Forum Camping-car

Camping-cars. interdit d'interdire

44 réponses

Dernière activité le 10/02/2019 à 20:46 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler

Le 28 décembre 2012
suite de l'article :

A ce jour, des dizaines de collectivités ont dû faire marche arrière. Situées principalement sur la côte d'azur, dans les pyrénées, le pays basque ou le bassin d'arcachon. Récemment une commune de la presqu'ile de rhuys dans le morbihan a été montrée du doigt pour avoir installé des portiques à l'entrée de plusieurs parkings, pourtant cette commune a fait des efforts notables pour accueillir aussi bien que possible ces touristes itinérants. il est précisé que ces portiques ne sont autorisés que pour prévenir d'un danger. En aucun cas ils ne peuvent constituer un obstacle . La fédération FFCC ferraille aussi contre les communes qui interdisent tout stationnement de camping-cars sur leur territoire. C'est illégal car on ne peut stigmatiser de la sorte un véhicule et ses occupants. Nous sommes classés dans la catégorie VL de - 3.5T.Comme les automobiles nos véhicules peuvent stationner sept jours consécutifs sur la chaussée. Si bien sûr aucun élément de camping n'est disposé sur l'espace public et si le camping car n'est pas sur cale. La fédération et le comité de liaison tenetent aussi de faire tomber les intereictions de stationnement nocturne, quand elles ne sont pas justifiées, certains élus ont trouvé cette parade pouor freiner la sédentarisation des camping cars.Avant d'engager un recours pour arrêté abusif, un contact est pris systématiquement avec les communes. Un salarié du comité de liaison ne fait que ça, parfois des solutions sont trouvées, sinon c'est la justice qui tranche, comme à la Baule où la commune a été confamnée à deux reprises avant de se plier

En stationnement, CC ou voiture sont vides

Signaler

Il y a 8 années

Toujours cette même polémique sur le droit au stationnement des CC. Oui, un CC peut stationner sur la voie publique, au même titre qu'une voiture. Mais le code de la route distingue l'arrêt, de durée limitée, moteur tournant (et donc conducteur au volant) pour décharger des passagers ou des bagages, du stationnement. Dans ce dernier cas, à contrario, le véhicule est vide.
En outre, il faut distinguer le stationnement provisoire sur la voie publique entre deux déplacements et le garage, en dehors de toute utilisation, qui ne peut se faire que sur un site homologué ou sur le propre terrain du propriétaire du CC.
D'une manière générale, on ne peut vivre dans une caravane ou un CC que dans un terrain de camping ou sur son propre terrain et pas à l'année.

stationnement camping car

Signaler
dinky72
Il y a 7 années
bonjour.
juste pour répondre à un colistier, le stationnement d'un camping car est non pas interdit malgré les panneaux d'interdictions posés par les maires, mais ces panneaux sont illégaux et de plus nous avons les mêmes droits au stationnement que les voitures.
les seuls panneaux légaux sont seulement ceux du code de la route.
à la limite demander à celui qui a mis un PV sur votre pare brise, d'aller verbaliser ceux qui on posé un panneau illégal sur la chaussée.
les maires, confondent les catégories et les genres de véhicules.
nous sommes en catégorie M1 comme les autos et genre VL et maxi 3T500 tout comme une auto, donc aucun arrêté municipal ne peux nous interdire de stationner notre CC même vide de ses occupants et cela pendant 7 jours continu et c'est la loi du code de la route qui compte et pas celle du maire à moins que le stationnement soit interdit à tout véhicules autrement le maire pourrait décidé d'interdire le stationnement aux autos de couleur violette car il n'aime pas le violet, au Mercédès car il déteste cette marque, donc pourquoi interdire nos CC si ce n'est de la discrimination et c'est interdit par la loi la discrimination.
merci de m'avoir lu.
cordialement.

stationnement de c.c.

Signaler

Il y a 7 années
bonjour,
moi j'aimerais bien que "studesix" explique où il a trouvé ce qu'il écrit...!

Pour revenir au sujet qui a déjà été débattu sur ce forum en long et en large mais qui est important à rappeler, il se trouve que malheureusement la plupart des arrêtés municipaux contre les c.c. sont fait au départ contre les gens du voyage, mais il est inadmissible de constater que nous sommes verbalisables et obligé à quitter l'endroit où nous sommes si la police municipale nous le demande abusivement alors qu'ils laissent les gens du voyage faire c qu'ils veulent.

Si vous ne l'avez pas encore remarqué ces gens ont à présent des camping car. Je viens de le constater sur la route de la Saone et Loire à Perpignan que j'ai du faire deux fois aller et retour en mars. Le fait qu'ils se mettent au c.c. et fort regrettable, il ne faudrait pas que nous soyons confondus avec eux car on en subirait encore plus les conséquences.

Vous parlez des stationnements mais il y a aussi les péages autoroutier où l'on taxe au même tarif un c.c. avec sa remorque porte moto ou scooter ou voiture et un semi remorque ou camion remorque de 40 tonnes sous prétexte qu'il y a 3 essieux. De même pour la vitesse car un c.c. avec sa petite remorque même bagagère est limité.

J'ai envoyé une lettre au ministère des transports à ce sujet et j'ai obtenu une réponse de gascon il y a une semaine qui dit que les tarifs ont été discutés en 2000 et rappelle tous les tarifs avec les explications dont je n'ai que faire puisque je les connais, qui dit qu'un véhicule est taxé selon la possibilité de dégradation de la chaussée de par son poids et sa longueur et qui pense donc que le c.c. dégrade autant que le 40 tonnes.....!

Je ne lâche pas même si ça ne sert à rien, je répond en disant à " Monsieur Prosbt sous directeur de la gestion du réseau autoroutier concédé " qu'il faut bien lire les courriers qu'il reçoit et ne pas se moquer des gens en leur répondant n'importe quoi. Mais je n'oublie pas de le remercier pour sa prompte réponse.
Je vous invite à en faire de même, écrivez, écrivez, écrivez, si vous voulez faire bouger les choses. ça prendra le temps qu'il faut mais ça peut marcher.

salutations.
Louis.

Tout à fait d'accord

Signaler

Il y a 7 années
Tout à fait d'accord avec JP41. Son intervention est pleine de bon sens!Des droits oui mais aussi des devoirs.
À vouloir trop taper sur les maires un de ses jours l'information va remonter et l'assemblée nationale va nous pondre une loi pour nous assimiler à des caravanes.
Restons discrets pour notre bien à tous.
Et beaucoup n'ont aucune idée du terme "voie publique" la voie publique est une voie ouverte à la circulation publique et cela ne veut pas dire partout, en tous temps, en tous lieux.
Un parking de grande surface n'est pas une voie publique.
Après divers endroits ne sont pas des voies publiques.
Forêts, bords de rivières, bord de mer, montagnes, sites classés etc.... Qui font l'objet d'une législation particulière.
Alors les mêmes droits que les véhicules légers oui mais cela ne donne pas tous les droits.
Assez de communes font les efforts nécessaires pour nous accueillir sur des espaces réservés mais beaucoup refusent de payer le moindre centime.
Bonne journée.
Gérard

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 7 années
bonjour,
pour répondre à Gerard83400 , si tu n'es pas juriste comment peux tu avancer nos droits ou pas droits ??
la loi prend référence au code de la route un point c'est tout.
le panneau que les maires mettent pour interdire les camping cars est illégale et n'existe pas dans le code de la route, à Guérande dans le 44, il y a une une rue avec un panneau interdit de circuler et pas stationner, aux camping cars, alors que les camions 38 tonnes ou autre ont le droit d'y circuler, es ce normal ??
les parkings de centre ville, souvent interdit de 19h à 8h le matin et cela uniquement pour les camping cars, tout cela pour nous obliger à aller ua camping ou l'air payante, es ce normal ??
tu dis qu'il y en a qui ne veulent pas payer, et alors ne sommes nous pas tous égaux devant la loi ??
tu à peux être un camping car, mais sommes nous plus riches que les autres ??
pourquoi ce parking, qui nous est interdit ne l'est pas pour un gus qui dort dans sa voiture et qui est obligé de mettre ses ordures ou fait son pipi et peut être sa commission sur le parking, lui aurait plus le droit que nous et je ne parle pas des camions !!!
moi, je possède un CI KYROS 2, vois sur internet ce que c'est, c'est un fourgon aménagé comme un camping car donc comme celui des artisans ou des livreurs ou encore comme un monospace et je suis à la même enseigne que vous, je suis obligé de suivre la décision du maire, y aurait il pas comme de l'abus ??

