Forum Indonésie

De Bali à l'île de Sumba

18 réponses

Dernière activité le 13/04/2016 à 19:36 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
enviedepartir
Le 24 mai 2012
bonjour,



je voudrai sprofiter d'un voyage en Indonésie pour rendre visite à un enfant que je parraine et qui vit à Namu Angu sur l'ile de Sumba près de Florès. Est ce que vous avez fait ce trajet? quel est le meilleur moyen (bateau,+voiture, avion?). Combien de jours faudrait-il pour aller de Bali à cette île?



je vous remercie d'avance

ile de Sumba

Signaler
f38ob
Il y a 7 années
au moins 3 solutions:
- avion denpasar(bali)>>labuan bajo(florés) puis ferry pour sumba
- ferry padang bay(bali)>>lembar(lombok) puis bus mataram(lombok) sape(sumbawa) puis ferry pour sumba
-ferry de la PELNI benoa(bali)>>Waingapu (mais il n'y en a que 2 ou 3 par mois)
Le plus rapide sera l'avion (1 à 2 jours au total suivant horaires)

avion ou ferry

Signaler
enviedepartir
Il y a 7 années
bonjour,

d'après les renseignements que j'ai pu avoir par ailleurs des personnes qui s'occupent de ma filleule (mais je ne suis pas sûre d'avoir bien traduit ce qui m'a été écrit) il y aurait un aéroport à Waingapu. mais lorsque je cherche des horaires d'avion (batavia, mercati airlines), je ne trouve rien. qu'en pensez-vous?

le mieux serait que je fasse l'aller en avion jusu'à florès puis le retour en ferry en passant par Lomboc. savez-vous :

-combien de temps dure le trajet en ferry entre florès et sumba

-et le trajet en bus entre sape et mataram



merci d'avance

Bali - Sumba

Signaler
f38ob
Il y a 7 années
La compagnie qui fait denpasar-waingapu est Merpati :

http://www.merpati.co.id/Default.aspx

Il y a un aller et retour chaque mardi jeudi et samedi

Mais c'est un peu cher environ 1,5 à 1,8 million de rp (150 euros) l'aller-retour.
Le bus sape mataram : 2h pour Sape-Bima puis 11 à 12h pour Bima-Mataram
Ferry Florès-sumba entre 6 et 8h environ 2 par semaine mais aléatoire
Les gros ferry de la PELNI directe Bali - Sumba 40h normalement tous les 15jours.
Site ici : http://www.pelni.co.id/?bhs=en

suite infos

Signaler
enviedepartir
Il y a 7 années
merci énormément pour ton aide

bonne journée

wainpagu-florès

Signaler
enviedepartir
Il y a 7 années
bonjour,



je me permets de vous recontacter car je ne parviens pas seule à trouver les infos.

le plus simple pour nous serait de prendre un avion Denpasar-Waingapu à l'aller puis de revenir par Florès. Y a t-il des avions entre Waingapu et Labuan Bajo? si oui, savez-vous avec quelle compagnie?



merci d'avance pour votre aide

Sumba près de Florès

Signaler
f38ob
Il y a 7 années
Je pense que à part des petit coucou de compagnies douteuses il n'y a pas de liaison Sumba - Labuan Bajo. C'est trop près, tous le monde prend le ferry.

De retour de Bali via Sumba & Florès

Signaler
STAPIE
Il y a 7 années
Bonjour,
Nous rentrons de notre très beau voyage dans les petites îles de la Sonde. Nos moments les plus forts ont été à Sumba où les relations humaines ont été extraordinaires. Nous n'oubierons jamais la joie des enfants et aussi des grands rencontrés au cours de nos ballades.
Allez-y...c'est facile en avion depuis Denpasar (1h de vol), nous avions réservé depuis la France via "Ticket indonésia" pour atterrir à Waigapu, vraiment aucun problème.
Nous avons logé au Nautil, trés bien (où Alli mettra un scooter à votre disposition), tout proche de la mer, des rizières, et des villages aux toits de chaumes où vous serez attendus...Un grand moment!

Restons à votre disposition pour toutes autres informations.
Pierre et Colette

C'est très facile d'aller à Sumba.

