Forum Indonésie

Budget et récit 10 jours aux Sulawesi

9 réponses

Dernière activité le 29/12/2015 à 22:19 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
leyann
Le 20 mai 2014


Bonjour à tous,

Quelques infos et le récit de notre voyage (1ère partie, la suite + tard ! ).


Notre itinéraire : Makassar / Malino / Sinjaî / Bira / Sélayar / Rantepao
/ Sengkang / Makassar




Transports :



Avions : * Lyon / Kuala Lumpur ( Edreams
/ Lufthanza) : 670.00 € A/R / pers *
Kuala Lumpur / Makassar ( Air Asia) : 114.00 € A/R / pers




Voiture: *
Location pour 16 jours (Départ et retour de l’aéroport) : 220.00 €

*
Essence pour 2600 kms environ (7500 IDR / litre: 0.50 €) :
120.00 €




Bateau :
* Ferry Bira / Selayar pour 1
voiture + 7 pers maxi : 50.00€ A/R

*
Papa Boat pour rejoindre le Sélayar Eco Resort : 20.00 € A/R




Hébergement :


Sélayar EcoResort : 50.00
€ / jrs en pension complète pour 2 pers.




Hotels :
Niveau 2 étoiles (en France) compter entre 15
et 30 € / nuit avec Pdj. (mais il y a beaucoup moins et
beaucoup plus cher) en moyenne : 25.00 € / nuit




Nourriture : * Dans
la rue ( Bakso ) pour moins d’un euro.

*
Dans les petits resto ( où il n’y a pas de « boulets »), moins de 5
euros.

*
Dans les pièges à touristes, il ne faut pas y aller….!

*
La bière Bintang (70 cl) entre 30 et 40 000 Idr ( 2 à 2.50 € )




Visites : * Peu cher, mais parfois pour
pas grand-chose à voir : 1 à 2 € / pers.
* Ballade de 1h30 sur le lac
Tempe : 10 €




Budget sur 16 jours (Hors
avions) : 70.00 € / jrs soit 1120.00 €




----------------------------------------------





Conduire aux Sulawesi relève
plus du pilotage que de la conduite.

Les indonésiens ne passent pas
de permis de conduire, ni de code de la route mais payent une taxe qui les
autorisent à la conduite….. Donc, il n’y à pas de règles, sauf celle du plus
gros ou du plus fada ! Pour tout arranger, l’état des routes est, en
moyenne, mauvais et dans le pire des cas, impraticable.

Malgré la carte routière
détaillée de Makassar et celle des Sulawesi, la navigation s’avère assez
compliquée ! Il n’y a pratiquement pas de panneaux indicateurs et les noms des villes figurants sur ces cartes,
sont faux….. Reste à demander son chemin à des indonésiens toujours souriants,
souvent mort de rire de parler à des « Boulets ».

Ne comptez jamais les distances
en kilomètres mais en heures….







Aéroport / Makassar (1h00):
Départ de l’aéroport de Makassar où nous prenons la voiture de location que
nous avons réservée auprès de Denis (un Français qui tient le Sélayar Eco
resort).




Makassar / Malino (3h00):
Nous avions prévu de visiter et de dormir à Malino, mais une fois sur place,
les hôtels semblent être à l’abandon, sauf 1 qui est en travaux…. Nous tentons
notre chance dans un hôtel dont l’extérieur est à l’image de l’intérieur…. Deux
lits hors d’usages dans une pièce sans aucuns aménagements, une salle de bain
se résumant à un bac et une gamelle, pas d’eau courante, pas de ventilateur et
le tout pour 300 000 IDR (20.00€) ! La ville est déserte, nous ne
trouvons aucune indication pour visiter les chutes d’eau ou les plantations de
fraises. Nous décidons de poursuivre notre route jusqu’à Sinjaî.




Malino / Sinjaî (5h00) :
La route est en très mauvais état sur une bonne partie du trajet, par 2 fois
des glissements de terrain l’on fait disparaitre et les nids de poule (plutôt
d’autruche) ralentissent notre progression.

La conduite sur ces routes
étroites, défoncées et de nuit est usante. Nous prenons le premier et seul
hôtel que nous trouvons : Le Grand …… ! Grand soit, mais
vieux et pour 500 000 idr (32.00€) !

