Forum Ukraine

Nouvelles lois et situation actuelles en Ukraine

745 réponses

Dernière activité le 10/06/2014 à 12:32 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
tarkan59
Le 22 janvier 2014
Bonjour à tous;

Les dernières nouvelles en provenance de Kiev me pousse à ouvrir ce fil. Ces derniers jours, on a franchi un cap, et à plus d'un titre.

Tout d'abord, parce que la situation dégénère, on a passé le stade des manifestations, aujourd'hui, on est plus proche de l'insurrection à Kiev. Cette nuit, au moins un manifestant est décédé Plusieurs selon certains médias. Les barricades sont dressées.

La police a tiré à balle réelle. En ce moment même, des blindés se positionnent dans la capitale. Personne ne sait à quel point ça va dégénérer.

Au niveau du gouvernement, on se veut "légaliste". Heureusement, le ridicule ne tue, car la Rada serait devenu un cimetière...

Il n'est plus question pour Yanoukovitch d'adopter un discours paternaliste et apaisant comme au début de la crise "un père doit penser à tous ses enfants"

Une série de lois musclées et dont certaines confinent à l'absurde ont été voté à la hussarde (vote à main levée) le 16 janvier, en voici un aperçu:

- les manifestations sont interdites, que ce soit des rassemblements de voitures, ou un rassemblement de personnes à coté d'un bâtiment administratif

- le port du casque devient interdit (spécial give up pour le comique en scooter)

- contrôle des médias et d'internet


Ces nouvelles infractions sont punissables de 10 jours à... 5ans d'emprisonnement. Le virage autoritaire est assumé.

Le dialogue est rompu de part et d'autres, et c'est l'escalade. Pourtant, l'histoire nous montre que ce n'est jamais en radicalisant sa réponse qu'on arrive à calmer la contestation...

Je ne sais vraiment pas ce que ça va donner, mais je suis très inquiet pour les semaines à venir!

La pression russe!

Signaler
Marc Delmas
Il y a 5 années
,,La situation semble calme mais les plus radicaux ne lâchent rien. Dommage, ils risquent de discréditer le mouvement.

Anecdotique pour l'homme de la rue mais de grandes conséquences pour le commerce extérieur de l'Ukraine, sa monnaie, hryvnia (UAH) est en train de chuter complètement, à 11,56UAH pour un €...

Avant cette crise, le cours flottait aux alentours de 10,5 UAH pour 1€.

Le pays est toujours au bord du défaut de paiement, et avec une monnaie qui se déprécie, les lendemain et le redémarrage risquent d'être très difficile...



Anecdotique vu la situation, car on est loin d'apercevoir une sortie de crise. D'ici là, la monnaie a encore le temps de dégringoler...
Quand je pense qu'on a encore lu il n'y a pas longtemps que l'Ukraine était un eldorado... Le ridicule ne tue pas!

Juste un mot sur la position russe:

Poutine ne supporte pas "l'ingérence européenne" (cf: Ahston à Maïdan), mais dit attendre la formation du nouveau gouvernement pour débloquer les fonds promis à l'Ukraine en échange de son rapprochement...

Ou comment mettre la pression sur son vassal en bon petit tsar!!!

Tout ceci n'est pas favorable a une résolution de la crise dans les meilleures conditions. Chacun placent ses pions sur le grand échiquier qu'est l'Ukraine, peu importe le destin des populations locales!!!

Les dernières news

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Ukraine: le parlement adopte une loi d'amnistie
lefigaro.fr
Article paru à 22h08. ;)
Mais d'autre part:
Merkel exhorte Poutine à plaider pour le dialogue en Ukraine


Actu Orange (.fr)
Mais il faut bien garder en tête que:
Ianoukovitch déterminé à rester au pouvoir, selon Washington


Selon le renseignement américain, le président ukrainien aura "probablement recours à l'intimidation et aux moyens extralégaux" pour assurer sa réélection en 2015.
lepoint.fr
Bref, le strict minimum . . .

Résultat...

Signaler
Orkeny
Il y a 5 années
22H 48 : Le parlement a voté, sans aucune discussion préalable, la loi d’amnistie, celle proposée par Mirochnitchenko (parti des régions) et qui exige que les manifestants quittent tous les bâtiments officiels qu’ils occupent avant toute amnistie.
L’opposition s’est abstenue, ses deux projets n’ont même pas été soumis au vote, alors que dans l’après-midi 50 députés (parti des régions) étaient prêts à l’accepter. Devant cette possible division de son propre parti, Ianoukovitch est venu au parlement et il leur a « lavé la tête », comme on dit en russe. Il a même menacé de dissoudre le parlement.

