Forum Ukraine

Nouvelles lois et situation actuelles en Ukraine

745 réponses

Dernière activité le 10/06/2014 à 12:32 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
tarkan59
Le 22 janvier 2014
Bonjour à tous;

Les dernières nouvelles en provenance de Kiev me pousse à ouvrir ce fil. Ces derniers jours, on a franchi un cap, et à plus d'un titre.

Tout d'abord, parce que la situation dégénère, on a passé le stade des manifestations, aujourd'hui, on est plus proche de l'insurrection à Kiev. Cette nuit, au moins un manifestant est décédé Plusieurs selon certains médias. Les barricades sont dressées.

La police a tiré à balle réelle. En ce moment même, des blindés se positionnent dans la capitale. Personne ne sait à quel point ça va dégénérer.

Au niveau du gouvernement, on se veut "légaliste". Heureusement, le ridicule ne tue, car la Rada serait devenu un cimetière...

Il n'est plus question pour Yanoukovitch d'adopter un discours paternaliste et apaisant comme au début de la crise "un père doit penser à tous ses enfants"

Une série de lois musclées et dont certaines confinent à l'absurde ont été voté à la hussarde (vote à main levée) le 16 janvier, en voici un aperçu:

- les manifestations sont interdites, que ce soit des rassemblements de voitures, ou un rassemblement de personnes à coté d'un bâtiment administratif

- le port du casque devient interdit (spécial give up pour le comique en scooter)

- contrôle des médias et d'internet


Ces nouvelles infractions sont punissables de 10 jours à... 5ans d'emprisonnement. Le virage autoritaire est assumé.

Le dialogue est rompu de part et d'autres, et c'est l'escalade. Pourtant, l'histoire nous montre que ce n'est jamais en radicalisant sa réponse qu'on arrive à calmer la contestation...

Je ne sais vraiment pas ce que ça va donner, mais je suis très inquiet pour les semaines à venir!

Merci aux intervenants pour une vision éclairée des choses...

Signaler
Krispoluk
Il y a 5 années
Alors, suite aux derniers évènements, il faut comme je l'ai toujours écrit ainsi que d'autres intervenants avisés du forum, "RAISON GARDER"....
Cela veut dire, je résume :
1) Le "pouvoir" actuel Ukrainien n'a pas les moyens politiques et militaires d'engager une "reconquête de l'Est". C'est un jeu dangereux qui peut conduire à de nombreux morts...
2) Moscou est dans une impasse, je pense que Poutine a pris la mesure de "la Merde" dans laquelle il se fourvoie en accédant aux désirs séparatistes d'une fraction minoritaire mais néanmoins très agissante dans l'Est de l'Ukraine... Il doit s'apercevoir que déjà, "digérer" la Crimée va être un challenge très difficile à tenir : changer le téléphone, approvisionner la Crimée en électricité et en eau potable quand les ukrainiens ferment les robinets...Payer les retraites, changer le système administratif et bancaire, gérer une zone de "non-droit international et accomplir toutes les promesses d'une vie meilleure qu'on a promis aux Criméens (nous on connaît, on a un précurseur qui s'appelle Hollande ;-) Ca va pas être une partie de plaisir pour Moscou, sachant que des sombres nuages économiques s'amoncellent sur l'horizon russe...
3) "L'arme du gaz ou du pétrole Russe" rique de se retourner contre elle. Les états occidentaux qui se trouvaient trop dépendants vis-à-vis de la Russie au niveau énergétique, sont en train de revoir leur approvisionnements... Qui a plus besoin de l'autre ? Les Occidentaux vis-à-vis de l'énergie Russe ou les Russes qui doivent vendre à tout prix leur production pour soutenir une économie en perte de vitesse ? Je vous laisse juge de la réponse, d'autant plus que la technologie de l'extraction du gaz de schiste change la donne, comme aux USA, qui d'importateurs de gaz auparavant, deviennent exportateurs. Qui sont les grand perdants au grand jeu du "chantage énergétique...?"
4) La solidarité Européenne finira par jouer en faveur de l'Ukraine. Pour preuve, les manifestations de soutien et d'amitié des ex-républiques satellites comme les Pays Baltes, la Pologne, le Hongrie, la Slovaquie ou la Roumanie. Dernière nouvelle : la réouverture d'un oléoduc passant par la Slovaquie pour alimenter le cas échéant l'Ukraine en gaz et cour-circuiter les tarifs prohibitifs de Moscou vis-à-vis de Kiev... Au jeu du "qui perd gagne" Moscou n'a pas encore pris la véritable mesure de sa faiblesse...
Amitiés à tous les Ukrainophiles...Mais aussi à tous les Russophiles, pour peu qu'ils ne se laissent pas aveugler par une propagande effrénée ;-))))
Libre analyse de Krispoluk ;-)

ambiance confuse et très tendue à Lugansk

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
De ce que m'ont dit nos amis de Lugansk en fin de journée:

- il y a eu un accrochage en ville entre la police et les séparatistes, de nombreux coups de feux ont retenti, maintenant tout est calme

- énormément de policiers partout dans le centre aujourd'hui, l'ambiance était électrique car les séparatistes ont voulu prendre d'assaut d'autres bâtiments officiels. Sur ce point, là confusion règne. Leur revendication est manifestement la libération de collègues arrêtés.

- Tout le monde est d'accord, il s'est manifestement passé quelque chose en coulisse, alors qu'auparavant les séparatistes armés restaient discrets, ils se sont montrés ostensiblement aujourd'hui.

Déception au vu des dernières déclarations de la Russie? Baroud d'honneur car ils voient que la situation ne tourne pas à leur avantage? Il est trop tôt pour le dire.

Mes amis ne savaient rien des dernières déclarations russes (élection, pas de volonté d'invasion, l'armée russe se retire, promesse de Kiev de ne pas envoyer l'armée...), on voit que l'ignorance prédomine!

Alliance gaz

Signaler
richard
Il y a 5 années
Si j ai bien compris Poutine anticipe la fin du marche du Gaz a l ouest et signe des accords avec la Corée et la Chine Il devrait signer un contrat enorme debut Mai en Chine

le gaz russe et les chinois

Signaler
Irina Sas
Il y a 5 années
Ce contrat avec la Chine est loin d'être signé, il devait l'être déjà en 2013... La visite d'état du président chinois sera la bonne opportunité, mais une chose est sûre, les chinois ont tiré les prix vers le bas du fait de la concurrence, cet accord ne sauvera pas la Russie de la récession.

Gaz Russe en Chine

Signaler
Krispoluk
Il y a 5 années
Privet Irina !
Tout-à-fait d'accord avec toi !
Les Chinois sont les nouveaux "prédateurs" des ressources mondiales mais ils ne sont certes pas prêts à payer le prix fort pour le gaz Russe, Volodia va devoir "baisser la culotte" surtout s'il se coupe des marchés occidentaux. Les Chinois ne sont pas fous et contrairement aux Russes, ils ne sont pas conduits par l'idéologie et une idéologie "impérialiste" mais par le pur pragmatisme économique. Ils ont tout compris...
Poka ;-)
Kris

Gaz russe et Chine

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
C'est très justement le prix du gaz qui est au cœur du problème.Les chinois (qui ne sont pas bêtes) tirent vers le bas et Moscou ne veut pas.
Des grands responsables de Gazprom ont encore été à Pékin début du mois, mais pas d'accord en vue et donc pas de contrat.
Une opportunité de signer n'est pas un accord et de ce côté, c'est le blocage.

soyons tous des ukrainiens

Signaler
omar15
Il y a 5 années
depuis l agression russe je me sens mal ,je dors mal,je mange mal parce que l injustice me revolte,je prefre mourrir que de voir tant d injustice et de trahison,j ai mal pour l ukraine,d abord trahi par les usa et l europe qui comme l a dit decabriste sont des meres maquerelle qui ne pensent qu a leur interet cupides,mais la trahison qui a ete la plus dure pour l ukraine c est la trahsion russe ,ca fait tres mal d etre trahi par un proche il ne faut pas oublier que les peuples slaves sont une seule communaute meme si ils forment des etats souverains.alors soyons tous aujour d hui des ukrainiens meme si c est insignifiant ,marquons notre solidarite avec le peuple ukrainine meme symboliquement.mais je suis tres inquiet pour l ukraine la russie est un geant economique et un principal fournisseur d hydrocarbures ,de nouvelles sanctions pourrait irriter le maitre du kermlin qui pourrait fermer le robinet du gaz et du petrole et plonger l economie mondiale au fond de l abime ,les marches boursiers suivent de tres pres la crise

Omar, fausse route...

