Forum Brésil

le Brésil, les touristes et la drogue

2 réponses

Dernière activité le 01/05/2010 à 23:17 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
benj77
Le 30 avril 2010
A la suite d'un récit très pénible qu'on vient de me faire (mais je plains pas outre mesure ceux qui se mettent par eux mêmes dans la m...), je tiens à confirmer les avertissements donnés par le guide du routard "papier", concernant l'achat et la simple consommation de drogue au Brésil.

La compagne du jeune con qui s'est essayé à cela (juste dans un but festif pour lui même sans intention de faire la mule) m'a expliqué qu'il était bloqué depuis des mois en attente de jugement, après une incarcération qui a duré cinq semaines dans des conditions qui ne sont pas du tout, mais vraiment pas du tout celles que l'on peut espérer en France (et la providence seule sait à quel point c'est déjà pas terrible): il en est sorti dans un état pitoyable, démoli au physique comme au moral

Alors en laissant de côté le prêchi prêcha moraliste qui n'a guère sa place sur un forum de voyage, on rappellera que le jeu n'en vaut vraiment pas la chandelle, et que la police n'est pas ici (contrairement à ce qui se dit) systématiquement "arrangeante": bien des flics sont honnêtes... et d'autres sont trop chers pour être à la portée du routard moyen^^

En plus il n'y a quasiment plus de consuls de plein exercice (juste des consuls honoraires qui n'ont aucun pouvoir) et de toute façon ces consuls ne sont pas très motivés pour défendre ce genre de délinquants. En outre ils ne peuvent intervenir qu'une fois la décision de justice prise, pour TENTER d'obtenir un accommodement de peine. En bref, pour un moment de connerie, des mois de gros emmerdes, un boulot et une réputation perdues, une grosse amende à venir sans compter la prison.

C'était une tranche de vie du moment. Pas un désir d'ouvrir un "débat" sur la question, chacun fait ce qu'il veut mais... à ses risques et périls. Il est trop tard pour chouiner, quand on s'est fait passer les poussettes. ce que j'ai dit à la demoiselle en question.

l'herbe au brésil

Signaler
anne.b
Il y a 9 années
Je profite de ton témoignage pour dissuader les fumeurs d'herbe d'allumer leur joint en regardant la mer ou dans l'euphorie d'une fête au Brésil.
Je remarque qu'ici l'herbe est considérée au même titre que la cocaine ou le crack: tolérance zéro (d'ailleurs beaucoup de brésiliens ne font pas la différence entre toutes ces drogues!).

Il faut dire aue les consommateurs...

Signaler
benj77
Il y a 9 années
sont à l'origine de la délinquance qui pourrit littéralement la vie des quartiers populaires (trouver la thune au quotidien pour se payer sa dose), et que les trafiquants sont ceux qui montent de véritables opérations de guerrilla urbaine. Alors la population est excédée et la police, fort peu estimée ici à quelques exceptions près, trouve des occases de se donner une bonne image à peu de frais.

le mieux n'est pas de ne pas fumer de "maconha" en public, c'est de ne pas en avoir sur soi, ne serait ce que quelques grammes. Et de se tenir très loin de ceux qui en usent.

Chacun fait comme "ça il veut" mais les gens avertis n'ont pas á chouiner quand ils se sont mis dans les emmerdes...

Bons Plans Voyage Brésil

Voyage Brésil

Services voyage