Банду геть !

Chantage d'état

Signaler
Orkeny
Il y a 5 années
En conditionnant l’amnistie des personnes arrêtées à la libération des bâtiments officiels occupés par les manifestants, le pouvoir a fait d’eux des OTAGES. C’est un chantage d’état ! La farce qui vient de se jouer risque d’avoir des conséquences tragiques…

Au fait, Ianoukovitch n’a toujours pas signé le décret annulant les lois scélérates du 16 janvier…

Regardez http://hromadske.tv/episode/128
C’est instructif !

En parlant de chantage

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
UKRAINE. Quand le régime retient la famille d'un opposant

L’épouse d’Olksandr Danylyuk, le leader du groupuscule Spilna Sprava, a dénoncé "la prise en otage" de sa famille. De notre envoyée spéciale. (Céline Lussato)

le nouvel obs

Une chance que la honte ne tue pas . . .

Mensonge du gouvernement!!!

Signaler
Irina Sas
Il y a 5 années
On ne peut pas demander au manifestant de tout arrêter alors que le gouvernement ne cesse de mentir!!!
Pour garder le contrôle des populations de l'Est, les députés du parti des régions manipulent et mentent!!

Ils racontent aux gens de l'Est que des dizaines d'autobus remplis de hooligans fascistes vont venir tout casser dans leur ville et ça provoque la panique!!

On ne peut pas croire un gouvernement qui ment sans arrêt, on reste sur ses gardes!!

Nos chers oligarques commencent à s'impatienter, cette crise leur coûte cher, leur argent placé à l'ouest est menacé et en Ukraine le change de la devise baisse beaucoup

"cosaque" en Ukraine???

Signaler
Marc Delmas
Il y a 5 années
,,Ah si, fait anodin ailleurs, mais qui mérite le détour quand on connait le profil de la ville, une cinquantaine de personnes se sont réunis à Lugansk en face des bâtiments administratifs de la ville pour engager un débat sur la situation politique.

Évidemment, ils furent encadrés de très près par les cosaques locaux, une espèce de milice locale qui vieille au bon maintien de l'ordre.

C'est tellement rare dans cette ville que cela mérite d'être signalé. Ils sont tellement habitués à boire la propagande russe que le seul fait de se poser des questions est déjà significatif, pour ne pas dire un pas gigantesque!



Bonjour Tarkan, tu parles de cosaques? en Ukraine???


C'est sûr que si la hryvnia baisse encore, vu leur déficit extérieur, ça va être l'effondrement!

Origine des cosaques

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
,,
Bonjour Tarkan, tu parles de cosaques? en Ukraine???
. . .
!


Bien sûr que les cosaques sont (en partie) Ukrainiens.
Demande à Taras Boulba. ;)

Sur wikipedia:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cosaques

Dans le cas présent, je pense que Tarkan voulait parler de gardes chiourmes.

la désinformation du gouvernement

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Bonjour Marc;

Oui entre le Dniepr et le Don, il y a beaucoup de "cosaques" (ou de ce qu'il en reste", comprenez, ceux qui s'en réclament!).

Et Lugansk est proche du Don... Bon cela dit, c'est vraiment du folklore, de temps en temps ils font même une parade sur leurs petits chevaux dans le centre ville. On aurait tord de les sous-estimés, ils ont balayé toutes les armées voulant les envahir! ;))

@Irina:

Je confirme pour les mensonges du gouvernement, toujours à Lugansk pour l'exemple, on a été raconté aux habitants de cette ville que des dizaines de cars remplis de fascistes fou furieux allaient débarquer dans la ville pour tout casser... Vent de panique forcément... Résultat? on les attend toujours, et je pense qu'on pourra les attendre longtemps...

Je comprends la défiance face au gouvernement, mais si chacun fait un pas, un geste aussi symbolique soit-il qui aille dans le bon sens, ce sera déjà beaucoup.

L'Ukraine est au bord du gouffre, dans tous les sens du terme. L'économie, déjà durement frappé par la crise, ne se remettra pas d'une épreuve de force aussi lourde et aussi prolongé. Les russes retiennent leur promesse et pour l'instant, personne n'a vu la couleur des 15 milliards promis et du rabais sur l'énergie. C'est un chantage odieux mais le risque est énorme!

le lâche

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
J'ai entendu dire qu'il avait en permanence un avion en attente . . . au cas où . . .
Ferait bien de rester là où il est et ne pas revenir.