La ville n’à pas grand intérêt
et nous préférons partir pour Bira dés le lendemain matin.




Sinjaî / Bira (4h00) :
La route est plus agréable, malgré quelques passages difficiles. L’entrée de la
ville est payante (3500 idr). L’endroit est désert, la plage est jonchée de
détritus en tout genre et les rues ne valent guère mieux. Nous allons au port
pour réserver notre billet pour le ferry du lendemain matin. Au guichet
personne ne parle anglais, mais nous comprenons qu’il faut venir à 7h30 pour un
départ vers 9h30.

Nous prenons une chambre au « Bira Beach
Hôtel » que je ne conseillerais à personne. Hormis la clim qui fonctionne,
le lit est hors d’usage, le ménage laisse à désirer, il n’y a aucune isolation,
les robinets fuient de toutes part mais le matin il n’y pas d’eau et personne pour le Pdj ! Avis
aux amateurs….

Pour être sûr d’avoir une
place nous sommes au guichet du port à 7h00. Il y a déjà du monde et nous voyons des gens arriver avec un bon
qu’ils déposent sur le bureau du guichet….. je fini par comprendre qu’il y a
une guérite au portique de l’entrée du port, qu’il faut payer une taxe (2500
idr il me semble) et que le bon que vous remet le préposé, donne l’ordre de
passage pour l’embarquement.

Finalement vers 9h30 nous
embraquons les derniers, après quelques moments de doutes….




Bira / Benteng (Sélayar) (1h30
de bateau et 1h00 de route pour Benteng) :

Dernier embraqués, premiers
débarqués ! Nous arrivons vers midi
à Benteng où nous avons rendez-vous avec Eka (qui fait partie du staff du Resort
de Denis) qui après nous avoir indiqué un petit resto où nous déjeunons, nous
indique la route à suivre pour rejoindre un petit port où « Papa
Boat » nous attends pour nous emmener au Sélayar Eco Resort de Denis. Nous
passons par le Homestay où nous dormirons à notre retour, avant de faire les
1h30 de voiture pour arriver au port.




Sélayar Eco Resort (30 minutes
de bateau) :

Comme prévu, « Papa
boat » nous attend. Une fois chargé les bagages, c’est parti pour une
demi-heure de bateau.

La marée est basse et c’est en
pirogue sur les 100 derniers mètres que nous finissons notre expédition.

Nous débarquons sur une plage
paradisiaque où Denis et Elty nous attendent.

Une plage de 2 kms de sable blanc ombragée de cocotiers et bordant
la foret primaire, des fonds marins exceptionnels (à 100 mètres de la plage un
tombant de 800 mètres de profondeur) où avec un simple masque et un tuba on
peux voir des bancs de poissons exotiques, des tortues, des raies et des
murènes passer au milieu des coraux multicolores, on à l'impression d'avoir la
tête dans un aquarium ! Découvrir par 1 mètre de fond une anémone avec ses 3
poissons clowns planté à coté d'un énorme bénitier, et vous vous prenez pour la
commandant Cousteau! Le Resort est composé de 6 bungalows,
fabriqués en bambou et en bois exotiques (tout est local), très bien aménagés
et confortables avec douche et wc. Les repas et le petit déjeuner sont servi au
bungalow restaurant où Elty nous à fait découvrir quelques spécialités
indonésiennes, pendant que Denis fait griller du poisson et du poulet au feu de
bois sur la plage. Un petit air de Robinson Crusoé ! Denis et Elty sont aux
petits soins, en nous proposant jus de fruit ou "Coconut" quand nous
barbotons dans l'eau ou en préparant un apéritif avant le repas. Bref, Sélayar
c'est du "Cocooning au Paradis" ! Farniente, snorkeling, baignade ou
pétanque mais aussi promenades dans la jungle (ou trekking pour les plus
courageux) ou visite de grottes. Après 5 jours, nous quittons, à regrets, la
côte Est en compagnie de nos hôtes, pour rejoindre le Homestay d'Eka sur la
côte Ouest où nous allons passer la nuit. Situé non loin de Benteng, donnant
sur la plage, le bungalow est également très bien aménagé et confortable. Nous
prenons un bateau et allons découvrir la plage où Denis organise des séjours
"Camping trip". Nous y passerons l'après-midi, entre snorkeling et
ballade sur la côte à découvrir d'autres plages désertes.


