Forum Ukraine

La Crimee d'apres...

64 réponses

Dernière activité le 09/01/2016 à 22:26 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
Emm31
Le 20 mars 2014
BonjourJ'envisage d'effectuer un itineraire en Europe de l'est en aout 2014 et jusqu'a recemment je pensais faire un aller retour en Crimee.
Avec un peu d'optimisme on peut esperer que la tension soit en partie retombee en Crimee a ce moment la (retour progressif de la securite y compris pour les etrangers etc). Par contre, peu de chance que Poutine lache son "lot de consolation" et la presqu'ile devrait avoir poursuivi sa phase de rattachement a la Russie...
A ce stade, quel devrait etre le statut de l'ile sur le plan des formalites? L'on sait en effet que les conditions d'entree en Ukraine et en Russie sont bien differentes. J'ai lu quelque part que la Crimee envisageait une periode de transition durant laquelle la Crimee restera ouverte aux occidentaux sans passeport russe, mais a ce stade la ce serait aleatoire de parier la dessus...
Quelqu'un saurait-il comment cela se passe a la "nouvelle frontiere" pour les trains (qui apparemment circulent toujours), bus, etc (controles, restrictions d'acces...) et comment les nouveaux gerants de la Crimee comptent operer par la suite?
Merci d'avance.

inconnu total

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Bonjour;

Au jour d'aujourd'hui, c'est le flou le plus compliqué qui domine. Oui les trains circulent encore, pour le moment...

Mais honnêtement, je suis assez pessimiste. Tout d'abord parce que l'annexion ne sera pas reconnue par les occidentaux, et on se retrouve dans le même cas que la Transnistrie et l'Abkhazie, donc pas de statut international, et donc pas de visa pour vous puisque la France ne reconnait pas la Crimée russe. On ne peut pas avoir un visa pour un pays/région que l'on prétend être illégitime...

Et si la Crimée laisse venir les occidentaux sans visa, encore faut-il que l'Ukraine, elle, vous laisse y entrer, et en sortir...

Je pense que pour cette année c'est cuit, d'autant plus que l'Ukraine est partie pour instaurer un système de visa avec les russes.

Ce qui est clair, c'est que Axionov et sa clique est en train de faire du plus russe que russe donc les touristes étrangers, c'est pas trop sa priorité!!

lire le fil "nouvelles lois"

Signaler
Marc Delmas
Il y a 5 années
Bonjour;

Je vous invite à lire le fil "nouvelles lois..." pour être au courant de l'évolution de la situation!

vacaces crimee 2014

Signaler
dovaking
Il y a 5 années
on ne vas pas bronzer et on vas pas danser en boite de nuit a l'ombre d'un fusil, dixit un hotelier de sebastopol.

bonne chance.

Je dirais même plus

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Pour moi, ce serait suicidaire d'aller en Crimée maintenant pour un occidental.Tout aussi simple que ça.
La propagande russe a trop bien marché et nous sommes des extrémistes nazis.

Visa pour la Crimée

Signaler
djwinch
Il y a 5 années
Je voulais aussi y retourner en Crimée et cette fois à vélo. On passe plus facilement des frontières difficiles sur un vélo. La technique légale pour ces zones de conflits est d'avoir deux passeports et de ne pas y mélanger des visas de pays hostiles. Certains pays délivrent les visas sur feuille séparée sans apposer de cachets dans le passeport. L'ambassade russe de ton pays peut te fournir les explications concernant la Crimée. En ce qui concerne la transdnistrie que je n'ai fait que traverser, ça s'est passé zen sans aucun visa russe venant d'Ukraine en minibus il y a 2 ans

