Forum Seychelles

Retour 3 îles Seychelles mai 2014 et infos pratiques

4 réponses

Dernière activité le 19/07/2014 à 12:31 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
helyne87
Le 19 juin 2014
Voici notre retour d’expérience suite à notre séjour aux Seychelles du 9 au 20 mai 2014 qui pourra j’espère vous aider pour la préparation de votre voyage.

Période et météo :
Nous avons choisi de partir en mai pour profiter du calme de la basse saison et bénéficier des meilleures conditions de visibilité dans l’eau pour le snorkeling et d’une météo presque sans pluie. C’est toutefois moins vrai sur ce dernier point car les Seychelles n’échappent pas aux changements climatiques. Ainsi, il a beaucoup plu les 5 jours précédant notre arrivée. Durant notre séjour, nous avons eu 4 jours de grand ciel bleu, 8 jours de beau temps avec quelques gros nuages et de petites averses, une demi-journée complètement gâchée par des trombes d’eau et plusieurs nuits ont été sérieusement arrosées (presque autant qu’en saison des pluies !).
Une température moyenne de 35°C en journée et une eau à 30°C.

Budget :
Pour 12 jours, nous avons payé tout compris 1650€ par personne. 820€ pour le vol Emirates, mais il s’agissait d’un voyage décidé en dernière minute (billets achetés 15 jours avant). En s’y prenant bien à l’avance, vous pouvez obtenir des billets 100€ moins cher pour cette période.
Pour l’hébergement, 440€ /pers. Un conseil, choisissez les pensions plutôt que les resorts qui sont souvent beaucoup trop cher par rapport aux prestations offertes et qui payent très mal les seychellois qu’ils emploient.
En mangeant dans les take away qui préparent de l’excellente cuisine créole, c’est environ 3€ le repas par personne.
Pour éviter les retraits et paiements par carte qui entrainent des commissions, nous avions amené en espèces 1400€ au total pour payer les hébergements et tous les frais sur place. Un coffre est toujours mis à disposition dans les chambres. Nous avons fait du change à notre arrivée à l’aéroport puis dans les banques, car nous pouvons payer un peu partout en euro mais le change pratiqué est alors toujours moins intéressant : taux arrondi à 16 roupies au lieu de 16.30 en moyenne, puis somme en euro arrondie en notre défaveur.

Santé et petits désagréments :
Pas de gros souci, par contre c’est la destination où nous avons été le plus brûlés par le soleil malgré les crèmes et précautions d’usage.
Côté bestioles, l’Insect Ecran et l’Odomos (anti moustique indien) que j’avais amenés n’ont pas complètement repoussé les moustiques, mais il faut dire que je les attire particulièrement ! Toutefois, c’était supportable, nous n’étions pas envahis. Nous avons aperçu quelques nuages de sand flies à proximité des algues mais assez peu. Comme nous faisions attention à ne pas nous en approcher, nous n’avons pas été attaqué et durant le séjour, je n’ai croisé qu’une seule touriste qui en portait les marques. Pour les « phobiques », les amateurs d’araignées seront ravis, particulièrement à La Digue où les grande Néphiles envahissent les fils électriques et les arbres, mais elles sont inoffensives et restent gentiment accrochées dans leurs immenses toiles. Nous avons vu quelques petits serpents, les geckos chassent chaque soir les moucherons sur les terrasses et les immenses chauves-souris Roussettes sont impressionnantes. Des mesures ont été prises suite aux attaques de requins en 2011, particulièrement à Anse Lazio avec un filet dans l’eau. Pour le reste, les tortues géantes et les nombreuses espèces d’oiseaux et de poissons font la richesse des Seychelles.
RAS pour l’hygiène, c’est généralement impeccable. L’eau du robinet est traitée mais trop chlorée, il faut donc consommer l’eau en bouteille.

5 JOURS A LA DIGUE, notre coup de cœur !

Hébergement et repas :
Nous logions à la Pension Hibiscus pour 4 nuits, 70€/ nuit pour 2 pers en hébergement seul (tarif basse saison, le tarif normal est de 90€), réservé par mail 15 jours avant sans acompte. Situé à La Passe, le principal lieu de vie à La Digue. Jennita, la propiétaire, est une perle ! Elle très gentille et accueillante, sait se montrer à la fois discrète et toujours disponible et très serviable. Son neveu qui s’occupe des locations de vélo nous a accueillis à l’arrivée du ferry, nous avions le choix entre louer des vélos immédiatement ou le transfert gratuit en taxi. Nous avons résidé dans un petit studio : chambre double, salle de bain, petite cuisine bien équipée, terrasse. La propreté est irréprochable, c’est simple mais joli et raffiné, très calme à part quelques aboiements de chiens durant la nuit, bien situé notamment juste à côté de 2 épiceries, le take away Gala et une banque, l’accès à la plage est à 50 mètres.
Nous avons pris tous nos repas aux 2 très bons take away Gala et Zerof, 50 roupies (3 euro) la barquette.