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 7 années
re-bonjour,
pour continuer sur mon message précédent, que pensez vous des gens qui possèdent de gros 4X4, quelle différence ya t'il avec un fourgon ??
donc interdire aux camping cars uniquement, cela s'appelle de la discrimination, mais je ne dis pas que l'on peut tout se permettre, juste se garer pour aller au resto, faire quelques achats et visiter et au pire dormir une nuit et tout cela en restant discret, pas question de mettre les calles, les verrins pour certains, le store banne, la table et les chaises, laisser s'écouler les eaux usées ni passer x temps sur le parking ou la rue, mais juste vivre et jouir de notre voyage ou séjour en toute sérénité, de sentir comme tout le monde et ne pas être oppresser par ces interdictions illicites.
je vois, à la Grande Motte dans l'Hérault, la mairie qui s'est fait reprocher par la CLC leur interdiction, le maire a trouvé une parade légale, il a fait poser dans certaines rue des panneaux d'interdictions aux véhicules de plus de 2 tonnes, comme cela il est dans la légalité, mais il ne verbalise que les campings cars, ainsi pas de pv sur les gros 4X4, camions ou fourgonnettes que nenni !!!
à vous de méditer là-dessus.
cordialement et ne vous laisser pas faire, PV illégale, ne payer pas avant de vous être expliquer avec les forces de l'ordre ou la mairie, et demander d'annuler ce PV illégal vis à vis la loi et du code de la route, des communes et du territoire.

Droits et devoirs.

Signaler

Il y a 7 années
Pourquoi j'ai dit une seule fois que nous n'avonspas les mêmes droits que tous les autres véhicules? Je ne suis pas juriste mais j'ai assez exercé dans le domaine du droit pour connaître ce qui légal ou non!Vous me parlez du code de la route et d'un panneau illégal, vous m'apprenez rien! Je connais le code de la route. Vous parlez que du problème de stationner dans une ville. Mon intervention avait pour but d'appuyer sur le fait qu'il existe tout un tas d'autres codes qui peuvent nous limiter l'accès à certaines zones.
Vous me parlez de la Grande Motte, j'y ai habité 8 ans vous savez ce que représente le nombre de camping-cars qui déboulent l'étè pour s'approprier le bord des plages. Parlez moi de Saint Tropez maintenant. 500 cc par jour à stationner en juillet et août. Vous les mettez où?
Alors c'est facile de dire au fin fond du Limousin, nous sommes bien reçus. Vous ne pouvez pas comparer le plateau des mille vaches et Pampelonne.
Beaucoup veulent quoi? Le bord de mer, de préférence avec beau temps, gratuit avec toutes les commodités et en plus, en partant la commune vous fait un cadeau! Restons réaliste!
Je suis camping-cariste comme beaucoup et depuis longtemps. Je suis pour la liberté de stationner. Aucun doute la dessus. Mais certaines zones, devant l'affluence de cc, c'est pas possible.
Bonne soirée.

Interdit d'interdire !

Signaler

Il y a 7 années
Bonsoir a tous.Je viens mettre mon petit grain de sel à cet échange sur le stationnement. Bien sûr, le bon sens doit être la clef en matière de stationnement que ce soit en ville, pour visiter ou pour bivouac nocturne. Je pratique le camping car depuis déja quelques années et petit à petit mon comportement a évolué. J'utilise toute les formules, aires c/c, campings municipaux, campings ACSI, bivouacs "libres". Tout cela en fonction du lieu où je souhaite m'arréter pour visiter ou encore profiter d'un site quelques jours. Bien souvent les campings municipaux sont à peine plus chers que certaines aires c/c. Les campings ACSI sont à partir de 12 euros, hors juillet/aout. De plus rien qu'en matière de sécurité, confort (emplacements, électricité, infrastructures) il n'y a pas photo ! Tout ceci sans aborder le problème des aires surchargées, la promiscuité, et les camping cars alignés dans le style boite à sardines ne pouvant à peine ouvrir la porte de la cellule. Mais ceci n'est que mon avis, à chacun sa vérité.
Cordialement.
Campingcarnomade.fr

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 7 années
désolé mon cher ami, vous avez tout faux c'est complètement faux.

Si possible

Signaler

Il y a 7 années
Est-il possible de débattre librement en pouvant émettre un avis différent du votre, monsieur dincky?Ou alors seul votre avis compte!

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 7 années
mon message s'adressait à studesix et non à jp41.
j'avais pourtant cliqué sur répondre au message en le citant et désolé cela n'a pas fontionné.
pour répondre à gérard, oui tout le monde à droit de donner son avis et heureusement, mais arrêtez de dire que les maires ont raison ou de leur donner raison d'interdire le stationnement des camping cars, alors que nous avons le droit comme tout un chacun et ce sont ces derniers qui sont dans l'illégalité, mince alors on peut s'arrêter 5 ou 10 minutes pour acheter du pain et un morceau de viande en ville sans avoir un PV illégal accroché aux essuie glaces car je n'ai jamais parlé de stationnement continuel, Vous avez l'air de trouver cela normal de se garer à 2 bornes du villages ou de la ville, mais pensez que la plupart du temps, les camping caristes dépassent les 60 berges, ok on est pas handicapé, mais quand même et malheureusement cela arrive car je suis de la Sarthe ou habite Mr François Fillon ex 1er Ministre et voila dans son village de SOLESMES où il y a une très belle Abbaye, en 2013, des anciens avec femme handicapée et chaise roulante, s'est fait verbalisée sur la place de la mairie car évidemment petit village et panneau interdit aux camping cars.
le monsieur a transmis le PV à CLC et SOLESMES a été obligé de retirer tous ses panneaux illégaux et obligé de payer 1000 euro pour frais de procédure à CLC + frais aux dépens et dommages et intérêts à nos amis camping cariste.
OUI je suis de votre avis, oui faut pas en profiter abusivement comme certains qui restent des jours et des jours, mais bon sang, pour un petit arrêt ...... , faut faire la part des choses, et je le répète, tant que vous n'avez pas mis vos roues sur cales, pas de vérins, pas de marche pieds, pas de store bane pas de table et chaises, on est dans notre droit et libre de stationner, mais je suis entièrement d'accord, n'en abusons pas, mais ne dites pas que l'on ne peut pas faire ce que l'on veut, chacun est libre d'agir en âme et conscience mais, rien interdit de leur faire remarquer et surtout ne croyez pas que je suis du genre à me poser n'importe où, mais cela me fait mal de lire les âneries de certains.
on discute, on discute ok, mais en me faisant comprendre que j'ai tors et vous avez raison.
Sur le fond oui vous avez raison, mais légalement non.
Les arrêtés municipaux n'ont aucunes valeurs face à un tribunal si, ils ne sont pas fortement justifiés.