La Crimée

Signaler

Il y a 5 années
Je ne comprends pas les propos sur la Crimée.
Quand on ne sait rien , il ne faut rien dire et se taire.
Ce qui est certain, la période est indécise, je suis entré en Crimée sans visa (logique pour le moment),
Ce que je peux dire, je suis en Crimée depuis vendredi.à Sébastopol.
Le seul problème rencontré, il n'y a pas de vols pour Simferopol.
J'ai du aller à la gare de Kiev acheter un billet de train pour Sébastopol et ce sans aucun souci, ni de sentiments négatifs et ai aussi été aidé par la guichetière pour le choix du billet.
le seul contrôle que j'ai eu, a eu lieu a Djankoï dès l'entrée en Crimée, contrôle normal et surtout courtois.
Depuis, que ce soit lors du passage en gare à Simferopol où à l'arrivée à Sebastopol, aucun contrôle.
Ce que je peux dire, il faut vraiment savoir qu'il y a un conflit, cela ne se ressent nullement en ville. Nous sommes même allés aujourd'hui été à Balaclava et pas l'ombre d'une arme et d'un militaire.
Par ailleurs aucune restriction d'accès.
Je suis en Crimée jusqu'au 13 Avril, j'informerai de la situation

Informations complémentaires

Signaler

Il y a 5 années
En Crimée, il n'y a pas de restrictions alimentaires, les marchés et supermarchés sont normalement achalandés.
Par ailleurs, il est possible de retirer de l'argent en banque. Nous sommes allés ce matin à Urskibank, très présente en Crimée, filiale de BNP.
Le seuil de retrait journalier est de 15 000 UAH
Taux de conversion aujourd'hui 1 € = 14.70 UAH
Aucun militaire ou arme en vue
La vie se déroule comme si de rien était.

Et bien tant mieux

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Et profite au maximum de ton séjour.
Euh, j'ai lu aujourd'hui que BNP Paribas allait se retirer de Crimée.
Sans vouloir jouer l'oiseau de mauvais augure . . .

stop à la désinformation!!!

Signaler
Irina Sas
Il y a 5 années
Je vois que le bureau du Sovinform a repris du service pour la bonne cause, c'est déjà bien que les théories conspirationnistes qui ont souillé ces colonnes aient été effacé...

Alors pour commencer, c'est UKRSIBBANK après la façon dont vous avez orthographié Balaklava, j'ai comme un doute... Et oui, à terme, cette banque devra cesser son activité, normale, puisqu'elle n'a pas de licence russe.

Alors si vous voulez de vrais infos, et pas de la soupe:

Visa et Mastercard cessent de desservir 4 banques russes, en accord avec les sanctions américaines: Rossia, SMP Bank, Sobinbank et Ivestkapitalbank.

De plus, les clients ne sont autorisés à retirer que 500 hryvnias par jour, soit 57 $, ce qui est légèrement moins que la somme annoncée qui est venue de nulle part. Cette info date d'hier, de quelqu'un travaillant dans l'une des banques de Crimée.

Ria Novosti, a indiqué que le paiement des retraites en roubles débutait lundi, avec un versement de 300 millions de roubles (6 millions d’euros). Donc on ne peut plus incriminer Kiev. A voir...

La hryvnia a officiellement court jusqu'au 1er janvier 2016.
Dans les magasins, l’étonnement est aussi de mise et les vendeurs assurent n’avoir reçu aucune instruction. Tous refusent le rouble.

A Simféropol, chef lieu de la Crimée, l’hôtel Evropeïskaïa accepte les paiement en roubles... mais rend la monnaie en hryvnias.


Axionov, reconnaît qu’il n’y a «pratiquement pas de roubles en circulation»

Voilà, c'est toujours mieux que de servir la soupe et risquer une intoxication alimentaire...

Merci Irina

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Merci Irina de ces infos qui sont certainement plus proche de la réalité que le "je vais bien tout va bien".

Effectivement, les théories conspirationnistes ont disparu, franchement c'est pas un mal, ça sentait le rance...


J'en profite pour copier/coller un article de notre amie Orkeny dont je recommande la lecture du blog

l'article ici, mais ce sont certainement des mensonges:

Seconde nuit en Crimée avec coupures d’électricité. Axionov en accuse les autorités de Kiev, lesquelles y voient des provocations pour attiser la colère des Criméens contre le gouvernement ukrainien. Vous choisirez la version en fonction de vos préférences (note: lol, c'est forcément les fascistes de Kiev)

Le Tcherkassy continue pour le troisième jour à se déplacer sans arrêt, seule façon pour lui d’éviter une attaque de la marine russe. C’est désormais l’unique bâtiment ukrainien sur le Donouzlav qui ne soit pas tombé aux mains des russes.

