Forum Grèce

3 mois en Grece à la voile ete 2013

Avis non contrôlés
Signaler
linkador
Le 10 novembre 2012
Bonjour,



Pour naviguer en Grèce, l'outil indispensable c'est le Greek Water Pilot de Rod Heikell qu'on peut commander sur Amazon. Il vous donne toutes les approches et la configuration même des plus petits ports ainsi que les mouillages.



Où aller ? Partout sauf les endroits très connus comme Rhodes, Mykonos, Corfu qui sont beaucoup trop touristiques. C'est un peu comme en France, il y a toujours partout un petit hôtel, un petit resto, une petite curiosité à visiter. Mais on évitera d'aller se fouvoyer à St Trop ou à Mégève en saison.



Il y a des mini-markets, des boucheries et des boulangeries partout. Pour le fuel et l'eau c'est souvent seulement à certaines heures de la journée, il faut se renseigner à chaque endroit. Souvent le n° de téléphone est affiché, il faut appeler pour que le préposé vienne. "dans 1/2h" (comptez une à deux heures, mais il viendra).



Attention au Meltemi, vent de NO qui peut êtrez assez fort et qui souffle en général pendant 3 jours en été. Très difficile d'obtenir une météo fiable en Grèce et il ne faut pas trop compter sur la capitainerie où on vous fera vite comprendre qu'on est pas au service des touristes. En dehors des périodes de meltemi la navigation est très facile : pas de courant, pas de marée, eau transparente, visibilité parfaite. Il faut seulement bien repérer les hauts fonds (à Poros notamment) sur la carte ainsi que les rochers. Ne pas naviguer la nuit par contre car les feux indiqués sur la carte sont souvent éteints.



Hygiène : il y a très peu de marinas modernes équipées de douche et WC, à ma connaissance seulement à Corfu et à Kos. Pour prendre la douche, demander aux hôtels sur le port ils vous loueront une chambre pour 1/2 h pour quelques euro.



Sécurité : aucun problème sauf naturellement au Pirée où il faut faire un peu attention. Les Grecs ne sont pas voleurs (sauf les politiques). C'est un pays où on ne se sent absolument pas menaçé.



Turquie : je ne sais pas où on est actuellement mais il y a quelques années il était très compliqué et très cher de passer de Grèce en Turquie en bateau. Peut-être que ça s'est amélioré, il faut se renseigner.



Itinéraire : en arrivant, plutôt que d'aller à CORFU (peu intéressant sauf la vieille ville), poussez jusqu'à SIVOTA sur le continent : gentil, sympa, port bien protégé, magnifique coucher de soleil. De là on peut également visiter la petite île de PAXOS qui est très bien et PARGA. Mais à Parga le port est très petit et encombré d'épaves. Il vaut mieux louer une mobylette à Sivota et visiter Parga par la route.



Ensuite la côte ouest jusqu'au sud du Péloponèse n'est pas très intéressante. Vous pouvez rejoindre la mer Egée par le golfe de Corinthe, passer sous le grand pont Rio-Antirio, une merveille de technologie. Ensuite au fond du golfe embouquer le canal de Corinthe (péage) c'est très impressionnant.



Sur la côte est du Péloponèse, plusieurs endroits très agréables : PALEO EPIDAVROS, une petite marina très sympa d'où on peut visiter le theâtre antique d'Epidaure à 12km. Manger chez mon copain au restaurant Poseidon, les pieds dans l'eau. HYDRA l'île "carte postale". attention à Hydra le port est toujours plein et le quai est en arc de cercle, résultat les chaînes d'ancre se chevauchent et il faut plonger pour les dégager (sachant qu'en Grèce les réservoirs à eau noire ne sont pas obligatoires). Il vaut mieux visiter Hydra en prenant l'hydroglisseur depuis Spetsai ou Porto Heli. SPETSAI magnifique île sans voitures, on se déplace en taxi-calèche. Ne pas y aller le week-end car toutes les places sont prises par les gros culs des parvenus athéniens qui viennent y passer le WE. On est souvent obligé de mouiller dans l'avant port car il y a très peu de places. Ou alors on peut laisser le bateau à Porto Heli, il y a toujours de la place au quai, et visiter Spetsai en hydroglisseur.