Signaler
saya
Il y a 7 années
Prendre le bus pour aller jusqu'à Florès est certainement très intéressant, mais relativement fatiguant ( je n'ai rien compris aux explications du garçon qui parle de trajet Sape Mataram, puis de Sape Bima, puis de Bima Mataram... ) . Il a oublié de se relire...


Je n'ai pas effectué le trajet Denpasar - Waingapu en prenant les bus et les ferrys. Mais on ne doit pas être loin de 2 à 3 jours de voyage.








Le plus simple est certainement de prendre l'avion. C'est ce que nous avons fait.
Le vol Bali - Waingapu est parfois direct. Parfois il fait un stop à Bima, puis à Tambolaka ( Sumba ) d'où il redécolle pour atterrir à Waingapu quelques minutes plus tard.


L'aéroport de Waingapu n'est pas trop loin de la ville et les hôtels envoient une voiture à l'arrivée de chaque avion.
Si vous avez un hôtel en tête et que celui - ci à une voiture, négociez le prix de la chambre avant de monter.
Nous étions à l'hôtel Merlin. C'était pas mal. La plupart des hôtels sont concentrés dans le même coin. Près du marché.


A Bali, il est très facile d'acheter un billet d'avion pour le jour même ou le lendemain.
En sortant de l'aéroport international de Bali, vous marchez 300 m pour aller à l'aéroport domestique. Toutes les compagnies y ont un guichet et vous achetez directement votre billet.
Merpati prend les CB, mais il me semble que Transnusa dessert aussi Sumba ( accepte aussi les CB ).
Sinon, il y a plein d'agences un peu partout dans toutes les villes d'Indo et elles vous trouveront facilement un billet.
Les indonésiens achètent leurs billets comme s'ils prenaient un billet de train de banlieue.


Il y a des liaisons aériennes Sumba - Florès.
L'état des avions n'a rien à envier à celui des ferrys.
Je passe parfois quelques jours à Padangbaï et l'état des ferrys ( Bali - Lombok ) va de correct à lamentable. Idem pour le ferry de Labuan.


Le bureau Merpati est assez loin du centre de Waingapu. mais vous pouvez peut - être acheter vos billets à l'aéroport.


Assimil a édité un petit dictionnaire Français - indonésien très bien foutu et très facile a utiliser. L'indo se prononce grosso modo comme le français. Ca devrait vous aider à communiquer avec vos amis et aussi lorsque vous vous rendrez dans certains village pour avoir l'accord du kepala desa ( chef du village pour faire simple ).


Bon voyage.

Pour ceux qui n'aurrai pas compris...

Signaler
f38ob
Il y a 7 années
Non non j'ai pas oublié de me relire...
Donc pour ceux qui ont du mal a comprendre les messages simples, je rappel en détaillant plus :

"Le bus sape mataram : 2h pour Sape-Bima puis 11 à 12h pour Bima-Mataram"

Cela veux dire que pour aller de Sape à Mataram en bus, il faut en prendre un 1er entre Sape et Bima qui met 2 heures puis un 2eme entre Bima et Mataram qui met 11 à 12 heures.
Après pour le temps pour faire Denpasar - Sumba en bus et ferry cela peut aller de 48h en non-stop à une bonne semaine voir plus, si l'on veux visiter Sumbawa et l'est de Florès qui sont des endroits magnifiques, entre autres choses, pour la plongée et le snorkeling.
Quand aux ferry, il ne suffit pas de les regarder de la plage pour savoir si ils sont en état de prendre la mer en sécurité, c'est surtout une question de période dans l'année ou le risque météo est bien plus important.
Quant à prononcer L'indonésien comme le français, je pense qu'ils vont bien rire, mais de la a ce qu'ils comprennent quelque chose...

Etat des ferrys et langue indonésienne.

Signaler
saya
Il y a 7 années
A Padangbaï, depuis plusieurs années, j'aime bien pêcher le cumi cumi ( calmar ) au bout des quais d'accostage des ferrys qui relient Bali à Lombok.Je ne les regarde pas depuis la plage, mais je les vois par obligation à quelques mètres de ma canne à pêche.