Transport :
Nous avions réservé une semaine avant le départ nos 3 traversées en ferry avec Seychellesbonsplans.com (si vous commencez votre séjour par Praslin, vous avez la possibilité de vous y rendre depuis Mahe en avion, beaucoup plus rapide évidemment).
A notre arrivée à l’aéroport de Mahe, nous sommes passés par le guichet de l’agence Creole Travel avec nos bons de réservation pour confirmer notre arrivée, puis on nous a dirigés vers la navette gratuite du Cat Coco qui nous a amenés jusqu’à l’embarcadère. Cat Coco Mahe-La Digue : 1h20 de traversée (avec escale rapide à Praslin) 56€/pers.
A notre arrivée à La Digue, un taxi nous était offert par Jennita.
Nous avons loué des vélos à son neveu pour 2 jours (100 roupies /j/pers) essentiellement pour découvrir les plages de l’est et aller jusqu’à Grande Anse ce qui permet de découvrir l’intérieur de l’île et ses jolies habitations. La route est bonne et hormis quelques côtes difficiles à proximité de Grande anse, les déplacements à vélo sont très agréables.
Nous avons marché les autres jours, les distances sont assez courtes.
A la fin de notre séjour sur l’île, nous comptions faire le trajet à pied jusqu’au ferry mais il pleuvait des cordes, nous avons donc pris un taxi (150 roupies, cher vu la courte distance !)

Visites :
La Digue est l’île qui correspond parfaitement à la représentation que nous nous faisions des Seychelles. Très belle et préservée, les gens sont charmants et il y règne une atmosphère de calme et de bien-être. Nous avions d’ailleurs choisi de débuter notre séjour par La Digue pour être tout-de-suite le plus au calme possible.

Anse Source d’Argent a été notre lieu préféré. Nous nous y sommes rendus une 1ère fois en passant par l’Union Estate. Le parc est assez agréable mais n’a rien d’exceptionnel par rapport au prix d’entrée, 100 roupies/pers (environ 6 €). Mais surtout, nous avons été scandalisés des conditions dans lesquelles sont détenues les tortues, dans un petit enclos (alors que le parc est grand !), sale, des bouteilles et des papiers plastiques jonchant le sol, une eau croupie, pas d’herbe. Le soir, nous voulions revenir à Source d’argent en vélo voir le coucher de soleil les billets étant valables à la journée. Il était 17h, on nous a refusé l’entrée : trop tard, pour rester jusqu’au sunset il faut déjà être sur la plage bien avant.
De ce fait, nous avons décidé de retourner un autre jour à Anse d’Argent mais, sur les conseils d’habitants de l’île, en passant à pied par la plage. A marée basse, c’est l’occasion d’une très belle promenade sur Anse Réunion. En une petite demi-heure et en marchant à 2 reprises dans l’eau (jusqu’aux mollets), nous avons ainsi rejoint Anse Source d’argent où nous sommes restés à la journée. Il est vrai que l’endroit est exceptionnel en prenant le temps de découvrir chaque crique, entourés de poissons dans le lagon à marée basse et en profitant du calme un peu plus tard dans l’après-midi lorsque le monde est parti. Il m’a semblé que Source d’argent était aussi le lieu le plus photogénique. A la fin de la journée, nous sommes ressortis par l’Union Estate.

Nous avons aussi adoré Grande Anse, Petite Anse et Anse coco. La baignade y est interdite à cette période, entre juin et septembre officiellement, à cause des courants très dangereux (on ne plaisante pas, des personnes se noient chaque année). Mais la force des vagues offre un superbe spectacle, la couleur turquoise de l’eau est impressionnante et les 3 plages quasi désertes bordées d’une belle végétation et de rochers sont magnifiques. La balade d’une grosse demi-heure environ à partir de Grande anse par un petit sentier bien identifié et signalé par des panneaux offre de très beaux points de vue en hauteur sur les 3 plages. Au bout d’Anse Coco, vous pouvez vous baigner dans une piscine naturelle entre les rochers.
Nous n’avons pas eu le temps de nous rendre à Anse Marron, il faut apparemment se faire accompagner par un guide pour trouver le chemin d’accès.

