Forum Namibie

Anti Paludisme en zone d'Etosha

15 réponses

Dernière activité le 08/08/2019 à 16:25 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Laure&Gilles
Le 16 mars 2015
Bonjour à tous,

Un petit tour chez le médecin et me voilà avec une ordonnance pour de la Malarone.

Ma question est toute simple: avez-vous pris un anti-paludisme lors de vos voyages en Namibie et particulièrement dans la zone d'Etosha?

Merci pour vos réponses.

Laure & Gilles

Pas sur un forum ...

Signaler
puma
Il y a 4 années
Bonjour,

Le paludisme est une affection sérieuse et qui modifie gravement la vie de celui qui la subit.
Sincèrement, ce n'est pas sur un forum de voyage qu'on obtient des infos sérieuses sur ce sujet.
J'ai déjà pu lire souvent ce genre de truc: "je suis allé à Etosha ou en Tanzanie, ou en .... et je n'ai rien pris , et je ne suis pas malade !!!"

Si vous vous basiez sur ce genre de témoignage irresponsable, vous prendriez un gros risque.
Il doit bien y avoir en Suisse des organismes officiels traitant de ce genre de sujet et en mesure de vous renseigner.

En France les centres de Vaccination fournissent des informations concernant le paludisme par Zone et indiquant le traitement adapté et sa posologie (qui sauf erreur de ma part doit se poursuivre 3 semaines après avoir quitté la zone impaludée.

Pour ma part chaque fois que mon voyage en Namibie incluait le nord du pays dont Etosha, j'ai pris un traitement anti-paludéen, mais mon témoignage n'a aucune valeur .

Salutation.

Puma







Institut Pasteur

Signaler
puma
Il y a 4 années
Un élément de réponse ici:

Institut Pasteur

Salutations.

Puma

Paludisme

Signaler
Laure&Gilles
Il y a 4 années
Bonsoir,

Merci pour votre réponse.

Bien entendu je me renseignerai auprès des organismes agrées mais je fais également confiance à mon médecin traitant.

Je voulais juste savoir si les personnes qui étaient parties en Namibie avaient eu à faire avec ce traitement car jusqu'ici, je n'en avais pas entendu parlé.

Merci beaucoup et bonne soirée.

Laure & Gilles


Voyage en Namibie, Prendre Malarone o/n ?

Signaler
Wyxa
Il y a 4 années
Bonjour,

Etosha et le nord de la namibie sont des zones à risque et ce serait dommage d'attraper le Paludisme pour ne pas avoir pris un cachet pendant quelques jours.

Si vous craignez les eventuels effets secondaires, vous pouvez tester quinze jours avant le depart, et sur une semaine, votre tolérance à la Malarone.
 - Si vous n'avez aucun effet secondaire ce sera ok pour votre voyage
 - Sinon vous pouvez demander un autre medicament à votre medecin.

La recommandation de mon médecin est de le prendre 2 à 3 jours avant d'aller dans la zone a risque puis de poursuivre une semaine après le retour.

Bonne route
Wyxa

Site Hopital Jussieu.

Signaler
puma
Il y a 4 années
A lire (peut être) attentivement.

http://www.chups.jussieu.fr/polys/dus/diumedvoyages/Bouchaud.pdf

Salutations.

Puma

paludisme

Signaler
N'songa mbele
Il y a 4 années
ne soyez pas inquiet pour le paludisme en Namibie mieux au Nord du park d'etosha et surtout dans la bande de Zambezi jadis Caprivi; une chose soyez prevoyant en consultant un medecin pour les medicaments contre le paludisme.

Traitement anti palu

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 4 années
Bonjour,
Je tombe sur votre discussion ( je rentre de Malaisie/ Bornéo) et comme nous serons dans le même cas que vous en octobre, je vous donne quelques tuyaux:
D'abord, systématiquement, je vous conseille d'aller voir sur le site de l'Institut Pasteur , rubrique " conseils aux voyageurs" , par pays. C'est ce que consultent ( entre autres) les médecins, qui n'ont pas la science infuse.
Il existe aussi , pour info, le BEH ( bulletin épidémiologique hebdomadaire), qui habituellement fait un point très complet fin juin je crois, pour évaluer la situation et les risques dans les pays " exotiques". C'est l'autre Bible des médecins.