J'en ai vu des dizaines, voire plus. De calmars, comme de ferrys.
J'en ai vu des correct, et j'en ai vu des très douteux. Je parle là des ferrys.
J'en ai vu un chaviré dans le port de Lembar. Ce n'était certainement pas l'état de la mer qui l'avait fait chaviré.
J'en ai vu piloté par des gars qui n'avaient que des rudiments de navigation.
Et qui le montraient:
en percutant de face le quai à Larentuka, en perdant tout sang froid lors q'une panne de moteur entre Labuanbajo et Rinca en arrimant en amateur les camions entre Bira et Selayar.


Les ferrys en service entre Bali et Lombok ( et entre d'autres îles ) sont, pour certains , dans un état tel que les avions des compagnies aériennes figurant sur la liste noire pourraient passer pour des modèles de fiabilité.
Quant au professionnalisme des capitaines et des hommes d'équipage c'est parfois consternant.


En ce qui concerne l'indonésien.
Je me permet de penser qu'une langue qui utilise les mêmes caractères et les mêmes chiffres que nous, où pharmacie se dit farmasi, bus se dit bis, police, polisi, restaurant ,restoran, où un, deux, trois, quatre cinq se dit satu, dua, tiga, empat, lima, enam, sepuluh, dilapan... et que n'importe quel français lambda sans formation est capable de prononcer correctement ces mots en étant compris par un indonésien, c'est une langue qui grosso modo ressemble à notre langue.
Surtout lorsqu'on la compare à l'hindi, au vietnamien, thaï, lao,birman ou cambodgien et chinois.

merci à tous

Signaler
enviedepartir
Il y a 7 années
bonjour,



je vous remercie tous pour votre aide.

je suis bien décidé à aller voir ma petite filleule et vos infos me seront très utiles.

je vais étudier ces différentes possibilités

Ferry et Indo

Signaler
f38ob
Il y a 7 années
Pour les ferrys que j'ai beaucoup utilisé (ceux de la PELNI mais aussi les navettes entre les iles) ce n'ai pas les mêmes standard qu'en Europe, Mais c'est pas la dernière couche de peinture qui compte pour la sécurité. En Europe, il n'y a pas si longtemps un très gros ferry était parti avec la porte principale entrouverte et cela à fini en drame. Il n'y a pas que les indonésiens qui peuvent manquer de professionnalisme. Et pour la tendance à paniquer au moindre incident, c'est une réalité que l'on constate vite en voyageant la-bas, mais il faut savoir que cette tendance naturelle chez ce peuple n'épargne pas les pilotes d'avion. Aussi entre un capitaine et un pilote d'avion qui panique....j’aurai tendance à préférer la mer qui pardonne plus les erreurs que les airs.
J'ai quelques connaissance en navigation et en sécurité maritime ayant pas mal navigué à la voile comme équipier puis comme skipper avec plusieurs transats à mon actif. Au cours de mes navigations indonésiennes sur les ferry, Je suis souvent allé faire une visite à la passerelle pour discuter navigation avec les officiers quand cela était possible et je peux dire que ces officiers connaissaient bien leur métier. Même si rien n'est assez parfait pour la sécurité, je n'ai jamais noté de point alarmant.

Pour l’indonésien qui est certes plus facile pour nous à assimiler que le chinois ou le thai, mais je vois mal un primo voyageur en Indonésie pouvoir en quelques jours, remplacer les u par des ou, les ai par des aye, les ua par w, les c par tch, les g toujours en gu et pas en j , les j en dj, les k qui se prononce ou pas en fin de mot, les ng en ing, rouler les r, presque estomper les première syllabes et bien accentuer les dernière alors de nous avons l'habitude de faire le contraire en français....et bien d'autre règles que j'ai oublié....bref, cela demande un certaine habitude.
Même pour les chiffres de 1 à 10, seul le 5 se prononce à la française...
Ceci dit, ils seront très amusé et aussi très touché par vos effort pour essayer.

Respect des règles de sécurité.

Signaler
saya
Il y a 7 années
Je n'ai pas d'expérience de navigateur.

J'ai seulement été témoin d'un abordage frontal et violent d'un ferry qui accostait à Larentuka ( nous venions de Lewoleba ) j'étais un des passagers .