Signaler
Krispoluk
Il y a 5 années
Omar,
je t'ai eu autrefois eu téléphone (je n'ai pas encore eu le temps de passer par Bruxelles...)
Ta compassion pour le peuple Ukrainien nous touche tous, mais en ce qui concerne l'énergie, tu fais fausse route...
Si la Russie ferme, comme tu l'écris, les robinets du gaz et du pétrole, qui sera le plus en difficulté ?
Il y a beaucoup d'autres producteurs de par le vaste monde et ils seront très heureux de conquérir de nouveaux marchés et de faire encore plus d'argent (il faut se le dire, le monde de l'énergie n'est pas (encore) un monde malthusianiste...)
La Russie tire de sa rente gazière et pétrolière 50% des ressources de l'Etat Russe. Si demain elle ne vend plus rien, comment vas-tu expliquer aux
nombreux fonctionnaires, militaires, politiciers, magistrats russes et retraités qu'on diminue leurs saliares et pensions de 50% ????
A réfléchir...
Amicalement,
Chris ;-)

les chinois ne sauvront pas la Russie

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Une bonne amie de ma femme a fait la démonstration suivante:

prix du m3 de gaz pour l'Ukraine (avant la crise): 270$

pour la Bielorussie (qui a baissé son froc en cédant Beltransgas): 100$

pour l'UE: 370$

Une chose est claire: sans les €€ de l'UE, fini les états vassaux et la rente gazière qui font vivre le pays et ses affidés. Rosneft, Gazprom, Lukoil sont à peu près les seules entreprises puissantes mondialement mis à part les compagnies aériennes et le complexe militaro-industriel. C'est short pour faire vivre un pays de la taille de la Russie... Faut dire ce qui est, c'est un nain économique eu égard aux échanges commerciaux dans le monde.

Les dernières négociations avec la Chine font état d'un prix du m3 en dessous des 300$, ça c'est sûr. En dessous de 300$, au vu des investissements consentis, c'est de la subvention, après on joue sur le volume...

Que représente le gaz pour la Chine? 5% de son énergie... Le prix du gaz a chuté ces derniers temps, par sur vos facture certes, mais la multiplicité des acteurs permet une concurrence effrénée, Australie, Qatar, USA, Mongolie, Algérie, Guinée... Les vendeurs ne manquent pas.

Sans parler du GNL, Gaz naturel liquéfié qui à l'avenir va rendre obsolète les oléoducs...

Le chantage énergétique, c'est bientôt fini. En occident on passe volontiers sous silence les tensions sur les frontières orientales de la Russie avec les minorités mongoles, la lutte pour le pouvoir de ce pré carré est autrement plus important et crucial pour la Russie qu'un pays satellite qui n'est rien d'autre qu'une question de savoir qui va pisser le plus loin...

l ukraine est en tres grande danger

Signaler
omar15
Il y a 5 années
salut kris ,c est un plaisir de te lire,et merci au modo qui nous laisse ec espace de liberte de communiquer sur l ukraine que nous aimons tous.
l ukraines est en tres grande danger ,les pustchistes n ont aucune autorite et le pays est a la derive,les pro-russe eux ils se marrent ,controler une ville ou un quartier general d armee ou de police est devenue un jeu d enfant.je suis surpris que les pro-russe n ont pas pris le controle de kiev ,c est un scenario tout a fait possible,les villes tombent aux mains des pro-russes les une apres les autres ,la boite a pandore a ete ouverte et tous les scenearios sont possible.les putchistes sont sur la defensive et sont pret a negocier les scession de l est et le sud de l ukraine au profit de la russie.j espere que l ogre russe apres avoir annexe l est et le sud de l ukarine ne reclamera pas toute l ukraine,le peuple lui est degoute et resigne .
que la main de l imperailisme russe soit coupe.

ces reunions ne servent a rien

Signaler
omar15
Il y a 5 années
toutes les tentatives et initaives politiques pour trouver une issue a la crise ont echoue,si les usa et l europe et l onu ont echoue personne ne resoudra le probleme,les chinois ne connaissent rien a ce probleme,si une solution n est pas trouvee tres rapidement l ukraine risque de disparaitre.
je pense que une federation russo-ukrainienne sera un compromis acceptable pour tous pour calmer l ogre russe ,une sorte de neo URSS comprenant la russie et l ukraine qui reprendrais les memes lois et statuts juridques de la defunte URSS,ce sera ca ou le chaos.les putchistes ont ouvert eux meme la boite a pandore maietnant il faut limiter la casse ,les putchistes n ont plus le choix soit il acceptent soit les pro-russes s empareront de kiev et les chasseront de l ukraine.
dans le jargon on appel ca la REALPOLOTIK.

Hors de question

Signaler
Matt_B
Il y a 5 années
Les putchistes ne sont qu'une minorité, ils ne représentent que quelques pourcent de la population.
Plus de pouvoir aux régions, selon le modèle belge, serait une solution.

une néo URSS???

Signaler
Irina Sas
Il y a 5 années
Une néo URSS? Alors que dans ce pays les derniers maquis anti-stalinien ont été démantelé dans les années 60 et que les dernières statues de Lénine sont tombées il y a quelques mois à l'ouest? Vous êtes fou??

Vous voulez transformer un conflit de "basse intensité" comme on dit pudiquement en une guerre civile ultra-sanglante??


Concernant la conscience politique des séparatistes, il n'y a qu'à voir Ponomariev vociféré sur son interlocuteur qui ose le contredire de "fasciste pédéraste" pour se dire qu'on en est même pas au stade embryonnaire, mais bien au niveau 0. Quand on menace les journalistes de "bien raconter comme il faut" ce qu'il se passe ici, je me dis que certains ne sont jamais totalement sortis de l'Union Soviétique...

le gaz et la conscience politique des séparatistes

Signaler
sandroUA
Il y a 5 années
Excellente analyse sur le gaz et la conscience politiques des séparatistes.

Tout d'abord pour le gaz, ne pas oublier que Ukrtransgas a passé un accord très important avec le slovaque Eurstream pour inverser les flux. Dans les faits, cela se traduit par une diminution non négligeable de la dépendance ukrainienne au gaz russe.

Gazprom s'échine a dire qu'il est interdit de revendre son propre gaz, ils sont devant le fait accompli (tiens donc!). Ceci dit, la marge de manœuvre des russes est très étroites dans ce cas puisqu'à part les protestations d'usages, ils ne peuvent absolument rien faire. Car, ce flux alimente également la Transnistrie (de façon gratos puisque c'est Chisinau qui paye la facture!!), donc couper le gaz, revient à mettre à poil les cousins moldaves... Pas envisageable, c'est l'arroseur arrosé!

