Forum Brésil

Quelques suggestions pour voyager pour "pas trop cher" au Brésil

3 réponses

Dernière activité le 09/01/2018 à 01:30 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
benj77
Le 22 octobre 2010
Comme je me suis fait vanner sur un autre fil, pour avoir présenté des informations "pas dans l'esprit routard" parce que je donnerais des prix "excessifs" dans mes suggestions, je fais une petite synthèse. On peut profiter du Brésil pour pas trop cher, (sans vivre misérablement)

Tout d'abord, et là c'est clair, les routards totalement désargentés à la recherche du moindre centime d'euro économisé, n'ont plus rien à faire au Brésil avec un change de 2,30 R$ pour un euro. Surtout que quand on vient d'Europe, il faut amortir le prix du billet aller et retour (à mon avis c'est dommage de faire un tel déplacement, avec en plus le décalage horaire qui secoue un peu qq jours dans les deux sens, pour moins de trois ou quatre semaines; plus c'est encore mieux parce que les régions sont si variées que vous ne visitez pas un pays mais carrément un sous-continent)

Conseil personnel: prévoyez des étapes de trois ou quatre jours, ne "speedez" pas comme des fous. Ce pays ne se "fait" pas, il se voit, il se sent, il se respire, il se découvre dans ses moindres recoins d'autant plus que ses habitants sont très accessibles et ce quasiment dans tous les compartiments de la société, depuis la vendeuse sur les marchés jusqu'à l'avocat cossu.

Pour ne pas trop dépenser il y a pour ceux qui ont encore "la mentalité pour", les auberges de jeunesse un peu partout (personnellement j'ai passé l'âge des dortoirs...) j'ai entendu dire et j'ai lu qu'il fallait réserver longtemps à l'avance pour avoir une place

Sinon, choisissez des hôtels de catégorie "simple" sans être misérables, avec des chambres propres, sûres, climatisées dans les régions où c'est nécessaire. Un avantage, les petits déjeuner inclus "buffet à volonté" en général somptueux, avec du salé, du sucré, des fruits, des jus, du café, du thé, des infusions, etc.
Quand on a payé un supplément de dix euros pour un petit déjeuner français qui donne juste droit à un jus industriel, un croissant dégueu, deux tartines à beurrer et du café, on apprécie! Chargez vous bien le matin, vous pouvez sinon sauter totalement le déjeuner, du moins vous contenter d'un petit en cas. On trouve des hôtels d ecette catégorie pour des prix allant de 50 à 120 R$ par jour (évidemment pas à Ipanema en saison haute...)

Boisson et fruits. Pas de parano comme on lit dans la plupart des guides. Si vous devez choper une turista, vous en choperez une de toute manière et vous guérirez vite si vous la soignez immédiatement; alors emmenez une boîte d'ercéfuryl au cas où, gavez vous des fruits délicieux, et ne craignez pas trop de boire de l'eau du secteur (sauf dans quelques rares villes où ça craint vraiment). Si vous voulez vous rassurer, prenez des pilules désinfectantes genre micropur ou hydroclonazone, parce que l'eau minérale, aussi curieux que ça paraisse, revient souvent plus cher que les refrigerantes (sodas) ou que la bière! (et on ne veut ou on ne peut pas forcément toujours boire sucré ou alcoolisé... dans ce cas, prévoyez la gourde pour les balades) Une bière de 600ml (plus de deux "demis" français) coûte environ 3,5 R$ soit moins de 2 euros... évidemment pas sur un front de mer luxueux, mais même là les différences de prix sont moins grandes que chez nous: aucun bar brésilien ne vous fera les arnaques de St Tropez.

Nourriture pas trop chère. Les lanchonetes (souvent "au kilo", on paye en proportion de ce qu'on a mis dans l'assiette), les marchés, les baraques de rues dans certaines villes (ah les maniçobas ou les tacacas de belém pour moins de 2 euros...) mais faites vous deux ou trois gros plaisirs quand même en appréciant la gastronomie locale qui peut être somptueuse.

Les très bons restaus ont vu leurs prix augmenter, mais restent à qualité égale nettement moins chers que les français, et le service est autrement attentif et courtois (ce n'est pas difficile il est vrai). Churascarias (restaus de viande), cuisine locale spécifique délicieuse dans nombre d'états, etc.

Culture. Ne mégotez pas!! les musées sont innombrables et très intéressants, de même que pas mal de beaux monuments à visiter de l'intérieur, et en plus les billets d'entrée sont à des prix dérisoires (on applique même aux gringos la réduction de 50% s'ils sont sexagénaires)

Idem pour les spectacles dont les prix sont très accessibles. J'aime l'opéra tout comme le jazz, je ne peux guère me payer un spectacle en France. Je ne rate jamais une occasion au Brésil, quitte à aller dans les "paraisos" des théâtres brésiliens (ce que nous appelons, nous, les poulaillers)

Ce n'est qu'un avis très personnel et subjectif, mais si le Brésil a de fort belles plages, il y en a des belles partout dans le monde et surtout plus près de chez nous; alors peut être vaut-il mieux en voir un peu moins, et profiter de ce qui est spécifique au pays...

