Forum Andalousie

Séville : retour de 3 jours (mars 2015)

4 réponses

Dernière activité le 07/04/2015 à 20:43 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
chrisboro1
Le 30 mars 2015
Hôtel : La casa de la juderia, en plein centre-ville Santa Cruz), pris parce que promo Jet-Air ! Environ 250 euros. L’intérêt de l’hôtel, c’est qu’il est en plein centre-ville, ce qui nous a permis de faire tous nos déplacements à pied ; L’originalité de l’hôtel, c’est qu’il est composé d’une succession de maisons qui ont été achetées les unes après les autres dans le même pâté de maisons, du coup on se trouve dans un dédale d’escaliers, de passages voûtés, d’ascenseurs, de patios … très marrants à traverser ! Nous avons calculé que de la réception jusqu’à notre chambre, nous devions marcher environ 5 minutes ! Par contre, petit déjeuner décevant et servi en sous-sol, quel dommage ! Il y a plein d’hôtels et de chambres d’hôte dans le Santa Cruz, pas de problème pour en trouver un !
Pour l’aéroport, très facile : il n’est pas très grand (comme Charleroi) et le bus navette attend juste devant l’aéroport. Il faut faire la file et attendre le suivant si on a traîné à la sortie ! Ca coûte 4 euros/personne, en ½ on est dans le centre ! Bien sûr, à ce tarif-là, on est debout et serrés comme des sardines, mais c’est mieux qu’un taxi à 25 euros non ?
Le centre est très agréable car piétonnier ! Il y a un tram très moderne qui passe, beaucoup de vélos, et zéro voiture, quel bonheur ! (les taxis sont hybrides, et les bus roulent au gaz naturel)
Les sévillans ne sont pas désagréables, mais pas chaleureux. Il faut dire que la ville est fort touristique.
Les visites :
La cathédrale (où se trouve la pierre tombale d’un certain …Christophe Colomb !) et juste à côté, la Giralda, une tour dont la montée est très facile, et qui donne une belle vue sur toute la ville ;
Le real Alcazar, un palais royal éblouissant, époustouflant ! Une partie construite en style mauresque, avec des mosaïques et des azuleros (ça on en voit partout) d’une grande finesse, vraiment extraordinaire. Une autre partie en style …gothique, voulue par Charles-Quint, qui y est donc passé, et qui a apposé sa devise partout : « plus oultre » … comme à Binche ! Les jardins sont magnifiques, et en été, je suis sûre que vous y passerez quelques heures à l’ombre, en respirant les délicieuses odeurs de fleurs et arbres, et en écoutant le clapotis des eaux …
La casa de Pilatos, le palais d’un très riche seigneur, avec des jardins très agréables même si petits.
La Place d’Espagne, un affreux ensemble gprétentieux, construit pour l’expo universelle de 1929, avec le joli et grand parc de maria Luisa … flâneries, étangs, petits passages … mum, agréable !
La torre del oro, petite tour dans laquelle se trouve un musée relatant l’histoire maritime de la ville, et fort logiquement installée au bord du Guadalquivir !
Non loin de là, les arènes. Nous y avons été à reculons, tellement nous sommes opposés aux corridas mais … la visite des lieux et du petit musée permettent de prendre conscience de l’importance fondamentale de cet « art » pour les espagnols, à quel point c’est inscrit dans leurs gènes. A faire, vraiment, ça change le regard !
Le metropol parasol : une construction énorme, tout en bois, en forme de champignons …très étrange, pas beau, mais très photogénique ! Le bon plan : monter au-dessus de la structure, car on y trouve un chemin qui permet de se balader sur l’ensemble de la structure, très sympa ! Coût : 4 euros, et avec cela, droit à une boisson gratuite sur une terrasse au choix aux alentours …

Après, ce sont des quartiers où il fait d’abord bon de se promener, de se perdre : le Barrio de santa Cruz, (et l’ancien quartier juif) avec ses ruelles étroites qui font parfois penser à Naples (en moins bruyant) où, au détour d’une ruelle, on tombe sur un petit parc ombragé, des bancs recouverts d’azuleros, des fontaines de pierre … le Centro, qui est plus commercial, avec toutes les grandes enseignes et plein de boutiques de robes de …flamenco ! hallucinant ! Et allez jeter un coup d’œil au cortes Inglés, vraiment vieillot, mais qui a un demi-étage de robes flamenco, incroyable !
Balladez-vous le long des berges du fleuve, à certains endroits il y a encore de la pelouse, c’est le lieu de rendez-vous des étudiants, ça papote dans tous les coins !
Et puis, en traversant le fleuve, vous arrivez dans le quartier de Triana, qui est le coin plus branché, avec des bistrots/terrasse le long du fleuve (donc beaucoup plus cher), mais à la jolie vue sur la ville, surtout en fin de journée ! Là aussi il faut flâner, et visiter, le matin, le marché couvert( mercato de triana) où vous trouverez de tout au niveau alimentation, y compris des …queues de bœuf !