Sélayar / Makassar
(voiture / ferry /voiture = 9h00) : Départ à 5h00 du matin, 1h00 de route pour
rejoindre le port et prendre le ferry de 7h00. La route de la côte sud pour
Makassar est relativement bonne et nous arrivons sans encombre vers 14h00.







Cordialement, Yann.
En image: http://yann34.over-blog.com/

La suite de notre voyage

Signaler
leyann
Il y a 6 années
Makassar / Rantepao(5h30) :Après avoir passé lanuit dans le Homestay d’Elty (très spacieux et agréable, dans une résidencetrès calme et c’est pas du luxe à Makassar !), nous reprenons la routepour le pays Toraja. Nous trouvons un hôtel à la sortie de Rantepao qui nousservira de base pour nos expéditions dans la région. (Hôtel Missiliana 32€ avecPdj, très correct, propre, piscine).Bien que réputéetouristique, la ville (peut-être parce que nous sommes hors saison) ne présentepas d'infrastructure d'accueil: nous ne trouvons pas l’office du tourisme, maisdes agences qui tentent par tout les moyens de nous vendre un guide Francophonepour nous accompagner. Nous arrivons malgré tout à acheter une carte de larégion où figurent les principaux sites à visiter.Nous commençons parLonda et sa fameuse grotte (que nous ne visiterons pas), préférant faire unepetite marche sur un chemin surplombant des rizières.Le lendemainnous prenons la direction de Lemo, pour visiter un autre site funéraire. Lespanneaux routiers étant pratiquement inexistants, nous n'arrivons pas toujoursà l'endroit recherché, mais nous permet de découvrir la région et seshabitants. Bien que très peu d'entre eux parlent l'anglais,( et nous pas dutout l'Indonésien) nous arrivons à nous faire comprendre et c'est toujours avecle sourire que l'on nous renseigne. Au hasard des routes, nous profitons despaysages.Expédition suivante: Makale,Makula, Songgo, Sanggale, Ledo, La'bo, puis retour à Rantepao. Malaké est unepetite ville où nous n'avons pas trouvé grand intérêt. Nous poursuivons notreroute espérant trouver les Hot Springs sur la route de Makula. Vains espoirs,nous ne verrons jamais le panneau indiquant l'endroit ! Nous continuons laroute jusqu'a Songgo où l'état de la chaussée à raison de notreentêtement.....Mais pas de regret car les paysages sont superbes. Nous faisonsdonc demi-tour pour rejoindre le site des Baby Graves de Sanggala et rejoindreRantepao.La vielle de notre départ,nous partons découvrir les rizières en terrasses de « Batutumonga ».Les paysages sont superbes, des rizières à perte de vue, c’est splendide, à nemanquer sous aucun prétexte ! L’état de la route aura raison dupare-buffle de la voiture que nous ferrons réparer dans un petit garage (pourmoins de 10 €).
Nous quittons Ratepao et surla route pour Makassar, nous faisons une halte à Sengkang, espérant pouvoirfaire une ballade sur le lac Tempe.Nous trouvons, par hasard, unhôtel (le « BBQ Hôtel » tout neuf, tout confort 22 € pour 2 avecPdj), alors que la ville n’est pas réputée pour ses hébergements…..Pas facile de trouverl’embarcadère et une pirogue avec son pilote ! Après plusieurs tentativesdans des ruelles au milieu des villages de pêcheurs, c’est à la station serviceque nous finissons par avoir quelques indications. Après plusieurs demi-tours etcul-de sacs, nous partons pour 1h30 ( 10 € + 1.50€ de taxe au départ) sur lelac Tempé. Notre pilote nous emmène jusqu’au village lacustre. Un vraidépaysement et des habitants toujours aussi souriants et accueillants. A ne pasrater !
Dernier jour aux Sulawesi,nous regagnons Makassar en faisant une halte à la « Réserve deBantimurung » ! Dommage, l’endroit est crasseux, les installationssont en ruines, la ferme aux papillons est fermée pour travaux, circulez, y arien à voir à part la cascade ( et encore….)! A éviter à tout prix ! Sur la route nous profitonsdes paysages avant de regagner le Homestay d’Elty où nous passerons la nuitavant notre départ pour Kuala Lumpur ! Nous irons manger avec nos hôtes au« Popsa », un des rares resto avec terrasse donnant sur la mer (toutprès du port) et où l’on peux déguster une bonne bière…. !