Stationnement des cc

Signaler

Il y a 7 années
Vos arguments sont valables et là je suis d'accord avec vous.Je tiens à remercier toutes les personnes qui se battent chaque jour pour que nous puissions vivre notre passion sans trop de contraintes et sans trop d'abus de notre part. Comme toute chose, il faut trouver le juste équilibre.
Bonne soirée.
Gérard

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 7 années
merci Gérard de m'avoir compris et j'espère que beaucoup m'auront aussi compris.
Pour résumer, les panneaux posés dans les villes ou villages sont illégaux au vu de la loi, si l'arrêté du maire n'est pas dument justifié, il ne peut interdire un véhicule spécifique donc celui qui nous concerne, le camping car.
il peut interdire le stationnement d'un parking la nuit mais, cela concerne tous les véhicules et pas seulement nos camping car, pourquoi un 38T, une auto ou un fourgon en aurait il le droit !!!
Mes filles habite Guérande dans le 44 et il y a une rue avec uns sens interdit uniquement pour les camping car et là je ne parle pas de stationnement, j'y passe régulièrement car une de mes filles y habite dans cette rue, et pas encore été verbalisé, faut dire aussi que je le fais exprès et aussi du fait que ma fille habite là.
bon bref et que cela ne vous tracasse pas trop, si vous avez un PV pour stationnement interdit aux camping car et pas un stationnement gênant ou interdit en général, contacter au plus tôt les services de la police ou gendarmerie, voir la mairie, et sans vous emballer en restant courtois et poli, demandez simplement à supprimer ce PV illégal en leur demandant sur quelle base du code de la route il justifie ce PV.
s'ils ne veulent rien savoir, contacter la CLC et ils feront tout pour vous aider.
Il faut savoir que maintenant, le prix des PV sont à l'appréciation des maires et non plus fixe a 11 euros. Nous ne sommes pas des pompes à fric.
Merci de m'avoir lu et sachez que je ne vous veux que du bien et que mon but, n'est pas d'embêter les autorités, mais juste qu'il respecte la loi comme nous, nous la respectons.
Bonne route à vous tous et surtout profitez en bien.
Contact pour une aide CLC:
Vous pouvez également nous contacter par courrier :
CLC
3 , rue des Cordelières
75013 Paris

lien pour allez sur leur site web:
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=11&cad=rja&uact=8&ved=0CFUQFjAK&url=http%3A%2F%2Fwww.accueil-camping-car.com%2F&ei=_sJRU6u1McmUPOf_gNAE&usg=AFQjCNFxGXLmDDZ6KjfWbsnd1hvBtlbCfA

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 7 années
Quelques rappels juridiques Actualité : La ville d'arcachon condamnée a abroger les dispositions discriminatoires envers les camping-cars figurant dans son arreté municipal
Le Tribunal Administratif de Bordeaux vient de condamner la ville d'Arcachon à abroger l'article 33 de son arrêté municipal du 14 septembre 2006, suite au maintien de celui-ci par décision du maire du 18 décembre 2008.
Le Comité de Liaison du camping-car a maintenu le dossier devant le Tribunal dans le cadre du refus de la commune et a eu gain de cause le 5 juillet 2011.

Les mesures prises par le maire étaient clairement discriminatoires et disproportionnées, l'objet visé étant d'entraver la libre circulation et d'interdire le stationnement des camping-cars sur l'ensemble du territoire communal (à l'exception de deux emplacements sur lesquels, de plus, l'autorisation de stationnement était limitée à 24 heures).

« Il ne ressort pas des pièces du dossier que les inconvénients résultant du stationnement des camping-cars présentaient un caractère de gravité telpour la sécurité, la salubrité et la protection des sites qu'il étaient de nature à justifier légalement l'interdiction de stationnement ainsi édictée dans l'espace et dans le temps (...) les restrictions apportées à la liberté de stationner ont présenté un caractère de généralité excessif par rapport aux fins recherchées, qu'eu égard à l'illégalité de ces dispositions, le maire d'Arcachon était tenu de faire droit à la demande d'abrogation... »


La commune, qui doit abroger cet article dans les 15 jours suivant le jugement, est également condamnée à verser 1 200 euros au CLC au titre de l'article L.761-1 du Code de justice administrative.

Les compétences du maire
Responsable du bon ordre, de la sûreté, de la sécurité et de la salubrité publique sur le territoire de la commune, le maire dispose des pouvoirs de police, notamment en matière de stationnement, dont les conditions strictes de légalité sont définies par jurisprudence du Conseil d’État. Le maire peut compromettre la circulation et le stationnement de certains véhicules mettant en cause la tranquillité publique, la qualité de l’air, la protection d’espèces animales ou végétales ou d’espaces protégés, la mise ne valeur de paysages ou de site en application de l’article L.2213-4 du Code des collectivités territoriales. Néanmoins, toute interdiction doit être fondée sur des circonstances locales avérées et expressément motivée afin de ne pas être entachée de discrimination et d’illégalité.

Les conditions légales pour limiter le stationnement sur le territoire communal
Toute mesure restrictive doit être dûment motivée eu égard aux nécessités de circulation et concerner l’ensemble des véhicules de même gabarit, masse et poids. Ainsi une interdiction ne saurait concerner que les seuls camping-cars. La jurisprudence récente a souvent démontré l’insuffisance de motivation des arrêtés restreignant le stationnement des camping-cars au prétexte qu’ils compromettaient la sécurité ou la salubrité publique. Le Tribunal administratif de Montpellier a d’ailleurs abrogé un arrêté en 2007 au motif que la commune « ne produit aucune pièce justificative attestant de l’existence et de l’ampleur des nuisances dans la zone concernée ni, a fortiori, de leur lien avec le stationnement des camping-cars ».

Toute interdiction générale et absolue est illégale
La jurisprudence récente a avancé considérablement sur le traitement de la proportionnalité de la mesure. En effet toute interdiction doit être établie dans une proportionnalité acceptable et ne pas être excessive par rapport au trouble que l’on considère. La Cour administrative d’appel de Bordeaux a par exemple confirmé l’annulation d’un arrêté interdisant le stationnement sur tout un territoire communal en 2008 au motif « qu’il ne ressort que les inconvénients que peut provoquer le stationnement des auto-caravanes aient présenté un caractère de gravité tel pour la sécurité, la salubrité et la protection des sites qu’ils aient été de nature à justifier légalement l’interdiction de stationnement ainsi édictée ».

Interdire le stationnement des camping-cars la nuit est illégal
La circulaire interministérielle parue le 19 octobre 2004 supprime toute distinction entre le stationnement diurne et nocturne des camping-cars, occupés ou non. En effet, les risques ne sont pas différents de jour et de nuit, ainsi toute interdiction spécifique de nuit est illégale. La jurisprudence a depuis condamné les arrêtés discriminatoires, le Tribunal administratif de Pau a en effet énoncé en 2008 qu’il s’agissait « de fait d’une interdiction générale et absolue pour les camping-cars de stationner avec leurs occupants durant la nuit sur l’ensemble de la commune ».