Nous étions sur le pont, on voyait le quai se rapprocher et on se disait, " il va viré de bord, il va virer de bord ! ".
il ne l'a pas fait...


Avec un couple de français, nous avions loué un bateau pour aller de Labuanbajo pour aller à Rinca.
En sortie de baie, le moteur est tombé en panne.
Les 2 ou 3 hommes d'équipage étaient totalement inefficaces.
Ils regardaient le bateau dériver vers les rochers sans rien faire.
Nous hurlions comme des malades pour attirer l'attention d'autres bateaux pour venir nous prendre en remorque.
Heureusement que cela a marché, sinon c'était les récifs direct.


Je suis allé avec mon épouse à Tanjung Api, du côté d'Ampana.
Nous sommes partis dans un décors de carte postale. 45 minutes plus tard, alors que nous étions en pleine mer, cela à commencé à ramoner sec. Le gars qui barrait la pirogue était assez perdu.
En plus de ça, arrivé à Tanjung Api, il balance une allumette dans la mer.
Evidemment que ça fout des flammes partout, mais ce n'est pas malin quand il y a de l'essence dans un bidon dans la pirogue. Par moment, les indonésiens se comportent comme des enfants.


Idem, quand je suis allé de Bira à Selayar.
Le ferry transporte une vingtaine de camions. Ceux - ci sont maintenus en place avec des cales. Rares sont ceux qui sont arrimés avec des cordes. A la moinre vague méchante, la cale risque de bouger et les camions de défoncer la porte.


Le ferry qui a coulé aux large des côtes de Lituanie n'avait pas fermé entièrement sa porte. Mais c'est une broutille par rapport aux manques de respect des normes de sécurité qu'observent ceux qui pilotent les bateaux ( pas tous ) en Indonésie.


Je n'étais pas là ce jour là ( j'étais dans le bateau précédent ) mais un ancien du GIGN qui était dans le bateau qui suivait m'a raconté qu'ils ont été pris dans une mini tempête ( entre Manado et Bunaken ce n'est pas la mort ) et que tout le monde pleurait dans le bateau ( y compris l'équipage ). Il m'a avoué qu'il avait failli sauter du bateau, tellement c'était la panique et que dans ces cas là, il faut partir en premier car sinon tout le monde s'agrippe à vous et vous coulez.


Bref, j'ai une confiance très relative en ce qui concerne les compétences en matière de navigation d'une grande partie des équipages indonésiens.


Concernant la langue indonésienne, je suis ravi de lire que vous admettez qu'elle est plus facile à assimiler que le chinois et le thaï ( et le birman, l'hindi , le lao ,le cambodgien et le vietnamien ).
Je n'ai jamais écrit qu'on pouvait apprendre l'indonésien en quelques semaines.
Simplement, c'est une langue qui se prononce " grosso modo " comme les langues latines.
Donc c'est un problème de moins à contrôler.
De plus, c'est une langue plutôt ludique.
Sucre = gula.
Gula gula :=bonbon
Mata=oeil.
Hari: jour
Matahari : soleil.
Telur = oeuf
Mata = oeil
Sapi = boeuf
telur mata sapi = oeuf sur le plat non retourné.


Foutre akan au début d'une phrase pour que tout soit au futur, ce n'est pas trop compliqué quand on est français habitué au 16 temps de notre grammaire.


J'oublie chaque année tout ce que j'ai appris de l'indonésien l'année précédente, mais c'est assez facile de se remettre à niveau.


Mais cela fait plus de 10 ans que je vais en Birmanie, un peu moins au Vietnam en Thaïlande et en Inde et je suis infoutu de prononcer plus d'une vingtaine de mot ( la plupart du temps,il n'y a que les professionnels du tourisme qui me comprennent ). Ces langues là sont nettement plus compliquée pour les européens.


Précisions:
Dj ce prononce plutôt Dia, voire ia ( Diakarta, même si il y a un soupçon de djia ).
C se prononce souvent C en début de mot.


Bon voyage.

Les équipages indonésiens

Signaler
f38ob
Il y a 7 années
C'est claire que plus le bateau est petit, plus il y a des chances que l'équipage ne soit pas très aguerri et plus il y a des risques. Par exemple, les speedboad qui vont aux gilis m’inspire bien mois confiance, pour peu qu'il y a un peu de mer, que les ferry qui vont à Lembar.