Et toujours en image: http://yann34.over-blog.com/


Suis à dispo si vous avez des questions.


Cordialement, Yann.

infos argent

Signaler
turtlebiker
Il y a 6 années
bonjour

je viens de belgique ,je me rend en indonésie du 25 juillet à fin aout (atterrissage à bali )

j'ai une question concernant l'argent, est ce qu'il vaut mieux prendre des euros avec soi et échanger sur place ou alors il y a moyen de se débrouiller juste en retirant aux bancontacts sur place. et en dehors des grandes villes , j'aurai facile à en triuver ou alors vaut mieux que je retire et prévoit en conséquence en ville ?

pour le visa faut prévoir des dollards américains mais est ce que sur place sur les différentes îles est ce que c'est mieux les euros ou les dollards si je veux échanger ?

merci

françois


,,Makassar / Rantepao(5h30) :Après avoir passé lanuit dans le Homestay d’Elty (très spacieux et agréable, dans une résidencetrès calme et c’est pas du luxe à Makassar !), nous reprenons la routepour le pays Toraja. Nous trouvons un hôtel à la sortie de Rantepao qui nousservira de base pour nos expéditions dans la région. (Hôtel Missiliana 32€ avecPdj, très correct, propre, piscine).Bien que réputéetouristique, la ville (peut-être parce que nous sommes hors saison) ne présentepas d'infrastructure d'accueil: nous ne trouvons pas l’office du tourisme, maisdes agences qui tentent par tout les moyens de nous vendre un guide Francophonepour nous accompagner. Nous arrivons malgré tout à acheter une carte de larégion où figurent les principaux sites à visiter.Nous commençons parLonda et sa fameuse grotte (que nous ne visiterons pas), préférant faire unepetite marche sur un chemin surplombant des rizières.Le lendemainnous prenons la direction de Lemo, pour visiter un autre site funéraire. Lespanneaux routiers étant pratiquement inexistants, nous n'arrivons pas toujoursà l'endroit recherché, mais nous permet de découvrir la région et seshabitants. Bien que très peu d'entre eux parlent l'anglais,( et nous pas dutout l'Indonésien) nous arrivons à nous faire comprendre et c'est toujours avecle sourire que l'on nous renseigne. Au hasard des routes, nous profitons despaysages.Expédition suivante: Makale,Makula, Songgo, Sanggale, Ledo, La'bo, puis retour à Rantepao. Malaké est unepetite ville où nous n'avons pas trouvé grand intérêt. Nous poursuivons notreroute espérant trouver les Hot Springs sur la route de Makula. Vains espoirs,nous ne verrons jamais le panneau indiquant l'endroit ! Nous continuons laroute jusqu'a Songgo où l'état de la chaussée à raison de notreentêtement.....Mais pas de regret car les paysages sont superbes. Nous faisonsdonc demi-tour pour rejoindre le site des Baby Graves de Sanggala et rejoindreRantepao.La vielle de notre départ,nous partons découvrir les rizières en terrasses de « Batutumonga ».Les paysages sont superbes, des rizières à perte de vue, c’est splendide, à nemanquer sous aucun prétexte ! L’état de la route aura raison dupare-buffle de la voiture que nous ferrons réparer dans un petit garage (pourmoins de 10 €).
Nous quittons Ratepao et surla route pour Makassar, nous faisons une halte à Sengkang, espérant pouvoirfaire une ballade sur le lac Tempe.Nous trouvons, par hasard, unhôtel (le « BBQ Hôtel » tout neuf, tout confort 22 € pour 2 avecPdj), alors que la ville n’est pas réputée pour ses hébergements…..Pas facile de trouverl’embarcadère et une pirogue avec son pilote ! Après plusieurs tentativesdans des ruelles au milieu des villages de pêcheurs, c’est à la station serviceque nous finissons par avoir quelques indications. Après plusieurs demi-tours etcul-de sacs, nous partons pour 1h30 ( 10 € + 1.50€ de taxe au départ) sur lelac Tempé. Notre pilote nous emmène jusqu’au village lacustre. Un vraidépaysement et des habitants toujours aussi souriants et accueillants. A ne pasrater !
Dernier jour aux Sulawesi,nous regagnons Makassar en faisant une halte à la « Réserve deBantimurung » ! Dommage, l’endroit est crasseux, les installationssont en ruines, la ferme aux papillons est fermée pour travaux, circulez, y arien à voir à part la cascade ( et encore….)! A éviter à tout prix ! Sur la route nous profitonsdes paysages avant de regagner le Homestay d’Elty où nous passerons la nuitavant notre départ pour Kuala Lumpur ! Nous irons manger avec nos hôtes au« Popsa », un des rares resto avec terrasse donnant sur la mer (toutprès du port) et où l’on peux déguster une bonne bière…. !