Autre coup de cœur, Anse Patate. Non seulement cette crique est très photogénique avec ses gros rochers et ses beaux palmiers, mais c’est aussi là que nous avons eu le meilleur snorkeling.

Nous avons aussi beaucoup apprécié la belle Anse Sévère, agréable pour se baigner à marée haute, et les jolies plages de l’est : Anse Gaulettes, Anse Grosse Roche, Anse Banane et Anse Fourmi à la fin de la route.

Nous sommes montés au point de vue vers Nid d’aigle. On laisse les vélos en bas de la côte et c’est parti pour une bonne demi-heure de bonne grimpette jusqu’au niveau du restaurant. Nous avons eu écho de plaintes de certains touristes obligés de consommer une boisson pour profiter du point de vue. C’était dimanche matin tôt et nous n’avons vu personne, nous n’avons donc pas été embêtés. La vue sur Praslin et les autres îles est superbe, les efforts sont bien récompensés !

4 JOURS A PRASLIN

Hébergement et repas :
D’une manière générale, je conseillerais plutôt un hébergement situé sur la Côte d’or (Anse Volbert) qui est vraiment une plage superbe et très agréable notamment pour se balader le soir.
Nous logions à la pension Acquario Villa, 4 nuits, 90€/ nuit pour 2 pers avec petit dej, réservé via le site Internet de la pension avec acompte. Situé au bout de la Côte d’Or. Nous partagions un appartement avec un autre couple - pièces communes cuisine et salon - et nous disposions d’une chambre double, salle de bain, d’un frigo réservé pour notre chambre situé dans la cuisine et d’une partie de la terrasse. Très propre et agréable. Le petit déjeuner buffet est excellent : café, thé, chocolat, jus de fruit, confitures maison, fruits, viennoiseries, gâteau, crêpes, produits laitiers… La route passe devant mais ça ne nous a pas empêché de dormir, quant aux cris de chauve-souris qui envahissent les arbres durant la nuit… on s’y fait ! Farida la propriétaire et Hélène la réceptionniste sont sympathiques et très disponibles, elles vous conseillent et vous aident pour vos réservations (mais vous trouverez sur la plage des excursions à des tarifs inférieurs). Nous accédions à la plage à 50 mètres par le centre de plongée ou par l’entrée du resort Sun Paradise. Nous prenions ce même chemin pour nous rendre à la superette (plus long par la route).

Pour les repas c’est un peu compliqué car les take away de l’île se situent à Ste Anne et à Grande Anse. Si vous disposez d’une voiture, pas de problème. Si vous circulez en bus, prévoir de passer au take away en journée (ouvert entre 12h et 14h30) et faire réchauffer le soir car le dernier bus est vers 18h. Nous avons pris des barquettes à Coco Rouge à Ste Anne et à Friz à Grande Anse (50 roupies). Les restos à Cote d’or sont assez chers et ne seraient pas formidables d’après ce qu’on nous a dit. Quant aux supérettes, vous n’y trouverez pas grand-chose, le petit supermarché de Ste Anne est le mieux approvisionné et peut dépanner si vous disposez d’une cuisine. Nous n’avons pas pris de repas à notre pension en raison de commentaires mitigés sur le rapport qualité prix.

Transport :
Ferry Cat Rose La Digue-Praslin : 15 min 15€.
A notre arrivée à Praslin, nous avons prix un taxi pour Côte d’or (prix négocié à 10€ au lieu de 15).

Combiner une journée de location de voiture avec le reste du séjour en bus nous a paru être un bon compromis.
Nous avons pris le bus pendant 3 jours (5 roupies / trajet/pers). Nous avons sûrement été très chanceux car malgré tout ce que nous avons entendu sur les horaires et l’attente, à chaque fois le bus a été ponctuel à 2 ou 3 minutes près ! Un jour où nous attendions à l’arrêt de bus, un seychellois nous a proposé de nous emmener en voiture, c’est pratique courante là-bas.
Nous avons loué une voiture pour une journée en passant par notre pension, 40€, boîte manuelle (c’est 5€ moins cher pour une location à partir de 2 jours) + 150 roupies d’essence pour parcourir toute la côte ouest, accéder rapidement à Anse La Blague et profiter du coucher de soleil à Anse Lazio. La conduite à gauche même avec une boîte manuelle à Praslin n’est pas compliquée, il faut juste faire attention aux bas-côtés toujours un peu profonds.