Pour Ponomariev et ses potes, que dire de plus... Le genre de personnage qui croit que le monde entier lui en veut... Aucune crédibilité! C'était un bête marchand de savon avant toute cette histoire!!

en d'autres termes...

Signaler
vavavoom75
Il y a 5 années
En synthèse, ce que vous suggérez c'est la question suivante:

Et si les russes font aujourd'hui ce qu'ils n'auront plus les moyens de faire dans 20ans?

Super !!!!

Signaler
Krispoluk
Il y a 5 années
Très, très bonnes analyses de Irina Sas et de SandroUa sur le "faux chantage à l'énergie" et sur la vraie pression psychologique de Moscou à l'Est...
Une minorité d'excités pro-poutiniens se sentent pousser des ailes face à la facilité apparente de "l'Anschluss" Criméen et l'absence de réaction de Kiev... Ils oublient simplement que le contexte est très, très, différent dans l'Est-Ukrainien !!!
Comme d'autres l'on écrit, Poutine est dépassé par la base ultra-nationaliste de l'Est-Ukrainien. S'il la désavoue, il donne des signes de faiblesses face au Nationalisme Russe qui est le ciment de son action politique. S'il la soutient, il entre dans un cycle de confrontations avec l'Occident dont il sortira affaibli économiquement... Grave dillemme ! L'Ukraine est un morceau autrement plus gros à "avaler" que la Crimée...
Poutine est actuellement dans une impasse et même si la mode actuelle, dans les milieux nationalistes russes est de railler les "sanctions occidentales", la réalité économique et financière frappe de plein fouet l'économie Russe et le "pouvoir oligarchique" avec des conséquences douloureuses à court-moyen terme pour tous...
Si l'Europe veut vraiment aider l'Ukraine et je pense que les solidarités trans-frontalières (Pologne, Slovaquie, Hongrie + les Pays Baltes vont jouer à fond) Kiev pourra trouver des solutions alternatives à la fourniture d'énergie : revente par ces pays limitrophes au prix négocié par eux. Poutine n'a plus le monopole du chantage énergétique !
Je reste confiant à propos de l'Ukraine, toutes les cartes n'ont pas encore été abattues dans ce jeu très complexe ;-)
Slavda Ukraïna !
Kris

prudence a kiev

Signaler
dovaking
Il y a 5 années
bonjour.

des individus non identifie ont commencer a arrive a kiev pour perturber les elections, ilse font passe pour des neo-nazis, des incident ont eclater place maidan, prudence donc,

Et si c'était la bonne raison du conflit

Signaler

Il y a 5 années
Les gens essaient de comprendre ce que se passe, mais ne peuvent pas expliquer la logique des événements. Pourquoi les nouvelles autorités ukrainiennes agissent comme cela, et pas autrement par rapport à la population de leur pays?
Pourquoi l'Union européenne cherche les moyens d'arracher Ukraine à la Russie? Pourquoi les États-Unis mènent une politique implacable envers la Russie?
Pour trouver la réponse à ces questions politiques, il faut toujours utiliser une technique connue depuis l'époque de la Rome antique: «A qui cela profite?"
A qui bénéficie la situation actuelle en Ukraine?
Que cherchent en Ukraine l'Europe, les Etats-Unis, la Russie et peut-être d’autres?
Lequel d'entre eux sont le plus intéressés par ces développements?
Qui souhaite directement à résoudre cette question, celui qui jouera un rôle majeur dans ces événements.
Ceci, bien sûr, avec la résolution des problèmes financiers qui ont surgi en raison du développement rapide de l'économie américaine au cours des trois dernières décennies. La dette publique à 17 trillions de dollars est suspendue comme une épée de Damoclès sur l'économie américaine et pourrait conduire à une crise mondiale.
Capacité à rembourser leurs dettes sans baisser le niveau de vie de sa population n'est possible qu'à la charge des autres, peu importe qui et comment, cela parait cynique mais c'est ainsi.
Il fallait trouver quelqu’un, grâce à qui l'Amérique pourrait résoudre ses problèmes financiers. Et celle solution naturelle a été trouvée, l'histoire elle-même donne cette chance.
Pour finir avec les dettes, les États-Unis avaient besoin de nouveaux marchés comparables aux États-Unis. Actuellement le seul marché comparable est le marché européen. Par conséquent, il leur est nécessaire de trouver un moyen pour pénétrer le marché européen.
Il faut créer une situation en Europe pour que les Européens eux-mêmes abandonnent la coopération énergétique avec la Russie et d'autres fournisseurs d'énergie, et lient leur intérêt économique avec l'approvisionnement de l'énergie des États-Unis.
Les États-Unis ont aidé l'Europe, et a contribué à la renaissance de l'Europe après la Seconde Guerre Mondiale, maintenant l'Europe doit, en reconnaissance aux États-Unis depuis des décennies de prospérité, participer à la restauration de l'économie américaine.
Reste l’Ukraine qui n'a absolument aucune valeur pour régler le problème principal. La tâche principale est de quereller l'Ukraine avec la Russie afin que les Européens refusent de coopérer avec la Russie et réorientent son économie sur la coopération avec les États-Unis.
L'objectif principal est de lier fortement l'économie de l'Europe à l'économie américaine, le destin de l'Ukraine n'intéresse personne.
L'Ukraine est un moyen de résoudre tous les problèmes sans faire glisser le monde dans une nouvelle guerre mondiale.
Mais pourquoi l'Ukraine a été choisie pour résoudre un problème avec la devise américaine?
C'est très simple. C'est par l'Ukraine que l'approvisionnement énergétique va de la Russie en Europe. Si créer un chaos contrôlé en Ukraine et couper l'approvisionnement en ressources énergétiques de la Russie, l'Europe va hurler d'indignation. Il ne reste qu'à accuser la Russie d’agression et d’intransigeance pour que l'Europe rompe avec la Russie des relations économiques et se recentre sur l'approvisionnement en énergie des États-Unis. Avec son gaz de schiste, les Etats-Unis jouent le rôle de bienfaiteur en Europe, comme une sorte de baguette magique de l'énergie.
Le refus d'approvisionnement énergétique de la Russie va créer beaucoup de problèmes économiques et sociaux en Europe, C’est le prix à payer des Européens pour des années de prospérité sous la protection du parapluie nucléaire américain et que les Européens participent également à maintenir le bien-être du monde.
Il faut que 500 milliards de dollars qui constituent le commerce entre l'Europe et la Russie, soit le chiffre d'affaires de l'Europe et des Etat Unis.
Ensuite, il y aura une chance réelle de régler les obligations financières et maintenir le dollar comme monnaie référence.
Les États-Unis poursuivent leur propre objectif pour la conservation du système monétaire mondial basé sur le dollar et font toutes les démarches.
Tous les événements en Ukraine doivent être considérés uniquement à partir de ces positions. La Russie et l'Europe sont les otages des actions illogiques et imprévisibles des nouvelles autorités ukrainiennes.
Par exemple, l'accord du 21 février, quand les dirigeants de l'opposition ukrainienne et les représentants de la France, de l'Allemagne et de la Pologne ont signé un accord avec Ianoukovitch sur les élections présidentielles anticipées en Ukraine, a été voué à l'échec. Si cet arrangement avait été réalisé, le conflit en Ukraine se serait calmé, et la rupture des relations économiques entre l'Ukraine et la Russie n’existeraient pas. Par conséquent, il était nécessaire de rompre cet accord.
L'Amérique a besoin de telle situation en Ukraine, pour que la coopération économique entre la Russie et l'Europe devienne impossible. La politique des États-Unis consiste en un déroulement des événements de cette manière.
Maintenant, les événements en Ukraine se déroulent comme prévu, la paix n’est pas le but essentiel, l'Ukraine agitée devrait devenir un obstacle insurmontable entre la Russie et l'Europe.
Il faut comprendre une chose: pour briser les relations économiques entre l'Europe et la Russie, il faut faire peur les européens de la menace russe, il est nécessaire de changer radicalement l'opinion publique européenne sur la coopération avec la Russie. L'accent est mis sur l'agressivité et sur l'imprévisibilité de la Russie, provoquant à l’escalade du conflit en Ukraine. Les médias parlent constamment de la croissance de la tension en Ukraine, sur la violence et la cruauté des russes pour que l'Europe rompt les relations avec la Russie.
Les médias qui influencent fortement sur la mentalité de la population européenne et , en fin de compte , sur le succès de la campagne ukrainienne pour les États-Unis .
Et si l'Europe n'est pas d'accord avec ce scénario et ne veut pas rompre ses relations avec la Russie?
Il est impossible d'imaginer l'Europe trop dépendante des Etats-Unis politiquement, militairement et économiquement. En participant à la structure de l'OTAN, il y a un devoir moral de l'Europe envers l'Amérique qui l'a sauvée une fois de totalitarisme et l'a doté d'une existence confortable.

