Forum Brésil

Vivre à Jericoacoara avec nos enfants

11 réponses

Dernière activité le 04/06/2015 à 14:07 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Cindyvsmet
Le 28 mai 2015
Bonjour, 
nous sommes une famille belge désireuse de s'installer a jeri a partir du mois de septembre. Nous n'avons ni problème de logement ni d'activité. Mes questions portant essentiellement sur l'éducation de nos 3 enfants de 5, 9 et 13 ans. Aucun de nous ne parle la langue mais je me dis que nous apprendrons vite sur le tas, ce n'est pas notre première expérience a l'étranger, mais nous n'avions qu'un enfant non scolarisé donc le problème de l'enseignement ne se posait pas vraiment. 

Tout renseignement sur le système scolaire, les possibilités d'enseignement a domicile (nous dépendons de la communauté française de belgique) les écoles de Jeri si vous en connaissez ou si vos enfants les fréquentent, sont les bienvenus! 

Nous sommes tous très motivés par cette nouvelle expérience avec une crainte de ne pas maintenir le niveau d'éducation assez élevé afin de leur permettre de faire des études supérieures s'ils le souhaitent plus tard... 

Une autre question concernant le système de soin de santé pour lequel je n'ai trouvé que quelques infos peu précises, étant donné que nous ne dépendrons pas d'une grosse boîte mais que nous nous y installons pour développer une activité.... Donc non salarié 

Je vous remercie d'avance de toutes les infos que vous voudrez bien nous communiquer! 

En attendant avec impatience de vous lire,

Cindy 

Un conseil, n'investissez à Jeri

Signaler
benj77
Il y a 3 années
qu'après avoir soigneusement prospecté le terrain et être sûr de vous, surtout si en plus vous ne parlez pas la langue.

Jeri, on en tombe amoureux (ou pas) quand on y passe, on "applaudit les merveilleux crépuscules" etc. Féerie de svacances mais pour y vivre, c'est différent

Outre la difficulté de résoudre les formalités administratives très nombreuses au Brésil depuis cette petite base, beaucoup de gens passés par là et qui sont tombés sous le charme sont victimes d'aigrefins et de traine-savates qui ont tous "une affaire en or" à leur proposer (comme cette pousada qui fut... recouverte par une dune mouvante en quelques années ; tous les locaux connaissaiant l'histoire et se régalaient, un gringo y a laissé sa chemise... les Paulistas aussi se font parfois avoir, on ne les aime pas trop dans le coin).

Informez vous précisément sur le turn over de chaque établissement et entreprise
, et faites faire ce travail par un avocat qui n'est pas du coin. Il est énorme dans les "petits coins de paradis" tels Jeri, Pipa, Algodoal ou autres de ce genre et il y a une raison: faillites successives.

Et demandez-vous systématiquement pourquoi, si les affaires sont "en or", les gens qui les possèdent (quand ils ne vendent pas un truc qui ne leur appartient pas, en outre) ne les gardent pas, ne les proposent pas à la famille, à des proches, à des investisseurs brésiliens avisés, pourquoi ils traquent le gringo inconnu qui ne connaît pas les us et coutume et cerise sur le gâteau, qui ne parle pas la langue! Faites au moins autant attention quand vous êtes en face d'un compatriote posé sur place que face à un Brésilien.

Souvenez vous qu'il est difficile d'obtenir un bilan comptable précis et certifié, et que le nouvel acquéreur est responsable des dettes fiscales (entre autres) laissées par le vendeur.

Quant à créer une entreprise par vous même? Désoler de la faire rapide mais sans parler la langue et sans bien connaître le fonctionnement de la société brésilienne, c'est à mon avis du suicide. C'est mille fois plus compliqué qu'en UE et imaginez vous un Brésilien ne parlant pas le Flamand créer une entreprise à Bruges sans connaissance pointue de la législation locale? (exemple donné pour illustrer le propos). On peut bien entendu faire confiance à un associé "qui sait"... les consulats sont pleins de gens désespérés qui ont tout perdu suite à ce genre d'expérience et désormais ils laissent les compatriotes se dépatouiller. Tout au plus avancent-ils l'argent du billet de retour...

Education? à ma connaissance que des écoles et "colegios" publics, c'est à dire d'une nullité abyssale. Toute la classe moyenne se saigen au quatre veines au Brésil pour payer des colegios privés pour leurs gosses à cause de ça.

Santé? Allez voir comment fonctionnent les postes du SUS, il n'y a pas d'hôpital convenable sur place, certes la vie  est saine, mais quand on a un pépin, il faut aviser et là, ça douille.

Je ne vous dis pas de ne pas aller au bout de votre projet, et de toute façon vous ferez ce que vous voulez, et ce sera vous qui paierez les pots cassés ou au contraire, qui engrangerez les dividendes de votre réussite (que je souhaite).

