Forum Seychelles

ciguatera ou gratte aux seychelles??

9 réponses

Dernière activité le 12/09/2013 à 22:57 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
emmanuel
Le 03 juin 2005
Je viens de voir un reportage dans thalassa sur france 3 concernant une maladie: la ciguatera ou " la gratte". Elle provient d'une algue toxique que les poissons herbivores mangent sur les coraux morts et ensuite ceux ci sont mangés par les poissons carnivores puis ce sont nous les hommes qui les mangeons. Et la nous sommes contaminés. Il n y a pas de vaccin, on ne sait pas comment le prévenir. tous les poissons sont potentiellement porteurs de la maladie. Cela se manifeste ensuite chez l homme par des demangeaisons en particulier quand on est en contact du froid (eau froide, carrelage ...), il y a egalemment une chute de tension ...
j ai vu dans le reortage une carte qui montrait toutes les zones ou il y a du corail et ou cette maladie peut se developper et les seychelles en font partie.
Est ce que quelqu un a des infos sur cette maladie aux seychlles?des temoignages? Je pars dans un mois.. j e n ai plus envie de manger de poisson maintenant
merci pour vos réponses

premiers symptomes ciguatera

Signaler
lla
Il y a 12 années
J'ai eu la ciguatera, ainsi que mon épouse à la Réunion.
J'ai noté, en parlant avec d'autres personnes, qu'ils ont aussi ressenti de petits symptômes immédiatement à la fin du repas, bien avant le cortège de symptômes à type d'intoxication, myalgies, inversion de la sensibilté thermique, etc...

Je souhaite recueillir votre expérience au sujet des symptômes les plus précoces, si vous en avez le souvenir.
Merci.

La ciguatera réponse a Alain

Signaler
meryfus
Il y a 11 années
bonjour Alain

j ai eu la Ciguatera cette été a Cuba, j aurai prendre contact avec vous, pour partager mes symptômes et mes craintes face a ce parasite.

merci
a bientot

Ciguatera

Signaler
lla
Il y a 11 années
Effectivement ce sont les poissons qui "broutent" le corail qui absorbent une algue unicellulaire qui pousse sur le corail mort. Ça ne leur fait pas grand chose semble-t'il et ils stockent cet aliment qui s'avère être une toxine dans leurs muscles (leur chair que l'on mange) et je crois aussi le foie. Mes souvenirs sont vivaces mais mériteraient quelques confirmations scientifiques. Par la suite arrivent les poissons carnivores qui vont manger ces poissons de lagons, puis de plus gros encore les mangent. C'est pour cela que l'on hésite à manger les "rouges" quand ils sont gros. En effet, il se produit une concentration croissante de cette toxine au fur et à mesure de son apport dans la chair du poisson.

Que se passe-t'il quand on mange un poisson contaminé ? L'ayant eu il y a une quinzaine d'années à la Réunion, le résumé des symptômes est simple.

D'abord, personne ne semble avoir fait attention au fait qu'il y a des prodromes qui devraient alerter pour enclencher un traitement immédiat : petits picotements des lêvres ou de la langue (nous avions trouvé que le vin "piquait").

Les premiers symptômes sont ceux d'une intoxication alimentaire : vomissements et/ou diarrhée (je n'ai eu que les premiers). Du coup en se lavant les mains on constate une sensation de froid avec l'eau chaude; et en prenant une bouteille d'eau au frigo, la sensation d'une brûlure. C'est une inversion de la sensibilité thermique (j'ai su ce que sont des sueurs froides !)
Et puis on a mal partout : ce sont des myalgies, qui rendent le sommeil difficile : nous dormions chacun son tour roulé en boule dans une loveuse (fauteuil rond en osier).
Et puis il y a la myasthénie : fatigabilité musculaire. Je suis allé travailler le surlendemain mais avec peine, et deux mois après j'étais crevé après 200 mètres de marche.

Bon bien sûr chacun est différent, et chaque repas est différent. Je cois me souvenir que la toxine doit être lipo-soluble, mais je n'en suis pas certain. Par contre elle se stocke dans nos muscles.

Et il y a des formes cliniques : symptômes rapides ou plus rarement décalés. Troubles cardiaques responsables de quelques décès. Myasthénie pouvant durer des mois, avec même des cas d'incontinence. Mon épouse a eu des hallucinations : elle voyait des taches jaunes au plafond. Pour ma part je n'ai pas gardé le souvenir de démangeaisons (la "gratte").

Mais bon, le plus intéressant arrive : le traitement a été trouvé 6 mois après que nous ayons eu cette intoxication.
En effet le médecin d'un dispensaire d'une île du Pacifique a vu arriver deux hommes dans le coma, et ma foi, il a fait simple : perfusion de Mannitol (qui est le traitement de l'hypertension intra-cranienne). Il a eu la surprise au réveil qui s'en est suivi, de constater qu'il s'agissait de deux cas de ciguatera et que les symptôme disparaissaient assez vite. Il a attendu les suivants, et a constaté que ça marchait. Il a publié dans une des plus grandes revues de médecine...
Tout celà est bien, mais chaque cas est un à peu près. Pour moi, plus le traitement est précoce, mieux c'est.
Par la suite il faut éviter tout produit venant de la mer pendant quelques mois, car les symptômes réapparaissent curieusement, mais moins intenses (prurit)
Par la suite je n'ai plus eu de problèmes.