Foutaise

Signaler
Albator62
Il y a 5 années
Chère FadeevaEn réponse à votre message qui est une diatribe proche de l'anti-américanisme primaire, je vous répond que si vous aimait la Russie de Poutine, vous êtes libre d'y aller et par pitié ne restez pas en France ! Nous autres français sommes heureusement plus proche des américains que des russes, simple question de culture et d'histoire puisque nous avons aidé les USA dans leur indépendance et inversement plus tard. Aucune relation culturelle ou historique avec la Russie hélas ! Je préfèrerais toujours Washington à Moscou ! L'Allemagne qui était notre ennemi héréditaire est devenu notre meilleur amie; question de culture européenne commune !
Je reste officier de réserve de mon pays, laic et républicain, et du côté de l'OTAN, défenseur d'une Europe libre et indépendante où il n'y a pas de dictature, de procès politique, d'interdiction de penser et de s'exprimer même si le défaut d'une démocratie est hélas de laisser s'exprimer les conna... d'extrême droite et d'extrême gauche !
Je suis monté sur le mur de Berlin et y ai donné un coup de marteau pour réunifier l'Allemagne, content de revoir le peuple polonais dans l'Europe et non plus martyrisé par les soviets (le quart de mes copains d'école étaient des enfants de polonais ayant fuit leur pays).
Je ne m'exprimerai pas à la place de mes amis ukrainiens mais je dirai que j'aime l'Ukraine pour son caractère indépendant, le refus de se soumettre à la pensée unique russe, son attachement à la liberté de penser et de parler comme Taras Chevtchenko !
C'est vrai que ce pays me désespère par sa dichotomie entre l'est et l'ouest !
Pour être provocateur, faudra t'il le couper entre une Ukraine de l'est qui se sent si proche de la Russie, tant pis pour eux s'ils le regretteront, et une Ukraine de l'ouest pro-européenne que nous serions heureux d'accueillir dans une Europe démocratique. (mon amie de Donestsk, russophone, m'as dit qu'elle préfère émigrer que d'être sous la coupe de Moscou !)
Donc si ma France ne te plais pas alors Au revoir !!

Précisions

Signaler

Il y a 5 années
Albator, vous n'avez rien compris, mais comment vous le reprocher. Ce n'est pas une diatribe contre les Etats Unis mais un constat.
Comme beaucoup, je me pose des questions et ce n'est pas ce forum qui me semble manquer de neutralité.
Vous raisonnez comme pour un couple de divorcés, 50 % de torts pour la femme et les 50 autres pour sa mère.
Est ce aussi simple ?
Non, bien sûr.
Face à tout cela, que devient le peuple ukrainien ?
Pour avoir une bonne partie de ma famille des 2 côtés, aussi bien russe, qu'ukrainien, je constate les difficultés entre nous depuis quelques mois, les incompréhension sont immenses. Pourquoi ?
Vous pensez certainement que l'Union Européenne et les Etats Unis vont venir au secours des ukrainiens. Vous rêvez
Que cela semble insupportable à certains, ce conflit se résoudra avec les russes. La même population est dans chaque camp.
Souhaitez vous une partition similaire à la construction du mur de Berlin avec les drames que cela a engendré ?
Je ne parle pas de gouvernements mais de familles entières, qui, comme la notre se trouvent des 2 côtés.Il n'est pas question ici de pro russe, de pro ukrainiens mais de familles entières;
On se retrouve aujourd'hui dans la même situation que lors du partage des deux flottes russes et ukrainiennes de Sébastopol où les marins devaient choisir pour l'un ou l'autre. ce fut à l'époque un drame pour les familles.
je lis beaucoup de chose sur ce forum mais en réalité peu de chose s au regard de la population.

Réponse bête

Signaler
Albator62
Il y a 5 années
Désolé mais j'ai très bien compris !J'ai dis que je n'étais pas ukrainien et que j'étais mal placé pour parler en leur nom de l'avenir de leur pays. Je pense que la population doit s'exprimer LIBREMENT sans crétins armés derrière eux !! Si un référendum est nécessaire alors OK ainsi que des élections dans le respect de la démocratie !


Je n'ai aucune animosité envers le peuple russe mais je constate hélas une certaine folie ambiante pour un énergumène qui mène son pays dans une impasse politique et économique; le repli dans une néo-URSS va être catastrophique pour le petit peuple ! Les procès politiques et les menaces sur la liberté se multiplient dangereusement ! Gorbatchev disait : tout ce qui n'est pas interdit est autorisé; Poutine dit : tout ce qui n'est pas autorisé est interdit !!


Mon souhait est de voir une Ukraine UNIE, LIBRE et INDÉPENDANTE !
Dans cette crise, le conflit aurait du être réglé entre la Russie et l'UE mais comment négocier avec quelqu'un qui nie le droit à l'indépendance d'un pays, vole une partie de son territoire et dont le désir est de recréer la grande Russie de Catherine et de s'autoproclamer tsar de la nouvelle Russie !!
Hélas, devant le peu de force politique et économique de l'EU, l'Amérique s'est hélas invité dans le débat mais comme le dit le proverbe : "un troupeau de mouton a besoin d'un chien contre le loup"


Désolé pour mes propos mais les commentaires pro-poutinien et anti-européen de l'extrême droite et gauche française commencent à m'énerver ! Mon grand père a combattu les nazis et je remettrais mon treillis militaire si on touche à mon pays et à la paix européenne.