Durant notre séjour à Praslin nous avons croisé seulement 2 personnes à vélo ce qui ne nous a pas étonnés en raison des côtes bien difficiles.

A notre départ pour le ferry, nous avons pris le bus. Les chauffeurs refusent normalement les personnes avec les valises mais si vous avez des bagages de type sacs de trek et que ce n’est pas « l’heure de pointe », ça passe !

Visites:
Un de nos lieux préférés sur l’île a été la Vallée de mai (nouveau tarif à 25€ mais 20€ à notre passage). La nature est splendide et sérieusement protégée par la Seychelles Islands Foundation (SIF). Nous avons emprunté le plus long sentier, très bien aménagé avec passage par un beau point de vue sur la vallée, 2h30 de balade en prenant son temps. On peut ensuite parcourir les autres sentiers plus courts. Pour vraiment apprécier la visite, il faut évidemment connaître ce que l’on peut y trouver et ne pas se concentrer uniquement sur les cocos de mer. Des guides vous proposent leurs services payants à l’entrée, nous avons choisi de faire la visite seuls. Le plus intéressant est de bénéficier des explications les agents de la SIF, nous en avons rencontré sur le sentier et apparemment des visites guidées gratuites sont organisées par la SIF. Au final, on ne peut qu’apprécier la beauté du lieu. Avec le soleil qui passe à travers les arbres et quelques gouttes de pluies, l’endroit est fantastique pour les photographes !

Nous avons ensuite été au point de vue par le sentier du Glacis accessible à 100m de l’entrée de la Vallée de mai, sur la droite (en direction de Ste Anne) en haut du virage. Il faut monter le chemin qui se transforme ensuite en petit sentier pendant 45 min environ jusqu’à atteindre la tour d’observation. A notre passage, le sentier était pas mal bouché par la végétation et les toiles d’araignées et nous n’avons croisé aucun promeneur, si bien que nous nous sommes demandé un moment si nous avions pris le bon chemin. En redescendant, nous avons d’ailleurs croisé les éco gardes qui venaient dégager le sentier … En haut de la tour, on profite d’une vue à 360° sur Praslin et les autres îles, vraiment superbe !
Nous avons été totalement séduits par Anse Georgette. Notre pension a passé un coup de fil la veille pour réserver notre passage au resort de luxe Lémuria qui s’est octroyé cette plage mais n’a évidemment pas le droit d’interdire l’accès. Autre solution, vous pouvez aussi atteindre cette plage par une randonnée au départ de l'arrêt de bus de Mont Plaisir. Nous nous sommes donc présentés à l’entrée du resort à l’heure fixée, le gardien a vérifié notre nom sur la liste puis nous a indiqué le chemin à suivre dans le golf, de toute façon c’est indiqué. Il faut environ 20 min pour traverser le golf avec quelques passages à l’ombre heureusement. Cette plage est vraiment magnifique. Il n’y a pas trop de monde, c’est donc très agréable et on oublie vite qu’on vient de traverser le resort.

Nous avons été très agréablement surpris par la fameuse Côte d’or. Nous pensions peut-être trouver un paysage un peu gâché par la concentration des hôtels, mais ça a été finalement l’un des endroits que nous avons préféré durant notre séjour.

Le bout de cette plage de 2 km à proximité de notre pension, face au resort Sun Paradise, est vraiment très agréable. Bordée de jolis palmiers et faisant face à l’ilot St Pierre et l’île chauve-souris, c’est aussi le meilleur endroit où se baigner au niveau du centre de plongée.
Un peu plus loin, on arrive à l’endroit le plus animé où se situent quelques hôtels et restaurants. Il y a un peu de démarchage pour les excursions mais l’approche est toujours sympathique et pas trop insistante, même lorsque je me trouvais seule.
Au-delà, changement d’ambiance, la plage devient plus sauvage et quasi déserte jusqu’à atteindre un petit ensemble rocheux totalement découvert à marée basse que l’on peut très facilement escalader. De là, la vue est vraiment superbe ! Nous avons ainsi bien profité d’Anse Volbert en journée à marée basse et le soir lorsque le ciel prend de belles couleurs au coucher du soleil.