Comment rédiger les arrêtés municipaux ?
Un arrêté municipal interdisant le stationnement à une catégorie de véhicule doit faire mention des éléments de droits et de fait justifiant la décision (article L. 2213-2 du Code général des collectivités territoriales). La mesure doit être fondée sur une nécessité (perturbation importante due à la circulation ou au stationnement) qui doit être sérieusement motivée, elle doit être proportionnée au trouble qu’elle entend prévenir ou auquel elle souhaite mettre un terme, enfin elle doit être limitée dans l’espace (zone géographique précise) et dans le temps (saisonnalité par exemple).

La limitation de l’accès des camping-cars aux parkings par des barres de hauteur est illégale
La multiplication des barres de hauteur à l’entrée des parkings est extrêmement dommageable à la pratique du camping-car. S’ils ne sont pas toujours les premiers visés, les camping caristes sont touchés en premier lieu par ces dispositifs contraignant et souvent illégaux qui ne donnent pas une bonne image d’accueil. Le Code de la route spécifie que les barres de hauteur sont une pré-signalisation d’un obstacle et doivent être limitées strictement à cet usage (arbres bas, ponts, entrées de parkings souterrains…, inaccessibles aux camping-cars). L’implantation de barres de hauteur est donc illégale même pour la matérialisation d’une interdiction de stationnement ayant fait l’objet d’un arrêté municipal.

vive le sport

Signaler
dent92
Il y a 7 années
et pour le moment ,dans le match qui l'oppose à DINKY ,
J P 41 mène par 3 manches à 2 !

Bon week-end à tous

Réponse à c.car71

Signaler

Il y a 7 années
C'est dans le Code de la Route et le Code de l'Urbanisme, pour, respectivement la partie auto et la caravane du camping car, en français autocaravane.
Vous pouvez trouver des indications dans la fiche de l'INC sur les mobiles homes , caravanes et autres (J 250 de juin 2008).

hou là ....!

Signaler

Il y a 7 années
bonsoir "studesix" et les autres intervenants,

en lisant les messages et arrivé au dernier où j'ai vu "ccar71" je me suis dit : "qu'est-ce que j'ai fait ?" ... puis je me suis rappelé d'avoir posé une question le ....17 avril. Bon... merci quand même pour la réponse "studesix".

Bonne nuit.
Louis.

Le stationnement des CC

Signaler

Il y a 7 années
Bonsoir
Je suis aussi camping cariste et je pense que nous aurons dans les années à venir beaucoup de soucis pour stationner nos véhicules . Certes les interdictions sont courantes mais ma préoccupation va au nombre grandissant de véhicules ,
300 000 en 2013 . Si l'on tient compte de nos voisins européens , ce chiffre est plus élevé ! Même si nous ne sommes pas tous en même temps sur les routes, cela fait énormément de monde sur les aires publiques ou privées ! Combien de fois n'avons nous pas trouver de place même en arrivant de bonne heure ? Notre mode de loisir se développe à vitesse grand V grâce à un développement des constructeurs à travers un réseau important de concessionnaires et de salon régionaux de plus en plus nombreux . Un copain me disait : " on en voit de plus en plus " . Oui mais on va finir pas ne pas pouvoir faire étape faute de places ...
Cordialement à tous et bonne route , oserai je écrire , bon courage pour stationner !

Interdit d'interdire !

Signaler

Il y a 7 années
Bonjour A tous. Comme le dit Gardois 59, le stationnement devient bien souvent problèmatique. Dans mon message précédent sur ce sujet, comme je l'indique il faut savoir évoluer dans notre mode de pratique du camping car. C'est une certitude il y a de plus en plus de c/cars et la situation du stationnement n'ira pas en s' arrangeant. Petit exemple trés récent les 8 et 9 mai au Zoo de Beauval. Sur le parking du parc au moins 50 camping cars, à 300 mètres chez un viticulteur, nous étions 4 avec nos aises, un accueil sympa avec petite dégustation et un camion pizza un peu plus loin. Surement pas le même vécu que les 50 camping cars entassés sur le parking !Cordialement.
campingcarnomade.fr

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 7 années
bonjour.
oui, je suis conscient du problème de stationnement et je comprends qu'il y a de plus en plus de camping-car, mais on est pas tous à la même enseigne, moi, je possède un CI kyros 2 ( pour ceux qui ne connaissent pas, il suffit d'aller sur le net pour voir ce que c'est), je ne me sent pas concerné par ces restrictions que les maires imposent aux touristes de nos fourgons, car, je ne prends pas plus de place qu'un gros 4X4, qu'un monospace, qu'une grosse berline, ou qu'un fourgon d'artisan et pourtant, je suis classé comme les palaces roulants.
qu'il y ait 50 fourgons comme le mien sur un parking ou que nous soyons 50 en voitures, cela change quoi, il faut bien que je stationne pour visiter un zoo, fasse mes courses ou visiter !!!
si je suis en voiture je prendrai toujours une place et là personne ne me dira que c'est interdit.
si je vais à la plage avec mon fourgon aménagé ou que j'y aille avec ma voiture, cela ne fera pas plus de place pour les autres.
que les maires interdisent aux plus de 6 mètres, ok, mais s'il veulent interdire au moins de 6 m, il faut qu'ils respectent la loi sur le stationnement et interdire à tous les véhicules de même gabarit, un point c'est tout et non pas la catégorie.
merci de m'avoir lu.

discrimination de stationnement

Signaler
jeanmarie49
Il y a 5 années
bonjour
Dinky dit que le Code de la route spécifie que les barres de hauteur sont une pré-signalisation d’un obstacle et doivent être limitées strictement à cet usage (arbres bas, ponts, entrées de parkings souterrains…, inaccessibles aux camping-cars). J'aimerais avoir le texte. Par ailleurs, je voudrais entreprendre une action contre une discrimination manifeste. Quelqu'un sait-il avec l'aide de quel organisme cela doit être fait ? MERCI

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 5 années
salut jeanmarie49, je suis angevin aussi, mais j'habite en Sarthe.
tu peux joindre CLC comité de liaison camping car
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=1&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwjH2M3zrNTJAhUBKBoKHTJUCl0QFggfMAA&url=http%3A%2F%2Fwww.accueil-camping-car.com%2Fconseils-collectivites%2Ffr%2F28%2Fqui-sommes-nous-.html&usg=AFQjCNEYytV99GpSinFMoVsSGam1XMMxgQ&bvm=bv.109395566,d.ZWU
tu leurs fourni une photo du lieu, l'adresse exacte du lieu et ils feront le nécessaire.
vas voir sur leurs site et tu verras qu'ils sont efficace
mon email didier.mercier9@sfr.fr
à plus.

action contre les abus d'interdiction

Signaler
jeanmarie49
Il y a 5 années
bonsoir DINKY 72,
j'habite près d'Aix en Provence et, désolé de te décevoir, je ne suis pas angevin du tout. Mais comme je m'appelle jeanmarie, et que j'ai diverses connaissances qui portent le même prénom, pour plaisanter, j'ai dit un jour qu'il n'y en avait pas 50 et les copains m'ont baptisé 49. Merci pour l'adresse j'ai mémorisé le site
à+

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 5 années
,,bonsoir DINKY 72,
j'habite près d'Aix en Provence et, désolé de te décevoir, je ne suis pas angevin du tout. Mais comme je m'appelle jeanmarie, et que j'ai diverses connaissances qui portent le même prénom, pour plaisanter, j'ai dit un jour qu'il n'y en avait pas 50 et les copains m'ont baptisé 49. Merci pour l'adresse j'ai mémorisé le site
à+


mail moi si tu veux et je te faxerai ces documents si tu veux.
bon WE.