cela ne finira jamais

Signaler
decabriste
Il y a 5 années
Chere madame
j'ai fait maidan au mois de janvier
c'était des révolutionnaires
j'ai explique par l'intermediaire d'un des polonais que l'Europe peut etre une utopie
expliquer moi
pourquoi ces terroristes
ceux sont des terroristes,ont tue un depute,plutot lynche un etre humain
pris des gens pour les invites a un barbecue (otages)
idem pour les journalistes
ce qui m'exaspere,toujours le peuple d'Ukraine,russe et autres qui paient ces dictateurs
moi j'aurais pu m'installer en russie avec beaucoup d'avantages
cela n'interesse pas
surtout ne pas oublier que le petit pere du peuple urss avait signe des accords avec son pote adolph
le pacte d'acier
des soldats teutons s'entrainer en urss avec eux
a eux deux ils ont envahi la pologne et autres pays
je ne pense pas que la pologne serait de votre avis
Katyn,aussi que les gens ne savent pas le petit père a fait coule dans la mer baltique des wagons avec des intellectuels polonais ou autres
jamais,il n'y aurait ces signatures
pas de guerre
dites comment pouvez vous faire confiance a des menteurs
sieur poutine est un grand menteur
madame,je vous comprends
mais a votre place, vous faites comprendre que vous etes pro russe
je ne pense pas que des deputes européens vous soutiendrez
sur le site routard,je vous informe que des bataillons commencent a se former contre ces terroristes
vous écrivez ce que devient le peuple d'Ukraine et russe
voyez vous tous les jours je me pose cette question
c'est vrai que le gouvernement de kiev pour moi est illegitime
toute l'Ukraine aurait du donner on avis
pourquoi le Donbass n'a pas fait une revolutionne clean sans bevu
tout bloquer,sans verser de sang,prise d'otage
vu que ceux sont eux qui ont l'industrie et autres
moi mes origines par ma mere francaise
par mon père et grand-père et arriere grand-père
russe kaluga,ukrainienne kiev et kharkiv,polonaise dans le mazure,francaise lille
je suis pour une seule unite,peuple libre ukrainien seul eux décideront,peuple russe aussi libre,bielorussie
un mot qui sonne doux avec un son de gaite,avec un sourire
LIBERTE
a tous ces imbéciles qui gouvernement pensent ils a cela
des femmes et des enfants souffrent dans toute l'Ukraine
maintenant si on avait laisse patton faire
le petit père du peuple urss aurai eut de gros probleme
ceux ne sont pas les russes qui sont arrives en premier a berlin,a Yalta il fut signe des accords pour les laisser
malheureusement on est des incompris
entre nous madame, pravy sector,si vraiment on les laissait faire,je n'explique pas les degats
ils sont encaserne et surveille de pres,a Poltava en prison

albator a raison,on ne peut pas se cacher

Signaler
decabriste
Il y a 5 années
Bonjour ALBATOR 62
Entièrement d'accord avec vous
je comprends cette dame
elle donne son avis que je respecte
je suis ne dans le 62
le nord pas de calais,ainsi que la Belgique wallonne était une terre d'accueil
il y avait toute nationalite de toute origine
comment peux t on accepte des gens qui se disent separistes
plutôt des terroristes
moi j'attends,si ca pete je partirais avec le groupe de semyon semenchenko qui sont du donbass
il y en a d'autres
quand dans le Donbass la population n'est pas d'accord avec ces terroristes
ca aussi c'est un probleme
imposer une loi du plus fort
on a critique les révolutionnaires de maidan
a maidan,il y avait des polonais,tcheques,bielorusses,georgiens,russes et j'en passe
seulement une grosse boulette,ce gouvernement qui a pris le pouvoir des vrais nuls
libere la Timochenko,interdir la langue russe et autres
une UKRAINE INDEPENDANTE ET LIBRE..
comme pour la RUSSIE

le but de cacher de certains...

Signaler
vavavoom75
Il y a 5 années
Bonjour;

je suis tout à fait en adéquation avec les 3 derniers messages!

Finalement, c'est bien la preuve que certaines personnes ne sont pas ici pour "rapporter des faits" comme elle aimerait nous le faire croire, mais bien bien aiguiller pour penser correctement. Vous avez bien un but caché, qui se dévoile au fil des messages (dont la majorité ont été modéré Dieu merci)...

Faut vraiment arrêter de nous prendre pour des abrutis.

Quelques réflexions en vrac...

Signaler
Krispoluk
Il y a 5 années
1) Fadeeva a raison, le forum n'est pas "équilibré" mais pourquoi devrait-il l'être à tout prix ? Nous ne sommes pas devant un tribunal et il se trouve qu'il existe une majorité d'intervenants pour défendre la position de Kiev et critiquer celle de Moscou... C'est un fait ! Aux tenants de la ligne "Moscovite" de nous convaincre qu'ils ont raison mais pour l'instant leurs arguments sont plutôt faibles...
2) Il est vrai que l'on voit les choses différemment de l'autre côté du miroir. Si j'étais né russe et vivant en Russie, il est très probable que je soutiendrais Poutine (modérément...)
3) Si j'étais Ukrainien (un vrai de l'Ouest) je me méfierais infiniment de Poutine dont les agissements me rappellent les "heures les plus sombres de notre Histoire" (celle de l'Ukraine, pas celle de la France) Il suffit d'ailleurs de voir comment les Russes (ceux des villes) parlent des Ukrainiens : "des paysans mal dégrossis, incultes, tout justes bons à faire les travaux manuels sous-payés..."
4) L'histoire du complot Américano-Européen pour déstabiliser l'Ukraine ne tient pas une minute. Le seul intérêt pour l'Europe c'est d'avoir un pays stable à sa fronitère orientale et pas une république bananière rongée par la corruption et le népotisme comme sous Yanou...
5) Enfin, ne pas mettre tout le monde dans le même sac. A titre personnel, je préfère le peuple Russe au peuple Américain et s'ils sont tous les deux très nationalistes, je me sens plus proche du peuple Russe pour ses valeurs et son histoire. Mais j'ai le droit d'être critique sur les agissements de ses dirigeants...
Zdrasvouïtié ;-)
Krispoluk

c'est dingue cette façon de voir des complots partout.

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Je vais être un brin provocant mais pour moi, l'américain moyen n'a rien à envier au russe moyen. L'un regarde Fox News, l'autre Rossia24. L'un voit des terroristes partout, ah ben tiens, l'autre aussi.

Seulement, l'un peut un peu plus l'ouvrir que l'autre.

Ceci dit, je suis d'accord pour dire qu'Obama est une lavette, son bilan à l'internationale est catastrophique. Vova n'aurait pas moufté avec un Bush père ou un Kennedy qui lui aurait dit coucouche panier. C'est un fait. Vova n'est pas meilleur qu'un autre, il profite d'une faiblesse patente.

Enfin, je vais paraphraser Mirabeau (la culture, la confiture toussa toussa) les complots, c'est comme les pommes, plus on les entasse, plus ça sent le pourri...

Qui parle de complot

Signaler

Il y a 5 années
Je pose dans mon message un certain nombre de questions qui me paraissent logiques, et personne ici n'est en mesure d'y apporter des réponses, je n'y lis que des réponses parcellaires, en fonction des sensibilités des uns et des autres. Je ne parle pas de complot mais d'interrogations et comme nous savons tous ici que le gaz est l'enjeu majeur.
Et curieusement outre atlantique, il y a un forcing sur le gaz de schiste et une union euro atlantique;
Il me parait raisonnable de se poser des questions
je ne suis pas un mouton comme le disait De Gaulle
Le fait de s'interroger est suspect aux yeux de certains
Je suis suspecté d'être pro Poutine, du front national ou que sais-je ?
Autre curiosité du jour, la place rouge de Moscou a vu 100 000 personnes défiler, et adresser des messages de soutien au pouvoir, autant que le nombre de manifestants sur toute la France (Source I Télé). D'ailleurs ces infos tournent en boucle. pas difficile de vérifier, et pourtant à ce que je sache I Télé n'est pas pro Poutine
En ce qui me concerne les politiques de tous bords et de quelque pays que ce soit, pensent d'abord à leur personne et leurs intérêts plutôt qu'à leurs populations.
Decabriste pour votre information. Relisez ce qu'a fait Staline pour faire rejoindre les troupes russes en Allemagne. Vous aurez réponse du retard des russes en Allemagne, qui , il ne faut pas l'oublier ont payé le plus lourd tribut pendant la seconde guerre mondiale.

pourquoi pas...