Ukraine: le président Viktor Ianoukovitch se met en congé pour "maladie respiratoire aiguë"

http://i.huffpost.com/gen/1592222/thumbs/o-UKRAINE-570.jpg?6


huffingtonpost.com

Des cachets pour le président

Signaler
Tibo33
Il y a 5 années
Après faut comprendre les russes. Ils vont pas lâcher 15 milliards $ comme ça à un pays, alors que le potentiel futur gouvernement pourrait leur être hostile.


Pour la crise subite du président, je me demande qu'est-ce qu'elle veut dire.. il lâche l'affaire ?


Pour les cosaques (vieil article de 2013):
http://www.lefigaro.fr/international/2013/08/22/01003-20130822ARTFIG00337-cosaques-le-retour-des-gardiens-de-l-ukraine.php?pagination=2

Et maintenant?

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Pour résumer, on un pays en pleine révolution, qui n'a plus de gouvernement et dont le président est en incapacité (ça, c'est pas nouveau) de maladie.

Quid?

situations dans la banlieu de kiev

Signaler
phil61
Il y a 5 années
bonjour, depuis le 24 de ce mois, je suis chez ma copine dans la banlieux de kiev (+- 20 minutes du centre ) et je dois dire qu'ici il n'y a rien d'anormal, c'est calme je suis aller également prés de la gare centrale, et la non plus pas de probléme, je pense que le coeur des manif est vraiment prés de la place de l'indépendance il est vrai que ma copine qui est prof de gym a beaucoup d'inquiétude et est constament devant le téléviseur car elle dis craindre pour sont pays voila, donc juste les infos que je peux donner sur la situation en banlieux et en certain endroit proche du centre

tout à fait!

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
,,Après faut comprendre les russes. Ils vont pas lâcher 15 milliards $ comme ça à un pays, alors que le potentiel futur gouvernement pourrait leur être hostile.


Pour la crise subite du président, je me demande qu'est-ce qu'elle veut dire.. il lâche l'affaire ?


Pour les cosaques (vieil article de 2013):
http://www.lefigaro.fr/international/2013/08/22/01003-20130822ARTFIG00337-cosaques-le-retour-des-gardiens-de-l-ukraine.php?pagination=2



Entièrement d'accord pour les russes! L'autre a signé un accord mais la situation n'est plus du tout la même.

De toute façon, ce pognon (hypothétique) ne sera qu'un sursis de courte durée, permettant seulement de faire tourner la machine un semestre au plus et de rembourser d'autres créancier. Et puis faut pas rigoler non plus, les russes font crédit, mais ne feront jamais une croix sur l'argent prêter, prenant l'état ukrainien un peu plus à la gorge à chaque fois!!

Ce qu'il faut ce sont des réformes structurelles permettant l'émergence d'un état moderne et d'une économie compétitive, mettant ainsi à bas la corruption!!

@Matt:

Concernant l'avion, j'ai moi même eu cette info, mais le Ianou, si il veut nous faire une "Ben Ali", devra faire attention à ne pas trop charger le zinc en lingot d'or, car celui du despote tunisien a bien failli ne jamais décoller tellement il était chargé!!

kiev centre

Signaler
dovaking
Il y a 5 années
salut.d'apres un copain qui est a kiev en ce moment la situation dans le centre plus calme, la place maidan et la moitie de la rue kreshatik a eviter, la bassarskba a ete ouverte a la circulation.

Du côté russe

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Du côté Poutine, il dit que si l'opposition arrive au pouvoir, les accords seront respecté.
A voir et surtout à con/infirmer.

Infos Ukraine

Signaler
BALTIK2A
Il y a 5 années
Tout est parti d’une décision purement économique. Le 21 novembre dernier, le président ukrainien, Viktor Ianoukovitch, a fait volte-face en refusant de signer un accord d’association avec l’Union européenne. Bruxelles conditionnait son aide financière à des réformes structurelles drastiques et impopulaires, comme l’augmentation du prix du gaz pour les consommateurs. Moscou, elle, proposait un prêt de 15 milliards de dollars et la baisse d’un tiers du prix de ses livraisons de gaz. Entre les deux propositions, Ianoukovitch a choisi la seconde, plus alléchante à court terme.

Pour lui, c’était le moyen de sauver le pays de la faillite: la dette publique atteint 43% du PIB et celui-ci a baissé de 2% en 2013. Cela devait également lui permettre d’éviter d’appliquer des mesures impopulaires et de sauver sa tête lors des prochaines élections de 2015. Mais sa décision surprise a déclenché la colère des proeuropéens, conduisant à l’une des plus graves crises de l’histoire du pays.