Stationnement des Camping cars

Signaler

Il y a 5 années
Encore une fois, il faut distinguer, selon le Code de la route, l'arrêt (courte durée, moteur tournant et conducteur au volant) et le stationnement (plus long, moteur arrété et sans conducteur).

Dans le stationnement le véhicule est censé être vide. Votre CC vide peut donc bien stationner sur la voie publique comme une voiture.

Le problème c'est que beaucoup parlent de stationnement pour la situation où le camping car est utilisé en logement comme une caravane. Ce sont alors les règles du Code de l'Urbanisme qui s'appliquent et comme déjà dit, je vous invite à les consulter sur la fiche de l'Institut National de la Consommation.


http://www.conso.net/content/les-mobile-homes-les-caravanes-et-les-habitations-legeres-de-loisir
Vous ne pouvez transformer la voie publique en terrain de camping ni même aire de stockage hivernal...

quid des travailleurs pauvres

Signaler
gaston93
Il y a 5 années
Quid des travailleurs pauvres qui dorment dans leur voiture?
Depuis 20 ans que je fais du C-Car,jamais je n'ai eu de pbs si rien n'est apparent et qu'on est sur un stationnement autorisé et non génant.Mais il est vrai que mes C-Cars n'ont jamais dépassé 6,20m.Je ne m'avancerait pas pour des bahuts de 10m et en plus avec remorque pour la voiture.
Par ailleurs il faut tenir compte du fait qu'un parking de supermarché est un terrain privé donc comme à Noirmoutier où les C-Cars stationnent plusieurs jours de suite,cela est susceptible d'être problématique.
Bon dimanche

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 5 années
bonjour.
tout à fait d'accord avec gaston93, on a le droit de stationner, manger, dormir dans son camping car, aucune illégalité ne peux vous être reprochée, ce qui est interdit et assimilable au camping sauvage c'est le fait de poser tes roues sur les cales, de sortir ton marche pieds, d'ouvrir ton store bane, de sécher ton linge à l'extérieur, de sortir tes poubelles, table et chaises.
tout le monde a le droit de rester dans sa voiture, de manger dans sa voiture et de dormir.
un camping car est classé en M1, donc comme une auto.
j'ai du mal à croire que studesix a un camping car.
moi, j'ai passé 2 nuits a boulogne billancourt, près du poste de police, sur le trottoir et personne ne m'a demandé de partir.
studesix, c'est pas parce que tu as peur de te prendre un pv, qu'il faut faire peur aux autres, va te renseigner sur le site de la CLC, comité de liaison des campings cars, ils sont habitués à ces interdictions illégales et gagnent tous les procès et font plier les maires.
bien à vous.

stationnement

Signaler

Il y a 5 années
Pour le travailleur pauvre comme pour vos CC, c'est illégal mais toute illégalité n'est pas forcément sanctionnée : absence de policier, désintéret...

stationnement

Signaler
jeanmarie49
Il y a 5 années
bonsoir - je ne vais pas jusqu'à camper en ville mais je suis confronté à une interdiction que je considère abusive. Le parking reservé le mercredi et le samedi, jours de marché, aux utilitaires des commerces ambulants est interdit les mercredis et samedis à tous véhicules mais aux camping - cars TOUS LES JOURS. Mon CC fait 6m50 et les places font 2m80 x 6m80 en épi !!
impossible de se promener en ville et le parking dispose d'une contre - allée dédiée, donc pas de manoeuvre sur la voie principale de circulation
allez comprendre.....
merci 

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 5 années
EXTRAIT DU COMITE DE LIAISON DES CAMPINGS CARS ( CLC )


Accueil des camping-cars, mode d'emploi

Le potentiel touristique


Accueillir en 5 étapes


Les bonnes pratiques


Quelques rappels juridiques


Quelques rappels juridiques
Quelques rappels juridiques


Actualité : La ville d'arcachon condamnée a abroger les dispositions discriminatoires envers les camping-cars figurant dans son arreté municipal

Le Tribunal Administratif de Bordeaux vient de condamner la ville d'Arcachon à abroger l'article 33 de son arrêté municipal du 14 septembre 2006, suite au maintien de celui-ci par décision du maire du 18 décembre 2008.
Le Comité de Liaison du camping-car a maintenu le dossier devant le Tribunal dans le cadre du refus de la commune et a eu gain de cause le 5 juillet 2011.

Les mesures prises par le maire étaient clairement discriminatoires et disproportionnées, l'objet visé étant d'entraver la libre circulation et d'interdire le stationnement des camping-cars sur l'ensemble du territoire communal (à l'exception de deux emplacements sur lesquels, de plus, l'autorisation de stationnement était limitée à 24 heures).

« Il ne ressort pas des pièces du dossier que les inconvénients résultant du stationnement des camping-cars présentaient un caractère de gravité telpour la sécurité, la salubrité et la protection des sites qu'il étaient de nature à justifier légalement l'interdiction de stationnement ainsi édictée dans l'espace et dans le temps (...) les restrictions apportées à la liberté de stationner ont présenté un caractère de généralité excessif par rapport aux fins recherchées, qu'eu égard à l'illégalité de ces dispositions, le maire d'Arcachon était tenu de faire droit à la demande d'abrogation... »


La commune, qui doit abroger cet article dans les 15 jours suivant le jugement, est également condamnée à verser 1 200 euros au CLC au titre de l'article L.761-1 du Code de justice administrative.

Les compétences du maire

Responsable du bon ordre, de la sûreté, de la sécurité et de la salubrité publique sur le territoire de la commune, le maire dispose des pouvoirs de police, notamment en matière de stationnement, dont les conditions strictes de légalité sont définies par jurisprudence du Conseil d’État. Le maire peut compromettre la circulation et le stationnement de certains véhicules mettant en cause la tranquillité publique, la qualité de l’air, la protection d’espèces animales ou végétales ou d’espaces protégés, la mise ne valeur de paysages ou de site en application de l’article L.2213-4 du Code des collectivités territoriales. Néanmoins, toute interdiction doit être fondée sur des circonstances locales avérées et expressément motivée afin de ne pas être entachée de discrimination et d’illégalité.

Les conditions légales pour limiter le stationnement sur le territoire communal

Toute mesure restrictive doit être dûment motivée eu égard aux nécessités de circulation et concerner l’ensemble des véhicules de même gabarit, masse et poids. Ainsi une interdiction ne saurait concerner que les seuls camping-cars. La jurisprudence récente a souvent démontré l’insuffisance de motivation des arrêtés restreignant le stationnement des camping-cars au prétexte qu’ils compromettaient la sécurité ou la salubrité publique. Le Tribunal administratif de Montpellier a d’ailleurs abrogé un arrêté en 2007 au motif que la commune « ne produit aucune pièce justificative attestant de l’existence et de l’ampleur des nuisances dans la zone concernée ni, a fortiori, de leur lien avec le stationnement des camping-cars ».

Toute interdiction générale et absolue est illégale

La jurisprudence récente a avancé considérablement sur le traitement de la proportionnalité de la mesure. En effet toute interdiction doit être établie dans une proportionnalité acceptable et ne pas être excessive par rapport au trouble que l’on considère. La Cour administrative d’appel de Bordeaux a par exemple confirmé l’annulation d’un arrêté interdisant le stationnement sur tout un territoire communal en 2008 au motif « qu’il ne ressort que les inconvénients que peut provoquer le stationnement des auto-caravanes aient présenté un caractère de gravité tel pour la sécurité, la salubrité et la protection des sites qu’ils aient été de nature à justifier légalement l’interdiction de stationnement ainsi édictée ».