Depuis notre pension, nous sommes partis à pied jusqu’à Anse Lazio pour 2h de marche. En suivant la route, nous avons ainsi longé Anse Intendance puis nous sommes passés par le chemin aménagé (au pied d’un immense et moche complexe de luxe qui a bien abimé la nature) atteignant ainsi la belle Anse Takamaka. On arrive ensuite à la petite plage d’Anse Boudin qui offre la plus belle vue sur l’Ile Curieuse juste en face. On arrive alors à une intersection avec la route qui monte jusqu’au lieu-dit Zimbabwe, en grimpant un peu on arrive à une vue dégagée avec un beau point du vue sur Praslin, Curieuse, La Digue.

L’intersection est l’endroit où vous descendrez si vous souhaitez vous rendre en bus à Anse Lazio, il reste alors 15 min de marche. La route mène jusqu’à la plage qui a la réputation d’être la plus belle plage de Praslin. Des parkings ont été aménagés et des taxis sont même installés là en attendant le client. La réputation du lieu et cet accès facilité fait qu’il y a du monde, un peu trop à notre goût.
Deux restaurants et une boutique bordent discrètement cette grande plage.
Un filet délimite une zone de baignade en raison des attaques de requins. Dans l’eau, vous êtes rapidement entouré de plusieurs dizaines de poissons. En bout de plage, en passant par-dessus quelques rochers, on peut atteindre une jolie crique.
Sur place, nous avons rencontré un français bien déçu par les aménagements autour de cette plage qu’il avait découvert 30 ans auparavant lorsque la route n’existait pas et qu’elle était alors sauvage et déserte. Ca a été aussi notre sentiment. Malgré tout, elle est très belle c’est vrai.
Nous sommes retournés à Anse Lazio pour le coucher du soleil lorsqu’il y a un peu moins de monde.

Malgré les critiques que nous avions entendues, nous avons apprécié la partie ouest de l’île que nous avons parcourue en voiture.
Anse Takamaka, Anse Bateau, Anse Citron sont jolies et nous offre de beaux panoramas depuis la route, l’occasion de plusieurs arrêts et de belles photos.
En poursuivant au bout de Grande Anse, on atteint la partie de la plage la plus jolie et agréable. On a alors une belle vue sur les îles Cousin et Cousine.
On a aimé l’ambiance différente et calme de ce côté de l’île. Néanmoins, il est vrai que les plages un peu moins belles qu’à l’est, il y a pas mal d’algues et c’est moins agréable pour la baignade.

Nous nous sommes aussi rendus à Anse La Blague située à l’est de l’île. Au bout d’une petite route étroite, on atteint une jolie plage déserte et agréable qui mérite le détour.

La Baie Ste Anne est la partie de l’île la moins belle. On s’y rend pour le ferry, quelques courses ou le take away mais le paysage n’est pas formidable, je déconseillerai de prendre un hébergement à cet endroit.

3 JOURS A MAHE

Hébergement et repas :
Nous avons choisi de résider à Beauvallon pour être dans un lieu un peu animé en soirée, notamment lorsque les Seychellois viennent passer leur samedi soir sur la plage.
Nous logions à Beach House pour 3 nuits, 80€/ nuit avec petit-déjeuner, réservé sur Seychellesbonsplans avec acompte. La pension est bien placée face à la mer, un peu à l’écart de la grande plage, en bordure de route et l’arrêt de bus est situé juste devant mais le bruit des vagues couvre celui des véhicules. Nous disposions d’une suite familiale, 1 chambre double et 1 chambre avec lits jumeaux, salle de bain, 1 frigo à disposition. Les chambres les mieux loties sont celles donnant côté mer, la fenêtre de la nôtre donnait à l’arrière et nous manquions un peu de lumière, nous devions traverser la seconde chambre pour atteindre la terrasse située sur le côté. Par contre c’est confortable, très propre et bien sécurisé. Un gardien est présent toute la nuit. Le petit déjeuner est très bon et servi par la propriétaire, très gentille et sympathique. C’est le seul moment où nous l’avons rencontrée comme elle n’est pas sur place le reste du temps ce qui est un petit peu dommage. La personne à la réception et le personnel qui s’occupe du dîner sont aussi très sympathiques.