La Rada siège à Kiev. Le ministre de la Défense, Igor Tenioukh, a offert sa démission, d’abord refusée puis acceptée. Le nouveau ministre est le général Mikhaïl Koval. (Nomination approuvée par 251 députés sur les 314 présents.) Tourtchinov, le président par intérim, a également proposé sa démission, les députés ont voté contre.
Djemiliev affirme qu’il possède une information selon laquelle les résultats du référendum communiqués au FSB russe attestent d’une participation réelle de 34,2%. « Dans les organes à Moscou, ils ont besoin d’avoir les vrais chiffres pour se faire une idée de la situation réelle et agir en conséquence. »
(note: entre 34 et 110%, vous choisirez aussi la version qui vous convient!)

bien vu!!!

Signaler
sandroUA
Il y a 5 années
Bien Irina pour ce recadrage nécessaire. Qui a dit que quand on ne sait pas il vaut mieux se taire??

Comme un autre intervenant l'a dit avant de passer à la trappe, certaines personnes n'ont aucun respect, que ce soit des vivants ou des morts, du moment qu'ils font passer leur provocations. Merci au modo d'avoir fait le nettoyage, même si certaines infos auraient mérité de subsister, mais si c'est le prix à pays pour ne plus voir des horreurs...

Colporter de fausses informations peut être dangereux, surtout ici. D'ailleurs l'info a déjà été donné, je ne comprends pas pourquoi revenir à la charge sans cesse.

Le seuil de retrait journalier est complètement fantaisiste. Il n'est déjà pas possible de le faire à Kharkiv avec une tel somme, alors en Crimée, je n'ose même pas imaginer...

C'est vraiment n'importe quoi...

droit de réponse

Signaler

Il y a 5 années
On m'a toujours appris qu'il n'y a pas de fautes pour les noms propres.
Si je vous désinforme tant mieux, je n'ai ni de sentiments pro russes ou pro ukrainiens.
Pourquoi tant d'acharnement à dénigrer
En tout cas ce sont des informations données par cette banque personnellement.
Je reconnais ici des méthodes épurées
Vous avez raison

ne pas jouer l'innocence

Signaler
sandroUA
Il y a 5 années
Dénigrer? Non par contre, colporter de fausses informations sous couvert d'innocence pour faire passer un message de propagande comme vous l'avez avec vos théories nauséabondes, non merci.

Expliquez moi pourquoi en 2 jours le seuil de retrait aurait explosé?

Personne ne penche par un camp ou un autre, seulement on en a marre des faux innocents qui viennent nous la jouer "je rapporte ce que j'ai vu" et ensuite nous servir la soupe avec les théories des snipers de la CIA... Merci bien.

Ce que je veux c'est de la stabilité pour ce pays, pas de la manipulation comme vous tentez de faire...

ne pas se moquer du monde non plus

Signaler
Irina Sas
Il y a 5 années
Arrêtez de vous moquer du monde, comment pouvez vous dire que vous êtes ni pour l'un ni pour l'autre, alors qu'hier vous avez dévoilé votre vrai visage avec une indécence rare et vos théories nauséabondes sur les soi-disant sniper de la CIA, théorie que j'ai démonté en 2 temps.

L'Ukraine est mon pays, et il faut arrêter de me prendre pour une débile, vous avancez masqué.

No comment

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Lviv, terre d’accueil des Criméens