Interdire le stationnement des camping-cars la nuit est illégal

La circulaire interministérielle parue le 19 octobre 2004 supprime toute distinction entre le stationnement diurne et nocturne des camping-cars, occupés ou non. En effet, les risques ne sont pas différents de jour et de nuit, ainsi toute interdiction spécifique de nuit est illégale. La jurisprudence a depuis condamné les arrêtés discriminatoires, le Tribunal administratif de Pau a en effet énoncé en 2008 qu’il s’agissait « de fait d’une interdiction générale et absolue pour les camping-cars de stationner avec leurs occupants durant la nuit sur l’ensemble de la commune ».

Comment rédiger les arrêtés municipaux ?

Un arrêté municipal interdisant le stationnement à une catégorie de véhicule doit faire mention des éléments de droits et de fait justifiant la décision (article L. 2213-2 du Code général des collectivités territoriales). La mesure doit être fondée sur une nécessité (perturbation importante due à la circulation ou au stationnement) qui doit être sérieusement motivée, elle doit être proportionnée au trouble qu’elle entend prévenir ou auquel elle souhaite mettre un terme, enfin elle doit être limitée dans l’espace (zone géographique précise) et dans le temps (saisonnalité par exemple).

La limitation de l’accès des camping-cars aux parkings par des barres de hauteur est illégale

La multiplication des barres de hauteur à l’entrée des parkings est extrêmement dommageable à la pratique du camping-car. S’ils ne sont pas toujours les premiers visés, les camping caristes sont touchés en premier lieu par ces dispositifs contraignant et souvent illégaux qui ne donnent pas une bonne image d’accueil. Le Code de la route spécifie que les barres de hauteur sont une pré-signalisation d’un obstacle et doivent être limitées strictement à cet usage (arbres bas, ponts, entrées de parkings souterrains…, inaccessibles aux camping-cars). L’implantation de barres de hauteur est donc illégale même pour la matérialisation d’une interdiction de stationnement ayant fait l’objet d’un arrêté municipal.

interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 5 années
EXTRAIT DE FFACCC





La législation, liens utiles


  La législation.
Une circulaire du Ministère de l'Intérieur en date du 19 octobre 2004 précise le contenu et la portée des différentes dispositions législatives et réglementaires applicables aux camping-cars.
(Contrairement à ce que certains utilisateurs peuvent croire, cette circulaire n'est pas un document autorisant à stationner n'importe où et n'importe comment)

Trois codes régissent le stationnement des autocaravanes (camping-cars) :
Le code de la route : Articles R.417-1 et suivants (le camping-car étant un véhicule)
Le code général des collectivités territoriales : articles L.2212-2, L2213-2-2 et L.2213-4 (en ce qui concerne le stationnement sur la voie publique) 
Le code de l’urbanisme : articles R .443 et suivants (le camping-car étant assimilé à une caravane, quant au stationnement sur le domaine privé).
Il est rappelé, dans cette circulaire que sur le domaine public :
Sauf circonstances locales exceptionnelles, les motifs légaux tirés de l'article L.2213-4 du code général des collectivités territoriales ne permettent pas d'édicter à l'encontre de toutes les autocaravanes une interdiction générale de stationner sur l'ensemble de la commune. La jurisprudence du Conseil d'Etat s'est du reste toujours montrée hostile aux interdictions générales et absolues.
Et il est préconisé de : préserver le droit à une halte nocturne en quelque endroit de la commune par l'aménagement d'aires spéciales
Ce que ne font pas encore toutes les communes. Néanmoins ceux qui voyagent en Europe ont pu constater que la France n'est pas le pays le plus mal loti en la matière.

Voir la version commentée de la circulaire en cliquant sur ce lien.

Ce qu'il faut retenir : •Il ne peut y avoir d'interdiction générale, envers les camping-cars, de stationner sur l'ensemble d'une commune
•Le maire a les moyens légaux pour interdire une partie du territoire communal au stationnement de certains types de véhicules. Dans ce cas il faut que l'arrêté soit défini précisément et motivé pour des raisons réelles et sérieuses. Il serait alors nécessaire que les solutions alternatives soient indiquées de façon visible ; ce n'est pas toujours le cas.

En fonction de ce qui précède la FFACCC et les clubs qui lui sont rattachés, se mobilisent pour :
•Promouvoir sur les différents parkings un quota de places adaptées à la taille des véhicules.
•Que soient réservés, pour le stationnement nocturne, des emplacements pour une étape, dans un lieu calme et à une distance raisonnable des points commerciaux ou touristiques (ou, pour les agglomérations qui en comportent, proches des transports en commun).
•Convaincre les communes qui ne l'auraient pas encore compris, que faciliter la venue des camping-caristes est un atout pour la dynamique touristique d'une région.
puceCas des barres de hauteur :
Ce matériel, destiné à l'origine, à pré signaler un obstacle (cf code de la route), a été systématiquement détourné en toute illégalité par les communes pour interdire l'accès à certains parkings.
Les pouvoir publics interrogés à plusieurs reprises n'ont jamais donné de réponse claire ; et pour cause, ce sont souvent les mêmes qui utilisent cet artifice.
La FFACCC continuera à agir pour faire cesser cette anomalie.


Recommandation importante
Sur les lieux n'étant pas spécifiquement dédiés à l'accueil des camping-caristes et de leurs véhicules :


Pas de déballages : cales, tables, chaises, auvents et plus parfois.

Le domaine public n'est pas un camping.


La plupart des interdictions, légales ou pas, découlent de ce type de comportement.

Pour rappel :
L'article R*116-2 du code de la voirie routière rappelle, entre autres :

Seront punis d'amende prévue pour les contraventions de la cinquième classe ceux qui :
.....
3° Sans autorisation préalable et d'une façon non conforme à la destination du domaine public routier, auront occupé tout ou partie de ce domaine ou de ses dépendances ou y auront effectué des dépôts (déballage sur les parkings)
4° Auront laissé écouler ou auront répandu ou jeté sur les voies publiques des substances susceptibles de nuire à la salubrité et à la sécurité publiques ou d'incommoder le public (vidange sauvage)





interdit d'interdire

Signaler
dinky72
Il y a 5 années
EXTRAIT DU JOURNAL BRETAGNE "LE TELEGRAME"

Camping-cars. Les mal-aimés
4 juillet 2010 / Dossier réalisé par Didier Deniel /

En France, on estime que le parc de camping-cars était de 250.000 unités en...
En France, on estime que le parc de camping-cars était de 250.000 unités en 2009. Le parc européen est estimé, lui, à 500.000 véhicules. Photo D.D.

La Bretagne est une région accueillante pour les camping-cars. Pourtant, des communes prennent encore des arrêtés pour écarter ces longs véhicules du centre-ville ou du bord de mer. Certains sont abusifs.

Il y a quinze ans, les camping-caristes pouvaient encore stationner où bon leur semblait. Même à proximité du littoral. Puis, pour mettre fin à de fréquents débordements, les communes ont commencé à réglementer le stationnement. Parfois d'une manière abusive. Depuis cinq ans environ, les choses ont tendance à se calmer. Pas mal de collectivités ayant compris l'intérêt d'aménager une aire d'accueil pour concentrer en un seul point cette nouvelle forme de tourisme. Dans leur grande majorité, les camping-caristes s'y retrouvent. Car, sur ces aires, moyennant quelques euros, ils peuvent faire le plein d'eau potable et vidanger les eaux usées.
Ils peuvent aussi dormir en toute tranquillité, le phénomène de groupe écartant les personnes mal intentionnées.