J'ai acheté un excellent livre de scientifiques sur ce sujet à Nouméa. Il expliquait parfaitement l'historique de nos connaissances, mais aussi les formes voisines d'intoxications liées à d'autres poissons. Un régal, mais je l'ai donné à mon médecin qui est un voyageur très érudit.

Je pense qu'il faut colliger les cas cliniques et peut-être les regrouper en les adressant à un spécialiste (je rechercherai leurs adresses précise à la Réunion ou à Nouméa une autre fois bien que j'ai un nom encore dans la tête... qu'il me pardonne). L'intérêt c'est d'avoir un traitement le plus rapide et le plus efficace possible, en gardant en mémoire que l'affection ne disparaît pas par enchantement, et que l'on ne sait rien de ce que devient la toxine dans le corps humain (éliminée, ou stockée dans les muscles ? et sous quelle forme ? on ne sait pas).

Que tout cela ne vous effraie pas : il y a aussi les champignons vénéneux ou les conserves avariées etc, etc...
Par ailleurs, je ne me suis pas gêné pour manger du poisson aux Seychelles (après !), et il y a une cuisine excellente...
J'ai la nostalgie des îles que j'ai connues... Vivez à plein regard !
Cordialement
Cordialement.

Meric Alain pour cette réponse plus que rapide :)

Signaler
meryfus
Il y a 11 années
J 'ai fais beaucoup de recherche sur La Ciguatera.
Pour ma part, c est par période ... en ce moment je suis dans la mauvaise période. :)
Je voulais savoir si c'était possible d'en parler par mail ?

J'ai parfois des difficultés à marcher, mais c est surtout sur le plan neurologique, j ai des maux des têtes, des pertes d'équilibres, des moments de stress, d'angoisse ... des picotements, des brulures au niveau du visage et de la tête, je me sens diminué intellectuellement, et parfois des troubles du langage.
J'ai également le coté gauche engourdi, des spasmes, une grosse fatigue en permanence ... et un sommeil agité.

A lire comme ça ... c'est loin d'être le pied. Mais bon je me dis que c'est passager.

Encore merci


Aide ciguareta

Signaler
kouz
Il y a 7 années
Bonjour, voilà mnt 8 mois que nous sommes revenus de l'ile maurice, depuis ma femme est tt le tps fatigué; depuis 1 mois cela à pris plus d'ampleur, bcp de points coincide avec la ciguareta, si vous avez des éléments qui peuvent nous aider! (J'ai l'impression que les médecins ne regarde la piste de cette maladie et fond 1 diagnostic rapide de depression, hors avt ce voyage elle ne l'était pas du tt, et rien est arrivé qui peut l'expliquer depuis..)

Ciguatera

Signaler
lla
Il y a 7 années
Si la répartition géographique de la ciguatera est actuellement mieux connue, semblant étendue dans le monde, son impact sur la santé de l'individu ne semble pas être de même.En effet, les symptômes sont bien connus; je vous ai dit un mot sur les prodromes qui rendent le diagnostic quasi-immédiats si on y fait attention (dysesthésies buccales). Il y a des formes graves, et parfois mortelles, mais aussi des formes d'expression et gravité variable, certaines personnes se plaignant de troubles qui parfois durent longtemps ou ne régressent qu'incomplètement.
C'est ce dernier problème qui m'intéresse.


En effet, la découverte du traitement précoce par perfusion de mannitol a été un progrès. Il y a d'autres traitements symptomatiques si je me souviens bien (calcium, contrathion, traitement de la myasthénie...).
Mais il me semble important de savoir ce que deviennent les gens qui ont été victimes de cet empoisonnement à distance, des mois et des années après.
Bien sûr, c'est délicat, car avec l'âge, bien des pathologies apparaissent....


Souvenons-nous que la grosseur de la molécule rend probable son stockage dans les muscles. On ne sait rien de l'élimination tardive de la toxine.
Il faudrait arriver à collecter des éléments sur l'évolution tardive, ou la notion de guérison, mais sous quelle forme ? Ce blog peut être un début, mais un centre comme Nouméa ou Hong-Kong pourrait-il nous apporter quelque élément pour une collecte de cas cliniques ?

des cas aux seychelles

Signaler
albatros
Il y a 7 années
Bonjour,

Quelqu'un pourrait il me dire s'il y a des cas recensés aux seychelles ?

L ile maurice , la reunion me semble plus touchés que les seychelles...

Devenir de la ciguatera

Signaler
lla
Il y a 6 années
J'espère pouvoir être à nouveau en relation avec vous, sur mon mail perso, lla122@orange.fren effet les sympômes de la maladie peuvent rester longtemps, et le devenir des patients à long terme commence à être connu (d'où traitements possibles).
A votre disposition pour partager mes modestes connaissances et contacts scientifiques.
Cordialement

Devenir de l'empoisonnement Ciguatera

Signaler
lla
Il y a 6 années
Je serais heureux de partager avec ceux qui se sentent concernés, mes connaissances sur le devenir des formes chroniques de la ciguatera, ou des séquelles possibles.Mon mail est : lla122@orange.fr
Cordialement

Bons Plans Voyage Seychelles

Voyage Seychelles

Services voyage