Et toujours en image: http://yann34.over-blog.com/


Suis à dispo si vous avez des questions.


Cordialement, Yann.

Change / euro ?

Signaler
leyann
Il y a 6 années
Bonjour,

L'euro est très apprécié et vous pouvez payer le visa en euros sans problème.
Pour les devises, c'est toujours le même problème et on dit de tout et n'importe quoi.....
Pour ma part, et certains diront que c'est pas ce qu'il faut faire, j'ai préféré acheter 600 euros de roupies Indonésienne(IDR), (chez Multichange qui à un site avec paiement en cb, livré chez vous), et emmener 600 euros.


Pour 600 euros j'ai eu 8 500 000 IDR soit 14 280 IDR / Euro, alors que sur place, si on ne se fait pas arnaquer, on peut espérer 15 000 IDR / Euro. Soit une différence de 432 000 IDR ou 28.80 euros....!


Les frais bancaires étant très variable d'une banque à l'autre et d'un pays à l'autre......


Il y a des DAB un peu partout dans les villes, mais en campagne il faut oublier !


Bon voyage, Cordialement, Yann.

à propos du visa

Signaler
turtlebiker
Il y a 6 années
merci pour l'info

tant mieux si on peut payer le visa en euros, ca m'évite de commander des dollards

je viens de penser : je part du 25 juillet et repart le 31 aout avec ma copine: ca fait plus de 30 jours et le visa est valable 30 jours à ce que j'ai pu voir

on atterit à bali et on repart de djakarta en avion, est ce qu'on peut demander un visa pour plus longtemps à partir de son pays? et si oui est ce qu'il suffit d'aller à l'ambassade et de leur demander ou faut il autre chose ?

sinon si c'est plus facile sur place , ou et comment je fais pour le prolonger ?

merci
françois

,,Bonjour,

L'euro est très apprécié et vous pouvez payer le visa en euros sans problème.
Pour les devises, c'est toujours le même problème et on dit de tout et n'importe quoi.....
Pour ma part, et certains diront que c'est pas ce qu'il faut faire, j'ai préféré acheter 600 euros de roupies Indonésienne(IDR), (chez Multichange qui à un site avec paiement en cb, livré chez vous), et emmener 600 euros.


Pour 600 euros j'ai eu 8 500 000 IDR soit 14 280 IDR / Euro, alors que sur place, si on ne se fait pas arnaquer, on peut espérer 15 000 IDR / Euro. Soit une différence de 432 000 IDR ou 28.80 euros....!


Les frais bancaires étant très variable d'une banque à l'autre et d'un pays à l'autre......


Il y a des DAB un peu partout dans les villes, mais en campagne il faut oublier !


Bon voyage, Cordialement, Yann.

Visa pour + de 30 jours

Signaler
leyann
Il y a 6 années
Bonjour,
Pour l´Indonésie, il y a le visa on arrival, à l´aéroport, 30 euros et valable 30 jours.Un billet retour est nécessaire, dans tous les cas.Après, possibilité de renouveler, mais il faut passer par un immigration office et attendre 2 ou 3 jours ou bien passer par des agences qui font ça (plus cher) comme par exemple à Bali... Donc prévoir le coup un peu à l'avance et d'une ville où il y a des agences.