La Russie maintient la pression

La Russie a déjà versé 3 milliards sur les 15 promis. Habilement, «cet argent a servi à rembourser les banques qui doivent de l’argent aux Russes. Ceux-ci se sont donc remboursés eux-mêmes», précise Arnaud Dubien, directeur de l’Observatoire franco-russe.

Le président russe, Vladimir Poutine, avait promis mardi de ne pas réviser cet accord sur les 15 milliards si l’opposition arrivait au pouvoir. Une promesse rompue depuis: Moscou compte finalement attendre la formation du nouveau gouvernement ukrainien pour s’assurer qu’il y a lieu de mettre en œuvre cet accord. «Ils veulent voir qui sera au pouvoir. Les opposants ukrainiens ne sont pas tous des gentils», prévient Arnaud Dubien, qui met en garde contre toute lecture binaire de cette crise. «Oleg Tiagnibok, le chef du parti nationaliste Svoboda [l’un des trois opposants phares dans la crise] est un néonazi, poursuit-il. Or les Russes se sont juré d’intervenir si des néonazis arrivaient au pouvoir.»

Le prêt de 15 milliards est aussi le moyen de maintenir la pression sur l’Ukraine, que la Russie veut voir se détourner de l’Europe afin d’intégrer son projet d’union économique des pays de l’ex-URSS, censée pouvoir rivaliser avec l’UE. Même si l’Ukraine dépend plus de la Russie que l’inverse, le marché ukrainien est important aux yeux de Moscou, qui commence tout juste à se résigner à l’idée que Kiev ne rejoigne pas son projet. L’Ukraine, qui compte 46 millions d’habitants, a en effet un fort potentiel agricole et industriel, tandis que 5,2% du total des exportations russes vont vers l’Ukraine, selon les chiffres de 2012.

L’UE ne peut pas faire grand-chose de plus

Dans ce contexte, que peut faire l’UE pour aider l’Ukraine? Pas grand-chose de plus que l’accord d’association que Kiev s’apprêtait à signer. «Cet accord devait permettre à l’Ukraine de s’adapter aux normes européennes pour qu’ils puissent exporter vers l’UE, rappelle Alexandra Goujon, maître de conférence à l’université de Bourgogne. L’Ukraine est prise entre deux feux: la Russie et l’Europe. Il va falloir choisir le partenaire économique à privilégier. Un accord avec l’UE n’empêche pas un partenariat avec la Russie, ajoute-t-elle. Mais à long terme, la question est: l’Ukraine va-t-elle ressembler à un pays européen comme la Pologne, ou va-t-elle rester dans son fonctionnement oligarchique, sans faire de réformes structurelles et en orientant ses relations commerciales vers la Russie?»

Seule certitude, la crise politique qui dure depuis deux mois n’a pas arrangé la crise économique dans le pays, où les investisseurs étrangers pourraient réfléchir à deux fois avant de se lancer. Il faudra plusieurs mois pour en mesurer exactement les effets. Mais l’un d’eux s’est déjà manifesté mardi. En raison de «l’instabilité politique», l’agence de notation Standard & Poor’s a abaissé la note de l’Ukraine, passant de B- à CCC+. « L’Ukraine est désormais considérée comme une nation dont la société civile est en détresse et les institutions politiques affaiblies», affirme l’agence.

Situation en Ukraine

Signaler
LePauk
Il y a 5 années
Bonjour Marangel26, et merci pour cet article qui éclaire sur la situation que vit ce merveilleux pays. J'adore l'Ukraine que j'estime être un pays aux potentialités énormes. C'est le plus grand, après la Russie, de tous les pays qui constituaient l'empire sovietique. Ce pays mérite un meilleur sort que celui dans lequel le maintiennent ses dirigeants actuels. Ce peuple est instruit, éduqué et travailleur, mais c'est vrai que la corruption et ses institutions oligarchiques le gangrènent. J'y ai été et à mon avis, le problème n'est pas que l'Ukraine adhère ou non à L'UE, j'estime qu' elle a toutes les capacités de collaborer autant avec la Russie qu'avec l'UE, malheureusement la geostratégie des uns et des autres fausse le jeu. J'espère de tout mon coeur ne pas voir une lutte fratricide détruire le socle d'un grand pays en devenir.
Bonne discussion à toutes et à tous.

pablo69008

video du 22 janvierhttp://www.unian.net/politics/878947-opublikovano-video-kak-boytsyi-berkuta-strel

Signaler
Orkeny
Il y a 5 années
http://www.unian.net/politics/878947-opublikovano-video-kak-boytsyi-berkuta-strelyayut-iz-rujey-po-aktivistam.html

(video filmée du côté Berkout, on y voit quelles armes ils utilisent !)