Ukraine Lviv, situé à l’ouest de l’Ukraine, accueille des centaines de réfugiés tatars. Un reportage de Sébastien Gobert à Lviv.
"C’est très calme ici, tous les petits dorment. Mais en règle générale, c’est un joyeux brouhaha. Il y a quarante enfants ici. Maintenant, nous vivons tous ensemble… " Dans sa petite chambre commune, Sevil Kaneeva tente de faire le point sur sa nouvelle vie. Orthodontiste de 31 ans, Tatare de Crimée, polyglotte, elle vivait il y a encore quelques semaines dans une belle maison à Simféropol, capitale de la péninsule, avec son mari et ses deux filles, 3 et 5 ans. Aujourd’hui, c’est dans un centre de loisirs de la municipalité de Lviv, dans le village de Bryuhovychi, qu’elle attend que quelque chose se passe. Le centre est reconverti en point d’accueil, et héberge une partie des quelques 1 550 réfugiés originaires de Crimée échoués à Lviv et dans sa région.
Espace aérien fermé
" Il était devenu impossible de rester là-bas, après que les soldats russes sont apparus et que toute cette folie furieuse s’est mise en marche. Mes clients les plus fortunés ont été les premiers à partir. On ne pouvait pas parler d’autre chose que de cette situation. Je n’en dormais plus la nuit ", raconte-t-elle. " Mon mari et moi parlons turc, nous voulions déménager à Istanbul. Mais après qu’ils ont fermé l’espace aérien, je n’ai pu acheter que des billets de train pour Kiev. J’ai trouvé le numéro d’une hotline sur Internet, et nous nous sommes retrouvés ici ". Elle habite maintenant avec ses deux filles et sa mère. Les hommes de la famille, dont son mari, sont restés au pays, "tout en gardant profil bas".
Une fois à Lviv, Sevil et sa famille ont été tout de suite pris en charge. "Nous avons reçu vêtements et logement très rapidement. En deux jours, mes enfants étaient acceptés en crèche. Il y a tellement de personnes que je dois remercier."
Dès le début mars, le maire Andriy Sadovyi avait déclaré son soutien aux Criméens et promis assistance aux réfugiés. Sous l’impulsion du réseau associatif, les autorités régionales avaient suivi.
"La guerre renforce la société", constate Oleh Kolyasa, professeur d’université. Lui s’est beaucoup investi dans le "secteur civique de l’EuroMaidan", pour approvisionner les révolutionnaires de Kiev et prendre en charge de nombreux blessés. " Nous avons juste adapté notre réseau pour accueillir les personnes déplacées de Crimée. Des dizaines de particuliers nous ont contacté pour proposer d’héberger des gens chez eux, de donner des vêtements, de la nourriture, et même de l’argent. "
Capacités d’accueil saturées
Avec quelques 1 200 personnes sont prises en charge par les autorités, et environ 350 par le "secteur civique", la région de Lviv est la première région d’accueil des réfugiés. Les capacités d’accueil seraient saturées, et le flot de réfugiés est désormais redirigé vers d’autres villes.
Le 23 mars, le premier ministre Arseniy Iatseniouk a demandé à ses ministres de préparer un plan d’accueil de 23 000 réfugiés de Crimée à travers 17 régions du pays.
Le mot d’ordre pour les victimes de ce qui est déjà considéré comme une tragédie nationale : donner une impression de normalité, malgré les complications administratives. "Nous accueillons déjà quatre enfants venus de Crimée", explique Svitlana Ouralova, la directrice de l’école n°3, dans le centre de Lviv. " Ce sont des situations très difficiles pour les familles, aussi tout le monde est très patient. Certains parlent avant tout russe, mais ils comprennent l’ukrainien. Vous savez, les enfants sont les enfants. " Elle considère déjà ces enfants comme ses élèves à plein temps. Et quant à la régularisation de l’inscription, elle prendra "le temps qu’il faudra".
Nouveau départ
Un des nouveaux élèves de l’école n°3, Ernest, 12 ans, ne semble pas regretter grand chose. " Je n’aimais pas beaucoup les autres enfants dans mon ancienne école à Kertch. Ici, j’ai déjà des nouveaux amis. Et la ville est très jolie ! " Lui et ses parents, Vladimir et Natalia Vladimirov, ont été parmi les premiers à quitter la péninsule, car " nous ne voulions pas vivre en Ukraine. Lviv est un bon endroit pour un nouveau départ. Tout est différent ici. Je n’arrive pas à croire que les médias russes puissent faire penser que la ville est peuplée d’extrémistes nationalistes ! "
Comme les Vladimirov, beaucoup de réfugiés pensent s’installer en ville. "Je ne veux plus partir à Istanbul, et je n’irai à Kiev que pour un bon travail", confie Sevil. "Ici, c’est l’environnement européen que je veux pour mes enfants." Ce sont les plus religieux des Tatars, communauté de confession traditionnellement musulmane, qui souhaitent émigrer vers d’autres pays, notamment la Turquie. "Il n’y a pas de mosquée dans cette ville très chrétienne, il est normal qu’ils se sentent isolés", explique Oleh Kolyasa. Un petit groupe de Criméens a d’ores et déjà demandé l’asile en Pologne. "Nous faisons de notre mieux pour aider ces gens. Leur destin leur appartient, ici ou ailleurs", assure Oleh Kolyasa. "En tous les cas, cela est aussi important pour nous, habitants de Lviv. S’il y a une chose que l’EuroMaidan et cette situation nous auront appris, ou réappris, c’est la solidarité entre les personnes."
lalibre.be