Plus au sud on peut s'arrêter à LEONIDIO qui est très mignon. Ensuite, à ne pas manquer : GIERAKAS. Petit port caché dans la falaise, invisible depuis la mer. Il faut y aller au GPS pour le trouver, seuls les initiés connaissent. Et finalement MOMEMMVASSIA une presqu'île sur laquelle se trouve une ville byzantine qui a été réhabilitée et qui est à nouveau habitée. Excellents restos de poisson dans la ville moderne.



En mer Egée il vaut mieux se concentrer sur les Cyclades de l'ouest : KEA, KYTHNOS, SERIFOS, MILOS et surtout SIFNOS. De petites îles tranquilles où l'on trouve la vraie architecture des Cyclades (maisons cubiques blanches et bleues). Et non pas leur caricature comme à Mykonos.



Les Cyclades de l'ouest MYKONOS, PAROS, NAXOS, IOS sont à éviter, très touristiques. Discothèques et hamburgers partout (joiles filles en bikini aussi, bon, d'accord).



SANTORIN -également appelée THIRA- par contre, bien que très touristique, vaut le voyage. L'entrée dans le cratère est un grand moment de navigation. En revanche après il vaut mieux planquer le bateau au port de Monolithos sur la côte est car si le vent se lève les autres endroits sont intenables (et puis alors le port sera plein).



Peu de voiliers descendent jusqu'en CRETE. Il n'y a pas beaucoup de ports ni de mouillages abrités. Si vous y allez, ne manquez pas PALEOCHORA (il y a une marina), dans le sud-ouest, notre base préférée en Grèce.



Et puis tout à fait à l'est il y a le Dodécanèse SYMI, l'île la plus mignonne, ne manquer sous aucun prétexte si vous êtes dans les parages. De là on peut remonter vers le nors en passant par NYSIROS : pendant la journée les bronzés de l'île voisine de Kos viennent visiter le volcan, mais le soir c'est bien plus plus calme. Il y a quelques bons petits restaurants et un ou deux bistros où on peut rester refaire le monde devant un Metaxa (cognac grec) jusqu'à pas d'heure. KOS, très touristique mais magnifique marina très bien équipée. KALIMNOS, ne pas aller au port mais plutôt à Vathi, excellents restos de poisson. LEROS, la ville de Lakki, construite par Mussolini est étrange et fantomatique. PATMOS, île mystique où St Jean a écrit l'Apocalypse, très belle baie. LEIPSOS, pour le petit bistro à l’entrée de la jetée. Et finalement SAMOS, pour moi la plus belle île de Grèce, une montagne qui surgit de la mer, plantée de pins parasols et de vigne (le Muscat de Samos). Ne pas aller à Vathi (problèmes d'égouts, tout le port est envahi d'odeurs nauséabondes), mais plutôt à Pythagorio. Touristique, un peu snob mais joli. De là on peut visiter l'île en mobylette. Descendre jusqu'à Bali, la + belle plage de Grèce, excellent resto à l'entrée de la plage.



En Turquie, c'est complètement différent : il y a les grandes villes côtières et rien du tout entre. Très peu de petits ports tranquilles comme dans les îles grecques. Par contre les marinas, surtout Gocek, sont bien meilleures et mieux équipées qu'en Grèce. Mais le pays lui-même est moins intéressant, il n'y a pas cette diversité et cette "joie de vivre" qu'il y a en Grèce. On peut faire des excursions en Turquie au départ de Samos et de Kos, ce sera probablement moins compliqué que d'y aller en voilier.



N'oubliez pas d'apprendre 20 mots de grec, l'accueil sera encore meilleur.



Kalo taxidi ! (bon voyage)

Bons Plans Voyage Grèce

Voyage Grèce

Services voyage