Ce n'est pas si clair que cela.

Signaler
saya
Il y a 7 années
Le ferry entre Lewoleba et Larentuka n'est pas une pirogue. Il doit bien y avoir une centaine de passagers.Un peu moins entre Bira et Selayar.


Entre Padangbaï et les Gilis, c'est vrai. Les gars n'y connaissent pas grand chose à la navigation. Ils naviguent à vue. Mais parfois, on ne voit rien entre Bali et Lombok. Le bateau part, c'est une carte postale, la mer est un lac et l'on voit clairement Lombok, puis, brusquement on ne voit rien du tout. Et là, les gars du bateau ne sont pas du tout inquiets.
Ils improvisent. Mais ce sont en général de piètres improvisateurs.


Le nombre de pêcheurs qui disparaissent entre Manado et les Philippines est affreux.
C'est malheureux à dire, mais les indonésiens n'étaient pas et ne sont pas de grands navigateurs.
Java, Sulawesi,Sumatra ont des flottes de pêche côtières ( beaucoup d'anchois ) , mais très peu de navires de haute mer. Sumba, Timor, les Molluques n'ont quasiment pas de flotille de pêche.
Les pêcheurs naviguent à vue.




Honnêtement. quand je pêche au port de Padangbaï, j'ai le temps de voir les ferrys qui vont à Lombok.
Il y a une ou 2 ruines qui assurent le service. Après, les autres bâtiments semblent plus ou moins corrects. mais la plupart sont de vieux ferrys chinois ou coréens ou vietnamiens .
Il faut être objectif.Il y a des ferrys 24 h sur 24 entre Bali et Java, entre Lombok et Sumbawa,et entre Bali et Lombok ( entre autre ).
Les prix pratiqués pour la traversée ne permettent pas d'entretenir correctement les bateaux.
C'est mathématique.
Il y a des centaines de bateaux qui assurent des missions de service public entre les milliers d'îles d'Indonésie.
La quasi totalité de ces liaisons ne sont pas rentables.
Tout est au rabais. l'entretien des bateaux, le niveau professionnel des navigants, les installations portuaires...


Alors c'est vrai. Certains ( vieux ferrys chinois ) bateaux repeints en jettent.
Mais il ne faut pas être trop regardant.

bateaux indonésiens

Signaler
f38ob
Il y a 7 années
Il ne faut pas non plus trop noircir le tableaux, il y a largement autant d'avion qui tombe que de ferry qui coule...et pourtant y a beaucoup plus de ferry que d'avion qui naviguent.

Île de sumba

Signaler
FLYPICTURE
Il y a 3 années
Bonjour,
je vais aller à sumba cet été , s'agit il d'une île où on peut se déplacer et se loger facilement ?
y a t il des festivités particulières en juillet août ?
merci
florian

Eléments de réponse.

Signaler
saya
Il y a 3 années
Bonsoir,

Je ne connais que la partie nord de Sumba.
Ouest , est et sud de Wakabubak et est de Waingapu.
Les villes et villages sont reliés entre eux par un réseau de bemos ( minibus ) et de petits bus ( Mitsubishi ).
Un peu comme partout en Indonésie. Mais le réseau routier est parfois très fatigué et les bus sont en harmonie avec le réseau...

Dans certaines circonstances, il est utile de connaître un peu de bahasa indonesia.

Pour ce qui est des possibilités de logement, on est très loin de Bali, mais l'île n'est pas hyper fréquentée par les touristes.
Lors des Pasolas ( février, il me semble ) ça doit être beaucoup plus compliqué.
L'essentiel des hébergements se concentre dans les villes.
Certaines guesthouses indiquées dans les guides avaient fermées.
Comme à Melolo ou à l'est de Waikabubak.
A l'est de Waingapu il y a une plage superbe ( pas pour le surf ), mais aucun hébergement.
Plus à l'est il y avait aussi de très belles plages, mais idem, no hotel, no resto.

Bons Plans Voyage Indonésie

Voyage Indonésie

Services voyage