielle
Il y a 1 année
,, eh oui peu de français s'expatrient sans le filet de protection...
les 3/4  ont la sécurité de l'emploi dans une multinationale..
avec un poste de cadre...
et donc  vont à l'étranger;.. çà booste leur carrierre...
souvnet un salaire doublé...

les autres... bin ils préférent toucher leur allocs chomage..
voir leur rsa...
 


Ben oui bien sûr : il y a les Français expatriés, et tous les autres sont au chômage ou au RSA. 
Plus personne ne bosse en France, pas un seul salarié ni le moindre auto-entrepreneur en France. Quand on vous dit que tout fout l'camp hein ! 

aaah Gignac et ses délires !
Et ses phrases sans verbe, et ses points de suspension, ses réflexions décousues. 

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
pouletcitron
Il y a 1 année
""Et ses phrases sans verbe, et ses points de suspension, ses réflexions décousues.""

sans oublier la vulgarité , sa marque de fabrique, ses lubies (low cost, time share par exemple) qui lui servent de ligne éditoriale, son insolence coutumière , ses hors sujets permanents.......   et ses MP ridicules !

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Antlia
Il y a 1 année
Gignac, sans avoir tort, tu n'as pas entièrement raison.

Par exemple mon cas personnel, mais qui n'a rien de personnel en fait :

Je me suis retrouvé sur le carreau, passé juste 40 ans, quand j'ai arrêté ma boutique de micro au CA insuffisant. Les salariés peuvent râler sur leurs impôts, mais au moins ceux-ci sont indexés sur ce qu'ils ont gagné. Mais quand tu es à ton compte, rien de tout ça, tu as des "taxes sur le chiffre d'affaire" et des "impositions forfaitaires annuelles". J'ai donc arrêté les frais.

Dans ma grande candeur, encore juvénile, je pensais trouver un job dans mon secteur étant au top niveau technico-commercial. Que dalle, même en intérim. Une discussion avec le chef d'une agence d'intérim qui m'avait à la bonne et qui était était désolé de ne pas me rendre car il m'expliquait qu'il n'avait aucune demande.

Donc, étant à mon compte, donc hors champ ASSEDIC, juste le RMI. Pas folliche. D'autant que ce n'est pas un minima social on s'en fait virer pour un rien. "Ne cherche pas assez du travail", ben s'il n'y en a pas, même à l'ANPE, que peut-on chercher ? Répondre à quelques annonces par semaines grand maximum, sans, bien sûr, recevoir la moindre réponse, et ça se limite à ça.

Mais, bien sûr, taxes et impôts, eux, se foutent de mon niveau de ressources.

Donc il était grand temps d'aller voir ailleurs. Au début j'ai espéré faire un projet commun avec quelques cas analogues au mien, mais je me suis illusionné sur le dynamisme vital des français : ils préfèrent crever sur place que de se lever le popotin. Une tartine de malêtre dans le forum du Routard, oubliée dix minutes après l'avoir écrite, épicétou.

Je me suis donc expatrié tout seul, il y a sept ans et je ne le regrette pas.

A savoir : dans les pays d'Amérique du sud, créer sa petite entreprise commerciale ou d'artisanat est ultra simple. Il faut juste déclarer un RUC (Registro Único de Contribuyentes). Et on ne paye rien tant qu'on est petit, on s'occupe même pas de l'IVA, donc marge brute = marge nette. En France, à l'époque, et ça s'est aggravé depuis, la marge nette était la moitié de la marge brute.

Bien sûr il ne faut pas avoir attendu d'en être au 36e dessous (sans ascenseur social). Il faut un capital, pas forcément très gros, 6.000 EUR par exemple. Et un savoir faire professionnel (on se fout des diplômes). Et suffisamment de brousoufs pour pour pouvoir vadrouiller et ce, pas seulement en simple touriste, pour flairer les secteurs d'activité possibles, discuter avec les autochtones (donc savoir parler l'espagnol, dans le cas de l'Amérique du Sud).

Ceux qui partent sans rien en essayant de plier le réel à une idéologie quelconque se ramassent, comme l'explique Gignac. Les retraités peuvent faire comme moi (bientôt 71 ans) : tout liquider de leurs avoirs et, ici, au Paraguay, la monnaie est stable et les comptes à terme sur deux ans rapportent 10 % annuel net. Je serais sdf si j'étais resté en France. Ici je vis bien.

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
Lydie-Lydie
Il y a 1 année
Merci Antlia  et bravo de partager ton expérience.
Moi je cherche a partir en Équateur.
Je suis au début de mes recherches.!

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
ines0207
Il y a 11 mois
,, Bonjour Carine,

Moi ça été plus simple : J'ai été pratiquement expulsé de France qui ne m'accordait qu'une retraite de 88 EUR/mois en même temps qu'ils me réclamaient 3.000 EUR/an d'impôts locaux. En plus passé 40 ans on est inembauchable dans ce pays. Finir comme SDF à la soupe populaire ne m'intéressant pas pas j'ai enfourné mes affaires dans un container de 20 pieds, vendu le pavillon de ma mère dont je venais d'hériter et parti m'installer en Amérique du sud dans un pays (le Paraguay) où la monnaie est stable et me rapporte, en comptes à terme 11 % net par an.

Tout ça à 64 ans. Quand je lis les p'tits jeunes qui sont pourtant lucides sur leurs absences de perspectives et qui préfèrent crever sur place que de se lever le cul...

J'aurais bien fait équipe avec l'un d'eux mais cela étant impossible je dois vivre comme un (petit) rentier, ce qui n'est déjà pas si mal.

C'était déjà pas terrible en 2011, quand je suis parti définitivement, mais quand je lis ce qu'est devenu la France depuis, je suis tout à fait conforté d'avoir fait le bon choix.


Bonjour
Vous vivez de quoi actuellement ? parce que j'imagine que ce n'est pas avec votre retraite française.
merci à vous 

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
ines0207
Il y a 11 mois
Bonjour, 
Vous faites quoi en Amérique du Sud sans indiscrétion  et est-ce que vous vivez correctement ?
Merci

Re: S'expatrier à 50 ans ?

Signaler
ines0207
Il y a 11 mois
,, Merci Antlia  et bravo de partager ton expérience.
Moi je cherche a partir en Équateur.
Je suis au début de mes recherches.!



Bonjour
Vous en êtes ou de vos recherches ?
Merci à vous 

Bons Plans Voyage

Voyage Expatriation et Erasmus