Les mêmes droits que les voitures

Pour autant, on ne peut pas obliger les camping-caristes à fréquenter ces aires ou les campings traditionnels. Car, au regard du code de la route, leurs véhicules ont parfaitement le droit d'occuper la chaussée comme une voiture. Les interdictions locales, qui ne peuvent concerner toute l'étendue d'une agglomération, doivent être dûment motivées par des raisons de circulation ou de sécurité. Le préjudice esthétique aux abords d'un site classé peut également être retenu.

Pas d'interdiction nocturne

Deux autres points importants restent ignorés du plus grand nombre. Tout panneau d'interdiction visant uniquement les camping-cars est illégal car considéré comme discriminatoire. De même, on ne peut interdire le stationnement de nuit. Depuis 2004, une directive ministérielle gomme toute distinction entre stationnement diurne et nocturne de ces véhicules. Qu'ils soient occupés ou non. Il est donc parfaitement légal de dormir dans son camping-car sur la voie publique. À condition qu'aucun élément de confort (chaise, table et même marchepied) ne soit déplié sur la chaussée. Ce qui serait assimilé à du camping sauvage.

Barres de hauteur illégales

Autre dérive constatée dans certaines communes, la pose de portiques de hauteur. Ces équipements ne sont valables que si un arrêté municipal a été pris. Et uniquement pour prévenir d'un danger inhérent à un obstacle (pont ou corniche par exemple). Le comité de liaison du camping-car, organisme représentatif de toute la filière (constructeurs, usagers, presse spécialisée), fait la chasse aux communes qui ne respectent pas la loi. «Récemment, nous avons gagné contre Nice et Cannes. Mais aussi contre La Baule (44).Trois agglomérations emblématiques qui prenaient beaucoup de liberté avec la loi. Nous avons une vingtaine d'affaires en cours. Surtout dans le sud de la France. Et une bonne jurisprudence en notre faveur».

Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/ig/generales/regions/bretagne/camping-cars-les-mal-aimes-04-07-2010-978242.php?redirect=true#dyl2xVbMMAC8emaf.99

réglementation toujours pour les mêmes

Signaler

Il y a 5 années
Bonjour "dinky72" et autres intervenants,

un grand merci pour tous ces renseignements même si la plupart sont déjà bien connus, toutefois je vais répéter ce que j'ai déjà dit sur une discussion sur le même sujet :

- même si l'on connait bien les lois et que l'on a, comme moi, un petit lexique fourni par camping car magazine sur nos droits et devoirs avec références de textes de loi,  la loi et la réglementation peuvent-être interprétées par un policier municipal comme il l'entend et lorsque vous avez pris l'amende il faut ensuite aller devant la loi pour avoir gain d cause et même si vous y arrivez vous aurez dépensé "10 fois" plus d'argent que le montant de l'amende, vous aurez perdu du temps et vous vous serez bien énervé.

- Les barrières de hauteur sont mises, au départ,  non pas pour les camping caristes  mais pour les gens du voyage.
la loi est facile à faire respecter à un camping cariste, s'il n'obéi pas c'est l'amende immédiate et même menace de mise en fourrière du c.c., mais impossible à appliquer sur les gens du voyage car les policiers municipaux ou les gendarmes n'ont aucune possibilité d'obliger ces gens à respecter la loi et bizarrement ils ne mettent pas d'amende même s'ils stationnent sur une stade en ayant aupréalable cassé 4 métres de mur en parpaing. Ils se branchent sur l'eau et l'életricité de la ville. La montagne de poubelle est ramassée après leur départ sans aucun paiement.
La détérioration du terrain est à la charge des contribuables.

Pourquoi, nous les camping caristes, nous ne pouvons pas accéder à des aires des gens du voyage à 0,80 euros par jour avec eau et électricité ? Pourquoi devons-nous payer 8 à 26 euros pour une nuit dans une aire ou un camping ?

Alors tout en essayant d'empécher les communes de faire de la descrimination envers les c.c. il faut arriver à ce que la loi soit respectée par tous et cela est possible en intervenant en masse auprès de nos députés. Ils sont là pour ça aussi.

Bonne journée.
Louis.

réglementation

Signaler
loicf
Il y a 5 années
Bonsoir ,

la réglementation , tout le monde la connaît , les maires les premiers , mais pour plaire à leurs électeurs .....que ne feraient-ils pas ?
De toutes façons , ils ne risquent pas grand chose ,de plus très peu de CC les attaquent en justice .
Ca va durer encore très longtemps , jusqu'à que les pouvoirs public les y contraignent , mais de ce côté là aussi on va pouvoir attendre ....!

Re: Camping-cars. interdit d'interdire

Signaler

Il y a 5 années
Moi qui recherchait des renseignements auprès de routards, que je croyais bêtement ouvert de culture et d'esprit et je me retrouve sur un forum où l'on insulte copieusement les "gens du voyage", où l'on s'indigne sur la discrimination faite aux camping caristes et juste derrière on explique que c'est dommage de confondre ces vacanciers "ordinaires",  avec des personnes nomades.
Je suis choqué que ces propos, stupides, haineux et discriminatoires, sanctionnables pénalement n'aient pas entrainé une interdiction de parution sur ce forum, ni même un signalement. Peut être un signe de la haine ordinaire de notre société d'aujourd'hui ?

Re: Camping-cars. interdit d'interdire

Signaler
jeanmarie49
Il y a 5 années
bonjour mon cher DIOGENE. Je crois qu'il faut que tu sortes la tête du tonneau !
Ce n'est pas la bonne rubrique pour les renseignements.
Si l'on s'y indigne sur la discrimination faite aux camping caristes et que juste derrière on explique que c'est dommage de confondre ces vacanciers "ordinaires",  avec des personnes nomades, c'est justement parce que des maires, excédés par l'irrespect croissant, ont pris, contre les nomades, des mesures drastiques dont les CCaristes sont les victimes. A+

Re: Camping-cars. interdit d'interdire

Signaler

Il y a 5 années
Ne croyez vous pas que les personnes nomades soient exédées par toute cette discrimination subie, ces interdictions de travailler dans certains domaines, ces années de livret de circulation, ces aires d'accueil à coté des décharges, le regard méprisant des bon franchouillard comme vous. Toute cette haine déversée qui a conduit à leur enfermement dans des camps et leur extermination durant la seconde guerre mondiale.
Vous subiriez à peine le dixième de ce qu'ils subissent vous seriez bien plus violents que leur 'fausse' réputation Je suis d'ailleurs très surpris qu'ils ne s'indignent ni ne se révoltent plus que cela. 
Vos préjugés sont indignes de ces joyeux camping caristes que vous voulez paraitre, indignés par la difficulté de ne pouvoir vous garer à proximité de monuments historiques ou au bord de la plage. 
Je n'aurais jamais cru que les forums de ce type étaient des repères de l'extrème droite française.