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Le fait de s'interroger est suspect aux yeux de certains

Non le problème c'est que quand l'interrogation va toujours dans le même sens, ça en devient douteux et peu crédible c'est tout. Et pourtant, je ne suis pas un fan du gouvernement actuel de Kiev... Voilà pourquoi le Vova fan club perd en crédibilité, et c'est dommage.


Et curieusement outre atlantique, il y a un forcing sur le gaz de schiste et une union euro atlantique

Alors pour le traité de libre échange: vous vous doutez bien que ce genre de traité se négocie bien longtemps en amont, ce n'est pas comme si Obama se levait un matin en se disant "tiens! ce serait tout bénéf' un traité de libre-échange!". Ça fait depuis des mois voir des années que ce traité se négocie, tout comme le partenariat Ukraine/UE s'est négocié dès 2011 avec Yanou, qui, pour le coup, s'est levé un matin en changeant d'avis...

Après, c'est pas de notre faute si la Russie est un nain économique qui n'a que ses ressources naturelles à faire valoir, je force le trait, mais c'est presque ça. Malheureusement. Et Dieu sait que j'ai de la sympathie pour les slaves...

Le gaz de schiste, ben oui, que voulez vous, en toute chose, le monopole est nocif. Multiplier les fournisseurs n'est jamais un mal. L'Algérie, qui n'est pas une grande démocratie nous fournit bien en gaz car elle n'agresse pas ses petits voisins quand leurs têtes ne leur reviennent pas... On ne trouve rien à dire, chacun est souverain chez soi...


Autre curiosité du jour, la place rouge de Moscou a vu 100 000 personnes défiler, et adresser des messages de soutien au pouvoir, autant que le nombre de manifestants sur toute la France (Source I Télé). D'ailleurs ces infos tournent en boucle. pas difficile de vérifier, et pourtant à ce que je sache I Télé n'est pas pro Poutine

Bah, la CGT a revendiqué aujourd'hui 200 000 personnes dans les rues de Paris, vous n'êtes pas au courant? Des petits joueurs ces syndicats russes! ;) Tout ça pour dire que les chiffres, d'où ils viennent, on leur fait dire ce que l'on veut.


En ce qui me concerne les politiques de tous bords et de quelque pays que ce soit, pensent d'abord à leur personne et leurs intérêts plutôt qu'à leurs populations.


En de rares exceptions près, oui.

à Saint Petersbourg aussi il y a eu une manif

Signaler
sandroUA
Il y a 5 années
A Saint Petersbourg aussi il y a eu une manif, mais évidemment, on ne parle que celle de Moscou parce qu'à Saint Petersbourg, ce n'était pas politiquement correct...

Sinon, ici on dit que les bulletin de vote pour le 11 mai sont déjà prêts. Il n'y aura qu'une question: Voulez vous l'indépendance?

Ils sont vraiment gratinés... Ils vont nous refaire une URSS bis dans leur coin!

Cela gaze pour la Russie.

Signaler
Dario13100
Il y a 5 années
"Dernière nouvelle : la réouverture d'un oléoduc passant par la Slovaquie pour alimenter le cas échéant l'Ukraine en gaz et cour-circuiter les tarifs prohibitifs de Moscou vis-à-vis de Kiev... Au jeu du "qui perd gagne" Moscou n'a pas encore pris la véritable mesure de sa faiblesse..." Je cite Kris.



Effectivement, la Slovaquie avait demandé que l'Allemagne ou les instances européennes de Bruxelles garantissent le paiement du gaz qu'elle devra vendre à l'Ukraine.
La seule chose que Kris a oublié, c'est que le gaz allemand, italien vient de Russie. Donc, la Russie vendra toujours son gaz à l'Allemagne qui le fera transiter par la Slovaquie pour l'acheminer en Ukraine, seulement, elle le vendra moins cher, puisque les européens ont un prix plus bas.


ENI grand collègue de Poutine.


A l'heure actuelle, source ENI, seul un tiers du gaz prévu est importé d'Algérie, la Russie a dégagé l'algérien, il y a deux ans.. prix plus abordable C 'est Edison, groupe EDF qui a commencé à réduire ses commandes en Algérie, car le prix du gaz est trop cher.. idem pour un troisième italien... je ne vois pas une réduction de la consommation du gaz russe en Europe, d'autant plus que l'ENI est le premier gazier européen.
ENI et la Libye, les importations ont repris, mais elles sont peu significatives... (
C'est vrai que sur ce coup là, la Russie devrait remercier les occidentaux d'avoir tué Khadafi. Cela fait les affaires de Poutine.


Reste l'Iran, mais pour pouvoir exporter, il va se passer pas mal de temps...


Mer du nord et Norvege, le gaz a un coût de revient plus élevé et la production est en plein déclin. La Noverge pense à ses retraités et vu qu'elle a déjà 550 milliards d'euros de placement, elle n'est pas pressé de vendre trop de gaz...


L'arrivée de gaz américain prendra au minimum 3 ans et il sera toujours plus cher que le russe.


Signature par ENI via Saipim d'un contrat de 2,7 milliards de dollars pour la construction d'un gazoduc dans la mer noire.... Réalisation en 10 mois. l'ENI pourra importer autant de gaz sans passer par des pays pro européens. ENI se




De plus par le passé, ENI a fait le porteur d'actions pour pour Poutine le temps que celui ci fasse le ménage parmi les oligarques.


Je vois une Russie en position de force.


Sur la présence de forces russes en Ukraine de l'est, par le passé ou à l'heure actuelle, la question ne se pose même plus. Le modèle, c'est la Crimée.
Il suffit de reproduire, prendre les établissements publics significatifs, fermer les routes, convaincre la Police et l'armée du coin de passer dans leurs rangs, lancer un référendum ( avec des observateurs étrangers dans les bureaux de vote) puis se déclarer indépendant et pour finir demander à rejoindre la Fédération de Russie. Démonstration est faite.


L'erreur de Kiev est d'avoir choisi de faire une élection présidentielle.. ce qu'il fallait faire, c'était des élections législatives. Changer les députés afin d'avoir la confiance du peuple.


Pour moi, c'est 10 oblasts au minimum qui vont tomber dans l'escarcelle de Poutine.
Il lui suffit d'attendre. L'ukrainien de base se dit, en 2004, révolution orange et rien de changer, en 2013/2014 ré révolution..... Quoi qu'on en dise, les dirigeants ukrainiens du passé, ont évité de passer sous la coupe du FMI, dont le but suprème n'est pas de sauver un pays, mais de faire vendre toutes les perles industrielles du pays à vil prix.. En se détachant, les uns derrière les autres, les oblasts vont laisser à Kiev le soin de payer la dette publique du pays. On l'a vu avec la Crimée 2 mllions d'habitants soit 4,25 % des 47 millions d'habitants, il n'y a eu aucun de transfert de dettes de Kiev vers la Crimée.
Si l'on poursuit, 16 oblasts sur les 26 auraient à payer la dette publique de l'Ukraine. Impossible sur une population aussi réduite...... donc, il y a en perspective soit la faillite de l'Ukraine ( ce qui en restera ) ou bien l'adhésion volontaire du reste de l'Ukraine à un passage sous pavillon russe.


Il n'y a pas d'autres choix.