Oui, il est important de se protéger, il ne faut pas prendre de risque, car le palu peut tuer.
En ce qui concerne la malarone, comme elle n'est pas remboursée, je vous conseille d'acheter le médicament générique ( les pharmaciens connaissent, ça existe depuis fin 2013), qui coûte entre 10 et 15€ la boîte de 12 comprimés ( le moins cher en pharmacie discount). Il existe une version enfant. Il a la même efficacité et il y a peu d'intolérance.
Il faut commencer à le prendre 1 jour avant l'arrivée dans la zone à risques, et continuer 8 jours après car la protection réside dans l'imprégnation... Pour faire simple.
Un conseil très important : prendre votre comprimé chaque jour à peu près à la même heure, et surtout de préférence le soir au moment du dîner, ceci pour une meilleure tolérance ( c'est un conseil officiel, et je sais que c'est vrai, j'ai vérifié car j'ai tout essayé)!

Bonne journée,
Patou

Palu en Namibie

Signaler
Tanit
Il y a 4 années
Bonsoir à tous

Sujet récurrent sur le forum .
Alors , une foi de plus !

Ayant de la famille la bas , j'y vais tous les ans , depuis 15 ans.
Je peux vous dire que personne ne prend de la Malarone , et je n'en ai jamais pris , quand on va dans le Nord , Etosha ou autres .

Localement , le palu est considéré comme étant éradiqué .

Mais , il est vrai qu'il reste un risque résiduel venant de l'Angola.

La technique des locaux est de bien se protéger des moustiques par des vetements longs et des répulsifs des la tombée de la nuit.
Ne serais-ce que pour éviter la douleur des piqures .

Je donnes mon sang 4 fois par an , connaissant mon histoire l'Institut du sang :
1 - n'accepte le don que 4 mois apres mon retour
2- fait systematiquement un test de palu sur mon sang .
Toujours négatif .

Nos authorités médicales sont tres prudentes sur ce sujet , on les comprends. Elles ne peuvent faire autrement .

Mais , c'est peut-etre , vu localement , pousser un peu loin le "principe de précaution" .

Voilà pour mon petit témoignage.
Ceci étant , à chacun ses choix.

Tanit



Principe de précaution

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 4 années
Bonjour Tanit,
Mon but n'est pas de polémiquer mais d'apporter des infos claires.

Vous avez tout à fait raison, les gens qui vivent dans une région potentiellement à risques ( ou qui y séjournent longtemps) ne passent pas leur vie à se traiter contre le palu, ils se protègent au maximum. En principe!

Quand on fait un court séjour c'est différent.

Maintenant, et peu de médecins le savent, il faut savoir aussi que la Malarone ( ou ses génériques) peuvent également constituer un traitement curatif en cas de palu "ordinaire", mais il faut faut réagir très vite en cas de fièvre.
Nous avons personnellement adopté cette option pour des pays où le risque était vraiment minime ( saison sèche et peu de moustiques), on décidait une fois sur le terrain mais on emportait le traitement.
Ceci dit, chacun choisit son option.

Il y a plusieurs formes de palu.
En ce qui nous concerne, nous avons été très touchés par l'histoire d'un ami qui vivait en Guyanne, sans prendre de traitement et en se protégeant... La routine, quoi. Tout s'est bien passé pendant 20 ans! Mais un jour, lors d'une banale ballade en forêt, il a attrapé une forme mortelle de palu. Il est décédé en 8 jours malgré une hospitalisation très rapide. Il a suffi d'un moustique.
Cela donne à réfléchir!

Voilà pour le principe de précaution. Après, c'est un peu du poker, n'est- pas?
Nous, je pense que nous prendrons le traitement préventif à partir de notre arrivée à Epupa Falls. Depuis que nous prenons les comprimés le soir je n'ai plus d'effet secondaire...