Je vous incite à la prudence, et si vous persistez dans votre projet au Brésil, à commencer par quelque chose de moins aventureux, dans une vraie ville, le temps de bien capter les us et coutumes, les subtilités administratives et surtout... de comprendre le portugais oral et écrit! Il sera bien temps alors de  se lancer dans un coin isolé après mure prospection.

J'envoie en MP une url de forum spécialisé dans l'expatriation.

Cordialement

Merci pour les infos

Signaler
Cindyvsmet
Il y a 3 années
Nous ne pensons effectivement pas investir directement. Nous avons la possibilité de nous laisser un an pour voir si notre engouement dépasse une période de vacances, étudier la faisabilité d'un projet a notre aise, mais nous voulons offrir a nos enfants un autre mode de vie, une autre manière d'aborder les choses, la possibilité de découvrir justement d'autres us, revenir a l'essentiel! Nous avons suffisamment donné dans la surconsommation ... 

Une année a l'étranger est une belle opportunité pour nous comme pour eux mais nous ne tenons pas a ce qu'ils "décrochent" du système scolaire c'est pq je me renseigne et merci pour le lien ça a l'air effectivement très instructif!

avez vous vous même vécu la bas? 

J'ai une expérience vécue au Brésil

Signaler
benj77
Il y a 3 années
,,Nous ne pensons effectivement pas investir directement. Nous avons la possibilité de nous laisser un an pour voir si notre engouement dépasse une période de vacances, étudier la faisabilité d'un projet a notre aise, mais nous voulons offrir a nos enfants un autre mode de vie, une autre manière d'aborder les choses, la possibilité de découvrir justement d'autres us, revenir a l'essentiel! Nous avons suffisamment donné dans la surconsommation ... 

Une année a l'étranger est une belle opportunité pour nous comme pour eux mais nous ne tenons pas a ce qu'ils "décrochent" du système scolaire c'est pq je me renseigne et merci pour le lien ça a l'air effectivement très instructif!

avez vous vous même vécu la bas? 


mais pas dans un trou comme Jeri! Ce genre d'endroit, j'y passe mais je me garderais bien d'y habiter.

Voyez si vous pouvez obtenir un visa d'un an (sur quel critère?) parce que si vous demeurez illégalement plus des 90j autorisés en continu, vous risquez d'être blackistés lorsque votre projet ayant été quelque peu structuré, et que vous demanderez le visa investisseur qui vous permettra de vous poser définitivement.

Je comprends ce désir de sortir de la surconsommation, mais dans ce cas pourquoi choisir un endroit ultra touristique comme Jeri? (ultra touristique, mais où les affaires liées à ce secteur marchent mal, à quelques exception près)

Pour le reste, j'ai été enseignant et je vous donne mon avis: un semi décrochage scolaire d'une durée d'un an n'est pas la mort si vous avez la possibilité de faire travailler les enfants par correspondance (l'idéal étant qu'une tierce personne, pas les parents, assure le tutorat)... ce qui leur permet de progresser et si vous faites le maximum pour les socialiser sur place (clubs sportifs, associations culturelles, cours de portugais vire même inscription dans école locale) 
A mon avis, cette ouverture sur le monde compensera très largement une petite perte de compétences scolaire temporaire

Vivre à Jeri

Signaler
Jeansfizz
Il y a 3 années
A ma connaissance il y a une communauté d'expatriés français à Prea, peut-être aller voir de ce côté.

Pour le reste, je suis d'accord avec Benj77. Certainement très difficile de faire de bonnes affaires à Jeri. Trop touristique, trop surévalué, trop de concurrence, le tout associé à un niveau d'isolement rare (il faut aimer être à 6h de route du premier aéroport, en cas de soucis...), pour finalement ne pas être tranquile (il existe des miliers de villages et de coins sympas au Brésil, vraiment tranquiles pour y vivre paisiblement "loin de la société de consommation" sans justement aller choisir l'usine à touristes qu'est Jeri).

L'hôpital (pourri) le plus proche est à Jijoca, 1 heure de piste, bien secoué. Il vaut mieux ne pas tomber malade. J'y étais en décembre, le gérant de la pousada où je dormais a failli mourir suite à une insuffisance respiratoire, car faire le trajet jusqu'à l'hôpital aurait pu lui être fatal.

Quant à l'école, en effet, je pense qu'il n'y a pas de solution sur place mais l'enseignement à distance peut bien aider pour 1 an (je pense au CNED, je ne connais pas l'équivalent Belge mais je suppose qu'il existe quelque chose).

J'ajoute d'ailleurs que, comme tout Gringo qui se respecte, je me suis vu proposé des "affaires en or" à reprendre à Jeri, pendant mon court séjour, évidemment qu'en bon touriste européen, avec forcément un peu de pouvoir d'achat pour être allé jusque là, on nous flaire à 10 km pour nous refourguer tout et surtout n'importe quoi, donc méfiance.