Parmi les grandes puissances, personne ne fera une guerre sur le terrain, qui de toute façon ne rimera à rien... voir le Vietman. Il faudrait faire un blitz rapide avant l'hiver.. et à part tuer toutes les populations russophones de l'est de l'Ukraine, personne ne peux arrêter la résolution d'une population meurtrie par le dédain de Kiev. De plus, aucun soldat ukrainien n'ira tuer un autre ukrainien civil et les quelques milliers du Secteur Droit ne seront pas suffisants, quand ils seront envoyés, quelque part, cela chauffera ailleurs. On le voit aujourd'hui.


Poutine (sniff sniff ) a tous les atouts dans son jeu. Seul lui pourrait refuser l'adhésion d'une ex région ukrainienne à sa fédération de Russie. Mais, dans l'histoire récente, aucun pays n'a refusé d'agrandir son territoire, on le voit avec la RFA qui n'a fait qu'une bouchet de la RDA avec le succès que l'on sait, la volonté et ténacité du peuple allemand à remettre à niveau le PIB par habitant de 11 millions d'habitants de la RDA. Magnifique, incroyable...


PS.. Si l'on compare avec la France le niveau de vie de la Martinique, Guadeloupe, Guyane française est au tiers de la moyenne France métropolitaine. Plus encore cruel, c'est que la France gère ses régions depuis toujours. L'Allemagne, elle, a fait le travail en 20 ans.

je ne pense pas

Signaler
sandroUA
Il y a 5 années
Je ne pense pas que le modèle de la Crimée se transpose ici. En Crimée, on a eu droit à la fine fleur de l'armée russe, les spetsnaz de Toliatti, ici dans l'Est, rien de tout çà. Quelques agents du GRU agitateurs certes, mais la grande majorité des "excités" sont des marginaux à qui on a donné une arme.

La Crimée est un cas d'école niveau annexion, on en reparlera encore longtemps. Ici, c'est vraiment des amateurs et c'est très brouillon... Pour moi ça n'a rien à voir, tout d'abord car ils peinent à soulever un enthousiasme populaire, la majorité silencieuse laisse faire, certes, mais elle est avant tout tétanisée par la peur. Ensuite le projet n'est pas le même, on parle ici d'une déclaration d'indépendance sans rattachement à la Russie pour le 11mai.

Les différents mafieux et oligarques en tout genre n'ont pas d'intérêt à se rattacher à la Fédération pour se faire balayer. L'éventualité qui commence à poindre: un état mafieux sous perfusion russe façon Transnistrie.

Pour le gaz, il a été question d'une inversion des flux, rien de plus. De toute façon, la gaz était bien trop subventionné, pour profiter à des oligarques qui sont emparés des outils de productions, empêchant tout développement?

Encore ici, comme en géopolitique, il faut voir sur le long terme, 20 ou 25ans. Le GNL va repenser toute l'architecture gazière d'Europe, et la concurrence fera baisser les prix, c'est évident.


Pour en revenir à des considération plus basiques, dans les oblasts de Donetsk et de Lugansk, j'ai entendu dire qu'avec la prise des émetteurs télés, les chaînes russes ont recommencé à émettre dans ces régions. Peut être que Tarkan nous le confirmera.

Pas de bis repetita...

Signaler
Dario13100
Il y a 5 années
En réponse à SandroUA.

Oui, je suis d'accord avec toi, sur la Crimée.


Angela Merkel a demandé à Poutine d'intervenir pour libérer les observateurs dont 4 ukrainiens et 7 étrangers. C'est un service et également une trappe tendue à Poutine. S'il bouge et fait libérer les otages, il reconnaît sa responsabilité en quelque sorte puisqu'il a fomenté les troubles.
Par contre, je pense qu'il est complètement debordé par la base ukrainienne, peu importe que la population soit silencieuse, c'est aux ukrainiens de se libérer par eux même du pouvoir de Kiev. Dans l'ex Tchequoslovaquie, Prague plus riche s'était séparée de Bratislava... mais dans le cas de ses oblasts est Ukraine, je ne crois pas que les oligarques contrôlent encore quelque chose Ce n'est pas à Kharkiv que le maire s'est fais tirer dans le dos pendant sa séance sportive ? Même liberés de Kiev, faute d'un accès en mer profonde, la mer d'azoz ne fait que 7 mètres de profondeur.... ses oblasts ne sont pas viables économiquement, donc ils demanderont après le rattachement la Fédération de Russie. Ce n'est qu'une question de présentation... ( pour ne pas éffaroucher les européens ou les ukrainiens les plus tièdes du coin )


D'un autre côté, vu que Kiev doit absolument délivrer les otages, cela va faire les affaires de Moscou et rendre encore plus soudés les ukrainiens de l'est. Il va y avoir des décès....


Si l'on regarde, les armes viennent des commissariats, casernes... quelques pneus pour faire de la fumée et brouiller les éventuelles hélicoptères... il ne faut pas beaucoup de financement pour les insurgés à part la nourriture et là, si la population ne participe pas, la révolte serait déjà terminée. En conséquence, je pense qu'ils sont tous solidaires. Ceux qui sont sur les barricades et points d'accès, ceux qui ont encore un travail et font des dons en nourriture. Ne pas oublier à mon avis que Moscou a probablement renvoyé quelques travailleurs ukrainiens chez eux et donc l'argent manque et le désespoir grandit.


Inversement sur Lviv et autres régions voisines beaucoup d'ukrainiens vont travailler en Europe, dans certaines villes 80% du revenu vient de l'étranger, donc, une économie à l'arrêt n'impacte pas la population car ses revenus sont toujours assurés par les proches partis travailler à l'étranger.


Maintenant, c'est une révolution économique en hommes.... je veux dire qu'avec 200 personnes, tu bloques les accès à une ville et contrôle les batiments administratifs. Mais en face, les forces loyales à Kiev sont aussi peu nombreux.... ils joueront au jeu du chat et de la souris... libération d'une ville puis reprise, puis nouvelle libération... Je ne vois pas d'issu, malheureusement.


C'est mieux d'en rester là, afin d'éviter les bains de sang.... La logique va prévaloir. Kiev doit lacher du lest. Peut-être une autonomie pour ses oblasts et les impôts prélévés resteront sur place.

Slaviansk, la télé et ce qu'il se passe...

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Un assaut est en cours à Slaviansk. Kiev tente de reprendre le contrôle. Ils veulent à tout prix éviter le référendum du 11 mai. D'après Iatséniouk, ce sont "les 10 jours les plus dangereux pour l'Ukraine". Le bilan est encore flou mais il y a des morts et des hélicos abattus.

Mais si il n'y a pas de proposition forte sur le fédéralisme, c'est peine perdue. Le Donbass sombre doucement dans l'anarchie. Le FMI indique que sui l'Ukraine perd le Donbass, son plan de sauvetage de 17 milliards sera remanié, dont le plus grand bénéficiaire sera Gazprom eu égard aux retards de paiement sur la facture du gaz.

Je pense que l'idée de fédéralisme fait son chemin, même en occident, de toute façon personne ne contrôle plus rien, à voir comment cela va s'appliquer.

Dario et Sandro, je partage les grandes lignes de votre analyse.

Effectivement les oblasts de Donetsk et de Lugansk reçoivent les chaines russes maintenant.

Confiance, malgré tout la raison va prévaloir.

Signaler
Dario13100
Il y a 5 années
Réponse à Tarkan59.

Merci pour ton adhésion.


Kiev tente de reprendre la main, au minimum libérer les observateurs étrangers pris en otage par les insurgés. Après, si la police sur place, les détachements de soldats sont passés dans le camps des " rebelles" je ne vois pas comment ils vont faire pour tenir une ville plus d'une journée. Elle sera reprise dans la foulée par les pro russes.