Cordialement,
Patou

Re: Principe de précaution

Signaler
Tanit
Il y a 1 année
,, Bonjour Tanit,
Mon but n'est pas de polémiquer mais d'apporter des infos claires.

Vous avez tout à fait raison, les gens qui vivent dans une région potentiellement à risques ( ou qui y séjournent longtemps) ne passent pas leur vie à se traiter contre le palu, ils se protègent au maximum. En principe!

Quand on fait un court séjour c'est différent.

Maintenant, et peu de médecins le savent, il faut savoir aussi que la Malarone ( ou ses génériques) peuvent également constituer un traitement curatif en cas de palu "ordinaire", mais il faut faut réagir très vite en cas de fièvre.
Nous avons personnellement adopté cette option pour des pays où le risque était vraiment minime ( saison sèche et peu de moustiques), on décidait une fois sur le terrain mais on emportait le traitement.
Ceci dit, chacun choisit son option.

Il y a plusieurs formes de palu.
En ce qui nous concerne, nous avons été très touchés par l'histoire d'un ami qui vivait en Guyanne, sans prendre de traitement et en se protégeant... La routine, quoi. Tout s'est bien passé pendant 20 ans! Mais un jour, lors d'une banale ballade en forêt, il a attrapé une forme mortelle de palu. Il est décédé en 8 jours malgré une hospitalisation très rapide. Il a suffi d'un moustique.
Cela donne à réfléchir!

Voilà pour le principe de précaution. Après, c'est un peu du poker, n'est- pas?
Nous, je pense que nous prendrons le traitement préventif à partir de notre arrivée à Epupa Falls. Depuis que nous prenons les comprimés le soir je n'ai plus d'effet secondaire...

Cordialement,
Patou




Bonsoir Patou
Je surfe sur le forum, ce soir, pour m'occuper!
Et je tombe sur cette vieille discussion !
Rigolo !
Sur un sujet qui ne l'est pas .
Comme tu ne sais pas , j'ai vécu dans le Sud du Maroc .
Ou j'ai attrapé une forme larvée de palu .
Rien de vraiment déclaré .
10 ans plus tard, je vais au Cameroun , et à peine sorti de l'avion , dans la chaleur , forte poussée de fievre . Il a fallu qu'un infirmier me fasse une injection de je ne sais quoi pour que ça se calme en 2H . Apres , tout allait bien !
Et je n'ai jamais eu de rechute.
Bises
Tanit


Date de l'expérience : 22/10/2018

Re: Anti Paludisme en zone d'Etosha

Signaler
frikki
Il y a 6 mois
bonjour

Etosha juillet 2019. pas l'ombre d'un moustique. c'est la saison sèche et qui plus est, la Namibie est en situation d'urgence climatique à cause d'une sécheresse tenace, a tel point que certains points d'eau sont remplis par les services du parc...donc pas de traitement anti palu pour moi.  la liste des zones impaludées est disponible sur diplomatie.fr et la cuvette d'Etosha n'en fait pas partie ( seule la zone au nord du parc comporte un risque- mais il y a déjà beaucoup à voir dans la partie sud du pan).


Re: Anti Paludisme en zone d'Etosha

Signaler
PATOUTAILLE
Il y a 6 mois
Bonjour,
oui, tout cela est bien connu et mentionné sur différentes discussions.
Ceci dit, la référence incontournable est le site de l’Institut Pasteur.

J’ai croisé  2 ou 3 moustiques à Etosha en octobre 2015, mais ceux-là étaient des grands calmes.
Et tous les moustiques ne dont pas infectants !

Attention : Ne pas oublier la bande de Caprivi tout de même, surtout en saison humide!

Mais  comme dit souvent Tanit, y’a pas que le palu dans la vie, y’a aussi les moustiques, «  et les piqûres de moustique ça fait mal » ( Je cite). Tout cela pour vous dire que l’essentiel est de s’en protéger physiquement!

Moi je vis avec un conjoint qui a attrapé le palu en Afrique il y a plus de 25 ans ( piqué en plein jour à travers un vêtement fin, à l'époque il ne prenait aucun traitement comme les gens qui travaillent sur place) , quelques crises ont été spectaculaires, il a fallu gérer... mais nous avons eu de la chance, c’est un palu «  ordinaire ». Pas mortel, quoi.
Maintenant, lorsqu’il y a risque, nous nous protégeons en fonction des zones à risque.