Rien à craindre pendant Sochi

Signaler
djwinch
Il y a 5 années
bonjour,

Il n'y a de troubles qu'autour des lieux symboliques du pouvoir, comme souvent. Mais on peu risquer de rencontrer des excités et de titushky n'importe où. On voit passer des videos de récolte de bottes chaudes et de chaussettes pour les Berkut et Grifon , comme "preuves" du soutien de la population. Mais ça me donne exactement l'impression contraire et envie d'en rire. J'ai déjà vécu en Ukraine la dévaluation du rouble, sa disparition, celle des "kupon", et la suite des hryvnia. J'ai confiance que les Ukrainiens se débrouilleront.Putin est fixé sur Sochi, on est calme pour qq semaines. On verra après.

Ukraine independante !!

Signaler
BALTIK2A
Il y a 5 années
Bonjour Pablo69008 ! et tous les autres.
Je suis complétement d'accord avec toi . On ne doit déjà pas leur imposer l'UE ou la Russie mais que ces 2 là les aides sans contre partie et l'Ukraine conte tenu de son histoire , peut être tout simplement un pont entre les 2. La seul chose c'est qu'il faut un pays avec un peu plus de démocratie et beaucoup moins d'Oligarques.
Malheureusement les 2 camps ont leurs extrémistes.
Aujourd'hui Ils ont trouvé un cadavre d'un jeune contestataire disparu depuis 1 ou 2 semaines et un autre qui a réussi à s’échapper, a dit avoir été torturé pendant 1 semaine. Avec des brutes pareilles ,les choses ne vont pas s’arranger rapidement.
Bref malgré tout j'espère que les quelques responsables raisonnables arriverons à progresser pour le bien du pays et surtout de ses habitants.
Amitiés à tous !

le leader d'AutoMajdan est vivant!!!

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Le leader d'AutoMajdan, Dmytro Bulatov a été retrouvé vivant!! Il était disparu depuis le 22 janvier...

Il est dans un sale état. Enlevé puis torturé pendant plus d'une semaine, avec au menu une oreille coupée et une crucifixion (oui oui vous lisez bien...), il a été abandonné en pleine forêt.

AutoMajdan est vite devenu la hantise des autorités, bien plus que l'occupation de Majdan par les manifestants. Car ce mouvement, unique en son genre et très mobile par définition, peut se propager n'importe où, n'importe quand et entravait beaucoup la mobilité des Berkut.

Bien entendu, RT n'en fait aucune mention! Selon les sources, de 30 à 200 manifestants seraient toujours portés disparus. Difficile d'avoir des chiffres fiables.

Sur le terrain, l'amnistie et l'abrogation des lois du 16 janvier a enfin été promulgué. Le problème c'est que les conditions pour que l'amnistie s'applique sont nombreuses, dont la levée du blocus des bâtiments administratifs. Je pense néanmoins que le mouvement commence un peu à s’essouffler à cause notamment de l'intransigeance des plus résolus qui ne résout rien et surtout par manque de leader clairement identifié...

ultimatum de 15 jours

Signaler
Marc Delmas
Il y a 5 années
L'amnistie et l'abrogation des lois sont promulguées, en effet, mais il y a un ultimatum de 15 jours. Passé ce délai, j'ai bien peur que les violences reprennent

Scénario catastrophe ?

Signaler
Orkeny
Il y a 5 années
Le 7 février, début des JO de Sotchi. Les optimistes pensent qu’aucune intervention russe en Ukraine n’aura lieu pendant les jeux. Les réalistes se souviennent qu’en 2008, justement pendant les JO, Poutine a déclaré la guerre à la Géorgie pour récupérer l’Abkhasie.
Scénario catastrophe ? C’est celui qu’André Illarionov a décrit aujourd’hui dans les médias ukrainiens. Je vous donne le lien en russe
http://gordonua.com/news/politics/Illarionov-V-techenie-nedeli-Rossiya-nachnet-totalnoe-davlenie-na-Ukrainu-7816.html
(dès que j'ai le temps, je vous le traduis.)
Petite info : Azarov est parti aujourd’hui en Autriche, Ianoukovitch part la semaine prochaine en Russie.
Boulatov, torturé pendant 8 jours se trouve à la clinique Boris. La police a essayé de l’arrêter, des députés gardent la porte de sa chambre pour les en empêcher.