faut pas rever

Signaler
decabriste
Il y a 5 années
Bonjour amis routards
TARKAN,MERCANGEL,KASHA,IRINA
SANDRO entièrement d'accord avec vous et IRINA
On appelle cela une provocatrice
elle a du rever,il faut qu'elle se reveille
elle doit etre toujours en France dans son petit ou grand plumard et rever de poutine
attention a la marche,ca fait tres mal
et plus pas de soldat russe,c'est vrai sieur poutine a dit qu'il n'y en avait pas
seulement des petits martiens
les retraites avaient été paye par kiev
maintenant a eux de se demerder
ce que je peux dire que tout a augmente la bas
IRINA a raison au sujet des banques et des retraits
il faut comprendre cette personne,elle a donne son opinion
Amitiés a tous

Fermture des Macdo de Crimée

Signaler
Krispoluk
Il y a 5 années
MACOD ferme ses 3 restaurants de Simferopol, Sebeastopol et Yalta
ENFIN UNE BONNE NOUVELLE POUR LES CRIMEENS !
Combien de petits Criméens vont ainsi échapper à l'obésité et à la mal-bouffe.
Vive la Révolution alimentaire, réhabilitons le bon Kacha, la Kielbasa et la Kapusta !

Voyage en Krimee

Signaler
BALTIK2A
Il y a 5 années
Bonjour a tous,
Comme je le disais dans une autre discution sur l ukraine je suis alle a l ambassade de kiev pour des papiers, j ai perle avec un francais en attendant mon tour, il venait a l ambassade pour avoir des infos car en tant qu europeen il voulait alle en crimee voir sa copine et il ne savait pas trop commemt agir et peut etre faire des papiers pour l aider car apparement elle a des probleme la bas> bref il etait un peu perdu le pauvre
je n ai pas tout capter mais je pense que pour le rapprochement des personnes ca ne va pas etre facile. Sana compte pour ceux qui ont investi la bas pour d autre raison> Bon couragea tous.

crimée danger de mort

Signaler
liubov2014
Il y a 5 années
bonjour a tous

suite a certains propos virulent de ma part en réponse a d'autre propos virulent mes propos ont été modéré. Aucun souci pour moi sauf que mes messages étaient pas publiés car surement pas lu. Donc voila liubov2011 c etait moi.

Je fréquentes ce forum depuis 2005 et a ma connaissance je suis le plus ancien mais fréquentes peu le forum.

Ceux qui me connaissent savent que je suis parti vivre a Symferopol et marié las bas. Quelles nouvelles? l'inflation est énorme on est presque a 17 hrv pour 1 euro et les prix suivent en conséquence, on était a 10,20 pour 1 euro en novembre. Les militaires sont toujours présent et maintenant les controles policier sont fait aussi avec des militaires cagoulé a la kalachnikof. Depuis 2 mois il y règne une atmosphere anti-occident anti-europeen: regard méprisant, marmonnement a votre encotre, voir injure,...
Il n'y avait pas cela en 2013.

La violence a explosé car les gens ne sont pas augmentés ou nombreux ont perdu leur travail:ma femme vient de recevoir son licenciement et ses deux soeurs ont été licenciées début du mois. J'ai moi meme été attaqué chez moi et torturé, j'y ai laissé mon nez et 5 dents. L'oreille était sur le point aussi d'etre découpée mais ils se sont arreté la.

On vivait dans la peur qu'ils reviennent car on vis au bord d'un bois et pas de chance pour nous maintenant c'est la maffia qui s'intéresse a nous, avec la collaboration de la police. 60.000 euros cash ou on te met en tole. J'ai fui le pays alors un conseil évité la crimée car tout ferme et vous êtes des proies faciles. Et comptez pas sur la police qu'on appelle la, milice car elle se fera un plaisir de vous dépouiller vous aussi.