Pour les repas de midi, on trouve des take away en parcourant l’île. Les soirs, nous avons diné une fois à la pension (plat dessert 17€ hors boisson), vraiment très bon. Et les 2 autres soirs nous sommes allés au restaurant indien Mahek que nous avons trouvé excellent (plat et boisson 17€ environ).

Transport :
Ferry Cat coco Praslin-Mahe : 1h, 42€.
A notre arrivée sur Mahe nous avons rejoint à pied en ¼ d’heure la gare routière et pris un bus pour Beauvallon (ligne 22).
Pour le reste du séjour, comme l’île est assez grande, nous avions réservé une voiture à Tropicar depuis la France, par mail sans acompte, 45€ / jour (tarif pour une boîte automatique et location de moins de 3 jours, c’est 5€ de moins pour une manuelle et encore 5€ de moins pour une location plus longue), j’avais obtenu ce tarif avec assurance tout compris et zéro franchise, + 20€ d’essence pour faire le tour de l’île. On nous a amené la voiture à la pension et nous avons laissé les clés à l’agence à l’aéroport à notre départ (jour non payé si rendue avant 9h du matin). La seule route un peu fatigante est celle de Sans Soucis en raison des nombreux virages et il faut juste faire attention aux bus qui arrivent en face un peu vite, mais rien de dramatique.

Visites :
Nous avions vu pas mal de commentaires pas très élogieux sur Mahe, je pense que faire celle île juste après La Digue ne la met pas en valeur. Peut-être parce que nous venions de Praslin, Mahe nous a beaucoup plu.

Nous avons beaucoup aimé les plages du sud, sauvages et quasi déserte.
Depuis Victoria, on longe la côte est, assez urbanisée, jusqu’à atteindre Anse aux Pins, puis la très belle Anse royale particulièrement jolie face au petit îlot rocheux qui mérite un arrêt.
La route offre ensuite de beau point de vue en hauteur sur la mer puis on arrive à Anse Forbans où il est agréable de s’arrêter et marcher sur la plage jusqu’à Anse Marie Louise.
La route remonte ensuite jusqu’au niveau d’Anse Intendance, on y accède en quittant la route principale en tournant à gauche. Cette grande plage est splendide. Bordées d’une belle végétation et de rochers, les vagues y sont impressionnantes. Vraiment, nous avons adoré l’endroit !
En reprenant la route, on finit par longer la belle et agréable Anse Takamaka, elle aussi interdite à la baignade en raison des courants dangereux. Nous avons continué jusqu’à la jolie de baie Lazare où il est agréable de se poser un moment pour profiter du décor et du calme.

Nous avons aussi beaucoup aimé la route de Sans-soucis qui permet d’accéder aux sentiers de randonnées et à plusieurs points de vue.
J’avais imprimé avant le départ les petits guides des différentes promenades du Morne Seychellois (http://www.lesansouci.com/que-faire-sur-mahe/les-excursions/randonnees/).
Finalement, nous avons fait la rando de Copolia, bien indiquée par un panneau sur la gauche en venant de Victoria. Prévoir de bonnes chaussures de marche, on grimpe à travers la forêt pendant 45 min environ. C’est un peu sportif surtout avec la chaleur mais on est vraiment récompensé. La vue étant très dégagée ce jour-là, arrivés au niveau du glacis s’offrait à nous une superbe vue sur le Morne et un magnifique point de vue sur Victoria, l’île au Cerfs et Ste Anne.
Si nous avions eu plus de temps, nous aurions fait également la rando de Morne Blanc qui permet d’accéder au point de vue sur la côte ouest.
A défaut, nous nous sommes arrêtés au fameux belvédère de Mission Lodge. Puis un peu plus loin, sur la route en redescendant, on a une splendide vue sur Port Glaud (s’arrêter prudemment sur la route car il n’y a pas vraiment d’endroit où stationner) surtout en milieu de journée quand la mer offre ses plus belles couleurs.

Après une grosse demi-heure de route sinueuse, on arrive donc finalement à Port Glaud. En prenant à droite la direction de Baie Ternay, on passe devant l’Islet, une petite île surplombée de palmiers et entourée d’un superbe lagon. C’est l’un des plus beaux coins de Mahé, très photogénique.
Un peu plus loin sur la droite, un chemin mène à une jolie cascade (5 min à pied, on vous indiquera la direction).