Traduction promise

Signaler
Orkeny
Il y a 5 années
L’économiste André Illarionov, ex conseiller de Poutine, membre du comité russe de solidarité avec Maïdan, a exprimé sa conviction que le Kremlin élaborait actuellement un plan pour instaurer le contrôle sur l’Ukraine.
« Des cosaques du Don sont arrivés dans l’oblast de Lugansk pour protéger la population russe de l’Ukraine orientale, et les clubs de bikers (Les Loups de la nuit et les Cosaques de Volgograd) ont envoyé leurs membres à Sévastopol pour protéger la ville. Tout cela donne l’impression d’une campagne massive et bien orchestrée qui ne fait que commencer et va se développer dans les 7 à 10 jours à venir. Après la cérémonie d’ouverture des JO, la Russie accomplira des opérations d’une toute autre nature, sans attendre la fin des jeux. Je vois trois scénarios possibles.
Le premier prévoit l’instauration d’un contrôle sur toute l’Ukraine.
Le deuxième, le plus probable et dont parlent tous les politiciens et politologues pro-kremlin, c’est la fédéralisation ou confédéralisation de l’Ukraine. Ce qui demandera de contrôler la partie pro-russe du pays.
Et enfin le troisième, dans le cas où les deux premiers n’ont pu être réalisés : placer sous contrôle la Crimée, l’oblast de Lugansk et peut-être une partie de celui de Soumi, c’est à dire là où prédomine la population russe. »
Illarionov considère qu’il est absolument indifférent pour la Russie qui deviendra Premier ministre, étant donné que les décisions sont déjà prises et que l’opération est en cours de développement. Selon lui, la pression ne diminuera que si est nommé à ce poste André Kliouev ou Victor Medvedchouk.
« Si l’un deux est nommé à ce poste, Moscou peut diminuer sa pression sur l’Ukraine étant donné que ce sera eux, et non le Kremlin, qui réaliseront le plan russe. »
Illarionov a souligné qu’un grand nombre de représentants du pouvoir russe appellent la période actuelle « une occasion exceptionnelle de réaliser le rêve séculaire de rattachement de l’Ukraine à la Russie. » Pour finir, il déclare :
« Comme on le sait, Poutine ne considère pas l’Ukraine comme un état. Beaucoup au Kremlin l’appellent un non-état. De leur point de vue, l’Ukraine ne sera jamais plus aussi faible qu’aujourd’hui, et l’UE et les USA aussi indifférents à son sort. C’est pourquoi je tiens encore à le souligner : le compte à rebours a commencé, et je parle de jours, étant donné que tôt ou tard l’Ukraine se sortira de cette crise politique et économique. »

Dobkin à Kharkov

Signaler
Orkeny
Il y a 5 années
Vu à l’instant sur espreso.tv : Mikhailo Dobkin, lors de la conférence à Kharkov des organisations de base du parti des régions, vient d’appeler l’Ukraine orientale à se battre contre les « hitlériens » d’Ukraine occidentale. La salle est pleine, les discours sont retransmis dans la rue pour ceux qui n’ont pu entrer. Le processus dont je parlais dans mes messages précédents semble se mettre en place…

et l armée

Signaler
BALTIK2A
Il y a 5 années
Bonjour à tous,
pensez vous que l'armée, comme elle menace de le faire d 'ici 15 jours , interviendra ?

Situation en Ukraine.

Signaler
LePauk
Il y a 5 années
Nous savons que dans tout pays dans lequel la democratie peine à s'installer et dans lequel l'oligarchie et la corruption sont érigées en règle, la tentation est grande pour l'armée, de prendre le pouvoir. Si les partis d'opposition qui sont à la base des mouvements de contestation ne se concertent pas pour présenter un front uni et un programme politique fiables, l'armée, sous prétexte du désordre, interviendra, et nous savons tous qui sera content!!!!

Pablo

Concernant l'armée

Signaler
Orkeny
Il y a 5 années
Les conscrits (donc pas trop motivés) constituent la moitié de l’armée ukrainienne, laquelle est en très mauvais état (logistiquement et moralement). Lors d’une interview hier sur gromadske.tv un représentant du corps des officiers a expliqué que l’armée ne bougerait pas, ce sont les forces armées du ministère de l’intérieur qui agiront (celles que l’on voit déjà à Kiev face aux opposants).
Il faut maintenant ajouter la garde nationale qui vient de se constituer ce matin à Kharkov avec la création du mouvement « Front Ukrainien ». Son but : nettoyer Maïdan et toute l’Ukraine de ses « occupants ».

pas de panique!!