Je suis maintenant en sécurité en Belgique aupres de ma famille. Jamais j'aurai pensé que ca m'arriverai car je ne suis pas riche mais la crimée est devenu un no-man land, pas de consulat rien du tout car la crimée n'est pas encore officiellement russe, il y a encore de la paparesse.

Je n'arrive pas à vous plaindre...

Signaler
Irina Sas
Il y a 5 années
Bizarre, mais un type qui a considéré mon pays comme un baisodrome pendant des années, qui est raciste, et qui a foulé au pied son propre pays, je n'arrive pas à le plaindre...

Les russes n'aiment pas les traitres!

moi non plus...

Signaler
guillaume koko
Il y a 5 années
Moi non plus je n'arrive pas à le plaindre...

Il a été tellement odieux avec des propos racistes et des interprétations stupides...

J'ai lu quelques archives et j'ai vraiment eu la nausée... Peut on dire que pour le coup ils ont tabassé un vrai facho?

ne pas tirer sur une ambulance

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Bonjour;

Liubov s'est livré sur se forum a des propos et des interprétations inacceptables dont vous avez fait la liste.

Ici, le nouveau Liubov n'a pas (encore) dérapé. Donnons lui le bénéfice du doute.

Il s'est cassé les dents en Crimée malgré les nombreux avertissements, espérons que ça l'a fait réfléchir sur ses propos précédents

je dis ce que j'ai sur le coeur

Signaler
Irina Sas
Il y a 5 années
Tarkan, je dis ce que j'ai sur le coeur, c'est mon pays, et je suis profondément outré de voir que des gens comme ce cas viennent écumer MON pays pour sauter le plus de femmes possibles.

De plus, ils se pose en ancien "sage, alors qu'il ne sait pas de quoi il parle.

Tarkan, vous savez de quoi vous parler, que ce soit de l'Ukraine ou de la Russie, vous l'avez démontré à plusieurs reprise... Moi aussi, en tout cas j'ose l'espérer!

Mais cet homme, c'est l'antithèse de l'ukrainophile.

Comme je l'ai dit, les russes et les slaves en général tiennent en horreur les gens qui crachent sur leur pays, on a un bon exemple ici!

je comprends, mais...

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Bonjour Irina;

J'ai moi même, en son temps, combattu les propos outranciers et racistes de cet individu. Le routard a fait son travail de modération en bannissant son pseudo et en effaçant les dérapages racistes. Un autre intervenant en a même fait un fil de discussion sur le forum...

Sauf qu'ici, dans le message présent, il n'y a pas de dérapage condamnable, donc ne fusillons pas "préventivement" le "nouveau" Liubov, l'histoire nous dira si il a appris de ses erreurs...

reflechir,pas juger

Signaler
decabriste
Il y a 5 années
Bonjour a tous les ami(es) routards
TARKAN
Je te donne raison
dans sa bouche,et ces ecris n'etaient pas justes
qui sommes nous pour le juger
devenons comme lui
je ne pense pas car TARKAN,IRINA,MATT,MARCANGEL,SANDRO,KHASA
Vous etes des gens senses
il a vu ce que cela lui a coute
mon ancetre a paye tres cher les dire des gens
Amitiés a tous

Salaires

Signaler
Albator62
Il y a 5 années
Poutine triple son salaire !!
http://actu.orange.fr/une/russie-poutine-et-medvedev-triplent-presque-leur-salaire-afp-s_2935840.html

Il met en péril l'économie de son pays, appauvrit son peuple mais s'enrichit honteusement :-((

Rien d'anormal en ce bas-monde !

Signaler
Krispoluk
Il y a 5 années
Je ne suis pas pro-Poutinien, Saint Vladimir m'en garde :-) Mais ce faisant, il n'agit pas autrement que nos dirigeants des banques françaises, du CAC 40 ou nos hommes politiques français : nos résultats opérationnels sont mauvais, augmentons nos salaires et nos avantages...
Rien de nouveau sous le soleil en ce bas-monde.
Comme disait Gabin dans la traversée de Paris : "Salauds de pauvres !"

ah les ignorants

Signaler
liubov2014
Il y a 5 années
Message en réponse à albator62

Depuis quand les dictateurs font fortune avec leur salaire officiel? Tu veux des noms: mobutu, khadafi, ceaucescu, yanukovitch, ...