Cordialement, Yann.


http://yann34.over-blog.com/

infos logement

Signaler
turtlebiker
Il y a 6 années
bonjour

merci pour les infos ,j'ai pas d'accès internet chez moi et donc j'ai pas souvent l'occasion de poser mes questions pendant ma prépa de voyage en indonésie et comme on part dans 1 mois ( je les pose quant j'y pense et que j'ai l'occasion )

juste pour info : je me suis renseigné à l'ambassade à bruxelles et le visa est valable 60 jours si je le fais faire directement ici à l'ambassade, donc ça m'évitera des soucis sur place fort heureusement; cool

en fait, je part avec ma copine ( avant j'avais l'habitude de voyager seul et sac à dos et j'ai pas eu de souci pour ca

ma copine a quant même des soucis de santé et même si on aime tous les deux l'imprévu et l'improvisation, voyager sac à dos à petits budgets, cuisiner avec un petit bec à gaz pour le logement on aime bien aller à la rencontre des locaux et même si on sait dormir en tente.

on hésite à prendre une tente, est ce qu'il y a moyen d'en acheter sur place ? pour le matelas, on sait pas si on prendra celui de 2 personne (c'est quant même 3 kg ) ou moi un simple et elle un plus confort (c'est important qu'elle dorme bien pour sa santé ), est ce qu'on sait trouver facilement sur place pour camper ? et est ce que tu sais si les bonbonnes de gaz" qu'on a chez nous en europe, ce sont les mêmes que là bas ? est ce qu'on en vend déjà en indonésie ? comme on peut pas prendre de bonbonne de gaz ds l'avion, faudrait que je sache si ca vaut la peine de prendre nos attaches pour bonbonnes si elles sont standardisées ou pas ?

voilà, j'espère que c'est clair mon message

merci en tout cas de tes réponses à mes questions, c'est sympa

françois





,,Bonjour,
Pour l´Indonésie, il y a le visa on arrival, à l´aéroport, 30 euros et valable 30 jours.Un billet retour est nécessaire, dans tous les cas.Après, possibilité de renouveler, mais il faut passer par un immigration office et attendre 2 ou 3 jours ou bien passer par des agences qui font ça (plus cher) comme par exemple à Bali... Donc prévoir le coup un peu à l'avance et d'une ville où il y a des agences.


Cordialement, Yann.


http://yann34.over-blog.com/

Camping et Tambouille

Signaler
leyann
Il y a 6 années
Bonjour,

Pour le camping, j'ai des doutes !
D'abord où comptes-tu aller ?
Suivant les endroits, tu risques tout simplement de ne pas trouver d'endroit pour planter ta tente, si tu en trouves une !
Tu trouveras plus facilement des guesthouses ou des homestay que des terrains de camping......


Pour la bouffe, un conseil, laisse tomber le bec de gaz et la cantine en alu ! Même les Indo font souvent le choix de manger dehors car tu peux manger dans la rue pour moins d'un euro. Il y a des marchands de Bakso tout les 10 mètres !


Bon voyage, Cordialement, Yann.

Précisions visa

Signaler
Olim
Il y a 6 années
Le coût du "visa on arrival" est de 25$ (environ 22 euros, cela dépend du taux de change du moment) pour 30 jours.
En théorie, on pourra vous demander votre billet de retour attestant de la date où vous quitterez l'Indonésie. En pratique, cela ne m'est jamais arrivé, après 6 ou 7 voyages.
Plutôt que de le prolonger sur place, mieux vaut en effet demander un visa de 60 jours à l'ambassade avant de partir (40 euros en France). Je viens à nouveau de le faire auprès du Consulat de Marseille (environ une semaine d'attente).

Olivier

Sulawesi

Signaler
anomali
Il y a 5 années
Bonjour Yann,
m'en faisant des recherches sur le forum du routard je vois que je vais faire à peu près le même trajet que vous aux sulawesi cet été 2016.
auriez vous des conseils?
Nous partons de marseille. Je vois que vous avez décolléde lyon. Pouvez vous me dire si c'est intéressant et par quelle compagnie vous avez voyage ?
est ce utile finalement de louer une bouture dur l'île? Nous arrivons à makassar et repartons de ma ado.
merci pour vos reponses
cordialement
anne


,,Bonjour à tous,

Quelques infos et le récit de notre voyage (1ère partie, la suite + tard ! ).


