Forum Turquie

Expatriation en Turquie - Mal du pays

4 réponses

Dernière activité le 23/10/2009 à 02:48 (consulter)

Avis non contrôlés
Signaler
djou_djou
Le 19 octobre 2009
Bonjour,

eu habituée à consulter les forums, un mal être aujourd"hui me pousse à chercher des personnes qui sont dans la même situation que moi. Voilà, je vis en Turquie depuis 8 mois, et avais la perspective jusqu'à avant hier de revenir en France au terme de cette période. Mais voilà, et je ne devrais pas m'en plaindre, je viens de décrocher un emploi pour deux ans min. ici, à Istanbul. C'est ce que je cherchais, ma meilleure amie, mon fiancé se trouvent ici. Mais ma grand-mère, qui m'a élévée et n'est plus très jeune, mon grand-père, ma soeur, et le reste de mes amis sont restés à Paris.
Je me sens soudainement envahie d'un sentiment de culpabilité, de mal-être, de manque et de peur du vide face à ces deux ans qui m'attendent sans eux, sans ces repères bâtis depuis mon enfance. Comment gère-t'on ce sentiment ? Comment penser "je dois faire ma vie ici, pour le bien de ma carrière, de ma relation de couple" et ne pas penser " j'abandonne ma grand-mère, elle partira peut-être sans que je sois là pour lui dire aurevoir".
J'aimerais discuter avec des personnes ayant ressenti, ou ressentant le même genre de sentiment, parce qu'expatriés et déchirés en deux entre leur pays d'origine et leur pays d'accueil..
Bon vent à tous et merci d'avance.

ps : pour me contacter : capteneplanet@hotmail.fr

Julie.

3 heures d'avion

Signaler
Yorgos
Il y a 10 années
Par rapport a Paris, Istanbul ce n'est pas le bout du monde. Vous pouvez aller facilement en France quand vous habitez en Turquie, ce qui serait autrement plus difficile si vous habitiez a New-York.
Le probleme, c'est surement que vous n'arrivez pas a couper les anciens liens (ou les détendre un peu) alors que vous avez une nouvelle vie dans un pays ou les points de reperes ne changent guere par rapport a la France. Si vous étiez allée habité Mulhouse, vous aurez eu certainement autant de difficultés qu'a Istanbul.

Mal du pays

Signaler
demilune72
Il y a 10 années
Bonjour ,
Moi cela fois juste 1 ans que je vis en Turquie, je suis venu ici pour travailler, mais surtout pour l'home de ma vie qui est Turque. Mon emploi m'as permis jusqu'à maintenant de rester avec lui mais c'est vrai que mon chez moi me manque, ma famille. Il y as plein de solution pour ne pas perdre le lien ,internet (skype) , weekend en france ce n'est qu'a 3 h d'avion et les prix sont abordable quand on s'y prend a l'avance.
Mais je crois que ce qui vous fait peur là tous de suite s'est " 2 ans" . je ne vous connait pas mais je pence qu'il faut en parler avec votre fiancer.
a Bientot ( n'hésiter pas, je serait ravis de poursuivre cette discution)

Reponce a tous...un peut psychologique et un peut dramatique ...

Signaler
Kubilay Kaan
Il y a 10 années
Bonjour ,
Avant tout etre loin de la famille qu'Ons aime c est dure biensur je crois bien vous comprendre.
Mais comme ons le dit dans les message presedent aller en france de turquie ça dure meme pas 3 h de vol.Et cela pourrais donc faire une bonne petite visite pour quelques jours surtout que les vols sont pas cher cette saison.
Istanbul , la turquie , avoir trouver un job ici a cote de sont cheri biensur que c est beaux et je vous souhaite le plus grand bonheur pour vous deux.Mais une vie a deux c est partager plusieurs sentiment et plusieurs choses enssemble...cela aborde aussi a aller voir la famille moi je pensse.
J'espere que comme vous dite dans votre message vous ne perderais personne sant dire au revoir et que vous serais tre sheureuse en couple.

Le plus important est aussi que vous soyez heureuse dans votre tete...N'oublier jamais que vous n'avez jamais de detes a personnes , tous ce que vous ferais dois venir du coeur ;)

Bonne journee

ça m'est arrivé aussi

Signaler
carogunaydin
Il y a 10 années
Cela fait 2ans que je suis à Istanbul. Je suis partie de France pour un congé sabbatique d'1an (par sécurité) et me suis rendue compte que le retour serait impossible. J'ai vécu une histoire perso très difficile ici et j'ai eu envie à multiples reprises de repartir. Mais à chaque fois quelque chose eu quelqu'un m'a fait rester.
Coté famille, j'ai eu pas mal de problèmes aussi. Ma famille a décidé de m'effacer quand j'ai mis les pieds chez les "arabes" (no comment !) pour la première fois. C'était en 2004 et certains, depuis ne m'ont jamais rappelée (anniv, noel, jour de l'an... rien !) ! Mon père est un raciste convaincu qui n'a jamais accepté ce départ... mais bon, il n'aimait pas non plus que je fasse mes études à plus de 100km ou parte travailler à 600km. Ma mère elle l'a difficilement accepté mais a compris qu'il y avait un endroit où j'aimais vivre, où je voulais vivre et rester. Elle m'a dit, tu as la chance d'avoir trouver TON endroit, que ça soit ici ou pas, le plus important, c'est ton bonheur.
Et c'est ça qui compte. Je sais que c'est dur, je sais que je peux paraitre égoïste en disant ça mais il faut que tu penses à ton bonheur. Les plus égoïstes sont souvent ceux ne font pas l'effort de comprendre que ta vie n'est pas à coté d'eux mais ailleurs. Et ce n'est pas une question d'âge même si là aussi, certains ou certaines peuvent jouer dessus. Ma mère a eu 73ans cette année...
Et entre nous, 2ans, c'est quoi ? Te parler de ton éloignement sans penser à l'expérience que tu vas acquérir ici, de la force que cela va te donner, ça c'est de l'égoïsme.. de l'égocentrisme.. et de la part de personnes qui ont une longue vie avant, je trouve ça vraiment malsain. Certains sont parfois jaloux de ce que tu peux faire par rapport à ce qu'ils n'ont jamais osé dans le passé.
Si tu sens vraiment que ta vie dans les 2ans qui viennent, c'est ici, alors fonces. Si tu hésites, imagines un instant la situation où tu acceptes la décision des autres. Il faudra que tu sois sure que tu n'auras pas de regret de ne pas avoir essayé, pas de rancoeur contre les autres, pas de "si j'avais..." Dans ce cas, retournes en France.
Moi, j'avais un emploi assimilé fonctionnaire en cdi avec retraite garantie, j'ai hésité 3ans avant de venir, on m'a traité de dingue mais je savais au fond de moi que c'était ici et pas ailleurs, donc... Ce que j'ai vécu ici n'a pas été de tout repos et ne l'est toujours pas, mais la force que j'ai gagnée en me lançant ce défi, je ne l'aurais jamais acquise ailleurs. Cette aventure m'a aussi permise de mieux me connaître et de mieux connaître ma famille. Je sais aussi que si je retourne en France un jour, je n'aurais aucun regret. Après tout ça, chacun, chacune est différente. a toi de voir !

Bons Plans Voyage Turquie

Voyage Turquie

Services voyage