Ils sont chefs de l'état ils se virent ce qu'ils veulent sur leur compte.

Comptes secrets

Signaler
Albator62
Il y a 5 années
Je n'évoquai que la partie visible de l'iceberg :-)) donc une minuscule partie de la fortune perso

Si tu connais ses comptes secrets en Suisse ou dans des pays ... n'hésite pas à le publier :-))

Je reposte

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Comme mon poste a été "nettoyé":

Une autre image de la Crimée est en cours:
Les musulmans de Crimée seront-ils déportés?

Alors que la peur palpable de l’exil forcé et de la montée en puissance de l’islamophobie envahit la communauté musulmane de Crimée, au premier rang de laquelle la minorité Tatar, d’origine turque, redoute que les tourments de l’histoire ne se répètent inlassablement, la violence de l’oppression Stalinienne étant une plaie difficile à panser, Vladimir Poutine s’est voulu rassurant en ce début de semaine, après un vendredi 18 avril où l’angoisse fut à son comble.
Figure de proue de la population Tatar vivant dans le territoire récemment annexé par la Russie, Mustafa Dzhemilev a en effet alerté sur la répression russe qui se tramerait en coulisses pour procéder à la déportation massive des musulmans. Celui-ci assure avoir été informé des représailles qui menacent de s’abattre sur son peuple, susceptible d'être condamné au bannissement comme ce fut le cas sous la férule de Staline, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, quand ce dernier déporta les Tatars et les Tchétchènes en Asie centrale, en les accusant de collaboration avec les Allemands. Ou comment justifier l’injustifiable en jetant l’opprobre sur des minorités indésirables…
En ce lundi 21 avril placé sous le signe de la « réhabilitation des Tatars de Crimée » en tant que peuple réprimé par Staline, Vladimir Poutine a, semble-t-il, décidé de corriger le tir en optant pour un geste magnanime en faveur de cette minorité qui a largement boycotté le référendum du 16 mars, hostile au rattachement de la Crimée à la Russie, coupant court ainsi à la rumeur persistante affirmant que son sombre dessein viserait à la bouter hors d’un territoire passé sous pavillon russe.
"Je tiens à vous informer que j'ai signé un décret sur la réhabilitation des Tatars de Crimée, des Arméniens, Allemands, Grecs, de tous ceux qui ont souffert sous la répression stalinienne", a-t-il annoncé lors d'une réunion gouvernementale, cité par l'agence de presse russe Ria Novosti.
Si Poutine semble revenu à de meilleurs sentiments, un immense frisson d’anxiété continue de parcourir la communauté musulmane de Crimée, saisie d’effroi face à l’hémorragie d’agressions islamophobes commises par la population russe, avec une cible de prédilection, les Tatars, contre lesquels se libèrent les pires pulsions, dans l’espace public ou à l’école, au grand jour et sans complexes.
Chronique du racisme ordinaire sur fond de tensions à leur paroxysme, il n’est plus rare que des Tatars soient apostrophés dans la rue par des citoyens russes ordinaires, quand ce ne sont pas des familiers, voisins ou amis, avec lesquels les relations étaient jusqu’ici courtoises voire même conviviales, qui leur demandent de but en blanc s’ils comptent quitter la Crimée, avant de les injurier en les menaçant d’être exterminés s’ils décident de rester.
Ces actes odieux ne cessent de se multiplier, les concitoyens ou amis d’hier devenant les ennemis jurés d’aujourd’hui, culminant dans une violence inouïe jusque dans le temple scolaire où les écoliers Tatars sont désormais insultés, discriminés et rudoyés par leurs camarades de classe, avec une impunité d'autant plus terrifiante qu'elle bénéficie de l’inertie complice des responsables des établissements scolaires.
oumma.com