Notre itinéraire : Makassar / Malino / Sinjaî / Bira / Sélayar / Rantepao / Sengkang / Makassar
Transports : Avions : * Lyon / Kuala Lumpur ( Edreams / Lufthanza) : 670.00 € A/R / pers * Kuala Lumpur / Makassar ( Air Asia) : 114.00 € A/R / pers
Voiture: * Location pour 16 jours (Départ et retour de l’aéroport) : 220.00 € * Essence pour 2600 kms environ (7500 IDR / litre: 0.50 €) : 120.00 €
Bateau :
* Ferry Bira / Selayar pour 1 voiture + 7 pers maxi : 50.00€ A/R * Papa Boat pour rejoindre le Sélayar Eco Resort : 20.00 € A/R
Hébergement :
Sélayar EcoResort : 50.00 € / jrs en pension complète pour 2 pers.
Hotels :
Niveau 2 étoiles (en France) compter entre 15 et 30 € / nuit avec Pdj. (mais il y a beaucoup moins et beaucoup plus cher) en moyenne : 25.00 € / nuit
Nourriture : * Dans la rue ( Bakso ) pour moins d’un euro. * Dans les petits resto ( où il n’y a pas de « boulets »), moins de 5 euros. * Dans les pièges à touristes, il ne faut pas y aller….! * La bière Bintang (70 cl) entre 30 et 40 000 Idr ( 2 à 2.50 € )
Visites : * Peu cher, mais parfois pour pas grand-chose à voir : 1 à 2 € / pers.
* Ballade de 1h30 sur le lac Tempe : 10 €
Budget sur 16 jours (Hors avions) : 70.00 € / jrs soit 1120.00 €
----------------------------------------------

Conduire aux Sulawesi relève plus du pilotage que de la conduite. Les indonésiens ne passent pas de permis de conduire, ni de code de la route mais payent une taxe qui les autorisent à la conduite….. Donc, il n’y à pas de règles, sauf celle du plus gros ou du plus fada ! Pour tout arranger, l’état des routes est, en moyenne, mauvais et dans le pire des cas, impraticable. Malgré la carte routière détaillée de Makassar et celle des Sulawesi, la navigation s’avère assez compliquée ! Il n’y a pratiquement pas de panneaux indicateurs et les noms des villes figurants sur ces cartes, sont faux….. Reste à demander son chemin à des indonésiens toujours souriants, souvent mort de rire de parler à des « Boulets ». Ne comptez jamais les distances en kilomètres mais en heures….