Le dernier point, et non des moindres, est effectivement le visa de résidence. N'espérez pas aller au delà de 3 mois avec votre visa de tourisme et, même en admettant que vous avez tout en règle pour obtenir un visa investisseur, ça prend en gros 1 an (minimum) pour être validé. 1 année pendant laquelle vous devrez séjourner en Europe.

moi si j'avais l'âge et la pêche pour fuir la surconsommation

Signaler
benj77
Il y a 3 années
j'éviterais le secteur tourisme^^

Au Brésil, je choisirais un petit coin de paradis ignoré de tous (chiner dans le Pernambuco) et je tenterais une plantation de cacao sous couvert d'arbres (spécialité brésilienne)
Débouché quasi assuré via filières de commerce équitable, vu la pnéurie à vebir sur le plan mondial en fèves de cacao

Voilà qui est révélateur!

Signaler
benj77
Il y a 3 années
,,

L'hôpital (pourri) le plus proche est à Jijoca, 1 heure de piste, bien secoué. Il vaut mieux ne pas tomber malade. J'y étais en décembre, le gérant de la pousada où je dormais a failli mourir suite à une insuffisance respiratoire, car faire le trajet jusqu'à l'hôpital aurait pu lui être fatal.


Parce qu'avec la clientèle de passage friquée (à l'aune de ce qu'on voit au Brésil) qui aurait de la bobologie à soigner (coups de soleil, insolations, piqûres, gastros, entorses, petites fractures, etc.) , plus quelques gérants de pousadas pas indigents, il y aurait sans nul doute la clientèle pour un poste de santé.
Si aucun médecin privé ne se pose dans un coin apparemment enchanteur, il y a bien une raison...

Merci pr vos conseils

Signaler
Cindyvsmet
Il y a 3 années
Nous avons des amis installés la bas c'est pq notre choix s'est porté sur Jeri, les enfants adorent et nous aussi. Nous allons commencer par la et ns trouver un coin plus "tranquille" une fois familiarisés avec la région... 

C'etait surtt le problème scolaire qui me tracasse, comment faire avec mon ainé pour le collège puis le lycée après notre année "prospection" si on s'installe définitivement. 

Mais merci pour ces précisions, nos amis doivent faire partie des rares qui ont trouvé ce qu'ils cherchaient la bas et de notre côté on ne perd pas la motivation! 

Bonne chance, bon courage et...

Signaler
benj77
Il y a 3 années
pensez au visa!

Si vous avez résolu ce problème, revenez ici nous faire part de la solution qui a fonctionné, vous en aiderez ainsi d'autres

Cordialement

Amis sur place, c'est l'idéal

Signaler
Jeansfizz
Il y a 3 années
En ayant des amis sur place celà vous facilitera bien la tâche en effet.
Je me demande pourquoi vous ne leur avez pas posé directement toutes ces questions ? Car ils sont de toute évidence bien mieux à même d'y répondre que des vacanciers qui fréquentent un forum de "routards".

Pour le visa en effet, si vous pouviez partager votre combine, ce serait sincèrement très apprécié. Personnellement j'ai mis près de 2 ans pour obtenir mon RNE, les délais sont longs actuellement (facilement 2 ans au lieu des 1 ans habituels pour obtenir le visa) et si vous êtes loin d'une grande ville ça ne sera pas simple pour gérer vos rdv à la PF et autres administrations.
Quoi qu'il en soit, vous serez obligés au début de sortir du Brésil au bout de 90 jours, pour 90 jours minimum, ayez quand même bien ça en tête. On ne peut malheureusement pas partir 1 an au Brésil "pour prospecter", c'est 3 mois maximum.

Nos amis n'ont pas d'enfant scolarisé...

Signaler
Cindyvsmet
Il y a 3 années
Du coup pas facile d'avoir un avis. Je connais les établissements potentiels pour les 2 petits mais le grand je rame pr avoir une info. 

Pas réellement de combine pr le visa, mon époux a la
possibilite de se faire engager ds une boîte brésilienne les premiers temps ce qui nous permettrait d'avoir un visa accompagnant. Mais pr les délais je ne sais pas! 

Même ça c'est pas gagné

Signaler
benj77
Il y a 3 années
,,Du coup pas facile d'avoir un avis. Je connais les établissements potentiels pour les 2 petits mais le grand je rame pr avoir une info. 

Pas réellement de combine pr le visa, mon époux a la
possibilite de se faire engager ds une boîte brésilienne les premiers temps ce qui nous permettrait d'avoir un visa accompagnant. Mais pr les délais je ne sais pas! 


Parce que la boîte devra payer une taxe, prouver qu'elle ne peut vraiment pas trouver qqun qui peut faire le job, et certifier qu'elle ne "casse pas les salaires" (pas de dumping social)
Et aucun droit à travailler pour les accompagnants.

Donc, pas mal de "papelada", ce qui est à mon avis excellent. Ceux qui ne supportent pas cette première étape prouvent par eux mêmes qu'ils sont inaptes à la vie au Brésil... :-)

Bons Plans Voyage Brésil

Voyage Brésil

Services voyage