A propos des tatars

Signaler

Il y a 5 années
Est ce que ce message est totalement objectif ?
Il ne faut pas oublier que Oumma est le site de la communauté musulmane de Belgique.
Dire que les tatars soient ravis de devenir russe, je ne m'engagerai pas sur cette voie. Mais il ne faut pas perdre de vue aussi que les tatars commercent avec les russes et pour la majorité ce sont des commerçants. Ceux que nous avons rencontré à Bakhchissaraï sont plus inquiets des répercutions qu'aura cet épisode de Crimée sur leurs activités.
Par contre ce qui n'est pas dit dans cet article.
Bon nombre de tatars sont allés voter, une fois la nuit venue lors du référendum du 16 mars.
Signe que l'unité n'est pas de mise dans leur communauté

C'est tout le problème

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
L'objectivité, c'est ce qui manque le plus dans cette crise ukrainienne.

Comme Krispolik, je pense qu'il faut être très prudent.

Par contre, pour le référendum, une seule question: comment prendre en compte des votes qui se feraient de nuit, alors que les bureaux de vote sont fermé?
Rappel quand même qu'il n'y a pas eu de bureau ouvert dans les "zones" tatares, donc pas possible pour eux de voter, puisqu'il faut voter au bureau attaché à son domicile. (Je me suis renseigné pour mon épouse qui veut voter le 25 mai. Dans son cas elle doit voter à l'ambassade d'Ukraine en Belgique et non en Ukraine même). La Crimée étant l'Ukraine au moment du référendum, cette loi était d'application.

Qualité des sources

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Excusez moi Fadeeva mais question source, je ne pense que de citer Rossia24 soit un modèle d'objectivité!!!

Et d'autant plus

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Que tous les musulmans de Belgique ne sont pas de "charria for Belgium".
Bon, me suis renseigné chez des collègues (musulmans), il semble que ce site soit assez modéré, donc relativement fiable.
Il ne fait que confirmer d'autres articles (que j'ai posté sur mon forum) où il est dit que des Tatars se sont réfugié à Lviv et en Pologne.
S'ils ont quitté leur région, ce n'est pas pour rien, je pense.

Rectificatif

Signaler

Il y a 5 années
Qui vous as dit que les tatars ont voté de nuit.
Je me suis mal exprimé, la nuit tombante car en mars, il fait nuit de bonne heure. Il y avait bien des bureaux de vote dans les villes tatares.
Mes sources ne sont pas journalistique mais d'une amie travaillant à l'Alliance française de Sébastopol qui a accompagné les journalistes du Monde et du Figaro dans les villes de Crimée.
Maintenant en crédibilité d'informations, chacun y a va de son couplet.
Depuis le début de cette crise, c'est information et désinformation systématique de quelque bord que ce soit.
Qui dit vrai !!!!

russes en vacances

Signaler
dovaking
Il y a 5 années
bonjour,

sur la cote d'azur et sur la costa brava les russes qui sont recu a bras ouvert arrivent vers la mi juin et ce n'est pas le change a 50 roubles pour 1 euro qui vas les empecher de revenir.

touristes russes 2

Signaler
dovaking
Il y a 5 années
on voit que le poste enti - Tarkan a été effacé de toute façon les touristes russes préfèrent passer leurs vacances sur les mers chaudes plutot que dans leurs vieille siberie.

Tu crois? ;)

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Bah c'est très joli la Sibérie, j'ai toujours voulu aller voir le lac Baïkal, c'est magnifique! ;)

J'en suis !!!

Signaler
Krispoluk
Il y a 5 années
Pas de problème Tarkan, quand tu pars au Baïkal, j'en suis !
J'en ai toujours rêvé aussi...On ira pêcher l'Omoul et le faire fumer sur un feu de hêtre et de bouleau, tout en dégustant une vodka sur glaçons du Baïkal.
On s'initiera aux pratiques chamaniques des mongols de Sibérie.
Il faudra juste bien choisir la saison, car comme le dit l'ancienne chanson désabusée des "zeks" de sibérie " la Kolyma, 11 mois dhiver et tout le reste d'été..." ;-)))
Krispoluk

je te tiens au courant!!!

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Je n'en doute que tu seras de la partie, c'est un endroit qui m'a toujours fasciné!!

Bons Plans Voyage Ukraine

Voyage Ukraine

Services voyage