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Bonjour;

La situation étant plus calme sur le terrain, on se retrouve face à un duel de "propagande", et il faut, à mon sens, prendre du recul.

Tout d'abord, l'ingérence de la Russie restera très limité dans un avenir proche avec Sochi, ils ne peuvent se permettre une volée de bois vert à cause d'une intervention trop "ostentatoire"

Par la même occasion, l'intervention de l'armée, c'est de la gesticulation pure et simple. Une menace en l'air pour donner le change à la partie orientale de l'Ukraine qui grogne en voyant que l'anarchie menace. Si on suit le timing de la déclaration du chef d'état major, 15 jours, on sera en plein JO de Sochi, et une intervention militaire du voisin ukrainien, avec le bain de sang qui peut en résulter, ça ferait mauvais genre. Absolument rien ne doit gâcher la grande fête de JO que souhaite le tsar Poutine.

De nos jours, on ne règle plus une crise politique en faisant appel à l'armée. Les derniers qui ont fait çà, on sait comment ça a fini...

L'armée ukrainienne est moribonde, composée de conscrit, et incapable de mettre un pied devant l'autre sans l'assistance russe. C'est un danger à écarté selon moi, et c'est bien la raison qui fait que Ianou a largement fait appel aux Berkut et Griffon, jugé plus sûr. Par contre, ce qui est acté, c'est qu'il y a des déplacements de troupes.

La disparition de Ianoukovitch est pour moi un calcul politique. Il n'a plus rien à perdre. En ne s'affichant plus, il évite les critiques, vieille ficelle en politique. Et en réapparaissant, il peut endosser son costume préféré, le père de la nation...

Concernant le rôle de la Russie:

- Une partition? Je n'y crois pas, le coût politique sur la scène internationale ne vaut pas la peine pour Poutine, d'autant plus qu'elle sera difficile à gérer et qu'elle coutera beaucoup d'argent. Les russes sont en terrain conquis en Crimée et à l'Est, et cela, sans les inconvénients d'une annexion direct.

- les cosaques et les bikers sont des phénomènes courants dans l'oblast de Lugansk, j'y vois plus une façon du Kremlin de dire "on ne vous oublie pas" mais c'est vraiment le service minimum.

Le Kremlin, quand il doit régler un problème, il ne fait pas dans le détail, et ne s’embarrasse pas de considérations philosophiques.

A mon sens, le pouvoir, dont on ne sait plus très bien qui dirige qui ni quoi, joue la montre. Ils ont fait des concessions, symboliques, certes, mais regarde patiemment l'opposition se déliter en perdre en consistance, empêtrée dans des luttes intestines. L'intransigeance des plus extrémistes va commencer à les desservir.

Les discours des plus extrêmes, c'est pour moi une relique des habitudes soviétiques du Politburo, histoire de montrer ses muscles et de paraitre fort.

Ce que je pense de plus en plus, c'est que cette crise se résoudra entre oligarques, car eux, détiennent les vrais clés du pays, et commencent à trouver le temps long, les affaires détestant l'instabilité. Il n'y a qu'à voir les communiqués de la SCM, holding d'Akhmetov, qui condamne tout recours à la violence. Et pourtant, c'est le principal sponsor de Ianou.

Euh me suis permis . . .

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Très cher Tarkan, j'ai trouvé ton post tellement intéressant que je me suis permis de le reproduire sur mon forum:http://forum-ukrainien.forumactif.org/t973p180-vers-la-revolution#5203



J'espère que tu ne m'en veux pas, je trouve ton analyse très juste!!


Par contre pour ton trip dans les Carpates, tu ferais mieux de louer des skidoo plutôt qu'un 4x4 vu les conditions météo en ce moments (j'imagine que tu as vu aussi). ;)
Perso, je pense que vous pouvez y aller sans (trop) de soucis malgré la situation en ce moment.

un honneur!

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Salut Matt, merci, tu me fais trop d'honneur! ;))

Pour le climat en Ukraine, ils annoncent un radoucissement avec des températures plus humaines, de -2 à -8°C à Lviv.

A titre de comparaison, il a fait -32°C jeudi dernier à Lugansk!!!

diplomatie européenne

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
La réponse de l'UE est toujours aussi cacophonique, ne laissant pas le choix non plus à l'Ukraine. C'est vraiment navrant.