Langue. faites un petit effort pour en avoir quelques rudiments (encore que l'espagnol aide, parait-il; je ne sais pas, je ne suis pas hispanophone) ca vous permettra de demander votre chemin, de prendre les bus bien moins chers que les taxis - encore qu'ils sont encore deux fois moins chers environ qu'en France; ça varie selon les villes, mais en gros le prix en réais est celui qu'on paye en euros, à distance équivalente (et contrairement à une légende tenace... pas plus voleurs que les taxis parisiens et nettement plus aimables)

Taxis. D'un grand secours pour vous mener à un hôtel selon votre budget et vos désirs quand vous ne savez pas où aller. OK ils touchent une commission de l'hôtel... et alors, si chacun y trouve son compte? Idem, en cas de maladie ils vous trouveront un centre médical ou un dentiste moins cher que les somptueuses cliniques privées, où la peinture est peut être écaillée mais où on est aussi bien soigné

Longs déplacements. Voyagez en bus, et de nuit! Vous faites de 600 à 800 km presque allongés pour le prix d'une chambre d'hôtel en voyageant dans des bus climatisés, confortables, sûrs, etc. Donc vous économisez sur l'hébergement. Toilettes dans le bus, arrêts nombreux (voir le sujet "pensez aux bus" plus bas). Gaffe: le gros des bagages est dans le coffre avec ticket de consigne (donc, aucune crainte), ne gardez que l'essentiel sur vous, ne le laissez pas dans le bus aux arrêts (pendant lesquels on peut se restaurer, boire, acheter des trucs, se doucher, se laver les dents, etc.) et les rodoviarias sont en général bien plus proches des centre villes que les aéroports (parce que le taxi entre l'aéroport de Salvador et le centre, ou pire à BH, bonjour! ) On arrive en bonne forme, on réserve de suite pour la continuation du voyage (pour avoir une bonne place: centre du bus côté fenêtre)
Gaffe encore aux gares routières, domaine de pas mal de pickpockets, comme dans le métro de Paris en août. Ne vous laissez pas distraire par un inconnu pendant qu'un autre s'occupe de vos affaires... exactement comme à Paris

Payer comme "cartão" ou com dinheiro (argent)

Demandez toujours s'il y a un rabais dans la seconde option. très souvent on obtient 10% mais ne faites pas l'harpagon. Quand on vous dit 10%, ce n'est pas 15% (vous ne le feriez pas dans un magasin français, alors ne le faites pas au Brésil!)

Ca vaut pour pas mal d'hôtels, et les réductions sont spectaculaires si on reste longtemps (je suis tombé de 80 à 55 R$ / jour petit déjeune inclus, en restant un mois)

Idem, si vous voulez acheter quatre t-shirts, par exemple, demandez si on vous fait un rabais compte tenu de la quantité. Ça marche souvent dans les petites boutiques, mais évidemment pas dans les grandes chaines. Là encore, n'en rajoutez pas par rapport au petit cadeau: vous gênez la vendeuse qui n'y peut rien et vous passez pour un rat.

Cela dit, à part des produits artisanaux spécifiques, des vêtements de très bonne qualité (il y a encore plein de tailleurs qui font de beaux costumes soignés pour pas cher), un peu de cachaça, du tabac, l'éventail des produits à acheter "pour faire des économies"se réduit: tout ce qui est "industrie" est plus cher ou au même prix qu'en Europe.

Si vous avez la chance de pouvoir cuisiner par vous même en revanche, l'alimentation est bien moins chère sur les marchés ou dans les hypermarchés brésiliens. (presque trois fois moins cher... quand on n'achète pas des trucs importés evidemment!) Le prix du filet de boeuf par exemple, c'est assez inouï (environ 10-12 euros le kg contre 40 chez nous et je vous recommande le "picanha")

Bravo pour l'esprit de ta réponse

Signaler
sapeca
Il y a 10 années
Je voyage depuis 20 ans au Brésil effectivement l'esprit routard
c'est connaitre la réalité economique d'un pays .....les indications que tu donnes sont réalistes et pertinentes....et pour bien profiter
du l âme du pays
on ne voyage pas dans un pays en pleine expansion, comme dans le pays sous developpé d'il y a 20 ans
on peut voyager rationnel et proche du peuple sans faire pingre ! et
passer à cotê de pleins d'opportunités humaines ...
Bravo

Effectivement la ladrerie et la pingrerie

Signaler
benj77
Il y a 10 années
de certains touristes au Brésil ont quelque chose de surréaliste, alors même que si le différentiel de prix se réduit, il existe encore.

Le même qui payera 7 euros une menthe à l'eau (du robinet) jetée sur sa table d'un air dédaigneux à St Tropez trouve que 4 R$ une bonne bière de 600ml servie avec le sourire à Copacabana, c'est trop

Idem, un magnifique "medley" de grands airs d'opéras dans le somptueux théâtre de Belém, relativement bien placé, on a ça pour l'équivalent de 12 euros, contre 80 à 100 dans l'opéra bastille qui ressemble à un HLM. Eh bien j'ai entendu des Français râler contre le prix!

Re: Bravo pour l'esprit de ta réponse

Signaler
ANTOINETTE-REYNOLD
Il y a 3 années
Bonjour 
Comparez les hôtels sur hotelscombined

https://www.hotelscombined.fr/?a_aid=93352

Bons Plans Voyage Brésil

Voyage Brésil

Services voyage