Les bonnes adresses :
Nous n’avons mangé que des tapas ! Pas compliqué, on en sert partout, dans les centaines de bars/bistros que l’on trouve partout (le plus souvent un long bar patiné par le temps et les coudes, des jambons qui pendent au plafond, des affiches de corrida), ce n’est pas ici que l’on va mourir de faim ! Et à chaque fois, ce sont de nouvelles recettes, de nouvelles variétés … plus ou moins raffinées, mais les prix restent très corrects : entre 1,5 et 3 euros la portion … nous en prenions 2 par personne, c’était suffisant, et … ça permet de goûter plein de choses différentes, haha ! Sans conteste, le mets le plus délicieux est … la cola de toro, la queue de taureau, coupée en morceaux de quelques centimètres, avec l’os au centre, et cuite comme un ragoût ! Dépassez votre répulsion psychologique, c’est un mets d’une grande finesse !
Cerveiceria La Giralda ( Mateos Gago) un bistrot installé dans des anciens bains maures, d’où les azuleros sur les murs et les fines colonnes de soutien à l’intérieur. Tapas variés délicieux.
Sol y sombra (castilla, 151 (Triana) ; très typique, dizaines de jambons au plafond, carte énorme ; Pas super raffiné, mais pour le cadre !
Casa cuesta (castilla, 1, Triana) : sans conteste la meilleure cola de toro, souvenir plein d’émotion rien que de vous en reparler !
Las Golondrinas (antillano campos 26 (Triana) : dans une ruelle, ne paie pas de mine, mais comme c’était rempli, nous sommes rentrés …bien nous en a pris, ambiance décontractée, assiette de petits artichauts coupés en fines tranches, légèrement grillés, huile d’olive, sauce tomate au poisson finement écrasé, aïl … à mourir ! et assiette de grosses, d’énormes olives !
Bodega Santa Cruz – Las Columnas ( c/de Rodrigo Caro) : un bar populaire, des tapas pas très fins mais toujours bons, et puis, l’addition qui est écrite à la craie devant vous, sur le comptoir ! Aussi réputé pour ses bières !
Et il y en a eu d’autres, mais j’ai hélas égaré les tickets de caisse ! Un principe de base : évitez les endroits trop touristiques, c’est là que vous allez vous faire arnaquer et mal manger, c’est une évidence ! Privilégiez les coins un peu plus retirés (quoi que) et surtout, fréquentés par les espagnols ! S’il y a plein de sévillans à l’intérieur, c’est que la nourriture est bonne !
Avec cela, un petit vin blanc frais, ou un rouge, ou une bière (jamais forte), ou la spécialité locale : le Tinto de verrano, un mélange de vin rouge sucré et de gaseosa, la limonade espagnole, dans un grand verre rempli de glaçons, désaltérant !
Un super endroit pour voir la fin de l’après-midi : je crois que le bistrot s’appelle El parc de Triana, et il est impossible à rater : quand vous traversez le fleuve vers le Triana, en prenant le pont de isabelle 2, le bistrot se trouve juste après à votre gauche, dans une espère d’ancienne tour carrée ! places à l’intérieur mais surtout, terrasse en hauteur, vue sur le fleuve et la cathédrale, quel bonheur !
Enfin, un dernier mot sur les spectacles de Flamenco ; en voulant bien choisir notre spectacle, nous sommes quand même tombé dans un piège à touristes : le Tablao El Arenal. Nous avons choisi la formule spectacle + 1 boisson (35 euros) mais on pouvbait aussi prendre un repas, mais quel intérête de manger en regardant les danseurs ? Bref, le vin était mauvais masi … nous ne regrettons pas car les danseurs étaient extraordinaires ! quelle violence, quelle brutalité, animalité , et des hommes, et des femmes ! Nous n’avions jamais vus de spectacle de ce genre, nous avons été bluffés par l’énergie dégagée, l’intensité des mouvements, la beauté des voix et des guitares … un spectacle gitan en fait, ce que nous n’imaginions pas avant ! Donc, que ce soit là ou ailleurs : courez voir un spectacle de flamenco, vous passerez un très bon moment !

encore merci

Signaler
Francelo
Il y a 4 années
Vraiment merci pour ce super Compte-rendu, ca donne envie d'y etre ! j'y pars fin avril, alors je lis avec grande curiosité tous les conseils. Merci !

Séjour prochain à Séville

Signaler
gigi67
Il y a 4 années
Bonjour.
Merci pour ton récit très instructif, tes conseils me seront utiles car 1er séjour de 3 jours à Séville, à partir du 20 avril, pendant la féria. 
Cordialement

 

merci pour les infos

Signaler
aubriot
Il y a 4 années
merci chrisboro
pour ce compte rendu de voyage tres utile !!!!!

Séville : retour de 3 jours (mars 2015)

Signaler
chrisboro1
Il y a 4 années
merci pour vos gentils messages ! Ce compte-rendu n'est qu'un juste retour des choses, c'est pour toutes les fois où j'ai puisé allègrement dans les infos mises par la Communauté ! bon voyage ! 

Bons Plans Voyage Andalousie

Voyage Andalousie

Services voyage