Aéroport / Makassar (1h00): Départ de l’aéroport de Makassar où nous prenons la voiture de location que nous avons réservée auprès de Denis (un Français qui tient le Sélayar Eco resort).
Makassar / Malino (3h00): Nous avions prévu de visiter et de dormir à Malino, mais une fois sur place, les hôtels semblent être à l’abandon, sauf 1 qui est en travaux…. Nous tentons notre chance dans un hôtel dont l’extérieur est à l’image de l’intérieur…. Deux lits hors d’usages dans une pièce sans aucuns aménagements, une salle de bain se résumant à un bac et une gamelle, pas d’eau courante, pas de ventilateur et le tout pour 300 000 IDR (20.00€) ! La ville est déserte, nous ne trouvons aucune indication pour visiter les chutes d’eau ou les plantations de fraises. Nous décidons de poursuivre notre route jusqu’à Sinjaî.
Malino / Sinjaî (5h00) : La route est en très mauvais état sur une bonne partie du trajet, par 2 fois des glissements de terrain l’on fait disparaitre et les nids de poule (plutôt d’autruche) ralentissent notre progression. La conduite sur ces routes étroites, défoncées et de nuit est usante. Nous prenons le premier et seul hôtel que nous trouvons : Le Grand …… ! Grand soit, mais vieux et pour 500 000 idr (32.00€) ! La ville n’à pas grand intérêt et nous préférons partir pour Bira dés le lendemain matin.
Sinjaî / Bira (4h00) : La route est plus agréable, malgré quelques passages difficiles. L’entrée de la ville est payante (3500 idr). L’endroit est désert, la plage est jonchée de détritus en tout genre et les rues ne valent guère mieux. Nous allons au port pour réserver notre billet pour le ferry du lendemain matin. Au guichet personne ne parle anglais, mais nous comprenons qu’il faut venir à 7h30 pour un départ vers 9h30. Nous prenons une chambre au « Bira Beach Hôtel » que je ne conseillerais à personne. Hormis la clim qui fonctionne, le lit est hors d’usage, le ménage laisse à désirer, il n’y a aucune isolation, les robinets fuient de toutes part mais le matin il n’y pas d’eau et personne pour le Pdj ! Avis aux amateurs…. Pour être sûr d’avoir une place nous sommes au guichet du port à 7h00. Il y a déjà du monde et nous voyons des gens arriver avec un bon qu’ils déposent sur le bureau du guichet….. je fini par comprendre qu’il y a une guérite au portique de l’entrée du port, qu’il faut payer une taxe (2500 idr il me semble) et que le bon que vous remet le préposé, donne l’ordre de passage pour l’embarquement. Finalement vers 9h30 nous embraquons les derniers, après quelques moments de doutes….
Bira / Benteng (Sélayar) (1h30 de bateau et 1h00 de route pour Benteng) : Dernier embraqués, premiers débarqués ! Nous arrivons vers midi à Benteng où nous avons rendez-vous avec Eka (qui fait partie du staff du Resort de Denis) qui après nous avoir indiqué un petit resto où nous déjeunons, nous indique la route à suivre pour rejoindre un petit port où « Papa Boat » nous attends pour nous emmener au Sélayar Eco Resort de Denis. Nous passons par le Homestay où nous dormirons à notre retour, avant de faire les 1h30 de voiture pour arriver au port.
Sélayar Eco Resort (30 minutes de bateau) : Comme prévu, « Papa boat » nous attend. Une fois chargé les bagages, c’est parti pour une demi-heure de bateau. La marée est basse et c’est en pirogue sur les 100 derniers mètres que nous finissons notre expédition. Nous débarquons sur une plage paradisiaque où Denis et Elty nous attendent. Une plage de 2 kms de sable blanc ombragée de cocotiers et bordant la foret primaire, des fonds marins exceptionnels (à 100 mètres de la plage un tombant de 800 mètres de profondeur) où avec un simple masque et un tuba on peux voir des bancs de poissons exotiques, des tortues, des raies et des murènes passer au milieu des coraux multicolores, on à l'impression d'avoir la tête dans un aquarium ! Découvrir par 1 mètre de fond une anémone avec ses 3 poissons clowns planté à coté d'un énorme bénitier, et vous vous prenez pour la commandant Cousteau! Le Resort est composé de 6 bungalows, fabriqués en bambou et en bois exotiques (tout est local), très bien aménagés et confortables avec douche et wc. Les repas et le petit déjeuner sont servi au bungalow restaurant où Elty nous à fait découvrir quelques spécialités indonésiennes, pendant que Denis fait griller du poisson et du poulet au feu de bois sur la plage. Un petit air de Robinson Crusoé ! Denis et Elty sont aux petits soins, en nous proposant jus de fruit ou "Coconut" quand nous barbotons dans l'eau ou en préparant un apéritif avant le repas. Bref, Sélayar c'est du "Cocooning au Paradis" ! Farniente, snorkeling, baignade ou pétanque mais aussi promenades dans la jungle (ou trekking pour les plus courageux) ou visite de grottes. Après 5 jours, nous quittons, à regrets, la côte Est en compagnie de nos hôtes, pour rejoindre le Homestay d'Eka sur la côte Ouest où nous allons passer la nuit. Situé non loin de Benteng, donnant sur la plage, le bungalow est également très bien aménagé et confortable. Nous prenons un bateau et allons découvrir la plage où Denis organise des séjours "Camping trip". Nous y passerons l'après-midi, entre snorkeling et ballade sur la côte à découvrir d'autres plages désertes.
Sélayar / Makassar (voiture / ferry /voiture = 9h00) : Départ à 5h00 du matin, 1h00 de route pour rejoindre le port et prendre le ferry de 7h00. La route de la côte sud pour Makassar est relativement bonne et nous arrivons sans encombre vers 14h00.






Cordialement, Yann.
En image: http://yann34.over-blog.com/

Bons Plans Voyage Indonésie

Voyage Indonésie

Services voyage