En continuant et après avoir traversé une zone marécageuse, on arrive à Port Launay, une jolie plage avec une belle vue sur la Baie Ternay, parc marin réputé pour la plongée. La route devient ensuite beaucoup plus étroite (compliqué si vous croisez une autre voiture) et se termine en cul de sac.
En repartant dans l’autre sens, nous sommes allés jusqu’à Grande anse qui permet d’admirer de belles vagues mais le paysage est un peu gâché par les immense pilonnes qui dominent le bout de la plage.

Beauvallon où nous résidions est une grande plage assez calme. Même si ce n’est pas la plus belle de l’île selon nous, il y a une atmosphère agréable particulièrement en fin d’après-midi lorsque les habitants viennent s’y promener, les sportifs faire leur footing, avec les quelques restaurants en bord de plage et les beaux coucher du soleil.
Si nous avions eu plus de temps, nous aurions fait la randonnée de Anse Major.

Nous nous sommes baladés à Victoria mais nous n’avons pas eu le coup de cœur, notamment pour les points d’intérêt les plus connus que sont le marché et la toute petite clock tower. Ce que nous avons préféré est en fait le petit temple hindou et l’ambiance autour au sein de la petite communauté indienne.

En conclusion, nous avons vraiment été emballés par la beauté des paysages, la biodiversité et le calme de cette destination préservée du tourisme de masse. Quel luxe de se retrouver seul sur ces merveilleuses plages !
Et ce qui nous a le plus marqué, c’est le contact plein d’authenticité avec les Seychellois tellement gentils et accueillants. Nous ne voulions pas d’une destination seulement « plage et snorkeling», nous y avons trouvé bien plus grâce à nos rencontres avec les habitants, la culture et la gastronomie, le côté nature et randonnée.
Si nous retournons aux Seychelles, nous passerons cette fois-ci tout notre séjour à La Digue avec des excursions dans les îles voisines, notamment Coco pour le snorkeling et une journée à Bird pour la découverte ornithologique.
(Merci de m’avoir lue jusqu’au bout !)

on part dans 15j

Signaler
bambou45
Il y a 6 années
Merci beaucoup pour votre récit détaillé, nous partons dans 2 semaines, pas dans les mêmes maisons, mais pour les promenades et les bons plans, je prend note.

la digue

Signaler
albatros
Il y a 6 années
Bravo pour ce récie détaillé et intéressant.

Je suis du même avis pour le coup de coeur de la digue...

Depuis la DIGUE vous pouvez rayonner et visiter beaucoup d'iles...

En cas de nouveaux voyages là-bas deux conseils :

Faire la rando anse marron à la journée avec un guide local et visiter grande soeur avec ces deux plages magnifiques...

Les seychelles c'est encore le paradis...pourvu que ça dure...

hebergement hibiscus

Signaler
patevasion
Il y a 6 années
Bonjour

Tout d abord, un grand merci pour ton récit plein d 'info et de ressentis, top!
J'hesite entre plusieurs hebergements sur la digue et je vois que tu conseillais Hibiscus. Vu les photos de leur site, j avais un peu peur de ne pas etre du tout isolé d autres routards (chambres mitoyennes?). pour un voyage en amoureux, est ce q le logement s y prête?
Merci de ton avis

Hibiscus

Signaler
helyne87
Il y a 6 années
Il est vrai que les chambres sont mitoyennes, les terrasses sont donc les unes à côté des autres séparées par un mur pour empêcher le vis-à-vis. Et une autre maison avec un balcon est située en face de l'autre côté d'une haie. D'après ce que nous avons vu sur place, les maisons des chambres d'hôtes présentent généralement cette proximité.
Nous sommes aussi un couple à la recherche de tranquillité. Lors de notre séjour, il y avait un autre couple à côté de nous et une femme seule en face. Ces personnes étaient toutes très discrètes. Nous n'avons pas entendu de bruit à l'intérieur des chambres et nous n'avons été gênés à aucun moment à l'extérieur. Il faut dire que l'essentiel des touristes que nous avons vu aux Seychelles était des couples à la recherche de calme.
Mais Jennita nous a raconté qu'il lui arrivait parfois de louer à des groupes ou des familles, notamment la maison en face. Donc c'est comme toujours, un coup de chance. Je pense que tu peux envoyer un mail à Jennita pour lui demander simplement si elle a prévu un groupe sur la période en expliquant que tu souhaites du calme, elle te répondra certainement.
Je te souhaite un bon séjour, c'est la destination idéale pour un voyage en amoureux !

Bons Plans Voyage Seychelles

Voyage Seychelles

Services voyage