Re: Camping-cars. interdit d'interdire

Signaler
jeanmarie49
Il y a 5 années
mon cher Diogène - que des personnes soient excédées par des règles, lois, décrets, directives, etc...., j'en convient fort bien. Mais pourquoi limiter ce périmètre aux nomades ? il y a nombre de règles, lois, décrets, directives, qui ne conviennent pas aux sédentaires. Si tu sais comment on se révolte contre cela, dans notre bonne fausse démocratie, je pense que beaucoup seront attentifs. Certes, des centaines de milliers de Tsiganes (Sinti et Roms, qui ne constituent pas, loin s'en faut, la majorité des nomades) ont été déportés et tués par les nazis en Europe. Sauf erreur de ma part, plus de gens de confession juive l'ont été également. Quel(s) droit(s) cela leur donne-t-il ?
Un citoyen européen a de nombreuses contraintes et quelques droits; ce sont les mêmes pour tous et si certains se voient appliquer des contraintes supplémentaires, il doit  y avoir une (bonne ?) raison émise par un quelconque gouvernement national "démocrate" (de droite libérale ou de gauche modérée) ou un commissaire européen !
Je n'ai aucun préjugé que tu me prêtes sans me connaître : un gendre Kabyle de nationalité algérienne, un ami algéro-français (1/4 français je précise) et plusieurs amis vietnamiens naturalisés (parce que la France ne leur paraissait "pas si mal que ça" !) constituent une partie de mes relations familiales et extra-familiales. Je pense que tu devrais héberger des "nomades" que tu sembles bien mal connaître pour constater qu'ils ne veulent pas se sédentariser car ça ne correspond pas à leur culture. Convaincre un athée de croire, un juif de que le Christ existe ou un catholique que le voile d'une bonne soeur n'est pas différent que le voile d'une musulmane, c'est mission impossible. Le forum n'est pas le "repaire de l'extrême-droite française" mais manifestement certains commentaires sont issus de "gauchistes incultes et réveurs". Je te propose de te présenter à la Présidence de la République et de corriger tout ce qui va pas, si les pouvoirs de la fonction, aujourd'hui limités, te le permettent. A Dieu, ou à Allah, si tu préfères.........

Re: Camping-cars. interdit d'interdire

Signaler

Il y a 5 années
Vous détournez mes propos en expliquant qu'ils devraient avoir plus de droits, j'ai dit que l'attitude des personnes sur ce forum est le genre de discrimination qui peut conduire à une catastrophe. 
Par ailleurs le coup de je ne suis pas raciste regardez j'ai des amis noirs, même Morano nous l'a fait en nous expliquant que son amie était plus noire que les noirs, affligeant .....
Vous préjugés de ce que je suis, j'ai vécusau milieux de gitans sédentarisés. Je me suis battus à leurs cotés contre des propriétaires verreux (avocats et notaires en l'occurence) qui leurs réclamaient des loyers en liquide alors qu'ils récupéraient directement les allocations familiales, en profitant de leur illetrisme. Je ne vous raconte même pas les taudis qu'ils leurs louaient. Ce sont des faits, puisqu'ils ont gagnés au tribunal. Il est a noté d'ailleurs qu'ils n'étaient plus vraiment considérés comme faisant parti de la communauté des gens du voyage, ils en étaient rejetés, mais là je n'ai pas d'études ou d'analyses sur ce phénomène.
Mais par contre je ne préjuge pas de vos propos discriminatoires et qui sont ne sont nullement fondés sur des faits concrets, scientifiques, statistiques et je ne vous parle pas d'anecdotes (je connais un gars qui ....). 
Je dis simplement que les gens du voyage vivent à l'année en nomade et pas quelques mois par an, il est normal qu'ils soient accueillis de manière descente et que tout le monde dans notre société a le droit d'avoir sa place. Le fait que vous fantasmiez dessus et que vous ne vouliez pas être amalgamés avec eux, n'est ni plus ni moins que de la discrimination. Et parler d'intégration alors qu'ils vivent comme cela depuis de très nombreuses années et qu'ils sont français tout autant que les autres, est une aberration qui en dit long sur votre aveuglement à vouloir faire rentrer dans votre moule, tout le monde.
Je ne pense pas que je vous convaincrais ici. Même avec des arguments rationnels et logiques. Vous êtes dans le fantasme du gitan voleur de poule, je vous mets en lien un article, plus réaliste sur leurs conditions de vie, du commissaire des droits de l'homme du conseil de l'europe. Sachez également, mais vous avez l'air de l'ignorer, qu'ils n'ont pas le droit d'exercer toutes les professions, qu'ils ne peuvent voter comme tous les citoyens de nos pays. 
http://www.coe.int/fr/web/commissioner/-/travellers-time-to-counter-deep-rooted-hostility

Re: Camping-cars. interdit d'interdire

Signaler
Philippe04
Il y a 5 années
Bonjour Diogène,

je me permet d'intervenir dans cette discussion parce que je constate que vous avez atteint le point Godwin et que c'est tout simplement insupportable.

Vous accusez les membres de ce forum (dont je fais partie, je suis donc concerné par l'exagération de vos propos) de faire partie d'un repère de l'extrême droite française, vous faites des références à la 2ème guerre mondiale et vous dites que ce sont les autres qui fantasment ?

Vous dites (je vous cite) : "je ne vous parle pas d'anecdotes (je connais un gars qui ....). " alors que quelques lignes plus haut, vous avez écrit :"j'ai vécusau milieux de gitans sédentarisés. Je me suis battus à leurs cotés contre des propriétaires verreux (avocats et notaires en l'occurence)" etc... etc... donc, vous reprochez aux autres exactement ce que vous faites vous même...

Il me semble que nous sommes sur un forum de camping-caristes, il y a parmi nous le même pourcentage que dans toutes les autres parties de la société, de gens intelligents, gentils, aimables et intéressants, mais aussi le même pourcentage d'abrutis, de racistes et de benêts qui refusent de voir les réalités, ni plus, ni moins.

En l'occurrence, la discussion portait sur les différences de traitement des stationnements en fonction des activités des utilisateurs, d'un coté, les gens du voyage, avec leurs carnets de circulation, leur mode de vie, leurs qualités (il y en a) et leurs défauts (et il y en a aussi), et de l'autre, les camping-caristes, qui ne sont pas de vrais "nomades" et donc, n'ont pas accès aux aires réservés aux gens du voyage.

les jugements de valeur des uns et des autres n'ont pas leur place ici, les arguments que vous soulevez (le droit d'exercer certaines professions etc..) c'est de la politique et votre combat, aussi noble soit-il, doit se faire ailleurs, vous avez le droit de vous présenter à des élections et de porter vos efforts à l'amélioration de la qualité de vie des "gitans" ou autres gens du voyage, dans le cadre d'un mandat qui vous serait confié par le truchement de ces élections.

enfin, vous fustigez les idées de ceux qui ne sont pas d'accord avec vous en utilisant des termes violents, je ne vous répondrais qu'un citant Voltaire (nième s'il est controversé que cette phrase ait été écrite) : "je déteste ce que vous écrivez, mais je donnerais ma vie pour que vous puissiez continuer à écrire", alors de grâce, monsieur Diogène, un peu de tempérance, de retenue, de respect pour les idées des autres et ne mettez pas tous le monde dans le même panier.

ceci dit, je ne sais pas si vous êtes camping-cariste, mais si c'est le cas, je vous souhaite de vivre de bons moments de convivialité avec vos semblables.

Philippe

Bons Plans Voyage

Réservez votre transfert Lyon <> Aéroport

Réservez votre transfert Lyon <> Aéroport

Transfert Aéroport
Besoin d'évasion ? Réservez votre hébergement dès à présent

Besoin d'évasion ? Réservez votre hébergement dès à présent

Hôtels
HomeExchange - Echange de maison et d’appartements : inscription gratuite

HomeExchange - Echange de maison et d’appartements : inscription gratuite

Echange de maisons

Voyage Camping et camping-car