Quand au retour du service militaire et à la mobilisation générale, pourquoi un conscrit de l'ouest du pays ira tirer sur son cousin de l'est du pays. Choix de conscience, je m'attends à des désertions.


Le FMI revoit sont aide, en la portant à 27 miliards de dollars.
Kiev va porter devant un tribunal international d'arbitrage les prétentions russes d'abus de contrat gazier 11 et 18 milliards de dollars us.. (on est dans la démesure). Par contre la dette ukrainienne est raisonnable 2,2 milliards de dollars de note de gaz envers la Russie.


Le point le plus délicat est le montant de l'intérêt annuel de la dette publique ukrainienne actuelle et future qui va être reparti sur 16 oblasts restés loyaux au lieu de 25. Ce va encore plus étrangler le budget de l'Etat ukrainien... qui devra rembourser et ne pourra ni redistribuer et encore moins investir dans les infrastructures. On peux voir si les créanciers sont prêts à abandonner leurs créances ? A qui appartient la dette publique ukrainienne ?
Déposer le bilan n'est pas grave en soi... l'Argentine l'a fais deux fois.... cependant la situation post dépôt de bilan n'est pas comparable. L'Ukraine a encore une inflation assez basse. Je suis confiant il faut que certains créanciers annulent leurs créances.

Réponse à Dario13100

Signaler
Krispoluk
Il y a 5 années
Nous avons un nouvel intervenant, bienvenue à lui !
Dans l'ensemble des positions argumentées...
Je me permettrai simplement de répondre sur ces commentaires :

"Poutine (sniff sniff ) a tous les atouts dans son jeu. Seul lui pourrait refuser l'adhésion d'une ex région ukrainienne à sa fédération de Russie. Mais, dans l'histoire récente, aucun pays n'a refusé d'agrandir son territoire, on le voit avec la RFA qui n'a fait qu'une bouchet de la RDA avec le succès que l'on sait, la volonté et ténacité du peuple allemand à remettre à niveau le PIB par habitant de 11 millions d'habitants de la RDA. Magnifique, incroyable...


PS.. Si l'on compare avec la France le niveau de vie de la Martinique, Guadeloupe, Guyane française est au tiers de la moyenne France métropolitaine. Plus encore cruel, c'est que la France gère ses régions depuis
toujours. L'Allemagne, elle, a fait le travail en 20 ans. "

1) "La ténacité du peuple allemand,magnifique, incroyable..." Je rappellerai simplement pour la forme que "Die Vereinigung des Grosses Deutchand" a pu être réalisée au moyen d'investissements réalisés par emprunts financiers massifs de la RFA au profit de la RDA et que cela a coûté énormément aux autres pays européens, par une hausse des taux d'intérêts qui ont "plombé" leur économie (par refinancements plus difficiles) durant une décennie. C'est toute l'Europe qui a payé au prix fort l'absorbtion des "Ostern Ländern" Aujourd'hui, l'Allemagne utilise sans vergogne l'arme des "Fremden Arbeiter" pour plomber encore plus les économies européennes : bel exemple de solidarité européenne !!!

2) En ce qui concerne la comparaison avec les Dom-tom Français, cette comparaison me paraît pour le moins infondée ou au pire injurieuse.
Je m'explique : la RDA et la RFA étaient proches géographiquement : c'est le même pays depuis des millénaires ou presque ! Les modes de vie, habitudes, climats y sont les mêmes !!! Il ne suffisait qu'à rétablir les contacts, racheter les entreprises de l'Est en faillite pour une bouchée de pain et rétablir la liaison avec "l'Ostern Hinterland" : Pologne, Baltique, Tchéquie, Hongrie et j'en passe pour relancer une machine économique qui ne demandait qu'à redémarrer surtout avec l'intégration européenne !!!
Dans les Dom-tom, que voyez-vous de tout ça ? Nous sommes dans des zones économiques mondiales ultra-pauvres et vous prétendez relancer une économie avec des standards européens ? On fait comment ? Le tourisme ? A côté des Antilles, la Dominique ou Cuba ça coûte 4 fois ou 6 fois moins cher (coûts salariaux). Industrialiser les Antilles ou la Réunion, fumisterie !!! Alors le choix fait par la France est de conserver ces territoires en acceptant de payer une "rente sociale" énorme car ces territoires conservent une VALEUR STRATEGIQUE INCALCULABLE... Et je persiste à croire que cela reste un bon choix à long terme.
Krispoluk










odessa se slaviankise

Signaler
dovaking
Il y a 5 années
bonjour.

meme odessa a ete gagnee par le bardak, lasaison touristique bien mal partie sur les bord de la mer noire..

ca vas mal!!

Signaler
dovaking
Il y a 5 années
tout ces gens brule vif a odessa, meme si il s'agis de pros russes c'est vraiment horrible, peut etre que l'envois d'une force d'interposition calmera les chose. pour le s vacacances a arkadia ct annee c'est mal barre.

Indécence

Signaler

Il y a 5 années
Dovaking,
Comment osez vous parler de vos vacances et de votre confort en de pareilles circonstances.I
ndécence.
Il n'est plus question de pro ceci ou pro cela mais de population qui se déchire, et malheureusement ce n'est qu'un début.

vous avez raison, mais..

Signaler
dovaking
Il y a 5 années
ce sont les russes et leur spetsnatz qui ont cree cette situation..

la situation

Signaler
tarkan59
Il y a 5 années
Bonjour;

A Odessa, ce serait une stupide querelle de supporters de foot à l'origine du drame. Iatséniouk accuse la police d'Odessa de n'avoir pas su réagir convenablement. 3 jours de deuil, respectons les morts si ce n'est pas trop demandé à certain(e)s.

A Lugansk hier soir, il y a eu des combats, des hélicoptères ont survolé la ville, tout reste flou, les 2 camps revendiquant la victoire. Aujourd'hui c'est calme. Le pouvoir séparatiste local décrète la mobilisation générale en conséquence de la peur d'une attaque. Les banques n'ont plus de devises étrangères, et les sépratistes ont installé des check point à l'entrée de la ville, un calme précaire y règne (selon RT)

Marioupol cette nuit, des combats. Des banques ont été prise d'assaut.

A Kramatorsk, les séparatistes ne contrôleraient plus qu'une petite partie du centre ville et ont subi de pertes, 7 morts selon RT.

A Slaviansk, Ponomariev a admis la présence de mercenaires russes, en écho à ceux qui crient au scandale concernant la présence hypothétique dans les rangs de l'armée ukrainienne.

Hier, la présidence russe a encore une fois déclaré que l'envoi de troupes en Ukraine n'est pas à l'ordre du jour, mais aussi que l'élection du 25 mai ne rime plus à rien. Je suis d'accord, cependant, de leurs propres aveux, ils ont l'air dépassé pour la situation...

On voit bien maintenant où mène la négation et la manipulation de l'autre. Putschistes, fascistes, attardés mentaux (sobriquet que donne l'Ouest aux "cousins" de l'Est), les mots ont un sens, ce serait bien de s'en rappeler, et d'avoir le respect de certaines choses et d'arrêter de pleurnicher.

Il faut une fédéralisation rapide de l'Ukraine, c'est une nécessité pour sauver ce qui peut encore l'être du pays. Sinon, c'est la partition, on n'imagine pas le fossé énorme qui sépare maintenant les 2 camps.

Bons Plans Voyage Ukraine

Voyage Ukraine

Services voyage