Catherine Ashton a annoncé préparer une proposition généreuse pour l'Ukraine. Déjà le compteur s'affolait, on parlait d'une surenchère, 18 milliards d'€, non 19 même soyons fou, et puis le commissaire à l'élargissement a annoncé qu'il fallait entamer carrément un processus d'adhésion avec l'Ukraine...

Ah oui mais non. La France dit niet. Pas d'élargissement et pas de pognon.

Quand je pense que ça fait des années qu'on nous prend la tête avec une adhésion de la Turquie qui s'islamise doucement avec un pouvoir autoritaire et dire qu'ici on a un peuple qui en rêve, en tout cas une partie...

Sortie de crise?

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Irait-on vers une sortie de crise?

Ukraine: le pouvoir pourrait accepter des élections anticipées

Le président Viktor Ianoukovitch pourrait accepter de tenir des élections législatives et présidentielle anticipées, pour mettre fin à la crise politique, a déclaré mardi son représentant au parlement Iouri Mirochnitchenko. Le président Ianoukovitch a évoqué ce scénario lors d'une rencontre avec les députés de son Parti des régions la semaine dernière, a précisé Viktor Mirochnitchenko, alors que l'Ukraine est secouée depuis plus de deux mois par une vague de contestation sans précédent.

BFMTV

Ce serait (enfin) bien . . .

Fin de crise

Signaler
BALTIK2A
Il y a 5 années
Et bien le Gouvernement a touché de l'argent de la Russie et bientôt des États Unis plus l'Europe... s 'ils se montrent généreux ( j'ai un doute!! ) finalement l'Ukraine deviendra un pays ( d'Oligarques encore plus ) RICHE ;-)))

Article.

Signaler
Tibo33
Il y a 5 années
Un article sur la situation économique en ukraine :

http://www.legrandsoir.info/ukraine-la-tres-grande-majorite-des-ukrainiens-ne-veut-pas-de-cette-nouvelle-guerre-civile.html

Le journal dont il est issu est loin d'être objectif (pro-communiste) mais je trouve l'article interessant, en particulier le début où il aborde certains aspects économiques peu évoqués, ainsi que les problématiques d'une adhésion à l'UE.

En Crimée...

Signaler
Orkeny
Il y a 5 années
Le parlement de Crimée a décidé aujourd’hui de préparer pour la session du 19 février une demande de réforme de la constitution de la république autonome de Crimée, ce qui pourrait se traduire par une « sortie » de la Crimée de l’espace ukrainien. Par ailleurs le député Tsekov a déclaré :
« nous sommes obligés de demander l’aide et la protection de la Russie. Seule la fédération russe peut nous défendre.»

Plus de détails ici, en anglais :

http://rupaper.com/post/18841

même auteur sur un site iranien

Signaler
djwinch
Il y a 5 années
[citation msg="3553461"]Un article sur la situation économique en ukraine :

http://www.legrandsoir.info/ukraine-la-tres-grande-majorite-des-ukrainiens-ne-veut-pas-de-cette-nouvelle-guerre-civile.html

Le journal dont il est issu est loin d'être objectif (pro-communiste) mais je trouve l'article interessant, en particulier le début où il aborde certains aspects économiques peu évoqués, ainsi que les problématiques d'une adhésion à l'UE.



Le même auteur écrit aussi sur ce site avec les ayatollahs !


http://french.irib.ir/analyses/chroniques/item/305742-vers-un-coup-d%E2%80%99%C3%A9tat-en-ukraine-par-jean-marie-chauvier/citation]

Rapprochement avec la Russie

Signaler
richard
Il y a 5 années
Interesssant cet article il aurait été plus complet si l auteur pris en compte l interet immédiat d un rapprochement avec la RussieTous les principaux économiques sont largement favorables à la Russie
PIB par habitant
Taux de chomage
Balance commercial
Taux de chomage
Taux de croissance


Sachant qu une partie de la population serait prete a retenir cette alliance y compris les personnes ayant connu la situation avant 1991
Par contre je n arrive pas à comprendre que certaines personnes qui souhaitent ce rapprochement , manifestent aussi a Kiev ........

La Crimée

Signaler
BALTIK2A
Il y a 5 années
Comme on dit c'est quant on est dans la merde qu'on voit Ces vrais amis alors Ce député TSEKOV n'a qu'a partir avec tous ceux qui ne pensent qu'a prendre de l'argent sur le dos des citoyens, l'Ukraine n'a pas besoin de lui,
ça c'est un vrai patriote... RUSSE.

Bons Plans Voyage Ukraine

Voyage Ukraine

Services voyage