Cordialement,
Patou

Re: Anti Paludisme en zone d'Etosha

Signaler
Tanit
Il y a 6 mois
,, Bonjour,
oui, tout cela est bien connu et mentionné sur différentes discussions.
Ceci dit, la référence incontournable est le site de l’Institut Pasteur.

J’ai croisé  2 ou 3 moustiques à Etosha en octobre 2015, mais ceux-là étaient des grands calmes.
Et tous les moustiques ne dont pas infectants !

Attention : Ne pas oublier la bande de Caprivi tout de même, surtout en saison humide!

Mais  comme dit souvent Tanit, y’a pas que le palu dans la vie, y’a aussi les moustiques, «  et les piqûres de moustique ça fait mal » ( Je cite). Tout cela pour vous dire que l’essentiel est de s’en protéger physiquement!

Moi je vis avec un conjoint qui a attrapé le palu en Afrique il y a plus de 25 ans ( piqué en plein jour à travers un vêtement fin, à l'époque il ne prenait aucun traitement comme les gens qui travaillent sur place) , quelques crises ont été spectaculaires, il a fallu gérer... mais nous avons eu de la chance, c’est un palu «  ordinaire ». Pas mortel, quoi.
Maintenant, lorsqu’il y a risque, nous nous protégeons en fonction des zones à risque.

Cordialement,
Patou


Bonsoir

Je vais vous raconter une petite histoire de palu.
C'était il y a bien longtemps.
A Maubeuge, je crois , j'étais dans une pension ouvrier, ouvrier moi-meme .
c'était un Dimanche aprés-midi .
Rien à faire de mieux que de bouquiner sur mon lit .
Soudain la porte de ma chambre s'ouvre , et un type entre en hurlant :::
Elle arrive ! elle arrive !!!
Passé la surprise , je lui demande : qui !
Réponse :
La bete , l'araignée !!!!
Je le calme et vais voir dans le couloir , il n'y avait evidement rien !
Plus tard , je vais voir le tenancier de la pension , il me dit , ne vous inquietez pas , c'est un viel Africain , il a sa crise de palu !
Une petite histoire donc , que j'ai déjà du raconter .
(Mais à mon age , on radote !)

Tout ça pour dire que le palu , c'est sérieux .
Mais , heureusement , en Namibie il est pratiquement éradiqué !
Sauf au fond du Caprivi .

Tanit




Re: Anti Paludisme en zone d'Etosha

Signaler
manu.s
Il y a 6 mois
si on s'en tient à une simple analyse de risque et de conséquences , il y a moins de conséquences à prendre de la malarone quelques jours (en séjour court évidemment) qu'à attraper le palu.
De notre côté, début août, nous avions pris la malarone juste avant d'aller en zone humide vers la bande de Caprivi et les chutes Victoria. Avant cela, pas l'ombre d'un moustique y compris à Etosha.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------
Notre carnet de voyage Namibie 2015: https://blogvoyagenamibie.wordpress.com/
Date de l'expérience : 15/07/2015

Re: Anti Paludisme en zone d'Etosha

Signaler
samnat33
Il y a 6 mois
Perso je suis d'accord, et sur la question santé, je me garderai bien d'avoir un avis tranché en disant qu'il n'y a pas de risque.
Il suffit d'une piqure et d'un moustique infesté.
Donc chacun evalue selon le degré de risque a prendre. Il y a en effet très peu de risque mais il y a tres peu de risque d'avoir un accident de voiture, et pourtant ça peut arriver et on met sa ceinture pour éviter alors la c'est pareil, on peu prendre ou ne pas prendre c'est selon.
Perso on s'etait protégé, pas de consequence secondaire et j'etais un peu plus tranquile, mais en sens inverse, la protection anti palu, n'est pas une garantie non plus
Date de l'expérience : 01/05/2019

Bons Plans Voyage Namibie

Voyage Namibie

Services voyage